Lait "Scapade" de fin d'été

Soins du corps

Par mlkline

 

HPIM6379

 

C’est l’été, un bout d’aventures entre ciel , mistral et chaleur

Dans les valises, on a tant bien que mal réussi à caser toutes les petites merveilles fabriquées amoureusement tout spécialement pour ce moment de tranquillité, rien que pour soi

 

On se voit déjà, jouissant d’un bon bain aux sels délassants et enivrants

On s’imagine vahiné enduite de cette délicieuse huile tonka, vanille, ylang et même cardamome

 

Las, pas une minute pour soi, pas envie de perdre du temps, du bon temps

Chahutée que je suis par ma tribu très élargie de jeunes débridés et magnifiques

 

Et que je barbote, et que je cours dans l’herbe haute à ronces

Et que je pédale » eau «  en plein soleil

Et que je randonne à m’en casser les jambes

Et que je m’adonne au camping impromptu et fou et sauvage forcément !

Et que je goûte à tous ces bons petits crus en bonne compagnie

Et que je joue ma Fadette, ma Manon des Sources, libre, rebelle

Le cheveu en bataille, la peau nue de tous fards, ivre des dons de mère nature

 

Et que, au final,  j’ai juste , nous n’avons que quelques minutes à consacrer à l’hydratation et réparation de nos corps bien malmenés

 

Alors, j’ai dégainé mes deux flacons de 100ml de ce lait « scapade » 

Rebaptisé moult fois car déjà décliné pour lui, elle, et enfin ma tribu de 12

 

Formule qui me vaut une renommée et une admiration sans bornes de la part des jeunes ci-dessus cités, si souvent goguenards

C’est léger, facile à étaler, hydratant, régénérant, frais et délicieusement parfumé

 

45 eau de source

29 ha (rose, cassis, menthe poivrée)

5 aloe vera AZ

3 glycériné au pied levé de menthe bergamote maison

1 protéines de blé AZ

0.8 aloex40 Bilby

0.2 Xanthane modifiée

4,1 huile à la grenade Weleda

2,5 amandons de prunes

2,5 Coco silicone

2 Hydranol

1,1 savon pour émulsion from. PP et copitage from elle et elle ma Diva

1 argan cosmétique

1 émulsifiant végétal Bilby

1 acide stéarique
 

0,8 he (lavande d’altitude Bio Mada, et Menthe bergamote)

0,6 Conservateur

 

C'est léger, léger et comble du bonheur ils aiment et pour la photo, quelques grains de lavande dans le lait

pas grave hein! Dieu, comme j'aime cette odeur et la beauté de ma tribu. 


Lait Douceur VELVET

Soins du corps

Par cshabou


IMG_0057bis

Voilà le petit lait qui accompagne mon été, tout de douceur et légèreté !
La couleur lègèrement verte,
(malgré ce qu'en montre la photo) est due à l'huile de chanvre.

La formule est largement inspirée de celle qu’a donné Michèle sur le forum des C., avec l’Eluxe Pro comme émulsifiant. Merci, Michèle !

Je l’avais fait il y a quelque temps et tout me plaisait sauf l’odeur. Ces jours-ci, j’ai récidivé avec l’envie d’un autre parfum, celui d’un macérât de géraniums odorants qui s’alanguissent sur mon balcon !

Tous les ans, dans notre belle ville de B., une bourse d’échange de plantes me permet d’acquérir une nouvelle variété, et je vais y aller pendant encore quelques années car il en existe beaucoup, beaucoup.
Ce sont les feuilles qui dégagent le parfum, et il suffit de frôler dans le soir les douces feuilles d’un massif de pélargonium menthe (plusieurs variétés) pour en respirer toute la fraîcheur.

J’avais donc un macérât des trois espèces en ma possession, le P. crispum (citron) qui fait de jolies petites fleurs roses, le P.Lemon Fancy, à odeur de citronnelle, installé devant la fenêtre pour empêcher les moustiques de rentrer ; le petit dernier, acheté cette année, vendu pour son odeur de vanille qui sent très bon mais pas la vanille !

Je n’ai pas trouvé la variété, si vous savez ….

Beaucoup de ces pélargoniums sont comestibles et, si vous ne craignez pas leur présence musclée, vous pouvez en agrémenter salades et petits plats.

A l'Île de la Réunion et à Madagascar, ses feuilles fraiches sont utilisées sous forme de cataplasme pour les blessures infectées, les dermatoses et les piqûres d'insectes. En tisane, elles sont employés dans le cas d'angines, d'infections de la bouche ou de la gorge (Gargarismes).

 

g_raniums  Ici


L’Eluxe Pro n’est pas un émulsifiant entièrement naturel. Michèle en parle

Je l’ai adopté car il donne des textures très belles - du lait à la crème - brillantes et qui laissent une peau super veloutée, ce que nous voulons toutes, n’est-ce pas ?

 

La formule :   

Phase huileuse

10% coco fractionné (macérât de géraniums)
5% Hv Avocat
2,5% Eluxe Pro
2%   Rice Ns
*--------------------------------19,5%

Phase Aqueuse

0,2% Xanthane
5% Glycérine 
1,5% Allantoïne
51,3% Eau Mont Roucous
*--------------------------------58%

Phase III

5% HA Rose
10% Hv Chanvre
1% Fucogel
5% d-Panthénol
1% Hv Figuier de Barbarie( on peut omettre ou remplacer)
0,5% Cosgard
*------------------------------22,5%

Pour l'odeur, vous pourriez ajouter quelques gouttes d'huile essentielle de géranium bourbon, de basilic, de citronnelle, d'épinette noire.

L’huile essentielle de Géranium (Pélargonium Graveolens) est une aide précieuse dans de nombreux domaines : antibactérienne, antifongique et anti-inflammatoire, elle est aussi hémostatique et peut donc entrer dans les formules de soin « bobos », divers et variés.

C’est une huile polyvalente, en interne comme en externe, et elle rééquilibre toutes les peaux dans les soins de beauté.
Son parfum très agréable peut être dominant à forte dose dans un mélange.

 

div36


Ce petit lait "veloute" la peau, pénètre vite et totalement sans trace de gras, hydrate "for a long time".

...Pour les citadines qui trottent, les teen-agers qui discotent, les mamans qui courent, les dactylos qui pianotent, les mémés qui tricotent, la copine qui coud, celle qui aromate et celle qui attend la retraite…
…  nous toutes.

velvet

                     Beaucoup parmi nous utilisent le sucre pour leurs soins gommants.

J'utilise pour le visage la poudre de rose musquée. J'en ajoute dans une crème ratée ( ben oui, j'en rate !) ou simplement dans ma crème démaquillante.


                     Mais, pour une rencontre exceptionnelle, il me fallait innover. Je remercie la trop rare Hind, qui a "désablé" les dunes de Mauritanie pour nous faire la peau douce, douce ....

Deux ou trois petites choses avant de passer à la formule, on ne peut plus simple.


                     Je ne met pas, pour les soins gommants, d'huiles rares et précieuses. Ni  d'huiles essentielles qui ne restent sur la peau que quelques instants.

Je choisis une fragrance fraîche, sans plus. Ou alors, la litsée citronnée, peu couteuse et très fraîche aussi.

DSC03361

Voici donc :

Phase huileuse

       - 25 % ( j'ai mis 10 karité et 15 olive pour la formule de la rencontre)

       - 6 % cire émulsifiante (alcohol cetylicus et stearylicus emuls.a.)

       - 3 % alcool cétéarylique en plus                  

                  

Phase aqueuse

       - 60 % eau

       - 0,5 % xanthane

                  

Troisième phase
 

       - 5 % base moussante ( sodium Lauryl Sarcosinate Copaiba)

       - 0,9 % K300 (conservateur copaiba)

       - du sable lavé de Mauritanie ( à vue)

               

DSC03364

 

Lavage du sable :

Le mettre à tremper dans l'alcool à 96 (j'ai que ça ).  L'alcool dépasse un peu le sable. Je l'ai laissé une nuit.

Puis, l'égoutter le mieux possible. Le faire sécher dans une poêle sur la plaque.

Laisser bien refroidir.

 

Après le refroidissement complet de l'émulsion, ajouter :

. le sable( j'ajoute peu à peu en faisant des essais sur l'avant bras jusqu'à satisfaction),

. puis la base moussante. Ben oui, sinon, ça mousse déjà.


Facile non ?

DSC03366

 

          Ensuite seulement, re-peser et ajouter le conservateur. 

Pour cette recette, il est important de peser le récipient avec son contenu avant d'ajouter le conservateur.

Ben oui, parce que si vous faites comme moi, d'ajout en ajout de sable, votre conservateur sera sous-dosé.

Le cérat "calédonien"

Soins du corps

Par CatherineNC

Michèle nous a indiqué comment faire un cérat de Galien sans borate de sodium (ou borax) et je trouve intéressant de ressortir ce post qui date de juin 2007 (comme le temps passe !) et qui n'est pas démodé pour autant.

Mes essais faits selon cette formule m'avaient emballée et j'ai eu envie de refaire un cérat, "calédonien" cette fois, en utilisant des produits locaux : l'huile de tamanu dont les vertus sont rappelées ici, l'huile essentielle de niaouli, ici également, et l'huile de coco faite maison que j'ai faite récemment, ici.

Ce cérat est destiné à masser mes pieds qui ont tendance à sécher du fait du port des claquettes, de la marche pieds nus, eh oui, nous sommes en été chez nous (désolée de vous faire baver :), mes coudes, mes genoux et, d'une façon générale, toutes les parties sèches du corps ou de petites portions de peau irritées.

J'ai donc pensé à fabriquer un produit 100 % local, fait avec des produits locaux, à ma portée,  et dont les ingrédients sont forcément bénéfiques puisque présents sur le sol calédonien.

En résumé :

- de l'eau du Mont Dore, source naturelle, accessible à tous, 
- de la cire d'abeille en feuille, issue des ruches calédoniennes qui produisent un si bon miel,
- de l'huile de tamanu, produite localement,
- de l'huile de coco vierge, home made, avec mes petites mains, à partir de cocos du pays,
- de l'huile essentielle de niaouli, distillée localement.

Composition du cérat "calédonien",  pour 60 gr de produit environ  :

- 22 gr d'huile ce coco

- 14 gr d'huile de tamanu

- 15 gr d' Eau du Mont Dore

-  9 gr de cire d'abeille en feuilles

- 15 gouttes d'huile essentielle de niaouli

- vitamine E = gélules de TOCO 500 (de la pharmacie calédonienne... lol..)

 

Je voulais utiliser une proportion moindre d'huile de tamanu mais je n'avais plus assez d'huile de coco. Il va falloir que j'en refasse !

 

huile_de_coco_030

 

Puisqu'il est si bien fait, je recopie ici le mode opératoire indiqué par Michèle, et précise à nouveau qu'il est très important de respecter les proportions de cire, eau et huile, et les températures pour un cérat réussi.

- Chauffer au bain-marie les huiles, l'antioxydant et la cire jusqu'à environ 55/60°

- Chauffer l'eau et/ou les hydrolats à la même température

- Verser l'eau dans les huiles hors du bain-marie en fouettant très vigoureusement (j'utilise un mousseur à lait à piles)

- Fouetter environ 1 minute jusqu'à ce que l'émulsion prenne sur les parois du récipient.
Ajouter les HE à ce stade si vous en mettez.

Fouetter quelques secondes supplémentaires en ayant soin de ramener constamment la crème des bords vers le centre.

-Verser dans un pot brun stérile.
Laisser refroidir avant de fermer le pot.

L'émulsion ne se cassera pas.
Le cérat durcira doucement et la surface sera suffisamment ferme pour permettre d'en prélever un film à chaque utilisation.

 

Ce cérat a une texture très plaisante.

Au niveau de l'odeur, celui-ci ne ressemble évidemment pas à celle qu'à dû obtenir Michèle avec de l'HA de rose et de l'huile de rose mais le parfum obtenu ne me déplaît pas du tout (je me suis habituée, à force d'en consommer, à l'odeur du tamanu et à celle du niaouli) le but étant d'obtenir un produit plutôt traitant.

Je vous encourage à refaire ce cérat, à la rose, au jasmin ou à ce que vous voulez, selon vos goûts, vos envies ou une visée thérapeutique particulière, vous ne serez pas déçu.

"Nard c'est nard !" Emulsion corporelle bleue

Soins du corps

Par atelierdemichele

           Nard c'est nard, mais il y a toujours de l'espoir!

          Je voulais reprendre mes fondamentaux et fabriquer un genre de soin corporel avec les émulsifiants MF et VE.

Ces émulsifiants naturels ont beaucoup d'avantages car ils permettent une palette de textures relativement large.

           J'allais dire que contrairement à l'olivem 1000, ils ne permettent pas de fabriquer des gelées mais Catherine a démontré le contraire bien involontairement  il y a peu.

DSC03127

 

          Qui sont-ils?

VE: glycéryl stéarate
MF: sodium stéaroyl lactylate

Le VE est soluble dans les huiles et le MF est dispersible dans la phase aqueuse.
Il est néanmoins  possible de mettre les deux dans la phase huileuse mais les émulsions doivent être réalisées à 70/75° pour être parfaites.

 

Le MF est un lactylate dont on attend quelques effets hydratants. Il épaissit moins que son compère malgré la présence du "stéaroyl"

Le VE est un stéarate donc il épaissit les émulsions. Plus la crème en contiendra, plus elle sera nourrissante et épaisse.

 

       Tous les émulsifiants contenant ce préfixe "stea..." proviennent de l'acide stéarique que Malegria a bien défendu.

Ils donnent des crèmes qui épaississent légèrement dans le temps. Il faut donc être patient et ne pas conclure trop vite une fois l'émulsion terminée.

   

           Les proportions d'usage (enfin... les miennes)

MF: 2.5 à 5%
VE: 1 à 3 % mais toujours plus de MF que de VE
Alcool cétylique: 1 à 3%


. Pour une crème simple plutôt hydratante:

2.5% VE,  4% MF,  2% alcool cétylique avec  10/15% de corps gras (huiles et/ou beurres fins)

. Pour une crème peaux sèches plus riche:

3% VE,  4.5% MF,  2 à 3% d'alcool cétylique en fonction de l'épaisseur désirée avec  20% de corps  gras (huiles et/ou beurres nourrissants ou mélanges)

. Pour un lait :

1.5 % VE,  2.5 % de MF,  0.5 à 1 % d'alcool cétylique avec 6 % d'huiles végétales fines

 + Le reste en eau/hydrolats/actifs/conservateur pour arriver à 100%.

 

           Il est d'usage de les utiliser conjointement mais depuis quelques mois, on voit fleurir beaucoup d'émulsions mêlant les émulsifiants entre eux pour un meilleur rendu cosmétique.

Dans l'émulsion au nard, j'ai couplé MF et  VE au sodium acrylate plus en très faible proportion pour améliorer les propriétés cosmétiques.

 

          L'alcool cétylique est un co-émulsifiant épaississant qui peut être remplacé par:

- des cétyl esters,

- de l'alcool cétéarylique,

- un mélange d'acide stéarique et d'alcool cétylique ...

avec des résultats légèrement différents mais toujours heureux.

 

DSC03128

 

Formule du "Nard c'est nard"


- Phase huileuse

5 Huile de coco fractionnée
4 cétyl esters
3 VE
3 Beurre de karité nilotica
3 Huile de kukui
3 Huile de camelia
2 Huile macérée de millepertuis du jardin sur olive bio
0.3 Antioxydant Aox Cos


- Phase aqueuse

39 Eau distillée
10 Hydrolat de nard bio
10 Hydrolat d'encens
4.5 MF
3 Glycérine végétale bio
0.5 Sodium acrylate Plus
0.2 Gomme xanthane


- Troisième phase


5 Sea silk
2 Huile d'inca inchi Malegria
2 Huiles essentielles
0.5 Natragard

Mica bleu pour la couleur et acide lactique pour ajuster le pH.

On fait d'abord son gel avec la gomme xanthane et l'eau, on pèse la phase huileuse que l'on met à fondre au bain-marie puis on reprend sa phase aqueuse pour la compléter.

L'émulsion se fait à 70/75° en mixant à cette température pendant 5/10mn avant de refroidir.

 

         Petite précision sur l'orthographe

Le pH (Potentiel Hydrogène) s'écrit par convention petit p, grand H. Ainsi c'est lisible pour tout le monde et ça me blesse moins les yeux ;))

 

          Le mélange d'huiles essentielles  

(en gouttes)

Il est réalisé autour du nard que j'adore même si c'est une odeur difficile pour la plupart d'entre nous.

Mais moi, je trouve que le nard ça pue bon comme le bon fromage.

         J'ai joué sur plusieurs provenances de nard, d'ylang et de petits grains pour plus de profondeur.

30 encens carterii
20 Petit Grain citron

15 Petit Grain clémentine
15 Ylang extra Myrtea
10 Ylang première Florame
10 Nard Jatamansi Florame
10 Nard Jatamansi de Lucknow offert par Venezia
10 Absolue de rose de Damas
5 Petit Grain bigaradier extra Myrtea

           DSC03126

           Les deux hydrolats

de nard et d'encens oliban proviennent du site Essentiel des huiles et sont d'excellente qualité.

Leur odeur est  très présente et fidèle aux huiles essentielles. J'ai testé l'hydrolat d'angélique qui est très bien également.

 

         L'émulsion

me plait beaucoup, elle glisse très bien malgré une proportion de corps gras relativement modeste (18%).

          Je voulais une crème épaisse mais fine malgré tout. J'ai donc choisi des huiles végétales au toucher "sec", un beurre de karité plus fin que le beurre ouest africain ainsi que des cétyl esters comme épaississants.

En gardant les proportions habituelles de MF, VE et de corps gras pour fabriquer une crème pour peau sèche, j'ai majoré  l'épaississant (4% de cétyl esters au lieu de 2/3% d'alcool cétylique plus épaississants).

 

          L'apport du sodium acrylate plus y est notable dans l'épaississement et la glissabilité.

Cette dernière est également due au Sea silk que j'aime beaucoup  pour son effet hydratant. Ce sont des protéines marines à utiliser entre 2 et 5% pour la peau et les cheveux.

 

         Tout est donc possible avec ces émulsifiants très versatiles, ce qui peut dérouter le consommateur novice.

Il faut juste oser et voir la vie en bleu!

 

           Le parfum ne plait pas à tout le monde et demande surtout à mûrir.

Aujourd'hui je l'adoooorrre!

          Les différents testeurs devraient le tester aujourd'hui et donner leur sentiment par rapport au jour où je le leur ai donné. Sa fraîcheur ne l'avantageait vraiment pas...

 

Nard, c'était vraiment nard ce jour là !    


J'avais envie de me faire une crème pour le corps, avec VE et MF, une crème plutôt légère, me permettant d'utiliser certains de mes macérats tout neufs et, pourquoi pas, avec un effet un peu draînant et  surtout, en ONE POT.

J'ai choisi :

- des macérats sur coco fractionné, pour la légèreté de l'huile et pour la douceur des plantes, toutes douces pour la peau,
- le lierre pour le côté draînant,
- la pâquerette pour le côté tenseur,
- le beurre de mowrah (ou beurre d'illipe), comparable dans ses propriétés physiques et sa composition au beurre de cacao, il redonne de l'élasticité à la peau, il fond au contact de la peau,
- l'hydro-glycériné de mauve, pour les peaux sèches et sensibles,
- l'hydrolat d'élichryse pour le côté circulatoire,
- le silicium pour l'élasticité et l'hydratation de la peau,
- la caféine réputée active sur la cellulite,
- le NFF, agent hydratant et
- le silk-gel qui protège, hydrate et repulpe si bien la peau de Michèle.

 

Mais voilà, je me suis aperçu que j'avais oublié le VE !!! (que j'avais calculé à 1,5 % doit 3 gr pour ma recette d'environ 200 gr).

J'avais donc composé ma recette avec environ :

- 15,5 % de phase grasse
- 70 % (y compris la caféine) de phase aqueuse
- 5,50 % d'actifs et conservateur en 3ème phase

Vous ne retrouverez donc pas exactement ces pourcentages du fait de mes étourderies.

J'ai mis à chauffer, dans le même chaudron :

4 gr Macérat de lierre dans HV de tournesol
8 gr Macérat camomille romaine/lavande/cynorrhodon, rose dans coco fractionné (maison)
8 gr macérat de pâquerette dans coco fractionné (maison)
4 gr de beurre de mowrah (ou beurre d'illipe)
1 gr alcool cetilyque
5 gr MF
1 gr aox cos
10 gr extrait hydroglycériné de mauve (maison)
50 gr Hydrolat d' elichryse
10 gr de silicium organique
10 gr de caféine
68 gr d'eau de source

J'ai attendu que tout semble fondu (60° environ) et j'ai mixé longuement, peut-être trop longtemps, le mélange a beaucoup moussé.

Sous 40 °, j'ai ajouté :

1 gr Conservateur EcoGard
5 gr NFF
5 gr Silk gel (ou fucogel) ça... je le sais maintenant...

Et j'ai obtenu une crème un peu épaisse par rapport à ce que je désirais (certainement à cause du beurre en trop grande quantité), j'ai donc ajouté du gel d'aloe pour détendre le mélange.

J'ai encore ajouté quelques gouttes d'huile essentielle de christe marine, excellente pour la cellulite.
L'odeur de celle-ci étant un peu forte, j'ai ensuite ajouté quelques gouttes de citron distillé, d'huile essentielle de magnolia et j'ai fini par de l'absolu de rose.

Au final, l'odeur n'est pas désagréable du tout. J'ai tout fait au nez, je n'ai rien mesuré...

Le tout a été versé dans un flacon airless, j'adore ces flacons, c'est propre, net et le produit est bien protégé ; il va falloir que j'en commande mais on n'en trouve pas partout.

 

cr_me_VE__one_pot



La crème pénètre bien, sans laisser de sensation grasse ; elle semble bien hydrater ma peau qui en a besoin avec cette chaleur humide qui dépasse allègrement les 30°.

Une prochaine commande comportera de l'émulsifiant L que j'aimerais bien essayer pour faire des laits sprayables. 

Avant d'ajouter les huiles essentielles, j'ai fait un essai avec une petite partie du produit.
J'y ai ajouté plusieurs pchitt de mon parfum actuel ; le produit ne s'est pas déphasé et a très bien accepté le parfum.

Je retiens cette technique pour me fabriquer un lait parfumé assorti à mon eau de toilette.

"Le beurre de Spa": Relipidant corporel

Soins du corps

Par atelierdemichele

          Une fois la peau réhydratée, il faut la nourrir.
L'eau de Spa déjà utilisée dans le sorbet me sert encore pour fabriquer un beurre corporel à action relipidante.

eau_spa

          Je le désire moins "couvrant" que le beurre d'argan qui était réservé aux pieds. Cette zone dépourvue de glandes sébacées a besoin d'un produit bien plus cireux que la peau du corps pour laquelle cela pourrait s'avérer désagréable.

          Je teste encore un mélange d'émulsifiants communs, écrit tout à fait au pif, juste pour dire à mon fils adoptif que je ne réfléchis pas toujours intensément quand je cosmète ;-)

- 5% cétéaryl glucoside (Emulsifiant Végétal de Bilby)
- 3% glycéryl stéarate (VE)
- 0.5% sodium stéaroyl lactylate (MF)
avec au moins 30% d'huiles et de cires.


          Quelques idées peut-être un peu folles pour moi:

- beaucoup d'émulsifiant (8.5%) donc pas forcément 5% maximum ;-)

- beaucoup de corps gras (34% sans compter les émulsifiants)

- beaucoup de cires: 9% de cire de jojoba  (pas l'huile qui est une cire aussi bien sûr mais la jojoba wax en pastilles)

- si peu d'huile solide que ce n'est presque pas la peine d'en parler: 1% de huile de babassu (et non pas de beurres de karité. Na!) riche en acide laurique comme l'huile de coco qui est assouplissante.

- pas mal d'émollient qui apporte quand même quelque chose à la peau, du moins je l'espère: 7% d'huile de coco fractionné

- des huiles réparatrices (omega 9, 6 et 3), qui pénètrent vite ou pas: 10% huile d'amandes douces bio, 5% huile de chanvre bio et 2% de CO2 d'amaranthe.

beurre_spa

          Pour assurer tout de même une certaine glissabilité sans effet trop gras, j'introduis en troisième phase un silicone naturel extrait d'un champignon (INCI:chitosan succinamide) acheté chez Aromantic mais que l'on trouve aussi chez Zinette en France.

J'en ai déjà utilisé dans un autre beurre corporel.

          L'ajout de gomme xanthane en proportion plus importante que d'habitude (0.5%) me semble aussi permettre une bonne cohésion de l'émulsion sans effet gras ni effet collant d'ailleurs.

 

 

 

Formule du "Beurre de Spa"

On se régale à Spa, après le sorbet, voici le beurre!

          
- Phase huileuse

10% huile d'amandes douces bio (Bilby)
9% cire de jojoba (jojoba wax)
7% huile de coco fractionné
5% émulsifiant cétéaryl glucoside (Végétal de Bilby)
3% VE
1% huile de Babassu
0.5% MF
0.3% antioxydant antiox-Cos

- phase aqueuse

47.2% eau de Spa
5% glycérine végétale bio
0.5% gomme xanthane

- Troisième phase

5% huile de chanvre bio
3% silicone naturel (ce n'est pas le silicone végétal d'Aroma-zone)
2% extrait CO2 d'amaranthe
1% huiles essentielles
0.5% conservateur

 

beurre_de_Spa

 

Mode opératoire succint

* Former le gel avec la gomme xanthane et le mélange eau/glycérine à peine tiédi, laisser reposer au moins 20mn pour laisser à la gomme le temps de bien gonfler.

* Faire l'émulsification à 75°

* Ajouter la troisième phase à froid en mélangeant délicatement à la spatule en silicone

          Eh bien, je suis assez satisfaite du résultat, sinon, je ne vous en parlerais pas :

- Une crème épaisse, un beurre corporel en somme ;-)
- une pénétration rapide
- un effet relipidant manifeste en deux jours d'utilisation.



Duo_Spa

          J'utilise le duo "sorbet et beurre de Spa" en alternance pour le moment. La peau est assouplie, plus lisse et tout de même plus confortable.

Elève michele, comme devoir de vacances, vous recopierez 100 fois "Je ne passerai plus un jour à la mer sans mettre de crème".

          Je regrette juste de ne pas avoir coloré cet essai qui aurait mérité une plus jolie couleur que ce "beigeasse" peu flatteur.
Preuve s'il en est que je ne cherche pas toujours à maîtriser tous les paramètres (Sourire amusé)...

"Le Sorbet de Spa": Hydratant et calmant pour le corps

Soins du corps

Par atelierdemichele

           Spa, ville de Belgique que je ne connais pas mais qui a donné son nom, très utilisé aujourd'hui, à de nombreux soins liés ou non au thermalisme.

J'ai tout de même bu de l'eau de Spa, source Reine, peu minéralisée et conseillée aux bébés. Elle a un bouchon et une étiquette bleus (la rouge est gazéifiée) et est recommandée par l'Académie Royale de Médecine comme bénéfique à la santé.

eau_spa

La Reine Marie-Henriette, épouse de Léopold II aimait à venir à Spa prendre les eaux.

          On trouve cette eau très facilement même en France mais j'ai tenu à en ramener une petite bouteille dans mes valises.
Je l'ai achetée à la dernière minute chez Delhaize dans le quartier Louise (Avez vous remarqué que je connais Bruxelles comme ma poche?)

Même qu'il parait que j'ai failli nous mettre en retard avec mes histoires d'Ô... Euh, oui c'est facile mais je n'y résiste pas, hein?

sorbet_verre

          Les vacances sont pour moi synonyme de service minimum même pour la peau du corps.
Le retour se solde donc souvent par sécheresse et famine ;(

Une petite crème corporelle s'impose.
Et avec elle, arrive le cortège de questions essentielles :

          - quel émulsifiant ?

Mon fils adoptif aux mères et soeurs multiples est en cours de tests avec des mélanges émulsifiants audacieux.
Ses mails de questions ;) sur ma messagerie sont restés lettre morte puisque je débranche cerveau, ordinateur et cosméto pendant les vacances.

En les lisant au retour, ça me donne l'idée de tester Olivem 1000 / Oliwax / Sodium Acrylate Plus ou Simulgel.
Je recherche une texture confortable mais légère pour les derniers jours de l'été.

          - quelle couleur ?

La gentille fille de Belgique qui se reconnaitra et que je ne remercie plus ;) m'a offert un macérat super corsé de millepertuis de son jardin.
Il est réalisé sur 3 huiles (olive, coco fractionné et pépins de raisins).
Et il est drôlement beau...

millepertuis_sur_3_HV

La macération de millepertuis se fait avec des fleurs fraîches et est très indiqué pour les brulures. Il a donc un effet reconstituant sur les peaux malmenées.

Je souhaite que sa jolie couleur donne le ton. J'adore le rose pour les émulsions et j'espère que la couleur sera stable.

          - Quel parfum ?

Dans ma frénésie d'avant les vacances (je suis souvent hyperactive pendant cette période, des fois que je ne revienne pas ...), j'ai réalisé quelques mariages d'huiles essentielles dont le mélange parfumé de Néroliane nommé Juiglio.

J'ai remplacé les agrumes par leurs équivalents distillés afin d'éliminer les risques de photosensibilisation.
Les huiles ont pu macérer un mois et sont prêtes à être valorisées.

Le parfum est vert et frais puis tout doucement "zesty".

          Après la fabrication, il est clair que c'est une texture et une fraîcheur de sorbet que donne cette formule.
Voici donc la crème nommée "Sorbet de Spa" en souvenir de la Bretagne Sud, de la Belgique et de toutes les glaces et sorbets engloutis dégustés au cours de ces vacances!

Il parait que "tout passe, tout lasse, sauf les glaces"

sorbet_verre_gros_plan

 

* Le duo olivem 1000/oliwax donne des émulsions très fines, efficaces et qui pénètrent vraiment très vite si on les utilise ainsi:

3% olivem 1000, 2% oliwax, 10/15% maximum d'huiles très fines (pépins de raisins, coco fractionné, camélia, son de riz, etc.).

* Plus d'infos sur le Sodium Acrylate Plus


          Formule du "Sorbet de Spa"

En grammes ou pourcentages

Phase aqueuse

- 79.30 Eau de Spa, source  Reine
- 3 Glycérine végétale bio
- 1.70 Sodium Acrylate Plus 

Phase huileuse

- 2 Macérat de millepertuis
- 1 Squalane d'olive
- 2.5 Olivem 1000
- 0.5 Oliwax


- 3 Ester de soie
 (macosmétoperso) ou autre émollient (IPP, coco fractionné) 
Petit message subliminal pour ma copine belge: tu as déjà le même genre d'ingrédient, ne vend ni les culottes qui restent, ni la maison. C'est celui au nom imprononçable le plus court...


- 3 Soothex (Copaïba)
Il peut être utilisé en phase huileuse, il est anti-inflammatoire, calmant et excellent pour les peaux sensibles.
Extrait de l'encens Boswelia serrata, il peut être remplacé par tout autre actif à la même fonction (bisabolol, CO2 de camomille etc.)
Comme il est extrait sur dipropylène glycol, on pourrait valablement le remplacer par un extrait glycériné maison qui aura également un effet hydratant.

Troisième phase

- 3 Extrait glycériné de Grenade
  (Alternative nature) : anti oxydant, soins solaires, hydratant grâce à la glycérine
- 0.5 Conservateur
- 0.5 Huiles essentielles du mélange Juiglio de Néroliane
(soit 15 gouttes pour 100g de crème)


Mode opératoire

- Dans un bécher désinfecté, peser la phase huileuse et porter à 75° dans un bain-marie.

sorbet_ph_grasse

- Dans un autre bécher désinfecté, introduire la phase aqueuse et mélanger énergiquement à la cuillère magique pour obtenir un gel épais. Porter à 75° dans le bain-marie.

sorbet_ph_aq

- Introduire la phase aqueuse dans la phase huileuse en agitant à la cuillère magique pour obtenir une émulsion translucide et rosée. C'est quasi-immédiat.
Faire refroidir au bout de quelques minutes dans un bain d'eau froide en maintenant l'agitation.

sorbet_2_ph

- Ajouter la troisième phase sans les huiles essentielles vers 40°.

A ce stade, le mélange s'est beaucoup liquéfié. Je désirais garder la viscosité de la crème juste avant les ajouts de 3è phase.

J'ai donc ajouté 1g de Sodium Acrylate Plus qui a la faculté d'épaissir les émulsions et j'ai diminué d'autant les HE prévues à l'origine afin de garder la proportion finale  de 100%.

          En faisant la formule avec 0.7g de Sodium Acrylate Plus on obtient un sérum fluide qui me semble parfait pour un contour des yeux ou anti-rides à utiliser en cures. 

Vous voyez certainement cette texture fluide et presque translucide des crèmes conventionnelles pour le contour des yeux?
C'est exactement ça.

serum_sorbet

          Heureusement que je ne rajoute les HE qu'à la toute dernière minute après avoir longuement touillé et testé maintes fois la texture des émulsions.

Je vous raconte nos folles soirées de créations de cosmétos, les jours de réussite:

- Aah c'est super!
- hoounn...

Touille

- Elle est drôlement bien celle là!
- huuunn...

Touille toujours

- Non mais je t'assure que je la trouve pas mal
- Oui

Touille, touille, touille

- C'est vrai qu'elle est bien. Donne ta main, tu me diras.
Main mollement tendue mais avec bonne volonté elle doit le dire, crème tendrement appliquée, mince il y a des poils, testée, lissée, humée, bisoutée...

Touille encore

Sans réaction du porteur de la dite main, elle demande:
- Comment tu la trouves?
- Mais si tu dis qu'elle est bien, elle est bien.
- Donne l'autre main, je vais voir.

Bon, on va dire qu'elle doit être bien, histoire de ne pas le lasser.

Continue de touiller, sent qu'elle gêne un peu, retourne à la cuisine pour ajouter les HE, touille.

Retouille, sent, re-teste, lave les mains, touille, teste, sent ... et retour au salon pour faire re-tester...

Je vous assure qu'il a des mains toutes douces à force ... Même que des fois, je lui fais aussi les bras quand le parfum doit être rectifié...

 

sorbet_pot

        

          Le Sorbet de Spa est rose pâle (j'adore...), s'étale finement avec ce geste juste un peu long que l'on retrouve avec ces huiles fines aidées par la chimie tout en pénétrant à la vitesse de l'éclair.


Peu d'actifs, peu de corps gras mais un travail sur le mélange émulsifiant (c'est décidément ce que je préfère) pour obtenir une crème confortable mais légère qui "fait la job" (C'est du québéquois.  Comment on dit ça en Belgique? J'adore la francophonie!)

L'odeur de la crème est très ténue puisque j'ai dû parfumer très légèrement mais elle n'est pas désagréable loin de là. Elle va encore évoluer puisque je viens de la fabriquer.

Vive les glaces et vive Spa !

Déodorant avec Farnesol, lemonester et Alun

Soins du corps

Par CatherineNC

Il paraît que certaines attendent avec impatience une recette de déodorant alors je vais vite poster celle que Michèle m'avait indiquée et que j'utilise désormais.

C'est une recette grandement inspirée d'une formule donnée par AROMANTIC à laquelle Michèle a ajouté la poudre d'alun pour plus d'efficacité :


LA RECETTE pour 100 gr de produit :

 

86  gr d'eau ou mélange d'hydrolats

   5 gr de poudre alun (maximum 10%)

   1 gr d'allantoïne

   1 gr de glycérine

0.5 gr de gomme de xanthane

0.5 gr de geogard (ou autre conservateur à la dose usuelle)

   5 gr de lemonester

   1 gr de farnesol


LE MODE OPERATOIRE 


- Chauffer l'eau vers 80° pour dissoudre la poudre d'alun et l'allantoïne puis, au refroidissement , vers 50°, ajouter les hydrolats (si vous en utilisez) pour descendre la température vers 37°

- Former le gel avec la xanthane
- Ajouter doucement les autres ingrédients, un à un, en mélangeant bien entre les ajouts.


Vous pouvez reformuler si vous voulez ajouter des HE, dans ce cas, diminuez en conséquence la quantité d'eau.
On peut aussi ajouter de l'aloe (si elle est en gel, diminuer la quantité d'eau en conséquence) ou autres, selon les goûts.
Avec l'ajout d'allantoïne, vous pourrez appliquer ce déodorant juste après l'épilation sans que cela ne pique.


Ce produit tient bien en roll-on mais il peut également être conditionné en flacon-pompe.

Pour ma part, j'ai choisi le conditionnement roll-on ; pour les huiles essentielles, devinez : patchouli et santal... pour la prochaine fabrication, ce sera nard et néroli, j'adore... mais chacun fera comme il le "sent".

J'ajoute les huiles essentielles pour le côté olfactif mais vous pouvez les omettre, le produit sera efficace sans.

Ce déo convient à toutes mes amies qui m'en demandent sans cesse, heureusement qu'un flacon dure un petit moment... les barreuses en folie pourront lever les bras pour agiter leurs casseroles sans avoir peur de faire tomber les mouches dans leur chaudron...

J'essaierai de revenir ce week-end mettre une petite photo. 

 

 

déo 3

 

 

déo 2

 

déo 1

 

 

"Frisson bleu": Soin pour jambes lourdes

Soins du corps

Par atelierdemichele

            En ces temps de défi suffisamment terrifiant pour que vous doutiez de vos talents, qu'il est bon de réussir un soin!

Je suis certes très aidée par la chimie mais sa jolie couleur bleu pastel suffit à lui donner un air naturel. Avec 90% d'eau, on est dans le naturel, n'est-ce pas?  ;-)

 

cosm_to_024cosm_to_023mica_bleu_pochettecosm_to_024

   

            Ma copine a les jambes fatiguées le soir en rentrant chez elle et je voulais lui offrir un soin rafraichissant, facile à appliquer tout au long de la journée.
Il devait donc pénétrer très vite, sans graisser et laisser une sensation de soulagement.

           J'avais d'abord pensé à un gel à la xanthane ou à la cellulose mais nous avons maintenant la possibilité d'utiliser un émulsifiant synthétique extrêmement facile à manipuler à froid.
Il porte le nom barbare de sodium polyacrylate Plus.

Comme son nom l'indique, c'est un polymère acrylique (vous connaissez l'acrylique en tissu, je pense) dont le taux HLB (hydrophilic lipophilic balance) est élévé.

Ce qui veut dire qu'il peut émulsifier des phases aqueuses très importantes.

Il a des propriétés  d'épaississement intéressantes et s'utilise entre 0.5 et 3% environ seul ou avec d'autres émulsifiants.
Il se rapproche du Simulgel EG®  dont vous pourrez entendre parler ici ou là sur les blogs ou fora cosmétiques.

           La formule ne comporte pas d'huiles végétales mais un émollient synthétique, l'isopropyl palmitate bien noté par Rita.
Il est issu de l'huile de palme estérifiée, glisse bien sur la peau, donne une sensation "velours" que l'on pourrait trouver avec l'huile de coco fractionné qui peut lui être substitué.

Il peut être remplacé par une huile végétale très fine comme le pépin de raisin, le squalane d'olive, l'huile d'Abyssinie, l'huile d'Ecume de prés (huile de meadowfoam ou limnanthès alba)...

 

 

Formule du "Frisson bleu pour jambes fatiguées"

Dans un bécher désinfecté, introduire dans l'ordre indiqué

- Phase A

. 90.2g eau de source
. 5g glycérine végétale bio
. 0,7g géogard 221 (conservateur)

Mélangez, mixez pour homogénéiser

- Phase B

. 1,6g Sodium polyacrylate  Plus

Mixez pour former un gel fin et léger

- Phase C

. 2g isopropyl palmitate
. 0,5g huile essentielle de mentha arvensis (15 gouttes)

Mélangez et ajoutez du mica bleu au goût pour obtenir une couleur bleu pâle.

 


          Le pH est naturellement entre 5 et 6 pour cette formule. Il sera utile de le vérifier si vous changez l'un des ingrédients et que votre conservateur agit mieux dans une fourchette de pH acide.

          Le gel est facile à étaler, laisse une sensation aqueuse très fraîche et pénètre en un clin d'oeil!
Je suis certaine que ce genre de formule pourra être appliqué directement sur les collants au cours de l'hiver.

 

cosm_to_024
Tache apaisante et rafraichissante



          Il est très facile de faire ainsi des soins peu gras pour profiter des propriétés des hydrolats par exemple pour les personnes qui ne veulent pas les chauffer puisque tout se fait à froid.

         Il ne me reste plus qu'à aller à la poste munie du paquet pour le défi, du paquet pour la copine lointaine, du paquet pour la copine proche...

Pfff, je vais bien en avoir besoin de ce Frisson bleu pour jambes fatiguées!