Eau et saponification

Savonnerie

Par patsch

miel_ol_o1

 

Hello les addicts de Potions etChaudron !

 

Aujourd'hui un petit article sur l'importance de l'eau en saponification

Il sera question de la saponification ayant pour réactif , l'hydroxyde de sodium

ou soude caustique ou NaOH , afin de produire des savons durs

Il se présente en paillettes ou perles et devra être dilué dans une certaine quantité d'eau ou de liquide aqueux afin que la réaction chimique puisse se faire

C'est ce que nous appelons la lessive de soude

Qui peut d'ailleurs s'acheter toute faite mais sans avoir le choix de la concentration , ce n'est donc pas le propos

Les calculateurs nous indiquent très précisément le poids de NaOH à utiliser , pour une recette donnée , en fonction du surgras choisi

 

Mais qu'en est-il de l'eau ??

 

Par défaut , le calculateur (médrulandia ) nous indique une concentration de lessive de soude de 28%

C'est à dire 28 g de NaOH et 72 g d'eau par 100g de lessive de soude

La saponification se fera sans problème mais très souvent , le savon restera tendre et pas facile à démouler rapidement

C'est bien connu , les savonnières sont toujours impatientes de démouler ...

N'est-ce-pas ???

A part Michèle  ... peut-être ;-)

Un clin d'oeil tout particulier à toutes   les débutantes  du groupe des savonneuses du Québec sur FB  :-D

Ce sont elles ,  qui justement utilisent cette concentration par défaut

et qui se désolent d'avoir un savon mou et pas démoulable au bout de 24 heures

 

La solution ? attendre ... ou comprendre ...

 

Ainsi , pour la plupart des recettes cette concentration est trop basse (trop d'eau) pour produire un savon dur et démoulable rapidement

 Augmenter la concentration de la lessive de soude apporte beaucoup d'avantages

Cependant  , on ne le répétera jamais assez , il s'agit de prendre toutes les précautions indispensables à la manipulation de la soude

Masque , lunettes , gants et manches longues

 

Les avantages :

- un démoulage rapide et un savon  dans lequel les doigts ne s'enfonceront pas ;-)

   certain(e)s se reconnaîtront ...LOL

- un temps de cure plus court puisqu'en mettant moins d'eau le savon en aura moins à perdre

- la possibilité de faire des ajouts aqueux , comme certain(e)s affectionnent .

   A savoir , jus ou purée de fruits ou de légumes , laits et parfois même crème hydratante

- une nette réduction de la cendre de soude ainsi que des rivières de glycérines

   que certain(e)s trouvent inesthétiques

- la phase de gel sera également évitée , certain(e)s ne la désirant pas

 

Néanmoins , il faut savoir que la trace arrive plus vite et accélère la saponification et ce d'autant plus qu'on savonne à T° élevée

Je dirais que plus la recette est composée d'huiles fluides ,

plus la concentration peut-être augmentée

Rappelez-vous mon Castille pour demain

castille6

Mais  les recettes composées d' un fort % de gras durs peuvent donner des savons difficiles à trancher ou friables si la concentration est trop élevée

il faut trouver le juste équilibre pour chaque recette mais  je pense que 30% est un minimum

Bien sûr , il ne faut pas aller au-delà d'une concentration à 50%

l'hydroxyde de sodium a besoin de l'équivalent  de son poids en eau pour bien se dissoudre

 

J'ai fait toutes ces constatations après de multiples essais car je n'avais pas souvent , 

ou alors de façon partielle , les réponses à mes questions .

La lumière s'est faite à la lecture du livre de Kevin M. Dunn  intitulé Scientific Soapmaking qui m'a confortée dans mes constatations

 

J'espère que cet article sera utile à de nombreux lecteurs

A bientôt ! et longue vie à Potions et Chaudron :-D


Savon fait main

Savonnerie

Par atelierdemichele

    Oui... fait main ...
Avec une formule comme j'aime, 3 ou 4 huiles, le minimum de karité, un peu de lait et une jolie forme.

C'est simple.

 

DSC07242

 

J'en ai fabriqué peu (100g), au fouet à main et dans un petit bécher en inox muni d'un bec verseur très pratique.

La pâte a été coulée à la trace moyenne dans ces moules individuels en silicone achetés une bouchée de pain chez le suédois.
J'ai juste ajouté un bon parfum géraniol qui tient bien à la saponification.

Le démoulage s'est fait gentiment au bout de 5 jours.
Même si le savon était bien dur dès le lendemain, je l'ai oublié dans un coin pour parfaire la saponification.

 

DSC07243

 

Formule du savon fait main

30% Huile de coco bio
30% Huile de palme bio
30% Huile de colza raffinée
10% Beurre de karité bio du Bénin

Lait de chèvre bio en poudre
Eau et soude pour un surgras de 7%

HE de géranium bourbon (Run essences, merci Sylvie)
HE de palmarosa bio

 

Je parfume généralement à 3% avec les huiles essentielles
J'incorpore le lait reconstitué sous forme liquide dans les huiles fluides que je ne chauffe pas, 1 cuillère à entremet de lait en poudre pour les 100g d'huiles saponifiées suffit grandement pour garder une certaine clarté au savon

Je mélange bien avant d'ajouter les gras durs fondus.
Ensuite je verse lentement la solution de soude et je fouette délicatement sans faire de bulles jusqu'à la trace.

 

 

DSC07241
Il est bien dur, il sent bon et il mousse. Que demande le peuple?
Ben rien, une douche peut-être.

 

 

 

Un savon au safou

Savonnerie

Par atelierdemichele

- Il m'a dit "Tu peux en donner à Michèle si elle aime ça" alors je vous appelle pour vous en proposer.
- Mais F. je ne connais pas ce fruit. Vous pouvez tout de même m'en envoyer un peu, nous sommes curieux. Comment ça se mange?

Safou, safou... Connais pas.
Mais ... mais bien sûr, je connais le safou!

DSC07155

 

         Je le connais sous forme d'huile végétale et j'en ai encore 2 flacons au réfrigérateur.
Irène m'a généreusement envoyé tout son stock d'huiles camerounaises dont de l'huile de casso et de l'huile de safou à partager avec les copines parisiennes.

Me voilà donc en possession d'une dizaine de fruits oblongs d'un joli violet.
Préoccupée par les graves évènements qui nous ont secoués en novembre, je ne les ai photographiés que 3 jours après.

 

DSC07137

 

         Ils sont moins beaux car ce sont des fruits très périssables.
Je les ai ébouillantés et pelés puis j'ai prélevé la pulpe d'un léger gris au goût relativement proche d'un topinambour si vous connaissez, genre fond d'artichaut.

Comme j'ai tardé à les cuisiner, la pulpe s'est acidulée et le goût est moins agréable je suppose.
La pulpe peut aussi être verte ou rougeatre selon les variétés.

Le gentil monsieur qui les a rapportés du Cameroun m'a dit plus tard que ceux là sont moins bons que ceux qu'il consomme habituellement avec délices.
La saison est passée mais dès qu'il atterrit à Douala, il avise son copain et lui demande de lui en rapporter.
Il adore ça et SURTOUT, il est très fier de m'avoir fait découvrir un aliment africain ^_^

 

          Les deux rescapés de mon boys' band ont boudé la pulpe de safou même bien assaisonnée comme je l'ai vu sur ce blog.
Vous me connaissez. Tout ce qui est bon à manger doit être bon dans un savon ou l'inverse.

Hop hop, huile de safou, pulpe de safou, un savon au safou!

 

DSC07138 DSC07139
DSC07141
 DSC07142
DSC07157

 
Le fruit frais coupé longitudinalement, sa graine composée de plusieurs morceaux,
la pulpe et l'huile, les savons au safou

 

      La pulpe est très lisse, un peu grasse et est très agréable sur la peau. Sur mes photos elle n'est pas aussi jolie que je la décris car elle a séché au réfrigérateur pendant une semaine, le temps que je retrouve mes esprits.

J'en avais malaxé sur mes mains sèches, en insistant longuement sur le dessus.
Après rinçage, j'avais les mains toutes douces, nourries et hydratées comme si j'avais appliqué de la crème.

On voit que la pulpe est riche en huile (30%) dont la composition est identique à l'huile extraite des graines, fait rarissime dans le monde végétal.
On peut donc presser l'ensemble du fruit, pulpe + graines pour extraire l'huile.

Dans un savon, la pulpe de safou pourrait se remplacer par un peu de purée de végétaux très protéinés comme les haricots, le pois chiche...ou tout simplement de la pulpe d'avocat.

 

          L'huile de safou a une composition en acides gras très proche de celle de l'huile de palme à laquelle elle peut se substituer. Elle contient néanmoins pas mal d'acide linoléique (omégas 6) intéressants dans notre savon.

DSC07140D'une couleur vert foncé comme l'huile d'avocat, c'est une huile concrète (qui fige au froid) que je trouve très pénétrante. Elle laisse la peau douce et souple sans effet gras.

Son odeur est dite caractéristique, ce qui je vous l'accorde ne veut pas dire grand chose.
Elle sent quelque chose de spécifique, c'est tout.

    
       J'ai inventé une formule extra-douce, riche en huile de noyau de palme artisanale qui peut se remplacer par de l'huile de coco pour la mousse mais dont je trouve l'action nettoyante bien plus délicate et douce.

Pour majorer encore plus la douceur, j'ai ajouté de la soie tussah puis j'ai saponifié de l'huile de colza (omégas 9, 6 et 3 d'un seul coup) et des beurres (karité et cacao) en grande proportion.
L'huile de safou pourrait se remplacer par une autre huile riche en acide palmitique (coton, baobab, germes de blé, olive, son de riz...)

 

Formule d'un savon au safou

33% Huile de colza raffiné (le supermarché du coin)
30% Huile de noyau de palme artisanale du Bénin
15% Beurre de karité du Bénin
15% Beurre de cacao bio (Bilby and Co.)
7% Huile de safou (merci Irène)

Eau déminéralisée et soude pour un surgras de 7%
Pulpe de safou diluée
Vitamine E en capsules

HE mélangées au goût
Soie tussah

 

DSC07144 DSC07146
DSC07148
 DSC07151
 DSC07154

 

Mode opératoire

Condensé de ces deux techniques :

- Celle de Catherine qui en a fait un savon vert qui a bu, j'ai repris le fait de diluer légèrement la pâte à savon après la trace afin qu'elle soit plus claire au séchage.

- Celle de Madame Propre qui a participé au "tall skinny shimmy" challenge j'ai repris le coulage alterné des deux pâtes mais je l'ai raté car stressée par la trace un peu trop épaisse, j'ai voulu aller trop vite.
De plus mon moule rectangulaire est peut-être un peu trop large pour réussir cette méthode. Michèle! C'est un "Tall skinny"...

 

 DSC07158
Plein de bulles dans mes savons, mixer à changer?

e

Savons des restes à rubans

Savonnerie

Par atelierdemichele

           Fin d'été.
Des chutes de savon, des restes de macérations de plantes et d'huiles = Un savon des restes.
Mais avec du ruban?

        La formule donne des savons dont j'adore la mousse hyper crémeuse, douce et un peu glissante comme j'aime même quelques jours après la fabrication.

Elle est enrichie de poudre de baobab bio.
Bon je rigole à chaque fois : ce n'est pas le gros baobab qui est pulvérisé par un géant, c'est la pulpe de son fruit encore appelé pain de singe qui est séchée et mise en poudre.

En savonnerie, ce qui nous intéresse dedans est la richesse en sucres, en fibres et le velouté qu'elle donne immanquablement à la mousse.
Autre savon à la poudre de baobab selon la formule grâcieuse de Mlk

 

DSC06999

 

Formule du savon des restes à rubans

25% huile de noyau de palme
20% huile d'olive bio macérée avec diverses plantes (merci les copines!)
10% huile de colza bio
10% huile de son de riz (merci Mlk)
10% beurre de karité du Bénin
10% Beurre de cacao en pastilles (G. Detou)
10% huile de palme bio
5% huile de ricin bio

Eau déminéralisée et soude pour un surgras de 6%
Poudre de pulpe de fruits de baobab bio

Soie tussah
Vitamine E et morceaux de vieux savons maison

 

Mode opératoire :

Pour 1.2kg d'huiles

- Dans une coupelle, prélever l'équivalent de 4 à 5 cuillères à soupe d'eau de celle prévue pour la dilution de la soude.
Chauffer et y diluer 2 bonnes cuillères à café bombées de poudre de pain de singe. Mélanger intimement jusqu'à consistance d'une purée lisse. Laisser en attente jusqu'au refroidissement.

- Poser à proximité toutes les chutes de savons maison à incorporer

- Préparer la solution de soude et y dissoudre la soie tussah
- Peser et faire fondre les gras durs avec 2 capsules de vitamine E
- Peser les huiles liquides, ajouter 3 capsules de vitamine E puis la pulpe de baobab hydratée

- Mixer les huiles fluides, ajouter les gras durs fondus, mixer, ajouter lentement et en mélangeant la solution de soude

- Mixer la pâte à savon comme d'habitude jusqu'à la trace moyenne, couler dans des moules rectangulaires. Incorporer les chutes de savons en les disposant perpendiculairement à la future découpe des savons.

 

DSC07000 

        

Pour le décor

Une fois les savons découpés au couteau cranteur et sans attendre qu'ils durcissent trop, percer transversalement à l'aide d'un abaisse langue en bois.

DSC06995

Traverser en une seule fois la tranche de savon sans faire d'aller-retours.
Retirer délicatement l'excédent sans reboucher le trou.

Les chutes qui sont plus dures que la pâte fraîchement coulée s'opposent un peu au passage de l'abaisse langue, ce qui occasionne des bords irréguliers. Ce sera plus facile dans un savon simple.

Passer le ruban à travers le trou et nouer.

DSC06998
Laisser curer 4 semaines avant d'utiliser.

 

            Est-ce que je le referais?

Oui, oui et oui!

Là je vous les ai photographiés bruts de décoffrage sans laisser sécher, ni ébarber et sans fignoler les détails. Les finitions sont donc baclées.

Je referais le même style de savons avec une formule claire qui donnerait un savon rectangulaire simple ou cranté comme ceux là.
Je choisirais des rubans aux coloris unis (rouge, bleu, vert, jaune, rose..).

Ou alors un savon noir rectangulaire simple sans fioritures agrémenté d'un ruban blanc ou un ruban orangé. C'est drôlement joli noir et orange non?

Ou l'inverse, savon blanc et ruban noir, ou un ton sur ton, savon blanc et ruban crème.

Je suis certaine que ce sera superbe.
Là, les couleurs sont un peu trop sourdes et le ruban écriture rose dessus fait un peu niais.

 

DSC07006 DSC06994 DSC06995
DSC06996 DSC07001

Même si je les trouve jolis, peut mieux faire.
Qu'en pensez-vous?

 

Du bois au marbre...

Savonnerie

Par S4br1n4k

Je n'ai pas l'habitude de publier ici les articles que je mets sur mon blog, mais cette fois, pour poursuivre dans l'élan des accrosavonnières, comme dirait Catherine, j'ai eu envie de partager cet article ici aussi.

"Elles" (les savonneuses du Québec et d'ailleurs) s'enflamment sur un savon aux allures de bois, une oeuvre magnifique!

Vous pouvez le voir ici... Désolée si je ne joins pas la photo en copier / coller, par respect pour son auteure.

Et nous voilà, toutes, à chercher comment c'est fait.

Et une théorie par-ci, une théorie par là...

La mienne, de théorie : un marbrage "in the pot" + un faux funnel.

 

Mais peut-être...

 

Peut-être que je pourrais essayer quelque chose?

 

J'ai une idée!

 

Et si je faisais un "spinning swirl" en n'utilisant que du blanc et en saupoudrant librement du charbon en poudre entre chaque étage?

 

Hop hop hop, les vacances sont commencées, pas de raison de ne pas le faire!

 

La formule :
(pour 840 grammes de gras)

 Huile de noix de coco 24,8%
Huile de palme 25,7%
Beurre de mangue 9,5%
Huile d'arachide 33,3%
Huile d'amande douce 4,8%
Huile de ricin 1,9%

Soude concentrée à 30% + eau déminéralisée, mélange à calculer pour un surgras de 8%

HE eucalyptus radiata de New Direction Aromatics (NDA) 10g
HE lavandin NDA 10g
HE menthe poivrée NDA 10g

 + 1 petite c.à.c. d'argile blanche

 J'ai utilisé ce moule carré en silicone :

 

 

Et ce truc à tisane pour saupoudrer le charbon en contrôlant la quantité :

 

 

J'ai travaillé avec une trace très légère et à température pièce, étant donné la quantité de gras durs. J'ai versé de la pâte dans chaque coin et un peu au centre aussi, puis saupoudré d'un peu de charbon, avant de verser à nouveau dans chaque coin, puis au centre. La pâte épaississait un peu trop vite à mon goût, mais j'ai eu le temps de terminer et tourner le moule sur lui-même à quelques reprises.

 

 

Mis au four à 65ºC pour 1h30.

 

 

Je crois que le savon a chauffé 15 minutes de trop, car le moule fait environ 3,5 cm de hauteur (ça cuit plus vite). Il a boursouflé légèrement, j'aime pas du tout le fini que ça a donné. Par contre, j'adore le côté translucide du blanc, facile à obtenir en SAFour avec une pâte naturellement blanche.

 

 

Alors ce sera un cas de chirurgie. Démoulé 12 heures plus tard, j'ai sorti tout l'attirail pour lui faire une beauté : couteau, mandoline, coupe-fromage et j'ai alterné avec les outils, cherchant à le rendre lisse et bien proportionné :)

 

 

 Je ne vous cacherai pas que si je cherchais à reproduire une texture de bois, je ne suis pas déçue du résultat pour autant. J'ai fait des savons marbres ^_^

  

 

 

 

 

 

Puis avec tous les morceaux charcutés, j'ai une petite idée récup... À suivre...

 Je suis trop de bonne humeur, je vous parlerai pas du ménage ensuite!

À vous toutes, mes fées, une très belle année 2016


Le vert qui a bu...

Savonnerie

Par CatherineNC

Je vois qu'il y a des "accrosavonnières" qui ne demandent qu'à savonner en ce moment alors je lance ce post qui concerne aussi la quantité d'eau utilisée pour des effets différents. 

 

J'ai vu passer une publication chez Swanée qui faisait référence au blog de Auntie Clara's sur lequel elle explique ses diverses expérimentations sur la réduction d'eau comme outil de design, allez-y c'est très intéressant.

J'ai de suite voulu tester, plus simplement, l'effet obtenu dans un savon pour lequel j'aurais utilisé la même base, la même quantité de colorant pour l'ensemble de la pâte mais en ajoutant une petite quantité d'eau à une partie de la pâte, le résultat m'a séduite.

 

Après la défi "savon japonisant" qui m'a fait ""suer"" avec mon câble électrique indomptable, je me suis appliquée à tordre un cintre pour répliquer cette méthode de marbrage, j'étais heureuse, cette fois mon outil était réussi, bien tordu, bien droit, à la bonne dimension, qui tenait bien dans mon moule sans bouger ; 

 

 

cintre

 

n'est-il pas beau ce cintre ?  

oui mais voilà, je n'ai pas eu le loisir de bien l'utiliser car j'ai été surprise par la trace... grrrr... (je réussirai à l'utiliser correctement un jour, il est trop beau ce cintre plié... hihi


J'ai opté pour une base claire en empruntant celle du savon blanc de Michèle, un oxyde vert et un mélanger parfumant, (également indiqué quelque part ici par Michèle je crois), déjà testé et que j'aime beaucoup : petitgrain bigarade/patchouli/lavande.

Donc, j'ai utilisé cette composition :

40 % huile d'arachide
31 % beurre de cacao
27 % huile de palme
  2 % huile de ricin

j'ai teinté l'ensemble de la pâte avec du Pearl Green (mica, titanium dioxide, iron oxide) de chez Manske

j'ai ajouté 3% d'huile essentielle : 1/3 petitgrain bigarade, 1/3 patchouli, 1/3 lavande

j'ai prélevé une partie de cette pâte à laquelle j'ai ajouté une TRES PETITE quantité d'eau

j'ai versé rapidement l'ensemble dans un moule en silicone rectangulaire en procédant au marbrage (râté puisque la trace est arrivée trop vite)

et j'ai placé le tout dans mon four chauffé à 30°C 60°C pendant une heure et l'y ai laissé toute la nuit.

 

Voilà donc ce que j'ai obtenu (les photos sont de très mauvaises qualité) :

 

517c4226-a974-40c9-89c5-f7f61a6c1c16

 

 

bb43c8d1-ae6b-4941-8d6e-c0d9198197f3

852b2bb6-44aa-4051-b01c-de0081a49778

 

 

Je trouve la méthode très intéressante car elle permet, sans trop s'embêter, d'obtenir des tons différents avec une même couleur. On pourrait ainsi envisager un savon dégradé, facilement réalisable, l'important serait de jouer sur une faible fourchette d'adjonction d'eau.

J'ai dans l'idée également de tester ce procédé avec la méthode à froid pour voir si le résultat est aussi flagrant ET D'UTILISER MON BEAU CINTRE !!!

 

EDIT 

J'ai enfin utilisé mon "beau cintre", voici quelques photos du savon fraîchement découpé, non fignolé.

 

 

photo 1 (2)

 

 

 

photo 4

 

photo 2 (1)

 

 

photo

 

Ils ont été faits à froid, avec des argiles. Je les aime bien.

Je garde précieusement mon "beau cintre" ;) 

 

 

 

 

 

Le savon de castille pour après-demain

Savonnerie

Par atelierdemichele

      Patsch a donné sa recette et les images d'un savon de castille fabriqué pour le lendemain. Elle l'avait baptisé "Un castille pour demain".
J'ai eu tout de suite envie d'en faire un avec son astuce : diminuer la proportion d'eau et le faire cuire au four.

 

       Dans les commentaires, Patsch a écrit : "C'est si simple que je me suis demandée s'il fallait faire un article pour ça ..."
Sur Potions et chaudron, il est me semble t-il courant que les aimables participants se demandent si leurs fabrications valent vraiment le coup d'être partagées ou publiées.
Ils ont le doute, ce qui est le gage d'une grande modestie mais parfois aussi, du talent qui s'ignore ou qui ne frime pas.

Je pense que tout vaut le coup du partage et que chacune des créations publiées ici trouve un jour son public. Imaginez un lieu où passe toujours le même film. Quel ennui!

 

 

DSC07164

 

        Ce blog est notre salle de spectacles et chacun peut venir y publier le sien; abouti ou en cours de rodage. Personnellement je publie ce qui me fait plaisir sans me demander si cela ira ou pas.
Comme tout le monde est bon public ^_^, on me dit rarement que c'est nul alors j'y crois et je publie!

Aujourd'hui je publie mon savon de Castille fabriqué exactement comme Patsch et même calculé sur Mendrulandia son calculateur préféré je crois...

Un savon mono-huile avec un soupçon de rhassoul, fabriqué à la solution de soude concentrée à 40%, cuit au four ventilé en ITMHP (In The Mold Hot Process = Procédé de saponification à chaud fait à même le moule) à 60° pendant 2h puis laissé toute la nuit au repos dans le four chaud.

La méthode de Patsch permet de réduire grandement la texture gluante de la mousse des savons très riches en huile d'olive, encore appelés savons de Castille outre-Atlantique.
De ce côté ci de l'Océan, on dit savon 100% olive.

 

        Ce savon de Castille Patsch-like est parfumé à l'aide d'un mélange d'essences pour lequel j'ai craqué chez Fresholi où j'achetais un émulsifiant que j'aime beaucoup et dont, oh stupeur, je n'ai jamais parlé ici. Cet émulsifiant avait été acheté chez un fournisseur français qui ne l'a plus au catalogue mais j'en parlerai un autre jour.

Revenons au parfum nommé Mélissa blend.
C'est un délicieux mélange d'agrumes à peine herbacé en fond. Il est peu perceptible au nez après la cuisson du savon alors qu'il sent bien sous l'eau au savonnage.

Le simple parfum d'orange douce convient à ce savon grisé, dur mais doux pour lequel je n'ai voulu aucune fioriture si ce n'est le tampon feuille d'olivier.
J'adore faire ça Patsch et je n'en aurais jamais eu l'idée si tu n'avais publié ton "castille pour demain"!

 

DSC07159

 

Formule du "savon de Castille pour après-demain"

500g Huile d'olive bio (Emile Noël)
96g Eau déminéralisée (attention, réduction d'eau)
64g Soude en perles (surgras de 5%)

Parfum Mélissa blend (Fresholi) : 2 cuillères à soupe
Rhassoul en tube Argiletz : 2 cuillères à soupe

ITMHP
Réduction d'eau (solution de soude concentrée à 40%)

 

 

DSC07161

DSC07163

DSC07160

 

Huile d'olive + rhassoul + cuisson à chaud = Maroc
Maroc + odeur d'oranges = Souk Nord-Africain

Souk de Fès = Porcelaine
Porcelaine de Fès + Potions et chaudron = Nanette

Nanette + GentillesseGentillesse = Porte-savon en porcelaine ramené directement du souk de Fès (merci Nanette).

Je l'adore, il est super mignon et je n'ose l'utiliser!
Une photo juste pour que vous l'admiriez. Un jour moi aussi, j'irai au souk de Fès avec Nanette !
J'en profite pour dire mille mercis à toutes les gentilles dont les délicates attentions me touchent toujours beaucoup.

 

DSC07166

Avouez qu'il aurait été dommage que Patsch garde secret son "Castille pour demain". 
Joyeux Noël!

 

Un Castille pour demain

Savonnerie

Par patsch

imagesHAU3VX1W

 

J'avais dit "non" , au Castille ...

Un Castille met des heures à tracer

Un Castille ne mousse pas et sa cure doit durer des mois

J'ai attendu mes filles durant 9 mois ,

mais ...un Castille , non .

Seulement voilà ...

Elle veut  un Castille ...

 " C'est le Top pour la peau !  t ' imagines ? et toi , tu sais faire ça ! "

Elle vient demain et repart après-demain ;-)

Dubitative et prête à décliner

Je me suis rappelée que depuis longtemps déjà ,

je voulais essayer , en réduisant drastiquement l'eau pour la lessive de soude

Et après cuisson du savon au four , il devrait être tout à fait bien ...

Donc , 100% huile d'olive ,

Lessive de soude concentrée à 40% , pour un surgras de 5%

La trace est apparue en 10 minutes au fouet  , avec le pied mixeur il suffit de 2-3 impulsions

castille1

 oui , j'en ai fait un deuxième ...pour voir ;-)

Fragrance pour l'un , huiles essentielles pour l'autre

et hop , hop , dans le moule ...

Deux heures au four à 60°

castille2

Le lendemain matin , avant qu'elle n'arrive ,

je démoule et tranche un savon bien dur et qui ...

OOoohhh ! qui mousse d'une belle mousse fine et douce  (sans gluer )

castille3

 

Génial ! Maman ! je savais que tu pouvais le faire !

Sur ma lancée , ravie , j'en ai fait un autre , c'est bientôt Noël ...

 

castille5

Le tampon , c'est une talentueuse qui me l'a fait , comme je voulais ...

Elle est douée  Linda  Couture !


castille7

 

 

 

 

Savon surprise au kaki

Savonnerie

Par atelierdemichele

          Début octobre. Retour du marché avec mes fruits et légumes. Je découpe le kaki transversalement comme ceux exposés par la marchande sur son étal. Très joli motif.
Hop, un kaki dans le savon!

J'en espère un joli savon orangé ou au moins jaune pâle comme avec d'autres ingrédients riches en pigments orangés : roucou, jus de carotte, huile de palme rouge par exemple.

Mais le savon au kaki n'a pas dit son dernier mot.
Moi non plus d'ailleurs. Grrr...

 

DSC07107
Les citrons et les oranges ne sont là que pour faire joli et rappeler le parfum de mon savon

 

       J'écris une formule qui devrait donner un savon clair.
Puisque le kaki contient des pigments orangés comme la carotte, l'huile de palme rouge, le roucou... mon savon devrait être jaune orangé.

Je me répète des fois que tu aurais mal lu.

Je me dis aussi qu'il faudrait quand même mixer le fruit avec un peu d'eau afin de pouvoir l'incorporer à la trace sans difficultés.

Je pèle et découpe le kaki en menus morceaux, mange les bouts de pulpe noire (riche en tanins?), ajoute un soupçon d'eau déminéralisée, mixe très finement et longuement le tout... tout en écoutant la musique qui va bien quand tu penses "nothing's gonna stop me from soaping".

 

DSC07114 DSC07113
Le mélange se transforme en une purée gélatineuse qui épaissit en une ou deux heures et ne coule pas du verre!

 

       Bigre!

Outre le fait que ça ferait un super dessert sans aucun gélifiant, dans de très jolies verrines, ça me bloque un instant quand même...
Le fait d'avoir dilué à l'eau déminéralisée intervient-il?
Il faut que je change la formule du savon en l'enrichissant d'huiles poly-insaturées pour ralentir la trace.

Je file voir sur internet ce que contient ce fruit que je mange avec délices depuis le mois de septembre alors que je n'aimais pas particulièrement ça.
Je pense qu'ils sont à présent modifiés génétiquement (on les appelle aujourd'hui Persimmon même en français). Ils n'ont plus de pépins, ni le côté astringent épouvantable que l'on observait même avec des fruits blets.

Tout ça me fait quand même frémir mais bon... on va croire qu'il s'agit d'une variété naturellement faible en tanins.

Alors... les kakis sont très riches en anti-oxydants dont les carotènes, les lycopènes et les xanthines. On s'en doute vu leur couleur mais ils contiennent aussi : de la pectine (ben oui!), de la cellulose (ben oui!), beaucoup de tanins, de la vitamine C, du potassium ...

Source ici

       

        Qu'est ce que ça donne la pectine et les tanins dans le savon?

Je n'en sais fichtre rien.
En tapant "savon au kaki" ou "persimmon soap" sur internet, je tombe entre autres sur ce blog où la fabrication du savon au kaki s'est avérée épique avec un déphasage...

Comme les savons aux kakis japonais faits maison que j'ai vus (kakishibu soap) contiennent aussi de la poudre de thé vert, ils sont plus ou moins marrons me dis-je.

Je me dis aussi que j'ai de la chance d'obtenir mon savon jaune orangé voire jaune pâle si je n'y mets rien d'autre que le fruit et des huiles claires ou jaunes (colza bio)...
Ces savons sont considérés comme désodorisants notamment pour les personnes âgées et aussi pour toutes les odeurs corporelles.

Pour Vénezia: J'ai découvert au cours de ces recherches que les kakis servent aussi à teindre les tissus dans de jolis coloris allant  du beige au brun 
Il existe même une méthode traditionnelle de teinture à base de jus de kakis verts fermentés au Japon et en Corée.

                                

Formule du savon yuzu kaki

30% Huile d'olive raffinée et vierge
20% Huile de coprah bio (Bilby and Co.)
20% Beurre de cacao bio (Bilby and Co.)
20% Huile de colza bio
10% Huile de ricin bio

Eau déminéralisée et soude pour un surgras de 5%
Pulpe d'un kaki mixé pour 1.2kg d'huiles saponifiées
Vitamine E
Fragrance yuzu (Les utiles de Zinette)

Et bien on va voir...
Mama I'm not afraid.
 

Et bien, oui, on a vu!
On a vu ça quand j'ai mélangé le jus la gelée de kaki aux huiles liquides :

DSC07115 DSC07117

Puis ça quand j'ai ajouté les beurres chauffés :

DSC07119

 

Puis ça, quand j'ai ajouté la solution de soude :

DSC07120

 

Puis ça, quand j'ai continué à mixer, un bleu-vert! Mama, I'm not afraid...

DSC07121

 Puis ça vers la trace, des veinures presque violettes en surface :

 

DSC07122

 

       J'ai fermé les yeux pour ne pas voir l'horreur se produire, j'ai parfumé et coulé rapidos en moules, drapé le tout dans du papier alu et zou, au four!

Phase de gel entr'aperçue quelques heures plus tard quand j'ai bien voulu ouvrir un oeil.
J'ai l'ai vite re-fermé et j'ai attendu le lendemain dans l'angoisse.

 

DSC07123 DSC07125
DSC07128
 DSC07132

 

C'est incroyable non?
Je n'ai qu'une seule explication : la présence de tanins réagirait bien plus à la soude et couvre le jaune des carotènes et autres pigments jaunes.

Les savons ne sont pas très beaux, un peu bruts de décoffrage pour une texture assez moche.
La couleur se rapproche de celle que l'on aurait obtenue avec du cacao noir mais ils ne sont pas aussi appétissants.
Mais, contrairement à celle des savons au chocolat, leur mousse est blanche, riche et très agréable sur la peau.

Ce n'est qu'une supposition bien entendu mais je me dis quand même que tant que je savonnerai, la surprise sera au coin du kaki ^_^

 

DSC07134 DSC07136
DSC07108

 Nothing's gonna stop me. No! No, no, nooo!

   

  Ah ! les sapins ...

J'ai pensé aux immenses forêts de ton pays , Sabrina ,
quand tu nous as proposé ce marbrage .

Un sapin , j'ai déjà fait ,
mais là ,  je pensais à des sapins sur  une pente neigeuse ...
qui plus est , dans ce moule si étroit pour y mettre tout ce monde là !

Moi qui aime tant les marbrages ,
me voici avec un défi dans le défi ...

Et c'est à ce moment là , que la lenteur se met en place ...
Je réfléchis , tourne , vire et  tergiverse ...
Les publications s'enchaînent et je m'enferre ,

je doute... et redoute...

Less is more , may be ?
Et Sabrina qui questionne ... m'aiguillonne et s'étonne  ;-)

 

Un jour ,  je change de moule et prépare quelques cintres avec l'aide de mon mari
et ce fut assez pour me lancer le soir même ...

d_fi_sapin1

La recette

32 % huile de coco vierge
32 % huile d'olive vierge
32 % huile d' arachide 
4 % huile de ricin

Ajout de 1,7 % de sel et 1,7 % de sucre à l'eau de dissolution de la soude
Ajout de la soude pour un surgras de 8 %

 

d_fi_sapin2

 

La mise en oeuvre n'a pas été facile , les cintres étant très proches , les couleurs se mélangeaient .
la pente neigeuse , difficile aussi ,
délicate ,  la pose des inclusions afin que mon soleil reste dans le ciel ,
ce ciel qui s'avérait être beaucoup trop bleu malgré le peu d'ultamarine que j'y avais mis

Stress , stressss , stresssssss !

Mais j'ai persévéré car je sais que c'est  de grandes difficultés , que nait parfois un beau savon :-)
Puis je retire les 4 cintres , mets mon moule au four , 3 heures à 50°

La pression tombe enfin ... le sort en est jeté  et je me calme lentement en rangeant tout très patiemment .
Je suis persuadée , à ce moment là ,  que je vais devoir recommencer ...

Le lendemain , je démoule et ...ohhh ! on dirait que peut-être ....????

d_fi_sapin3

 

Nouvelle attente de quelques heures à observer le savon comme pour y lire ce qui se dessine à l'intérieur

Entame ... 1ère tranche ...

d_fi_sapin4

 

Hourrah ! super ...! LA tranche que je voulais !

Elle est pour toi , Sabrina  ;-)

Le reste se bouscule un peu ,  les sapins semblent  dévaler la pente
et jouer à se poursuivre , comme des enfants facétieux  ...

Trop drôle !

 

d_fi_sapin5

 

 

d_fi_sapin6

 

Le bleu n'est pas si turquoise , mais d'un bleu plus profond

Chaque tranche est également constellée de tout petits points blancs , comme s'il neigeait .

J'ai réchauffé cette atmosphère glaciale avec une synergie sucrée qui me rappelle les orangettes , hummm !

 

Cèdre de Virginie 6 grammes
Sapin de Sibérie  4 g
Mandarine verte  1,18 g
Mandarine rouge 1,02 g
Cannelle             0,60 g
Litsée citronnée   0,53 g
Benjoin               0,50 g

 

Voili , voilou ! me voici plus légère et ravie de poster ,  une nouvelle fois , 
sur Potions et Chaudron

La  lenteur a été mon amie , cette fois-ci
Mission accomplie :-D