Par un beau soir de septembre, notre gentille S4br1n4k m'écrit un petit message qui ressemble à ceci: '' Je viens de lancer un défi sur Potions et Chaudron, ça serait chouette que tu participes''.

Elle savait que j'avais de la difficulté à dire non??
Je ne crois pas. Par contre, j'ai succombé à son enthousiasme et dit oui au défi.

Mais AVANT.....
Réfléchissons aux exigences..... 

ODEUR-SPHÈRES-COULEURS-BULLES-SAPIN

 

Et j'ai dit oui!! Incroyable quand même!
Après quelques nuits d'insomnie à me casser la tête avec des ''comment, comment, comment'' j'ai quelques illuminations. 

Les odeurs

Comme spécifié dans le défi; tout doit être naturel. Pour joindre l'utile à l'agréable (ou l'engagement à une promesse) je me suis mise à concocter un mélange d'huiles essentielles que m'avait demandé mon gentil mari.

On note ici une première tentative de mariage d'odeur. Il avait envie de quelque chose qui s'inspirait de la menthe minuit. Avec ma relation amour-haine pour cette huile essentielle, j'ai essayé le truc du mariage dans un pot de verre.

Après plusieurs tests dans mon pot, plusieurs soirées à lire sur divers sites certaines bases comme; les notes de coeur, de tête et de fond, il y a ENFIN eu approbation. Et l'approbation est venue de moi, parce que mon homme, il aime tout ce que je fais, alors il a aimé chacun de ces tests. Je voulais tellement réussir ce mariage, je le voulais parfait à mon nez. 

Voici le résultat :

- En note de tête: Menthe et thé des bois
- En note de coeur: Citronnelle
- En note de fond: Cèdre

Le tout calculé à 4,5% du poids des huiles (en fait, je voulais faire 5%, mais j'ai manqué d'huile essentielle de cèdre et de citronnelle, zut!)

IMG_4740[1]

                                                                                                                                    

Les sphères

Ici, je dois faire ma petite, toute mini, montée de lait.

Dans ma première lecture de la description du défi, j'y ai bel et bien lu qu'on demandait une forme de sphère incluse dans notre savon. Cet élément a été aboli, sans que je ne le sache.

J'ai donc passé encore plusieurs soirées et bouts de nuits à réfléchir à ce que je voulais, à comment le réaliser, tout en ayant absolument pas envie de me battre avec un tube ou un cylindre pour y couler ET démouler du savon. Tout ce cassage de tête pour supprimer cette exigence du défi.

Pffff!! Montée de lait finie (je vous l'avais dit qu'elle était toute mini). 

Voici mon idée de GÉNIE, après plusieurs nuits à réfléchir au COMMENT M'Y PRENDRE!?!?!?

                                                                                                TADAMMMMMM!!!

IMG_20150930_154554  

J'ai fais des minis boulettes avec un savon encore trop mou que je venais de démouler. J'ai roulé ces boules dans le paprika, afin qu'elles puissent se démarquer une fois dans mon savon-défi, dans l'éventualité où la couleur autour soit trop pâle et que mon effort d'inclusion n'y paraisse pas.

Je ne suis pas encore rendue à un résultat final dans mon processus de création.
Je le redis; je me trouve géniale!

Jusqu'à ce que je vois plus tard, disons entre ma création et ma publication, que d'autres personnes avaient déjà fait cela avant moi. Ah et puis tant pis; je me trouve géniale, restons-en là! 

 

Les couleur

Encore du naturel.

Je n'ai pas de micas. Je n'ai pas non plus envie d'investir dans des micas. Je me connais, je suis incapable de choisir. Le temps de sélectionner mes couleurs et nous serions rendus en 2016... Sans compter le délai de livraison.

Or, il faut un savon prêt pour le 30 novembre de l'année 2015.
Mais j'y pense; je viens de rouler mes boulettes dans le paprika. Eureka! Paprika, garde-manger, cacao. Cacao... Argile verte. C'est réglé! 

 

Les bulles 

Je vous laisse tout simplement ma recette.

Huile de canola 36.7%
*****Huile d'olive 30%*****
Huile de coco 20%
Beurre de karité 10%
Huile de palme 3.4% 
Surgraissé à 8%

*Suivre l'anecdote sur l'huile d'olive ici

IMG_4661

 J'ai fait un test. J'ai fait macérer un surplus de branche de thuya dans mon huile d'olive. Résultat; rien du tout. Pas de couleur verte ni d'odeur. Déception! 

 

Un sapin

Après quelques visionnements de cette technique de marbrage, je me sens prête, malgré l'expérience au niveau zéro pour tout type de marbrage.

Par contre, il me manque l'élément le plus important; un truc rigide pour réaliser la chose. Désespérée, je me quête littéralement un bout de vieux câble à notre chère S4br1n4k. Si j'ai honte?? Ce n'est pas à cause d'elle si j'ai fait de l'insomnie? Heureusement, elle m'a dit oui, Fiou!

 

JE SUIS PRÊTE!! ON SAVONNE!! 

Inspire-expire-mantras et hop! Au boulot!

Première des choses; installation du câble dans le moule. Ça a l'air de rien lorsqu'on voit le tout installé, mais il y en a eu pour au moins 10 minutes de manipulations et un début d'une série de jurons. Il n'est pas parfait, mais ma patience à ses limites et j'ai l'impression que je dois m'en garder pour les étapes suivantes. Pour faire mignon, j'ai saupoudré le fond de mon moule de feuilles de menthe séchées; un sapin dans sa forêt de feuilles tombées au sol.

Aussi, j'ai aussi dû rendre mon moule plus étroit. Comme j'utilise en temps normal une boite de lingettes humides et que pour ce savon, j'avais besoin d'espace en hauteur pour mon marbrage, j'ai introduit un carton enroulé dans du cellophane sur la longueur du moule.

IMG_4658

Préparation des ingrédients. Fonte des huiles. Dissolution de soude.

N.B. Ce que j'aime de l'automne c'est que le temps de refroidissement de mon mélange eau/soude est vraiment écourté. En plus, c'est tout rempli d'énergie solaire.

Ce savon réchauffera nos coeurs de rayons de soleil.
Bon, assez la poésie, j'ai un savon à faire.

IMG_4660 IMG_4659

Maintenant, pour faire les lignes dans le marbrage, on recommande des bouteilles avec embout étroit. Je n'en avais pas sous la main. Par contre, j'avais cette poire nasale que je n'aimais pas beaucoup.

Elle sera donc sacrifiée pour la cause. Je suis un génie!!
Et une paresseuse qui n'a pas envie de sortir de la maison. 

IMG_4671

 

C'est un peu ici que ca se gâche.
Je vous offre la liste des choses qui m'ont fait assaisonner mon language de pas-trop-jolis jurons :

- Trace devenue trop épaisse, trop rapidement, dès l'ajout des huiles essentielles.
- Accrochage/déplacement du câble au moment de couler
- Difficulté d'obtenir ma couleur marron.

Je croyais tout bonnement qu'il serait simple de rajouter du cacao à ma pâte déjà colorée à l'argile verte. J'avais mes doses prêtes dans mes cuillères. Ca n'a pas été suffisant.

Avez-vous déjà vu une femme avec des gants en latex rose ouvrir un garde-manger avec ses genoux, sortir un pot de cacao avec ses coudes et ouvrir un couvercle avec ses dents? Vous avez manqué tout un spectacle.

- Mettre mes boulettes dans mon savon.
En fait, attraper mes boulettes avec mes gants en latex rose.

C'est peut-être juste 4 éléments, mais sur le moment, avec mes aisselles qui témoignaient de mon stress, ça été suffisant pour me faire paniquer. 

 

Enfin dans son moule! Je mérite une bonne tisane à la camomille. 

IMG_4673

  

 L'Émotion (oui, oui, avec une majuscule) est passée, j'ai pu enfin dormir un peu. Maintenant, place à la fierté!

IMG_4696

IMG_4699

  IMG_4697
 Et cette tranche-ci est pour toi, ma chère Makiro

Pour finir, je tiens à remercier du fond du coeur S4br1n4k pour ton enthousiasme, tes bons conseils et ton câble. Sans toi, je n'aurais jamais osé. Parce que c'était toi, j'ai dit oui. Et en pensant à toi, j'ai réalisé.

Merci aussi à Patsch. Grâce à tes trucs, tes explications et ta patience, j'ai avancé d'un grand pas. 


Défi du "marbrage japonisant" ou du "contrôle de soi"

Défi Marbrage japonisant

Par Retourauxsouches

***Note: je me suis identifiée comme mimiriam dans le défi, mais je ne suis pas la seule à être SUPER originale sur Canablog et à avoir choisi ce nom. J'ai donc dû me rabattre sur un autre identifiant, qui est Retourauxsouches ;)

Je fais du savon depuis peu, et j'ai été poussée par mes proches à distribuer ceux-ci.
De par ce fait même, je vis un peu le syndrome de l'imposteur, et j'ai énormément tendance à me comparer à mes consoeurs et me sous-estimer. Je ne me considère pas comme une artiste, mais plutôt comme une fille un peu fofolle qui met des oeufs et de la farine dans ses savons.

Certains jours mon copain pourrait croire que je fait du pain quand il me voit démouler un savon encore chaud et le pétrir avec du sucre brun. Enfin bref, je m'amuse beaucoup et je ne m'impose aucune limite. SAUF LE MARBRAGE.

Le marbrage est selon moi réservée aux vrais, aux artistes qui ont 10 ans d'expérience derrière la cravate. Bien évidemment ce n'est pas le cas, mais cette façon de penser me permettait de ne pas me lancer, du moins pas avant 2025.

Ça, c'était avant que S4brin4k me demande de participer à son défi.

J'ai lu quelques articles des filles qui ont participé (mais pas tous, et pas trop, question de ne pas copier les styles de chacune), et du peu que j'en ai vu, c'est qu'elle nous a sortis de notre zone de confort, et pas qu'un peu.
À la lecture du tutoriel, je me suis dit (Lire à voix haute avec l'accent québécois): "Pfffffffffff c'est niaiseux comme toute!".
Et oui, j'ai OSÉ croire à la lecture du tutoriel de Mme Soap Queen et à regarder ses magnifiques photos (en tout cas moi je ne suis pas propre comme cela quand je savonne, à chaque fois j'en retrouve sur les murs -fin de la parenthèse) que ce serait du gâteau.

Grave erreur.

Juste trouver un câble, croyez-moi ça n'a pas été de la tarte. Ne possédant que des cintres en bois et en plastique, j'ai dû me tourner vers le fil métallique.
Penser à utiliser un fil métallique n'a pas été long, mais le trouver, oh ça alors!

Des minutes de ma précieuse vie ont été perdues dans l'antre de mon bricoleur de conjoint, à chercher le %?$/$ de fil métallique et la /$%(* de pince pour le couper.

Vous voyez?
J'en étais seulement à me préparer et je descendais tous les saints du ciel. 

12169919_413768192166287_2146087071_o
Notre sous-sol en rénovation... (on se passe de commentaires!)

 

Mais enfin bref, une fois installée, je me suis (enfin!) mise au travail. Je vous invite maintenant dans ma tête...

Dimanche le 20 septembre

9h00: Bon, un petit café et je commence!

9h20: Ah j'ai oublié de monter ma recette! S4brin4k veut que ça mousse et que ça soit naturel. Ok je ne peux pas faire un savon 100% coco, la trace va arriver trop vite. Bon. D'la merde pour la mousse, elle le prendra comme il sera, je vais juste commencer pas réussir le marbrage. Ok! Mon savon va sentir l'épinette noire! Yéééé j'adore quand ça sent le bois et la savane.

9h30: Dire que je vais perdre ma place au ciel parce que je cherche un %/$%& de câble métallique....

9h45: Bon je vais mélanger mes couleurs à une trace super-très liquide. Oh! Et je vais ajouter des perles de jojoba pour faire des mini-sphères. Wow je vais avoir l'air super intelligente d'y avoir pensé.

9h46:Comme c'est facile de transvider mes couleurs dans mes petits pots! Ça va sûrement être encore aussi facile à vider.

9h47: NONNNNNNN! C'est trop liquide, j'viens de perdre ma couleur dans ma pâte!

9h48: HAAAA %&?%?&& je viens d'accrocher mon câble métallique.

9h49: NON pas encore!

9h50: D'la marde je fini de tout mettre pis je passe le câble comme ça vient!!! 

9h50: Mon câble est trop croche! Je vais avoir un sapin sur le côté droit et un autre sur le côté gauche. Haaaaaaaaaaa (soupir de désespoir)

Et environ 45 minutes plus tard, mon savon a fendu et déphasé un peu. (Je vous ai mis ma recette à la fin de l'article)

 

12171809_413768172166289_235718291_o

 Photo de la catastrophe

 

Pas le choix. J'ai dû recommencer. Et fouillez-moi pourquoi, mais après cette catastrophe j'ai été visualiser d'autres tutoriels de marbrage, et je me suis lancée.

S4brin4k, tu as amorcé un vent de changement en moi je crois bien.

 

11215840_410045722538534_1341171284688115594_n 12079625_410045695871870_5416513017752180111_n
 Un savon de Noël fait avec le "butterfly swirl"

12119073_411072569102516_4684226906470519032_n
 savon style léopard raté

 

Donc, pour ma prise deux, j'ai pris essentiellement la même recette, mais j'ai enlevé les perles de jojoba que j'ai jugées "peu ou pas naturelles" après coup et j'ai aussi modifié l'odeur: Pin maritime et romarin.

Ça sent fort, ça sent bon, ça énergise! Et j'adore vraiment sentir la savane! (Pas la savane qui pue, mais la savane par une journée chaude d'été, avec des effluves de thé du labrador).
Une odeur de bonheur!

 

 Mon deuxième essai, réussi cette fois! 

12115492_410045005871939_8969789043303583717_n


Je vous épargne la lecture de mon cerveau pour le deuxième essai, mais vous en conviendrez tout comme moi qu'il est réussi.

La tranche de savon choisie me fait penser à une épinette noire, cet arbre mal-aimé de la forêt boréale. Cet arbre est laid, long, il a les branches qui ne semblent juste pas vouloir rester près du tronc.
MAIS, c'est un emblème de notre forêt et cet arbre a de hautes propriétés médicinales, je n'ai donc aucune objection à en faire l'éloge dans un de mes savons (Surtout que cet arbre est beaucoup plus beau dans mon savon.) 

Par la même occasion j'ai même tenté de "déborder" un peu.
À certains étages de couleur, j'ai mis 3 lignes de couleur au lieu de 2, et la ligne du centre était d'une autre couleur. Sur certaines des tranches, ça donne ceci:

 

12039347_410045032538603_480052790006848839_n


C'est donc à ne pas faire avec une couleur pâle et une couleur foncée, car on a l'impression qu'il y a des bonshommes saouls dans mon savon!

Valou, je t'enverrai bien sûr ma belle tranche, fait-la encadrer s'il te plaît! ;)

PS: Je suis une artiste maintenant!

 

Recette de la première tentative (Surgraissée à 7%)

- Beurre de karité: 15%
- Huile d'olive: 40%
- Huile de soya: 15%
- Huile de coco: 25%
- Huile de ricin: 5%

HE utilisée: Épinette noire
Ajout de 13g de rhassoul, 4g d'oxyde vert, 6g d'argile jaune et de 7g de perles de jojoba pour les différentes couleurs.

Recette de la deuxième tentative (Surgraissée à 7%)

- Huile d'olive: 45%
- Huile de coco: 25%
- Huile de ricin: 5%
- Beurre de karité: 25%

HE utilisées: Pin maritime et Romarin
Ajout de 15g d'argile blanche, 6g d'argile verte, 6g de charbon végétal, 6g de rhassoul pour les différentes couleurs.

   

Défi marbrage japonisant ou sapin : Savon et...internet !

Défi Marbrage japonisant

Par valouF

Bonjour à toutes (et tous ?)

Déjà, quelle épreuve d'arriver jusqu'ici...merci à la patience de Michèle, et 0/20 à canalblog qui fonctionne de façon aléatoire, je commençais à douter de moi...

Bref, revenons au savon, je vous raconte tout çà ...

En me baladant sur le net pour recueillir des infos sur "savonner sans palme", je tombe sur le défi de potions et chaudron que j'aime parcourir...
OK, je dis oui...

J'ai lu/regardé/zieuté/étudié et la théorie je l'ai bien comprise.

Ça ne me semble pas insurmontable, je savonne depuis 6 mois, je suis encore dans la période "chance du débutant" et jusqu'à maintenant pas trop de décalage entre le projet et le résultat...
Bon, ok, j'avoue  la réception du nom de mon binôme me fait monter la pression d'un cran, je clique sur son nom et je découvre un site commercial de...savons  : une VRAIE savonnière ! et qui vit au Québec ! la classe ! mon savon va voyager.


Je réfléchis, je rêve mon savon, ma formule, je démonte un cintre, je m'installe. Rien d'extravagant, ni d'exotique mais du classique sobre.
L'opération se déroule correctement, sans énorme moment de panique...mais arrive le démoulage...

Point de sapin, des lignes ridicules ... Pourquoi ? J'ai tout bien fait, moi ?! 

sapin essai 1

 

Et puis les premiers savons du défi arrivent sur Potions ...et eux, ont des sapins ! Ils sont beaux, originaux ; pas de complexe, je vais recommencer...

Plus de cintre, mais un câble plus épais...

défi japonisant essai 2 (1)

Et là, je fais ma maligne,  je travaille à trace (trop) fine...

Et ma ligne de couleur n'est pas une ligne mais une dégoulinure, tant pis, je continue, je balance tout dans le moule, en croisant les doigts, en me disant "on y croit, ça va ressembler à qq chose"...

Bon finalement, c'est plutôt une montagne qu'un sapin, ça ne me plait pas...

 

 

 

 

 
 

Et puis, mon savon a des points/traces blanches ; problème récurrent dans plusieurs de mes savons...je vous entends déjà me suggérer que c'est la soude ...Non, je travaille à la lessive de soude, mon savon n'est pas caustique... 

Vos idées sont les bienvenues...

J'attaque mon 3è et dernier essai : je commence à en avoir marre de rêver sapin et puis il va falloir les écouler ces savons disgracieux...

Même plus d'idée pour la recette, pour l'odeur, pour les couleurs Mon envolée lyrique fait maintenant place à du pragmatisme, et à ce qu'il me reste dans mon placard !

Mon mari s'en mêle, me faisant un cours de physique (yeux au ciel) et me donnant des conseils...

Comment ça il en a marre que la cuisine sente la savonnette ? Il m'appelle Breaking Bad...vous connaissez cette série ? bon, le savon c'est mieux que les amphéts...Quoique vu dans quel état il me met ce sapin...

Je vous fais donc découvrir cet ultime essai qui a ENFIN un sapin, petit, pas prétentieux, mais bien présent !!!!

Yes !!!!!!!
Je le trouve mimi, on dirait qu'il a des pieds et qu'il s'en va (affronter la montagne de l'essai 2...)


Ma recette
- Olive 47 %
- Coco 22 %
- Babassu 7 %
- Ricin 12 %
- Beurre de cacao 12 %

Lessive de soude pour surgras 10 %
HE Litsée et menthe poivrée (moitié/moitié) 2,5 %

Charbon
Mica bleu
et un peu de mica pluie d'étoile


SAM_5606

SAM_5605

Merci de m'avoir lue
Bises
ValouF

Défi marbrage japonisant par Sylvie

Défi Marbrage japonisant

Par syllvie

      Pour le défi lancé par Sabrinak, je ne me sentais ni d'attaque, ni inspirée, ni capable de le relever!
Et puis, j'ai craqué et dit oui car sinon j'aurais trop regretté. C'était pas gagné quand même, je n'ai jamais  fait de marbrage de ma vie!!!

Et je l'ai fait dans la lancée pour faire retomber la pression et ne plus penser qu'à ça.

J'ai vu et revu les vidéos, cherché la bonne formule avec du gras animal, trouvé un cintre, un vieux morceau de fil de fer galvanisé, et mis aux dimensions du moule par un mari compréhensif.

 

IMG_1627

Le dessin,  les couleurs et les idéogrammes en Asie sont souvent noirs, donc je choisis du noir et du rouge qui symbolise la prospérité et le bonheur. Basique en somme!

J'aurais bien tenté du bleu pâle, j'aime tant  cette couleur qui me rappelle le bleu du ciel, à l'horizon mais j'ai le souvenir de  la couleur rose virant au caca d'oie, du bleu virant au vert et j'en passe, un défi dans le défi, il ne faut pas exagérer!!!

 

 

                                                                       Formule

- 30% olive
- 30% coco
- 20% blanc de bœuf
- 10% karité
- 10% ricin

Surgraissage à 8%
Synergie d'huiles essentielles : 3%

HE: Sapin baumier (merci Sabrina), lavandin, eucalyptus citronné, menthe poivrée et petit grain bigarade ( je n'ai pas noté le détail! )

 

IMG_1628

 

 

Pour le premier essai, j'ai choisi des ocres naturels des Ets Chauvin, servant aux peintres, achetés dans un vide grenier, « noir de vigne »; génial un nom qui me parle.

Et pour le rouge un mélange d'ocre rouge et  de sienne calcinée.

                                                                                                             

                                                                                                               IMG_1642

 

Après avoir cherché des biberons ou des flacons souples pour mettre le savon coloré, j'ai opté pour des bouteilles d'eau minérale avec embout comme celles ci.

 

 

Allez, je me lance dans le défi!!!

Tout a été OK, sauf la trace qui de légère passe à épaisse trop rapidement, il a fallu presser, ratatiner les bouteilles pour extraire le savon, ça part d'un coup!!!

Je vous passe les détails sur l'état de ma cuisine, un vrai chantier, le noir c'est dur à nettoyer mais ouf !!! le savon est  fait. Il se repose dans un coin, bien au chaud, tout comme moi.

                                                                                                                 

IMG_1630

Au découpage, j'ai eu une surprise plutôt agréable, le résultat m'a paru  trop simple et un peu brut à mon goût.

 

Je décide donc  de me lancer dans une deuxième fournée.
Je décide de partir sur la même formule  en remplaçant seulement  l'ocre noire par de la poudre de charbon (merci Gingembre, trop sympa).

J'ai modifié la synergie d'huiles essentielles afin de conserver  le sapin baumier si gentiment offert par Sabrina.
Elle se compose comme suit :

lavandin 3g
petit grain bigarade 2g
pamplemousse 2g
eucalyptus citronné 1g

 

IMG_1640

 

Sachant ce qui m'attendait,  riche d'une première expérience, j'ai pu faire plusieurs couches et mettre davantage de pâte rouge, la trace est apparue rapidement. Elle était plus épaisse, ce qui finalement facilite les choses.

Une fois démoulé et coupé (le 10 oct), je le trouve pas mal, bien qu'un peu trop brut avec le noir qui a tendance à prendre ses aises.

 

IMG_1634

 

Le point positif de cette expérience c'est qu'un défi lancé par une jeunette (hein Sabrina) ça se relève et l'expérience est toujours bonne à vivre et à partager, même si le cintre est rangé pour un moment je pense.

Je suis bien avancée pour mes cadeaux de Noël, et heureusement mes fans sont bienveillants et me demandent toujours comment je fais : s'ils savaient, je garde ma part de mystère !!!

 

IMG_1633

Il me tarde de découvrir les autres créations, celles publiées sont toutes aussi belles les unes que les autres et comme le dit Michèle, chaque personnalité apparaît à travers ces créations et chacune m'enchante.

Merci Sabrina pour cette expérience!

Défi marbrage japonisant ou sapin "C'est l'automne !"

Défi Marbrage japonisant

Par gingembre2

Je participe avec joie aux défis de Potions. Mais, sur ce coup-là, je n'étais pas très inspirée. Un sapin... bof...

Et puis, j'ai vu les  savons des copines, tous plus beaux les uns que les autres. Elles m'ont libéré, merci les filles :)

Un souffle frais m'a éclairci les idées, très nébuleuses en raison d'un rhume carabiné !

Et puis, j'ai vu les arbres revêtus de leurs couleurs automnales et ça a fait tilt... Mon savon devrait avoir ces couleurs !

Bon, mon sapin n'est pas un vrai sapin, vert comme il se doit. Mais il me plaît celui-ci.

P1010006

 

Juste avant, j'avais fait un essai avec une trace fine et les couleurs se sont complètement diluées.  J'étais dégoûtée, dépitée, énervée... car j'avais tout bien fait, suivant les consignes.

Du coup, j'en fait qu'à ma tête. Pas de biberon ni bouteille, le cintre passé à la fin comme l'indiquait si judicieusement Patsch. Pour le reste, j'ai suivi les consignes : de la mousse (pas encore testée), trois couleurs avec celle de base, des parfuns naturels avec les huiles essentielles. Pour l'instant, la menthe domine.

Et j'ai appelé à la rescousse mes copines italiennes Vérone et Pozzulli.

 

P1010005

La recette du savon

24% olive bio
25% coco bio
13% palme bio
7% karité bio
7% cacao blanc bio
7% ricin bio
10% pépins de raisin 
7% colza bio     

Ajouts :
4 tocos
1 c à moka terre de Vérone
1 c à moka terre de Pozzuli
diluées dans un soupçon d'eau

Synergie HE
sauge sclarée        4 ml
sapin de Sibérie      6 ml
eucalyptus globulus    4 ml
menthe verte        5 ml
citron vert            6 ml
menthe citron        6 ml

J'espère qu'il plaira à Swanee !

P1010002

En bonus, les dernières roses anglaises trouvées ce matin dans mon jardin.

P1010007

 

 


Défi "Marbrage sapin japonisant" par Loulou

Défi Marbrage japonisant

Par lloulou

A mon tour de dévoiler mon savon pour le défi organisé par Sabrina .

Jusqu'à ce jour, Michèle nous a ému, fait rire et picoler,  Vénézia nous a fait voir la vie couleur chocolat, Catherine nous a fait prendre une envolée majestueuse au-dessus des cimes, la belle colombe de MLKl'Instigatrice de ce défi n'est plus arrêtable et fait du marbrage japonisant à tour de bras! D'autres sont à venir...

Jusqu'à présent, toutes nous ont permis d'admirer leur savon.

Et bien moi, je vais vous faire pleurer!!! Oui, oui, je n'exagère pas : vous faire pleurer pour vrai!!!

J'ai fait un savon, qui fut une véritable catastrophe. Oui, oui, une ca-tas-trophe!!! Que dis-je, pire que cela, un véritable chamà de mines!!!

Mon erreur, que dis-je mes erreurs furent :

- pas de cintre de teinturier, pas de problème, superbe idée, utiliser un fil Ethernet. Et bien, non, très mauvaise idée, fil trop épais et qui se tortillait (probablement de rire à l'idée du résultat à venir!)

- moule probablement  trop large

- formule de savon qui arrive trop vite à la trace

- utilsation d'argile pour la couleur du soi-disant sapin, ce qui ne va pas pour ce genre de technique

Bref, après avoir coupé le savon au complet, pas la moindre trace d'une seule mauvaise herbe, pas la moindre trace de broussaille, rien, mais rien de rien. Absolument rien à présenter!!!

Pas le choix de refaire.

Prise 2 : clap!

Pour éviter d'obtenir un champ de mines, j'ai décidé tout d'abord de modifier ma recette pour avoir une trace qui arrive plus lentement.

Pour le moule, j'ai utilisé une brique de lait d'amandes dont j'ai découpé une des tranches pour avoir un moule moins large.

 

La préparation

N'ayant toujours pas de cintre adequat, j'ai utilisé un cordon que j'ai fixé aux extrémités sur l'extérieur de la brique avec du "Duck Tape"

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Bricolage maison avec le cordon
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Maintien du cordon avec le "Duck Tape"

Pour la couleur du sapin, j'ai choisi de faire une coloration que je maîtrise bien avec du chocolat de couverture fondu.

Pour l'odeur, j'ai fait un mélange d'huiles essentielles d'orange et d'eucalyptus pour avoir une odeur de boisé. J'aime beaucoup ce mélange qui se marie bien avec le beurre de cacao et le chocolat.

La recette en % :

- 25 % canola
- 25 % lard
- 20 % coco
- 15 % olive
- 7 % ricin
- 6 % beurre de cacao
- 2 % beurre de karité
- 6 cuillères à soupe de crème fraîche à 35 % au lieu de 2 initialement prévues...

Dans l'eau de dilution ajout de soie et 4 g de sucre

Le marbrage a été fait avec 5 g de chocolat de couverture fondu
Huiles essentielles : 1 grosse cuillère à thé de citrus sinensis et 1 grosse cuillère à thé d'eucalyptus globulus

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Branches de sapin ou cheveux au-dessus d'un visage???

Résultat

J'ai pris mon temps pour chacune des étapes pour éviter une nouvelle explosion!

Mon système de cordon a fonctionné mais je pense qu'un support rigide aura mieux fait la job! J'aurai probablement dû répéter les couches pour avoir plus de branches car au final, j'ai obtenu une ébauche de sapin.

Le choix d'utiliser la brique de lait sur sa hauteur... mauvaise idée. En fait, je voulais que mon savon au final ressemble aux savons faits dans des moules japonais transparents : tout faux!!!

Ne sachant pas ce que j'allais obtenir, j'ai fini le savon en mélangeant les deux restes de pâte avec le chocolat pour avoir un marbrage sur le dessus du savon.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Branchage très léger!

 

Conclusion

je dirais que le défi lancé par Sabrina m'a permis de commencer à explorer une nouvelle technique que je vais paufiner car le résultat (obtenu par d'autres) me plaît. Mais avant tout, je vais aller me procurer un cintre de teinturier et jouer avec à la méthode Vénézia!

La mousse est bien présente, au moins un des critères rempli...
Défi relevé mais pas vraiment réussi! 

Mais l'important est de participer non?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Pour ne pas pleurer, quoi de mieux qu'un bonhomme sourire!!!

Tu vois Karége, le nombre d'années d'expérience en savonnerie n'est vraiment pas un gage de réussite!!!

 

Note

Plusieurs jours après avoir démoulé le savon, je pleure, littéralement, je pleuuuuuuuuuuure : mon savon devient de plus en plus beuuuuuuuuuuurkkkkkkkkk.

Comme si ce dernier subissait une oxydation majeure!!!

Est-ce à cause de de l'excès de crême fraîche??? Je calcule toujours un surgraissage à 5 % pour la recette de base qui devient autour de 8 % avec les différents ajouts. Dans le cas présent, le surgraissage est probablement autour de 10-12 %...

Michèle, ma binome, tu vas avoir le choc de ta vie lorsque tu recevras mon savon. Je le laisse sécher encore quelques jours avant l'envoi fatidique!!!

 

Défi "Marbrage japonisant ou Sapin" Caravelle des épices

Défi Marbrage japonisant

Par mlkline

Ma chère Sabrina, je crois bien  être hors sujet... Mais, emportée et emballée par ta belle énergie, je n'ai su ni voulu me défiler et c'est avec enthousiasme  que je me suis inscrite à ce défi.
Mûe et aveuglée par mon irrépressible envie de jouer, voire rejouer du cintre, j'ai zappé toutes tes directives bien précises et n'ai retenu que les mots "cintre" et "aveugle".

J'ai tout de même un peu surfé et ai jeté mon dévolu sur l'art majeur de Monsieur Sergio Massala... Je n'ai peur de rien et ne doute de rien !!!! Les oeuvres d'art de ce savonnier m'ont complètement "affolée" et j'ai usé d'une trace tragiquement trop fine, me suis perdue en de pathétiques envolées gribouillesques... Bref, je me suis mélangée les pédales

Et voilà le premier jet... Incendie, boule de feu odorante dans la forêt... 

 

IMG_20151012_113027

IMG_20151012_113331

 

 

 

 

 

 

 

 

On peut dire que c'est raaaaté et une fois le feu éteint, quelques discussions plus tard avec mes copines des jeudis toujours heureux, j'ai repris mon cintre en mains et intégré les consignes dans mes manières.

 

Pour mon  deuxième essai j'ai gardé la même formule et opté pour une coloration aux épices, cadeaux offerts par ma copine Nathalie en direct des Antilles et amoureusement moulues par sa grand tante, énergique Doudou.

Quid du japonisant, du sapin??? Je pense avoir reçu un gros paquet de neige sur ma pauvre tête en me promenant dans la forêt de sapins et en ce qui concerne le japonisant il vivra et s'épanouira à votre bon coeur et à votre imagination débridée les défieuses.

Moi, j'y vois une caravelle chargée d'épices et d'autres trucs merveilleux.

La Formule pour un batch de 700 grammes, surgras de 7% et plus

45% mixte d'olive bio et la Carrouf

30% coco mixte de bio et de mon quartier

20% karité sauvage

5% ricin bio

Cette formule est super agréable à travailler, reste souple longtemps, produit une belle mousse,  et un savon dur et doux très rapidement mais il faut démouler au bout de 36 interminables heures.

J'ai doublé 2 cintres en métal pour avoir une prise du dessin plus marquée.

Petite photos de mes macérats d'épices sur ricin, non filtrés drastiquement car telle est ma volonté.

 

 

IMG_20150926_172854

 

 

1 pot avec curcuma sur ricin+ une pointe de poudre d'or AZ ( le curcuma peu dosé donne un magnifique jaune d'or, effet lumière majoré par la poudre d'or

1 pot avec paprika sur ricin+ une pointe de poudre d'or superbe rouge si je n'avais mis la poudre d'or et si j'avais filtré complètement

1 pot avec chocolat solsemilla un peu décoloré+ cannelle+ poudre d'or (sottement dilué dans de l'huile), donne un beige rosé digne de plaire à Miss Ed

et le pot principal coloré avec oxyde vert de AZ+ poudre d'or... Du plus pâle au plus fonçé...2 tons de vert quoi 

J'ai tout bien fait et même mis mon mélange d'huiles essentielles fait sur bois de palo santo + gousses de cardamome+ morceaux d'encens, le tout mouillé d'huiles essentielles de menthe bergamote, de cannelle tamala, de bois de Hô et je reprends mon souffle, car au fur et à mesure que le flacon se vidait, je rajoutais des HE, au gré de mon nez, depuis plusieurs mois.

 

IMG_20151010_125532

 

 

IMG_20150929_131054

 

IMG_20151005_105434

 

 

 

Tout baigne,  je pose mes lignes à la cc, à la pointe de la spatule, ça roule à peu près, mais le cintre tangue, je galère, me noie, ne sais plus quelle couleur mettre sur ce f...u cintre... Allez, c'est fini... des zigouigouis sur le dessus et Vogue ma Caravelle que des pirates japonais peuvent bien détourner ih!hi!hih .

Entourant ma caravelle un puzzle de savons fleurs pour voyageuses, sur une idée originale et flambloyante de Miss Ed qui je l'espère et l'exige viendra nous entretenir un de ces jours de ses fabuleuses créations.

 

 

Défi "Marbrage arbre ou sapin japonisant" par Karege

Défi Marbrage japonisant

Par KAREGE

Nous y voilà...

Un peu de stress car étant une savonnière de moins d'un an, je me retrouve à relever des défis... Pff mais qu'est ce qu'il m'a pris de faire une chose pareille !

Bref j'assume... Alors pour rester dans le même ton que les autres candidates au défi, je vais vous parler de mon précédent essai.
Sans savoir si j'ai les moyens de mes ambitions, je me dis POUR CE PREMIER DÉFI  "Alors soyons folle, je vais faire... un cèdre ! "

Je voulais faire du naturel,  regardé ce que j'avais en stock... super j'ai de la poudre d'épinard, de l'oxyde marron...et de l'huile essentielle de Cèdre de l'Atlas. C'était parfait... Donc j'imaginais,  sur un fond verdoyant  se dessiner un majestueux cèdre marron  japonisant !

Mais rien ne s'est passé comme prévu à cause d'une succession de mauvais choix,  tout d'abord celui du moule... Ayant le cintre du moule Tonka de chez Saponine, j'avais pensé NAÏVEMENT que j avais l'arme fatale entre les mains et ça allait être « finger in the noze » PFFF...Oui, mais non ! Le moule était trop haut, trop profond et sans doute  trop étroit pour couler les lignes avec précisions.

Résultat des courses, mon marron est plutôt rouge marronnasse et mon vert épinard est assez fade...En somme, je me suis retrouvée non pas avec un cèdre mais plutôt avec quelque chose qui rappelle une mauvaise herbe desséchée par le manque d'eau....et ça seulement quand je le tiens dans un sens, dans l'autre sens, ce serait plutôt ...un vieux de sapin de Noël quelques semaines après les fêtes, vous savez ceux que l'on peut trouver dans les déchetteries. Il est moche !

En revanche le seul truc qui m'a retenu de le de la poubelle laisser de côté.... C 'est son odeur, car il sent véritablement le cèdre !

Second essai ou...le savon deux en un !

Comme je ne peux pas renoncer aussi vite car je me suis inscrite à un défi faut aller jusqu'au bout et pas jeter mon fouet de savonnière aussi vite et de plus le règlement prévoit qu'il faut envoyer un exemplaire à Venezia pour ne pas la nommer...

Je réfléchis, je réfléchis SURTOUT ne pas refaire la même erreur ? je décide donc de changer de moule... un moule plus large. J'en ai un en silicone mais je n'ai pas de cintre.

Enfin la vérité c'est que je n'ai pas sous la main un homme musclé avec option bricolage...car je n'ai pas réussi à les rendre plats ou les tordre à la bonne taille ces fichus cintres. Et comme j'ai un côté « feignasse » pratique, faut beaucoup plus réfléchir pour se faciliter la vie sans trop se la tracasser... une idée me vient à l'esprit, je décide simplement d'utiliser à nouveau mon fameux cintre de chez Saponine dans mon moule en silicone mais en l'adaptant avec les cloisons de séparations dans la largeur.

L'avantage, c'est que du coup je peux faire un savon sans gâcher ...avec peu de pâte et mieux encore...faire deux savons en même temps et tout dans le même moule.... Elle n'est pas belle la vie ? ;-)

Voilà ce que ça donne pour le moule et sa cloison adaptée au cintre !

20151009_210103

 

Donc mes problèmes logistiques résolus... Je réfléchis à  un autre projet. Plus de cèdre, non, faisons dans la simplicité.

Je suis alsacienne et  quand je pense sapin, je pense au marché de Noël de Strasbourg et en particulier au sapin joli sapin qui trône tous les ans sur la place Kléber....

Chaque année on coupe un sapin (sain et souvent âgé de plus 50ans pour des raisons commerciales :-( mais bon ce n'est pas le débat) et on l'expose sur cette fameuse place. Il est gigantesque, magnifique et majestueux, c'est le roi de la place pendant 4 semaines. Et la nuit avec l'éclairage artificiel ça lui donne des reflets bleus scintillants du plus bel effet...C'est ce que j'ai essayé reproduire.

Pour son odeur, justement j'ai voulu essayer de reproduire un mélange d'odeur que l'on sent en se promenant parmi les stands du marché de Noël...entre celui du sapin et l'odeur des bredelé (gâteau de Noël alsacien). Mais je n'ai pas osé mettre de la cannelle car tout le monde n'aime pas.

J'ai réalisé mon savon avec la recette suivante car souhaitant un savon le plus clair possible sans devoir rajouter du dioxyde de titane, voici sa composition :

- Coco bio 22 %
- Babassu 10 %
- Palm 20 % (avant qu'on me lapide, je précise qu' elle est certifiée Bio et ECOCERT, etc...)
- Tournesol 10 %
- Ricin 15 %
- Colza 10 %
- Olive 8 %
- Beurre de cacao 5 %

Surgraissage à 7 %
Ajouts : argile blanche, mica bleu glacial, bleu tropical et jaune tournesol, vitamine E
Huiles essentielles : bois de Hô, amande amère, orange douce, élémi, eucalyptus, pin

Évidemment avec une telle recette, je ne vous cache pas que la trace est venue très rapidement. Pour le montage, j'avoue qu'avec mon bricolage ça a été plutôt fastidieux.... Les branches du cintre m'ont beaucoup gênée et finalement j'ai dû couler ma pâte dans le moule... à la petite cuillère !

 

Voici la représentation japonisante de son Altesse le Prince de la Place Kléber ....

20151009_114045

 

Juste fraîchement démoulé...

J'ai emprunté à Sabrina l'idée du soleil /lune que je trouvais vraiment excellente, mais n'étant pas téméraire, j'ai joué la sécurité et fait directement mon soleil/lune dans ma pâte... Ce n'est pas un cercle parfait, mais bon on peut se l'imaginer quand même.

Au final, je suis assez contente du résultat, mais juste un peu déçue par son odeur car on se sent plus que celui du bois de Hô et autre chose mais ne saurais dire quoi exactement !

 

20151009_211434

 Et avec les restes de pâtes colorées j'ai fait un autre savon de l'autre coté de la cloison...faut pas gâcher !

 

20151009_115048

 

Malgré ces quelques petits tracas qui en réalité n'en fussent pas réellement, j'ai adoré relever ce premier défi et j'espère surtout que ce savon plaira à Venezia.

 

Défi "Marbrage japonisant ou sapin" par Catherine

Défi Marbrage japonisant

Par CatherineNC

La pétillante Sabrina nous a lancé un défi : un savon en forme de sapin, ou pas..., avec des sphères, ou pas... mais selon la technique qu'elle a utilisée pour réaliser son joli savon "Un marbrage hivernal". On ne peut pas résister à Sabrina et à son enthousiasme communicatif, elle fait partie des nombreuses belles âmes qui animent ce blog et qui vous donnent du peps via leur joie et leur bonne humeur.

Pff, croyez-moi, cela n'a pas été simple et je n'ai pas obtenu ce que j'avais imaginé ; malgré tout je ne le trouve pas trop moche, il est très simple et j'aime les savons simples ; alors je me suis arrêtée au premier essai, je pense qu'il peut être montré malgré sa simplicité.

 

 

photo 2 (4)

 

photo 3 (4)

 

photo 4 (1)

 

photo 1 (4)

 

 

La composition du "1er jet" :

35 % huile d'olive
25 % huile de coco
20 % beurre de karité
10 % beurre de cacao
10 % huile de ricin

Eau et soude nécessaires pour un surgraissage à 6%

Vitamine E pour lutter contre le rancissement

Les couleurs :

- Pearl Peacock Blue de chez Manske pour le marbrage
- Pearl Green de chez Manske pour le marbrage
- Oxyde noir de chez AZ pour le fond
- Microfine Titanium  Dioxide de chez Bilby pour le fond

Le parfum :

Je l'ai parfumé avec de l'huile essentielle de romarin et d'eucalyptus.

 

Au départ je voulais un fond gris clair mais je n'avais pas compté avec les couleurs des graisses utilisées qui ne pouvaient donner qu'un mélange verdâtre... avec l'oxyde noir ce n'était pas bien joli, j'ai donc ajouté, en cours de route le dioxide titanium blanc, sans pouvoir le mixer car je craignais d'obtenir une trace plus rapide pour cette partie que pour les parties déjà colorées en vert et bleu, heureusement il s'est assez bien mélangé (mais j'ai attrapé mal au poignet à force de l'écraser sur les bords du saladier) et je me disais que si des points blancs subsistaient ils pourraient évoquer la neige qui tombe sur l'arbre... :D

Pour couler le bleu et le vert j'ai utilisé de vieux flacons de teintures pour cheveux, un embout idéal mais.... impossible d'y entrer quoi que ce soit pour travailler la trace... j'ai donc attendu que tous les mélanges atteignent la trace naturellement, c'était long, long... pfff

J'ai utilisé un câble électrique qui avait la gigotte au fond du moule en silicone et qui ne tenait pas en place, qu'est-ce que j'ai pesté... 

J'ai voulu inclure des sphères, comme suggéré par Sabrina, des petites boules fabriquées lors d'un dernier savon, je les pensais plutôt de couleur rose, ce fût une erreur et c'était vilain, en plus je les ai mal coupés, la lyre à foie gras à zigzagué, sans doute à cause des boules, plus dures que le reste, voyez plutôt :

 

 

photo 2 (6)

photo 3 (3)

 

heureusement que je n'en ai pas mis partout...

Voilà, le résultat n'est pas extraordinaire, ce n'est pas un sapin, il n'y a pas de sphères, la couleur a migré jusqu'aux bords, mais IL MOUSSE.... un peu, enfin normalement... et puis j'ai participé à cette petite aventure, c'est bien ce qui compte. Je vais me régaler à voir toutes les réalisations des copines, comme d'habitude.

 

 

Défi marbrage saponisant : sapins neigeux et chocolat noir

Défi Marbrage japonisant

Par veneziapetitpois

J'avais dit oui pour le défi. A force de gamberger la nuit, je me suis dit que la meilleure façon de court-circuiter les insomnies savonnesques était de me lancer!

Je me suis baladée sur le net pour voir ce qui existait en couleurs pour ces fameux sapins! J'en ai vu sur fond marron qui me plaisaient bien -je n'ai d'ailleurs jamais réussi à les retrouver…- et je me suis dit: yes, va pour un fond avec du cacao, une poudre que j'ai souvent réalisée.  Et là, je suis tombée sur un dégradé de marrons si appetissant ici:

http://revonssavons.fr/WordPress/chocolat-2/

que j'ai changé le cacao en chocolat noir, avec l'avantage d'ajouter ainsi un peu de sucre à la formule, parce qu'en plus d'un sapin, Sabrina veut un sapin qui bulle et le sucre contribue au pouvoir moussant.

Ensuite, je m'en suis tenue à deux couleurs, rose pâle et jaune doré, pour limiter les risques et avoir un sapin très clair, comme recouvert de neige, après tout c'est un défi hivernal.

Pour les boules, j'ai passé mon tour, d'autant que je ne voyais pas comment en faire sans inclusions, puisque ce n'était pas dans les consignes!

Avant de choisir la formule, je me suis savonné les mains avec tous les savons faits cet été pour choisir le plus moussant. Ce qui m'a légèrement décapé les paluches il faut l'avouer, tous les savons testés n'ayant pas fini leur cure.

J'ai donc retenu celle ci.

- 50% olive (mélange raffinées et vierge, cadeau des copines)
- 28% coco (mélange vierge et indienne)
- 7% ricin bio
- 15% blanc de bœuf.

j'ai ajouté 2 gélules de toco 500 vit E anti oxydante,
une grosse cuillère à café de yaourt de brebis bio dans les huiles avant la trace
1g d'élixir floral islandais creative energy, car nous le valons bien!

Pour le chocolat, après avoir prélevé de la pate, délayée pour l'un avec de l'ocre rose d'Italie (AZ)  et pour l'autre avec un mica or pâle "radiant gold" de TKB , j'ai ajouté dans le reste 40g de chocolat noir à pâtisser Lindt à 70% de cacao, après l'avoir fait fondre doucement au bain-marie.

On obtient un marron voluptueux, dont un soupçon de parfum subsiste, très léger, après saponification, mais je trouve qu'il mange un peu celui du mélange d'HE:

Parfum spécial Noël (pour 600g d'huiles+40g chocolat noir)

- HE de pruche 6g
- HE  orange 5 folds 7g (je me demande si ce n'est pas elle,  la responsable de l'accélération foudroyante de la trace)
- HE cannelle du Sri Lanka 1g
- HE girofle (clous) 1g
- HE muscade 2g

Comme la formule comptait 50% d'huile d'olive, j'ai pensé que cela allait donner une trace longue à prendre.
Théoriquement oui, sauf quand on ajoute des HE qui font prendre la pâte quasiment en masse, ce qui s'est passé.

 

P1100246

 

Première série

Jamais réussi à retrouver des biberons achetés il y a bien longtemps pour me lancer dans ce genre d'exercice, j'ai un peu erré avant d'appeler une inspirée qui m'a dit:

-Regarde du côté des bonbons !!

-Hein?

-Confiserie à la sortie des collèges. On trouve souvent des biberons emplis de bonbons.

J'ai déniché deux mini-biberons emplis d'un faux coca cola, flaconnettes qui ont néanmoins eu le désavantage de se dévisser quasiment au marteau piqueur. Je les ai tant bien que mal remplies avec les pâtes préparées, presque solidifiées.

 

P1100233

 

Les biberons fragiles

J'avais miraculeusement trouvé dans ma penderie un cintre en métal recouvert de plastique comme les câbles électriques. Je l'ai sauvagement tordu à la pince et ça a été impec (impossible de le couper, il a deux grandes antennes latérales).

P1100231

 

Le cintre coudé

J'ai donc commencé à couler avec une pâte si compacte que je devais secouer très fort les biberons pour pouvoir verser. Et bien sûr, j'en ai lâché un pile au dessus du moule alors que tout était presque achevé et je l'ai repêché comme j'ai pu en jurant et maudissant. J'ai dessiné une surface supérieure  assez irrégulière, espérant simuler à la coupe un flanc de montagne (toujours sur la lancée forêt de conifères).

L'épreuve achevée,  j'ai commencé à ranger en me disant, hum c'est trop beau, j'ai dû oublier de faire quelque chose.

-Mais non

-Mais oui, juste enlever le cintre! Je l'ai extirpé en me disant qu'il allait laisser une brèche… Oui, mais elle s'est quasiment refermée!

Comme j'avais compté large pour les lignes et que je n'ai pas pu récupérer la pâte solidifiée dans les biberons, j'ai trouvé mes savons un peu petits.

P1100265

J'ai donc recommencé, en changeant d' huiles essentielles et en modifiant un soupçon la formule pour pouvoir inclure un très beau beurre de cacao bio et brut acheté récemment. Ce qui a donné

- olive 50%
- coco indienne 28%
- ricin bio 7%
- blanc de bœuf 10%
- beurre de cacao brut et bio 5%

Idem pour le reste:  la vit E, le yaourt, l'élixir, le chocolat et les couleurs.

 

Pour le parfum: sur un fond de santal blanc macéré aux grains d'encens, j'ai ajouté lemongrass et gingergrass (à main levée). Pour l'instant, le parfum reste ténu.

A chaque fois, j'ai saponifié 600g d'huiles dans le moule dit Coprah de Saponine, utilisé de la lessive de soude à 30% avec un surgras de 7, en raison de l'ajout ultérieur de chocolat qui renferme du beurre de cacao et peut donc être compté en surgras à la trace.

 

La deuxième série s'est déroulée sans trop de galère.

P1100247

 

Deuxième série

Comme j'avais cassé les deux goulots des biberons en essayant de dévisser les bouchons pour les nettoyer, j'ai utilisé des petits tubes Muji à clapet, parfaits mais un peu petits.
J'ai dû tant bien que mal les "recharger" en cours d'exercice. Je les ai nettoyés dans la foulée en alternant vinaigre cristal et eau.

J'ai coulé à la trace épaisse, cette deuxième fois par choix, ayant constaté que cela avait bien marché, même si la manœuvre n'est pas évidente.

La deuxième série a aussi ses sapins et ses volutes, je lui ai même dessiné à main levée des sortes de boules au sommet.  Malgré tout, je me demande si je ne préfère pas la première série!

Pour le cintre, je ne sais pas si je remettrai le couvert, mais pour du chocolat noir dans la pâte, je recommencerai.
J'ai démoulé au bout de 24 heures après passage au congélo, et coupé… pas tout à fait droit comme d'habitude.

Malgré la couleur intense du savon, la mousse reste claire… et me semble assez abondante pour obtenir l'aval de Sabrina. 

Beaucoup de savons ont un aspect plus japonisant que sapin néanmoins… 

PS : J'ai eu beaucoup de mal pour les photos en raison de la couleur sombre de la pâte…