Nanda Devi : Gommage visage minute

Soins du visage

Par atelierdemichele

              Et hop une nouvelle recette pour l'année des masques !

Le nom de ce masque gommant est celui d'un sommet himalayen situé sur le territoire indien et qui signifie déesse joyeuse (Nanda : joie, Devi : déesse)

Les parcs nationaux de Nanda Devi et de la vallée des fleurs sont inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO.


           Inspirée donc  par l'Inde et ses mystères, j'ai voulu un masque éclat à la jolie couleur azur pour adoucir l'action double-peeling de la formule :

- Action mécanique liée aux perles de jojoba extra fines

- Action chimique, acide de fruits (AHA) liée à l'acide lactique en quantité suffisante pour un pH de 4/5.

 

            Le tout sans agressivité afin de donner de la luminosié au teint.

L'acide lactique en gommages me semble convenir à toutes les peaux non délicates et n'interfère pas avec la pigmentation; Le temps de pose étant infime.

Je trouve que l'exfoliation chimique forte (acide glycolique par exemple) ou des frottements agressifs  ne conviennent pas bien aux peaux pigmentées (peaux noires, métissées, peaux d'Asie du sud...), chez qui ils pourraient favoriser une sur-production de mélanine anarchique.

Ces ingrédients doivent être manipulés par un praticien aguerri au soin de  ces peaux et avec précaution dans les crèmes cosmétiques qui en contiennent.


Infos complémentaires pour comprendre les spécificités des peaux noires :

- "Peau noire, cosmétologie et dermatologie",  Dr Camille Fitoussi, Ed. J. Lyon

- "Tâches et peau noire, les vraies solutions", Dr Camille Fitoussi, Ed. J. Lyon

- J'en rêvais, Swahily l'a fait!

Je ne l'ai pas encore lu et ne peux parler de son contenu réservé aux produits capillaires et non à la peau me semble t-il mais une telle initiative mérite d'être encouragée:

"Le retour au naturel", Naturi Ebène, Editions kirographaires

Le lien vers l'éditeur

 

DSC04179

 

          Ma formule ne contient pas de vraies huiles végétales, parti pris pour un rinçage parfait.

L'huile de coco fractionnée et le propanediol dicaprylate  d'Héliocosm sont des émollients velours qui se rincent parfaitement.


* Le propanediol ayant une action hydratante, il complète bien le seul actif que j'utilise, des protéines végétales hydrolysées (ou Sea silk) qui sont hydratantes, nourrissantes, anti-irritantes et procurent un toucher doux à l'épiderme.


* Le macérât de plantes sur coco fractionné contient du calendula, de la rose de Provins, de la camomille romaine, de la bruyère de la forêt, de la camomille matricaire et de la  bourrache du jardin (merci Pescalune!).

J'ai mis les plantes au goût sans les peser en diminuant la quantité de matricaire dont l'odeur est forte.

Ce macérât déjà utilisé dans un merveilleux sérum huileux est l'un de ceux que je réalise chaque année sans modification tant il sent bon et me semble efficace.

Il présente en outre une couleur discrète qui ne modifie pas l'émulsion permettant de profiter de sa blancheur ou de la colorer comme moi au mica vert océan.

 

          Les protéines hydrolysées sont toujours intéressantes à mettre dans un produit où l'on aimerait une action filmogène, anti-déshydratante de fait.

Elles sont polyvalentes puisqu'il est possible de les utiliser à la fois pour la peau et les cheveux.

L'on trouve aujourd'hui chez nos fournisseurs des protéines hydrolysées issues de toutes sortes de végétaux (blé, riz, algues...) mais aussi de cocons de soie rédhibitoires pour les végétariens.

En petite quantité (généralement 2 à 5%) elles sont efficaces et peu onéreuses.


DSC04183

 

         Je choisis toujours des perles de jojoba à la granulosité la plus fine possible afin de ne pas agresser l'épiderme délicat du visage.

Ces perles permettent en outre dans ma formule, une utilisation minute : on applique sur peau sèche, on gomme jusqu'à ne plus sentir les particules de jojoba et on rince.

La fonte des perles dépose un léger film d'huile de jojoba qui n'alourdit pas.

Je ne préconise pas de temps de pose pour que ce gommage se fasse le plus régulièrement possible même quand on est pressé.

m131-medecineinde

 

  Formule du NANDA DEVI gommage indien
 

Phase  A

- 7% Macérât de plantes bio sur Coco fractionné
- 7% Propanediol dicaprylate
- 5%  Emulsifiant Eluxe Pro
- 1.5% Acide stéarique
- 1% Céralan
 

Phase B 

- 62% Eau distillée
- 3% Glycérine végétale bio
- 1% Gomme cellulose
- 0.7% Acide lactique
- 0.3% Gomme xanthane
 

Phase C

- 8% Perles de jojoba extra-fines blanches
- 2% Sea silk (ou protéines hydrolysées)
 

Phase D

- 0.9% Huiles essentielles
- 0.6% Ecogard

Mica vert océan au goût

pH 4/5


 

Mélange d'huiles essentielles qui m'évoquent l'Inde

En gouttes

15 bergamote sans bergaptène
15 santal blanc bio Florame
10 géranium bourbon bio Héliocosm
10 genévrier nain bio Vitalba
10 patchouli Bio Mada
10 Petit grain pamplemousse Astérale (une rareté sur laquelle je me suis jetée à sa sortie)
5 cèdre de l'Atlas bio
3 Davana
3 absolue jasmin grandiflorum
2 clou de girofle bio
1 ylang ylang complète Comores (Lolitarose)

 

           Les huiles essentielles du mélange me sont venues à la lecture d'un magnifique ouvrage quasi-encyclopédique sur la médecine ayurvédique qui m'a été offert par Irène.

Médecine traditionnelle de l'Inde, Dr Robert Sigaléa, Ed. Olizane


           La médecine indienne m'est souvent apparue ésotérique et étrange alors que je suis fortement intéressée par toutes les médecines traditionnelles du monde.

Dans cet ouvrage passionnant relatant entre autres les humeurs, les maladies de quelques empereurs et les traitements apportés (vous savez que j'adore qu'on me raconte des histoires ^_^), j'ai dégusté le chapitre sur la médication végétale (oshadi) :

"On accorde une grande importance au choix du terroir, car ses propriétés sont transmises aux végétaux qui y poussent"

"Les personnes chargées de la récolte des plantes médicinales doivent être physiquement propres et moralement pures"

 

DSC04180

 

               Il se trouve que je suis physiquement propre et moralement pure (hum, hum...) et j'espère que mes quelques acolytes d'hier s'en sont rendu compte et qu'ils apprécieront ce gommage offert en mini quantité pour ne pas gâcher car ça suffit ces cadeaux à tout va !


Crème anti-âge au manilkara : Peaux mixtes matures

Soins du visage

Par atelierdemichele

        Peaux matures, peaux matures... On va dire anti-âge.

Anti-âge, comment tu peux inventer une crème contre l'âge ? Est-ce que ça existe un truc qui empêche l'âge d'avancer ? Tu y crois vraiment ?

Mais oui, on a toujours dit "On y croit !"

Alors j'achète l'actif 4 en 1.


             L'extrait de feuilles de manilkara dit Petit karité
 

Vous allez me rétorquer que c'est parce qu'il s'appelle "karité" que j'y ai succombé.  Eh oui et je ne le regrette pas !

L'extrait botanique de Manilkara porte le doux nom de Manilkara multinervis Sapotaceae.

Sapotaceae?  Famille du... ?  Qui ne suit pas dans la classe ?

Famille du karité, de l'arganier, du sapotillier (miam!) ...

 

DSC04131


          C'est un arbre africain dont les feuilles fournissent cet extrait en poudre sur maltodextrine très soluble dans l'eau sous forme d'une solution à la magnifique couleur orangée.

Cet extrait fait tout ce que l'on demande à un actif anti-âge (raffermissant et tenseur, préventif anti-rides et réparateur, conservateur de l'élasticité de la peau).

Il est intéressant pour toutes les zones (visage et corps) où l'on désire une action raffermissante et préventive anti-âge.

Il me semble utile de commencer à l'utiliser dans des crèmes de jour dès 30 ans surtout si vous pensez avoir une hérédité favorable. C'est un actif naturel reconnu par Ecocert et qui peut être utilisé dans une bonne crème hydratante dès 0.3%.

 

Il s'utilise donc entre 0.3 et 0.5% de la formule. Je mets d'emblée  0.5%, je suis mature et je lutte activement contre l'âge ^_^.

Il peut faire partie de la phase aqueuse mais à moins de 50°C.

 

Héliocosm nouveau fournisseur jeune, dynamique et engagé chez Kat

Héliocosm chez Venezia.

 

             Je le couple simplement à des actifs hydratants sous forme liquide plus pratiques à incorporer en 3e phase s'il le faut :

- Glycérine végétale bio (le plus simple et le plus évident des humectants)

- Hydroglycériné d'aloé véra x 200

- Acide hyaluronique en gel

- D Panthenol qui possède une action anti-inflammatoire intéressante pour l'hiver qui se profile et qui me malmène un peu la peau quand je sillonne les sentiers forestiers.

 

DSC04125

 

        L'action anti-âge de l'extrait de manilkara est associée à celle de la Kiosmétine CG125.

C'est une bonne compagne  plus technique que le manilkara et que j'apprécie pour son action anti-pollution (je vais régulièrement me polluer à la capitale) en plus d'une efficacité remarquable sur les effets de l'âge, la fermeté et l'hydratation.

J'en utilise systématiquement dans mes crèmes de jour mais c'est un actif que l'on peut valoriser pour le corps, le buste, les lèvres, les fonds de teint... des peaux matures notamment celles qui ont abusé du soleil.

Elle se présente en poudre à incorporer à 1.5% idéalement sous 50°C après le conservateur.


          Les textures seront très polyvalentes en fonction de la phase d'incorporation :

* Pour un toucher léger, mettre dans la phase aqueuse (attention alors à la température)

* Pour un toucher plus riche, mettre dans la phase huileuse (idéalement sous 50°)

* pour un toucher onctueux, mettre en 3e phase après le conservateur et le test du pH.

J'ai le réflexe troisième phase car j'utilise des émulgateurs qui doivent chauffer mais dans une formule aux esters de sucre où l'on émulsifie à froid ou à basse température, je testerais bien l'ajoût en phase aqueuse ou huileuse, histoire de ne pas mourir idiote.


         La kiosmétine CG125 épaissit les émulsions, il faut donc penser à formuler une crème légère avec peu d'épaississant surtout si comme moi, l'on aime les flacons pompes pour les soins visage.

Je précise qu'une crème épaissie de ce type n'en est pas plus grasse. Elle est juste plus gonflée et onctueuse, ce qui peut donner une sensation de confort accru pour les peaux matures mais toujours mixtes.


Autres informations sur Kiosmétine CG125 (en anglais)

Une gamme cosmétique qui en contient

 

 

              J'émulsifie avec le couple MF (sodium stéaroyl lactylate) et VE (glycéryl stéarate) qui me conviennent finalement très bien selon la formule générale suivante :

3% VE
3.5 à 4% MF
3% cétyl palmitate
0.2% xanthane ou cellulose
15- 20% huiles végétales
3-5% beurres ...  de karité ou mélange avec du zenibee cream, insaponifiables d'avocat...
Eau, HA, glycérine, actifs, HE, conservateur qsp. 100%.

La crème obtenue tient en flacon pompe ou en pot.

Je fais varier les proportions de corps gras selon la saison en les augmentant pendant l'hiver.

 

DSC04132
Flacon bleu (à offrir)


La formule du "Manilkara mixte et mature"

 

- Phase A

39% Eau distillée (ou eau + HA géranium, rose, néroli...)
3% Glycérine végétale bio
0.2% Gomme xanthane
 

- Phase B

5% Huile de marula (ou HV avocat, olive, moringa...)
5% Propanediol dicaprylate (ou coco fractionné, IPP...)
3.8% MF
3% VE
3% Cétyl palmitate 
3% Beurre de karité du Bénin
3% Huile de macadamia inodore (ou  argan, sésame...)
2% Insaponifiables d'avocat (ou huile de karité, beurre d'avocat, hydranol ou silicone végétal...)
0.3% Aox Cos (ou vitamine E naturelle)
 

- Phase C

15% Silicium organique
0.5% Extrait botanique de manilkara
 

- Phase D

4% Centamilk ou Teca milk extract
4% Huile d'inca inchi (ou huile de rose musquée, chanvre, pépins...)
1.7% D Panthenol
1% Acide hyaluronique gel (ou silicone végétal)
0.6% Ecogard
0.5% HG d'aloé véra x 200 (ou 2% aloé vera concentré X 40, 10% gel d'aloé...)
0.5% Vitamine  A palmitate (*)
0.4% HE (du mélange en gouttes : 5 hélichryse it. altitude bio, 4 santal blanc, 8 CO2 encens, 5 Petit grain bigaradier sur fleurs bio, 2 mélisse bio), simple, discret, efficace j'adore!
 

- Phase E

1.5% Kiosmétine CG 125

 

(*)  La vitamine A sous forme de palmitate est un actif réparateur qui aide à maintenir l'eau dans les couches de l'épiderme.

S'il est intéressant pour les peaux abîmées, je l'aime beaucoup pour cette action sur l'hydratation cutanée des peaux matures (j'aime bien exfolier le visage).

Utilisé entre 0.1 et 0.5%, il ne faut pas dépasser cette dose et faire attention aux autres apports en vit A. Le surdosage existe.

 

Emulsification à 70/75°C

Verser la phase B fondue dans la phase A, émulsionner à l'électrique pendant 5 mn

Incorporer la phase C limpide vers 50°C et faire refroidir en mélangeant continuellement

Introduire les ingrédients de la phase D un à un en mélangeant entre chaque ajout

Peser le bécher en retirant le poids de la phase E + celle du bécher vide et évaluer l'eau perdue au chauffage. Incorporer ce poids d'eau perdue dans l'émulsion

Introduire délicatement la poudre de kiosmétine CG125 dans la crème qui va épaissir légèrement puis conditionner.

 

DSC04133

 

           On obtient une belle crème à peine colorée par l'extrait de manilkara avec un fini velouté et mat à la peau.

Elle possède un bon effet hydratant durable.

 

            Les émollients et huiles végétales notables 

 

* Le Propanediol dicaprylate

Le propanediol dicaprylate est un émollient hydratant d'origine végétale qui donne un fini lissant intéressant pour alléger les émulsions.

Remplaçant les dérivés siliconés, il sophistique les émulsions naturelles dès 4/5% mais il peut être utilisé en plus grande proportion dans les huiles corporelles ou sérums huileux que l'on veut alléger.

Magnifique huile estérifiée que je me suis procurée chez Héliocosm en compagnie du dicaprylyl carbonate que je vais tester dans un baume pas gras, forcément pas gras ;)


On retrouve le mot "capryl" dans ces émollients tout comme dans l'INCI de l'huile de coco fractionnée (caprylic/capric triglycerides).

Ils sont tous issus de l'estérification de l'acide caprylique, acide gras saturé très fin à chaîne moyenne que l'on trouve dans l'huile de coco.

Ce qui donne des produits très légers, fluides et si pénétrants qu'ils deviennent impalpables à peine étalés tout  en permettant néanmoins une glisse notable.

 

* L'huile de marula

L'huile de marula (Sclérocarya birrea) est une huile oléique d'origine africaine protectrice et intéressante pour les peaux matures ou les peaux d'enfants au même titre que l'huile d'olive.

Elle est très stable à l'oxydation et se prête donc bien aux peaux qui craignent les boutons mais qui ont besoin d'un peu de confort.

Elle est à mon avis très adaptée aux peaux mixtes afin de protéger la partie la plus sèche sur les joues par exemple sans charger en gras la zone médiane du visage grâce à ce toucher très pénétrant pour une huile oléique.


Les huiles omégas 9 africaines (Baobab, Abyssinie, Papaye...) présentent souvent cet aspect là : nourrissantes comme toute huile oléique mais pas grasses au toucher.

L'huile d'Abyssinie contient beaucoup d'acide érucique (oméga 9 comme l'acide oléique) que l'on retrouve aussi dans le colza.

Pour l'alimentation, le taux d'acide érucique est limité en sélectionnant les variétés de colza qui en sont pauvres. C'est un acide gras toxique en ingestion chez l'animal.

En usage cosmétique, l'acide érucique est un excellent acide gras protecteur, nourrissant et assouplissant.


 

              En cet automne où l'on passe de 30° à 19°en 24h, cette formule est idéale car je peux en mettre deux couches d'affilée quand c'est nécessaire.

Au cours de l'hiver, j'augmenterai la phase grasse en beurres et huiles, couplerai le cétyl palmitate à un peu de cétylique et mettrai des omégas 6.

Peut-être...

 

           Et selon la formule consacrée, pour les rides, ON Y CROIT !

Il y a du masque dans l'air...

Soins du visage

Par lloulou

P7080355

 

Les sagas de cosméto passent et ne se ressemblent pas.

En ce moment,  la dernière saga de Michèle concerne les masques : masque-gel, tout simple.  Ou bien celui-ci : masque en crème et iI y a aussi ce tout premier masque publié ici par Catherine

Le titre est trompeur car je ne vais pas vous parler de masque mais de l’étape qui le précède.

Avant de «poser» ou «pauser» un masque, il faut faire un gommage du visage pour enlever les cellules mortes. Je suis adepte du gommage ultra rapide ultra simple. 

Ultra rapide car avec ma technique, vous allez voir, on ne « niaise pas avec la poque » !

 

Ma recette est toute simple et varie un peu selon les ingrédients que j’ai sous la main. Rien d’extraordinaire, en fait, il suffit d’ouvrir le placard d’épicerie, de tendre une main à l’intérieur et de vous laisser porter par votre inspiration du moment. Hop, un peu de ci, un peu de ça, une pinçée supplémentaire de cette poudre et le tour est joué. Avouez qu’il n’y a, là, rien de bien compliqué.

 

La recette de la poudre de Perlimpinpin ou gommage doux pour le visage : 

1 part de farine de pois chiche

1 part de flocons d’avoine moulus

1 part de noix de coco non sucrée en filaments

1 part de poudre d’amandes


P7080343  

 

Le choix des ingrédients

Le mélange de ces 4 ingrédients permet une exfoliation et une hydratation de la peau sans endommager cette dernière.

Pour l’exfoliation, vous pourriez utiliser la farine de pois chiche seule mais il faut aimer son odeur... C’est pourquoi, j’aime bien l’associer à d’autres poudres.

L’avoine adoucit et calme les irritations de la peau.

L’amande apaise la peau.

La poudre de noix de coco augmente l’aspect «rugueux» de l’exfoliant sans abîmer la peau du visage qui est très fine. 

 

Le mode d’emploi

Prendre un petit carré de flanelette ou tout simplement un gant de toilette humide, une pinçée du mélange et on masse en rond le visage en allant de bas en haut. Rincer à l’eau claire. Votre peau est toute douce. Fastoche, non?

Ainsi, votre peau est prête pour l’application d’un... masque. 

Personnellement, j’ai un petit pot bien visible dans la salle de bain ainsi, j’arrive à faire cette exfoliation douce environ une fois par semaine, enfin, assez régulièrement.


P7080360

 

Et voilà, simple, rapide et efficace! Je vous l’avais bien dit, non ?

 

Je céde donc la place à Michèle ou à qui souhaite partager sa recette pour que la saga de l’année puisse continuer.^-^.

Bouton D'or, ma crème d'été si simple

Soins du visage

Par mlkline

DSC05082                            

Après Marguerite qui coupe les roses, laissez- moi vous entraîner dans les prairies de nos émois enfantins, de nos batifolages légers et ludiques, de nos cabrioles innocentes

Laissez- moi emprunter la lumineuse couleur, la facilité bonne fille de Bouton d’or

Laissez- moi, son langage fleuri qui nous promet charme, ravissement et beauté solaire

Bouton d’or,, toutes les filles « aiment le beurre » et si le souvenir de ton cercle lumineux éclairant nos mentons peut à lui seul nous rendre belles et rieuses et effrontées

Alors, je n’hésite plus à  me chauffer à ton aura, ta poésie et de jaune et d’or, je me pare

Tout simplement

 

Formule de la bouton d’or

Phase aqueuse 76%

50 eau de source

10 ha de mélisse

6 ha de helichryse

5 ha de carotte

2 glycérine pure

1,2 Gomme Amigel

1 Urée

0,8 Végétaliftt

 

Phase huileuse 15,7%

4 hv d’Abyssinie

4 hv de son de riz

2,8 Co- émulsifiant VE

2 hv d’abricot

1,2 CG90

1 hv de aloe sur colza

0,7 beurre d’amandons de prunes

 

Last phase 8,3%

3 hv de Buriti

1 macérat de lotus

1 fucogel

1 Tulipe de feu

0,8 conservateur

0,5 touche de douceur

0,5 co2 argousier

0,3 synergie he (pamplemousse, sauge, ylang) respect des possibles "photosensibilisation" diluée dans hv de Moringa

0,2 aloex40

 

Quid de Bouton d’or dans cette formule ?

La belle s’est faite la malle, elle a pris la clé des champs et je cours la rejoindre

J’ai hâte de gambader et humer et vibrer et me faire la malle

Bye les sorcières

Marguerite : Crème contre la couperose

Soins du visage

Par cshabou

marguerite


Sur la plage abandonnée....car le Mistral soufflait à décorner les boeufs, je laisse les grains de sable danser avec le vent et prépare une petite crème pour apaiser la couperose.

Comme la mer, ma crème sera bleutée ; j'ai emporté  :

  • mon huile essentielle de Tanaisie ( Tanacetum annuum), dont j'adore l'odeur qui me fait penser à celle des marguerites.

 

Les-visiteurs-de-la-Tanaisie

tirée du blog du pote agé

 

 
Ses Propriétés sur AZ :

      - Anti-inflammatoire, antiphlogistique, Antihistaminique, Antiprurigineux

et ses indications :

      - inflammations de la peau (dermites irritative et allergiques), démangeaisons (prurit allergique), rougeurs, érythème, couperose, lèpre tuberculoïde (on va oublier la lèpre, hein).

m'ont décidée pour des personnes très différentes : ma tante avec une peau fine et âgée, beaucoup de couperose, ma belle soeur qui souffre depuis toujours de dermite xxxxx, sans beaucoup de remèdes et moi, petite couperose, peau devenue ultra-sensible depuis quelque temps.

sur H&S, le soin "coup de soleil", m'a conforté dans mon envie.

Une huile malgré tout "hormone like", dont il faut bien connaître les contre-indications avant de s'en servir.


  • un mélange d' huiles au final non gras (c'est l'été) et traitant, dont : 

- écume des près, très hydratante et revitalisante. Elle ne s'oxyde pas et aide à protéger les autres huiles. Elle convient à tous types de peau.

- avocat, riche en vitamines, lécithine, magnésium et carotène (c'est l'été, bis). Elle aide à renforcer la membrane autour des cellules.

- argan, convient bien aux peaux fragiles et sensibles.

 

  • Des actifs essentiellement apaisants :

- squalane

- extrait hydroglycériné d'hélichryse

- gel d'aloé vera

- extrait CO2 d'Amarante (recommandé pour les peaux sensibles et sèches, améliore l'élasticité et apaise les peaux irritées à tendance allergique)

- bisabolol (actif de la camomille allemande - Matricaria chamomile - apaise et minimise les irritations)

 

La formule

Phase H 30%

* 6% Emulsifiant n° 3 AZ 
* 5% Hv Ecume des prés bio
* 4% Hv Avocat bio
*3% Hv Son de riz bio
*3% Hv Argan bio
*4% IPP
*2% Beurre de Cupuaçu
*2% Emulsifiant Douceur AZ
*1% Anti Oxydant

Phase O 58%

 *0,4% acide Hyaluraunique
*0,9% Xanthane
*0,9 % Geogard ultra
* 4% Silicium organique
*  Eau du Mont Roucous

Phase Actifs 12%

* 5% Gel aloé vera
*4,7% Extrait HG Hélichryse
*1,5% Squalane
*1% Bisabolol
*0,3% Extrait CO2 d'Amarante
0,5% He Tanaisie

 

P1010599_GF_2


  kaos0060


              Pour les maquillages waterproof, il existe des démaquillants biphasiques huileux conventionnels très efficaces.
Il en existe aussi en naturel.

Je me suis inspirée de l'une d'elles pour faire cette recette facile et efficace sur tous types de maquillages des yeux. J'ai modifié les proportions des ingrédients à ma guise.

            L'INCI : Centaurea Cyanus Water [Centaurea Cyanus Flower Water], Squalane, Aqua [Water], Aloe Barbadensis Extract [Aloe Barbadensis Leaf Extract], Decyl Glucoside, Isopropyl Myristate, Benzyl Alcohol, Sodium Chloride, Glycerin, Caprylic/Capric Triglyceride, Dehydroacetic Acid, Citric Acid, Nelumbium Speciosum Extract [Nelumbium Speciosum Flower Extract], Bixa Orellana Seed Extract, Chamomilla Recutita Extract [Chamomilla Recutita (Matricaria) Flower Extract].

  Traduction : Eau de bleuet, squalane, eau, extrait d'aloé véra, decyl glucoside, isopropyl myristate, alcool benzylique (conservateur consituant de l'Ecogard), sel, glycérine, huile de coco fractionné, acide déhydroacétique (conservateur consituant de l'Ecogard), acide citrique, extrait de fleur de lotus, extrait de graine de rocou, extrait de fleur de camomille matricaire.

 

DSC03990Lotion bi-phasée

 

          J'ai gardé la plupart des ingrédients sauf :

- les extraits de lotus et de rocou (qui doit colorer en orangé)
- l'aloé véra
- le sel viscosant (?)
- l'isopropyl myristate (à remplacer par de l'isopropyl palmitate si vous y tenez)

 

Formule de la lotion démaquillante waterproof pour les yeux

 - 30%  Eau distillée
- 10% HA de bleuet bio
- 10%  HA de camomille matricaire bio
- 4.5%  Glycérine végétale bio
- 0.1%  Acide citrique

 - 2%  Plantacare (décylglucoside)

 - 22%  Squalane d'olive bio
- 20%  Huile de coco fractionnée
- 0.5%  Bisabolol
- 0.4%  Ecogard *
- 0.2%  HE de camomille matricaire bio (3 gttes pour 50g)
- 0.3%  CO2 de camomille matricaire bio (4 gttes pour 50g)

 pH à vérifier malgré l'acide citrique sur la lotion homogénéisée par agitation.

 

 * L'Ecogard est limité à 0.2% au Japon pour les produits du contour de l'oeil. En fabrication maison, je ne ferais pas un dosage si bas car j'utilise des hydrolats et des produits qui sont fragiles. Je précise que je ne fais aucune intolérance à l'alcool benzylique.

 

Mode opératoire

- Dans un bécher désinfecté, introduire l'eau, les hydrolats et la glycérine. Mélanger intimement avec une cuillère magique

- Diluer l'acide citrique dans le mélange

- Ajouter le Plantacare en mélangeant doucement à la spatule en silicone pour éviter de faire mousser

- Ajouter les autres ingrédients les uns après les autres en mélangeant doucement.

 

           La formule tourne autour de la camomille matricaire très apaisante sous forme d'extrait CO2 et d'HE.

Il est possible d'éviter les HE autour de l'oeil pour les personnes qui le craignent mais pour mes yeux les huiles végétales et  l'HE de camomille matricaire ne posent pas de problèmes (elle est anti-allergique, apaisante, anti-inflammatoire...).

Le CO2 et l'HE de matricaire apportent de plus la note colorée qui contraste les deux couches. Leur couleur bleu profond devient verte quand on les mélange avec les huiles végétales souvent jaunes.

La couleur de l'azulène va disparaitre lentement si le démaquillant est conditionné en flacon transparent.

 

             Le bisabolol est un actif intéressant pour les peaux sensibles facilement irritées qu'il apaise. Il possède en outre une légère action anti-infectieuse fort utile pour les yeux dont on craint les infections quand on porte des lentilles par exemple.

           C'est un démaquillant bi-phasé dans lequel l'eau de bleuet réputée pour le contour des yeux a été coupée par de l'eau pour diminuer l'astringence.

J'ai fait le choix d'eau distillée stérile pour limiter autant que possible les germes.

 

DSC03989Lotion mélangée avant usage

 

            Cela donne une lotion très bien tolérée et efficace pour retirer le maquillage.

Les huiles de coco fractionné et squalane sont réputées pour bien enrober les pigments, sont traitantes et si fines que cela ne laisse pas une sensation lourde de gras sur les paupières et les cils.

 

              Le tensioactif décylglucoside (vendu sous plusieurs noms comme Plantacare ou Mousse de sucre) peut être augmenté à 3% si l'on désire une action plus nettoyante.

Je trouve qu'à 2% il est parfait pour un maquillage normal non waterproof. 

 

Mode d'utilisation

J'ai  laissé tomber le démaquillage des yeux à l'arrache avec une simple lingette en micro-fibres humidifiée à l'eau.

L'âge venant, il faut bien respecter la peau fine et délicate du contour de l'oeil mais je tenais à utiliser un produit très doux, moi qui ne mettais rien d'autre que de l'eau.
Évidemment pour être efficace, il fallait parfois frotter comme une malade... Mais Lolitarose a dit : "Non, non!"

J'ai obéï...

 

- Bien agiter le flacon avant chaque utilisation pour homogénéiser les deux phases.

- Appliquer sur une lingette et masser délicatement paupières et cils en mouvements circulaires doux.

- Laisser poser quelques instants la lingette imbibée de démaquillant sur les yeux avant de l'éliminer en cas de maquillage waterproof ou tenace.

Ce démaquillant ne se rince pas forcément mais comme j'aime le splash d'eau final, je rince après avoir nettoyé le reste du visage.

 

       Utilisé avec constance depuis près de 3 mois conjointement à un soin contour des yeux à l'arnica anti-cernes, je suis persuadée que le démaquillage est le début de l'efficacité de tout soin.

           Pour continuer la saga des masques commencée au début de cette année 2011, voici la terrriiible histoire d'un masque purifiant pour peaux mixtes.

 

         Il pourrait convenir également aux peaux grasses car j'y ai drastiquement réduit la phase huileuse introduite juste pour donner un peu d'émollience au masque bien riche en argiles.

Il possède une légère action exfoliante qui permet de minimiser la taille des pores et de lisser l'épiderme de ma pourvoyeuse.

Elle sillonne l'Est de l'Europe et me déniche ce qui peut servir en cosmétique ou autre.

- Tu vas bien? Bon, je file en Bulgarie, qu'est-ce que j'écris sur le mail que j'envoie à mes collaborateurs? Épelle bien, je suis devant l'ordi.

(rose bulgare, mastic grec, genièvre albanais ... ).

 

DSC03976

 

         Je formule ce masque avec une argile pure extraite des montagnes de la région de Padurea Craiului en Roumanie.

Ce pays possède une tradition de cures anti-vieillissement réputées (Gérovital) ainsi que des lignes de soins de beauté et de santé naturelle.

 

         L'on ne peut pas évoquer la Roumanie sans penser au Comte Dracula qui prête son nom à mon masque.

Cette argile, finement pulvérisée est de couleur beige rosé.

Elle est indiquée pour tous types de peaux et même pour l'usage interne en cas d'acné.

Son INCI : Magnesium aluminium silicate comme beaucoup de terres argileuses.

 

         Riche de plus de 20 minéraux, elle possède une large palette d'activités : anti-oxydant, ab- et adsorbant, antiseptique, cicatrisant, adoucissant, filtre UV naturel, antitoxique, dégraissant, ré-équilibrant...

Bref, c'est un miracle que de l'avoir en ma possession tant elle a de pouvoirs ^_^ maléfiques.

Je pense qu'elle peut valablement se remplacer par du rhassoul mélangé à un peu d'argile jaune ou rouge pour une peau mixte.

Je la coupe pour ma part d'argile blanche plus adoucissante et qui gonfle à l'eau contrairement à l'argile roumaine qui reste peu hydratée. Ce qui donne le léger effet gommant.

 

          Je la trouve un peu astringente et je n'aurais pas recommandé de l'utiliser sur peau sensible ou alors très diluée en lait argileux nettoyant.

La notice indique que l'on peut la mélanger à des jus de fruits ou de légumes, à du yaourt, de la crème fraîche, de l'eau de mer, du son de blé... et l'agrémenter avec des crèmes hydratantes ou nettoyantes selon son type de peau.

 

DSC03974DSC03970

 

             Ma formule inspirée de ce masque contient donc peu d'huiles, beaucoup d'argiles et quelques actifs :

- adoucissants et apaisants (allantoïne, hydrolat de thé vert, encens sauvage, santal Ile des Pins)

- antiseptiques, toniques cutanés et cicatrisants (hydrolat de tea tree, géranium, romarin ABV)

- hydratants, émollients et lissants (glycérine, patchouli, jojoba)

- nettoyants hydratants (Hydrapur)

 

Formule du "Masque de Dracula"

 Formule en grammes ou %


- Phase A

40 argile roumaine (ou rhassoul)
6 argile blanche (ou rouge, jaune)
20 hydrolat de thé vert bio (Centifolia)


- Phase B

17 hydrolat de tea tree bio (Farfalla)
3 glycérine végétale bio (Bilby and Co.)
1 géogard ultra (zinette)
1 allantoïne
0.5 gomme xanthane

- Phase C

3 huile de jojoba bio
3 polysorbate 80
 

- Phase D

5 hydrapur (Huile et Sens)

0.5 huiles essentielles en gouttes (5 géranium Afrique Florame, 3 santal Ile des Pins Catherine, 2 encens sauvage Florame, 2 cèdre de l'Atlas Bilby, 2 romarin ABV Vitalba, 1 patchouli Astérale)

 

Acide lactique pour ajuster le pH

 

DSC03966

 

Mode opératoire


- Dans un bécher désinfecté, verser l'hydrolat de thé vert puis le mélange des deux argiles en les tamisant (Phase A)

Ne pas mélanger

- Dans un autre bécher désinfecté, faire tiédir l'hydrolat de tea tree, la glycérine, l'allantoïne et le géogard ultra jusqu'à dissolution complète des poudres

L'allantoïne a besoin d'un peu de chaleur pour se disperser correctement

Former le gel avec la gomme xanthane (Phase B)

 

DSC03958

 

- Ajouter le polysorbate 80 et l'huile de jojoba en mixant à l'électrique (Phase C)


- Mélanger les argiles pour bien lisser la texture, ajouter au précédent bécher en mixant fortement et longuement pour homogénéiser le masque

Tester et ajuster le pH


- Ajouter la phase D au refroidissement, mixer à l'électrique puis lisser à la spatule en silicone


- Couler en pots ou tubes.

 

La texture va épaissir sur 24 à 48h pour donner un masque qui se tient bien sur la peau sans trop la couvrir (idéale pour les peaux mixtes à grasses qui n'aiment pas être trop nourries).

C'est la raison pour laquelle je n'ai pas choisi une émulsion classique plus couvrante.

 

DSC03963

 

             L'hydrapur est un mélange très intéressant pour les produits nettoyants.

INCI : Aqua (and) Sodium Lactate (and) Sodium PCA (and) Mannitol (and) Lecithin (and) Sodium Cocoyl Glutamate

Il est hydratant, apaisant, nettoyant et peut ne pas être rincé pour profiter de tous ses bienfaits.

 

Il contient certains composés du facteur naturel d'hydratation cutané ainsi qu'un agent nettoyant très doux de la famille des alkyl glutamates qui ont révolutionné les bases lavantes naturelles.

Je l'ai déjà employé avec succès dans un lait démaquillant d'hiver à essuyer et laisser sur la peau le soir au coucher.

 

Je l'aime d'autant plus qu'il contient de la lécithine très adoucissante et hydratante que je trouve difficile à ajouter telle quelle aux soins qu'elle rend "mous" quand on ne la maitrise pas comme Mlk.

Dans l'hydrapur qui est une suspension micellaire, elle ne "trouble" pas la texture de mes émulsions.

 

                Le Masque de Dracula sèche très rapidement sans laisser de traces de sang.

Il se rince parfaitement grâce à la présence des deux tensioactifs (dont le polysorbate 80 que l'on peut remplacer par du savon liquide assez épais si l'on veut l'éviter ou un émulsifiant léger qui donnera du crémeux si l'on a la peau plutôt sèche).

 

Mode d'emploi

 

- Appliquer le masque en couche relativement épaisse sur le visage et le cou (n'oubliez surtout pas le cou)

- Masser le cou (Ah oui massez bien le cou!), le menton et la zone T du visage pour profiter de la légère exfoliation 

Les peaux grasses pourront exfolier l'ensemble du visage

- Laisser poser 3 à 10 minutes (selon le temps dont vous disposez avant la fin)

- Rincer à grande eau; Le polysorbate permet une élimination rapide du masque même très sec

- Appliquer 2 gouttes d'huile de soin (aux huiles essentielles purifiantes mêlées à un macérat bien rouge de millepertuis frais)

- Terminer (c'est la fin) par une lichette de fluide ou de crème hydratante simple (au sang de dragon).

 

               Si avec tout ça on ne se transforme pas en Draculette au charisme flamboyant, je retourne à mes potions et à mon chaudron en criant :

 

Dra-cu-la! 

Dra-cu-la! 

Draaaa!

dracula

 

Hi, hi, hi, quelle folle ...

              Un soin que je fais et refais sans cesse depuis des années : l'huile démaquillante rinçable.

Elle est facile à réaliser, très adaptable à toutes les peaux et cette fois ci en vue d'un cadeau, j'ai utilisé une huile végétale que j'adore : L'huile de Sisymbre.

 

             C'est une huile extraite à froid des graines du Sisymbrium irio, une Brassicacées (anciennement Crucifères, famille des choux) comme les huiles de pastel, de brocolis, de cameline...

Elle a donc cette  odeur caractéristique qui peut ne pas plaire à tous mais qui signe sa grande richesse en acide alpha - linolénique (ALA).

Cet acide gras essentiel fait partie de la famille des omégas 3. Il est très anti-inflammatoire et il maintient l'élasticité la peau.

 

sisymbrium_irio_7Source

 

             L'huile de sisymbre  apporte aux peaux matures, acnéiques, irritées ou sensibles une action régénérante et assouplissante formidable.

C'est un véritable embellisseur de peau que j'aime appliquer certains soirs à raison de quelques gouttes massées sur le visage humidifié.

 

            Le sisymbre était traditionnellement utilisé en gargarismes pour lutter contre les irritations de la gorge et des cordes vocales  mais aussi pour donner de l'éclat à la peau.

Je la trouve satinante et assouplissante grâce à son toucher plus "gras" que celui d'une autre HV riche en omégas 3 comme l'huile de chanvre par exemple.

Elle demande à être massée si l'on l'utilise seule.

 

            Même si elle fait partie de mes huiles végétales préférées, je l'ai un temps boudée car elle est sensible à l'oxydation et n'était jamais conservée au froid dans les magasins bio qui la vendaient.

Aujourd'hui la formule a été révisée et contient de la vitamine E ainsi que des composants naturels d'huiles essentielles  à l'action masquante, anti-oxydante et anti-infectieuse.

C'est heureux.

INCI : Sisymbrium Irio [Sisymbrium Irio Seed Oil], Tocopherol, Anise Alcohol, Benzyl Alcohol, Cinnamyl Alcohol.

Zoom sur l'huile de sisymbre chez Kat.

 

            Dans l'huile démaquillante rinçable, je l'ai associée à d'autres  ingrédients (huile de coco fractionnée, squalane et oméga) pour permettre un nettoyage en profondeur de la peau du visage tout en respectant le film hydrolipidique.

 

Formule du "Sisymbrio Démaq'Oil"  ^_^

50% Huile de coco fractionnée

24% Huile de sisymbre bio

20% Squalane d'olive

5.5% Oméga

0.3% Huiles essentielles

0.2% Antiox-cos ou vitamine E naturelle

 

Pesez directement les ingrédients les uns après les autres, mélangez bien.

Introduisez dans un flacon pompe idéalement en plastique et laissez reposer pendant 24 ou 36 heures pour que l'huile redevienne bien limpide.

 

        Massez le visage sec avec des mains sèches en insistant bien sur les zones maquillées.

Rincez à l'eau tiède. L'huile se transforme en lait et nettoie parfaitement la peau en la laissant douce et propre.

Séchez et appliquez une crème hydratante.

 DSC03861Étiquetage vertical clin d'oeil à une huile nettoyante bien connue

 

L'huile de coco fractionnée

Je l'utilise également comme agent extracteur d'actifs en macération huileuse.

Elle enrobe très bien les pigments du maquillage pour permettre leur élimination rapide et efficace au rinçage.

Elle devrait faire partie de tous les soins démaquillants comme tout ou partie de la phase huileuse.

Son toucher léger et pénétrant permet de réaliser des mélanges huileux peu gras mais glissants qui font les huiles démaquillantes les plus fines.

 

Le squalane

Dérivé de l'huile d'olive, c'est l'un des constituants du film hydrolipidique de la peau.

Dans mon huile démaquillante, il permet de limiter les irritations en reformant ce film et évite la déshydratation.

Je le considère non seulement comme véhicule huileux mais comme véritable agent actif qui permet en outre de bien enrober les pigments comme l'huile de coco fractionnée.

 

L'oméga

C'est un agent re-graissant issu de l'huile d'olive.

Son INCI indique qu'il s'agit d'un PEG (PEG-10 olive esters) que l'on peut vouloir éviter.

C'est cette fonction qui permet d'éliminer les huiles au rinçage sans résidu gras sous forme d'une émulsion lactée. La rinçabilité est parfaite ainsi.

Cette "fonction" PEG sert d'émulsifiant et on la retrouve dans certains émulsifiants pas entièrement naturels en partie éthoxylés ou estérifiés (cire n°1, Eluxe Pro, ricinion...)

J'aime l'utiliser dans les huiles et eaux démaquillantes car dès 5%, il est très efficace et bien toléré par la plupart des peaux.

 

Formule générale d'une huile démaquillante rinçable

5/10% oméga, 50% huile de coco fractionnée, 20 à 30% squalane d'olive, 5 à 20% huile végétale (HV), vitamine E/anti-oxydant et HE pour 100%.

 

Variantes pour les HV et HE


. Peau grasse, imperfections

10% maximum HV :  noisette, pépin de raisin, nigelle, sisymbre – Antioxydant indispensable
HE : romarin cinéole, tea tree, géranium, patchouli, santal, néroli, lavande,pamplemousse, citron
8/10% d'oméga
 

. Peau sèche

HV : sésame, germes de blé, olive, amandes douces, noyau d'abricot, ricin
HE : néroli, ylang ylang, carotte, santal, géranium, mandarine

Inverser les proportions de coco fractionné et squalane. Augmenter éventuellement la quantité de vraies huiles végétales à 25/30%.
 

. Peau sensible

HV :  inca inchi, carthame, nigelle, chanvre, pépins de framboise
HE : aucune, camomille noble ou matricaire, lavande

Utiliser le squalane à 60%.

. Peau mature

HV : argane, macadamia, jojoba, rose musquée, onagre, bourrache
HE : néroli, santal, rose, géranium, jasmin, romarin ABV, myrte vert

Augmenter éventuellement la proportion d'HV à 25/30% en cas de peaux mature sèche.

 

Huile démaquillante de Venezia avec un tensioactif (mousse de babassu).

Certaines formules sur les blogs contiennent  de l'huile de ricin sulfatée, d'autres tensioactifs ou juste de l'huile essuyée sans rinçage, de l'huile pure suivie d'un lavage au savon maison que je pratique de temps en temps... 

 

DSC03862DSC03870

 

              La formule d'huile démaquillante ne serait pas complète sans un bon anti-oxydant pour protéger l'huile de sisymbre malgré sa nouvelle composition.

J'y ai rajouté un soupçon d'huiles essentielles pour couvrir les odeurs de sisymbre et d'oméga un peu lourdes.

          

Parfum

0.15% pamplemousse bio

0.10% géranium bourbon

0.05% romarin à verbenone

J'adore ce mélange!

 

           Oohh là là  marre de ces pourcentages?

. On compte 30 gouttes d'huiles essentielles au gramme (1g HE= 30 gttes).

Allez, c'est simple, si vous avez envie d'en garder un peu, dans un petit flacon brun, vous mettez 15 gttes  pamplemousse, 10 gttes  géranium et 5 gttes  romarin verbenone dont vous utilisez 9 gouttes pour  100g de Sisymbrio Demaq'oil (0.3%).

. Ou directement 5 gttes  pamplemousse, 3 gttes géranium, 1 gtte romarin ABV dans votre préparation de 100g (j'arrondis, on ne peut pas compter de demi-gouttes!).

. Ou encore, vous allez lire le message de Catherine qui vous simplifie les pourcentages.

. Ou vous posez directement la question dans les commentaires, on vous fera un cours particulier.

 

          L'huile démaquillante rinçable ne coûte pas grand chose à réaliser, elle est utilisable toute l'année pour ceux qui comme moi, aiment le splash d'eau pour parfaire le démaquillage.

J'aime varier les huiles qui la composent en gardant la colonne vertébrale apportée par l'huile de coco fractionnée et le squalane.

L'huile de meadowfoam est parfaite aussi dans les soins démaquillants.

 

           Ces trois huiles sont si stables que votre flacon peut sillonner le globe sans crainte.

Depuis quelques jours, j'ai envie de cocotiers et de sable blanc... et surtout besoin d'une crème hydratante pour velouter ma peau car j'aime ce toucher si particulier... J'ai beau regarder, je ne trouve que ma brique de lait de coco (sur-graissée à 24% ce qui sera important dans le calcul de la recette) qui me nargue, posée sur son étagère.

Ni une, ni deux me voilà partie dans mes tribulations cosmétiques avec ma crème "Blancheur veloutée"... Si vous n'avez pas de lait de coco sachez que vous pouvez le remplacer par du lait de riz car ma première version avait été faite avec cet ingrédient qui éclaircit le teint !


Allez une petite photo pour vous faire rêver :

Hamac

 

Donc pour compléter ma ligne de soins quotidiens, hydrater ma peau après une superposition d'actifs et toujours à la recherche de simplicité – peut être le ras de bol de calculer des dizaines de grammes d'actifs et de me retrouver avec 20 contenants – je décide d'aller au plus simple mais avec une texture à la pénétration éclair mais onctueuse qui laisse une hydratation parfaite et un fini mat et poudré...

La première chose qui me vient à l'esprit pour accompagner ce fameux lait de coco (ou lait de riz) qui est un excellent hydratant pour nos peaux malmenées – c'est l'huile de coco fractionnée qui apportera un toucher sec et une pénétration rapide sans ce côté gras... Huile, que l'on peut remplacer par du monoi pour l'odeur exotique ou par celle qui nous convient le mieux.

Les seuls actifs que j'incorporerai seront : le Miel afin d'avoir un peu d'hydratation ainsi que bénéficier de son côté purifiant et cicatrisant.

Et mon actif fétiche du moment afin d'avoir un teint lumineux et éclatant grâce à son action éclaircissante si on le dose entre 1 et 2% j'ai nommé le non moins célèbre Acide Citrique.

Le plus dur reste à faire et trouver le bon mélange d'émulsifiants. Comme j'apprécie beaucoup l'Olivem (INCI : Cetearyl Olivate, Sorbitan Olivate ), je décide de partir sur cette base mais avec l'idée de le compléter par des co-émulsifiants afin de lui donner un peu plus de finesse et d'onctuosité.

Je découvre l'Oliwax LC qui je pourrais dire est le complément parfait pour améliorer l'onctuosité de l'Olivem tout en donnant un glissant agréable à nos préparations, puisqu'il apporte un toucher aqueux bien que fortement hydratant dans une proportion de 1 à 3%.....

Mais je décide de compléter tout de même avec des Cétyls palmitate pour obtenir une émulsion plus  onctueuse et aérienne.

Passons maintenant à la recette et au calcul.

Comme mon lait de coco contient 24% de gras il va falloir compléter la phase aqueuse mais aussi réduire la phase huileuse d'autant que l'une perd et l'autre gagne... Je vous mets la trame en % de ma recette et je vais tenter de vous expliquer mon cheminement – ce qui ne sera pas simple, vu le fouillis que j'ai dans la tête !!!

Mais avant de vous dévoiler la recette, je voulais aborder la conservation du produit. Le lait de coco ou le lait de riz selon celui que l'on choisit, sont des ingrédients relativement périssables donc j'ai décidé d'intégrer du sorbate de potassium afin d'augmenter la durée du vie du produit... Ainsi combiné avec le géogard qui contient du benzyl alcohol (complément du sorbate de potassium) cela permet d'avoir une conservation renforcée.

 

Recette "Blancheur veloutée" :

Phase Huileuse :

20% Huile de coco fractionnée

4% Olivem 1000

2% Oliwax LC (INCI : Cetyl palmitate, sorbitan palmitate, sorbitan olivate)

3% Cetyl palmitate

 

Phase Aqueuse

34% Eau ou Hydrolat

30% Lait de coco ou lait de riz

1% Acide Citrique

4% Miel

1% de poudre de riz (arrow root, ou fécule) pour matifier

1% Conservateur (0,3% de sorbate de potassium, 0,7% de géogard)

 

Pour la méthodologie : faire fondre la phase huileuse et la phase aqueuse + acide lactique + Miel - ne faire chauffer que l'eau si vous désirez y intégrer des ha que je rajoute habituellement comme des actifs à froid – mais dans ce cas je chauffe le tout et prépare mon émulsion et rajoute à froid le conservateur et la poudre de riz.

 

Donc revenons au calcul du lait de coco – en espérant que vous vous y retrouviez dans mon fouillis – si l'on prend l'exemple de 50g de préparation, il me faudra 17g de Lait de coco sachant qu'il est sur graissé à 24% – ce qui fait qu'il contient – 24% de 17g = 4,08g (arrondir à 4g) d'huile.

En tenant compte de tout cela il faudra donc soustraire 4g à la totalité de l'HV et rajouter 4g d'eau à notre phase aqueuse- suis-je claire ??? je crois que le mieux est que je remette la recette en grammes ça sera plus simple.

 

Pour 50g :

10g - 4g = 6g d'HV coco fractionnée

2g Olivem 1000

1g Oliwax LC

1,5g Cetyls palmitate

15g + 4g = 19g d'eau ou d'hydrolat

17g de lait de coco

2g Miel

0,5g d'acide citrique

0,5g de poudre de riz

0,5g de conservateur

 

Voilà la bête en image... certes un peu floutée


 IMG_3122



En ce qui concerne le parfum j'ai fait au plus simple, je voulais une odeur fraîche mais féminine mais avec des Huiles essentielles également qui apportent leurs bienfaits – de suite il m'est venu à l'esprit Géranium, Lavande et Petit grain – HE que j'ai mises en proportion égale d'une goutte chacune – juste histoire de dire que le parfum soit léger.

Et pourquoi pas faire 1 part de lavande, 1 part de petit grain et 1 part de bois de santal pour apporter du mystère et apaiser les tensions – ou encore – une odeur Crépusculaire (je ne sais pas si ce mot existe) avec 3 parts de lavande pour 1 part de petit grain – ou encore – la senteur des îles d'un extrait aromatique de coco... Mais le mieux est encore de vous laisser guider par vos envies et l'inspiration qui parfois nous apportent d'agréables surprises !

Alors qui va venir me rejoindre dans le hamac sous les cocotiers ? 

Pour mon premier article sur ce blog je voulais vous présenter des recettes rafraîchissantes pour affronter un été qui risque d’être chaud et ensoleillé !!!!!

J’avais en tête de fabriquer des soins frais, rafraîchissants et qui pénètrent rapidement rappelant les douces pluies tièdes de l’été. Je décide de faire d’une pierre deux coups et de tenter de partir sur la base d’un gel de silice dont tout le monde vante les mérites et sur lequel je louche depuis des mois repoussant toujours le moment de voir les effets sur ma peau.



Donc je cours sur internet me commander ce fameux gel de silice… Mon premier problème fut de choisir entre la silice minérale colloïdale, la silice organique faite avec la prêle ou la fameuse molécule méthylsilanetriol (G5). J’ai opté pour cette dernière, car bien plus assimilable d’après les écrits, que les autres…

Et me voilà partie pour une cogitation à 1 neurone (je n’ai que celui là) qui va donner naissance à quelques recettes… Accrochez vous !!!



En même temps je me dis qu'il serait bon d’y intégrer des oligo-éléments trouvant ma peau en manque de tonus…

Alors je jette un œil dans le catalogue du laboratoire Oligosol et cherche ce qui conviendrait à mes rides. Je choisis de privilégier le Sélénium, le zinc et le cuivre…

Mais on y trouve aussi la plupart des métaux comme l’or, l’argent etc.

J’y adjoins du cuivre puisque c’est le complément du sélénium en terme d’antirides. Pour résumer le sélénium étant un antioxydant et le Cuivre un régénérant, le tout associer au Zinc purifiant.



Étant toujours dans mes cogitations pour faire un produit simple, naturel mais bénéfique, je me dis qu'il me manque un petit plus…

Et je me trouve soudain prise de passion pour la gelée Royale qui est un réservoir de vitamines et minéraux...



Mais vous connaissez la chanson plus on cogite et plus on rajoute d’ingrédients... Me vient alors à l’esprit de rajouter de la poudre de tomate (je décide de l’intégrer seulement dans mon sérum de peur que mon gel ne me transforme en peau rouge)...

Fruit par contre qui est un excellent antiride mais aussi un vieux remède  pour réparer la peau brûlée par les coups de soleil !



De là comme je décide de décliner mes actifs présents dans une gamme complémentaire (tonique, sérum et crème hydratante) que j'appellerai « Ondée ».


 Allez je ne vous fais pas languir plus longtemps voici les recettes :

 

  • Tonique " Ondée glaciale " :

80% HA (tea tree, lavande, ciste)

12% de gel de Silice

4% Nigari ou chlorure de magnésium (purifiant)

1% Zinc (1 ampoule Oligosol de 10ml pour 100ml)

1% Gelée royale (avec 1 ampoule de 20ml j'ai fait les 2 recettes)

0,5% Sélénium en ampoule Oligosol

0,5% soufre (Ampoule Oligosol)

1% Complexe Or, Argent, Cuivre (Oligosol 4€ les 60ml)

Non comptabilisé dans la recette : 1 ml d’alcool de menthe (cristaux + alcool) ou mettre 0,4g de cristaux directement dans la préparation

Conservateur



  • Gel  "Ondée Fraîche" :

86% Silice gel (On peut remplacer 30% par un gel fait maison avec HA, décoction ou lin)

5% HV Sésame

5% HA d'Hélichryse ou Tilleul (éclaircir le teint)

0,5% Sélénium

1% Gelée royale

1% complexe Cuivre, or, argent (oligosol)

1% de Zinc en ampoule oligosol

0,5% Soufre en ampoule oligosol

Conservateur (sans oublier que le gel de silice en contient déjà)


  • Sérum purifiant, antirides multivitaminé : "Ondée seconde peau"

- Phase aqueuse :

32% Gel de Silice organique

40% Hydrolats, eau ou décoction selon les types de peaux ou les effets recherchés

 

- Phase huileuse

10% HV de sésame (comme ma peau adore)

3% Olivem 1000

2% d'alcool cétéarylique

1% acide citrique (pour éclaircir le teint)

 

- Actifs (Tous ne sont pas comptabilisés en raison du remaniement du sérum sur les actifs je vous le livre brut)

1 pointe de couteau  de poudre de tomate

0,5% de sélénium

1% Gelée Royale

1%Vitamine C

0,5% Zinc en ampoule

0,5% soufre en ampoule

0,5% complexe Or, Argent, cuivre (oligosol)

1% Bacti pur (purifiant)

0,5% Caféine

0,5% Propolis

1% Relax rides

0,5% B5 panthénol (réparateur)

0,5% Vitamine A

0,5% poudre de riz

0,3% Acide hyaluronique (repulpant)

Vitamine E 5 gouttes

Conservateur 1 %


Voilà ce que ça donne en image... mon sérum est un peu plus pêche que sur la photo  (et le flacon est reconditionné)... et il est dommage que mon gel ne se voit presque pas... c'est pour cela que j'ai tenté le fond noir pour faire ressortir les produits !!! 


IMG_3116

 

 

J’ai également volontairement évité de les parfumer afin que chacun et chacune mettent les odeurs qui leurs plaisent ou des He cosmétiques ou thérapeutiques.

Mais j’aurais bien vu une odeur fraiche et aquatique...

J'espère que cette petite contribution vous inspirera !