Petites précisions pour débutantes.....

Faire ses cosmétiques maisons : bien débuter

Par Tallulah

Les trois phases pour faire une crème, un lait, un beurre corporel.

Beaucoup d'entre vous ont posé cette question au niveau des differentes phases,donc je vais y répondre très rapidement : pour faire une crème il faut créer une émulsion et pour avoir une emulsion il faut :

1 - une phase acqueuse (eau, hydrolats, gel aloe vera, émulsifiants et actifs hydrophiles qui supportent les températures d'émulsification, etc.)

2 - une phase huileuse avec tout les corps gras que l'on veut y mettre (cire d'abeille, émulsifiants, co-émulsifiants, stabilisants, huiles végétales, beurre végétaux, esters huileux, actifs lipophiles qui supportent les températures d'émulsification, etc.)

et parfois une 3ème phase, avec des additifs, (poudres exfoliantes, huiles précieuses à ne pas chauffer, conservateurs, huiles essentielles à ne pas chauffer également... à introduire une fois le mélange à une température raisonnable (sous 40°C).

 

Il existe deux types d'émulsion selon la nature du système émulsifiant choisi (peu importe le sens de versement d'une phase dans l'autre lors de la fabrication):

Huiles dans eau : le corps gras est en dispersion dans l'eau nous y trouvons toute la gamme des démaquillants et crèmes légères, très riche en eau , ces émulsions s'étalent aisément,  ne sont pas grasses mais ont pour inconvénient d'être moins nourrissantes, et faites pour les peaux jeunes et des laits démaquillants ou corporels.

Eau dans huiles : là c'est l'eau qui est dispersée dans la phase huileuse donc c'est le type même des cold crème, nourrissantes, protectrices mais ces émulsions ont pour inconvénient d'être plus lourdes, de moins bien s'étaler, plus grasses et plus épaisses.


Synergies VAWorwood par Bluetansy

Aroma beauté, bien-etre et santé

Par Thomaelle

Formules issues de « The complete Book of Essential Oils and Aromatherapy de Valerie Ann Worwood (première partie)

1gt = 1 goutte
1 cS = 1 cuillère à soupe
1 cc = 1 cuillère à café
HV = huile végétale ou macérat huileux
Rien = HE

Je décline toute responsabilité sur l'usage de ces formules que je n'ai fait que traduire, en particulier, je trouve personnellement les dosages pour les soins plutôt forts.

Respectez les précautions d'usage des huiles essentielles, en particulier, pas d'usage en dessous de 3 ans, pas d'utilisation par la femme enceinte ou allaitante sans l'avis d'un professionnel, pas d'utilisation en cas de situation hors normes (cancer, autre maladie grave, désordres hormonaux), ne pas s'exposer au soleil ou aux lampes UV après application d'une huile essentielle photo sensibilisante (zestes de citrus, etc.).

Les noms sont donnés dans le livre en anglais, sans les correspondances latines, à vous de faire des recherches pour trouver l'huile essentielle la plus adaptée.

Ces formules ne constituent qu'une petite partie de celles proposées dans le livre, je vous rappelle que les auteurs vivent de leurs droits. Si ces formules vous ont plu (et si vous maitrisez assez l'anglais…), je vous invite à faire l'acquisition de cet ouvrage.

Lèvres gercées

Chamomille 2 gt
Géranium 2 gt
2 cc de gel d'aloe vera

Peau gercée

Géranium 10gt
Camomille 10gt
Citron 5gt
Lavande 5gt
2 cS HV

Masser la zone

Urticaire

Lavande 5gt
Camomille 5 gt
1 cS gel d'aloe vera

Etendre sur la lésion

Après soleil, bain

Camomille 4gt
Géranium 3gt
Menthe poivrée 1 gt
1 CS HV jojoba

Après soleil (et ski ou voile)

Camomille 10 gt
Géranium 10gt
Lavande 10 gt
HV jojoba 1 cc
HV sésame 1 cc
HV onagre 1cc
HV amande douce 1cS

Examen, pour bien dormir la nuit d'avant

Camomille romaine 2gt
Géranium 6gt
Santal 4gt
Citron 3gt

6 gt dans un bain avant le coucher
et 5 gt avec 2cc d'HV en massage

Pour « activer le cerveau »

Palmarosa 8gt
petitgrain 4gt

Géranium 4gt
Pamplemousse 6gt

Néroli 4gt
Coriandre 4gt

Mélisse 6gt
Camomille romaine 2gt

Dans un brûle parfum

Ongle incarné, pour éviter l'infection

Lavande 10gt
Tea tree 10gt
1 cS HV

Massage

Masques

Préparation de basse : 60 g d'argile verte + 3 cc de maïzena

Peaux normales

Base 1cS
1 jaune d'œuf
Eau 1cc
1 gt du mélange 1/3 bois de rose, 2/3 géranium

Peaux sèches

Base 1 cS
1 jaune d'œuf
HV amande douce ou onagre 1 cc
HV Carote 2gt
Eau 2cc
1 gt du mélange ½ camomille, ½ rose

Peaux grasses

Base 1 cS
Levure maltée 1 cS
Eau 1cS
1gt du mélange ½ romarin, ½ lavande

Peaux dévitalisées, deshydratées

Base 1cS
1 jaune d'œuf
Levure maltée 1 cc
HV jojoba 1cc
Eau 1cS
1gt du mélange ½ camomille, ½ carotte

Acné

Base 1cS
Eau 1cS
1 gt du mélange ¼ camomille, ¼ lavande, ¼ genevrier, ¼ patchouly

Mélanges pour tonique

Peau normale à sèche

Eau de rose 90 ml
Bois de santal 1gt
Palmarosa 1gt

Peau normale à grasse

Eau de fleur d'oranger 90 ml
Néroli 1gt
Orange 1gt

Peau normale à sensible

Infusion de camomille 90 ml
Camomille allemande 1gt

Peau abîmée

Eau de lavande 90 ml
Lavande 1gt
Genevrier 1gt

Toniques

1. Astringent

Hamamélis 30 ml
Eau de fleur d'oranger 90 ml
Vinaigre de cidre 1cS
Genevrier 2gt
Lime 1gt
Pamplemousse 1gt

2. Stimulant

Hamamélis 30 ml
Eau de rose 90 ml
Vinaigre de cidre 1cS
Basilic 2gt
Menthe poivrée 1gt
Camomille bleue 1gt

3. Vinaigre

Eau de source 60 ml
Eau de rose 30 ml
Vinaigre de vin blanc 30 ml
Palmarosa 2gt
Menthe poivrée 1gt

Soins de nuit

Soin de nuit pour peau normale

Géranium 10 gt
Palmarosa 10gt
Fenouil 5gt
Citron 5gt
2 cS HV noyau d'abricot
10 gt HV onagre

Soin de nuit pour peau normale à sèche

HV soja 2cc
HV avocat 2cc
HV germe de blé 2cc
HV jojoba 30 gt
HV bourrache 10 gt
HV onagre 20gt
Carotte 10 gt
Hysope 5 gt (interdite en France, HE dangereuse, omettre)
Romarin 5 gt
Camomille allemande 10 gt
Benjoin 10 gt
Géranium 15 gt

Soin de nuit pour peau grasse à normale

Genevrier 10 gt
Petitgrain 15gt
Encens 5 gt
Marjolaine 5 gt
Citron 10 gt
HV noyau d'abricot 2 cS
HV carotte 10gt

Soin de nuit pour peau congestionnée (rétention d'eau)

Carotte 5gt
Genevrier 5 gt
Patchouly 5gt
Rose 10gt
Santal 10 gt
3 cS HV noyau d'abricot

Soin de nuit pou le cou

Petitgrain 8gt
Orange 3gt
Carotte 10 gt
Palmarosa 14 gt
Citron 5gt
HV jojoba 3 cc
HV germe de blé 2cc
HV avocat 2cc

Huile de massage spéciale cou

Rose 10gt
Sauge sclarée 7gt
Citron 10gt
Carotte 20gt

Utiliser 5gt du mélange dans 1cc d'HV onagre

Bonbons de massage

Faire ses cosmétiques maisons : bien débuter

Par laptiteso

Pour ma première contribution au blog Potions & Chaudrons, je vous livre ma recette de base pour avoir des bonbons de massages qui sont bien durs et qui fondent au contact de la chaleur du corps. La recette est ultra simple:

200 g de beurre dur
40 g d'huile végétale
30 gouttes d'huiles essentielles

Pour ma part j'utilise du beurre de cacao car il est bien dur, et de l'huile de macadamia car elle pénètre rapidement. Pour les huiles essentielles j'ai utilisé un mélange d'huile essentielle de mandarine et de pamplemousse, pour un massage relaxant. Mais attention les huiles essentielles d'agrumes sont photo sensibilisantes, ne pas utiliser avant de s'exposer au soleil !

Rien ne vous empêche d'utiliser d'autres huiles végétales et essentielles si vous souhaitez des vertus différentes. Vous pouvez utilisez de l'huile essentielle de menthe poivrée pour un effet tonifiant (mais attention à utiliser avec parcimonie très peu suffit)...

Vous pouvez soit utiliser des moules individuels pour avoir des petits bonbons ou bien des moules plus grands pour avoir des barres de massage réutilisables. Il vous suffira de chauffer les bonbons dans vos mains pour les faire fondre et utiliser la quantité nécessaire pour de longs massages à deux ou bien pour un massage solitaire...

Moi j'ai utilisé des moules en silicone en forme de coeurs et de quartiers de mandarines (ou de pamplemousses d'ailleurs...).

IMG_2610

C'est largement suffisant pour un massage du dos, après tout dépend combien de temps vous passez à vous faire dorloter et si vous avez la main lourde...

J'espère que cette petite recette vous plaira!

L'huile au calendula... faite maison !

Faire ses cosmétiques maisons : bien débuter

Par zinette

L’huile de calendula est un macérât de fleurs de soucis des jardins, elle est connue pour ses propriétés adoucissante et apaisante sur les peaux sèches et eczémateuses. Elle est indiqué pour le soin des peaux rougies par le soleil, irritées, en massage, elle prévient le desséchement cutané. Elle est utile pour protéger les fesses des bébés contre les rougeurs grâce à ses propriétés cicatrisante et antiseptique. Les fleurs résultant de la macération peuvent être utilisé en cataplasme en cas de brûlure.

 

RECETTE : macérât huileux:


Dans un bocal stérilisé, remplir de fleur de souci (ou calendula) sans tasser, verser de l’huile vierge d’olive bio, de tournesol bio ou de pépins de raisin jusqu’à recouvrir complètement les fleurs. Laisser reposer 3 semaines dans un endroit sombre. Remuer ou retourner le bocal tous les 2-3 jours.

Filtrer. Votre huile de calendula est prête, sa durée de conservation est égale à la durée de conservation de l’huile choisie.

 

hv_calendula

Faire son premier savon : le Castille

Faire son savon maison : bien débuter

Par Thomaelle

Le savon basique pour commencer dans la savonnerie est le savon de Castille.

100% huile d'olive !

 

10681918

 

Formule du savon de Castille pour 500g d'huile d'olive :

 

Huile d'olive 500g
Soude 65g
Eau 170 ml

 

J'ai suivi le procédé à froid et la trace a mis 20 min à apparaitre.

La trace est plus longue à apparaitre que pour un savon contenant de l'huile de palme ou de coco. Donc ne pas s'inquiéter si ça semble long.

De même, le savon va mettre plus de temps à durcir qu'un savon "classique". Compter 2 à 3 jours avant démoulage. Même après les 4 semaines de séchage, c'est un savon qui va rester plus ou moins mou et il va fondre plus vite qu'un autre.

Si vous voulez faire en sorte que le savon de castille soit plus dur, vous pouvez ajouter un peu de cire d'abeille dans le mélange d'huile (n'oubliez pas de recalculer la soude avec The Sage !).

Mais il est également très doux pour la peau et convient très bien aux peaux délicates des enfants.


les conservateurs anti-microbiens et les anti-oxydants

Faire ses cosmétiques maisons : bien débuter

Par Tallulah

Les produits naturels se conservent en général assez mal.
Les huiles, les mélanges d'huiles ont une durée de vie variable et sont plutôt concernés par le rancissement ou oxydation.

Il n'en va pas de même des crèmes ,laits ,émulsions....
Dés lors que nous introduisons une phase aqueuse donc liquide, eau ,hydrolat etc... la prolifération des bactéries a alors déjà commencé..

Il faut donc être irréprochable quant à l'hygiène lors de leur préparation (plan de travail désinfecté, mains lavées, contenants et ustensiles stérilisés , conservateurs anti-microbiens.

Et pas de "trempage" intempestif de doigts dans les pots de crème...

La conservation est renforcée si on ajoute à nos préparations des conservateurs et des anti-oxydants ...nous avons 2 sortes de conservateurs qui s'offrent  alors à nous ...des entièrement naturels , et des un peu plus "synthétiques"...pour ne pas dire chimique....

 

Les anti-oxydants

 

  • Vitamine E (INCI tocopherol)

La vitamine E appartient à la famille des vitamines liposolubles.

L'appellation vitamine E regroupe la famille des tocophérols, la vitamine E est employé dans les cosmétiques naturels comme anti-oxydant, pour repousser le rancissement des huiles végétales.

  •  L'extrait CO2 de romarin (INCI rosmarinus off.):

l'extrait de romarin est un anti-oxydant de la nouvelle génération, plus stable que la vitamine E pour les produits tel que huiles végétales et crèmes,  employé de 0.02% à 0.1% dans les gras saturés  et de 0.2 à 0.4 % dans les poly insaturés pour empêcher le rancissement ...(Bilby&co)

 

Les conservateurs anti-microbiens

  • Extrait de pépins de pamplemousse (INCI : citrus grandis)

Connu pour ses propriétés fongicide et microbicide, cet extrait s'utilise entre autres comme conservateur naturel pour les cosmétiques : ajoutez 0,1 à 1% d'extrait dans la phase aqueuse.

Il n'est pas aussi efficace que de nouveaux conservateurs comme l'Ecogard ou Cosgard. Il doit être couplé idéalement au sodium benzoate.

  • SodIum benzoate (INCI : sodium benzoate)

Trouvé à l'état naturel dans les canneberges, certaines prunes, pruneaux, canelle et clou de girofle, il est largement employé comme additif et conservateur dans l'industrie agro-alimentaire.

A employer de 0.1% à 0.5% .Le faire dissoudre d'abord dans un peu d'eau chaude (+ ou - 60°), efficace quand utilisé en conjonction avec l'EPP à 0.5%.(Bilby&co)

  • Conservateur K : (INCI/ benzyl alcohol, phenoxyethanol,potassium sorbate)

l'un des conservateur  les plus naturel sur le marché et largement utilisé dans les cosmétiques naturels, efficace seulement pour les produits aec un ph de moins de 5.5.I introduire dans la 3éme phase à0.5% jusqu'à 1.5% au moment d'ajouter les huiles essentielles ....(bilby&co)

  • Borax (INCI / borate de sodium)

On lui prête aussi des vertus de  conservateur naturel.... Le borax est employé dans les produits de soins comme conservateur normal, neutralisant et comme émulsifiant une fois utilisé en combinaison avec la cire d'abeille. Il est habituellement employé dans un rapport 18/1 de cire d'abeille au borax pour créer une émulsion stable d'eau/huile du type cérat.

Contre-indiqué chez le nourrisson et l'enfant de moins de 3 ans.

  • Ecogard, Cosgard (INCI alcool benzylique, acide déhydroacétique, eau)

La plus simple à utiliser (en moyenne 0.6%) et la meilleure alternative aux parabens.

 Plus Chimiques , mais peut-etre plus "sécuritaire"pour certaines... 

 

  • Germall + (INCI Propylene Glycol (and) Diazolidinyl Urea (and) Iodopropynyl Butylcarbamate)

Il a un Large spectre anti-microbien , sans paraben , il lutte efficacement contre les bactéries, les levures , aucun autre conservateur n'a besoin d'être ajouté. Il s'utilise de l'ordre de 0.1%-0.5% du poids total de la recette.

Ajouter en phase 3, au produit fini...(Kangaroo blue)

  •  Germaben II (INCI Propylene Glycol, Diazolidinyl Urea, Methylparaben, Propylparaben)

Germaben II est un conservateur anti-microbien à large spectre,  pour les produits de soin  tels que shampooings, lotions, crèmes, laits pour le corps ....

Très efficace contre les bactéries et les levures, et n'a pas besoin d’être associé à d’autres conservateurs.
C'est un liquide clair et visqueux soluble dans les émulsions et les formules aqueuses jusqu'à un niveau de 1,0%. Germaben II contient 0,30% de Germall II, 0.11% de methylparaben, 0,03% de propylparaben et 0.56% deglycol de propylène.(Branbleberry)

Produits que l'on trouve outre atlantique....(il doit en manquer mais j'ai mis ceux que je connaissais..)

  •   Parabens

 

 Pour finir certaines huiles essentielles ont un pouvoir conservateur incontesté, elles sont fongicides et anti-bactériennes...mais il faudrait pour qu'elles soient efficaces dans les cosmétiques de les employer à plus de 5 % ..un dosage trop fort pour la plupart des peaux ce qui entrainerait des irritations et augmenterait leur toxicité...

Gloss Coloré par Le Grimoire

Maquillage

Par Thomaelle

Pour 15/20ml
- 2ml de cire d'abeille (pour la consistance et la tenue)
- Vitamine E
- 1% bisabolol (apaisant, anti-irritation, donne de la brillance au gloss)
- 1.5ml de glycérine végétale (pour l'hydratation et la brillance)
- 3ml de beurre de karité (pour la texture et ses vertues nourrissantes et protectrices)
- 3ml d'hv de ricin (pour la tenue)
- 5ml d'hv de noyau d'abricot (pour ses vertues nourrissantes)
- 1/2 c à café environ de pigment(s) naturel(s)
- arôme naturel d'orange (Facultatif!)

Faire chauffer au bain-marie la cire, le beurre, les huiles.
Une fois que tout est bien fondu, ajouter la glycérine végétale et le bisabolol.
Mélanger vite et fort pour éviter de vilains "catons".
Ajouter l'arôme naturel* si désiré, mélanger fortement.
Puis ajouter le(s) pigment(s)** et bien mélanger de nouveau.
Verser dans un tube à gloss ou un petit pot.

* pour tester le goût de votre gloss ;-), prélevez en un peu avec une touillette et .... goûtez!!

** le dosage des pigments est le plus "difficile" car la couleur paraît toujours plus sombre dans le mélange qu'elle ne l'ai en réalité une fois étalée sur les lèvres. Pour vous donner une idée, il faut environ 1/2 à 1 cuill. à café pour que la couleur se voit. Allez-y progressivement.

Pour voir si la couleur vous convient, versez une goutte de gloss sur le dos de votre main, étalez. Si le gloss est trop clair, rajoutez un peu de la couleur choisie. Vous pouvez ajouter un peu de pigment noir perlé qui fonce les couleurs. Allez y progressivement.
Si au contraire, vous le trouvez trop sombre, pas de panique, ajouter du pigment blanc perlé qui éclaircit et qui en plus donne un joli lustre au gloss. Il sert aussi à petite dose, à nacrer un peu les gloss naturels.
Pour info, j'achète mes pigments chez Bilby & co.

Le Grimoire

Recette de base de baume à lèvres pour débuter de Le Grimoire

Faire ses cosmétiques maisons : bien débuter

Par Thomaelle

 Cette recette de baume à lèvres est très très simple à réaliser car elle ne comporte que des cires, beurres et hv.

- 1 c à  café de cire d'abeille ou cire de mimosa
- 1 c à  café de beurre de karité ou de beurre de cacao
- 1 c à café d'hv de ricin
- 1 c à café d'hv de noyau d'abricot, ou d'amande douce

Si vous avez, ajoutez une capsule de vit. E pour protéger les huiles pendant le chauffage ou mieux le mélange aox-cos (lécithine de soja+vit. E + C).
Mettre au bain-marie jusqu'à ce que tout soit bien fondu. Mélangez bien.
Mettre en pot. Se conserve plusieurs mois. Attention tout de même à la chaleur! le baume fond!

Vous pouvez jouer sur les quantités de cire, beurre, ou hv suivant la texture désirée. Le baume peut se refondre au bain-marie (1 fois seulement sinon tout va s'oxyder) pour ajouter plus ou moins de matière.

Le Grimoire

Je reçois souvent des mails de personnes voulant se lancer dans la fabrication de savon et qui se posent des questions ne figurant pas dans mes pas à pas...

Alors, voici un résumé des différentes méthodes, avantages, inconvénients et récapitulatif des questions qui me sont posées le plus fréquemment

 

 

I - Les différentes méthodes de fabrication

 

Le melt and pour : Le fondez-versez en français. Ce sont des bases de savon glycériné qu'on fait fondre, on peut ajouter des colorants, huiles, fragrances ou huiles essentielles, on verse dans des moules puis démoulage rapide. Utilisation dès refroidissement total. idéal comme activité à faire avec les enfants.

Allez voir les beaux savons de Daphnéa ainsi que ceux de Tallulah.

La refonte : C'est, comme son nom l'indique, la fonte d'un savon déjà sec au bain marie afin d'y rajouter des additifs tels que hv, he, fragrances, purées de fruits ou légumes.

La méthode à froid : Fabrication du savon de A à Z, maturation du savon à température ambiante

La méthode à chaud : idem que méthode à froid, sauf qu'on accélère la saponification en chauffant la pâte à savon au bain marie

ITMHP = In The Mold Hot Process : idem que méthode à froid, sauf qu'on accélère la saponification en chauffant la pâte à savon dans le four à 70-100°C pendant 2 heures.

La méthode fouettée : on fouette les huiles avec la soude de façon à incorporer de l'air dans le savon qui flottera

 

 

II - Méthode à froid

 

1. Fabrication

Voir les méthodes en image : Pas à pas de Thomaelle, le savon de biscuit et Le Savon Artisanal de Nancy

La pâte à savon est versée dans des moules, on attend que le savon durcisse avant de démouler et couper le savon si besoin, ensuite la saponification se termine en une semaine à température ambiante. Attendre 4 semaines, que le savon soit bien sec, avant de l'utiliser.

Avantages : Savon bien lisse, possibilité de faire des savons marbrés, pas de cuisson.

Inconvénients : Délais d'attente avant utilisation longue

 

2. Les huiles végétales

Les propriétés intrinsèques des huiles se renssntent dans le savon. Propriétés des huiles : Allez voir les tables de Derma-Nova, les fiches d'Aroma-zone.

- Huiles bio ou pas : c'est un grand débat, certaines s'accordent à dire que la soude tue tout, donc pas besoin d'huiles bio, d'autres assurent que certains pesticides ne sont pas tués par la soude, donc, d'après elles il vaut mieux prendre du bio. Personnellement, je crois plus à la première version, donc je n'achète pas bio

- Huiles ajoutées à la trace : elles peuvent être ajoutées à la trace afin de ne pas trop détériorer leurs propriétés ou  si l'on veut que les acides gras non-saponifié de nos savons surgras correspondent plutôt à ces huiles. 

- Huile de coco = végétaline, pas besoin d'huile qui sente le coco pour le savon

- Huile de palme = "spécial frites" de leader price

- Attention aux huiles qui font rancir le savon plus vite : maïs, tournesol. Il convient d'utiliser un conservateur dans ces savons-ci : vitamine E, etrait CO2 de romarin, préparation anti-racissement (Aox-cos, anti-ranz, etc.)

- Mes huiles préférées pour les savons : coco, palme, colza, pépin de raisin, olive

- Proportions : j'utilise une base qui se compose toujours d'à peu près les mêmes proportions d'huiles. En général 10 à 15 % d'huile de coco, 20 à 25 % d'huile de palme et le reste : huile d'olive, canola, pépins de raisin...

- Cire d'abeille : sert à faire durcir le savon. Elle n'a pas de propriétés spéciales pour la peau, ne peut pas se substituer à une huile, fond à 60°C donc le mélange eau/soude+huiles doit se faire à température plus élevée que d'habitude.

 

3. le matériel

- Mixeur pied métal : ne pas utiliser un mixeur dont le pied n'est pas en plastique ou en 100% inox sinon la soude va réagir avec le métal du pied et le détériorer.

- Cuillère en bois : difficile à nettoyer, préférer une cuillère en plastique.

- Les moules : Les moules en silicone ou en latex n'ont pas besoin d'être graissés... ça se démoule tout seul.

Pour utiliser des moules en plastique rigide, on ne graisse pas non plus, mais pour démouler, on mets une heure au congélateur, puis on passe à la vapeur, et ça se démoule tout seul.

Pour un moule en bois, il faut mettre du papier sulfurisé ou un sac poubelle au fond du moule.

Vous pouvez aussi utiliser des briques de jus de fruits ou des boites de pringles propres. L'avantage c'est que ces contenants ont une paroi interne qui permet un démoulage facile tout simplement en cassant la boite.

- La balance de ménage utilisée pour le dosage des ingrédients peut aussi être celle de la cuisine car elle n'est pas en contact avec la soude, pas besoin d'en racheter une autre.

 

4. le liquide de dilution de la soude

- Eau distillée, déminéralisée ou du robinet : l'eau distillée est exempte de microbes (au moment de l'ouverture du flacon seulement), la soude tuant tout, ce n'est pas nécessaire d'utiliser cette eau plus chère qu'une autre.

Si l'eau du robinet est dure, mieux vaut utiliser de l'eau déminéralisée qu'on trouve en supermarché. Sinon l'eau du robinet suffit.

- Quantité : le calculateur The Sage indique une fourchette pour le liquide de dilution de la soude, prenez le juste milieu.

 

- Laits pour diluer la soude :

il faut les congeler avant, car avec le processus de saponification fait cuire les sucres du lait (caramélisation).

En général, la moitié du liquide de dilution est de l'eau et l'autre moitié est du lait, la chaleur dégagée par la dilution de l'eau avec la soude monte le mélange à 94°C, l'ajout du lait congelé fait descendre la température du mélange tout en décongelant le lait, qui ne cuit pas.

Les savons au lait sont très crèmeux et très doux.

 

- Jus de carotte, de citron, infusion : pas nécessaire de les congeler, mieux vaut juste les refroidir au frigo

 

5. additifs à la trace

  • miel
  • huiles précieuses
  • lait : mieux vaut qu'il soit très froid, pas congelé mais "en cristaux"
  • graines de toutes sortes
  • purées de fruits
  • he ou fragrances
  • colorants : épices, argiles, oxydes de fer, micas....
  • ...

 

6. Petits problèmes

- Pellicule blanche = cendre de soude : Ce n'est pas dangereux (voir le savon C. l'avocat" : savon à l'huile d'avocat par Michèle)

- Le savon est mou : si les proportions d'huile et de soude sont bonnes, le savon devrait durcir fatalement. Patience. Si le savon est composé uniquement d'huiles liquides, le savon ne sera jamais très dur.

- Tâches blanches dans savon : La pâte à savon n'a pas été suffisamment mélangée et la saponification n'est pas complète. Les grains blancs sont des grains de soude, le savon est donc caustique, il faut jeter tous les savons.

 

 

III - Procédés à chaud

 

Méthodes en image sur le site du savon de biscuit

 

1. Méthode à chaud

La pâte à savon est chauffée au bain marie après l'apparition de la trace pendant une ou deux heures, jusqu'à la fin de la saponification.

Attention : il ne faut pas que le fond du bol qui contient la pate à savon touche l'eau du bain marie, sinon ça cuit trop vite ! C'est prêt quand la pâte à savon a une texture de purée.

Les he sont introduites à la fin de la cuisson.

 

Avantages : on peut utiliser le savon tout de suite après. Idéal pour les impatientes. On peut introduire à la fin de la cuisson des ingrédients qui ne supporteraient pas le contact avec la pâte à savon caustique. Il faut moins d'he pour parfumer un savon méthode à chaud que pour une méthode à froid, pour une odeur équivalente.

Inconvénient : Le savon a un texture moins lisse que la méthode à froid.

 

2. In The Mold Hot Process (ITMHP)

La pâte à savon est versée dans des moules après l'apparition de la trâce et est chauffée au four à 80-100°C pendant 2 heures.

Avantages : Pas de période de murissement, le savon est utilisable immédiatement. La texture est lisse comme pour la méthode à froid classique.

Inconvénients : le savon fond quand même plus vite qu'un savon qui a muri pendant 4 semaines. Mieux vaut quand même le laisser sécher un peu avant de l'utiliser. Attention, quand c'est un savon au lait, ça cuit les sucres... j'ai eu une mauvaise expérience avec du lait de chèvre ajouté à la trâce puis méthode itmhp....

 

III - Méthode fouettée

Allez voir l'article de Nadyne, pas de photo mais très bien expliqué ainsi que le site du créateur de cette méthode, Nizzy, malheureusement en anglais.

La composition des huiles doit être obligatoirement : 80% d'huiles solides (coco, palme) et 20% d'huiles liquides.

On fouette avec un batteur à oeufs les huiles solides à température ambiante, puis on ajoute les huiles liquides. On verse le mélange eau-soude (qui doit être lui aussi à température ambiante, donc nécessaire de le faire à l'avance) doucement, tout en continuant à battre. Il n'y a pas de trace dans cette méthode, quand le mélange commence à figer, c'est bon, on peut mouler après ajout de colorants et de fragrance ou he.

 

Avantages : le savon flotte, on peut colorer avec des colorants alimentaires et avoir de bons résultats, pas de chauffe des huiles. Le savon se démoule moins de 24 h après moulage. On peut faire des beaux savons artistiques avec une poche à pâtisserie, tels ceux de Bire5.

Inconvénients : la solidification de la pâte à savon est telle que c'est presque impossible de mouler dans des moules individuels. si on attend trop pour démouler le savon, le couper est presque impossible.

 

Voilà, j'arrive au bout de ce à quoi j'ai pensé...
Si vous avez d'autres questions, n'hésitez pas, j'y répondrais !

Pas à pas Savon en refonte

Faire son savon maison : bien débuter

Par Thomaelle

Suite à une demande pressante de la part de Catherine, je me décide enfin à vous faire le pas à pas de la refonte de savons. Cela a déjà été très bien expliqué sur le blog de Zenbiloba, la bible en matière de refonte, mais sans les images....

Cette méthode marche bien avec la refonte de savons du commerce. Personnellement, quand je dois refondre mes propres savons, j'utilise la méthode de Michèle.

Le matériel

Il faut :

  • un verre mesureur
  • une balance de ménage
  • deux casseroles de grandeurs différentes
  • une bouilloire électrique (facultatif)
  • une cuillère en bois
  • un ou plusieurs moules en silicone (ou pots de yaourt...)

loisrs_cr_atifs_078

La recette

J'ai choisi une recette de savon à l'aloes de Zenbiloba qui m'inspirait bien

340 g de savon râpé
70 ml d'infusion de menthe
190 ml de gel d'aloes
10 ml d'huile essentielle de menthe

loisrs_cr_atifs_070

Mode opératoire

Peser le savon en paillettes

loisrs_cr_atifs_080

Moi, je l'ai passé au mixeur afin d'obtenir des particules vraiment très fines et qui vont fondre très facilement !

loisrs_cr_atifs_084loisrs_cr_atifs_086

Mesurer le gel d'aloé

loisrs_cr_atifs_079

Faire l'infusion de menthe. Moi j'ai utilisé la menthe séchée que Libellune m'avait envoyé lors de notre troc. J'en ai fait volontairement plus que necessaire pour boire le reste... ;o)

loisrs_cr_atifs_073loisrs_cr_atifs_087

Verser le savon dans la petite casserole et rajouter par dessus le gel d'aloes et l'infusion. Bien mélanger.
Mettre le tout au bain marie sur la plus grande casserole sur feu doux.

loisrs_cr_atifs_088loisrs_cr_atifs_090

Remuer régulièrement avec la cuillère en bois jusqu'à obtention d'une pâte lisse et sans morceau de savon non fondu. Ici, ça m'a pris environ une heure. J'ai eu largement le temps de papoter avec tallulah sur msn en buvant mon infusion... Que du plaisir !

loisrs_cr_atifs_101

Enlever alors la casserole du bain marie et attendre quelques minutes afin que la pate à savon refroidisse un peu avant de rajouter les he. Bien mélanger.

loisrs_cr_atifs_103loisrs_cr_atifs_104

Verser dans les moules.

loisrs_cr_atifs_106loisrs_cr_atifs_107

Nettoyage

L'avantage, par rapport à la méthode à froid, c'est qu'on peut laver la casserole et cuillère en bois sans ajout de détergent, ni gants.... Un peu d'eau chaude et ça roule !

loisrs_cr_atifs_109

Démoulage

On peut démouler quand le savon a bien durci, ça peut prendre de une heure à 24 heures ! Ici, j'ai pu démouler au bout de 2 heures.

loisrs_cr_atifs_075

Séchage

Il faut permettre aux savons de bien sécher, pour ce faire, ils ont besoin d'au moins 3 à 4 semaines, afin de ne pas fondre trop vite à l'usage...

Pour plus de précisions concernant la refonte, je vous encourage vivement à consulter le blog de Zenbiloba qui a fait un superbe article à ce sujet.