Baume botanique à l'extrait d'Achillée

Aroma beauté, bien-etre et santé

Par atelierdemichele

          Pour les femmes et les jeunes filles qui souffrent de leur féminité toutes les lunes ou au moment où la lune descend vers la ménopause, l'Achillée millefeuille ( Achillea millefolium L. Asteraceae) est LA plante à utiliser.

 

100_2684

Les dates ont encore bu un coup de trop...

 

          Le nom d'Achillée vient d'Achille qui, lors du siège de Troie, soignait les blessures de ses troupes avec cette plante aux multiples principes actifs: anti-hémorragiques, anti-inflammatoires, toniques amers, astringents légers, anti-spasmodiques et anti-bactériens...

Extrait de "Plantes médicinales. Traditions et thérapeutique. Jacques Fleurentin. Ed Ouest France":

"Les fleurs d'Achillée sont traditionnellement utilisées en applications locales comme anti-prurigineuses (contre les gratouillis) et adoucissantes dans les affections dermatologiques (crevasses, écorchures, gerçures, piqures d'insectes".

Fleurentin a choisi de n'en parler que pour ces usages là dans un chapitre plus général sur la peau, les allergies cutanées et oculaires. C'est un homme ;)

 

         J'en ai fait un baume botanique à l'extrait d'achillée pour les troubles menstruels.


100_2942

 

          On trouve une monographie sur l'Achillée dans un autre ouvrage très bien fait: "L'herbier érotique. Histoires et légendes des plantes aphrodisiaques. Bernard Bertrand. Ed. Plume de carotte".

On y lit quelques anecdotes amusantes sur ses usages érotiques mais aussi sur son intérêt pour les troubles menstruels.

Cet ouvrage fait partie d'une collection que j'adore pour son contenu mais aussi pour l'iconographie et la mise en pages: couverture suggestive et à l'intérieur, à gauche, le bla bla et à droite une copie de page d'herbier magnifique!

Cette collection comprend d'autres livres: "l'herbier oublié", "l'herbier boisé" et "l'herbier voyageur". Eh, Vieux barbu, si tu lis ces lignes, il y en a un que je n'ai pas ...

          Cette plante s'appelle "millefeuille" par référence aux multiples petites feuilles sur les sommités fleuries et la tige:

100_2686

L'Achillée millefeuille est donc une herbe bonne pour de nombreux troubles (digestifs, cutanés, menstruels...) très facile à trouver sous diverses formes: plante sèche, teinture, huile essentielle, hydrolat, extraits fluides ...

100_2682

 

            J'en ai cueilli à la fin de l'été sur une prairie protégée où elle pousse sans problème et je l'ai transformée en une teinture dans de l'alcool bio pour pouvoir l'utiliser plus tard.

Lors de mes marches quasi-quotidiennes en forêt, j'ai toujours pendant l'été et l'automne, un pochon de papier kraft accroché à la ceinture au cas où...

100_2685

 

Teinture d'Achillée:

- 1 part de sommités fleuries fraiches

- 4 parts d'alcool bio à 96°

Laisser macérer pendant 15 jours en mélangeant quotidiennement, filtrer soigneusement et conditionner en flacon brun.


          J'ai choisi de l'alcool pur car les plantes étaient fraîches donc riches en eau mais surtout pour transformer la teinture en extrait très concentré, à utiliser dans un véhicule, facile à appliquer en onctions douces sur le bas ventre et le bas du dos en cas de troubles menstruels ou douleurs pelviennes.

Si vous voulez faire cette teinture pour un usage interne, utilisez un alcool à 60°.

 

          Un autre excellent ouvrage synthétique, pratique et très facile d'accès malgré la qualité de ses auteurs, enseignants d'une des meilleures formations universitaires  en phytothérapie, indique qu'une équipe de chercheurs japonais a isolé et identifié un principe actif antitumoral de l'achillée millefeuille.

"Tout savoir sur les plantes médicinales. Sélection de Reader's Digest".

 

Extrait botanique d'achillée millefeuille:

- Mettre 100ml de teinture d'achillée dans une casserole et porter à ébullition avec précaution car les vapeurs d'alcool peuvent s'enflammer. Dès qu'elle a réduit du tiers, verser la solution dans le bécher qui servira à fabriquer le baume.

100_2940

- Poser dans un bain-marie bouillant pour continuer la réduction jusqu'à l'obtention d'une "mélasse" épaisse et foncée.

Sur la photo, vous pouvez voir que je suis allée un peu trop loin dans la réduction.

Il y a eu cristallisation de certains principes actifs sur les parois du bécher. Ils auraient pu se dissoudre si j'avais fabriqué une crème avec phase aqueuse. Pour le baume, j'ai dû retirer la partie la plus granuleuse.

100_2941 

 

  Formule du baume botanique


- 20g huile fluide fine (jojoba et olive macérée d'orcanette pour la couleur)

- 20g beurre mou (amande)

- 4g cires végétales (soja et riz)

- 1.5g alcool cétylique

- 0.5g Extrait de pépins de pamplemousse concentré

- 0.5g anti-oxydant

- 0.5g extrait de plantes (teinture réduite d'achillée millefeuille au jugé) mais on peut remplacer par un mélange d'huiles essentielles pour les "bonnes" femmes.

Les quantités d'HE peuvent être augmentées en fonction de l'action désirée.

 

Dans le bol contenant l'extrait réduit de plantes, faire fondre au bain marie, les cires et les beurres avec l'anti-oxydant.

Ajouter les huiles fluides hors du bain marie en mélangeant bien puis l'EPP au refroidissement.

Couler en pots.

 

100_2943

 

Précautions d'emploi: L'achillée millefeuille est déconseillée aux femmes enceintes, allaitantes et à celles souffrant de troubles hormonaux.

 

          Le baume est souple, très facile à étaler et cette formule ne laisse pas de sensation grasse. Le résultat est vraiment différent de mes baumes habituels: une pénétration quasi-immédiate presque poudrée, je suppose à cause de l'extrait botanique concentré.

C'est l'un de mes baumes les plus agréables car je n'ai jamais eu cette sensation même avec les baumes à l'acide stéarique/karité pourtant si fins.

Est-ce dû au choix des cires végétales (riz et soja) qui ne laissent pas de film gras, à l'excellent beurre d'amandes d'Akamuti ou à l'extrait trop réduit? Il faudrait refaire la même formule sans réduction pour pouvoir conclure...

100_2942

 

          La couleur est moins flatteuse que je n'aurais voulu car le rose de l'orcanette a été "vieilli" par la couleur de l'achillée.

J'aurais bien voulu être certaine de la quantité de principe actif extrait de cette manière mais je tenais à ne pas utiliser d'huiles essentielles dans ce baume.

 

          Mon placard regorge de teintures diverses et variées offertes ces derniers temps.

Je vois dans cet essai qui date de plusieurs mois , un moyen de les employer valablement en faisant mes propres extraits botaniques...

 

  


Autour du chaudron

    Après les femmes sages et leurs panoplies sophistiquées, un baume au roux automnal pour les jeunes filles en fleurs et les jeunes femmes en devenir..Le blanc rosé de l'achillée est très attendrissant et convient bien à la féminité
    C'est vrai la cire de riz donne un toucher poudré et fin et cela même dans une émulsion, quoique trop longue à la fonte
    Merci Michèle, chez moi tu nous éviteras la mauvaise humeur et les nerfs à fleurs de peau de la jeune fille en alternance avec la rose

    Posté par mlk le 16 décembre 2008 à 14:44
  • merci,Michèle pour cette belle histoire, cette belle formule et les.......idées à suggérer pour les cadeaux lecture ...
    Je suis bien contente de lire une marche à suivre aussi détaillée pour fabriquer de la teinture.
    je suppose qu'on peut faire de même avec toutes les plantes ? ou beaucoup.

    Posté par moune le 16 décembre 2008 à 15:33
  • Merci Michèle pour ton histoire de pleine lune qui descend tranquillement pas vite vers la ménaupose! Mais comme dis MLK, pourrait servir pour les jeunes fille en fleurs...
    Le TP sur la fabrication d'une teinture et sa réduction me font rêver et sont à la limite de l'alchimie, puisque tu pars de la cueillette dans ta prairie protégée à ton bécher.
    Michèle,je me demande si la "douceur" de ta formule ne pourait pas aussi être due au pourcentage d'huile et de beurre ou/et à la présence d'alcool cétylique qui doit affiner la texture versus l'acide stéarique, non? As-tu déjà fait des baumes avec la même formule mais sans extrait botanique concentré?
    Je te souhaite que ton "grand barbu" passe par là...

    Posté par Loulou le 16 décembre 2008 à 15:59
  • Et l'achillé aussi sous forme d'ha..Peu couteuse. Il y en a chez Abiessence élaborée à partir des sommités fleuries
    Je fais tjs mes baumes (vénéziens) avec l'acide stéarique..
    Je vais donc pouvoir la substituer à l'aclool cety

    Je ne savais pas qu'on pouvait ainsi réduire une TM..Cela donne des actifs encore plus concentrés (?)
    J'aurais mis la Tm comme pour la technique de MLK si je ne t'avais lu

    Merci Michele aux services des femmes, et des jeux érotiques !

    Posté par patte le 16 décembre 2008 à 19:06
  • Ah Michèle, tu racontes tellement bien tes produits que même sans les essayer on ne peut que les aimer. Je trouve que la couleur obtenue s'accorde bien aux vertus de ce baume. Je ne souffre pas ou plus de ma féminité mais j'ai bien envie d'essayer ce baume pour d'autres objectifs, sa réalisation semble simple et quoi de plus pratique qu'un baume à transporter et à utiliser ?.

    Merci pour cette nouvelle idée.

    Posté par Catherine le 16 décembre 2008 à 19:47
  • Encore un nouveau baume: quelle aubaine, merci à la glaneuse sylvestre… et à ses formulations quasi alchimiques…  

    Pourrait-on faire ce type de baume sans concentrer à ton avis? Je me pose toujours la question de la réduction des teintures (que je pratique sur les savons) et de leur efficacité thérapeutique. La cuisson ne la modifie-telle pas?

    j'ai fait récemment un baume avec de la teinture de rose au parfum magnifique mais il a cristallisé. Je n'avais pas mis d'alcool cétéarylique (incorporé au jojoba) comme je le fais d'habitude quand j'intégre des ingrédients alcoolisés. Il faudrait que je retente avec de l'alcool cétylique (si j'en ai, faut que je vérifie) pour voir ce que ça donne.

    J'ai aussi remarqué que le beurre d'amande donnait une super texture (le mien vient d'ailleurs)

    oh la la, on n'en n'aura jamais fini avec les baumes.

    j'avais aussi fait un baume à la teinture d'harpagophytum non réduite qui se tient très bien (il a du beurre de jojoba dedans)

    Posté par venezia le 17 décembre 2008 à 11:25
  • Juste comme cela, pour le feeling alchimiste divinatoire
    les druides et les maîtres du Yi-King se servaient des tiges séchées de l'achillée pour leur Art

    Posté par mlk le 17 décembre 2008 à 18:47
  • Je reviens plus tard vous répondre. Merci pour vos gentils mots.

    Posté par michele le 17 décembre 2008 à 23:02
  • Oh quelle jolie idée Michèle. Et bien utile pour nous toutes. Ta description de la texture est très enthousiaste, une pénétration quasi immédiate presque poudrée. Et ceci sans amidon, bravo!

    Posté par malegria le 18 décembre 2008 à 21:49
  • - Mlk, merci, je vais me transformer en vrai alchimiste. Faut pas beaucoup me pousser, l'idée me ravit!

    - Moune, les teintures se font toujours avec:
    1 part de plante
    4 parts d'alcool dont le degré alcoolique varie selon ce que l'on veut extraire.

    Je n'ai jamais trouvé une liste exhaustive avec les degrés adéquats. Mais il faut s'inspirer de ce qui se vend et Venezia en a fait un article très intéressant sur son blog:

    http://princesseaupetitpois.over-blog.com/article-22088113.html

    - Loulou,j'ai fait il y a deux jours un autre baume en gardant exactement les mêmes proportions sans extrait botanique et en remplaçant le beurre d'amandes par du beurre de coco bio et c'est très mou(!!)

    La pénétration est identique et du coup, je suis allée chez Akamuti regarder la composition exacte du beurre d'amandes.
    Ils disent que ce n'est pas un beurre hydrogéné mais qu'il est extrait comme ça de l'amande. Ce serait donc un beurre naturel ???

    Il faut que je retourne en parler sur l'artcle sur les beurres que Blue vient d'écrire.

    - Patte, j'aime bien l'hydrolat aussi mais son odeur est assez difficile.

    J'ai réduit cette teinture pour pouvoir introduire dans mon baume l'équivalent en principes actifs de 100ml de teinture.
    Ce qui est impossible à faire en l'état avec la formule de Mlk.

    Vu les quelques crampes dans le bas ventre que je me tape hors cycle depuis que j'ai écrit ce billet et que j'en met régulièrement un peu du fond qui me reste sur la main, je peux te dire qu'il est efficace!

    - Catherine, cette formule donne un baume qui pénètre si vite qu'il pourrait t'être bien pratique en pays chaud.

    - Venezia, toujours le problème de la chaleur. Les évaporations sous vide permettent de baisser la température du bain marie à 60° environ.
    Dans ma cuisine, le vide n'existe pas

    Vu l'efficacité de ce baume, je suis certaine que les principes actifs ont été extraits.

    Beaucoup de plantes résistent tout de même bien à la chaleur car on fait des infusions, des décoctions, des cuissons plus ou moins prolongées avec les plantes ayurvédiques... depuis belle lurette sans perte d'efficacité.

    Tous les principes actifs ne pourraient pas le subir, c'est sûr et il faudrait faire des recherches pour affiner le truc.

    D'où vient ton beurre d'amandes?

    - Malegria, je pense que le poudré vient de ma réduction de teinture.

    Posté par michele le 19 décembre 2008 à 12:28
  • Michèle, par quoi pourrais-je remplacer le beurre d'amande... ? je n'ai pas grand chose en beurres : karité, cacao, mangue, avocat et mowrah. Si la texture réside dans le beurre d'amande, il va être difficile d'obtenir un produit à l'identique.

    Posté par Catherine le 20 décembre 2008 à 01:20
  • Bonjour Catherine,

    En mettant du coco, j'ai trouvé que c'était trop mou.
    Je crains que les beurres naturels (karité, mowrah, cacao et mangue) ne donnent soit un baume mou, soit dur..

    Essaie le beurre d'avocat qui est hydrogéné comme le beurre d'amande quoiqu'en dise Akamuti.
    Je pense qu'il y a une erreur dans la description de leur beurre qui est peut-être issu du mélange d'huile d'amande hydrogéné et d'huile d'amande pure.

    Tiens nous au courant de tes essais ma belle et bon week-end ensoleillé! Si tu vas "baigner à la mer", pense à moi!

    Posté par michele le 20 décembre 2008 à 08:48
  • Merci Michèle ! je vais essayer avec le beurre d'avocat alors, je te dirais ce que ça donne.

    Il fait très très chaud en ce moment, comme tu t'en doutes ; aujourd'hui je me suis baignée en piscine alors qu'il tombait une grosse pluie d'orage, demain matin dimanche, quelque soit la couleur du ciel, je vais "baigner à la mer" parce que "trop chaud", promis, je penserai à toi !

    Posté par Catherine le 20 décembre 2008 à 10:07
  • Pleine de bonnes intentions, je viens de faire réduire une teinture mère de calendula (achetée à la pharmacie) que je voulais terminer. Et puis, toute occupée à lire et relire ton article Michèle, lorsque je suis revenue à la cuisine, la casserole était VIDE, envolée la teinture... hihi...

    Je vais remettre cela à demain, après le bain de mer j'aurais peut-être les idées plus fraîches ; je n'ai plus de teinture, donc j'utiliserai des HE. Je compte essayer de faire un baume pour les coups et les bosses, avec de la cire de mimosa qui dort dans mon placard depuis longtemps et de l'HE d'hélichryse, je vous dirais "quoi".

    Posté par Catherine le 20 décembre 2008 à 10:57
  • J'ai tout lu mais une question me vient à l'esprit : où applique tu ce baume au juste ???

    Posté par miss lollipop le 30 décembre 2008 à 20:02
  • J'ai tout lu mais une question me vient à l'esprit : où applique tu ce baume au juste ???

    Posté par miss lollipop le 30 décembre 2008 à 20:06
  • C'est de cette maison au coeur généreux et grand
    comme celui d'une maman que je vous souhaite une belle année emplie des choses de la vie et que vive Potions et chaudrons la créative accueillante
    A l'année qui nous vient dans le partage et la solidarité
    Bises les copinautes

    Posté par mlk le 31 décembre 2008 à 15:02
  • Moi j'ai déjà entamé la nouvelle année alors, avant d'aller dormir, je vous souhaite à toutes mes meilleurs voeux pour 2009 et que vive longtemps Potions et Chaudron.

    Grosses bises à toutes.

    Posté par Catherine le 31 décembre 2008 à 15:45
  • je vous souhaite à toutes une excellente santé et beaucoup de bonheur tout au long de cette nouvelle année..

    Posté par moune le 01 janvier 2009 à 07:17
  • A toutes, je vous souhaite une excellente année 2009. Qu'elle vous apporte tout ce que vous souhaitez et plus encore. Merci à toutes de faire vivre ce blog, il m'est très précieux. Bizz'

    Posté par malegria le 02 janvier 2009 à 17:52
  • T'es ouuuuuuuuuuuu, Dame Michèle? tout va bien? oui
    Bon tu es en goguette!
    Bonnes pensées amicales

    Posté par mlk le 04 janvier 2009 à 20:07
  • Dame Michèle disparaît quelques jours et sa plume nous manque.... j'espère qu'elle passe de bonnes vacances avec sa petite famille.

    Posté par Catherine le 05 janvier 2009 à 07:19
  • Ah ben, ça fait plaisir!
    Tous mes voeux de bonheur et santé à vous toutes ainsi qu'à vos proches.

    J'en profite pour répondre rapidement:

    - Catherine, c'est dommage, même si tu ne la vois pas ta teinture réduite était bien au fond de ton récipient.
    Elle a dû être très bien filtrée et n'avait pas autant de résidus que la mienne, faite maison.
    Tu aurais très bien pu y faire ton baume. Dommage!

    - Miss Lollipop, le baume est à appliquer sur le bas-ventre et au bas du dos en cas de troubles mentruels.
    Je l'ai indiqué au début du sujet sous la formule de la teinture d'achillée. Je vais la souligner pour que ce soit plus clair.

    Posté par michele le 05 janvier 2009 à 15:52
  • Michèle
    Si lors de tes promenades sur pieds bleus et dans ta forêt, tu rencontres de l'alchémille(floraison entre mai et juillet) peux tu te pencher sur elle
    dans toute sa fraîcheur, elle me plaît bien
    J'en parle maintenant car sinon je vais oublier
    je peux l'utiliser sèche aussi, mais fraîche avec sa rosée........))). ça veut dire sourire?

    Posté par mlk le 13 avril 2009 à 11:28

Commenter l'article