"Laboutik Ducor": Beurre corporel à la framboise

Soins du corps

Par atelierdemichele

           Promis, j'arrête bientôt avec les micas!
Et j'arrête aussi les olivem et le karité.

   ;o)   :o))

Quand j'ai vu ça chez Eauderose, j'ai tout de suite eu envie de tester comme elle, plein de choses dans une copie de beurre corporel de la célèbre "boutique du corps".

J'expérimente quelques nouveautés pour moi avec les émulsifiants et l'huile végétale de base couplée à du beurre de karité nilotica.

cosm_to_013

 

*** L'huile de pépins de framboise

Elle est anti-oxydante et anti-inflammatoire.
Composée de plusieurs tocophérols (vitamines E) et  de vitamine A, elle n'a pas l'odeur qu'évoquent toutes les huiles de pépins ou de noyau de fruits (abricot, mangue, fruit de la passion, pépins de fraises...).

L'huile contient beaucoup d'acides gras omégas 3 et 6 et est très intéressante comme réparateur cutané.

Elle est pressée à froid et non raffinée. Son odeur est donc assez prégnante et doit être masquée après la fabrication.
 

*** L'extrait CO2 de framboise

Il est également anti-oxydant et riche en gamma-tocophérols pour compléter les tocophérols de l'huile végétale correspondante.
Il est intéressant dans les soins pour peaux matures.

Ce CO2 est légèrement jaune donc il ne masque pas trop la couleur de base de la crème comme les CO2 d'argousier, de calendula  ou de carotte qui ont joué des tours à Eauderose.

cosm_to_004


***
L'alcool béhénylique

comme épaississant, co-émulsifiant et stabilisant.

Je le teste pour la première fois et je ne saurai dire ce qu'il a de bien particulier par rapport à l'alcool cétéarylique ...


***
L'olivem 800

Un cousin de l'olivem 1000 que j'utilise énormément.
Il est moins "naturel" que ce dernier car c'est un cétéareth-6 olivate.

Il a pour particularité de ne pas épaissir et de permettre des émulsions très fluides voire sprayables si on ne le couple pas avec un épaississant.

Il se présente aussi en paillettes blanches et l'émulsion se fait à haute température (70/75°).
J'ai choisi l'olivem 800 car dans la copie de ces beurres, le toucher "conventionnel" est important surtout si l'on n'utilise pas de dérivés siliconés.

Alcool béhénylique et Olivem 800 se trouvent outre-atlantique ou chez Missmiss en France.

 

cosm_to_012

 

Blandine a essayé avec du BTMS certainement pour cette raison là.

          Si vous n'avez pas d'olivem 800 mais du BTMS, voici une version générale que j'avais bien aimée et baptisée:

beurre corporel ZEBODICHOP en grammes:

- Phase huileuse: 6 BTMS, 2 emulsifan CB (ou polawax ou cire n°1), 8 HV très fines (squalane, coco fractionné), 6 karité
- Phase aqueuse: 73.5 eau et/ou hydrolat, 3 glycérine
- 3è phase: 0.5 conservateur, 1 HE

Emulsification à 70/75°
Ne pas oublier de rectifier l'eau perdue par évaporation pour retrouver un beurre souple.


         

*** Huiles essentielles

Je voulais un mélange suffisamment odorant pour couvrir l'odeur de la crème de départ. Il fallait donc des huiles puissantes.

Et si possible une odeur évocatrice de fruit, à défaut de framboise...

C'est une challenge que je ne pense pas avoir gagné pour le moment malgré les indications trouvées sur ce site d'aromathérapie.

Il s'agit d'un mélange supposé avoir l'odeur du Bubble gum:

- 4 parts  de pamplemousse
- 2 parts d'ylang ylang
- 1 part  d'eucalyptus radiata

En considérant qu'une part faisait une goutte, j'en ai préparé 70 gouttes et j'ai mis 60 gouttes du mélange (donc 2g) dans mes 100g de beurre corporel.

Sur une touche de parfumeur, ça fonctionne assez bien mais dans l'émulsion, pour l'instant ce n'est pas encore ça.

On obtient une  odeur douce sur fond fleuri que j'aime assez mais qui ne me fait pas penser au bubble gum ou alors ce serait un bubble naturel, pas du tout chimique  ;-)

Le parfum des huiles essentielles évolue toujours dans le temps et mon beurre corporel vient d'être fabriqué donc gardons l'espoir!

cosm_to_005
Un merci spécial à Malégria grâce à qui je peux centrer mes images.
Enfin, ça marche et c'est plus beau ...


Formule de LABOUTIK DUCOR, beurre ottoman

Je rigole toute seule en écrivant ces noms de crèmes . Mon eau de rose n'est malheureusement pas turque ;-))


- Phase aqueuse

45 Eau de source
10 Eau de rose bulgare (clin d'oeil à l'inspiratrice de cette crème)
3 Glycérine végétale bio
1 Allantoïne
0.3 Gomme xanthane

- Phase huileuse

10 Beurre de karité nilotica (riche en oléine)
8 Huile de pépins de framboise
4 Huile de coco fractionné
2 Olivem 800
2 Glycéryl stéarate (VE)
2 Alcool cétéarylique
2 Alcool béhénylique
2 Lanoline végétale: chez Aroma-zone
0.2 Antiox Cos

- Troisième phase

3 NFF (agent hydratant)
2 Huiles essentielles
1 Extrait CO2 de framboise
1 Silicone naturel (extrait de champignons filmogène non occlusif et glissant): Chez Aromantic
1 Arrow-root tamisé
0.5 Conservateur

Acide lactique pour rectifier le pH
Mica violet dilué dans de l'huile de figuier de Barbarie.

Mesures en grammes

cosm_to_007 cosm_to_006

Mode opératoire

- Dans un bécher désinfecté, pesez la phase huileuse et porter à 70/75°.

- Dans un bécher désinfecté, porter l'eau à 37° et former un gel fin avec la gomme xanthane introduite pincée après pincée tout en mixant fortement pour ne pas avoir de grumeaux.

- Ajouter les autres ingrédients de la phase aqueuse et porter à 70/75°.

Une astuce pratique:

En mettant d'abord votre phase huileuse à chauffer, vous aurez le temps de peser et former la phase aqueuse.
Vos deux phases arriveront à peu près au même moment à la bonne température dans le même bain marie.

En outre, vous aurez moins de perte  en eau si cette phase aqueuse chauffe moins longtemps.


- Verser la phase aqueuse dans l'huileuse et mixer pendant 3 minutes pour former l'émulsion qui prend très rapidement.

- Faire refroidir la crème qui épaissit alors fortement et mélanger à la spatule souple.

- Rectifier la perte en eau si besoin est et ajouter la troisième phase à froid.

 

*** La surprise du siècle

Le mica violet ne colore presque pas la crème, même en en rajoutant une rasade pincée!

cosm_to_008
La crème est presque incolore (?)
 

J'ai donc complété avec de la bonne vieille macération d'orcanette dans du coco fractionné que j'avais prévue sur le comptoir et dont je disais un peu de mal beaucoup de bien il n'y a pas si longtemps!

cosm_to_009
Orcanette ajoutée au goût...
 

La couleur est donc plus parme que violette (bon, c'est vrai que la framboise n'est pas violette mais je voulais tant une crème violette! Mlk, à toi de tester, ce n'est peut-être pas foutu!).

 

*** La phototoxicité de l'HE de pamplemousse

L'IFRA préconise d'utiliser moins de 4% de cette HE dans les produits destinés à rester sur la peau pour éviter la photosensibilité.

Pour 100g de crème, il faudrait donc moins de 4g d'HE de pamplemousse soit 120gttes.

J'ai mis 2g d'HE (7 parts) au total dans 100g de beurre corporel dont 4 parts d'HE de pamplemousse.

1 part correspond à 2g/7 soit 0.28g environ. Donc 0.28x4 soit 1.14g d'HE de pamplemousse donc moins des 4g maximum.

 

On peut aussi faire un autre calcul pour savoir en gouttes ce que cela donnerait.

On considére qu'une goutte d'HE pèse 0.033g. J'ai 1.14g de pamplemousse donc 1.14/0.033 donnent 34.54 gouttes.

Or j'avais mis 40gttes de pamplemousse dans les 70gttes du mélange. En en prélevant 60gttes j'ai donc prélevé 60x40/70 soit 34.28gttes de pamplemousse.

On retombe approximativement sur le même nombre de gouttes (34 et des poussières) soit moins des 120 maximum.

Désolée pour ces calculs indigestes...

La phototoxicité dépend également de votre phototype donc la prudence s'impose de toutes les manières. Ne courez tout de même pas prendre un bain de soleil avec ce type de crème...

cosm_to_010 

           Malgré la déception visuelle, la texture est agréable, douce et glissante. L'émulsion nourrit bien la peau et est parfaite comme beurre corporel de printemps.

La boutique du corps a encore de beaux jours devant elle avec ses crèmes de toutes les couleurs...


Fruit défendu

Soins du corps

Par mlkline

Eve en son jardin d'Eden s'est damnée pour une pomme

a subi les foudres de son dieu, entrainé son amoureux dans cette chute

Bref vous connaissez la suite

Je ne croquerais point dans une pomme

Je croquerais une orange juteuse et piquante et dodue

Je la deshabillerais délicatement, et de sa parure zestée

je me ferais un habit parfumé à partager avec mon amoureux

dans le secret de notre nid, dans la douce moiteur d'une fin de journée

Volets clos pour ne pas éveiller le courroux

du dieu Soleil, parfois très jaloux et avide de nos chairs exposées

                                                  P1030451_1Trève de bluettes méthaphoriques

                                             RECETTE

Phase Acqueuse

70 gr ha d'oranger (convient aux soins des peaux sèches, délicat parfum, sédative, anti stress)

4 gr glyceriné de boswellia serrata et zeste d'orange (mariage de la spiritualité et sensualité)

qui feront de nous des femmes  belles et accomplies au corps tonique

0,8 gr mélange de xanthane et hydroproxyl guar  (pour le toucher satiné)

2,5 lecithine poudre de G Detou ( la lecithine est un excellent vecteur pour les actifs et antioxydante hydratante etc..) je rajouterais peu chère et bonne fille à petites doses

P1030452

Melanger les ingrédients en fouettant énergiquement et en tamisant les poudres

laissez reposer et vaquez à la suite des préparatifs

Phase Huileuse

10 huile de zestes d'orange bio ( superbe idée de Lolitarose) dans hv de coco fract

l'huile est orangée  un peu sirupeuse et une odeur divine à se damner ih!ih!ih!

2 beurre d'avocat maison selon la méthode de Michèle ( excellent pour les peaux sèches, très     emollient et toucher sec)

3,3 alcool cetearilyque

0,7 lecithine liquide

Faire chauffer la phase huileuse et la phase acqueuse en émulsionnant cette phase acqueuse

quand les cires sont fondues et toujours au bm ajouter les huiles à la phase acqueuse, emulsionner

sortez du bm toujours en fouettant vigoureusement

a temperature ambiante et en maintenant le fouettage, glacez dans un bain d'eau froide en fouettant

et là, l'emulsion se forme en une belle crème dorée à point et savoureuse

Ne paniquez pas, au sortir du bm l'émulsion est laiteuse et c'est le bain froid qui lui remettra les idées   en place+ le fouettage longuet

Ajouter alors vos actifs

5 hv de soja+urucum couleur soleil

1 hydropoxyl miel

1 complexe orchidée

0,5 co2 argousier

0,5 geogard

acide lactique pour le ph

et 0,5 à nouveau glyceriné de boswellia zestée orange

synergie d'huiles essentielles aux fruits défendus à déguster dans le secret des alcôves

bergamote-ylang-santal

Nous sommes nombreuses (Malegria, Lolitarose  et d'autres à lancer une prière au soleil) S'il te plaît  Soleil écoute nous. 

Déodorant : L'efficacité attendue

Soins du corps

Par zinette

Voici maintenant plus de deux ans que j'utilise cette formule de déodorant, j'en suis plus que satisfaite, la preuve : je récidive.

L'efficacité est bien là, puisqu'il protège du matin jusqu'au matin suivant, et oui, la nuit aussi on transpire...

A quelques ingrédients prêts, la formule reste la même: je la booste avec plusieurs composants à propriétés déodorantes:

1- la poudre d'alun que tout le monde connait,
2- un extrait de trois plantes pour leurs propriétés déodorantes : lavande, sauge, thym dans hydrolat.
3- le duo farnesol + lemon ester
4- un trio d'huiles essentielles à varier selon l'envie : cyprès/palmarosa/sauge sclarée ou benjoin/bois de rose/sauge sclarée.

J'en ai mis très peu pour moi, j'allaite encore : il est accro grave ! Bon plus que la nuit maintenant..

J'en ai donc refais ce week end et en plus deux flacons pour mes deux grands qui commencent en à avoir "besoin" je pense, sans huiles essentielles toutefois mais avec une fragrance qu'ils ont choisi,

J'y ai rajouté juste du co2 de barbe de jupiter connue pour ses propriétés anti-bactériennes, ce qui n'est pas négligeable pour un déodorant.

La méthode :

Dans un premier temps, il y a quelques préparatifs à faire une semaine avant :

1) L'Eau d'Alun : on dissout la poudre d'alun dans l'eau pour la faire fondre complètement, j'utilise pour cela une eau osmosée qui se trouve facilement en pharmacie et qui est destiné aux injections intra-veineuse : je prends le Chlorure de Sodium aguettant à 0.9%, je trouve qu'un peu de sel donne aussi en efficacité.

2) L'Extrait de plantes dans l'hydrolat (ici hydrolat d'Encens) m'a été inspiré d'une recette de déodorant de Laurel Vukovic (1001 remèdes naturels) qui utilise plutôt l'hydrolat d'Hammamélis.
Les plantes sechées (thym, la sauge, la lavande) sont mise à macérer pendant une semaine dans l'Hydrolat d'Hammamélis avec un zeste de citron frais.
Ma recette : lavande, thym et sauge sechés dans hydrolat d'Encens, laisser macérer une semaine puis filtrer à l'aide d'une gaze, à préparer à l'avance donc, voici ce que l'on obtient:

extrait_de_plantes_d_odorantes_ds_ha_encens










La formule: donne 200 ml de Gel poudré déodorant,

La Base :

  • Eau d'Alun : 100 ml
  • Arrow root : 10 gr  (donne un effet poudré très confortable)
  • Hydrolat de Tea Tree : 25 ml
  • Hydrolat de Patchouli : 25 ml
  • Extrait de plantes : 4 ml
  • Gel d'aloe vera : 2 cuillères à soupe
  • glycérine végétale : 2 ml ou un plus
  • Gomme xanthane : 2 ml

Les Rajouts après formation du gel :

  • Lemon-ester : 8ml
  • Farnesol : 2ml
  • Co2 Barbe de Jupiter : 1ml
  • Extrait de pépins de pamplemousse : 30 gouttes
  • Conservateur Géogard 221 : 28 gttes
  • Huiles essentielles en gouttes : 10 de palmarosa, 8 de sauge sclarée, 8 de cyprès (c'est énorme, le parfum domine sur les autres, c'est le codigoutte qui m'a trahi, il faudrait en mettre juste 4 ou 5 je pense que ça irait!)
  • Des fragrances au lieu d'huiles essentielles pour les enfants (ils ont choisi : fraise et Ang*l for men)

Façon de procéder tout à froid:

Combiner les liquides de la Base en fouettant bien, rajouter la poudre d'Arrow Root et fouetter, elle se dissout facilement sans faire de grumeaux,
Puis saupoudrer la gomme xanthane, laisser "boire" quelques minutes sans y toucher.
Fouetter à nouveau pour obtenir le gel de la consistance souhaité, (ici 2 ml de gomme xanthane me donne un gel assez fluide pour bien rouler dans le flacon bille et assez consistant pour ne pas couler le long du corps).

Incorporer les Rajouts, bien fouetter,

Pour finir, un petit coup de mixer plongeant pour bien homogénéiser le gel qui va devenir plus "adhérant", c'est très bien, et enfin embouteiller.


La texture :

d_odorant_21_02_09_n_1

















Mise en bouteille :

d_odorant_21_02_09_n_2

Oui, ce n'est pas rempli jusqu'au goulot, ça doit faire "chiche" mais c'est pas grave, le flacon rempli au goulot me permet une utilisation jusqu'à 6 mois à raison d'une application tous les matins...à moitié plein (on reste plutôt optimiste) ça devrait durer 3 mois à plus.

Le résultat est pour moi tout ce que j'attends d'un déodorant :

- Qu'il soit efficace sans que j'ai à me soucier durant la journée, = résultat obtenu +++

- Qu'il ne tache pas mes habits, = résultat obtenu

- qu'il soit confortable, = résultat obtenu +++, je n'aime pas le gras ni l'humidité sous les aisselles, cette formule sèche assez vite et laisse les aisselles au sec avec un touché doux et poudré.

Que demander de plus?

A oui, la couleur n'est pas terrible, je ne sais pas encore comment y remédier, j'avais essayé de corriger cela avec mon précédent déodorant, je lui avais rajouté de dioxyde de titane pour avoir un gel blanc, c'était oublié les taches blanches sur les habits, quasi indélébiles sur mes hauts noirs.

L'idéal serait un gel transparent mais dans ce cas on enlève l'extrait de plantes, responsable de la couleur, je pense que le déodorant serait tout aussi efficace mais je n'ai pas essayé, j'ai toujours inclus cet extrait dans mes formules de déodorant.

Voilà, ça faisait longtemps que je n'avais pas posté une petite recette sur Potions, c'est fait ;)

Si l'une (ou l'un, si si il y en a) de vous teste cette formule, je serais ravie d'avoir son retour.

d_odorant_21_02_09_n_3

"Petit Grain de lotus": Crème légère Acacia/Lécithine

Soins du corps

Par atelierdemichele

          Un nouveau système émulsifiant m'intrigue depuis que j'ai vu la formule chez The Herbarie.

Il s'agit du mélange:

- Lécithine de soja HLB 4
- Emulsifiant MF (sodium stearoyl lactylate)
- Alcool cétéarylique
- Gomme d'acacia
- Gomme xanthane.


100_3089
Aaah là là, ces dates ! C'est un gag.


          L'indice HLB (Hydrophilic Lipophilic Balance) caractérise les émulsifiants et autres tensioactifs.

Très schématiquement, plus ce taux est élevé, plus il signale une tendance à l'hydrophilie; les émulsifiants seront donc adaptés à des émulsions Huile dans Eau ( H/E ou O/W en anglais) avec une forte proportion de phase aqueuse.

Plus cet indice est bas, plus l'émulsifiant sera adapté à des émulsions Eau dans Huile (E/H ou W/O).

Il est extrêmement fastidieux de calculer les indices HLB des émulsions que l'on fabrique et je n'en vois vraiment pas l'intérêt si l'on respecte les indications des fournisseurs. C'est néanmoins un incontournable lors du développement des formules cosmétiques du commerce.


         La lécithine que je possède est un liquide sirupeux marron acheté chez Terre d'Olina et je n'en connais malheureusement pas l'indice HLB.
C'est une lécithine de soja sans OGM.

Les lécithines sont de nature très différentes et présentent une large palette d'indices HLB.
Le démon de l'expérimentation aidant, j'ai testé avec ce que j'avais.


          La gomme d'acacia est extraite de l'écorce d'un arbre africain Acacia senegal Mimosaceae (ou Fabaceae).
L'exudat de l'écorce est récupéré puis il peut être séché et pulvérisé pour obtenir la gomme d'acacia encore dénommée gomme arabique.

gomme_acacia
source de l'image


          Elle est utilisée depuis des milliers d'années dans l'alimentation, en confiserie et dans les pharmacopées traditionnelles.

Elle permet de lustrer les tissus. Les bazins africains empesés sont lustrés à la gomme arabique pour leur donner cet aspect "craquant" qui fait d'élégants boubous de cérémonie.

          On en trouve aussi dans les colles d'autrefois. J'ai passé mon enfance à utiliser de la colle blanche à la gomme arabique en petits pots blancs avec un couvercle rouge. Il y avait une loge à l'intérieur pour mettre la petite pelle. Avez-vous connu ça?
C'était anti-pratique au possible mais ça fait des souvenirs...


         La gomme arabique contient des mucilages très intéressants pour les sirops médicinaux.

Elle aurait la capacité de stabiliser les émulsions et même d'émulsionner une certaine quantité d'huiles.

Il suffirait de l'associer à d'autres émulsifiants et co-émulsifiants pour faire des crèmes, des brumes et des laits.


                         Doses d'utilisation de la Gomme arabique:

Pour des émulsions Huile dans Eau, selon The Herbarie.

- Laits sprayables, gels coiffants, brumes corporelles et faciales:
2 à 5% de gomme pour émulsionner 0.5 à 2% d'huiles,

- Crèmes et laits:
5 à 20% de gomme pour émulsionner 5 à 15% d'huiles. Des co-émulsifiants seraient utiles pour de grandes proportions d'huiles.

Disperser la gomme dans la phase aqueuse et la laisser se réhydrater pendant 30 à 45mn. La gomme d'acacia peut ensuite être chauffée.



Humm, je demande à voir...

Surtout que je n'apprécie guère la lécithine en tant qu'émulsifiant...

Donc, je respecte à la lettre la formule de lait donnée par The Herbarie en remarquant qu'ils ont diminué la quantité de gomme d'acacia à 3% puisqu'on y trouve d'autres émulsifiants, gélifiants et co-émulsifiants ( MF, lécithine, xanthane et alcool cétéarylique).



         Formule du "Petit Grain de Lotus"

- Phase aqueuse:

40% hydrolat de Petit Grain citronnier
39.5% hydrolat de Petit Grain oranger
3% gomme arabique ou d'acacia
0.5% gomme xanthane

- Phase grasse:

4% huile d'Abyssinie
4% huile de son de riz
3% extrait de calendula sur coco fractionné maison
2% alcool cétéarylique
1.5% émulsifiant MF
0.5% lécithine liquide sans OGM

- Troisième phase:

1.5% huiles essentielles
0.5% conservateur geogard 221

 

  Mode opératoire

- Peser les hydrolats dans un bécher propre et y disperser les gommes petit à petit en mélangeant vigoureusement à la cuillère magique.

Laisser reposer pendant 30/45mn au cours desquelles, peser tranquillement les ingrédients de la phase grasse.
Mixer la phase aqueuse au bout du temps de repos.

 

100_3083
Les gels sont réhydratés
 

- Porter les deux phases à 75/77° dans un bain marie.

- Verser la phase huileuse dans l'aqueuse en mixant bien.
L'émulsion prend presque instantanément et donne une mixture bien blanche un peu filante.
 

100_3085
L'émulsion avant l'ajout de la 3è phase (impossible de prendre une photo moins floue).
 

Je décide de retirer le bécher de l'eau chaude en continuant à mixer. Il a fallu rectifier l'eau perdue par 7.5g d'hydrolat.

- Mélanger à la spatule en silicone pendant tout le temps de refroidissement. Ajouter la 3è phase en mélangeant bien.

100_3086
Le mélange d'HE a la coloration orange soutenue du lotus.


Il n'a pas été utile de rectifier le pH avec cette formule.


          Le parfum "Petit Grain de Lotus"

* Hydrolats de Petit grain corses (oranger et citronnier)
qui sentent vraiment bon.


* HE de Petit Grain sur Fleurs
vous savez déjà que je suis très fan de l'odeur des Petits Grains. En voilà un de plus.

C'est une huile très psychoactive qui calme l'irritabilité, l'agitation et la nervosité et pourrait chimiquement se rapprocher de la lavande de ce point de vue là.

D'après Monica Werner et Ruth Von Braunschweig
(Aromathérapie: Principes, Indications, Utilisations. Ed. Vigot), l'huile essentielle de Petit Grain bigarade procure à la fois une relaxation globale, un ancrage et un rééquilibrage corporel.


* Absolue de lotus (Nelumbo nucifera ou Nymphea lotus)
La beauté faite fleur avec les roses anciennes et les pivoines à mon avis.

Sur ce blog érudit, "léché" et passionnant découvert chez Venezia, il y a ça. Tant de délicatesse alliée à une telle robustesse dans le monde végétal, c'est presque trop!

Le lotus pousse les pieds dans la vase et la tête dans le ciel, ce qui fait dire aux chinois que c'est la fleur divine par essence.

En Asie, on utilise les racines, les fleurs, les feuilles et les graines en médecine traditionnelle ou dans l'alimentation. J'apprécie les graines un peu farineuses, sucrées et confites que l'on trouve dans les épiceries asiatiques.

D'après le site osmoz "son parfum accroit la ferveur religieuse. C'est un élément sacré du bouddhisme, il est évocateur de sagesse et de sérénité. Son parfum est frais, floral, aquatique et rappelle la jacinthe".

Comme souvent les HE ou absolues de fleurs, cette absolue exhale tout son potentiel lorsqu'elle est diluée plutôt que sentie directement au flacon. Il existe des absolues de lotus blanc, bleu ou rose.

Le mien est du lotus rose acheté chez Myrtea.

* HE de bois d'Hinoki
l'HE est extraite d'un cyprès japonais.

Toujours d'après Osmoz, c'est "une odeur de fond boisée avec des notes balsamiques, camphrées".

"Le bois d'Hinoki sert à la construction des temples bouddhistes et au Japon, on lui prête des vertus spirituelles".


* HE de lavande maillette pour revenir sur terre ;)


Soit en gouttes:

30  Absolue de lotus rose
20  Lavande maillette bio
15  PG bigaradier sur fleurs
10  Hinoki
 

Je dépasse légèrement les quantités d'HE prévues dans la formule d'autant plus que l'absolue est épaisse et fait bien sûr moins de 30gttes au gramme. Il m'arrive de rectifier le parfum des émulsions une fois qu'elles sont réalisées si elles ne me plaisent pas tout à fait.

Les mélanges d'HE ne donnent pas exactement ce qu'elles sentent dans le flacon dès que l'on les introduit dans une phase aqueuse.   


      Conclusions

On obtient une crème légère et non, ce que j'appelle un lait.
Elle n'a pas tout à fait la mollesse des crèmes à la lécithine même si elle file un peu au coulage.

 

100_3087

Ce n'est pas l'aspect que je préfère dans les émulsions mais c'est acceptable.

Je pense que la couleur jaune soutenu due aux huiles essentielles ne l'avantage pas et accentue les défauts d'aspects.
Le blanc lui irait mieux mais je voulais faire une crème au lotus...

Le lendemain, elle est toujours lisse, brillante et elle tient bien en pots. Je pensais que j'aurais pu la mettre en flacon pompe.

Au moment où j'envoie ce message (soit 4 jours après la fabrication), elle s'est transformée en mousse légère.

La pénétration est bonne quoiqu'un peu curieuse, gélifiée serait peut-être le terme juste...
 

100_3091
        

         Mais, je dois bien convenir qu'à l'application, la peau est extraordinairement douce et lisse pendant plusieurs minutes. C'est étonnant!

J'adore l'odeur qui commence sur le Petit grain et qui laisse un sillage de lotus.
Je ne sais pas vraiment ce qu'il faudrait modifier dans la formule pour la rendre plus nourrissante mais je retiens la douceur immédiate et le velouté parfumé.

Toute à mon enthousiasme, j'ai fait tester le dessus de ma main si douce et veloutée à mon amour et mes gremlins. Consolez-moi, ils ne comprennent pas ce qu'est une peau veloutée... Et il parait que je dois être la reine au milieu de tous ces bonshommes!


          Est-ce qu'on peut dire vive la gomme arabique et la lécithine? Peut-être pas encore tout à fait.

Il faudrait que je tente la recette de brume corporelle à l'acacia.

          Pour ma première formule de cosmétiques en 2009, j'ai eu envie d'une bonne crème nourrissante, qui pénètre vite et qui sent bon.


J'aime beaucoup les beurres corporels qui présentent un avantage sur les baumes car ils ont une phase aqueuse hydratante.

Je les formule en général avec un émulsifiant permettant un côté un peu gras, pour les pieds par exemple. Mais tout le monde n'apprécie pas cette sensation pour la peau du corps.

cosm_to_049
         

          Il faisait -7° hier matin, il y a de la neige partout, les routes sont plus ou moins bloquées et devant le peu d'activité qui se profilait pour la journée, j'ai pu sortir fioles et flacons, investir la cuisine déserte et ... je suis partie de Mysore vers Tombouctou en passant par Tunis.

Traduction: Huile essentielle de santal de Mysore, beurre de karité et néroli de Tunisie sous forme d'eau florale et huile essentielle.
Le tout dans un beurre corporel avec 30% de beurre de karité qui n'est pas "lourdingue" grâce à l'olivem 1000. Il permet une pénétration rapide, surprenante pour une telle texture.

cosm_to_048

          La formule vient du site indiqué par Mlk où j'ai trouvé une recette de body butter à l'olivem 1000.
Elle est vraiment facile à faire en naturel et donne un beurre consistant qui rappelle un peu l'aspect de la crème au pot bleu sans le côté cireux dû à l'acide stéarique qui fait sa particularité.

          Je l'ai testé ce matin même sur mon visage pour lequel, je cherche une solution en ce moment et j'adore... pour l'instant.

Sur les mains aussi, il est parfait.

Pour le corps, on aurait envie de le rendre un poil plus glissant mais la formule est si simple que je ne voudrais pas trop la modifier avant de finir le pot.



Formule du beurre corporel "De Mysore à Tombouctou"

- Phase A
6% olivem1000
2% cire d'abeille en feuilles de Bilby (indispensable à mon avis. Diminuer la proportion pour celle de l'apiculteur)
30% beurre de karité du Bénin
0.5% vitamine E
2% Tocolive (insaponifiables de l'olive) à remplacer par du squalane d'olive

- Phase B
33% eau de source
20% hydrolat de néroli bio
3% glycérine végétale bio
1% arrow root tamisé

- Phase C
0.5% géogard 221
2% huiles essentielles

 

cosm_to_043
Les deux phases dans le bain-marie


Mode opératoire:

- Peser un bécher propre vide et noter le chiffre obtenu.

- Y mettre l'arrow-root et ajouter petit à petit l'hydrolat en mélangeant à la cuillère magique sans former de grumeaux.
Ajouter le reste de la phase B, mélanger et porter à 75°.

- Peser la phase A dans un autre bécher et porter à 75°.

- Verser A dans B sous agitation au mixer électrique.
Mixer pendant 5 mn pour former l'émulsion.
Mélanger continuellement avec une maryse jusqu'au refroidissement.

cosm_to_044
L'émulsion avant l'ajustement de la quantité d'eau


- Peser le bécher et retirer le poids du bécher vide du chiffre obtenu.
Vous devez obtenir un poids proche de la quantité de crème que vous voulez fabriquer, ôté du poids de la phase C.

Ajouter le poids manquant en eau ou hydrolat et mélanger délicatement à la maryse


Pour les 200g que j'ai fait, il me manquait 6g d'eau évaporée pendant la réalisation de l'émulsion.

Si on ne rectifie pas le poids d'eau manquant, on obtient une émulsion plus grasse que celle prévue. Plus le volume de crème réalisé est faible, plus on a de chance de perdre de l'eau au chauffage.

- Ajouter la phase C et bien mélanger.
Couler en pots à large ouverture et prévoir une spatule pour s'en servir.


          La texture épaissit un peu plus en 24 heures.

Cette formule ne nécessite pas de modifier le pH qui est d'environ 5. La formule d'origine donne une fourchette de 6 +/- 0.2.


          On obtient donc un beurre épais qui ne graisse absolument pas la peau mais la laisse souple et nourrie.

J'ai hésité sur le taux d'arrow-root qui me semble a posteriori un peu élevé (seulement 1% pourtant).
J'aurais aimé un peu plus de glissant et je pense la refaire avec du sea silk et du silicium organique.


cosm_to_045

       

           J'adore le mariage du santal et du néroli, luxueux s'il en est, mais très réchauffant en ces temps glacés.

Il provient d'un mélange que j'ai fabriqué en avance et couvre bien l'odeur de mon karité que je trouve plus odorant que d'habitude.

Mélange parfumant:

- 2 parts de néroli de Tunisie
- 4 parts de lavande fine
- 5 parts de santal de Mysore



        Si vous avez de l'olivem 1000, n'hésitez pas, comme moi, il vous réconciliera avec les crèmes épaisses.

30% de beurre de karité. Aaah là là, c'est le bonheur !


La Cigale

Soins du corps

Par mlkline

La cigale ayant cosmété à tour de pattes pour les offrandes de Noël se trouva fort  démunie
quant vint le tour des petits laits corporels si mignons dans leurs flaconnages recyclés.
Fort heureusement la fourmi ménagère qui sommeille de temps en temps en elle se réveilla et alla quérir sur un site "The Personnal care "une formule cachée  et repérée au milieu d’un fatras de formules « Big Mother » maltraitante
Or donc, la particularité de cette formule est le peu d’émulsifiants mis en œuvre et surtout ce qui plaît beaucoup à la cigale, un peu de ceci ,un peu de cela, un zeste d’un autre, un soupçon que voila, léger, gaie et voletant et en chantant
Pour l’occasion qui fait la larronne, la cigale mis son joli tablier arc en ciel et hop au plaisir
La Recette à peine modifiée, surtout pas modifiée(ih!ih!)

Phase grasse                 2 gr Olivem 1000
                                    0.7 Cetearyl alcool
                                    0.3 Stearic acide
                                    0.5 Lecithin
                                    10 gr Hv d’Abyssinie(Missmiss)
                                    5 gr hv rose maison dans Jojoba 

Phase eau                    60 gr eau de source « Celtique »
                                   15 gr ha de géranium(celle de la Kathlyn) pour son parfum et propriétés  avérées et justifiées
                                    5 gr jus de grenade à la puissante action anti oxydante, riche en potassium et vitamine c et pour flatter la midinette une belle couleur rouge qui me donnera un joli rosé très boudoir
                                     0.4 gr de Xanthane

Les Actifs mis à la bonne T° CO2 Cassis
                                      CO2 Grenade
                                      Eco guard comme conservateur

Et pour mon plaisir, une association qui avait réussi dans un macérat huileux (beurre de palme+jojoba+menthe+rose+lavande) déclinée cette fois avec les huiles essentielles
                                         10menthe poivrée+10 lavande+6 rose de Damas+3 encens Oliban

Je me suis régalée à la faire ,elle sent très bon et l’oliban la rend un peu mystérieuse et poudrée
Malgré ou grâce à la menthe poivrée(DLC en Janvier, l’année prochaine) donc utilisée à la place d’une menthe plus douce
PS:MAlegria a concocté une belle formule visage avec très peu d’émulsifiants aussi
Ce lait est fluide et ample et d’étalement aisée et peux aussi servir avec d’autres actifs et he de fluide visage et tenseur contour des yeux  avec la gomme acacia peut être!
A bientôt les copinautes

La crème des femmes sages

Soins du corps

Par atelierdemichele

        Pour aller avec l'exfoliant des femmes sages, j'ai fabriqué pour Moune une crème au même parfum.

Je voulais réaliser une crème confortable et relativement épaisse mais j'ai retenté le diable en utilisant un mélange d'émulsifiants qui m'avait déjà joué des tours: Alcool cétéarylique + cétéaryl glucose + sucrose stéarate et en introduisant des beurres du karité.

Normalement, quand je fais des cadeaux, je choisis des formules bétonnées que je sais efficaces et sans surprises.

          Mais comme j'adore jouer avec les émulsifiants, je me suis lancée avec entrain en reprenant à peu près les mêmes ingrédients que l'exfoliant, en espérant sachant que Moune me pardonnerait si ça ratait.

Les ingrédients de cette crème sont sensiblement les mêmes que ceux de l'exfoliant en ce qui concerne les huiles et l'hydrolat de géranium.

J'ai remplacé la teinture du jardin breton de Venezia toute engloutie dans l'exfoliant par une teinture de roses sauvages de ma forêt.

 

cosm_to_016


Voilà la formule pour  être sages:


- Phase huileuse

. 8% beurre de karité du Bénin
. 5% huile de coco fractionné
. 4% alcool cétéarylique
. 3% huile d'aguaje (Malegria)
. 2% huile d'argan de Moune
. 2% huile d'unghurahi (Malegria)
. 2% émulsifiant Végétal
. 0.3% anti-oxydant
 

- Phase aqueuse:

. 52.7% eau de source corse Georges
. 5% hydrolat de géranium arabe (Mlk)
. 5% glycérine végétale bio
. 2% teinture de pétales de rosa canina sauvage maison
. 1% aloé vera x 200
. 1% sucrose stéarate
. 0.5% gomme xanthane
 

- Troisième phase:

. 2% eau ionisée de cuivre
. 2% eau ionisée de zinc
. 2% mélange d'huiles essentielles des femmes sages
. 0.5% conservateur


Emulsification à 75°.

 

 

cosm_to_021   

 

 

          Et il ne faut pas être surprise d'obtenir une crème fluide qui mériterait un flacon au lieu d'une crème épaisse  ... Elle est jaune paille, une très jolie couleur douce due à l'aguaje.

Elle laisse la peau douce et hydratée mais je trouve que le glissant devrait être amélioré. Peut-être qu'un peu de sea silk ou de silicium organique dans la formule aurait aidé.

 

 

          Le parfum des femmes sages y est beaucoup plus discret que dans l'exfoliant. Je remarque souvent cette différence de parfum entre les différents supports.

Je trouve qu'un même mélange d'HE est plus gratifiant dans un baume, un savon liquide ou un shampooing  que dans une émulsion où c'est plus compliqué d'obtenir ce que l'on veut.

Il y a moins de surprises quand on reste dans des senteurs simples et faciles (géranium, lavande, citrus, verveine du Yunnan...).



Edit: Plusieurs jours après avoir écrit ce billet, la crème est un peu plus compacte (?) et tient bien en pot.

Par contre, je trouve que le parfum est devenu très, très bizarre, difficile à définir... Je ne comprend pas l'évolution de l'odeur.

Moune? Et chez toi, comment c'est?


cosm_to_020

 

          Je te remercie infiniment Moune, pour ces gentils cadeaux qui m'ont permis d'expérimenter plein de nouveautés et qui, je l'espère, conviendront à ta peau et tes cheveux.

C'est une gageure de fabriquer un cosmétique pour toi que je connais sans t'avoir jamais vue.

          Sois donc sage mais toujours gaie!

 

Je rappelle à nouveau les savons pour l'Inde ici

L'exfoliant des femmes sages

Soins du corps

Par atelierdemichele

          Je suis honteusement et horriblement gâtée par des blogueuses. A ce train là, je vais bientôt pouvoir faire des caprices d'enfant mal élevée...

Il y a quelques semaines, j'ai reçu des mails anxieux et mystérieux à propos d'un certain paquet qui tardait à arriver. En l'ouvrant, j'ai compris la raison de cette fébrilité.

Il venait de Belgique et contenait du lait frais d'ânesse!
Et avec cette merveille qui attend son heure au congélateur, il y avait une énorme bouteille d'huile d'argan cosmétique bio achetée au Maroc!

 

cosm_to_017

          Cette gentille donatrice, une récidiviste qui n'a pas peur des peines planchers, c'est  Moune.
Pour la remercier, je ne quitte plus la cuisine et la table ronde ;-) pour fabriquer quelques trucs.

Tout ne réussit pas néanmoins...

Je me bagarre notamment avec ma formule d'un  "in-shower hydratant" que j'ai modifiée et que je n'arrive plus à réussir sans reprendre la formule initiale. Cette dernière est très bien pour les cheveux d'après ma testeuse mais elle me pique la peau. Après deux essais ratés, j'abandonne! Pour l'instant ...

Moune, tu recevras un des "in-showers" ratés :(

          Voici donc l'une de ces fabrications qui reprend des cadeaux d'autres personnes qui m'ont énormément gâtée aussi : Il s'agit d'un gommage corporel doux et crémeux à l'odeur des femmes sages.

 

cosm_to_019

         

          La synergie odorante vient du site Rainbow Meadows qui donne des idées de mélanges qui devraient fonctionner si l'on trouve les bonnes proportions. Ils proposent néanmoins des formules complètes avec les gouttes pour un parfum équilibré.

C'est Crudité qui en avait parlé sur le forum des plaisirs, il me semble;  Et je m'en sers beaucoup quand je prend le temps de faire des huiles olfactives à l'avance ou quand mon nez m'abandonne en plein milieu d'une phase créative.

          Je tenais à utiliser de l'HE d'encens d'Oman (absolument sublime!) et du genévrier nain corse que j'adore.

Voici le mélange proposé par Rainbow Meadows sous le nom de "Wise woman blend" avec le nombre de gouttes que j'ai sagement incorporées:

Odeur des femmes sages: 2 girofle malgache, 10 encens d'Oman (Venezia), 6 genévrier nain corse bio, 5 myrrhe, 20 bois de rose, 10 sauge sclarée et 5 santal d'Ouvéa (Catherine).

 

            Le gommage est réalisé sur une base de crème avec un tensioactif non moussant dans laquelle j'incorpore 6% seulement d'agents gommants végétaux de granulométrie variable.

Comme ce tensio-actif sent très fort (une odeur proche des polysorbates ou du ricin sulfaté), il faut des HE très présentes pour le couvrir.

 

          J'aime beaucoup les gommages corporels à condition qu'ils ne soient pas agressifs d'où la base crémeuse et le peu d'agents exfoliants.

Je masse en effet  la pâte sur le corps en petits mouvements circulaires très longuement, jusqu'à ce que je ne sente plus les grains sous les doigts.

Je rêve secrètement d'emporter un pot au hammam et de laisser faire la masseuse qui sait si bien y faire. Mais en attendant, je frotte toute seule avec constance et patience...

J'espère que Moune est une femme sage et qu'elle aime aussi.

 

Exfoliants et gommages corporels divers: ici, ici, ici, ici, ici, ici et


 

Formule de l'exfoliant des femmes sages

 

- Phase aqueuse

. 46.5% eau de source corse Georges
. 5% almond glycérides (Catherine)
. 5% glycérine végétale bio
. 5% hydrolat de géranium arabe (Mlk)
. 2% teinture de jardin breton (Venezia)
. 1% aloe vera x 200
. 1% sucrose stéarate (ester de sucre d'aroma-zone)
 

- Phase huileuse

. 10% huile de coco fractionné
. 5% huile d'unghurahi (Malegria) ou olive
. 5% huile d'agaje (Malegria) qui donne la couleur orangée ou beurre mou
. 4% alcool cétéarylique
. 2% huile d'argan cosmétique bio (Moune)
. 2% cétéaryl glucose 
. 0.3% antioxydant antiox-Cos
 

- Troisième phase

. 1% poudre de bois de santal indien (Chabou)
. 1% poudre de cupuaçu (Theobroma grandiflorium)
. 1% poudre de riz
. 1% poudre de feuilles de rocou (Malégria)
. 1% poudre de feuilles de vétiver (Malegria)
. 1% poudre de noyaux d'olive
. 1% eau ionisée de cuivre
. 1% eau ionisée de zinc
. 0.7% conservateur

et 2% du mélange d'odeur des femmes sages.

 

cosm_to_015

 

Mode opératoire:

- Dans un bécher, dissoudre la poudre d'aloe vera dans l'eau puis introduire la gomme xanthane en pluie tout en fouettant pour former le gel.

Ajouter les autres ingrédients de la phase aqueuse, mixer et porter à 75°

- Dans un autre bécher, introduire les éléments de la phase grasse et porter à 75°

- Verser la phase huileuse dans l'aqueuse à 75° en mixant fortement pendant 5/10mn.

- Refroidir en mélangeant continuellement puis rajouter les liquides de la  3è phase à froid.

- Ecraser rapidement les exfoliants végétaux au mortier pour les mélanger sans trop les affiner. Les introduire dans la crème en mélangeant avec une maryse.

- Couler en pots désinfectés.

 

 

cosm_to_018

 

          La crème est orangée avec des grains exfoliants marrons. C'est très joli et très délicat comme teinte.

Elle mériterait d'être encore plus ferme mais je me suis laissée prendre par l' huile d'aguaje qui provient d'un palmier et qui figeait au frigo.

Je l'ai considérée comme un beurre or elle est fluide à température ambiante  même sous nos latitudes.

 

           D'autre part, j'ai remarqué que l'ester de sucre, en association avec mon mélange émulsifiant habituel, donne un produit fini plus fluide. Le tensioactif doit aussi y être pour quelque chose.

En prévision de cela, j'avais augmenté l'épaississant et même l'émulsifiant mais en vain.

Cette formule tiendrait donc très bien en tubes pour plus d'hygiène et pour faciliter le transport dans la salle de bains.

 

 

Pour faire la même chose avec vos ingrédients

- Phase aqueuse:
eau de source, hydrolats, gel d'aloe vera, silicium organique, teinture de plantes q.s.
5% glycérine végétale
1% ester de sucre
0.5 à 1% gomme xanthane

- Phase grasse:
17% à 20% Huiles fluides et fines et/ou nourrissantes (jojoba, pépins de raisins, coco fractionné, argan, olive...)
5% Beurres mous (karité, avocat...)
4% alcool cétéarylique ou mélange d'acide stéarique et d'alcool cétylique à 50/50
2% émulsifiant végétal de Bilby ou le vôtre en rectifiant les pourcentages si nécessaire
0.5% vitamine E (soit 1 capsule pour 100g d'exfoliant)

- Troisième phase:
5 à 6% exfoliants (poudres de plantes, perles de jojoba, poudre de riz, poudre de lotus alimentaire...)
2% huiles essentielles
5 à 10% base moussante neutre si vous ne possédez pas de tensioactif non moussant.
conservateur à rectifier


          Après le gommage, il faut nourrir la peau.

Moune recevra donc un duo: exfoliant et crème dont je vais vous raconter l'histoire un peu plus tard.

Si après ça, elle n'est pas sage, il faudra le martinet!

Body Scrub Lactée

Soins du corps

Par mlkline

Bon après une valse, un retournement de situations et sans hésitations
et pour Mely afin qu'elle puisse utiliser le "ratage " huile lactée
Recette
En amont sels de Guérande Nature et Progrès imbibés d'hv de verveine et fleurs de camomille + he lippia citriodorata depuis X semaines
Vite fait car Orange me joue des tours
50 sucre roux fin et bio
50 les sels mouillés maison
15 Mf
10 labrafil(dispersant sur base tournesol)
5 cetyls esters
5 emul l
40 hv Soja
20 hv Camomille Sureau home made
1 Vit E
5 Sorbitol (humectant) Bilby et pas la pharmacie
Fondre les hv et les émulsifiants
Mouiller les sels et sucres avec le Labrafil et le sorbitol
Couler le sirop huiles et émulsifiants sur les sels et sucre
Fouetter à l'électrique au fouet ballon dans un récipient haut
Un zeste de chlorophyle pour le peps et l'énergie
et voila une mousse lactée compacte et qui laisse la peau douce et scrubbée
C'ètait le but, donc c'est gagné
A vous de jouer et je reviendrais pour peaufiner au cas ou
et répondre aux questions
A bientôt les copinautes

Soin tenseur du décolleté: Le beurre de cacao (4)

Soins du corps

Par atelierdemichele

          Une conversation entre copines le week-end dernier:

- "Tu sais faire une crème pour les seins et le cou ?
- Ben oui, on peut tout faire! Si tu veux, je peux t'en faire une.
- Ah oui alors, j'en ai vraiment besoin. Je voudrais quelque chose pour le matin, un peu dynamisant comme odeur, tu vois?"

Euh ... oui, je vois tout à fait mais est-ce que je saurais faire?
Encore une fois, j'ai dit oui. Puis, je me suis mis la pression toute seule...

          Il a bien fallu chercher quoi y mettre, écrire une formule alors que je ne crois pas vraiment à l'efficacité de ce genre de crèmes et passer à l'acte.

Comme je suis dans le beurre de cacao et l'olivem en ce moment, voici ce que j'ai fabriqué: Un soin tenseur du décolleté (buste et cou).

100_2779

         Le challenge:

- Obtenir une sensation de fermeté au moins immédiatement, à l'application.

J'ai hésité entre un gel, un gel-crème comme le permet l'olivem comme seule phase huileuse (5%) ou une crème plus confortable et anti-âge puisque c'est pour une personne d'une cinquantaine d'années.
J'ai choisi la dernière option même si elle semble moins "tirante" qu'un gel à l'application..

- Obtenir une belle odeur "dynamisante"

alors que j'aimerais utiliser des HE comme le ciste, le romarin verbenone, la sauge sclarée, la carotte ...  et des huiles végétales comme la bourrache, la nigelle, le pépin de courge...

- Convaincre grâce à cette demande, une personne peu habituée aux cosmétiques en général et au naturel qui plus est.

Elle utilise une vague crème achetée à la va-vite parce que sa peau tire un peu quand il fait froid mais c'est tout.  Et là, tout d'un coup, elle voudrait s'occuper de ses seins et de son cou! Dites moi où va se nicher la sophistication chez les femmes?

Bref, j'ai fabriqué en suant et doutant, en me disant qu'au pire, ce serait pour mes seins et mon cou qui n'en n'ont pas besoin.

J'ai évité d'y mettre des tas d'actifs tenseurs et "autres rajeunisseurs", comptant sur la régularité de l'application et le plaisir de s'occuper de soi.


           La synergie d'HE fabriquée un peu en avance (mais pas assez, je pense) . 

En gouttes et selon D. Baudoux pour les propriétés:

. 15 géranium de Madagascar (fragrance agréable, tonique astringente cutanée)
. 10 palmarosa (fragrance agréable, crevasses des seins, régénérante cutanée)

. 10 bois de rose (régénératrice tissulaire,vieillissement cutané, excellente tolérance cutanée)
. 5 romarin verbenone (peau cartonnée, rides, cicatrisante et régénératrice)
. 5 carotte (anti-rides, régénérant de la peau selon G. Roulier)
. 5 citron bio (drainage lymphatique mais légèrement irritante pour certaines peaux). J'ai beaucoup hésité à la mettre mais on la retrouve dans de  nombreuses formules naturelles du commerce et dans ces synergies d'HE pour le cou.
. 3 encens (cicatrisante, tonifiante, fragrance agréable)
. 2 myrte vert (astringente cutanée, rides)
. 2 sauge sclarée (détoxicante, participe à la lutte contre le vieillissement cellulaire selon Roulier)
. 2 ciste (vieillissement précoce de la peau, astringente)
. 1 ylang ylang extra (fragrance agréable, tonique pour la peau, fatigue sexuelle féminine)


auxquelles j'ai rajouté ensuite pour dompter l'odeur de ciste:

. 20 lavande officinale bio (fragrance, régénératrice cutanée, arrondit tous les parfums comme note de coeur)
. 10 mandarine bio (peau sèche, fragrance agréable)

Attention: HE photosensibilisantes, irritantes et hormon-like pour certaines, éviter pendant la grossesse, en cas de cancers ou troubles  hormono-dépendants, faire un test cutané au préalable et ne pas s'exposer au soleil.

100_2775


          Les huiles végétales (selon les Clergeaud entre autres):

choisies pour leurs propriétés raffermissantes, astringentes et anti-vieillissement mais j'ai limité mon choix aux huiles peu odorantes et/ou peu colorées pour avoir un parfum acceptable, une finesse d'émulsion et une couleur blanche.

. noisette (astringente)
. jojoba (assouplissante, effet barrière, prolonge le geste de massage)
. macération de pâquerettes sur soja bio désodorisé (réputée pour le buste, le soja apportant l'équilibre hormonal féminin)
. bourrache et onagre (prostaglandines pour l'équilibre hormonal féminin)
. son de riz et cire de riz (adoucissantes, insaponifiables, microcirculation)

mais si on ne craint pas pour les odeurs et la couleur, il est intéressant de considérer aussi: le sisymbre, la figue de barbarie, la nigelle, la calophyle inophile, le pépin de courge, la rose musquée, huile de pétales frais de lys, le pépin de cassis... (cf. "les huiles végétales, C. et L. Clergeaud, Ed. Amyris)

           Le beurre de cacao apporte de l'onctuosité à cette crème. Je n'ai pas choisi le karité qui aurait été parfait car le système émulsifiant apporte les insaponifiables de l'olive.

           Le système émulsifiant:

- l'olivem 1000 (cétéaryl olivate and sorbitan olivate) à 3% pour obtenir une crème et dont je recherche l'action hydratante à long terme par rapport à d'autres émulsifiants.

Quelques indications sur les dosages, légèrement supérieurs à ceux que je pratique le plus souvent.

Ses propriétés se trouvent sur cet article

100_2773

 

- l'oliwax comme émollient.

Son INCI: Hydrogenated olive oil (and) Olea europeae fruit oil (and) Olea europeae fruit oil insaponifiables

100_2774

          Cette substance a une composition très proche du sébum grâce au squalane et possède une bonne partie des insaponifiables de l'huile d'olive dont elle provient.

C'est un agent hydratant et stabilisant des émulsions à l'olivem s'il est utilisé de 1 à 3% et c'est un actif grâce aux insaponifiables s'il est utilisé de 2 à 5%.

          L'oliwax possède une action anti-oxydante prouvée par des études. Il permet d'éviter le rancissement rapide de l'émulsion si on y incorpore de l'huile d'amandes douces par exemple.

Les crèmes obtenues avec ces deux ingrédients sont fines, évanescentes à l'application mais l'effet nourrissant et hydratant est manifeste.

 

Formule du "Soin tenseur du décolleté"
 

- Phase huileuse

. 3% olivem 1000
. 2% oliwax
. 2% beurre de cacao bio
. 2 % huile de noisette bio
. 2% huile de jojoba bio
. 2% macération de fleurs de pâquerettes sur soja désodorisé bio
. 2% huile de son de riz
. 1% antiox
. 0.5% cire de riz
 

- Phase aqueuse

. 36.70% eau de source
. 10% HA de rose de Damas
. 10% silicium organique
. 10% de bétaïne (agent hydratant issu des betteraves à sucre et donné comme anti-rides à 10%. (cf. Aromantic)
. 5% HA de sauge sclarée
. 3% glycérine végétale bio
. 3% extrait de chondrus crispus appréciée dans l'huile fraîche de cet été (Gel-alg ou silicone végétal chez AZ)
. 0.5% aloe vera x 200
. 0.3% gomme xanthane
 

- Troisième phase

. 2% mélange d'HE citées plus haut (soit 50 gouttes du mélange pour 100g)
. 1% huile de bourrache bio
. 1% huile d'onagre bio
. 0.5% conservateur
. 0.5% arrow root tamisé

Acide lactique pour ajuster le pH

 

          Le mode opératoire est classique:

- Chauffer les deux phases à 70° après avoir fabriqué le gel avec la xanthane et l'eau.

- Verser la phase huileuse dans l'aqueuse en maintenant la température et l'agitation pendant 5mn.

- Refroidir lentement en mélangeant régulièrement.

- Ajouter la dernière phase sauf l'arrow root à froid. J'ai personnellement ajouté ces 0.5% prévus car je trouve que la crème est encore plus veloutée et permet de s'habiller dans la foulée.

- Ajuster le pH si nécessaire

 

100_2762

 

          L'odeur s'est bien arrangée et le ciste est bien moins présent qu'avant l'ajout de lavande et d'orange douce.

Il est malheureusement impossible par voie de blog, de vous faire vivre l'impression de douceur et de légèreté à l'application mais c'est une crème idéale pour le corps. Bien plus légère que je n'aurais cru!

Quant à l'efficacité, ON Y CROIT !