Crème de coco pour le corps (3)

Soins du corps

Par atelierdemichele

    Voici le troisième volet de ma "saga" sur l'huile de coco vierge à l'odeur si alléchante!
Après le bain au lait de coco ou la douche au pain de coco, il faut se protéger avec la crème de coco pour le corps.

    Sa composition est sensiblement la même que la base qui m'a servi à faire le lait.

100_2158

 

 

La formule :

 

- Phase huileuse:

15% huile de coco vierge et odorante
4% beurre de karité brut non raffiné d'excellente qualité (il ne doit pas sentir fort, preuve qu'il est oxydé et bourré d'acides gras libres qui sentent mauvais)
3.5% alcool cétéarylique
1.5% cire émulsifiante végétale de Bilby

 

- Phase aqueuse:

52.5% eau de source
10% gel d'aloe vera
5% glycérine végétale
2% allantoïne
0.3% sodium benzoate
0.2% EPP concentré


- Troisième phase:

3% NFF (modification après la remarque de Malegria. Le NFF se met en 3è phase)

1% mixed tocopherol
1% sea silk
1% arrow-root

 

Ajustement du pH avec de l'acide lactique.

** Procéder comme d'habitude pour faire une émulsion huile dans eau.
Tamiser l'arrow-root au dessus de la crème à 20°, bien mélanger.
Mettre en flacons pompe ou pots stériles.**

 

 

 

    La crème ne contient pratiquement que de l'huile de coco comme corps gras pour le parfum et la blancheur avec un soupçon de beurre de karité parce que je ne peux pas m'en empêcher ;-)).
Mais aussi parce que l'huile de coco peut être insuffisante pour nourrir une peau sèche.

    J'utilise exceptionnellement plusieurs agents hydratants (aloe vera, glycérine, NFF, acide lactique, arrow-root) sans excès car la richesse du coco en acides gras saturés ne me conviendrait pas pour un soin profond.
Contrairement à mon habitude, j'ai préféré le gel d'aloe vera au concentré, simplement parce qu'il faut que je termine mon tube...

    L'allantoïne est choisie ici car je ne peux pas mettre d'hydrolat ou d'huile essentielle de camomille afin de préserver la senteur du coco.

100_2152

 

 

    

On peut choisir une formule "parfum de coco" simplissime avec :

50% eau de source
20% huile de coco odorante
10% gel d'aloe vera
5% émulsifiant (comme d'habitude, modifier en fonction de la vôtre et rectifier les proportions d'eau)
5% glycérine végétale

Vous pouvez augmenter la proportion d'huiles si vous préférez une crème plus épaisse.
Il faudra alors rectifier les proportions de phase aqueuse en conséquence.

 

 

 

     Cette série de soins au coco est un pur délice et l'on se sentirait presque en vacances.

N'est-ce pas?

100_2163

 


Pain au coco (2)

Savonnerie

Par atelierdemichele

    Voici le deuxième volet de ma "saga" ... à l'huile de coco.

 

100_2140

 

A la place d'un bain au lait de coco, je vous propose une douche au pain de coco, un superbe savon très blanc formulé avec tout ce que j'ai pu trouver de naturel sentant le coco.

- l'huile naturelle 100% coco non bio qui sent très fort la noix de coco

100_2151

 

 

- le lait de coco liquide en boîte

100_2150

 

 

- le lait de coco en poudre qui sent également très fort et qui est délicieux

100_2149

 

     C'est en lisant les articles sur le coco de Venezia, la princesse au petit pois qui nous donne quelques recettes ici aussi, que l'idée m'est venue de tenter cet exploit: faire un savon bien blanc, qui serait très doux, qui mousserait bien et qui sentirait bon le coco ... sans fragrances artificielles bien entendu.

Je soupçonne la perfide belle-mère de la princesse d'avoir glissé sous les matelas, non seulement un petit pois mais aussi de la noix de coco en poudre.
Depuis ce temps, la princesse, intriguée, parcourt  le globe à la recherche de plantes merveilleuses mais elle court derrière le coco aussi...
Bon là je m'égare...

 

Voici ma formule

37% huile de palme bio
31% huile de coco odorante
14% huile de carthame vierge bio
10% huile d'amandes douces vierge bio
8% beurre de karité bien sûr!

Soude selon le calculateur pour un surgras de 10%
400 ml de lait de coco en boîte pour 1.2kg d'huiles

A la trace:
4 cuillères à soupe de lait de coco en poudre très odorante (ce n'est pas du coco pur, il y a des protéines de lait dedans)
1 cuillère à café de dioxyde de titane pour blanchir le savon

 

    J'ai utilisé la méthode fouettée pour obtenir le savon le plus blanc possible dès le départ.
Mais je n'ai pas tout à fait respecté l'usage, à savoir 80% d'huiles dures comme le préconise l'inventeur de cette méthode.

Le lait de coco a servi à dissoudre la soude et avait donné une pâte plutôt crème. J'ai donc ajouté un peu de dioxyde de titane pour la blanchir encore un peu.
Le savon obtenu sans dioxyde de titane aurait été comme celui de Venezia.

    Quelques unes de mes exigences ont été remplies:

- la mousse est belle, crémeuse et douce,
- le résultat sur la peau est très agréable malgré la forte proportion d'huile de coco réputée desséchante dans les savons.
Je ne l'utilise en général qu'à 20% maximum dans mes savons à froid.
- la couleur est immaculée, tellement blanche que celà m'a un peu perturbée ... Il parait presque faux.

 

    Mais, MAIS! ... le savon de la princesse ne sent pas le coco!
Il aurait plutôt une odeur de lait de coco liquide mais vraiment très discrète.

100_2139

 

 

Peut-être aurait-il fallu augmenter la proportion d'huile de coco odorante, en rajouter à la trace (il n'y en a pas vraiment avec la méthode fouettée), préparer la soude longtemps à l'avance pour la laisser refroidir complètement, en faire une refonte...

J'avais acheté un savon Khan Al Saboun au coco très, très, très cher pour voir.
Il sent bon le coco mais vu sa "mollesse", je crois bien qu'il s'agit d'une refonte.

Il va falloir refaire du pain au coco mais je m'en fous, j'adore fabriquer des savons! hi hi hi !

 

Lait hydratant pour les jambes - "peau sèche"

Soins du corps

Par CatherineNC

 J'ai toujours la peau des jambes plus sèches que le reste du corps et je me suis fait un lait qui m'a permis de tester l'huile de chanvre que je viens de trouver en magasin bio ainsi que mon extrait d'aloe vera concentré X 40 de chez Bilby (merci Michèle).

Je suis satisfaite de la texture, il pénètre bien, il n'est pas gras, sans ajout de fécule, et hydrate bien mes gambettes.

Phase aqueuse

-  131 gr HA fleur d'oranger ou néroli  (bon pour les vieilles peaux..)
-  131 gr eau déminéralisée (je n'ai pas d'eau distillée)
-    10 gr de gel d'aloe vera
-    20 gr de glycérine

Phase huileuse

-  20 gr HV chanvre bio
-  20 gr HV
 (ou cire) jojoba
- 20 gr HV inca inchi
- 10 gr HV nigelle
- 10 gr beurre de karité non raffiné (j'adore l'odeur)
- 10 gr cire émulsifiante (je n'en connais pas la composition mais elle est plus légère que la POLAWAX)
-   8 gr alcool cétéarylique

Ajouts

- 4 gr d'extrait d'aloe vera (X 40)
- 1 grosse gélule de vitamine E
- 2 gr de germall plus (j'ai beaucoup de produits "en route" en ce moment et comme il fait trés chaud je
                              préfère être prudente pour la conservation)  


J'ai ajouté de l'HE de neroli, oui je sais, vous me direz que c'est un luxe mais j'adore cette odeur.....

Ce lait est légèrement vert, couleur donnée par l'huile de chanvre je suppose. Je l'ai conditionné en flacon pompe.

lait_hydratant_002 lait_hydratant_005

Les gels

Faire ses cosmétiques maisons : bien débuter

Par legrimoire

Voici 2 recettes de base très simples pour pouvoir créer des gels ou des sérums plus ou moins épais, qui vous serviront pour le visage, le corps, les cheveux.

Les gels permettent d'obtenir des textures agréables, fraîches, non collantes, non huileuses tout en vous permettant de bénéficier des bienfaits de tous les actifs, surtout des plus fragiles puisqu'il n'est pas nécessaire d'amener la phase aqueuse à haute température.

Vous pourrez à votre gré, utiliser des HE, des fragances, des extraits de plantes............

Recettes pour 100ml

Gel FLUIDE :
100ml des HA de votre choix (et/ou Infusions, eau de source suivant si vous désirez créer un soin ou un gel à des fins "ludiques")
2 cuill à soupe de gel d'aloe
1 cuill à soupe de glycérine végétale
2% de gomme adragante (soit 2 grammes)
1 ou 2 cuill à soupe d'huile(s) végétale(s) de votre choix (+ vitamine E)
Conservateur (impératif si vous souhaitez conserver votre gel plus de 2 jours!!)
Huiles Essentielles si vous le désirez.

Mélangez les HA ou eau + la glycérine.
Faites chauffer cette phase jusqu'à 35/40°C
Ajoutez le gel d'aloe. En mélangeant, incorporez lentement la gomme.
Ajoutez les huiles dans lequelles vous aurez mélangé les HE si vous en mettez.
Utilisez un petit mixer afin d'éviter d'éventuels grumeaux.
Laissez prendre le gel.

Gel EPAIS :
100ml d'HA et/ou infusions et/ou eau de source
1 cuill à soupe de glycérine végétale
2 cuill à soupe de gel d'aloe vera
1 ou 2 cuill à soupe d'huile végétale (cette fois j'ai mis du monoï tout simple)
2% de gomme adragante (soit 2 grammes)
0.8 à 1% de gomme guar [épaississant] (soit 0.8 à 1 gramme)
HE si vous le désirez.
Conservateur.

Mélangez les HA (ou eau ou autres) + glycérine.
Faites chauffer jusqu'à 35/40°C
Ajoutez le gel d'aloé. Mélangez.
Incorporez lentement les gommes en mélangeant jusqu'à dissolution complète.
Ajoutez les huiles dans lesquelles vous aurez dilué les HE si vous en mettez.
Utilisez un mixer afin d'éviter les grumeaux.
Laissez prendre le gel.

J'ai fait à ce jour 2 gels "ludiques" pailletés et 1 gel soin pour le buste.
J'ai fait ces 3 gels de façon un peu différente afin de trouver LA meilleure recette.
Personnellement, j'aime bien ces textures, très agréables lorsqu'il fait chaud.
Le prochain sera un sérum contour des yeux, .... en cours de test! ;-)

lait de coco pour le bain (1)

Le bain

Par atelierdemichele

     Le cocotier (Cocos nucifera Palmiers) est un arbre "richesse" pour les pays où il pousse.

Il a conquis tous les rivages de la zone intertropicale car son fruit, la noix de coco sèche, flotte admirablement sur l'eau. Son origine serait tout de même l'Asie.
Outre sa beauté, son port altier (il peut atteindre 25m) et sa photogénie sur les photos d'agences de voyage, tout est bon dans le cocotier!

Vous trouverez ici une page que je trouve bien faite sur cet arbre avec de jolis croquis.

  Les feuilles sont très facilement tressées et recouvrent alors les cases ou paillottes, tapissent les sols, servent de nattes, de cloisons ou de brise-vent, forment des sacs éphémères pour transporter ses effets ou les denrées alimentaires, des chapeaux pour se protéger du soleil et offrent leur douce musique quand elles se balancent dans le vent.

Le tronc sert de poteau pour les cases ou les clôtures de terrains.
Les cocotiers plantés en files de part et d'autres d'une route forment une majestueuse allée vers les maisons.

La bourre de coco sert de combustible dans certains pays d'Afrique, mélangée à de l'huile de palme ou à un autre corps gras.
Cette bourre finement effilée et séchée donne une éponge végétale pour se laver (effet exfoliant voire carrément agressif garanti!) ou pour faire la vaisselle.

 

   Enfin, le cocotier nous offre la noix de coco.
On entend souvent dire qu'un bon cocotier donne une noix par jour. Les noix de coco mûres tombent toutes seules au pied de l'arbre.

Cette noix fournit lorsqu'elle est fraîche l'eau de coco, véritable concentré de sels minéraux et oligo-éléments qui aurait été utilisée en perfusion pour réhydrater les combattants pendant la guerre du Vietnam.
C'est cette eau qui se transforme en pulpe de coco translucide et albumineuse dans le coco vert.

En vieillissant l'eau de coco va durcir pour donner le coprah que l'on connaît ici râpé ou sous forme de poudre.

La coque de la noix, polie et façonnée donnera des bols, des cuillères à riz, un soutien-gorge folklorique comme à Tahiti, de la marqueterie...

On tire aussi de la noix une huile végétale incontournable dans l'alimentation locale et dans toute bonne formule de savon pour son effet nettoyant, sa mousse et la dureté qu'elle confère au pain final.

Tout le monde connaît le monoï qui est une macération de fleurs de tiaré (emblème de la Polynésie Française avec entre autres la vahiné et le tamouré) dans de l'huile de coco.

 

     L'huile de coco se liquéfie à 25/28° et est de couleur plus ou moins blanche à l'état solide.

Elle est composée de:
- 86% d'acides gras saturés
- 14% d'acides gras mono-insaturés (oméga 9)

La caractéristique de cette huile est sa grande richesse en acide laurique comme le lait maternel. C'est la présence de cet acide qui justifie son emploi en savonnerie.

** Elle est dite nourrissante et assouplissante mais je la trouve surtout très lubrifiante.   
  Elle préserverait d'un vieillissement cutané prématuré.
  Je l'aime particulièrement pour son odeur et pour ses propriétés mécaniques dans une crème ou un baume: ce côté "glissant" et texturant qu'elle apporte aux huiles végétales fluides**

Pour l'usage cosmétique je préfère donc l'huile de coco vierge que je choisis odorante ou non selon le produit final.

 

     Je voulais vous donner l'une des utilisations que je fais de cette huile de coco que j'ai choisi d'utiliser vierge pour sa bonne odeur de coco: le lait de coco pour le bain ou la douche.

L'effet de vagues en fond a été réalisé par celui de mes fils qui adore ce lait. Il m' a servi d'aide-cosmétologue ce soir là pour le fabriquer. Il voulait être sûr que la photo fasse référence au bain plutôt qu'à la nourriture, vu le pot recyclé utilisé ici...

 

 

100_2135

 

 

Contrairement aux formules de lait de bain sec avec du lait en poudre que l'on voit souvent (dont je ne suis pas du tout friande car je ne prend pas de bains), la mienne est un lait liquide crémeux et très légèrement moussant.

Je voulais créer la douceur d'un soin dans un produit lavant en évitant une trop grande détergeance.

Tallulah vous a parlé  ici de sa crème moussante pour le visage.
Le principe est le même mais j'ai choisi une base de lait-crème corporel permettant une illusion parfaite de lait de coco en boîte ou en brique.

 

100_2134

 

Ma formule:

- Phase huileuse

20% huile de coco vierge et odorante
3.5% alcool cétéarylique
1.5% émulsifiant végétal de Bilby (cétéaryl glucose)

- Phase aqueuse

56.5% eau de source
5% glycérine végétale
3% aloe vera concentré x 40
0.3% benzoate de sodium
0.2% extrait de pépins de pamplemousse concentré

- Troisième phase

8% base moussante végétale (j'ai utilisé les "matières premières" de ces bases: Sugar, Alpha et Omega)
1% mixed tocopherol (vit E naturelle)
1% sea silk (protéines de soies d'origine marine pour un effet hydratant, réparateur et anti-irritant)

Ajustement du pH avec de l'acide lactique.

 

** Verser l'équivalent de 3 cuillères à soupe dans l'eau du bain.
On peut également se masser longuement le corps avec ce lait pour profiter pleinement de son parfum avant de plonger dans le bain chaud ou se doucher.
C'est la méthode qui a ma préférence**

 

    Le résultat est bluffant, on croirait du vrai lait de coco avec ce léger effet moussant que l'on obtient à l'ouverture de la boîte quand on l'ouvre après agitation.

100_2142

 

 

    L'odeur est absolument délicieuse, à tel point que la première fois, il a fallu empêcher mes enfants d'y goûter.
Je le fabrique maintenant par 500g car il a beaucoup de succès et il en faut pas mal dans un bain!

Personnellement je l'utilise sous la douche en alternance ou après un pain de coco que je fais suivre d'une crème de coco pour le corps dont les recettes et photos arriveront bientôt.Ce lait de bain mousse très peu mais possède un réel effet nettoyant. Il suffit tout à fait  pour se laver.
Il m'arrive même de m'enduire deux ou trois fois d'affilée tellement j'aime cette texture et son odeur!

 

 

100_2138

 

 

Pour une formule moins compliquée plus simple et surtout plus moussante:

40% eau
30% savon liquide ou base moussante (on peut varier de 5 à 30% . Modifier les proportions d'eau)
20% huile végétale de votre choix
5% glycérine végétale
5% cire émulsifiante (ajuster selon la vôtre et modifier la quantité d'eau en conséquence)
Conservateur obligatoire dont on ajuste également les proportions.
+/-HE

Fabriquer une crème comme d'habitude et incorporer la base moussante à 25° très délicatement en évitant de faire mousser.

Mettre en pots stériles et étiqueter.

PS/ un peu de pub, je viens de voir que Zinette a de l'huile de coco odorante sur son blog... Je n'ose pas le crier sur les toits!

 


Savon exfoliant aux algues et son d'avoine

Savonnerie

Par CatherineNC

J'ai trouvé, (chez GIFI), des moules à glaçons qui m'ont inspirée pour faire des savons de massage, pour avoir de "belles cuisses" cet été.

DSC00284

J'ai utilisé une recette simple (huiles d'olive, palme et coco, algues réduites, son d'avoine, argile verte et fragrance LETTUCE) mais vous pourriez modifier la composition des huiles et utiliser des huiles essentielles comme lemongrass, citron, cyprès, géranium, cèdre, sauge, etc... qui ont une action sur l'inflammation, le système veineux ou le système lymphatique,. Je pense qu'il faudrait en mettre une trés grande quantité pour espérer obtenir un effet dans un savon, c'est pour cette raison que j'ai préféré utiliser cette fragrance qui est trés fraîche et qui s'accorde trés bien avec ce savon.

Voici les quantités que j'ai utilisées, elles permettent de remplir exactement 2 moules à glaçons et d'obtenir 4 savons à quatres "boules" et deux savons à six "boules".DSC00264

180 gr d'huile d'olive
150 gr d'huile de palme

100 gr d'huile de coco

Je vous laisse le soin de calculer sur THE SAGE la quantité de soude et d'eau à utiliser en fonction du surgraissage que vous désirez obtenir.

A la trace :

une bonne cuillère à soupe d'algues et de son d'avoine (réduits au mixer)
une bonne cuillère à café d'argile verte
une cuillère à soupe de fragrance.

Bon massage...

Crème moussante démaquillante

Faire ses cosmétiques maisons : bien débuter

Par Tallulah

Grâce au plaisirs de Kimitsu , et entre autre aussi notre amie michele , j'ai realisé une crème moussante démaquillante qui peut etre déclinée pour tout types de peau ...elle est d'une realisation trés simple et vraiment depuis que je l'ai essayée je ne jure que par elle .....

J'ai toujours été sensible au charme de ces pots du commerce  , pots de crème démaquillante qui moussaient en plus !!! que demander de plus ??? Je trouve ça en plus d'etre efficace , d'une présentation trés glamour (mais bien sur ,ça n'engage que moi....lol)

Donc , vous préparez une crème de base , (ou un lait si vous préférez l'effet lait moussant ), pour moi ce sera une creme ayant  assez  de tenue car avec l'addition en derniere phase des 5 ml de base moussante il ne faut pas que ça devienne trop "liquide"...

J'ai mis  pour 100ml :

Phase acqueuse

60ml d'eau distillée , avec gel d'aloe vera ou hydrolat en rapport avec vos besoins, rose, fleur d'oranger...etc....(des hydrolats "special peaux à problème" aussi ( hélychrise italienne , achillée millefeuille , romarin , ciste..etc...)enfin vous faite à votre sauce...

*******

Phase huileuse

25 ml d'huile végétale , ricin qui est un trés bon démaquillant , l'amande douce aussi ...jojoba , noisette , nigelle , rose musquée , un mélange de celles qui vous sont bénefiques pour la peau , les memes que vous mettez dans votre creme de jour pour faire un duo...

8 ml de cire emulsifiante

2 ml d'alcool céthylique

*********

3éme Phase :

5 ml de base moussante (centifolia ici pour moi , mais il y a d'autre marque bio trés bien aussi ...)

Vous pouvez , si vous le souhaitez, agrementer de quelques gouttes d'huiles essentielles ( bois de rose pour l'embellissement ,lavande ,tea tree pour les boutons  ...à condition d'eviter bien evidement le contour des yeux....)

Et des conservateurs , EPP, vitamine E ...

DSCN7480

Les derniers pots de cette aprés midi...et oui on m'a embarqué tous mes pots donc je viens d'en refaire......(ma soeur est passée hier elle a fait un gros plein de carburant...!!!!)

Grâce aux explications et conseils de notre fée Michèle, j'ai réalisé une bien agréable huile de douche à l'aide du POLYSORBATE 80 que j'ai acquis sur un site australien.

Le Polysorbate est un agent émulsionnant qui permets de faire la liaison à froid entre les huiles (huiles végétales et essentielles) et l'eau.

On trouve plusieurs concentrations de polysorbate, entre autres le 20, utilisé dans les brumes de maison, par exemple (ce qui permet de ne pas avoir à agiter le produit avant emploi), le 60 (présent dans certaines cires émulsifiantes), le 80, intéressant pour un pouvoir émulsionnant plus important, par exemple pour une huile de bain ou de douche dispersible, ce que j'ai testé.

Cette huile est interessante à utiliser pour les hommes ou les personnes à peau sèche qui n'aiment pas se mettre de crème ou quand il fait trop chaud pour se mettre un corps gras sur la peau. Elle laisse un film sur le corps et il n'est plus utile d'utiliser un lait hydratant.

La formule qui m'a été conseillée par Michèle est la suivante :

  • 78% d'un mélange d'huiles végétales, selon préférences
  • 5% d'huile de germe de blé pour éviter le rancissement (il faut absolument un anti-oxydant)
  • 15% de polysorbate 80
  • 2% d'huiles essentielles

Mettre tous les ingrédients au fur et à mesure dans le flacon, mélanger et c'est tout.

Pour les huiles végétales, j'ai utilisé :

  • 40g de macération de fleurs de calendula dans huile de pépins de raisin bio
  • 10g HV de nigelle
  • 10g HV d'argan
  • 5g HV inca inchi
  • 5g HV noyaux d'abricot
  • 3g HV bourrache

Pour les huiles essentielles, j'ai utilisé de la rose et du géranium.

 

Utilisation : se savonner normalement, se rincer et ensuite émulsionner l'huile dispersible sur le corps, rincer rapidement et se sécher délicatement. La peau reste douce et satinée, quel bonheur !

Si vous voulez confectionner une huile dispersible pour le bain, portez la quantité de polysorbate à 25%

 

Si ce produit vous inspire, remerciez Michèle pour la formulation, moi je l'ai adoptée ! (la recette, pas Michèle ! hihi !)

Gros bisous mes copines !

Crème boutbout's, par Fleurdeviolette

Soins du visage

Par Thomaelle

La recette de ma crème anti-bouton !

Phase aqueuse :

60 gr d'Hydrolat de Camomille
20 gr de Gel d'Aloé Vera

Phase huileuse :

15 ml d'Huile de Noisette
15 ml d'Huile de Jojoba
10 gr de Cire Emulsifiante

Autres :

6 gouttes d'HE d'Ylang-ylang
6 gouttes d'HE Petit Grain
6 gouttes d'HE Géranium

Les bienfaits constatés :

- matité parfaite de ma peau
- disparition ultra rapide des boutons récalcitrants qui apparaissent encore
- odeur divine (très fleuri)

Ingrédients :savonnage_006

600 gr d'huile d'Olive
250 gr d'huile de Palme (ou beurre de cacao ou beurre de karité dans ce cas recalculer la soude)
250 gr d'huile de Coco
100 gr d'huile de Colza (Canola)

164 gr de NaOH (pour un surgraissage à 7 % via le calculateur MMS) à calculer à chaque fois et à manipuler avec la plus grande des précautionssavonnage_007

375 gr d'eau

Pour le fameux savon à l'orange-calendula-chocola (photo jointe)
- une bonne poignée de pétales de soucis finement mis en poudre (vive le moulin à café !)
- Huile Essentielle d'Orange Douce en bonne quantité (on connait la difficulté de garder l'odeur d'agrume)
- Une grosse cuiller à soupe de cacao VanHouten pour faire les marbrures et pour cette bonne odeur de chocolat