"Café crème": crème décadente au café

Soins du corps

Par atelierdemichele

          Un raté qui se tranforme en un plaisir si décadent que je ne résiste pas au plaisir d'en parler ici.

          J'ai acheté il y a maintenant quelques mois un extrait CO2 de café (coffea arabica) qui sent vraiment le café mais est piquant au nez.
Un peu comme un vieux café réchauffé que l'on a laissé refroidir.
Mes essais d'incorporation dans un baume n'ont rien donné de palpitant.
J'en étais même vaguement écoeurée quand je humais le flacon pour en apprivoiser la senteur.

 

 

100_2403

  Extrait CO2 de coffea arabica produit en agriculture conventionnelle en Inde

          J'avais acheté chez Aromantic du beurre de cacao brun contenant un peu de cacao en poudre pour faire des baumes à lèvres cacaotés.
Ce beurre est beaucoup moins gras que le beurre de cacao ordinaire.
Il se présente comme un mélange de morceaux de beurre bruns et de poudre de cacao.

 

          J'avais gardé dans mes tablettes lorsque je hantais le net à la recherche de formules magiques qui marchent, ce lien d'un fournisseur d'ingrédients cosmétiques.
La rubrique "formulary/recipes" était séduisante mais je n'en comprenais pas bien les recettes d'émulsions.
Alors, j'ai décidé de faire l'une d'entre elles qui bousculait les proportions que je connais d'émulsifiants et épaississants.

          La formule du ""No Ewax" cocoa-shea whipped cream" comporte beaucoup de phase huileuse.
J'ai remplacé les émulsifiants cités par 3% MF et 8% VE (Bilby) dans ces proportions complètement folles et ça a ... raté.
Evidemment.

Or j'ai du miraculeux polysorbate 80 (merci Catherine) qui sauve les émulsions qui se séparent, n'est ce pas Thomaelle?

Quelques gouttes plus tard, l'émulsion était lisse,  belle et curieusement pas grasse du tout mais le mélange de beurre de cacao brun et du CO2 de café était des plus écoeurants.

Ce n'est plus une "no Ewax", pour le coup mais chuuut!
On aurait dit la crème "au chocolat et à la crème" que je sers en petits pots avec de l'orange confite que tout le monde adore chez moi.

 

          Se crémer avec une crème à la senteur et à l'aspect si alimentaire me déplaisait fortement.
Et comme c'était sensé être une "whipped cream", j'ai donc "whippé" avec le fouet électrique, ce qui a permit d'oxygéner la pâte et, agréable surprise, de développer l'arôme du café.
J'ai rajouté un soupçon d'absolue de vanille et le résultat est superbe: fin, nourrissant malgré une pénétration très rapide et d'une délicate odeur gourmande sans être envahissante.

Il m'est difficile de décrire la sensation sur la peau: cela ressemble à un beurre fouetté, bien fouetté sans le côté gras.

 

          C'est donc un "café crème" corporel très honorable dont je vous donne la formule approximative car je n'ai pas compté les gouttes de polysorbate 80, de CO2 de café, d'absolue de vanille, d'HE d'orange douce bio.

100_2401

Juste après la fabrication

 

Formule du "café crème du matin"

- Phase huileuse:

6g karité bio
6g beurre de cacao marron
4g beurre de coco bio

10g huile de tournesol bio
6g huile de jojoba
6g huile d'avocat
2g huile de germes de blé bio

8g émulsifiant VE
0.2g antiox-cos


- Phase aqueuse:

30.3 g eau de source
10g silicium organique
3g émulsifiant MF
3g glycérine végétale bio (une merveilleuse trouvaille en bio)

- Troisième phase:

4g aloe vera conc x40
1g arrow-root tamisé
0.5g conservateur

CO2 de café, HE d'orange douce bio, absolue de vanille, HE bay (Pimenta racemosa feuille).

Faire une émulsion à 70°.

Ajouter quelques gouttes de polysorbate 80 si ça se sépare.
Fouetter à l'électrique pour aérer la crème.
Mettre en pots stériles.

C'est un délice!

100_2404

  Une photo bien trompeuse du pot après le prélèvement de ce matin.

 

       ***Je pense qu'il suffit de faire une crème grasse (40% d'huiles) avec votre émulsifiant habituel et de la fouetter ensuite pour obtenir cette légèreté.
A mon avis fouetter une crème peu grasse enlèverait de l'onctuosité et serait plus "craquante" sur la peau.***

 

Une autre version?

- 16g de beurres (6 cacao, 6 karité, 4 coco...)
- 24g huiles fluides grasses et nourrissantes (tournesol pour la vit E, abricot, jojoba, germe de blé pour la vit E, avocat...). J'éviterais l'amande douce qui quoique grasse, est très sensible à l'oxydation.
- 10g cire émulsifiante
- 2g acide stéarique
-  2g alcool cétylique

- 33g eau de source
- 10g gel d'aloe vera
- 3g glycérine végétale
- 3 capsules de vit E (c'est très empirique mais indispensable car on introduira beaucoup d'air)
- 1g d'arrow-root ou d'amidon de votre choix

+ conservateur, HE

Faire votre crème comme d'habitude et au refroidissement, la fouetter à l'électrique pour y incorporer beaucoup d'air et la "monter".
Rectifier les HE si nécessaire car l'incorporation d'oxygène peut modifier votre mélange odorant.

Choisir des HE gourmandes pour accentuer le côté cosméto-culinaire!

Si vous essayez cette version, venez m'en parler.  Je l'ai écrite sans l'essayer encore. Bzz.

        Je ne sais plus quelle crème choisir après la douche du matin tellement il y a de pots dans ma salle de bains actuellement.

Que c'est dur la vie par moments!


Déodorant de Shrek, par Telmagre

Soins du corps

Par Thomaelle

Non non, c'est pas une blague!!
c'est pas pour les enfant non plus!

Je lui ai donné ce nom parce qu'il est vert (pâle), c'est la chlorophylle qui le colore ainsi.
Cela dit j'avais hésité avec "Hulk" aussi;-)

Ca faisait très longtemps que j'avais envie de me faire un déo, j'ai lu des éloges sur celui de Martine (remanié bien des fois), mais je préfère les déo bille quand meme....enfin, je n'exclue pas l'eventualité d'une  barre non plus, un de ces jours peut être!!
Alors, j'ai commandé tout ce qui est utile dans un déo sur Aroma-zone (mon nouvel ami!), soit:
-poudre de chlorophylle
-allantoïne
-poudre d'alun
-hydrolat de menthe poivrée (celui là je l'avais deja, de Mandriolu)

J'y ai ajouté du calendula pour apaiser d'eventuelles rougeurs, du karité (j'en mets dans tous les produits), de l'EPP (efficace contre les mycoses, et bacteries responsables des odeurs), une HE anti-bacteriennes (tea tree+palmarosa), benjoin pour la peau, geranium pour l'odeur et palmarosa qui aurait des propriétés contre les odeurs corporelles dû a une transpiration excessive.
Je voulais ajouter de l'aloé vera et de l'arrow-root en 3éme phase mais finalement j'en ai pas mis (surtout parce que c'est suffisamment liquide ainsi!)

voici donc:

 

Déodorant de Shrek!

**phase A (22g)
21g HA menthe poivrée
0.6g chlorophylle (solution à 50 % de chlorophylle poudre dans l'eau)
0.3g allantoïne (1%) à ajouter ds hydrolat chaud
1g glycerine
3g poudre alun

**phase B ( 8g)

4g calendula
3g beurre karité
2g cire emulsifiante polawax (4%)

**phase C

8 gttes EPP
germall+
HE tea tree: 1 gtt
benjoin: 2 gttes
geranium rosat: 2 gttes
palmarosa :6 gttes

Odeur de menthe présente, mais surtout de palmarosa, ce déo est frais à l'application et a une odeur légèrement citronnée je trouve.
L'émulsion est verte.
Donne 50ml pile-poil!!
L'émulsion est assez liquide et coule bien sur la bille
Et rassurez vous.....je ne me suis pas transformée en Princesse Fiona....mes aisselles ne sont pas vertes, lol!!

"J'ai un petit grain": gommage sucré aux Petits Grains

Soins du corps

Par atelierdemichele

"Avoir un grain, un petit grain", c'est être un peu fou, d'après mon dictionnaire.

Malgré mon air sage, j'ai un brin de folie  mais seulement quand je fais des savons, des crèmes aussi, des laits et des baumes aussi et ...
 

Mais revenons à nos moutons, j'aime beaucoup les huiles essentielles de Petit grain.
Je commence à en avoir une collection qui se marie bien aux autres huiles essentielles ou qui se suffit à elle-même.


          Elles proviennent de plantes du genre Citrus, famille des Rutacées (orangers, mandariniers, bergamotiers etc.) qui donnent des huiles essentielles différentes selon la partie de la plante utilisée:

- les fruits donnent des HE par expression du zeste (HE de citron, d'orange douce, d'orange amère ou bigarade, de bergamote, de combawa, de mandarine, de pamplemousse, de cédrat etc.)

- les fleurs distillées donnent l'HE de néroli pour l'oranger amer. Le rendement est très faible, ce qui rend cette HE chère. Il n'y a pas à ma connaissance d'autres HE de fleurs de citrus.
Il existe du néroli co-distillé plus abordable que l'HE de fleurs seules.

D'après Michel Sommerard (Le chemin des arômes, Ed. Médicis), " la distillation de la fleur produit aussi l'eau de fleur d'oranger par récupération des eaux d'extraction. C'est une manne qui fait baisser le prix de l'HE qui, sinon, atteindrait le prix de la Rose". Mais on trouve facilement de l'eau de roses... et l'HE reste très, très onéreuse.

 

- les feuilles et les tiges distillées donnent les HE de Petit grain que l'on qualifie ensuite du nom de l'espèce qui les a produites.

 

          Dans ma collection, il y a:

. Petit grain bigaradier (Citrus aurantium bigaradia): la plus courante, d'odeur suave, douce et très agréable même si j'ai mis du temps à l'apprécier. Je la trouvais un peu étrange au début.

. Petit grain bergamotier (Citrus aur. bergamia): d'odeur acide, presque vinaigrée.

. Petit grain combawa (Citrus hystrix): d'odeur acidulée, très puissante olfactivement parlant comme c'est souvent le cas pour les HE malgaches mais presque sucrée.

. Petit grain mandarinier (Citrus reticulata): une petite merveille de puissance olfactive. Je la trouve assez proche du néroli mais en moins acide.

. Petit grain cédrat (Citrus medica): discrète, proche des zestes pressés. Je l'adore.


          Je n'ai pas trouvé où me procurer des HE de petit grain de Pamplemoussier (Citrus grandis, paradisi ou maxima dont j'apprécie beaucoup l'HE de zeste), de citronnier (Citrus limonum) ni d'orange douce (Citrus sinensis). Je ne sais pas si elles existent.
 

**** On les appelle "Petit grain" car autrefois, on distillait les rameaux feuillus récoltés avec des embryons de fruit que l'on appelait des petits grains. D'après Michel Sommerard, l'appellation est restée, même si aujourd'hui on distille seulement les feuilles et les tiges. ****


           Les propriétés de ces HE sont essentiellement dues aux esters qu'elles contiennent.

Ce sont eux qui leur confèrent une action sédative ( insomnies, stress, fatigue mentale, somatisations à composante émotionnelle...) et anti-inflammatoire entre autres ( le P.G. Combawa a une valeur thérapeutique notée +++ dans l'arthrite d'après Franchomme).

Bref, vous comprendrez qu'il faut toujours avoir un Petit Grain près de chez soi!

 

          Et comme j'ai un gros grain, j'ai décidé de les utiliser toutes ensembles dans un soin constitué d'une multitude de petits grains ... de sucre: un gommage sucré aux Petits Grains.

 

100_2353
        

         Je ne suis pas adepte des gommages ou des produits de beauté de l'instant, fabriqués au moment de les utiliser avec ce que je trouve dans mon réfrigérateur.

Non pas qu'ils soient inefficaces, au contraire, leur extrême fraîcheur plaide en leur faveur.

C'est juste qu'avoir ces produits à disposition dans la salle de bain me permet de me faire un gommage parce que là, sous la douche, tout d'un coup, j'en ai envie et j'en ai le temps.

   
         Mon gommage est donc émulsifié et conservé pour attendre dans le pot le temps qu'il faudra, pour que je le termine.
J'en fabrique seulement 100g à la fois et ma formule est toujours la même sauf que je varie les parfums, les couleurs et les huiles.

100_2349

 

Pour cette fois, j'ai associé les petits grains au santal que j'adore: Celui de Nouvelle Calédonie (merci Catherine!).

 

La formule de mes grains

Phase 1
57g de sucre de canne blond bio
5g de poudre de santal
5g d'argile blanche

- Phase 2
8.5g de beurre de karité
5g de macérat de graines de rocou dans du jojoba (plein de bêta-carotènes)
5g d'huile de ricin sulfatée
5g de macérat de camomille matricaire bio dans de l'inca inchi (merci Malegria)
3.5g de cétéaryl glucoside (émulsifiant végétal de Bilby)
2.5g d'alcool cétéarylique

- Phase 3
2g d'eau de source chaude
0.5g de benzoate de sodium

- 
Phase 4
5 gttes de santal austrocaledonicum
5 gttes de P.G. cédrat
3 gttes de P.G. mandarine
3 gttes de P.G. bigarade
2 gttes de P.G. combawa
2 gttes de P.G. bergamote

Si ce n'était la poudre de santal très odorante, j'aurais monté à  25 à 30 gouttes le total d'HE pour les 100g de gommage.

 

- Faire fondre les émulsifiants et le beurre de karité de la phase 2 dans un bol au bain-marie puis ajouter les huiles fluides,

- Mélanger les ingrédients de la phase 1 dans un autre bol,

- Peser l'eau chaude pour y faire fondre le benzoate de sodium,

- Verser les gras dans les poudres et ajouter le conservateur.

Bien mélanger avec une petite maryse en écrasant la pâte contre les parois du bol jusqu'au refroidissement.

- Ajouter les HE et mélanger intimement.

- Mettre dans un pot stérile et étiqueter.

 

100_2350

Cette formule donne une pâte gourmande à l'allure très douce mais qui gomme efficacement si l'on l'utilise en plusieurs étapes:

- Mouiller le corps.

- Prélever un peu de pâte gommante et l'émulsionner dans les mains avec un peu d'eau chaude.

- Gommer par mouvements circulaires de petites parties de peau à la fois jusqu'à ce que les grains fondent sous la main.
Vous ne devez plus sentir de particules exfoliantes.

- Recommencer ainsi jusqu'à couvrir tout le corps en 7 fois: 2 jambes, ventre, fesses et bas du dos, 2 bras et épaules, poitrine et cou.
Si votre amoureux est dans les parages, le mobiliser pour le haut du dos.

- Rincer et sécher délicatement.

Si le gommage est fait dans les règles de l'art, le parfum "fond" dans l'épiderme et reste sur la peau. C'est un délice!

Il ne sera pas utile de se parfumer ou de se crèmer ensuite.

 

100_2348

 

Formule de base ( pour environ 100g):

- 57g sucre de canne bio
- 10g argile et/ou poudres de plantes
- 15g huiles végétales fines et/ou huile de ricin sulfatée
- 8.5g beurre de karité
- 6g émusifiant et/ou épaississant (la cire émulsifiante de Zinette seule, marche très bien. L'épaississant n'est alors pas obligatoire)
- 1g huiles essentielles soit 25/30 gouttes pour 100g de pâte gommante
+ conservateur, indispensable à mon avis, surtout que l'on introduit de l'eau dans le pot en prélevant la pâte en plusieurs fois. Rectifier alors la quantité de sucre pour avoir 100g au total.


          Je reviens pour mettre les liens qui ne marchaient pas au moment d'écrire ce message:

gommage sucré de Catherine et

celui de Zinette.

Fondant poudré pour le corps, exfoliant-hydratant

Soins du corps

Par veneziapetitpois






  Après avoir découvert les fondants de douche épatants de Bonogirl sur ce blog, j’ai eu une sorte de déclic impérieux qui s'est traduit par une frénésie d’interprétations: sans cire émulsifiante, avec du vrai chocolat, du karité, sans beurre de cacao… . J’ai mis quelques recettes sur mon blog … mais il y en a une que j’aimerais plus particulièrement partager sur ce site collectif car je la trouve pratique, efficace, aussi surprenante que facile à faire. Il s’agit d’un fondant très poudré qui agit comme exfoliant. Il reste néanmoins si doux qu'il n'y a pas à hydrater la peau ensuite: il ne referme que des beurres et beaucoup de poudres. Autre avantage: il reste ferme en séchant, on peut l’emporter sans problème en voyage.

Un produit vendu par Lush m’intriguait beaucoup depuis longtemps. Présenté comme un beurre de douche non moussant à utiliser le soir, il s’appelle … Princesse au petit pois, un nom qui m’est familier…
Les ingrédients dont il est composé m’ont directement inspirée.
J’ai fait diverses tentatives en variant les proportions, celles que je donne me semblent au point. 

Quelques remarques
-choisir des huiles essentielles au parfum vigoureux car les poudres amortissent beaucoup les parfums.
-Environ 40% de beurres me semble un bon dosage. Moins, le mélange est difficile à amalgamer, plus, il devient très mou. On peut s’en tenir au simple beurre de cacao, le karité apporte une suavité supplémentaire.
On peut choisir d’autres amidons, bien sûr.


DSCN3537








en grammes:
25g beurre cacao bio
5g karité
15g argile blanche
12g amidon de riz
10g amidon de marantha
3g bicarbonate de soude

en gouttes d'huiles essentielles:
12 gtes ylang ylang
5 gtes poivre noir
3 gtes orange sanguine
2 gtes gingembre


Doser les poudres dans un saladier en inox ou en pyrex, peser et couper les beurres en morceaux pour faciliter leur fonte. Mettre le tout au bain marie. Touiller d’abord avec une baguette (c’est plus facile) puis au fouet. Au début, le mélange semble difficile à amalgamer, mais en fait on obtient assez vite une belle matière très crémeuse. Laisser un peu refroidir, ajouter les huiles essentielles, verser dans un moule en silicone en s’aidant d’une spatule. 
Mettre au frais, démouler. Mieux vaut laisser sécher un ou deux jours à l'air. La consistance se fixe et les parfums s’affinent.

PS: pas de liens car je n'arrive pas à les faire…

Le lait de l'Amazonie (2) : Hydratant corporel poivré

Soins du corps

Par atelierdemichele

          Pour aller avec le savon "Poivre & Sel" de ma soeur, voici la seconde version du lait de l'Amazonie.
C'est en réalité une crème hydratante aux senteurs poivrées.

 

          Elle contient les mêmes huiles essentielles que le savon, alliées à l'huile d'andiroba dont l'odeur de jungle équatoriale est difficile à dompter.
L'huile de copaiba aurait une odeur plus proche du poivre que cette dernière mais "trop de poivre tue le poivre".

J'avais expérimenté ces deux HV d'Amazonie dans un lait répulsif et apaisant anti-moustiques.
Après usage, il devrait être considéré comme un excellent apaisant mais l'effet anti-moustiques n'est pas bon.

         Si vous voulez continuer le voyage sur le poivre, allez voir chez Venezia, notre voyageuse. Elle a dans ses valises un article très instructif sur le poivre et le piment.
C'est une porte ouverte sur le monde...

 

 

 

100_2320

         

          J'ai voulu une texture très douce, soyeuse et veloutée pour contre-balancer le parfum piquant.
Un contraste très agréable qui est apporté par:

- la gomme xanthane dans la phase aqueuse (je n'ai pas fini de l'explorer celle là. Tiens, il faudrait que je vous mette la recette de mon gel nettoyant au rhassoul, fabriqué avec un peu de xanthane...),

- le squalane d'olive et le sea-silk,

- le mélange émulsifiant que j'avais beaucoup apprécié dans la crème de coco pour le corps.

 

 

** Formule de l'hydratant poivré **

- Phase grasse

10% beurre de coco bio
4% squalane d'olive
3.5% alcool cétéarylique
3% huile d'andiroba (je n'ai aucune idée des quantités idéales de ces huiles amazoniennes)
2% beurre de karité (évidemment!)
1.5% cétéaryl glucose (végétal de Bilby)
0.1% anti-oxydant aox-cos (pour protéger les HV avant le chauffage)

- Phase aqueuse

54.7 eau de source
10% silicium organique (Bilby)
3% glycérine végétale
1% allantoïne
0.3% benzoate de sodium
0.2% gomme xanthane

- Troisième phase

2% aloe vera conc. x40
1% NFF
1% mixed tocopherol (pour un effet anti-oxydant sur la peau)
1% sea silk
1% HE (poivre noir, orange douce, lavande off., ylang extra, patchouli)
0.5% arrow root
0.2% EPP concentré (Bilby)

Acide lactique pour ajuster le pH.

 

Mode opératoire:
Chauffer légèrement l'eau (25/30°) maximum) et y verser la gomme xanthane en pluie tout en fouettant vigoureusement pour éviter les grumeaux.
Ajouter les autres ingrédients de la phase aqueuse.
Porter les deux phases (aqueuse et huileuse) à 70/75°.
Procéder à l'émulsion comme d'habitude.
Ajouter la 3è phase à froid.

100_2318

 

J'apprécie beaucoup cette crème au toucher velouté qui met du baume sur la peau.
Avec le temps humide et  froid de cet été bizarre, c'est un bonheur.
Quand au parfum poivré mais léger, je ne vous dis que ça! J'en ai évidemment gardé une fiole pour moi...

Je crois bien que ma soeurette en sera contente !


Creamy Honey Body Srub...

Soins du corps

Par zinette

Une pâte exfoliante pour le corps, hydratante, moussante et crémeuse!

p_te_exfioliante_corps

J'ai essayé de faire un gommage pour le corps avec une texture pâteuse qui facilite la prise en main mais en même temps, fondante au contact de la peau mouillée, les gommages sucrés sont sympas et gourmands mais j'en perds la moitié au fond de la baignoire à chaque fois!  Donc voilà, cette formule se rapproche de ce que je recherchais mais je n'en suis pas totalement satisfaite car elle n'est pas stable, le sucre est lourd et il tombe au fond du pot! Il faudrait peut-être trouver quelque chose pour stabiliser, moi je pense essayer en faisant cuire un peu l'arrow-root de façon à ce qu'il épaississe et permette de "tenir" un peu les sucres!? Si vous aviez une petite idée, une solution, n'hésitez pas à nous en faire part...
Donc voici la recette qui nous donne environ 3 pots de 220/250 gr:


/ Une tasse = 300 ml / cs = cuillère à soupe  /

 

  • 1 tasse de sucre brun
  • 1 tasse de sucre blanc
  • 2 cs bombés de sels d'Epsom
  • 2 cc de graine de pavot bleue
  • 1 cc de poudre de racine d'Iris
  • 1/2 tasse d'huile végétale (un mélange d'hv de noyau d'abricot, jojoba, germe de blé)
  • 1 cs de beurre d'avocat
  • 5 cs de Miel liquide
  • 5 cs de savon liquide
  • 2 cs de glycérine végétale
  • 2 cs d'Arrow Root (amidon de marante)
  • 25 gouttes d'huiles essentielles de bergamote
  • 5 gttes de néroli
  • 14 mandarine
  • 14 petit-grain
  • Fragrance “pomme cannelle” et “angel food cake”

Dans un saladier, combiner les ingrédients secs et les huiles, bien remuer.  Ajouter le beurre d'avocat et remuer jusqu'à ce qu'il soit bien incorporer.  Ajouter le miel, le savon liquide et la glycérine et bien remuer.  rajouter les huiles essentielles et les fragrances, remuer et mettre en pots. S'utilise sur peau mouillé après la douche ou le bain. Donc la prise en main est facilité, le fondant, j'aime bien, le gommage, efficace, me manque plus que ce soit stable! Sinon, ben faut remuer avant chaque utilisation!^^

Bon Scrub!  (j'aime bien ce mot. Scrub.)

p_te_exfioliante_corps

Puisque le soleil semble être maintenant de la partie au Québec, en France et probablement ailleurs sauf pour Catherine qui elle (la pauvre !) sera OBLIGEE de passer des vacances au froid !!!
Bref, pour toutes les autres, voici une recette que je fais depuis plus d'un an et lorsque je l'ai faite pour la première fois, j'ai écrit dans mon cahier à côté de la recette : "the crème" et depuis... on se l'arrache ! Enfin, j'exagère juste un tout petit peu... !!!


Cette recette est simple. Elle est légère et pénètre facilement.
L'infusion de menthe associée aux huiles essentielles lui donnent un aspect rafraîchissant.
Cette crème n'est pas grasse, cependant un peu de fécule de maïs peut être ajoutée pour lui donner un aspect plus soyeux.
J'ai choisi des huiles végétales de tournesol et de pépins de raisins car elles sont légères et pénètrent facilement. L'huile infusée de jasmin a été réalisée avec les fleurs de mon jasmin et de l'huile de pépins de raisin.
Pour les puristes, j'aurai donc du préciser dans les pourcentages 3.32% d'huile de pépins de raisin. Mais bon, nous sommes entre nous, n'est-ce pas ?

Alors, voici les ingrédients qui la composent pour environ 100 ml :

3.5 g beurre de mangue (3.33 %)
4 g cire émulsifiante (3.8 %)
1.5 g acide stéarique (1.4 %)

1.75 ml huile végétale de tournesol (1.66 %)
1.75 ml huile végétale de pépins de raisins (1.66%)
1.75 ml huile végétale infusée de jasmin (1.66 %)

82.25 ml infusion de menthe poivrée* ou eau de source (83 %)
1.75 ml gel d'aloe vera (1.66 %)
1.75 ml glycérine (1.66 %)

Germall plus (0.2%)

Fécule de maïs (facultatif)

Huiles essentielles : 4 gouttes de cymbopogon martini, 4 gouttes de mentha spicata* et 4 gouttes de mentha piperita* (- de 1 %)
Les huiles essentielles sont à éviter pour les femmes enceintes et allaitantes ainsi que les bébés et les enfants en bas âge, sauf avis d'un professionnel.

La réalisation de la crème se fait selon la technique habituelle.

* Ces huiles essentielles sont interdites pour les femmes enceintes et allaitantes. Pour celles qui choisissent d'en utiliser les deux huiles essentielles de menthe peuvent être remplacées par exemple par 4 gouttes de pelargonium X asperum et 4 gouttes de lavandula augustifolia.

Les indications en rose sont pour... Chabou et les autres bien sur !!!!

Crème bronzante par Pat

Soins du corps

Par Thomaelle

Et en attendant le soleil......... voici une deuxième recette d'après C.Clergeaud

beurre de cacao 30g
beurre de karité 80g
HE lavande 4 gouttes
HE carotte 4 gouttes

Faire fondre au bain marie le beurre de cacao et le beurre de karité en remuant.
Ôter du feu et incorporer les HE en remuant.
Mettre en pots et laisser refroidir.

Merci à toutes pour  ces recettes extraordinaires !!

 

Beaucoup d'entre nous connaissent le problème des jambes lourdes et/ou varices. Nombre de crèmes soulagent mais j'ai une petite réserve concernant l'odeur de celles-ci, je voulais un parfum frais et féminin pour cette affection somme toute, très féminine.

Mais je voulais aussi un lait aux bonnes huiles nourrissantes et très riche en aloe pour prendre soin de la peau de nos gambettes qui le valent bien.

J'ai corsé l'affaire en lui demandant d'être accessible aux porte-monnaie pas trop fournis parce que la cosmétique maison c'est génial mais quand même, ce n'est pas toujours donné.

 

Pour 100%/grs de crème:

Phase huileuse

3,5 cire émulsifiante
2.5 alcool cétylique
1.5 acide stéarique
3,5 tournesol
3,5 inca inchi
2 macérat calendula/matricaire

Phase aqueuse

 

4 glycérine
74 eau

3e phase

2 tamanu (calophylle inophyle)
3
copaiba
2 capsules Vitamine E
conservateur au choix
1 panthénol
1 aloe x200
2,7 fécule de maïs
2,3 de notes de tête composée à moitié d'HE de citron et moitié HE de romarin
1,1 de note de coeur avec l'HE de cyprès toujours vert
0,6 de note de fond avec l'HE de patchouly

 

Important:

Ma cire émulsifiante n'épaissit pas, il faudra recalculer le pourcentage en fonction de la votre. Je crois qu'en général on met 5% de cire pour un lait? Je vous conseille de mettre aussi 1% d'alcool cétylique pour obtenir une émulsion bien onctueuse mais pas d'acide stéarique car il raffermira votre lait. Si vous changez les proportions d'émulsifiant pensez à rectifier en allongeant les hv de la phase 1.

 

Par quoi remplacer les ingrédients que vous n'avez pas:

J'ai mis du copaiba car son odeur disparait dans le mélange ce qui n'est pas le cas du tamanu dont l'odeur est affreuse pas terrible. Si vous n'avez pas de copaiba vous pouvez mettre du macérat d'arnica ou 5% de tamanu, ces 3 huiles végétales ont des propriétés circulatoires.

Si vous n'avez pas d'aloe concentré remplacez l'eau par du jus d'aloe (le gel donnera une autre texture).

Vous pouvez remplacer tournesol, inca inchi et macérat de calendula par les huiles végétales de votre choix, je suggère de n'employer que des huiles fluides.

Le citron est légèrement dermocaustique, c'est pourquoi j'ai chargé le lait en ingrédients apaisant. Attention en cette période estivale, l'huile essentielle de citron est photosensibilisante, mais elle a une place prépondérante dans le parfum agréable de cette crème. J'ai fait un petit essai en remplacant le patchouly par du vétiver, c'était pas mal non plus.

Pour la composition du parfum j'ai suivi les recommandations de Chabou que je remercie vivement, je suis vraiment contente c'est un parfum très féminin, frais, vivifiant, un parfum de fille qui pétille.

 

legeresetpetillantes2

Crème de douche pour "massage anti-cellulite"

Soins du corps

Par CatherineNC

J'ai récemment décidé de m'attaquer "sérieusement" à cette peau d'orange, si disgracieuse sur mes "jolies" jambes.

Une de mes résolutions consiste à me masser, tous les jours, avec un gant à petites boules en caoutchouc, acheté en pharmacie.
Avec ce gant était vendu un tube de gel  à introduire dans un petit trou du gant pour créer une petite mousse pour le massage.

Ayant terminé le gel, j'ai essayé de refaire un produit destiné au même usage, avec les ingredients que j'avais dans mes placards.

J'ai donc utilisé :

Phase 1 :

- 90 ml de savon de marseille liquide (j'avais un reste de "Petit Marseillais" à écouler)
- 30 ml de teinture mère d'arnica montana
- 30 ml de teinture mère de fucus vesiculosus

Phase 2 :

- 30 ml d'huile végétale de tamanu (calophylle inophyle)
- 30 ml d'huile végétale de macadamia
- 8 ml de cire émulsifiante
- 2 ml d'alcool cetearylique

Phase 3 :

- Conservateur

- Huiles essentielles :
  bois de cèdre
  niaouli
  sauge officinalis
  cyprès
  citron
  genièvre
  lemon grass

ATTENTION : les huiles essentielles sont interdites à la femme enceinte et plus particulièrement celles précitées !

J'ai mis le tout dans un flacon de teinture pour cheveux avec un petit embout fin pour aller dans le petit trou de mon gant.

DSC00312



Je craignais que les teintures mères ne soient desséchantes sur la peau, (puisque faites à base d'alcool), mais il n'en est rien. De toute façon, je me passe ensuite une crème bien nourrissante. Je vais d'ailleurs me faire une petite crème composée plus spécialement pour compléter ce soin. 

Je suis satisfaite de cette crème de douche, je ne sais si elle sera aussi efficace que le gel du commerce, mais je sais ce que j'y ai mis et elle me revient moins cher (surtout que je pense à la nécessité d'un traitement au long cours.. hihi). Par contre, inutile de vous préciser que le mélange d'odeurs des huiles végétales et essentielles n'est pas trés romantique...

Voilà, en attendant de trouver de la caféine ou autres ingredients intéressants pour ce genre de soins, je vais déjà agir avec des produits simples.

Il serait intéressant que chacune mette sa petite "patte" au sujet.