Les pourcentages, c'est simple....

Trucs et astuces

Par CatherineNC

Ceux qui ne sont pas à l'aise avec les pourcentages pourront retrouver ici le sens des calculs afin de construire de jolies recettes, bien équilibrées.

1 / Supposons, en la simplifiant, une recette exprimée en % (pourcentage) :

  70 % d'eau
  25 % d'huile végétale
    5 % d'émulsifiant
--------
100 %

2 / Si l'on veut fabriquer un produit de 100 gr au total, on reprendre les % pour les transformer en gr (grammes) :

  70 gr d'eau
  25 gr d'huile végétale
    5 gr d'émulsifiant
-------
100 gr

3 / Si l'on veut fabriquer un produit de 200 gr au total, soit 2 fois plus, on comptera :

Eau :             70 gr X 2 =    140 gr
Huiles :         25 gr X 2 =       50 gr
Emulsifiant :   5 gr X 2 =       10 gr
                                            ----------
                                              200 gr

Pour obtenir 300 gr, on multipliera par 3, etc...

4 / Supposons que l'on veuille obtenir 150 gr de produit au total, on fera l'opération suivante, le signe / voulant dire diviser  :

70 X 150 = 10.500 / 100 =            105,0 gr
25 X 150 = 3.750 / 100 =                37,5 gr
  5 X 150 = 750 / 100 =                      7,5 gr
                                                           ----------
                                                         150    gr

5 / Maintenant, nous voulons convertir en % une recette exprimée en grammes :

Par exemple, la recette suivante :

180 gr d'eau
  90 gr d'huile
  30 gr d'émulsifiant
---------
300 gr

Pour retrouver les % utilisés dans cette recette, on comptera :

eau :            180 X 100 = 18.000 / 300 =    60 %
huile :             90 X 100 = 9.000 / 300 =      30 %
émulsifiant :   30 X 100 = 3.000 / 300 =      10 %
                                                                      ----------
                                                                       100 %

Un dernier calcul,

Supposons que je veuille faire une recette qui demande, par exemple, 5 % d'émulsifiant. Manque de chance, il ne m'en reste que 3 gr ; quelle quantité de produit vais-je pouvoir faire avec ces 3 gr, en respectant la proportion de 5 % donnée dans la recette ? c'est simple, il suffit d'effectuer le calcul suivant :

3 X 100 = 300 / 5 = 60 gr

Je pourrai donc fabriquer 60 gr de produit avec ces 3 gr d'émulsifiant.

Pour recalculer le reste de la recette, reprendre le calcul indiqué en 4 / en multipliant chaque ligne par 60

Eau : 70 X 60 = 4.200 / 100 =              42 gr

Huile : 25 X 60 = 1.500 / 100 =            15 gr

Emulsifiant 5 X 60 = 300 / 100 =           3 gr
                                                              --------- 
                                                                 60 gr 

Facile non ?


Le Sublimé

Trucs et astuces

Par mlkline

          

Il est fort décrié et pour cause ici et encore là.

On peut ne pas l'utiliser, mais si vous l'employez !!!

vous pouvez le choisir de cette qualité-là comme les populations qui l’utilisent en alimentaire et les savonnières qui veulent obtenir de beaux orangés et autre chose ih!ih!

Vous pouvez aussi le prendre de ce beau blanc là, issu de commerce équitable et biologique,

Non-hydrogéné, riche en vitamine E, non-gras et merveilleusement profilé pour un pur « enfleurage.

 

HPIM5899                                    HPIM5901

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est de lui dont je vais vous parler  la palme sublimée,

En espérant sans hypocrisie, sans me voiler la face et presque toute  honte bue

 

Racheter en partie le lot de misères  dont il est entaché.

Tout simplement en appelant à la rescousse les bonnes vibrations des plantes et de mère nature , la patience et la douceur de l’amour aussi sont au rendez-vous de cette « sublimation ».

 

Choisissez vos plantes fraîches ou sèches à but parfumesque, thérapeutique, cosmétique, coloration  et captivez leurs  principes actifs et couleurs  et parfums dans ce beurre de palme bien blanc, supportant des longues chauffes, riche en vitamine E,de texture réellement peu grasse même crémeuse.

HPIM5889

 

 

Fleurs sèches de camomille allemande, fleurs  de sureau, fleurs de jasmin

et encens du Mont Athos (merci Irénée)

 

 

 

    HPIM5890

 

 

Je pratique ainsi

- 1e macération au bain marie pots fermés durant 2 bonnes heures.

- 2e macération dans le four porté à  chaud, et juste à chaleur tournante en touillant à l’aide d’une baguette le contenu des pots restés ouverts.

- Fin de macération sur le radiateur en automne hiver, ou sur le balcon baigné de soleil.

En protégeant les pots d’un pochon opaque.

Laissez vos macérations vivre tranquillement, au rythme du temps, du bon temps.

 

Un jour, le bon jour, plongez votre nez dans le pot et remerciez  ce beurre qui a su si bien chanter les qualités de vos plantes.

Portez le à chaud à nouveau.

Filtrez et souriez, le cœur en paix, certaine que ce macérât si harmonieux, vous le lui devez, à lui.

 

HPIM5895HPIM5898

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce beurre peut s’utiliser tel quel, ou marié à un de ses frères émulsifiants (ve, n°3 etc.) pour un baume, en cosmétique ,et ou en savonnerie.

Ces macérations requièrent, patience, recherches diverses pour harmoniser l'effet thérapeutique, attentives intentions.

Toutes actions s'inscrivant dans une optique de partage et de générosité et d'amour, il se peut même qu'il continue sa vie de sublimé entre les mains de vos amies cosméteuses de talent, pour le baptême d'un PP, toujours magnifié et serviable et sublimé sous leurs doigts magiques.

Alors il me semble pouvoir emprunter ceci:

 

"La beauté est universelle, seule la laideur est subjective "

 

7A89

 

Beurre aux feuilles de géranium odorant,     7AB9_1

roses rouges, menthe bergamote

et autres, ciblées je vous l'assure

pour le baptême savonnesque de PP

 

  Merci Michèle                                                   

 

Huile de coco faite maison

Trucs et astuces

Par CatherineNC

Il y a beaucoup de cocotiers en Nouvelle-Calédonie mais figurez-vous qu'on ne trouve pas d'huile de coco à acheter, sinon une huile qui vient de Singapour, c'est un comble !

Tout comme j'ai des pieds d'aloès au bas de mon immeuble, j'ai, devant mon entrée, de jolis cocotiers chargés de noix :

 

huile_de_coco_015huile_de_coco_011



 

 

 

 

 

 

et je rage de ne pouvoir acheter de l'huile de coco produite localement.

Après quelques recherches sur le net, j'ai essayé de produire mon huile de coco à partir de cocos fraîchement râpés achetés au marché municipal ; étant très maladroite avec les objets coupants, je n'ai pas pris le risque d'utiliser le coupe-coupe traditionnel.

J'ai trouvé 2 méthodes, l'une à chaud, l'autre à froid.

Dans les deux cas, il faut du lait de coco extrait de la pulpe râpée d'une noix bien mûre et de l'eau de coco ; l'eau de coco est contenue dans le coco mûr, en général, elle est jetée (celle des cocos verts se boit à la paille et c'est bon !); elle peut être récupérée avant d'ouvrir et de casser la noix, en perçant les 3 yeux situés en haut de la noix.

 

images

 

Dans les deux cas, j'ai pressé à fond une première fois, dans un linge fin mais solide, la pulpe de 2 noix pour en extraire le lait, puis retrempé mon torchon dans l'eau de coco et pressé à nouveau, à fond ; la pulpe devient sèche et peut tout à fait finir dans un gâteau, un gommage...

1/ Méthode à froid :

Placer le lait recueilli  dans un bocal transparent pour voir la séparation et laisser reposer une dizaine d'heures dans un endroit chaud, ici il fait dans les 30 degrés donc la température est idéale.

 

huile_de_coco_001

 

 

L'eau de coco fait office de ferment naturel ; l'eau se dépose au fond du pot, le gras remonte à la surface et, au bout de quelques heures, les protéines du lait se désolidarisent de l'huile.

 

 

huile_de_coco_016huile_de_coco_017

 

 

 

 

 

 

 

 

Il faut ensuite récupérer l'huile qui flotte, sans toucher à l'eau, et la passer dans un filtre, à café par exemple, pour éliminer les protéines. Je n'ai pas eu la patience d'attendre mais je pense qu'avec plus de repos les protéines seraient entièrement remontées à la surface de l'huile.

La prochaine fois, j'utiliserai un récipient à large bord car il n'est pas facile de récupérer délicatement l'huile dans un bocal à ouverture étroite.. hihihi.

On obtient une jolie huile pure et transparente qui sent très légèrement le coco.

 

 

huile_de_coco_019

 

 

Il s'agit d'un pot de yaourt, on récupère donc très peu d'huile pour 2 noix de coco, dommage.


2/ Méthode à chaud :

Mettre le lait à chauffer dans une casserole en remuant sans cesse ; la chauffe va permettre à l'eau de s'évaporer, le lait va épaissir et, au bout d'un assez long moment, les protéines vont commencer à se séparer de l'huile :

 

 

huile_de_coco_004huile_de_coco_006

 

 

 

huile_de_coco_007

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'odeur dégagée était tellement agréable que j'ai poussé le vice jusqu'à faire griller les protéines.

 

huile_de_coco_010

 

 

 

Voici l'huile obtenue, après filtration ; elle est plus trouble mais elle sent bonnnnnn !!!!!

Michèle, qui a reçu un échantillon de cette huile, pourra vous en parler.

La quantité obtenue est également petite pour 2 noix de coco, dommage....

Il existe certainement d'autres méthodes pour extraire cette huile artisanalement ; j'ai vu que Missmo en parlait sur son blog, mais elle n'a pas encore indiqué sa méthode, elle fait encore des essais ; j'espère qu'elle viendra nous en parler.

"Beurre d'ambre" ou comment fabriquer un beurre maison

Trucs et astuces

Par atelierdemichele

DSC03117

 

               Il y a plusieurs manières de fabriquer un beurre à partir d'une huile végétale que l'on apprécie:

- soit on l'achète tout fait.
Il peut s'agir d'une huile hydrogénée ou d'une huile mélangée à une huile végétale hydrogénée non identifiée

- soit on le fabrique avec un co-émulsifiant épaississant (l'alcool cétéarylique)

- soit on le fabrique avec un émulsifiant (glycéryl mono stéarate ou GMS vendu chez Bilby sous le nom d'émulsifiant de base).

Cet émulsifiant peut être remplacé par du glycéryl stéarate vendu sous le nom de VE.

 

DSC03099

 

                Beurre des 3 thés verts

 

          Cette fois, je cherche à me rapprocher de la formule d'un beurre d'avocat acheté chez Somerset aux USA.

Il est fabriqué à partir d'huile d'avocat combinée à des lipides du soja et à de la cire d'abeille pour lui donner une texture crémeuse.

          Je "zappe" les lipides de soja. On pourrait utiliser de la cire de soja mais je garde cette hypothèse pour un autre essai.

J'ai réalisé un beurre avec du cétyl palmitate (vendu sous le nom de substitut de blanc de baleine) et un autre avec des cétyl esters plus accessibles en France.

 

            DSC03116

L'astuce

Les malaxer longuement au cours du refroidissement pour éviter une recristallisation des esters.

      Pour cela, il suffit d'ébouillanter un mortier et son pilon pendant quelques minutes le temps de faire fondre les graisses au bain marie dans un bécher.

Dans l'évier, je pose mortier et pilon en marbre achetés une bouchée de pain chez le suédois jaune et vert bleu. Il me sert à tous les "gros travaux" cosmétiques.

     Je verse dessus en débordant complètement l'eau bouillie (1.7l la totalité de ma bouilloire électrique) et je laisse en contact le temps de faire fondre mes huiles au bain marie.

Lorsque le beurre commence à refroidir, j'essuie mortier et pilon chauds et je verse dedans ma préparation en cours de refroidissement.

DSC03105

      Je malaxe ensuite régulièrement en ramenant les bords qui figent plus vite au centre. Ne pas oublier ce qui fige sur le pilon et bien malaxer pour faire fondre les grumeaux.

DSC03107

Au bout d'une petite demi-heure, on obtient un beurre souple à couler en pots dès que possible.

Il va durcir en 24/48h et pourra être utilisé comme un beurre dans une émulsion ou un baume.

DSC03106


Selon l'huile de départ le beurre sera plus ou moins pénétrant mais il aura plus d'onctuosité que les beurres réalisés sans malaxage. Ces derniers ont un côté un peu cassant.

je ne pense pas qu'ils pourraient être utilisés tels quels alors que ces deux beurres malaxés sont tout à fait adaptés à un tel usage.

 

                 Le Beurre des 3 thés verts  au cétyl palmitate

      Réaliser une macération à chaud au bain-marie avec 3 thés verts bio (Maté vert, Sencha premium, Pu Er vert)

DSC03098

- 15g macérat de 3 thés verts sur coco fractionné
- 9g cétyl palmitate
- 2g cire d'abeille de Bilby
- 1 goutte antioxydant CO2 de romarin

Malaxage lent au mortier ébouillanté

DSC03111

 

Le résultat donne une merveille de beurre fin, si joli que je le garde tel quel comme baume de visage anti-oxydant pour la nuit.
Il sent discrètement le romarin.

 

             Le beurre d'ambre aux cétyl esters

     Un cadeau d'exception m'a été envoyé l'an dernier par la douce Irène : une macération huileuse  d'ambre gris dont le facteur m'a renversé une partie. Le cochon!

Il a une odeur absolument renversante, un réel parfum à lui seul.
J'en fais donc un beurre pour l'utiliser de la façon la plus pure possible.

 

- 15g macération huileuse d'ambre gris  (merci Irène!)
- 35g huile de coco fractionné
- 18g cétyl esters
- 4g cire d'abeille de Bilby

- 30 gouttes de macérat de rocou du Pérou  (merci Malegria)sur coco fractionné pour la couleur.

Malaxage lent au mortier ébouillanté.

DSC03110

 
J'ai dessiné quelques "zigouigouis"  comme Mlk à la surface mais c'est un beurre dur.

     La part d'huiles liquides a été augmentée car je trouve que les cétyls esters durcissent plus que le cétyl palmitate.

Le beurre se solidifie comme un cérat au bout de 24/48h et devrait être formidable dans une crème ou un baume à laisser vieillir quelques temps.

      Le toucher reste fin, plus nourrissant que le beurre des 3 thés verts car le macérat d'Irène a été réalisé sur une vraie huile.

D'ailleurs Irène, reine des parfums et des liens, tu devrais nous dire où se procurer ce merveilleux ambre gris, sur quelle huile et comment tu as procédé pour faire cette macération des dieux...

DSC03109

"Beurre d'ambre léché jusqu'à la dernière goutte"

 

J'ADORE le parfum, j'adore l'effet et je compte l'utiliser tel quel comme concrète. 

Idée pour emballer les savons

Trucs et astuces

Par Anouck 31

DSC01446

                          Depuis que j'ai appris à savonner, on peut dire que je

         savonne.... un peu trop d'ailleurs!! 

 Mais les fêtes approchent et le casse tête des

 cadeaux aussi... Donc un petit savon fait maison sera  tout à fait dans la 

        tendance écolo de cette année!

DSC01456 Il me fallait un moyen rapide et original pour emballer mes

créations et surtout mes amis!!!

J'ai découvert  récemment que le papier de soie  existait en plusieurs couleurs

plus belles les unes que les autres. Et comme je pense toujours "savons"

quand j'entre dans les magasins de loisirs créatifs, il m'est donc venue l'idée de les y  envelopper 

en finissant par un joli noeud de raphiaDSC01399 coloré. Et pour faire plus festif , vous pouvez les envelopper

dans du papier cellophane (ici récupéré!) avec toujours le raphia comme

finition.Chaque savon à son étiquette indiquant les huiles saponifiées, les HE

utlisées,et la date de fabrication.(Merci Annie pour cette idée...) 

 

DSC01404

      C'est rapide et très facile à réaliser.

Voici donc mon emballage tulle (que m'a enseigné Annie et qui m'a aussi appris  

à savonner ..) Cela nécessite de la couture mais c'est intéressant pour les savons 

avec des formes particulières.

                                                                        DSC01409 

                                                                                           


Faire son tampon à savon (4)

Trucs et astuces

Par Irene1


tortillons_titre



Cette fois, nous allons utiliser la méthode dite des boudins,  bien connue en modelage, et que je préfère appeler « tortillons » ! Et je suis sûre que vous allez beaucoup aimer !

 

 

 

 

 

 

 

Petit rappel : mouiller un peu la pâte avant de poser un élément dessus, cela suffit à le faire adhérer.

Pour faire un tortillon, il suffit de faire rouler un morceau de pâte sur un support : un peu de patience suffit.

Nous voici donc avec notre plaque bien égalisée de pâte ; on va dessiner un cercle avec un bouchon quelconque et positionner le tortillon sur notre marque.

tortillon_1

tortillon_3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

tortillon_5

 

 

 

 

 

 

 

Le cercle est fait : tortillons_8

 

 

 

 

 

On crée le motif que l’on désire avec d’autres morceaux de tortillons.

tortillons_10

 

 

 

 

tortillon_11

 

Et on enjolive à son idée mais, évidemment, avec des motifs en  relief.

 

 

Tampon à savon, méthode mixte (3)

Trucs et astuces

Par Irene1


tampon_105







On complique un peu les choses …Il s’agit maintenant d’une méthode mixte.

 

On applique sur un bloc de pâte, une forme, en l’enfonçant.


tampon_mixte_6

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Puis, on découpe une autre forme, sur une épaisseur de pâte plus fine, destinée à être à l'intérieur de la première forme  :

 

tampon_mixte3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il faut légèrement humidifier la pâte afin de s’assurer que les deux parties vont bien adhérer l’une à l’autre.

Et enfin, on s’amuse – ou pas – à faire des petits motifs (ici avec l’embout de la poche à douille).

 

tampon_en_creux_3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et on égalise bien le tout une fois la pâte sèche.

Tampon à savon en creux (2)

Trucs et astuces

Par Irene1

tampon_432



Cette fois, nous allons appliquer une méthode également très simple, mais pour laquelle il vous faudra un peu plus de matériel ; Ce matériel – au cas  vous ne l’auriez pas encore dans votre cuisine, vous permettra de préparer ensuite de délicieux biscuits …

 

Il s’agit tout simplement d’emporte pièces plus une poche à douille avec des embouts. Vous n'utiliserez d'ailleurs que les embouts.

 

tampon_22

 

 

 

 

 

 

Nous reprenons donc la méthode des règles permettant à la pâte d’être étalée de façon égale et vous pouvez parfaitement utiliser votre rouleau à pâtisserie, ou une bouteille. Une planchette et le fil pour décoller ensuite la pâte.

 

tmpons_111

 

 

 

 

 

 


Les photos ci-dessous se passent de commentaires :

 

ttampons_233tampon_66

 

 

 

 

 

 

 

Vous ôtez la pâte autour du motif et vous attendez un moment avant de la sortir délicatement de « moule ».

Une fois sèche, vous la polirez doucement.

tampons_21


 

 

 

 

 

 

 

Et voilà !

Réaliser son tampon à savon (base) 1

Trucs et astuces

Par Irene1

TAMPON4

Si vous avez envie de faire un petit tampon spécial, pas de problème.

Il vous faudra acheter seulement de la pâte à modeler synthétique. Pourquoi pas en terre ? Tout simplement parce qu’il faudrait la cuire et même une pâte qui n’a pas besoin de cuisson reste fragile, et une petite plaque de papier de verre très fin. Le reste, vous l’avez chez vous.

 

Dessinez votre modèle sur un support que vous puissiez découper, ou décalquez le.

Découpez et appliquer sur votre pâte que vous aurez auparavant bien égalisée (pas comme moi sur les photos pour aller vite !).

Pour ce faire, j’utilise les réglettes qui servent à faire les biscuits.

TAMPONS2

 












Appuyez un peu pour que le dessin ne bouge pas et découpez délicatement autour.tampon1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Passez un fil sous la pate, si nécessaire, pour la décoller.

tampon3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laissez sécher, cela va assez vite (normalement une journée) et utilisez le papier de verre pour bien fignoler.

 C’est tout !

Delikatessen

Trucs et astuces

Par mlkline

J'ai beaucoup entendu parler de l'huile de concombre( Michèle, Patte) et tant d'autres

et le concombre est mon alicament préféré et je le mitonne à toutes les sauces de préférence très pimenté, cuit aussi comme mon frère me l'a fait découvrir

J'ai donc fouiné sur le net et les tarifs m'ont un peu refroidi, mais l'idée et l'envie me sont restés chevillés au corps et les effluves dont vous avez si bien parlé Mesdames ont éveillé ma concupiscence olfactive

Bref, j'ai tenté mon macérat de concombre sans le relever d'une frisure de persil ihih

Méthode/ couper de fines tranches d'un ferme concombre biologique

                 étaler les tranches sur un plat allant au four

                 chauffer à environ euh! thermostat 8

                 éteindre le four, mais laisser à la chaleur tournante

Quant vous estimez que vos tranches ont perdu l'eau sortez les du four et humez la bonne odeur de ces tranches

                  Prélevez les délicatement et baignez les dans un bain d'huile de jojo ou coco fractionné+ vitamine E

                  Mettez dans un bain marie pendant environ 1 heure(tendre hein! Le Bm) les tranches fondent un peu, beaucoup

                  Filtrez ce qui reste des tranches

et faites sentir à une ado qui passe dans le coin et qui n'y comprend rien et vous regarde d'un oeil rond et ahuri

                  Et succombez à sa réponse « Cela sent l'asperge »

Alors je demande aux dames qui ont entre les mains leur précieuse huile de concombre

                       C'est Vrai, de vrai de vrai!

Alors moi même si cela sent l'asperge, je l'adore mon huile de concombre

LaTable cosmétique  Byebye