"Café crème": crème décadente au café

Soins du corps

Par atelierdemichele

          Un raté qui se tranforme en un plaisir si décadent que je ne résiste pas au plaisir d'en parler ici.

          J'ai acheté il y a maintenant quelques mois un extrait CO2 de café (coffea arabica) qui sent vraiment le café mais est piquant au nez.
Un peu comme un vieux café réchauffé que l'on a laissé refroidir.
Mes essais d'incorporation dans un baume n'ont rien donné de palpitant.
J'en étais même vaguement écoeurée quand je humais le flacon pour en apprivoiser la senteur.

 

 

100_2403

  Extrait CO2 de coffea arabica produit en agriculture conventionnelle en Inde

          J'avais acheté chez Aromantic du beurre de cacao brun contenant un peu de cacao en poudre pour faire des baumes à lèvres cacaotés.
Ce beurre est beaucoup moins gras que le beurre de cacao ordinaire.
Il se présente comme un mélange de morceaux de beurre bruns et de poudre de cacao.

 

          J'avais gardé dans mes tablettes lorsque je hantais le net à la recherche de formules magiques qui marchent, ce lien d'un fournisseur d'ingrédients cosmétiques.
La rubrique "formulary/recipes" était séduisante mais je n'en comprenais pas bien les recettes d'émulsions.
Alors, j'ai décidé de faire l'une d'entre elles qui bousculait les proportions que je connais d'émulsifiants et épaississants.

          La formule du ""No Ewax" cocoa-shea whipped cream" comporte beaucoup de phase huileuse.
J'ai remplacé les émulsifiants cités par 3% MF et 8% VE (Bilby) dans ces proportions complètement folles et ça a ... raté.
Evidemment.

Or j'ai du miraculeux polysorbate 80 (merci Catherine) qui sauve les émulsions qui se séparent, n'est ce pas Thomaelle?

Quelques gouttes plus tard, l'émulsion était lisse,  belle et curieusement pas grasse du tout mais le mélange de beurre de cacao brun et du CO2 de café était des plus écoeurants.

Ce n'est plus une "no Ewax", pour le coup mais chuuut!
On aurait dit la crème "au chocolat et à la crème" que je sers en petits pots avec de l'orange confite que tout le monde adore chez moi.

 

          Se crémer avec une crème à la senteur et à l'aspect si alimentaire me déplaisait fortement.
Et comme c'était sensé être une "whipped cream", j'ai donc "whippé" avec le fouet électrique, ce qui a permit d'oxygéner la pâte et, agréable surprise, de développer l'arôme du café.
J'ai rajouté un soupçon d'absolue de vanille et le résultat est superbe: fin, nourrissant malgré une pénétration très rapide et d'une délicate odeur gourmande sans être envahissante.

Il m'est difficile de décrire la sensation sur la peau: cela ressemble à un beurre fouetté, bien fouetté sans le côté gras.

 

          C'est donc un "café crème" corporel très honorable dont je vous donne la formule approximative car je n'ai pas compté les gouttes de polysorbate 80, de CO2 de café, d'absolue de vanille, d'HE d'orange douce bio.

100_2401

Juste après la fabrication

 

Formule du "café crème du matin"

- Phase huileuse:

6g karité bio
6g beurre de cacao marron
4g beurre de coco bio

10g huile de tournesol bio
6g huile de jojoba
6g huile d'avocat
2g huile de germes de blé bio

8g émulsifiant VE
0.2g antiox-cos


- Phase aqueuse:

30.3 g eau de source
10g silicium organique
3g émulsifiant MF
3g glycérine végétale bio (une merveilleuse trouvaille en bio)

- Troisième phase:

4g aloe vera conc x40
1g arrow-root tamisé
0.5g conservateur

CO2 de café, HE d'orange douce bio, absolue de vanille, HE bay (Pimenta racemosa feuille).

Faire une émulsion à 70°.

Ajouter quelques gouttes de polysorbate 80 si ça se sépare.
Fouetter à l'électrique pour aérer la crème.
Mettre en pots stériles.

C'est un délice!

100_2404

  Une photo bien trompeuse du pot après le prélèvement de ce matin.

 

       ***Je pense qu'il suffit de faire une crème grasse (40% d'huiles) avec votre émulsifiant habituel et de la fouetter ensuite pour obtenir cette légèreté.
A mon avis fouetter une crème peu grasse enlèverait de l'onctuosité et serait plus "craquante" sur la peau.***

 

Une autre version?

- 16g de beurres (6 cacao, 6 karité, 4 coco...)
- 24g huiles fluides grasses et nourrissantes (tournesol pour la vit E, abricot, jojoba, germe de blé pour la vit E, avocat...). J'éviterais l'amande douce qui quoique grasse, est très sensible à l'oxydation.
- 10g cire émulsifiante
- 2g acide stéarique
-  2g alcool cétylique

- 33g eau de source
- 10g gel d'aloe vera
- 3g glycérine végétale
- 3 capsules de vit E (c'est très empirique mais indispensable car on introduira beaucoup d'air)
- 1g d'arrow-root ou d'amidon de votre choix

+ conservateur, HE

Faire votre crème comme d'habitude et au refroidissement, la fouetter à l'électrique pour y incorporer beaucoup d'air et la "monter".
Rectifier les HE si nécessaire car l'incorporation d'oxygène peut modifier votre mélange odorant.

Choisir des HE gourmandes pour accentuer le côté cosméto-culinaire!

Si vous essayez cette version, venez m'en parler.  Je l'ai écrite sans l'essayer encore. Bzz.

        Je ne sais plus quelle crème choisir après la douche du matin tellement il y a de pots dans ma salle de bains actuellement.

Que c'est dur la vie par moments!


Le savon japonisant

Savonnerie

Par atelierdemichele

          Que faire de quelques pauvres rechutes de savon maison que l'on trouve un peu pâles? 

A part, ça, ça et ça ?

Un joli savon bien entendu, mais pourquoi ne pas expérimenter quelquechose de nouveau?

          Je viens d'une famille où tout le monde dessine admirablement depuis au moins deux générations sauf ma soeur aînée et moi;  j'ai arrêté très rapidement les cours de piano car je trouvais que la prof sentait l'omelette; j'ai arrêté aussi la danse classique vers 20 ans car je n'en pouvais plus de souffrir lors des cours mais, fort heureusement, il y a d'autres modes d'expression artistique comme ... la savonnerie!

          La forme étant de retour, j'ai fabriqué un savon avec ma copine hier soir et je n'ai pas résisté au plaisir de vous le montrer.

          Après l'avoir coupé, je lui trouve un petit air extrême oriental.
Voilà donc mon savon japonisant.

100_2384

          On commence d'abord comme ça:

- 300g de rechutes de savon grossièrement taillées au couteau
- 2 cuillères à soupe de poudre de charbon
- 1 grand sac congélation

Introduire les rechutes dans le sac,
Ajouter le charbon,
Nouer le sac et l'agiter fortement afin d'enrober toutes les rechutes d'une fine couche de noir.
Rajouter éventuellement un peu de charbon et bien agiter à nouveau.

100_2383

Et ensuite, on fabrique 1.2kg d'un savon lumineux comme ceci:

30% coco
28% olive bio
27% palme bio
10% karité du Bénin
5% carthame bio

Jus de carotte bio et soude pour un surgras de 10% selon le calculateur
Lactate de sodium
A la trace: lait de brebis bio en poudre.

          Puis, dans le moule en bois tapissé d'un sac poubelle de 30 litres, alterner les couches de pâte à savon jaune et les couches de rechutes enrobées de charbon.
Tapoter le moule sur le plan de travail pour chasser les bulles d'air et bien tasser la pâte autour des rechutes.

          Le lendemain, on coupe le savon en s'amusant avec le découpeur cannelé que l'on s'est enfin offert après en avoir rêvé un

certain nombre de mois!100_2386

Il est joli n'est-ce pas?

100_2385

On pourrait mettre de l'argile colorée à la place du charbon bien entendu.
Mais je trouve le liseré noir très chic et délicat.

Cadeau d'Odeur

Trucs et astuces

Par cshabou

Je suis une fan des vide-greniers et j'y découvre des choses précieuses, toujours de peu de valeur mais qui s'aditionnent en petits bonheurs qui sont le sel de la vie.
Je feuilletais cet après-midi une de mes trouvailles, un beau livre*  cédé pour rien ou presque et je me suis dit que ça pourrait être une idée en ces temps d'avant fêtes.

Un pot-pourri à faire soi-même avec les mille et une variations de présentation que votre talent créatif pourra inventer :

  • "50 grammes de chacune des plantes suivantes : verveine, citronelle, romarin, menthe, mélisse, sauge, pélargonium
  • des écorces de citron vert et de citron jaune
  • 2 batôns de cannelle
  • 1 gousse de vanille
  • 3 gouttes d'huile essentielle de lavande
  • 3 gouttes d'huile essentielle de Petit grain bigarade ou de néroli
  • 1/2 c. à café de noix muscade râpée
  • 1/2 c. à café de clous de girofle

Mélanger tous les ingrédients dans un bol. Pour le décor, vous pouvez ajouter des pétales de fleurs aux couleurs assorties."

Je vais ajouter quelques étoiles de badiane (j'aime l'anis), de l'écorce d'orange, de l'he de cèdre qui va bien avec la cannelle et l'orange, un peu de poudre d'iris pour faire tenir l'odeur et quelques minuscules graines sèches dont les sous-bois sont tapissés en ce moment.
J'ai trouvé récemment des moules à boules de noël en forme de (grosses) gouttes. En les perçant de quelques trous, remplies de ce mélange, garnies de rubans brillants de couleur vive, on en fera, au choix, des boules pour le sapin ou le décor odorant de la
table de réveillon.
Matières, textures, couleurs, odeurs......que de possibilités de création !

*Les secrets de Grand-Mère de Laura Fronty et Yves Duronsoy

Chantilly de karité

Faire ses cosmétiques maisons : bien débuter

Par veneziapetitpois

 

 

J'ai donné sur mon blog une recette trouvée sur le site internet  de Donna Maria, l'auteur de Making aromatherapy creams and lotions (Storey books). Je la trouve si simple et si efficace que je l'indique ici aussi. Elle permet de faire un baume à la texture très agréable avec un minimum d'ingrédients… et juste un peu de patience…

Sur son site, Donna Maria explique qu'il suffit de fouetter longuement du beurre de karité -sans autre ajout si ce n'est celui d'huiles essentielles pour leur parfum- pour obtenir un produit d'une consistance très agréable.  Seule condition pour sauvegarder la texture aérée: ne pas conserver au froid le baume obtenu.
Ne pas chauffer le karité est intéressant. On préserve mieux ses vitamines (A, E, K et F), ce qui renforce l'efficacité thérapeutique.



 

 J'ai employé un batteur électrique. Je conseille vivement de l'armer de ses fouets à mayonnaise plutôt que ceux à blancs d'œuf pour limiter les projections hors du saladier. Mieux vaut également prévoir une tenue   adéquate: tablier bien couvrant et manches retroussées, sinon, gare aux projections…

Dans un saladier à bords hauts, émietter le karité en morceaux pas trop gros pour faciliter le démarrage. Faire le vide tout autour (pour limiter le nettoyage ultérieur… ) et commencer à fouetter au batteur électrique. On arrive assez vite à réduire les morceaux en une pâte qui va devenir de plus en plus crémeuse. S'arrêter de temps en temps (pour reposer le poignet et le batteur… et pour prendre le temps de racler les parois du saladier). Donna Maria préconise de fouetter pendant une demi heure… J'ai tenu bon, mais j'ai remarqué qu'au bout de 20mn, on obtenait déjà une belle consistance. En partant d'une matière beige compacte, on obtient une crème qui se métamorphose petit à petit en une chantilly immaculée. Ça reste néanmoins du gras pur… 
Si on veut ajouter des huiles essentielles, procéder en battant entre chaque ajout. La texture très aérée augmente les risques d'oxydation. J'ai donc ajouté un anti oxydant et un léger conservateur, mais ce n'est pas obligatoire.
Remplir de cette chantilly des pots propres à la petite cuillère. Pour éviter limiter les bulles d'air, bien tasser au fond et le long des parois. Je trouve que la structure de ce mélange reste assez stable au fil des jours.

J'ai choisi des huiles essentielles simples, douces et cicatrisantes pour obtenir un baume à tout faire. J'avais rapporté l'huile essentielle de camomille du cap d'Afrique du sud (elle est diluée, ce qui fait qu'elle n'a pas teinté le baume). On peut lui substituer bien sûr une autre huile essentielle anti inflammatoire.

Je me sers de cette Chantilly pour me masser les pieds ou les mains (le baume est vite absorbé) et en voyage, même comme baume à lèvres.

Chantilly de karité anti-bobos

-120g beurre de karité non raffiné (merci Michèle)
-10 gouttes AOX COS (anti oxydant)
-10 gouttes extrait de pépins de pamplemousse (conservateur)
-40 gouttes huile essentielle de lavande d'altitude (cicatrisante, antiseptique)
-10 gouttes huile essentielle de géranium bourbon (cicatrisant, anti-infectieux)
-10 gouttes huile essentielle de camomille du Cap diluée (anti-inflammatoire, apaisante)





                                           





 

Merveilleux Elixir

Aroma beauté, bien-etre et santé

Par atelierdemichele

          J'ai été attaquée il y a 2 jours par une bande de virus très désagréables qui m'ont prise en traitre la nuit où je papotais avec Malegria.

J'ai le rhume, la rhino, la pharyngite, la fièvre, les courbatures, la fatigue, tout...

Bref, il fallait que je fasse quelque chose car samedi soir, j'ai un dîner dehors et dimanche soir, je reçois des amis avec leurs enfants (4 personnes en tout) pour une semaine.
Tout ça avec le boulot et la vie normale d'une famille avec enfants!

          En bonne sorcière, j'ai d'abord consulté mes grimoires les plus costaux:

 - "L'Aromathérapie exactement". Pierre Franchomme, Daniel Penoël, Roger Jollois. Ed.Jollois
- "L'aromathérapie". Dominique Baudoux. Ed. Amyris
- "The aromatherapy practitionner reference manual". Sylla Sheppard-Hanger. Le plus complet de tous mais sans recettes.

Puis j'ai observé attentivement mes boîtes d'huiles  et j'ai sorti ça:

100_2369

Tout ça ? Oui! 
Et ils vont voir ces virus de quel bois je me chauffe!

          J'ai avalé 1 gramme d'aspirine, prit mon courage à deux mains, enfilé mon tablier et je me suis enfermée dans la grotte la cuisine avec la marmite qui fumait déjà.

Voilà le résultat: Un merveilleux élixir!

100_2382

Elixir: "préparation alcoolique généralement sucrée".
Pour de si vilains virus, on va éviter le sucre, hein!

Et on va utiliser de la chloro pour sa couleur bien verte qui épouvante les microbes respiratoires.
Tant pis pour eux!


Formule de l'élixir qui terrasse les vilains virus de l'hiver:

58% eau de source
20% alpha (mipa laureth sulfate, cocoamidopropyl bétaine: ça c'est pour faire peur aux microbes. Pour vous, une base lavante neutre suffira)
10% HE qui tuent les microbes soit 125 gouttes pour 50g
5% glycérine végétale
3% alcool à 90°
3% huile de ricin sulfatée pour diluer les HE
1% chlorophylle en poudre

Les 50g permettent de faire  4 à 5 inhalations.

Mode opératoire:

- Diluer le mélange d'HE dans l'huile de ricin sulfatée ou du solubol.
- Mélanger l'alpha à l'eau tiède. Laisser refroidir.
- Diluer la chlorophylle dans l'alcool.
- Mélanger le tout.

Mettre dans les fioles magiques.

100_2381

Mode d'emploi:

- Verser une cuillère à soupe dans un bol d'eau bouillante et faire des inhalations yeux fermés et bouche ouverte avec un torchon joli linge sur la tête.
Ignorer tête basse ( Eh oui, tête haute avec l'inhalation, c'est difficile) les quolibets du passant
mal intentionné (l'époux) et tenir au moins 10mn.
- Se moucher consciencieusement.
- Aller sous une douche brûlante et se frictionner la poitrine et le haut du dos avec quelques gouttes du mélange.
Bien rincer.
- Se moucher à nouveau.
- Se mettre au lit sous de bonnes couvertures et des draps de flanelle avec chaussettes et bonnet en coton tout doux tissé main par un excellent tisserand africain.
- Se lever à midi, fraiche et pimpante, ressucitée, avaler à nouveau 1 gramme d'aspirine, recommencer l'inhalation en ignorant à nouveau les quolibets du grand passant aidé cette fois de ses  3 petits passants revenus de l'école ( l'un d'entre eux mesure tout de même 1.90m)
- Attaquer le boulot!

Ce soir, je crois que nous allons finir la nuit en boîte.


Le miraculeux mélange d'huiles essentielles:

En gouttes:

10 Ravintsara, 5 gaulthérie couchée, 10 cajeput**, 6 ravensare aromatica, 10 thym saturéoides, 10 eucalyptus smithii, 5 menthe poivrée, 10 niaouli, 10 pin sylvestre, 5 gingembre, 5 genévrier commun, 5 CO2 d'encens, 2 cannelle écorce**, 5 bois de camphre, 2 clou de girofle**, 10 mandravasarotra (saro), 10 dingadingana (Iary), 5 katafray pour 50g de mélange.

Choisies pour leurs actions anti-infectieuses, antibactériennes à large spectre, mucolytiques, tonifiantes, anti-inflammatoires, sédatives, anti-stress, fortifiantes en cas de fatigue générale, désinfectantes des voies respiratoires, tonique du système immunitaire ...

J'adore l'odeur pharmaceutique mais qui vous donne l'impression qu'enfin, l'air passe bien dans les poumons. C'est l'odeur qui guérit!

MAIS ne pas oublier les précautions indispensables liées à l'usage des HE.
Certaines sont irritantes ou dermocaustiques** donc attention à l'usage cutané.
Ne pas utiliser en cas de grossesse, chez les enfants et les personnes allergiques, épileptiques.
Traitement de très courte durée bien évidemment!


          J'ai été très inspirée par:

* Venezia qui nous a livré la formule de son "olbas oil" très utile dans le même cas
* Les bombes de douche de missmiss fort ingénieuses pour diffuser des huiles essentielles sous la douche
* le diffuseur d'huiles essentielles en pot sur sable et sel que j'avais fabriqué l'hiver dernier et dont la formule se trouve ici, sur les Plaisirs de Kimitsu.
* le site de Bio Mada où je reviens souvent prendre des informations sur les HE malgaches que j'adore.

Allez j'y retourne, mon inhalation chauffe!


SAVONS "TOUT CHOCOLAT"

Savonnerie

Par CatherineNC


Je ne peux rester longtemps sans faire de savon.... c'est une drogue, une dépendance entretenue par toutes les demandes que je reçois de mon entourage.

Cette fois-ci, c'est un club d'amateurs de chocolat qui m'a demandé de faire quelques savons au chocolat pour offrir à ses membres en fin d'année.

J'ai donc profité de cette occasion pour varier les plaisirs et m'essayer à différentes présentations dont voici quelques images :

DSC01221













J'aime beaucoup la plaque de chocolat, j'avais rêvé, en son temps, devant le chocolat de bain de Ida mais je ne trouvais pas le moule. C'est maintenant chose faite (merci Thomaelle !) alors c'était l'occasion ou jamais d'utiliser mes nouveaux moules.



DSC01229













J'ai également fait de la refonte (les fleurs)

DSC01225

Je dois refaire la tartelette dont la pâte est trop blanche et le chocolat pas assez noir ainsi que les petits coeurs blancs (fait avec la méthode fouettée) j'en referai d'une couleur plus crèmeuse pour imiter le chocolat blanc.

Je me suis amusée avec ces derniers dont chaque composant est obtenu simplement en variant la quantité de chocolat ou de cacao incorporée.


DSC01211



Pour mes essais, voici la recette de base que j'ai utilisée, elle donne de beaux savons bien durs qui moussent et qui sont doux sur la peau mais rien ne vous empêche d'en améliorer la qualité en y incorporant du beurre de cacao, du beurre de karité et des huiles plus précieuses à la trace.

- 30 % huile d'olive
- 30 % huile de palme
- 20 % huile de coco
- 20 % huile de colza (canola)

- eau de mer (oui, vous avez bien lu, ça aide les savons à mousser !)
- soude (pour moi un surgraissage à 6% seulement pour limiter le risque de rancissement)
- lactate de sodium (les savons durcissent plus vite et la mousse est plus crèmeuse je trouve)

j'utilise l'eau de mer dans les mêmes proportions que je le ferais pour de l'eau déminéralisée et je calcule le tout sur THE SAGE qui donne également des indications de quantité pour le lactate de sodium (je prends toujours la valeur moyenne)

A la trace :

- vitamine E (j'en mets toujours dans mes savons pour limiter le risque de rancissement en climat humide, vous pouvez également utiliser de l'extrait de romarin, mais ce dernier à tendance à colorer les savons clairs, pour ceux au chocolat, pas de problème....)
- poudre de cacao (à diluer dans un peu d'eau, de lait, ou autre matière grasse que vous rajouteriez à la trace)
- 2 ou 3 carrés de chocolat noir (en fonction de la quantité de savon) également dilué
- et bien sûr de la fragrance chocolat !

Remarque : ne soyez pas déçue si vos savons ne vous semblent pas assez noir au démoulage, ils foncent en un ou deux jours !

Voilà, ce ne sont pas mes savons préférés mais c'est trés amusant à faire et les gourmands de chocolat adorent.


Déodorant de Shrek, par Telmagre

Soins du corps

Par Thomaelle

Non non, c'est pas une blague!!
c'est pas pour les enfant non plus!

Je lui ai donné ce nom parce qu'il est vert (pâle), c'est la chlorophylle qui le colore ainsi.
Cela dit j'avais hésité avec "Hulk" aussi;-)

Ca faisait très longtemps que j'avais envie de me faire un déo, j'ai lu des éloges sur celui de Martine (remanié bien des fois), mais je préfère les déo bille quand meme....enfin, je n'exclue pas l'eventualité d'une  barre non plus, un de ces jours peut être!!
Alors, j'ai commandé tout ce qui est utile dans un déo sur Aroma-zone (mon nouvel ami!), soit:
-poudre de chlorophylle
-allantoïne
-poudre d'alun
-hydrolat de menthe poivrée (celui là je l'avais deja, de Mandriolu)

J'y ai ajouté du calendula pour apaiser d'eventuelles rougeurs, du karité (j'en mets dans tous les produits), de l'EPP (efficace contre les mycoses, et bacteries responsables des odeurs), une HE anti-bacteriennes (tea tree+palmarosa), benjoin pour la peau, geranium pour l'odeur et palmarosa qui aurait des propriétés contre les odeurs corporelles dû a une transpiration excessive.
Je voulais ajouter de l'aloé vera et de l'arrow-root en 3éme phase mais finalement j'en ai pas mis (surtout parce que c'est suffisamment liquide ainsi!)

voici donc:

 

Déodorant de Shrek!

**phase A (22g)
21g HA menthe poivrée
0.6g chlorophylle (solution à 50 % de chlorophylle poudre dans l'eau)
0.3g allantoïne (1%) à ajouter ds hydrolat chaud
1g glycerine
3g poudre alun

**phase B ( 8g)

4g calendula
3g beurre karité
2g cire emulsifiante polawax (4%)

**phase C

8 gttes EPP
germall+
HE tea tree: 1 gtt
benjoin: 2 gttes
geranium rosat: 2 gttes
palmarosa :6 gttes

Odeur de menthe présente, mais surtout de palmarosa, ce déo est frais à l'application et a une odeur légèrement citronnée je trouve.
L'émulsion est verte.
Donne 50ml pile-poil!!
L'émulsion est assez liquide et coule bien sur la bille
Et rassurez vous.....je ne me suis pas transformée en Princesse Fiona....mes aisselles ne sont pas vertes, lol!!

Savon à l'ortie

Savonnerie

Par P a t

Savon à l'ortie

Une amie m'a demandé un savon pour sa peau grasse, alors voilà ce que j'ai pondu après quelques recherches:

150g d'huile de coco

100g d'huile de palme

250g d'huile de pépins de raisins

200g d'huile d'olive

96g de soude vérifier sur thesage

220g d'infusion d'ortie.

A la trâce: 1 càs hv de jojoba, 1 càs hv macadamia, 1 càs hv noyaux d'abricot, feuilles d'ortie, colorant poudre de chlorophylle, HE litsée citronnée, HE cèdre.

savon___l_ortie3

En mettant dans les moules, je n'étais pas très satisfaite de la couleur (c'était très clair)mais en séchant ils ont foncé, et je suis ravie de la couleur qu'ils ont pris! la senteur est super!

Lait démêlant après-shampooing

Soins des cheveux

Par legrimoire

Voici la recette de mon lait après-shampooing. Je l'ai testé et vraiment je l'aime beaucoup.

Les matières premières utilisées sont naturelles, bio pour certaines et très simples à trouver en France.

J'ai les cheveux mi-longs, fins, à tendance grasse aux racines et sèche sur les longueurs et pointes.
J'ai donc utilisé des ingrédients préconisés pour réguler le sébum, nourrir sans graisser, embellir, donner brillance et souplesse sans alourdir :

Lait d'avoine = donne du gonflant et de la brillance, facilite le démêlage.
Cire de jojoba = régule le sébum donc idéale pour tous les types de cheveux, en plus toucher non gras.
Huile de sésame = fluide, légère, elle embellit et nourrit.
Phytokératine (protéine de blé) = donne souplesse et brillance, renforce la structure du cheveux, n'alourdit pas.
Protéine de soie marine = pour réparer et embellir, elles sont restructurantes et réparatrices.


Recette :

Phase Huileuse

* 15ml cire de jojoba
* 10ml d'hv sésame
* vitamine E pour éviter l'oxydation des huiles
* 3gr d'émulsifiant VE (de chez Bilby)
* 2gr d'alcool cétylique (de chez Zinette)

Phase aqueuse
* 100ml de lait d'avoine (flocons infusés dans une décocotion de prêle réputée pour être reminéralisante)
* 5gr d'émulsifiant MF (de chez Bilby)

3ème phase

* 4gr de phytokératine (de chez Aroma Zone)
* 4gr de protéine de soie marine (de chez Bilby)
* conservateur
* extrait arômatique, fragance, HE : au choix si désiré (j'ai agrémenté le mien d'un peu d'extrait arômatique de caramel. Juste pour le plaisir!)

d_tail_d_m_lant

Cela donne une texture légère, très agréable.

Vinaigre de voyage

Aroma beauté, bien-etre et santé

Par atelierdemichele

          Extrait d'un très beau livre que je feuillette très souvent et dont je n'avais jamais essayé les formules par manque d'ingrédients pour la parfumerie:

"Des parfums, savons, shampoings, sels de bain, bougies... à faire soi-même"
Nicolas de Barry
Ed. Minerva



          On y trouve aussi des recettes très simples comme un extrait de vanille dans l'alcool, des parfums d'intérieur aux huiles essentielles, des huiles de massages parfumées, des papiers à lettres parfumés et... des vinaigres de toilette.

          Les vinaigres de toilette sont des macérations de plantes, bois, épices... dans un solvant composé en grande partie ou en totalité de vinaigre.

Ils étaient très utilisés au 18è siècle pour désinfecter, tonifier et parfumer.
Aujourd'hui, beaucoup utilisent des vinaigres de rinçage pour leurs cheveux mais on peut aussi s'en asperger le corps pour lutter contre les effets desséchants du calcaire.

           Je n'en avais jamais utilisés jusqu'à cet été où j'ai beaucoup apprécié leur fraîcheur et leur effet calmant sur la peau chauffée au soleil (mais pas sur les coups de soleil tout de même!).

Voici donc la formule du vinaigre de voyage destiné, je cite l'auteur:

"à ceux que les miasmes de la route, des salles confinées ou du métro indisposent, à ceux qui veulent chasser le mauvais air et parfois, le mauvais oeil, voire disposer d'un parfum au retour d'une fatigante journée dans le désert du Sahara ou de l'Atacama..."


          Chez moi, on l'utilisera donc à chaque retour de voyage dans le trépidant désert de Gobi en métro. Son odeur est herbacée mais vraiment agréable pour ceux qui aiment les parfums un peu verts.
Il faut attendre quelques instants que le vinaigre s'évapore avant de humer sa peau.

Le vinaigre d'alcool respecterait un peu mieux l'odeur des HE que celui de cidre mais je voulais un vinaigre biologique et dont le pH se rapproche de celui de la peau.

Formule du vinaigre de voyage:

- 100ml de vinaigre de cidre bio
- 5ml d'alcool 90°
- 5g de sel de mer fin

4 gouttes HE d'eucalyptus globulus
4 gouttes HE de galbanum (aïe le porte-monnaie mais quelle senteur!)
4 gouttes HE de menthe nana
4 gouttes HE de géranium bourbon
4 gouttes HE de lavandin super


- Faire réduire de moitié le vinaigre et dès qu'il est refroidi, ajouter le sel et l'alcool dans lequel on aura dilué les huiles essentielles.

- Laisser vieillir dans un flacon bien bouché placé à l'ombre d'un placard.

- Filtrer au bout de trois mois (Oui, c'est long!) pour obtenir un liquide limpide et ambré.


100_2361

Mon flacon  ressemble beaucoup à celui de la photo qui illustre la page du vinaigre de voyage. J'ai donc piqué la mise en scène.


 Cet été j'avais utilisé une formule plus rapide et très rafraîchissante que je verrais bien interprétée pour ceux qui souffrent de jambes lourdes même en hiver, en adaptant les HE:

- 50ml de vinaigre de vin blanc ou d'alcool (j'avais choisi celui d'alcool)
- 2ml d'alcool 90°
- 0.5ml d'huile essentielle de menthe des champs

Faire chauffer le vinaigre sans le laisser bouillir.
Laisser refroidir et ajouter les HE préalablement diluées dans l'alcool.


Nicolas de Barry propose des stages de parfumerie dans un chateau qui porte un nom sublime: le Château de Frileuse. Un jour peut-être...

C'est ici.


Attention  aux précautions d'usage pour les HE!