Si vous n'en avez pas marre de me voir par ici, je vous dévoile ma trouvaille du jour, une crème stable fabriquée de manière un peu incroyable:

- à froid
- sans émulsifiants (ni borax évidemment)
- sans cire d'abeille
- avec près de 75% de phase aqueuse et environ 25% d'huiles.

Si, si, c'est possible.

 

** En voici la preuve par 7 **

100_2956    

          Mais avant, prenez un siège, asseyez-vous  confortablement, je vous raconte son histoire... J'ai dû être conteuse dans une autre vie.

 

          Je fabrique de temps en temps des crèmes pour une peau sèche et intolérante qui passe régulièrement par ici.
Elle est intolérante aux émulsifiants (j'en ai testé quelques uns dont l'olivem pourtant réputé hypoallergénique) et peut-être à certains conservateurs également.

C'est un peu aussi grâce à elle que j'avance en matière d'émulsions. Car je pense qu'il lui faudrait surtout des émulsions Eau dans Huile mais l'essai avec un émulsifiant de ce type n'a pas été concluant.

 

          Elle a fort heureusement obtenu une victoire avec son cérat-crème dont elle donne une nouvelle version.

Je la sais attachée à chauffer le moins possible lorsque c'est faisable, or dans le cérat-crème, il faut liquéfier  certains ingrédients.

C'est donc en relisant la formule de Venezia et en m'étonnant de l'efficacité des triglycérides sur sa peau que je me suis penchée sérieusement sur le pot de polyglycérides de l'huile de graines de tournesol que j'ai fini par acheter.

J'utilise très peu la lanoline, difficile à dompter mais je lui reconnais néanmoins quelqu'intérêt.

L'INCI du produit: Oleic/linoleic/linolénic polyglycérides soit la fraction intéressante des acides gras essentiels de l'huile de  tournesol. Ces polyglycérides expliquent son action nourrissante, protectrice et anti-âge.

100_2955
Lanoline à gauche et substitut à droite

 

             Heureusement que ce corps gras est rebaptisé substitut végétal de lanoline sinon je n'aurais jamais pensé à l'utiliser comme je viens de le faire. Pour une fois, je ne râle pas contre les fournisseurs qui baptisent les produits de noms fantaisistes!

Ce substitut se présente comme un composé très hygroscopique, ambré, pâteux et collant comme la lanoline mais en plus liquide.

En lisant la fiche technique d'aroma-zone, je suis tombée sur une phrase indiquant qu'il pourrait se substituer à la lanoline (bien entendu) ET à la vaseline.

 

         Et là, j'ai rebranché quelques connections neuronales mal utilisées ces dernières années.

On fabrique des pommades à l'ancienne avec le mélange lanoline/vaseline ou lanovaseline juste:

- en triturant le tout à froid au mortier et,

- cette pâte accepte très bien une bonne proportion de phase aqueuse sans se déphaser.

 

          Ces pommades ont un toucher plus rustique qu'une émulsion mais permettent très bien l'application de quelques ingrédients actifs bien choisis. Je regrette que le site vendeur ne propose que des formules où il faut chauffer la lanoline.

Comme le cérat sans borax que j'adore, ce type de pommade pourrait mettre au repos une peau qui n'en peut plus ou pour laquelle rien ne marche. Le cérat est un  peu plus onctueux.

Ne sachant pas exactement combien d'eau pouvait absorber le substitut de lanoline, j'ai tablé sur une base de 50/50 pour respecter les proportions choisies par Venezia. Mais dans l'euphorie qui a suivi l'absorption sans problème, je suis montée grosso modo à 25 huile/75 eau!

C'est devenu "une crème pommadée".

 

100_2950
Je n'ai commencé à prendre des photos qu'une fois l'eau rajoutée      

 

          Si vous avez bien écouté, vous aurez remarqué que j'ai parlé de vaseline...

Une huile minérale! Un dérivé de l'industrie pétrochimique que tout le monde rejette aujourd'hui et que jamais, au grand jamais les "naturelles" que nous nous targuons d'être n'utiliseraient! Surtout que depuis peu, nous sommes devenues sages. ;)

Ben oui, mais par quoi la remplacer?

Mais par un beurre végétal pardi! Non, pas par du karité, je vous vois venir...

          Il faudrait un beurre bien mou et fin comme la vaseline, qui se marierait parfaitement au substitut de lanoline et qui serait dérivé d'une huile que ma copine à peau de princesse supporte sur le visage: l'avocat, l'argan, le jojoba...

Non, pas de substitut de beurre maison. Elle ne supporterait pas l'alcool cétéarylique.

J'y pense et puis j'oublie.

J'y pense surtout quand je suis seule la nuit... C'est de qui ça déjà ?

 

          Enfin, bref, je vais ce matin ouvrir ma boîte aux lettres et je tombe sur un paquet dans lequel Zinette, la gentille Zinette m'offre (je suis très gâtée, je vous le dis!) un pot de beurre d'avocat dérivé de l'huile pressée à froid, pas un beurre avec l'huile hydrogénée x.

Du coup, je me mets à y penser aussi dans la journée et une fois le dîner terminé, hop, hop, fioles et flacons, balance et spatules, mortier et pilon et ... surtout, un sacré coup de main pour triturer pendant près d'une demi-heure (Venezia le vaut bien, elle m'a offert un lait anti-inflammatoire qui a réglé une douleur dans la main en un rien de temps!).

La table ronde est chargée, coup d'oeil à droite, coup d'oeil à gauche ...  pas de protestations, je pousse tout mon petit monde dehors et j'y vais!

100_2948
Au cours de l'incorporation de l'eau. On voit que la texture est moins liée.


Voulez-vous que je vous raconte la formule ?


          Alors, pour environ 100g, j'ai repris presque à la lettre les ingrédients qu'utilise Venezia dans son dernier cérat-crème en dosant a minima les actifs et huiles essentielles.

          Pour majorer l'hydratation, j'ai choisi de rajouter du silk gel en plus de la glycérine mais on pourrait l'omettre car je comptais ne mettre que 50% de phase aqueuse.

          Il est impératif de travailler très proprement. Je passe le mortier et le pilon intégralement à l'alcool ainsi que mes mains très régulièrement alcoolisées au cours de la trituration. Si vous supportez, il est évidemment possible d'incorporer un conservateur reconnu au sein de la formule.

          Le squalane a été remplacé par du végélane (qui est du squalane) et du tocolive (ou vitamolive) tous deux issus de l'huile d'olive et achetés chez New Directions uk. Ce sont des produits très proches du sébum et le tocolive est très riche en insaponifiables de l'olive.

 

          Je vous avais promis la preuve par 7 ? La voilà :
 

** Preuve par 1

- 7.5g substitut végétal de lanoline

- 5g beurre avocat ou autre beurre mou
 

Peser les deux dans un mortier et triturer avec le pilon en mouvements de rotation jusqu'à entendre la crème "claquer" et former des "fils". La crème fait des "clacs clacs" caractéristiques de la lanoline triturée. En fait, elle colle au pilon et en l'étirant, l'arrachement du pilon produit le "clac"

100_2951

 

** Preuve par 2

- 7g huile de jojoba bio

- 6g autre huile fine (végélane, tocolive à remplacer par du squalane).
 

Triturer entre chaque ajout en faisant "claquer" la crème.

 

** Preuve par 3

- 3.5g silk gel ou fucogel (Bilby, aromantic, Zinette): polysaccharides très hydratants. Ou complexe hydratant, ou rien (remplacer alors par de l'eau)

- 4g glycérine végétale bio
 

Triturer entre chaque ajout jusqu'à obtenir une crème lisse.

 

** Preuve par 4

- 66.5g eau de source
 

A rajouter de 5g en 5g environ en triturant tout doucement jusqu'à absorption complète. Prendre son temps et bien garder le pilon au fond du mortier en tournant.

Quand les 5g sont absorbés, donner quelques tours de pilon bien vigoureux avant de rajouter de l'eau. La crème prend rapidement un bel aspect blanc, lisse et brillant.

Ramener régulièrement à la maryse, la crème du bord vers le fond du mortier et triturer.

Il faut impérativement un mortier lisse et pas ces mortiers alimentaires au fond granuleux qui accroche. J'utilise un mortier en inox mais la porcelaine convient parfaitement.

 

** Preuve par 5

- 0.5g extrait de pépins de pamplemousse concentré

Triturer, bla, bla, bla...

 

** Preuve par 6

Actifs: 2 gttes de chaque extrait CO2: rose, argousier, calendula.
 

Tri... bla, bla, bla...

 

** Preuve par 7

Huiles essentielles: 2 gttes de chaque: géranium bourbon Florame, lavande d'altitude Florame, ylang-ylang extra Myrtea.

Triturer entre chaque ajout et couler en pots propres ou mieux en tubes car il n'y a pas de conservateurs.

 

Et voilà, c'est tout!

 

                        Les proportions finales :

- 25.5g huileux (substitut de lanoline, beurres mous, huiles, émollients)

- 74,5g aqueux (eau ou hydrolats, glycérine, polysaccharides, EPP)

Non comptés: 12 gouttes d'extraits CO2 et HE. Je n'ai pas testé le pH.

On pourrait très certainement faire varier les proportions pour améliorer la texture. C'est un premier jet!

 

          On obtient une crème lisse très stable qui pénètre très rapidement. Sur les mains, la peau semble repulpée, souple et fine alors que l'application est plutôt "sèche".

Tout cela, sans aucune sensation grasse même si je pense que d'autres essais pourraient apporter encore plus de moelleux.

Edit: Je l'ai testée le soir au coucher sur mon visage qui a plus besoin d'être nourri que d'habitude et c'est surprenant comme les petites ridules sont gommées, la peau est souple et ... il va falloir que je m'en concocte une, moi, de crème pommadée!

100_2957

A priori, je pencherais pour un poil moins de phase aqueuse, plus de beurres et d'huiles végétales. Il manque certainement l'argan, le sésame et l'eau d'or.

On pourrait peut-être zapper le beurre et utiliser l'huile d'avocat directement puisque Aromazone indique que le substitut remplace la lanoline et la vaseline aussi.

 

Une diminution du poids de substitut de lanoline donnerait-elle un peu plus d'émollience, tout en acceptant une telle phase aqueuse?

Peut-être mais je ne suis pas si sûre que ce soit judicieux car ces triglycérides ont une propriété en or pour les peaux sèches, c'est qu'ils forment une barrière protectrice qui lutte contre la déshydratation.

Or ma formule ne comporte pas de cire d'abeille qui joue ce rôle dans le cérat-crème. Et il faudrait chauffer pour la faire fondre...

Tous les essais sont donc permis et bienvenus.

 

          La "crème pommadée" ne sent pas beaucoup puisqu'il n'y a que 6 gouttes d'HE pour 100g et je souhaite qu'elle apporte un peu de répit à la peau de notre princesse au petit pois. J'envoie ce message avant qu'elle ne reçoive son pot.

Sinon, comme d'habitude, ses mains et ses pieds seront bien hydratés et nourris ;)


Cadeau d'Odeur

Trucs et astuces

Par cshabou

Je suis une fan des vide-greniers et j'y découvre des choses précieuses, toujours de peu de valeur mais qui s'aditionnent en petits bonheurs qui sont le sel de la vie.
Je feuilletais cet après-midi une de mes trouvailles, un beau livre*  cédé pour rien ou presque et je me suis dit que ça pourrait être une idée en ces temps d'avant fêtes.

Un pot-pourri à faire soi-même avec les mille et une variations de présentation que votre talent créatif pourra inventer :

  • "50 grammes de chacune des plantes suivantes : verveine, citronelle, romarin, menthe, mélisse, sauge, pélargonium
  • des écorces de citron vert et de citron jaune
  • 2 batôns de cannelle
  • 1 gousse de vanille
  • 3 gouttes d'huile essentielle de lavande
  • 3 gouttes d'huile essentielle de Petit grain bigarade ou de néroli
  • 1/2 c. à café de noix muscade râpée
  • 1/2 c. à café de clous de girofle

Mélanger tous les ingrédients dans un bol. Pour le décor, vous pouvez ajouter des pétales de fleurs aux couleurs assorties."

Je vais ajouter quelques étoiles de badiane (j'aime l'anis), de l'écorce d'orange, de l'he de cèdre qui va bien avec la cannelle et l'orange, un peu de poudre d'iris pour faire tenir l'odeur et quelques minuscules graines sèches dont les sous-bois sont tapissés en ce moment.
J'ai trouvé récemment des moules à boules de noël en forme de (grosses) gouttes. En les perçant de quelques trous, remplies de ce mélange, garnies de rubans brillants de couleur vive, on en fera, au choix, des boules pour le sapin ou le décor odorant de la
table de réveillon.
Matières, textures, couleurs, odeurs......que de possibilités de création !

*Les secrets de Grand-Mère de Laura Fronty et Yves Duronsoy

Voilà, je crois que ce titre exprime vraiment ce que j'ai fais! De la fantaisie! Sans savoir si ce que je faisais était faisable, sans connaitre la façon de procéder! Malgré mes recherches sur Google, je n'ai pas trouvé d'info, je voulais faire une "teinture glycériné" mais je ne savais pas comment procéder..Alors, j'ai rempli un petit bocal de gousses de vanille bourbon coupé en morceaux et j'ai rempli de glycérine!
Voici les photos avant/après:

Je me suis dis que la glycérine fera ce qu'elle a envie de faire et je verrai bien...

teinture_vanille_glyc_rine


Elle s'est pas trop mal débrouillé ma glycérine! Regardez ce qu'elle m'a fait quelques semaines après:

teinture_vanille_glyc_rine_mur

Hein, pas mal, elle a bien bossé car ça sent divinement bon la vanille!! Au départ, j'avoue que je voulais faire cet "teinture" pour fabriquer avec des lotions "coquines" puis...à la lumière de ce que m'a dit Michèle, je vais, par précaution" y rajouter un conservateur! Mais le germall+, faut pas l'avaler quand même? Alors, on va garder ça pour des crèmes de massage...ça fera très bien l'affaire!

Note: je suis ouverte à vos critiques!!^^

Heu...j'ai mis ça dans trucs et astuces mais dites-moi où c'est plus approprié?

Idée d'emballage pour savons

Trucs et astuces

Par CatherineNC

Lors de mon récent séjour à Tahiti dans le cadre de mon travail, j'ai séjourné à l'hôtel Beachcomber, près de Faa. Faaa.

Dans la salle de bains étaient présentés des petits savons dont l'emballage m'a séduite. J'ai pensé à mes amies "savonneuses" et me suis dit que certaines pourraient être intéressées par cette idée.

Les petits savons tout blancs sont présentés dans un emballage en carton ondulé, découpé et plié de façon à former une petite boîte adaptée à la taille du savon, avec une découpe ovale sur le dessus permettant de voir, toucher et sentir le savon.

Savons_chocolats_011

Savons_chocolats_014




Voici ce que donne cet emballage, une fois déplié. J'ai souligné en rouge les pliures du carton et en noir les découpes.






Savons_chocolats_010













Voilà, j'espère que cela pourra vous donner quelques idées.


convertisseur poids/pourcentage

Trucs et astuces

Par malegria

Je suis tombée sur ce lien donné sur un forum cosmétique-savon-bougie en espagnol. A l'origine il sert pour les savons mais je m'en sers pour les crèmes. Je le trouve très pratique car on peut élaborer une recette en pourcentages et la convertir en grammes suivant la quantité qu'on désire, ou reprendre une recette existante pour déterminer le pourcentage de chaque ingrédient et ne pas se tromper lorsqu'on veut faire une autre quantité. En plus il fonctionne aussi bien en grammes, kg, onces et pounds (livres?).

http://soap.indiboi.com/

Il calcule tout à notre place, ça simplifie la vie :)

Le Cérat de Galien sans borax (borate de sodium)

Trucs et astuces

Par atelierdemichele

          J'utilise la rubrique "trucs et astuces" et non "les bases" pour la formule de ce cérat de Galien mais il n'y en a pas vraiment, si ce n'est que les proportions de phase aqueuse et huileuse sont telles qu'il n'y a pas besoin de borate de sodium (ou borax) pour faire prendre l'émulsion.

Les cérats sont constitués d'un mélange d'huiles et de cires. Le plus vieux cérat qui est parvenu jusqu'à nous est celui de Galien à partir duquel on a inventé le cold cream.

 

          Le baume pour lèvres est souvent le premier cosmétique que les novices fabriquent.
Pour commencer à faire des émulsions, la première crème est souvent le cérat de Galien.
Je pense que la première crème devrait se faire avec une excellente cire émulsifiante et surtout une bonne formule!


          Je trouve cela très dommage de commencer par ce qui me semble paradoxalement, le plus difficile: fabriquer une crème eau dans huile, qui tienne, qui soit agréable et qui ne soit pas trop grasse avec une telle proportion de gras et tant de cire d'abeille qui fige rapidement.

Pourtant j'aime beaucoup le cérat de Galien qui porte le nom du père de la pharmacie.

J'en fabrique par 60g seulement (qui me dure environ 1 mois hors du frigo et sans conservateur) et j'en ai toujours un petit pot quelque part.

100_2229

 

          C'est un produit polyvalent qui me sert:

- pour nourrir les pieds le soir.
Je profite de cet instant pour me détendre, réfléchir, prendre du temps pour moi.

- pour nourrir les cheveux après le shampoing: une lichette chauffée dans les mains et passée sur le cuir chevelu (ou sur les pointes sèches pour les cheveux longs secs).
Un coup de brosse et c'est tout.

Pour cet été, il pourra être utile en masque avant le shampooing pour lutter contre les effets désséchants des bains de mer ou de piscine.

- pour les lèvres en couche plus ou moins épaisse avant le coucher avec le secret espoir que mon compagnon de lit ne mangera pas tout
- comme véhicule d'HE quand j'ai besoin d'une dose unique. L'huile est quelquefois peu pratique, elle coule, il faut un récipient ...
- comme crème nourrissante des mains quand j'ai effectué de gros travaux, testé des savons encore un peu trop basiques...

Je ne l'utilise donc pas sur de grandes surfaces de peau mais plutôt comme produit d'appoint et en couche mince. Le "secret" est donc de ne prélever qu'un petit film à la fois, en lissant la suface du pot et d'en remettre si nécessaire

 

Voici la formule originale donnée par Tallulah :

53.5% huile d'amandes douces
33% eau de rose
13% cire d'abeille
0.5% borate de Na

Des générations l'ont fabriquée ainsi mais je la trouve trop grasse, lourde et difficile à faire pénétrer.
De plus elle comporte de l'huile d'amandes très oxydable alors que la formule ne comporte pas d'anti-oxydant donc il est conseillé de garder le pot au réfrigérateur et de l'utiliser rapidement.

 

 100_2228

 

Ma formule pour un pot de 60g

36g d'huile végétale
15g d'eau, d'hydrolat ou un mélange des deux
9g de cire d'abeille bio en feuilles (je n'utilise plus celle en bloc)
+ antioxydant fortement recommandé (vit E, extrait de romarin...)
+/- HE

 

Mode opératoire

- Chauffer au bain-marie les huiles, l'antioxydant et la cire jusqu'à environ 55/60°

- Chauffer l'eau et/ou les hydrolats à la même température

- Verser l'eau dans les huiles hors du bain-marie en fouettant très vigoureusement (j'utilise un mousseur à lait à piles)

- Fouetter environ 1 minute jusqu'à ce que l'émulsion prenne sur les parois du récipient.
Ajouter les HE à ce stade si vous en mettez.

Fouetter quelques secondes supplémentaires en ayant soin de ramener constamment la crème des bords vers le centre.

-Verser dans un pot brun stérile.
Laisser refroidir avant de fermer le pot.

L'émulsion ne se cassera pas.
Le cérat durcira doucement et la surface sera suffisamment ferme pour permettre d'en prélever un film à chaque utilisation.

 

          Je recommande d'utiliser de la cire d'abeille bio en feuilles.
Elle est beaucoup plus fine et plus facile à travailler que celle vendue en blocs.
Le nettoyage des instruments aussi en est grandement facilité notamment pour les baumes.

Voici le dernier cérat  en date fabriqué avec de l'huile de roses rouges et un excellent HA de rose bulgare.

 

  100_2230

 Je voulais les utiliser dans la forme la plus brute possible.
Une délicate odeur m'enveloppe donc quand je l'utilise...