Gel-huile ou huile-gel de massage !

Faire ses cosmétiques maisons : bien débuter

Par lloulou

Voici une recette d'huile de massage ou plutôt d'un gel de massage. Pour réaliser cette recette, je me suis inspirée de gels de massage commerciaux qui sont bien par leur aspect gel et dont l'un est déshydratant pour ma peau. Quoi de plus désagréable que de se faire masser et ensuite avoir la peau séche... En tout cas, moi, je n'aime pas cela !

Je donne des proportions qui permettent de réaliser une solution stock neutre. A vous de diminuer ou d'augmenter le proportions suivant le volume final souhaité. Vous voulez compléter un cadeau mais vous manquez d'inspiration ? Vous trouvez qu'offrir juste un ou deux savons n'est pas suffisant ? Et bien, un flacon vide, un peu de votre solution stock à laquelle vous rajoutez des huiles essentielles (selon l'inspiration du moment ou le thème du cadeau) et voilà !

Voici la recette, Michèle ne cherche pas le beurre de karité, il n'y en a pas !

 

140 g huile de palme

160 g huile de noix de coco

350 g huile de pépins de raisins

1.5 ml de Vitamine E

10 g cire émulsifiante

4.2 g acide stéarique

Dissoudre la cire émulsifiante et l'acide stéarique, les huiles de palme et de noix de coco au Bain-Marie. Lorsque le tout est dissout, arrêter le feu et ajouter l'huile de pépins de raisins tout en remuant pour avoir un mélange très homogène.

Lorsque le mélange est tiéde, ajouter la Vitamine E. 

Bien mélanger et mettre dans un contenant qui permettra d'en prélever facilement ou qui permettra de verser facilement dans un flacon. Etant donné qu'il s'agit d'une solution stock et malgré la présence de la Vitamine E, je conserve le bidon à l'abri de la lumière.

 

Ce gel se conserve très bien, ne tâche pas les draps et ne dessèche pas la peau et donne un excellent rendement (pas la peine d'en mettre des tonnes pour obtenir une bonne fluidité du mouvement). J'utilise cette recette depuis plus d'un an et j'en suis la première ravie et aucunes plaintes (à ce jour) de la part des personnes qui en bénéficient !

Suivant la température son aspect se modifie un peu. Il suffit d'agiter le flacon et le gel se transforme en huile de massage !

BonS massage!

 

Puisque la mode est aux "édits", n'est-ce pas Catherine, et suite à vos messages et à mes relectures dans mon cahier, j'ai réalisé que je ne vous ai pas donné la version d'origine mais une recette un peu modifiée faute de matériel. Oups, un peu longue cette phrase !

 

Donc voici la recette calculée en pourcentage (et toujours pas de karité même dans la version de départ) :

52 % Huile de pépins de raisins

22 % Huile de noix de coco

20 % Huile de palme

0.5 % Vitamine E

5 % Cire émulsifiante

0.5 % Acide stéarique

Et cette version donne VRAIMENT un gel !!!


Bonjour!

Vous m'avez peut-être déjà croisée ailleurs... je viens ici pour répondre à l'invitation de Thomaelle de partager mes recettes.

Comme je suis très impressionnée par ce blog et le niveau qu'on y trouve, j'attendais d'avoir une recette "parfaite" pour oser accepter l'invitation... Et c'est chose faite avec ce baume à lèvres tout simple, mais que je trouve idéal.

(Celles qui me visitent chez moi - Trésors de Lutine - l'ont déjà vu !)

Tout d'abord, mon baume à lèvres idéal devait contenir du beurre de cacao, parce que dans mon vocabulaire de toute petite fille, baume à lèvres et beurre de cacao étaient synonymes... Alors quand j'ai eu dans les mains mon premier pot de beurre de cacao, j'ai commencé mes essais...

Voici le résultat auquel je suis parvenue (pour 8 tubes de 5 mL) :

8 g de beurre de cacao
8 g de beurre de karité
8 g d'huile de coco
8 mL de macérât de calendula (in huile de tournesol)
8 mL de macérât de vanille (in huile de sésame)
6 g de cire d'abeille (jaune, bio, en plaques gaufrées)
2 g de cire de carnauba (pour les sticks uniquement)
2 gouttes d'huile essentielle de lavande vraie (facultatif)

Mode opératoire :
Faire fondre au bain-marie - si possible dans un récipient possédant un bec verseur - en premier lieu uniquement le beurre de karité et la cire de carnauba. Celle-ci fond entre 80 et 86°C ce qui correspond à la température à laquelle le beurre de Karité doit être amené pour ne pas faire de grumeaux lors des changements de température (Merci Blue !). Une fois ce mélange fondu, ajouter beurre de cacao, huile de coco et cire d'abeille et laisser fondre. Sortir du feu et ajouter les huiles fluides, puis éventuellement l'huile essentielle de lavande. Aligner vos tubes à lèvres vides et débouchés (Attention ! Si comme chez moi votre table est recouverte d'une toile cirée, il faut que celle-ci soit bien bien aplatie sinon vos petits tubes tous légers vont se casser la figure - et le pire c'est s'ils ont pleins, mais que le baume n'a pas encore figé...) et poser délicatement le bord de votre récipient sur le bord d'un tube, et couler tout doucement pour remplir le tube... passer au suivant en faisant de même... (si vos sticks proviennent des Folies d'Indigo et que vous ne savez pas comment les utiliser, voir ici) puis revenez au premier, vous verrez qu'il y aura une petite dépression au centre, que vous pouvez re-remplir pour faire plus joli. Laisser les tubes immobiles une petite dizaine de minutes histoire que le baume ait bien bien figé... Rebouchez, c'est prêt!

Observations :

On obtient un baume marron clair, qui sent bon le chocolat. Il est bien ferme, bien lisse, tient bien en stick (même avec des changements de température), et se dépose facilement sur les lèvres, en laissant un film doux et brillant. Et il adoucit et régénère formidablement les lèvres gercées...

Donc voilà, c'est tout doux, tout tendre et ça fait beaucoup de bien, comme un bisou ! D'où le nom...

Quelques notes au sujet de certains ingrédients :

- Le beurre de Cacao.

Vedette de cette recette, je dois avouer que le mien est un beurre marron. Blue a eu la gentillesse de m'expliquer que le beurre de cacao pur est beige, par conséquent le mien contient de la pulpe de cacao, ce qui lui donne sa couleur et son odeur. Il est vrai que dans le mélange fondu on distingue la pulpe, mais le résultat figé est parfaitement homogène. Petite précision pour dire que si vous voulez modifier l'odeur ou la couleur, vous pouvez jouer sur la qualité du beurre de cacao.

- Le beurre de Karité..

Celui-ci a tendance à faire des grumeaux blancs qu'il faut masser pour dissoudre, ce qui est très peu pratique avec le format stick. C'est encore une fois Blue qui est venue à mon secours, en me conseillant de le faire chauffer à 80°C, pour que la fonte soit "totale" et qu'il puisse refroidir de façon uniforme, sans grumeaux. Si le beurre de cacao est la vedette de ce baume, le beurre de karité en est l'éminence grise, puisqu'il est vraiment indispensable pour avoir un réel effet réparateur.

- La cire de Carnauba.

Inutile si vous conditionnez votre baume en pot, elle permet en revanche d'apporter la dureté nécessaire à la tenue du stick. Et en plus, comme elle fond au-delà de 80°C, elle est un bon indicateur de température pour la fonte du Karité...

- La cire d'Abeille.

Je rends ici hommage à Venezia, qui conseille à maintes reprises de porter le plus grand soin au choix de sa cire d'abeille... Je me suis donc offerte de la cire d'abeille jaune (bio), en plaques gaufrées... Et je vous le recommande chaleureusement... A la fois pour sa merveilleuse odeur de miel, sa facilité d'utilisation, et l'onctuosité qu'elle donne aux baumes.

- L'huile essentielle de Lavande vraie.

Elle permet d'améliorer le potentiel réparateur du baume, mais apporte une note olfactive un petit peu acide, que vous pouvez zapper pour une odeur plus gourmande.

Voilà ! En espérant que ça vous aide dans votre propre quête du Baume Idéal !

"Le Zèbre": Savon au gingembre

Savonnerie

Par atelierdemichele

          Il y a des zèbres qui courent dans ma cuisine depuis quelques jours.
Je n'ai pas fumé la moquette, je crois être saine d'esprit mais je vous le dis, il y a un troupeau qui paisse (est-ce que les zèbres paissent aussi?) sur la table de la cuisine...

100_2596

          Mais non, c'est juste un troupeau de savons que j'ai eu envie de faire, brutalement, très tard un soir en regardant la boîte en plastique qui a contenu quelques guimauves.
Je l'ai utilisée comme moule pour faire un savon noir comme ici, juste pour le fun.

          Puisque j'avais beaucoup aimé l'huile essentielle de persil et que j'ai de l'huile de gingembre en stock, ni une, ni deux, j'opte pour un savon parfumé au gingembre.
Du gingembre à la savane africaine, il n'y avait qu'un pas que j'ai franchi non seulement allègrement mais avec une jubilation... parfaitement déraisonnable!

Je suis restée tout de même "un peu" sage car je n'ai pas utilisé de jus de gingembre pour diluer la soude... ni incorporé de morceaux de gingembre confits à la trace... ni de purée de gingembre...  ;o)

 

 

Formule du "Zèbre savonneur":

35% huile d'olive bio
31% huile de coco
27% huile de palme bio
5% huile d'amandes douces bio
2% saindoux ("lard" dans le calculateur)

Soude et eau pour un surgras de 9%
5 capsules de vit E pour 1,5kg d'huiles
Marbré au charbon activé et à l'argile rouge
Soie

Huiles essentielles: 10ml gingembre de Madagascar, 10ml lavandin bio, 10ml orange douce bio, 5 ml litsée cubèbe bio, 5 ml cèdre de l'Atlas bio (mélange délicieusement fruité/épicé).

Mon fils me raconte depuis quelques jours une blague de fort mauvais goût au lieu de réviser son bac:
- Est-ce que vous mangez épicé?
- Ben oui, comme tout le monde!
Bon oui, c'est à peine rigolo, mais je ris tout de même à chaque fois. Hi, hi, hi!

100_2595
Troupeau de zèbres tranquilles

 

Colorer la moitié de la pâte avec le charbon noir et l'argile rouge à la trace moyenne.
A la trace épaisse, alterner les pâtes claires et noires en les coulant très doucement pour ne pas qu'elles se mélangent.

Utiliser éventuellement une cuillère plutôt que de couler directement.

La pâte durcit en moins de 12h et le découpage est aisé. Il faut tout de même un peu de chirurgie esthétique pour avoir des savons parfaitement carrés ou rectangulaires.
C'est plus joli, je trouve.

 

100_2597

Avec les chutes, il suffit de faire des galets de granit noir ;-))


 

Particularité de la formule:

C'est la présence de saindoux en faible proportion (2%).
J'utilise de l'huile d'émeu dans certains savons avec beaucoup de joie car c'est une huile formidable pour les peaux eczémateuses.
Elle apporte au savon une onctuosité remarquable mais j'économise la fin de mon pot car il m'a été offert par une amie australienne et elle est rarissime en France ou alors hors de prix.


Pour couper court à toute polémique

L'huile d'émeu est un sous-produit de l'élevage de ces oiseaux destinés à la consommation humaine. Que les végétariens passent leur chemin, je vais dire quelques horreurs...
J'ai eu l'occasion d'en goûter lors d'un barbecue chic et romantique au clair de lune et au milieu du désert australien; ça a juste un goût de blanc de poulet mais il y a là bas des gens qui en feraient des folies!

L'animal n'est pas tué pour son huile et ce n'est pas la motivation première de ces élevages.
Elle possède des propriétés émollientes et anti-inflammatoires que je trouve exceptionnelles.

Infos ici huile d'émeu (site de la marque de l'huile que j'utilise).


          Comme c'est une graisse animale, j'ai modifié la formule pour y incorporer du saindoux qui ne donne pas le même rendu.
En effet, l'huile d'émeu possède des acides gras insaturés en quantité très surprenante pour un corps gras d'origine animale.
Voir l'excellent dossier sur l'huile d'émeu magique - Mythe ou réalité ? sur le blog de Zenbiloba que l'on ne voit malheureusement plus guère.

Le saindoux  donne des savons durs, blancs, qui moussent bien  et est intéressant pour les savons de ménage.
Pour la peau, je préfère une très petite quantité presque symbolique et une association à beaucoup d'huiles fluides et nourrissantes comme l'olive et l'amande douce.

          Je les trouve très jolis même si j'aurais voulu une couleur plus claire pour les rayures blanches. Il aurait suffit de la colorer avec un peu de dioxyde de titane mais avec cette formule, on devrait obtenir un savon bien plus clair.
Je crois que c'est la couleur des huiles essentielles qui domine.

 

Qui veut adopter un zèbre qui mousse et qui lave ?

100_2593










Bikini Bôm: cérat cosmétique post-épilation

Soins du corps

Par atelierdemichele

          Ceci n'est pas un message de notre pin-up.
C'est la formule d'un cérat à utiliser après l'épilation sur le maillot, zone sensible et délicate s'il en est.
Ce produit peut bien sûr servir aussi sur le corps entier si vous voulez une formule simple, apaisante et nourrissante.

          Je n'applique rien de particulier après les épilations si ce n'est la crème que l'esthéticienne me met machinalement à la fin du soin.
Je la regarde faire tout aussi machinalement depuis des lustres sans réagir et penser que cette crème ne contient sûrement pas ce que je préfère mettre sur moi.

Même si elle est sensée être apaisante, sensée retarder la repousse des poils, sensée être légèrement antiseptique, et tout, et tout...

          Depuis peu, je réagis, et j'agis.
Allez hop, un cérat comme ici avec de l'aloe-vera en phase aqueuse que j'emporterai à chaque fois et qu'elle m'appliquera parce que tout de même, on ne va pas se laisser faire sans rien dire alors qu'on sait fabriquer des crèmes qui font tout ça aussi!

Voyez ici un cérat de Venezia avec de l'aloe vera. Cette audace m'a beaucoup inspirée.

 

          Puis je réalise qu'une personne m'a offert un très vieux livre à Noël alors que je n'attendais pas tant de générosité de sa part.
Il n'en reste pas moins que j'ai été touchée par son geste car c'est un livre qui appartenait à son père, pharmacien.

Ce vieux livre contenait des annotations dans les marges, des bouts de formules griffonnés sur des morceaux de papiers jaunis, une enveloppe déchirée sur laquelle on  peut lire qu'elle a été envoyée en 1945...

100_2582



          Il y a tant de présence de ce monsieur dans ce formulaire, que je m'étais jurée de faire un jour une de ces formules, très improbables par ailleurs car certaines sont irréalisables aujourd'hui, voire carrément dangereuses.

C'était vraiment autre chose  que les parabens qu'on diabolise tant aujourd'hui.

          Comme  depuis Galien, on se refile des recettes de cérats et qu'il y en a une en page 41 qui s'appelle "cold-cream extra-fin", formule de la pharmacopée britannique, (joli nom pour le maillot, n'est ce pas?) je ne prend pas du tout de risques.

100_2583



          Ce cérat contient du blanc de baleine que l'on remplace habituellement par des épaississants et/ou des beurres.
Le blanc de baleine provenait des cachalots et est constitué principalement de palmitate de cétyle (sel de l'acide palmitique et de l'alcool cétylique).

Sur le site de sheabutter.com (Loulou, remarques-tu l'habile astuce pour parler du karité sans en avoir l'air ?), on peut lire que sa composition est très proche de celle de l'huile de jojoba, information confirmée par le vendeur des robindesbois que je croise sur tous les salons bio et à qui j'achète un flacon de jojoba de temps en temps, histoire de faire ma B.A.

Mais l'huile de jojoba est liquide et ne peut pas jouer le rôle d'épaississant comme le blanc de baleine (ou spermaceti).
Comment faire un substitut du blanc de baleine?

 

          Je me souviens alors d'une discussion sur le forum Aromat où Copaiba conseillait Malegria qui ne trouvait pas de beurres au Pérou. Noté dans mes carnets secrets depuis lors, je n'avais jamais eu le temps d'essayer son conseil.

 

Voici son substitut de beurre de jojoba:

- 30% huile de jojoba
- 70% alcool cétéarylique (mélange d'acide stéarique et d'alcool cétylique)

Faire fondre au bain marie et mélanger vivement jusqu'au refroidissement sans laisser le temps à l'alcool cétéarylique de recristalliser à part.

100_2571

 

Le résultat est un peu trop "friable" voire cassant à l'application sur la peau. Il donne un toucher sec mais je désire quelque chose de bien plus onctueux.
L'épilation du maillot reste un geste douloureux et je voudrais un baume, au sens figuré du mot:

" Baume (fig.): Ce qui adoucit les peines, calme la douleur, l'inquiétude". Le Petit Robert.

 

          J'augmente donc la part d'huile de jojoba pour avoir 50% de chaque composant. Et c'est plus agréable, très onctueux, une vraie texture de beurre 100_2573.

Dès que j'aurais terminé la quantité de "beurre" préparée, je testerai avec des cétyl-esters achetés lors d'une commande de Patte et qui seront peut-être encore plus adaptés.

Je formule mon cold cream en modifiant à peine les proportions du vieux formulaire.


          Mais que choisir comme parfum pour avoir à la fois l'action adoucissante, antiseptique, cicatrisante et le tout très féminin et sensuel vu la zone à laquelle est destiné ce soin?
Le jasmin?

J'ai en ma possession un sublime jasmin sambac qui s'y prêterait bien. Ce que j'ai lu ici, puis et encore ici ou confirme mon choix.

Bon, je vous la fait courte:

- agit sur le plan gynécologique (syndrôme prémenstruel, douleurs utérines...)
- réputé comme aphrodisiaque (hum, hum...), frigidité, impuissance, anorgasmie (non, non, n'en jetez plus!)
- adoucit les peaux irritées (enfin, tout de même!)

         

          Pour ne pas trop m'égarer, je vais coller mon jasmin dans les bras de la lavande fine sous l'oeil vigilant de la rose.
Et voilà mon parfum soignant, érotisant, apaisant, antiseptique... pour le maillot!

100_2575

 

 

Formule du Bikini Bôm

- Phase A

. 29g huile de noyau de pêche (symbolique pour avoir une peau du même nom)
. 10g gel d'aloe vera maison
. 8g de substitut de "beurre de jojoba" maison
. 3g cire d'abeille blanche en pastilles

Faire fondre au bain marie et mélanger au mixer à capuccino .

- Phase B

. 1g de cire de jasmin grandiflorum (acheté ici, peu cher et de bonne qualité)

Ajouter dans la phase A chaude et mixer jusqu'à ce que ce soit complètement fondu.
Laisser éventuellement encore au bain marie éteint.
Une fois la cire fondue, retirer du bain marie, poser sur une surface froide  et continuer à mixer pour faire prendre légèrement au refroidissement jusqu'à l'obtention d' une "crème fluide".

- Phase C

. 10 gouttes d'extrait de pépins de pamplemousse (qui joue aussi le rôle d'antiseptique). Il y a un conservateur dans mon gel d'aloe.

Ajouter au stade de "crème fluide" et continuer à mixer pendant 5mn pour épaissir encore un tout petit peu plus.

- Phase D: Parfum

. 10 gouttes d'huile essentielle de lavande officinale
. 5 gouttes d'absolue de jasmin sambac biodynamique
. 3 gouttes d'absolue de rose marocaine

Bien mélanger et couler en pots stériles avant le complet refroidissement. C'est plus joli.

 

 

100_2577

          Le petit pot est dans le sac pour emporter chez l'esthéticienne, qui fait des yeux ronds et comprend enfin  pourquoi je reste sourde aux sirènes de ses deux marques toutes si formidables et qui communiquent  tant sur les arômes et les huiles essentielles... Hi hi hi, je sais lire les INCI!

 

          Le Bikini Bôm durcit comme un cérat, forme un film mince et odorant sur la peau épilée et en réalité, j'en mets sur tout le corps le soir pendant 2 ou 3 jours.

C'est tout simplement divin!

Savon "Trois filles à la camomille"

Savonnerie

Par atelierdemichele

          Trois filles en couleurs sont venues un jour chez moi pour faire du savon.
L'une d'entre elles m'a proposé d'apporter une partie des ingrédients et j'ai longuement réfléchi à la  décoration la plus appropriée pour marquer cette journée.

Il en est résulté un savon de filles évidemment, avec des ...
Non, je n'en dis pas plus maintenant...

 

Revenons à nos trois filles:

          - La rose est descendue du car, les bras chargés de roses sous toutes les formes: pétales, boutons, eau, miel si délicatement empaquetés que c'était presque dommage de les ouvrir.


Elle nous a enchantées avec un dessert de fruits moelleux, frais et de couleur...rose.
Après tout, c'est une rencontre entre filles!

           - La jaune est venue de sa province ensoleillée, les bras chargés d'épices et de piments, "avé" l'accent qui me ravit.
Elle n'a pas manqué de se charger aussi d'extraits huileux de plantes venues d'ailleurs, de savons couleur parme, de foie gras, de livres, de sa gentillesse, de sa retenue et de récits enchanteurs sur l'Inde, cette lointaine contrée qui lui plait tant.

          - La verte a oublié son petit pois mais pas le foie gras. Elle est descendue du train avec de l'huile de camomille matricaire et de l'huile essentielle de persil plat, fils conducteurs du savon qui nous sert de prétexte pour nous rencontrer.


Elle s'est chargée aussi d'apporter de merveilleux baumes et un lait des Rois Mages à l'élixir de crisoprase, pierre verte qui lui irait très bien.


Connaissant mon penchant pour la boisson, elle a aussi apporté un breuvage pétillant que nous avons essayé de consommer avec modération, histoire de ne pas mettre de la soude partout à la fin du repas.

          Si vous ne savez pas ce que les Rois Mages ont fait de leurs nénettes, je vous le dis, elles étaient toutes les trois en goguette chez moi ce jour là!


 

          Donc, nous avons réalisé un savon à la Camomille et aux trois argiles ( rose, jaune et verte) dont chaque couleur me rappelle chacune d'elle.

 

 

100_2553

         

            Nous y avons mis une bonne part d'huile d'olive bio macérée à chaud à Paris avec des fleurs de camomille matricaire en grande quantité.


Nous l'avons juste filtré et avons laissé en suspension du marc de fleurs que l'on retrouve en pointillés dans la surface des pains de savon.

 

 

          Il y avait aussi un peu de macérat de camomille matricaire bio dans de l'huile d'inca inchi qui date de l'année précédente.


Je fabrique presque tous les étés le savon des restes, dans lequel je recycle tous mes macérats vieux d'un an.


100_2561
Savon des restes à la nigelle

En fait, au moment de filtrer les nouveaux, je fabrique ce savon, différent chaque année et je complète la formule avec de l'huile de coco, de palme, d'olive etc. 

 

          J'ai tenté aussi pour la première fois, l'utilisation de l'huile de germes de maïs en savonnerie.
C'est une huile riche en acides gras poly-insaturés et vitamine E, de composition proche de celle de l'huile de tournesol. Elle est donc assez fragile.


On l'extrait des germes de maïs, troisième céréale alimentaire consommée dans le monde après le riz et le blé. Tout peut changer si on continue à transformer toute notre nourriture en bio-carburants.

On l'utilise en cosmétique dans les formulations pour peaux sèches, eczémateuses ou intolérantes.
Je ne l'ai pas trouvée en bio près de chez moi (mais elle existe bien) donc j'utilise une huile raffinée protégée avec un anti-oxydant par sécurité.

 

100_2554
Savon des trois filles au persil         

          La particularité du savon des trois filles tient aussi à son parfum de persil plat.
Eh oui, c'était une idée de La Verte, d'essayer cette HE inédite dans un cosmétique.


Je dois dire que j'adore le résultat final et je pense qu'il faudrait réfléchir à une association d'HE pour la valoriser encore plus.

J'espérais que ce savon serait désodorisant comme le persil frais qui, froissé dans les mains, a la capacité de faire disparaître les odeurs d'oignons.
Mais ça n'a pas marché sur le long terme.

 

 

Formule du "savon des trois filles à la camomille"

25% huile de coco: 375g
23% huile de palme bio: 345g
22% macérat de camomille très corsé sur olive bio: 330g
10% huile de colza bio: 150g
10% huile de germes de maïs: 150g
5% beurre de karité du Bénin: 75g
5% beurre de cacao du chocolatier: 75g

soit 1.5kg d'huiles.

Soude (207g) et eau (375 à 563ml) selon le calculateur pour un surgras de 7%
Lactate de sodium: 10g pour 1.5kg d'huiles
Morceau de soie.

100_2551

 

A la trace

Lait de coco en poudre: 1 cuill à soupe
Macérat de camomille matricaire bio dans inca inchi: 20g.

5 capsules de vit E
30ml d'HE de persil plat
Argiles rose, jaune et verte diluées dans un peu d'eau.

 

 

          Le décor est réalisé uniquement en surface avec les argiles comme je l'ai vu sur cette page de vente de savons.
Il est vraiment enfantin à faire et je trouve que c'est superbe.100_2555

Si vous avez du mal avec les marbrés, pourquoi ne pas faire ce décor si simple et qui fait beaucoup d'effets.

 

 

 

 

 

                                        ***Comment réaliser le décor en coeurs?***

- Dans trois coupelles, diluer une demi cuillère à café de chaque argile dans le minimum d'eau possible.

- Dès le début de la saponification et bien avant la trace, prélever un peu de pâte à savon et l'introduire dans chaque couleur.
Bien mélanger et laisser de côté.

- Une fois le savon coulé, tapoter délicatement le moule sur la table pour en aplanir la surface.

- A l'aide de 3 petites cuillères différentes (une pour chaque couleur) déposer sur le savon de larges gouttes ( env. 1cm de diamètre) de pâtes colorées en essayant de les répartir harmonieusement.

- A l'aide d'un pique en bois par couleur, tracer une ligne à travers chaque goutte pour former un coeur.
Il faut pour cela que la goutte soit un peu "prise" sinon, elle s'étale et ne garde pas la forme mais pas trop prise pour faire une jolie virgule en coeur.   

 


100_2556

 

Et voilà, c'est tout!

 

          On peut faire une seule couleur (j'ai testé coeurs blancs sur fond vert) , plusieurs couleurs comme nous, d'autres formes que des coeurs (j'ai testé les étoiles pour une de mes soeurs), bref c'est ouvert et ça laisse place à l'imagination de chacun.

100_2552
Le coeur rose à gauche n'était pas assez "pris "pour garder la forme

 

          Grâce à la présence de beurre de cacao et de lait en poudre, la mousse est dense et duveteuse comme le dit si bien Catherine.


La douche se prend dans des effluves de nourritures fraiches et herbacées un soir d'été sur la terrasse. C'est surprenant, gourmand, apéritif et si bon!

 

 

          C'était une très agréable journée, le savon était réussi, le champagne excellent, nous avons pu manger dehors car il n'a pas plu, nous n'avons pas pleurniché, et nous ne nous sommes pas disputées comme le font souvent les filles. ;-)

Bref, c'est quand vous voulez qu'on recommence!

Bisous à toutes les trois et merci pour tout!

 

 

 

 

 

 



 

 

 


Crème réparatrice "aprés eczéma"

Soins du visage

Par CatherineNC

             Dernièrement, j'ai été atteinte d'une poussée d'eczéma sur le visage.

J'ai toujours eu, plus ou moins, en fonction de mon état de stress, une petite desquamation au niveau d'un sourcil, mais peu gênant et là, tout à coup, sur les deux sourcils, la base du nez, les ailes du nez et au-dessus de la lèvre supérieure, des plaques rouges, quelques petites vésicules et des démangeaisons.

J'ai essayé le beurre de karité, l'eczema a flambé, le gel d'aloe vera, inefficace...

 

              J'ai donc ouvert le livre de Dominique Baudoux, L'Aromathérapie, se soigner par les huiles essentielles, ed. Amyris. Il préconise :

 

- pour l'eczema sec (forme d'eczéma prurigineuse avec formation de squames sèches, fines, de petite taille et grisâtres. La localisation est surtout le cuir chevelu) :

- HE Menthe citronnée 1 gtte
- HE Lavande aspic 2 gttes
- HE Géranium rosat 2 gttes
- HE Bois de rose 1 gtte
- HV Calophylle inophylle 2 gttes

Utilisation : 4 à 6 gouttes du mélange en application locale 2 fois par jour jusqu'à amélioration sensible.

 

- pour l'eczéma suintant (lésion de la peau avec inflammation rouge, démangeaison et apparition de petites vésicules transparentes ) :

- HE Tea tree 1 gtte
- HE Romarin verbénone 2 gttes
- HE Palmarosa 2 gttes
- HE Ciste ladanifère CV Corse 1 gtte
- HV Calophyle inophylle 3 gttes

Utilisation : 4 à 6 gouttes du mélange en application locale 2 fois par jour jusqu'à amélioration sensible.

 

- et pour l'eczéma variqueux (placard qui présente les caractéristiques de l'érythème, à bords émiettés, rempli de points suintants) :

- HE Laurier noble 2 gttes
- HE Lentisque pistachier 2 gttes
- HE Tym CT thujanol 1 gtte
- HE Eucalyptus citronné 1 gtte
- HV Calophylle inophylle 3 gttes

Utilisation : 4 à 6 gouttes du mélange en application locale 2 fois par jour jusqu'à amélioration

 

Bien que mon cas correspondait davantage à la 2ème catégorie, j'ai utilisé (allez savoir pourquoi...) le premier mélange en remplaçant par de la menthe poivrée la menthe citronnée que je n'avais pas.

Le résultat m'a beaucoup surprise. Dès les premières applications les démangeaisons ont disparu, le lendemain les rougeurs se sont atténuées. La desquamation a été accentuée pendant 2 jours pour se calmer au bout de 4 jours. Au bout d'une semaine, ma peau avait retrouvé son état habituel, à mon grand soulagement.

 

            Pendant une semaine, je n'ai rien appliqué d'autre que le mélange mentionné.

Il était donc nécessaire que je réalise une petite crème spécialement adaptée pour hydrater et nourrir ma peau devenue sèche et fragilisée, tout en évitant une nouvelle poussée d'eczema.

J'ai donc composé ma crème en priorisant des ingrédients efficaces pour les peaux sèches, dévitalisées, sensibilisées et matures.

 

Pour les corps gras, j'ai choisi :

- un macérat de feuilles de niaouli sur huile végétale de pépins de raisin bio, régénérante, restructure les tissus,

- de l'huile végétale d'inca inchi, restructurante, protectrice, anti-inflammatoire,

- du beurre d'avocat, hydratant pour les peaux matures et sèches,

- l'huile végétale de calophylle inophylle BIO, cicatrisante, régénératrice, revitalisante,

- l'huile végétale de chanvre BIO, huile sèche, hydratante, restructurante,

- l'huile végétale d'argan BIO, redynamisante, anti-vieillissement et anti-dessèchement (Merci Michèle !),

 

Pour la phase aqueuse, j'ai opté pour :

- l'hydrolat de lavande, adoucissant pour peaux fragiles, enflammées, irritées, sèches ou matures,

- l'hydrolat de myrte, bénéfique sur les dermatoses, les peaux fatiguées, dévitalisées,

- l'hydrolat de camomille romaine, calmant, adoucissant pour les peaux allergiques ou irritées,

- le silicium organique qui améliore l'élasticité de la peau (Merci Venezia !)

- l'allantoîne, apaisante, restructurante, régénérante, qui évite d'éventuelles réactions à d'autres ingrédients (Merci Chabou !).

 

Les ajouts sont nombreux mais j'ai jugé qu'ils étaient nécessaires pour le résultat visé :

- le complexe NFF, retient l'humidité dans les couches les plus profondes de l'épiderme (Merci Chabou !),

- le D panthénol (provitamine B5), hydratant des couches superficielles de la peau,

- l'extrait d'argousier, anti-inflammatoire, régénérant des peaux matures,

- l'extrait de calendula, peaux sensibles et sèches,

- l'extrait de camomille, puissant anti-inflammatoire, apaisant (Merci Michele !).

 

Enfin, j'ai conservé les huiles essentielles indiquées par Baudoux puisqu'elles avaient été efficaces, sauf la menthe qui est trés volatile et dont l'utilisation me gêne près des yeux.

 

La composition de la crème, pour 100 %/grs

 

Phase huileuse :

10 gr macérat de feuilles de niaouli dans HV pépins de raisin BIO
  5 gr HV inca inchi
  5 gr beurre avocat
  3 gr émulsifiant VE
  2 gr alcool cetearylique
  1 capsule vitamine E (Toco 500) pour chauffer les huiles

Phase aqueuse :

20 gr eau de source
10 gr HA lavande
10 gr HA myrte
10 gr HA camomille romaine
  5 gr émulsifiant MF
10 gr silicium organique
  1 gr allantoïne

Ajouts, aprés refroidissement :

2 gr complexe NFF
1 gr D panthenol (provitamine B5)
2 gr HV tamanu (calophylle inophylle) BIO
2 gr HV chanvre BIO
2 gr HV argan BIO
8 gttes extrait CO² argousier
8 gttes extrait C0² calendula
8 gttes extrait C0² camomille
0,5 gr conservateur
25 gttes huiles essentielles, au total : lavande aspic, géranium rosat, bois de rose.

 

DSC01313

 

J'ai obtenu une crème épaisse mais non grasse que ma peau a l'air de bien apprécier depuis 3 jours. Elle est redevenue plus souple, douce et semble bien hydratée.

Je vous dirais ce que j'en pense avec plus de recul, en espérant que l'eczéma ne revienne pas...

Bon, je vais maintenant essayer de soigner la sciatique qui ne veut plus me lâcher... quel programme !

Savon Bleuet

Savonnerie

Par cshabou

IMG_0047Une petite recette de savon, sans prétention mais qui plait beaucoup lorsque je l'offre.
Heu... faîtes semblant de ne pas voir Farfadet, il garde la maison mais il est un peu jaloux !
Reprenons.
Pourquoi bleuet ? et bien, j'ai réussi trois fois de suite à obtenir un beau parme clair qui se marie bien avec son odeur de lavande. J'ai acheté chez l'herboriste de l'orcanette (Alkanna Tinctoria) 250px_Alkanna_tinctoria2dont les racinnes rouges servaient aux teinturiers autrefois. Je l'ai broyée -tant bien que mal- avec le moulin à café recyclé qui ne sert qu'à ça et j'ai mis trois bonnes cuillères à café de la poudre obtenue à macérér au bain-marie, dans la moitié d'huile d'olive que contient la formule. L'huile se colore très vite en un beau rouge fuschia, elle macère à feu doux-doux pendant trente minutes environ, puis je l'oublie jusqu'au moment de la filtrer (de quelques minutes à plusieurs heures, comme je commence tout à la fois, le moment de me mettre en savonnerie - hé, on dit bien "en cuisine", pourquoi pas en savonnerie !- est très variable).
Au moment de mélanger mes huiles avec la solution de soude, j'attends la trace très légère pour verser la seconde partie de l'huile d'olive rouge. J'ai rapporté d'un pays chaud et lointain, un kilo de fleurs qui colorent l'eau en bleu. Ces fleurs, (oui, oui Venezia, encore une dont je ne sais pas le nom) sont mises dans des coupes pleines d'eau en offrande dans les temples et je me suis aperçue que l'eau était toute bleue. Maintenant sèches et dans un bocal, elles attendent que j'expérimente. Je vous raconterai le résultat dans un prochain épisode...Photo_237bis
Pour renforcer l'odeur de lavande, j'ai fait un macérat de....lavande, bien, vous suivez ! dans de l'huile de pépins de raisin avec un peu de vitamine E.

Une petite particularité : j'ai rajouté de la lanoline pour ses propriétés émollientes et hydratantes.  Elle épaissit le savon car elle contient de la stéarine (mais elle rend la trace plus rapide). Un petit bémol, elle peut être allergisante mais aucune des personnes ayant utilisé ce savon ne m'a parlé d'un quelconque souci.

La Formule :
408 g d'huile d'Olive bio (208g mélangés aux autres huiles, 200g colorés avec trois grosses c. à c. de poudre de racines d'orcanette et ajoutés à la trace très lègère)
338 g d'huile de Palme
338 g d'huile de Coco
70 g de beurre de Cacao
230 g d'huile de pépins de raisin macérée avec des fleurs de lavande de ma provence à moi
30 g de lanoline

201g de soude (vérifier avec MMS)
455 g d'eau filtrée

A la trace
5 gélules de vitamine E
20 g de lactate de sodium
100 gouttes d'huile essentielle  de lavandin grosso
20 gouttes d'huile essentielle d'anis étoilé
40 g de trituration de Karité (l'odeur un peu forte mais pas oxydée de ce  Karité était gênante pour un baume mais parfait pour un savon) dont Venezia parle ici et que l'on doit à Bonneval et Dubus dont le livre a fait mes délices tout l'été.

Je ne fais plus chauffer mes huiles, seulement fondre mes beurres et j'utilise ma soude à froid. Mais, cette méthode reste peu protocolaire et il vaut mieux que toutes les débutantes suivent la procédure du "cold process" à la lettre.

Je vous livre un petit secret, qui ne l'est plus à partir de maintenant : lorsque vous mixez vos huiles avec la soude, il se peut que la trace arrive très vite et que vous n'ayez plus le temps de travailler, rajouter des ingrédients, faire des marbrages, etc. Ayez le réflexe d'arrêter tout de suite le mixer et de remuer avec votre cuillère, en tournant bien. J'ai pu vérifier à chaque fois que la pâte redevient liquide. Michèle m'a bien expliqué pourquoi, je l'ai compris mais ne saurais pas vous le redire en termes savants. Michèle, vient à mon aide, s'il te plaît !

Savon "Lait de chanvre à l'avocat"

Savonnerie

Par atelierdemichele

          Le blog dort? Allez prenons une bonne douche pour nous réveiller avec un savon contenant  50% d'huile vierge d'avocat et plein de bonnes choses!

avocat_1

 

Je sais enfin mettre de jolies images!

 

        Vous pouvez trouver ici quelques informations générales sur cette huile que j'aime beaucoup utiliser aussi dans les émulsions et savons pour les peaux sèches, vieillies, déshydratées mais aussi pour les enfants.
Mais je n'y pense jamais quand je fabrique des  baumes...

Selon ma copine Susan que vous connaissez bien, l'huile d'avocat, extraite de la pulpe du fruit, est très intéressante en savonnerie pour sa richesse en insaponifiables (la partie de l'huile qui ne se transforme pas en savon au contact de la soude).

 

avocat_2
J'y mettrais bien quelques grains de sel et ... miam!


" The natural soap book" Making herbal and vegetable-based soaps.
Susan M. Cavitch. Storey Publishing.


          Ces insaponifiables dont je vous parle souvent à propos du beurre de karité contiennent essentiellement des stérols aux pouvoirs régénérants de l'épiderme.
L'huile d'avocat contient aussi des acides aminés et des vitamines que l'on espère bien garder après le passage de la soude.

          Dans le savon, Susan Cavitch, préconise (comme avec l'huile d'amandes douces) de ne l'utiliser en forte proportion que pour les épidermes les plus sensibles mais précise de ne pas compter sur elle pour la mousse.100_2543

 

          Le savon que je voudrais fabriquer devra donc contenir suffisamment d'huile de coco, incontournable pour obtenir de la mousse et un bon pouvoir nettoyant.
Comme on fait dans le luxe avec 50% d'huile vierge d'avocat, je persiste avec de la superbe  huile extra-vierge de coco bio dont je n'espère malheureusement pas garder la senteur subtile et gourmande.



 

           Je choisis de la coupler à de l'huile d'olive vierge bio, incontournable aussi en savonnerie car elle bonifie toute formule tout en donnant un savon assez dur.
Son prix tout à fait modique même en bio  permet d'en mettre autant qu'on en veut, d'autant que S.M.Cavitch précise "qu'elle attire l'humidité extérieure et forme un film protecteur sur la peau l'empêchant de se déshydrater".

 

          Les "savons contenant de l'huile d'olive , de l'huile de ricin et du jojoba" sont "hydratants", "doux et nettoyants" et elle préfère l'huile d'olive de "grade inférieur qui trace plus vite".
Je choisis toujours personnellement de l'huile d'olive vierge et bio qui trace plus lentement parce qu'en France, nous avons la chance d'en avoir d'excellente qualité pour peu cher.

          Enfin, je formule avec un peu d'huile vierge de chanvre biologique, excellente malgré sa capacité à rancir très vite.
D'après Susan M.Cavitch, c'est sa richesse en acides linoléique et linolénique qui explique cette fragilité à l'oxydation mais aussi son exceptionnelle douceur dans un savon.

Elle conseille de ne pas surgraisser à plus de 10% un savon contenant 20 à 30% d'huile de chanvre.
J'ai déjà fabriqué un savon à 30% d'huile de chanvre avec du coco, du karité, de l'huile de palme et de l'huile d'olive.
Je me souviens encore du bonheur que c'était sur la peau!

N'oubliez pas alors la vitamine E ou de l'oléorésine de romarin pour éviter le rancissement.

 

 

   ***Pourquoi "lait de chanvre" ?***

          Parce que j'ai utilisé comme liquide de dissolution de la soude, une infusion de jeunes feuilles d'orties fraichement cueillies dans laquelle j'ai dilué du lait de brebis bio en poudre aux doses préconisées sur la boîte.
J'ai obtenu un lait vert pâle que j'ai congelé en cubes pour dissoudre tout doucement la soude, en évitant de brunir la solution.

 

 

100_2547

 

          La couleur verte du savon final est donc due aux huiles de chanvre et d'avocat ainsi qu'à l'infusion dans laquelle j'ai mixé quelques feuilles d'orties en prenant bien soin de retirer le pétiole et la nervure centrale des feuilles.
N'oubliez pas vos gants lors de la cueillette!

L'ortie (comme l'épinard) est très riche en chlorophylle et donne une très jolie couleur verte aux savons qui doivent néanmoins être stockés à l'abri de la lumière.

Le lait donne un peu d'opacité et de profondeur au vert et j'espère que cela rendra cette couleur plus durable que l'infusion seule.

Une poignée de jeunes feuilles suffit à mon avis pour environ 400ml de liquide de dissolution de la soude.

 


***Formule du savon "Lait de chanvre à l'avocat"***


50% huile vierge d'avocat
25% huile extra-vierge de coco bio
15% huile d'olive vierge bio
10% huile vierge de chanvre bio
pour 1500g d'huiles.

- Soude pour un surgras de 8%,
- Lait de brebis bio en poudre diluée dans une infusion d'orties fraîches.
- Morceau de soie coupé en petits brins à mettre dans la solution de soude et mixer.

- Lactate de sodium: 10g

- A la trace fine: 5 capsules de vit E,
1 cuiller à soupe de lait de coco en poudre pour doper la mousse,
30ml d'huiles essentielles biologiques à part égales: litsée cubèbe, orange douce, lavandin.

La trace a été relativement rapide et le savon a été démoulé 24 heures après.

 

 

          Cela donne un savon d'un vert-olive assez soutenu dont certains pains ont été saupoudrés de graines de sésame que personne ne veut manger chez moi...

Ils ont aujourd'hui 3 semaines et j'ai pris ma douche de ce matin avec l'un d'entre eux. Il faudrait peut-être les laisser sécher encore un peu car il n'y a pas d'huile de palme dans la formule et ils fondent un peu vite.

100_2544

 


***Quelques précisions pour mettre de la soie dans le savon***

          J'édite pour donner un mode opératoire un poil plus précis pour utiliser un morceau de tissu 100% soie dans le savon.

- Couper à l'avance un petit carré de soie fine (environ 5x5 cm pour moi, 10x10 cm  pour Loulou la gourmande) en morceaux très fins.
Plus ces morceaux seront fins, meilleure sera la dissolution donc prenez le temps de bien hâcher le tissu avec des ciseaux pour ne pas risquer de retrouver la soie enroulée autour du rotor de votre mixer.

- Une fois la soude diluée dans le liquide, ajouter la soie sans attendre que la solution refroidisse. Elle devrait fondre immédiatement dans le liquide.
Mélanger avec la cuillère puis mixer à l'électrique pour bien mélanger.

- Verser la solution de soude dans vos huiles à la température voulue.

Je trouve que le soyeux est très perceptible à l'usage dans le savon.

Allez, demain soir, pour une fois je me carre devant la télé avec de la soie et un bocal de confiture pour faire de la "poudre de soie"!

 

 

          Revenons à nos moutons. L'odeur de ces savons est fine et agréable.
Je crains un peu l'huile essentielle de litsée dont je me lasse très vite.

En association avec le lavandin et l'orange, ça passe très bien.
J'avais acheté ces huiles bio de très bonne qualité en 100ml et en promotion chez Paradesa.
Cette marque vend des HE un peu formatées au niveau olfactif pour moi (comme celles de Pranarôm) mais d'excellente qualité par ailleurs et beaucoup d'entre elles sont issues de l'agriculture biologique.

 

 

         Voici le savon à l'avocat de Catherine avec le fruit mixé ajouté à la trace  qui donne des savons excellents pour les bébés et dont j'aime la couleur très douce.
Et  le savon à l'ortie de Pat 
dont je vous rebats les oreilles.

 

            Pour le fun, j'ai façonné les chutes en forme d'olives assez grosses pour tenir dans la main:

100_2542

J'adore!

 

 

Crème pour les mains au tilleul

Soins des mains et des ongles

Par atelierdemichele

          Dans ma cuisine, il y a un bocal en verre plein de plantes où tous ceux qui le veulent peuvent y puiser une poignée à jeter dans la théière pour la tisane du soir.
Quand il est vide, je sors mes paquets de plantes et je fais le mélange selon l'inspiration du moment dans une petite bassine avant de remplir le bocal.

           Tout a commencé un jour où je fabriquais mon mélange de plantes pour tisanes du soir...

100_2491
Mélange de plantes pour tisane
       

          Evidemment, pendant que je choisis et mélange les plantes, mon esprit vagabonde:

-Mais pourquoi n'ai-je jamais fait de cosmétos avec le tilleul?
-Alors que ces fleurs font partie de mon mélange de base et que j'en bois presque quotidiennement?
-Alors que je possède depuis près de 2 ans un minuscule flacon d'un millilitre d'absolue de tilleul de chez Héliotropia qui a figé depuis, à force de l'ouvrir pour le humer?

100_2516
Fleurs de tilleul qui viennent de tremper dans l'huile        

          

          Ces sommités fleuries de tilleul (Tilia cordata Tiliaceae) me gênent toujours car elles sont volumineuses et demandent à être brisées pour bien se mélanger aux autres plantes.
J'en ai souvent le coeur meurtri car je choisis des plantes d'excellente qualité que le producteur a respectées et ces fleurs sont de toute beauté.

          Mes grimoires d'aromathérapie et hydrolathérapie sont bien avares de renseignements.
En phytothérapie par contre on trouve de nombreuses informations sur l'usage traditionnel en infusions et encore, peu de révélations fracassantes, un peu comme s'il allait de soi de boire du tilleul.

Les manuels en anglais font souvent référence à la France pour cette particularité. Ne bois-t-on pas de tilleul ailleurs qu'en France?

Puis je trouve à la page 90, une monographie sur l'huile macérée de sommités fleuries de tilleul dans un petit livre bien fait, succinct et pratique:
"Carrier oils for aromatherapy and massage, Len Price, Riverhead".


          Hop, j'attrape un bocal et je mets en route un mâcérat huileux de tilleul:100_2525

- 4/5 huile de tournesol bio
- 1/5 d'huile d'olive bio peu odorante
- antioxydant
- sommités fleuries de tilleul bio
Renouveler les plantes  toutes les semaines pendant 3 semaines pour corser la macération.

Filtrer et stocker en flacon brun stérile avec compte gouttes.

100_2523
Mâcérat huileux de tilleul juste filtré

          Et une fois que j'ai le mâcérat, il faut bien en faire quelque chose d'utile.
Mais quoi et avec quels autres ingrédients?

Voyons, j'ai de la poudre de miel et de l'absolue de miel.
Tout ça semble bien alimentaire...


            En cherchant bien, je trouve une monographie sur l'hydrolat de tilleul dans le livre de Suzanne Catty sur les hydrolats.
"Hydrosols, the next aromatherapy, S. Catty, Healing Arts Press".

" Il y est décrit comme utile quand le corps veut s'arrêter mais que l'esprit continue à s'activer. Il serait la "mère" des hydrolats et est fort utile en compresses sur les peaux eczémateuses, les éruptions cutanées qui démangent en raison de son action légèrement anti-inflammatoire.

          L'hydrolat de tilleul en synergie avec:

- l'HE de romarin (le chémotype n'est pas précisé)
- l'huile infusée de tilleul
- et/ou l'absolue de tilleul

serait très efficace en compresses dès les premiers signes de zona et de grattages

Il revitaliserait les peaux atones et apaise le corps et l'esprit quand il fait très chaud".

 

       

Mais au fait,  j'ai aussi plein d'huile d'amandes douces bio, de la cire d'amandes mais aussi un superbe beurre d'amandes douces acheté chez Akamuti et que j'utilise comme un cérat car il est très fin et pénètre facilement la peau.

100_2528

 

          Et puis, en ce moment, je cherche toujours une crème pour les mains quand je sors de la salle de bains le matin et mon baume pour les mains est en bas.

Voilà. J'ai trouvé, je vais faire une crème pour les mains tilleul/miel/amandes!
Pas un baume, non, un soin velours pour adoucir, nourrir et soigner la peau si particulière des mains.

           Et je vais la mettre en tubes. Je trouve que le tube sied aux crèmes pour les mains.
Ne me demandez pas pourquoi, j'ai de ces certitudes parfois...

           Et puis avec une crème, je pourrai expérimenter un mélange d'émulsifiants qui m'intrigue et que l'on trouve dans la crème pour les mains d'une marque qui utilise l'huile d'argan ici.
Je m'étais inspirée d'eux pour le beurre d'argan pour les pieds. Oubliez leur gamme Provence, séduisante mais qui semble un peu  conventionnelle au vu des senteurs proposées.

          Une formule générale qui peut convenir aux mains, au corps mais aussi au visage pour une peau sèche avec le même mélange d'émulsifiants qui marche très bien.

- 75% phase aqueuse (eau, hydrolats, gel d'aloe vera)
- 20% phase huileuse (dont 5% beurres et 1% cire d'abeille)
- 5% mélange d'émulsifiants à mettre avec la phase huileuse (1.5% d'émulsifiant végétal de Bilby, 3% alcool cétéarylique chez Zinette en France, 0.5% émulsifiant VE)
- troisième phase et conservateurs dont vous retirez le pourcentage de l'eau.

         

          J'ai ajouté quelques huiles végétales ayant des filtres U.V.
Mais leurs proportions sont faibles dans ma formule car je voulais rester sur les notes tilleul/amandes.
Il faudrait peut-être n'utiliser que karité, jojoba et sésame si vous voulez augmenter la protection. Les mains et le cou sont les traitres qui signalent votre âge...
On devrait toujours mettre un filtre solaire sur les mains pour limiter les tâches pigmentaires.


 

           Le choix des huiles végétales est complexe mais je choisis autant que faire se peut de croiser les différents types d'acides gras ( saturés, insaturés, poly-insaturés, cires ...)

          Il y a un peu de cire d'abeille blanche également pour former un léger film pour freiner la deshydratation. J'ai délibérément choisi de la cire d'abeille épurée pour ne pas interférer avec la légère coloration verte qui va bien au tilleul.

100_2521
J'ai envie d'y plonger les doigts. Pas vous?


Formule de "l'empreinte bio tilleul/miel/amandes"


- Phase huileuse

4% mâcérat de tilleul sur tournesol/olive biologiques avec antioxydant
3% huile d'amandes douces bio
2% beurre d'amandes douces
3% beurre de karité (vous ne pensez tout de même pas que je l'avais oublié!)
3% alcool cétéarylique
2% huile vierge d'avocat (pour colorer un peu en vert et  pour les insaponifiables)
1.5% émulsifiant végétal (cétéaryl glucoside)
1% huile de sésame blanc bio
1% cire d'amandes douces (chez Missmiss : intéressant, c'est la première fois que j'en utilise)
1% cire d'abeille blanche ( chez mon pharmacien préféré)
1% mâcérat de lavande sur jojoba (fait maison)
1% squalane d'olive
0.5% glycéryl stéarate (VE)
0.3% antiox Cos ( les huiles d'amandes douces et de tournesol sont très  rancissables. La cire et le beurre d'amandes sont plus stables)


- Phase aqueuse

40% eau de source
20% hydrolat de tilleul (Fraisse et Quattrone, superbe!)
5% hydrolat de lavande
3% glycérine végétale bio
1% poudre de miel
1% allantoïne
0.5% gomme xanthane
0.5% silk amino acids


-Troisième phase

1% D Panthenol (adoucissant, hydratant)
1% sea silk (hydratant, toucher soyeux)
1% huiles essentielles choisies surtout pour le parfum
0.5% mixed tocopherols
0.5% aloe vera X 200 (hydratant)
0.5% conservateur
0.2% NFF (hydratant)


Le mélange parfumant (en gouttes) est délicieux à mon goût, assez puissant pendant quelques instants mais peu durable. Je trouve que les mains ne doivent pas trop sentir.

7 bois de rose
6 géranium bourbon
5 mandarine bio
4 absolue de tilleul (approximativement car elle est figée)
3 citron bio
3 litsée cubèbe
2 absolue de miel
2 patchouli

J'avais compté 1% d'huiles essentielles dans la formule mais je me suis laissée emporter au moment de faire le parfum. Il y a donc 32 gouttes pour 100g de crème.

La texture est veloutée et confortable.


100_2522
Je n'ai pas résisté, j'ai trempé le bout du doigt

Mais on avait dit en tubes, non?
Allez, le voilà!


100_2529
C'est moins glamour pour le coup!

L'empreinte est malgré tout parfumée et délicate à la fois.
Voulez-vous me serrer la main?









Shampoing crème nutritif et lissant

Soins des cheveux

Par zinette

Voici ma dernière recette de shampoing, j'en suis carrément "Bluffée", à la première utilisation on voit déjà le changement! Forcément, que de bons ingrédients.
J'ai récidivé avec le "fusion magic" car la dernière fois, le shampoing s'était séparé au bout de quelques jours, mais ici, je l'ai rajouté en tout dernier et le shampoing reste "stable" de chez stable!
Voici la formule: (les quantités sont de l'à peu près car je compose toujours avec un "pifomètre".

La diversité des huiles végétales n'est pas recherché, j'ai simplement vidé les fond de bouteilles jusqu'à dernière goutte..)   

shampoing_fait_maison_saturina_09042008_11

Composition:

 

  • 50 % base lavante (250 ml pour cette formule)
  • 1 bonne cuillère de silicone végétale
  • 1 cs d'hv de pépin de courge (ou citrouille)
  • 1 cs d'hv de noyaux de cerise
  • 1 cs d'hv de ricin
  • 1 cs d'hv de nigelle
  • 1 cs d'hv de carthame
  • 1 cs d'hv de chanvre
  • 1 cs d'hv de germe de blé
  • 5 cs de gel d'aloe vera
  • 1 cs de glycérine végétale
  • 2 cs de miel liquide
  • 15 gouttes d'EPP (extrait de pépins de pamplemousse)
  • 1 cs de squalane végétal
  • 1 cc d'extrait de soie dilué dans un peu d'hydrolat de neroli
  • 3 cc de SLSA
  • 1 bonne pincée de gomme xanthane
  • 1 cc de “Fusion Magic”
  • quelques gouttes d'orcanette infusée dans hv de jojoba

Voilà, tout ça a été rajouté dans le bol, dans cette ordre et bien touillé au fur et à mesure.


shampoing_fait_maison_saturina_09042008

L'ajout de SLSA fait bien son travail, le shampoing mousse bien, trop même, la prochaine fois, je n'en mettrai que 2 cuillères. Le "Fusion Magic", mon petit péché me rend toujours de beaux services, surtout dans ce cas là ou ça sépare toujours! Le résultat donne un shampoing crème épais et doux comme je les aime ^^

Voilà, si vous faites cette recette, j'aimerai avoir votre avis. ^_^