BIAF'arôme: Soin anti-coups de soleil et brûlures

Aroma beauté, bien-etre et santé

Par atelierdemichele

           Chabou m'avait demandé si l'on pourrait fabriquer une BIAF..E en naturel, ce médicament contre les brûlures que tout le monde connait.
Ma réponse avait été négative car c'est un analgésique qui en fait l'efficacité.

            En y réfléchissant, la veille  du départ en vacances (Canalblog permet de rester en contact avec le blog malgré mon absence), j'ai sorti fioles et flacons en pensant refaire ce lait dont Venezia m'a relaté l'effet apaisant sur une piqure d'insecte.
Ne le faites pas pour un effet préventif, je ne le pense pas très efficace contre les attaques de moustiques. Par contre, il est superbe pour les gratouillis, les irritations etc.

            Pour en revenir à ma crème contre les coups de soleil, voilà, c'est fait:

100_2665
Douce émulsion contre les coups de soleil

 

            Je vous parlerai de l'efficacité à mon retour mais je peux déjà vous dire que sur une piqure de bête (guêpe) sur le poignet pendant la fabrication, ça a été redoutablement apaisant et très antalgique à défaut d'analgésique.
L'effet anti-inflammatoire est étonnant.

            Voici en gros la composition de la Biaf..e :
Trolamine, stérarate d'éthylène glycol, acide stéarique, palmitate de cétyle, paraffine, perhydrosqualène, propylène glycol, huile d'avocat, alginate de trolamine et de sodium, arôme yerbatone, conservateur et eau.
Soit des agents émollients, réparateurs et hydratants en plus de l'analgésique.

 

             En naturel, pour fabriquer une émulsion contre les coups de soleil, il faudrait donc:

- des agents hydratants

. Glycérine
. Hydrolats
. Silicium organique
. Aloe vera (surnommée "plante à brûlures" dans le Pacifique). Incontournable dans ce type de soins.

- des corps gras nutritifs, émollients et réparateurs

. Beurre de?  du  beurre de? de karité bien sûr (à la place de l'huile d'avocat également riche en insaponifiables)
. Huile de  rose musquée (selon les Clergeaud: cicatrices, brûlures, coups de soleil)
. Huile d'olive ( nourrissante, pénétrante, rafraichissante. Clergeaud)
. Huile de soja ( dermatoses, reminéralisante. Clergeaud)
. Squalane (émollient, empêche la déshydratation)
. Un soupçon de cire d'abeille pour limiter les pertes en eau d'une peau brûlée

- des apaisants, cicatrisants et anti-inflammatoires

. Hydrolats de lavande, de laurier, de camomille matricaire
. Aloe vera  et karité à nouveau
. Huiles essentielles reconnues pour le traitement des brûlures: Lavande aspic, géranium Bourbon et hélichryse italienne (d'après Franchomme et Baudoux)
. Calendula (Calendula officinalis) et Millepertuis (Hypericum perforatum)
. Huiles d'andiroba et calophylle inophyle
. Bisabolol (très apaisant pour les peaux irritées)

 

          Tout ça donne une formule générale simplissime avec les émulsifiants de votre choix pour obtenir une émulsion fluide pour favoriser l'étalement mais pouvant se mettre en tube pour plus d'hygiène:

- 25% phase huileuse: huiles et macérats, beurres et cire d'abeille (1 à 2%). La rose musquée et le millepertuis me semblent indispensables.
- phase aqueuse: glycérine, aloé vera, hydrolats de lavande, de menthe poivrée, de camomille, de laurier, de carotte...
- agents actifs: bisabolol, CO2 de calendula,  de camomille et/ou de carotte, 5% d'huiles essentielles (lavande aspic, géranium bourbon, hélichryse italienne, bois de rose...)
- Conservateurs et vitamine E (ou autre anti-oxydant): ils sont indispensables d'autant que le tube peut être amené à être promené dans la voiture, le sac, des salles de bains différentes etc. et que l'huile de rose musquée est très oxydable.

 

***Le millepertuis est photosensibilisant.

Ce produit ne doit JAMAIS être appliqué avant une exposition solaire.
C'est un soin pour traiter les coups de soleil légers et qui ne doit pas dispenser de bien se protéger avec une crème solaire efficace.

Pour des coups de soleil ou brûlures plus graves ou chez de jeunes enfants, évidemment, courez chez le médecin!***

 

          Vous trouverez ici la formule d'un savon fabriqué par Catherine qui y développe les multiples propriétés de l'huile de Tamanu.
Pour ne pas avoir une odeur trop curieuse, j'ai malheureusement dû diminuer les proportions de tamanu et d'andiroba qui sont pourtant des huiles excellentes pour les coups de soleil et pour apaiser les peaux irritées.

 

          Et ici, un article sur les propriétés et le mode de fabrication de l'huile de millepertuis sur le nouveau blog de Bluetansy.
Elle y rappelle que c'est l'une des rares macérations huileuses qui se fait avec des fleurs fraîches pour y puiser l'hypéricine active.
J'ai eu la chance cette année d'avoir assez de fleurs dans mon jardin pour faire mon propre macérat, le seul que j'achetais jusque là

Encore un complément d'informations sur le millepertuis chez Zenbiloba.

         Enfin, ici, un autre article sur la fabrication de l'huile  de pétales de calendula par Zinette. S'il n'y a qu'une seule macération huileuse à avoir à la maison, ce serait celle là.

Heureusement que les copines travaillent, ça m'évite de le faire ;-)


100_2666
Le tube "Croix-rouge"


Formule de ma BIAF'arôme

** phase grasse

- 5% macération de millepertuis maison sur olive bio
- 3% beurre de karité bio
-3% macération de calendula bio sur soja bio
- 3% émulsifiant VE
- 3% cétyl esters (ou alcool cétylique pour une crème plus ferme sinon 2% suffiront)
- 2% huile d'andiroba du Brésil offerte par Venezia
- 2% squalane d'olive (émollient, composition très proche de celui du film hydrolipidique)
- 1% cire d'abeille blanche (agent filmogène évitant la déshydratation)
- 1% acide stéarique (co-émulsifiant, épaississant)
- 1% huile de tamanu (calophylle inophyle) offerte par Catherine


** Phase aqueuse

- 20% HA (hydrolat) de menthe poivrée bio (rafraîchissant, antalgique)
- 15% HA de camomille matricaire bio
- 10% Silicium organique (facilite l'étalement)
- 5% HA de laurier (très efficace comme celui de carotte achetés ici). Les HE correspondantes sont extras, de même que leur criste marine!
- 5% HA de lavande bio
- 5% glycérine végétale bio (agent hydratant)
- 4% émulsifiant MF

- 1% aloe vera concentré x 200 (hydratant, apaisant, très antalgique)


** Troisième phase

- 5% Huiles essentielles (pour 50g d'émulsion: 40 gttes de lavande aspic, 20 gttes de géranium de Madagascar, 15 gttes d'hélichryse d'altitude corse bio de Vitalba que j'adore)
- 3% huile de rose musquée bio
- 1.5% vitamine E (mixed tocopherols)
- 1% bisabolol
- 0.5% conservateur

Appliquer dès que possible après avoir rafraichi la peau ou la brûlure à l'eau froide pendant 10mn.
Renouveler l'application 2 ou 3 fois de suite jusqu'à refus de la peau.

Pas d'usage prolongé.


          L'émulsion contre les coups de soleil obtenue est fine grâce aux cétyl esters qui épaississent moins que l'alcool cétylique.
L'odeur semble moins "fraîche" que l'original mais nous, on n'a pas peur de sentir les plantes!

           Voilà ma Chabou, je pars si vite qu'il me sera impossible de t'en envoyer mais le coeur y était. Tout le temps de la fabrication, j'ai bataillé pour n'en faire que 50g;  à force d'utiliser un mixer électrique, je ne sais plus jouer du poignet surtout après une attaque de guêpe ;-).

           Bonnes vacances à tous et n'oubliez pas de vous protéger ! 


Autour du chaudron

    Merci Michèle pour cette formule et bon repos!

    Posté par zinette le 11 août 2008 à 11:08
  • Merci Michèle
    Nous n'oublierons pas de nous protéger du soleil
    et peut être aussi des coups de foudre
    J'ai fait des baumes protecteurs avec ton beurre de jojoba pour câliner tout mon petit monde
    Bonnes, très bonnes vacances à toi et les tiens

    Posté par mlk le 11 août 2008 à 11:51
  • Merci Michèle pour cette nouvelle recette. Je pensais que tu étais déjà en vacances... quoiqu'il en soit je te les souhaite très agréables et très reposantes!
    L'effet analgésique peut être ajouté avec de l'huile essentielle de bois de rose(aniba rosaeodora)et complétera aussi la synergie pour la régénération tissulaire. Vénézia, voilà comment utiliser ton huile essentielle!
    Chabou : y'a plus qu'à!!!

    Posté par Loulou le 11 août 2008 à 16:46
  • Michèle, ça fait une heure au moins que je cherche ce que je pourrais écrire comme commentaire, je n'ai pas trouvé, totalement bloquée par la foultitude de sentiments que m'inspire ton article.
    (que tout le monde se rassure, ce n'est qu'une mega déclaration d'amitié, hein ? ;o)))
    Peut-être demain ! Bises qui s'envolent vers toi.

    Posté par chabou le 11 août 2008 à 19:45
  • une vraie creme doudou… je pense que la guèpe voulait la tester elle aussi… bonnes vacances et repose toi un peu bises

    Posté par venezia le 11 août 2008 à 20:33
  • Je remercie Chabou de t'avoir fait réaliser cette recette ! A point nommé pour moi...Incroyable !
    En plus, tous les ingrédients que j'aime.
    Bref, Michele, si tu savais combien ton post de vacancière va me faire du bien

    Merci !

    Posté par patte le 11 août 2008 à 22:48
  • wouhaaaa, la vache, quelle recette pour un superbe produit! Bravo Michele et profite bien de tes vacances!

    Posté par jellylorum le 12 août 2008 à 10:57
  • Je viens de faire ta Biaf'Arôm ce soir, Michèle, juste avant de repartir quelques jours au bord de la mer. N'ayant pas d'émulsifiant VE, j'ai mis 4,5% d'émulsifiant végétal et 3% de cétyl ester. l'émulsion est très belle et sent très bon. Je vais, comme toi, sentir la (belle) plante !
    j'ai aussi un peu adapté, je n'ai plus de macérât de calendula, j'ai rajouté 2% de soothex.
    A l'application, ça semble nettement plus gras que l'original mais très doudou, comme dit Venezia. Pour l'effet calmant et plein de bonnes choses en "ant", je vais devoir prendre un coup de soleil, juste pour tester.
    Je te souhaite : farniente, parasol, eau turquoise, forêts enchanteresses (ça, c'est pour embrouiller), routes fleuries, mistral et tramontane, apèro et tapas, ... bref, les vacances, quoi !

    Posté par chabou le 12 août 2008 à 23:15
  • Oh Michèle, depuis longtemps je me demandais quel était le secret de la baffine, merci pour ton texte explicatif, tu es décidément très pédagogue car j'ai tout compris!

    Je mets moi aussi toujours un peu de menthe dans mes laits après-soleil, c'est recommandé contre les brulures et ça soulage vraiment.

    Merci beaucoup pour cette jolie formule.



    Et profite bien de tes vacances

    Posté par malegria le 14 août 2008 à 08:14
  • En voila une recette qui doit etre toute douce pour la peau ... en tout cas bravo pour la formulation ...
    Bonnes vacances
    Bizzz

    Posté par Source Naturelle le 19 août 2008 à 20:49
  • je reviens sur ta formule
    A propos de ta synergie d'he : je suis surprise du choix de l' hélichryse italienne et bois de rose...Je connaissais pas leurs vertus apaisantes pour la peau
    Comme effet apaisant j'aurais plutot opté pour la matricaire, la néroli (enfin, j'en ai même pas !)
    Pour son effet analgesique, la menthe poivrée..la niaouli..La myrrhe
    Je réflechis sur cette compo car je vais faire ta recette

    Enfin, Pour les hv précieuses très oxydables, tu les rajoutes toujours en dernière phase ? (ce serait le cas de l'onagre, de la bourrache par ex..)

    Posté par patte le 22 août 2008 à 18:41
  • Patte,

    Si tu lis bien, les huiles essentielles citées sont dans un chapitre plus large: "apaisant, cicatrisant et anti-inflammatoire".

    - l'hélichryse est selon Baudoux: cicatrisante, anti-érythemateuse et anti-oedémateuse, propriétés fort utiles dans les brûlures.
    Je l'aime bien comme après soleil car je protège mes enfants du soleil et ils ne prennent en général pas de véritables coups de soleil.
    Ils ont plutôt de très légers érythèmes.

    - Le bois de rose est régénérateur cutané et répertorié pour le traitement des brûlures toujours selon Baudoux.
    Il fait partie de la synergie qu'il préconise (avec la lavande aspic et le géranium )pour cette affection.

    J'ai préféré la menthe poivrée en hydrolat pour plus de douceur. Tu peux mettre de l'HE si tu aimes.

    Tu peux te libérer de ma formule et choisir les ingrédients qui te conviennent le mieux ainsi que la forme que tu préfères (HE ou HA).

    Les huiles très oxydables ne devraient pas être chauffées et je les mets bien évidemment en 3è phase même si j'utilise un anti-oxydant très dosé dans cette formule.
    Si tu tiens à les chauffer (et c'est dommage vu la faible proportion utile), il serait préférable de le faire avec un anti-oxydant très efficace comme l'antiox-COS et surtout de les utiliser rapidement à partir d'un récipient qui met ta crème à l'abri de l'air à chaque usage.

    Allez, trêve de questions Patte, il faut passer à l'acte. Hop, du courage!

    Posté par michele le 23 août 2008 à 12:06
  • Merci Michele
    En fait, je vais faire 2 tournées..une pour mon zona avec les he qui me conviennent, et une autre pour une peau de personne agée en reprenant ta synergie

    Tu as raison, trève de reflexions ..je passe à l'action !

    Posté par patte le 23 août 2008 à 18:28
  • Merci beaucoup pour cette recette ! Je m'expose pas au soleil, mais ma mère et ma soeur sont les spécialistes des expositions aux heures les plus chaudes (et avec leurs peaux de blondes, les tubes de Bia**ne défilent pendant les vacances lol)

    Vais leur concocter ça pour les soulager un peu ^^

    Posté par Khanelya le 25 août 2008 à 13:35
  • Je suis aveugle ou quoi..mais la ferme de Kermorva ne vend plus d'ha ???
    J'ai enfin trouvé une source pour l'aloé super concentré (Chez vale) : dans cette formule, tu ajoutes seulement la poudre ? Pas besoin de mélange préalable ?

    Posté par patte le 28 août 2008 à 18:00
  • * Merci Khanelya.

    * Patte,

    - Il doit y avoir un problème sur le site car je ne vois plus les savons non plus...

    En retapant le nom, je les ai retrouvés:

    http://www.ferme-kermorvan.com/produits.

    Les HA sont en bas de la page.
    Ils sont peut-être en pleine campagne de production.

    - L'aloe en poudre peut être incorporé dans la phase aqueuse car en cosméto on n'utilise pas l'activité enzymatique, utile en interne mais détruite par la chaleur.

    Tout comme on peut mettre du gel d'aloé ou du jus en replacement de tout ou partie de la phase aqueuse.
    Certains fournisseurs comme Aromantic m'ont conseillé de l'introduire en 3è phase mais je trouve que même dilué dans un peu d'eau, la texture a tendance à épaissir et devenir plus ou moins pâteuse.

    Dans ce cas là, je préfère alors les aloe vera concentrés (x 40 ou x 10) qui sont liquides mais pour ceux qui ont peur des parabens, ils sont conservés et on ne sait pas par quoi.

    Même si c'est une poudre très hygroscopique, je la préfère maintenant car je peux fabriquer mon propre gel d'aloe et tous les concentrés liquides que je veux.
    C'est bien plus économique.

    Posté par michele le 29 août 2008 à 10:28
  • Merci Mimi MIchele !
    Pour la ferme de Kermovan, leur site pour les Ha n'est pas à jour.
    Si cela intéresse une d'entre vous, il lui reste :
    "ha carotte sauvage, hélichryse italienne, myrica gale, criste marine, et je crois qu'il me reste un peu de laurier noble..5.50 les200 ml flacon verre bleu"

    Posté par patte le 29 août 2008 à 19:16
  • Juste un petit mot pour vous dire que cette recette est super, j'ai l'occasion de la tester en ce moment (bah oui, désolée les copines..) et j'adore ce produit.

    Merci Michèle !

    Posté par Catherine le 15 février 2009 à 10:02
  • Super Catherine! Merci pour le retour

    Posté par michele le 16 février 2009 à 16:42

Commenter l'article