"Baume de nuit": Soin à la gelée royale (2)

Soins du visage

Par atelierdemichele

            J'ai envoyé un baume de nuit à la gelée royale bio aux cinq filles qui ont reçu le savon des Potions.

La crème à utiliser en duo avec ce baume était formulée pour peaux normales avec assez peu de corps gras.

            Pour apporter encore plus de nutriments, en cas de peau sèche, ce baume pourrait se superposer en double couche ou uniquement en soin de nuit.

cosm_to_143

La bonne gelée royale fraîche  

 

             J'ai choisi d'utiliser une de mes vieilles formules de baumes,   celles que  je fabriquais à l'époque où je n'utilisais que de la cire de l'apiculteur.

Le secret pour l'assouplir tout en apportant un plus à la peau est d'ajouter 2 à 3%  de lécithine et de la glycérine.

            Je n'y ajoutais aucune poudre pour aider à diminuer l'effet gras puisque cela donne des baumes onctueux ou fins  à l'application et qu'ils contiennent très peu de beurres.

Formule générale de la "vieille formule" de baume souple à la lécithine

- 12% cire d'abeille rustique (celle de l'apiculteur)
- 8% beurre de cacao
- 3% glycérine
- 2 à 3% lécithine liquide (il en tombe toujours plus que prévu. Prévoir d'en mettre 2 et laisser le filet couler doucement jusqu'à environ 3 sinon on en perd, il y en a plein le goulot...)
- 74 à 75% jojoba et amandes  douces (tenter de varier les types d'huiles)

+/- anti-oxydants, huiles essentielles à retirer des huiles fluides
.

Incorporer dans un bécher désinfecté la cire, les gras durs, l'anti-oxydant, le jojoba, la lécithine, la glycérine et les huiles peu sensibles à la chaleur.

Faire fondre et laisser dans le bain marie chaud en ajoutant les autres huiles.
Bien mélanger, laisser dans le bain marie quelques instants pour aider le mélange à se stabiliser.
Sortir le bécher du bain marie.

Ajouter les huiles essentielles quand le mélange aura un peu refroidi mais avant qu'il fige.
Couler en pots désinfectés et fermer au complet refroidissement.

Venezia en propose d'autres versions sur son blog.

          cosm_to_137

         Les baumes ainsi préparés ont une onctuosité remarquable si l'on fait le choix du jojoba (au moins 30%) et d'huiles fluides nourrissantes (olive, tournesol,  ricin, amandes douces...)

Mais ils deviennent fins et évanescents si l'on fait le choix d'une majorité d'huiles plus légères (pépins de raisins, soja raffiné, chanvre, autres pépins, inca inchi...).

 

         Pour ce baume de nuit pour le visage, j'ai rajouté la gelée royale malheureusement à chaud comme les huiles essentielles.

La présence de lécithine permet de lier le tout sans heurt et d'apporter encore plus d'émollience si c'était possible.

          Je suis partie d'une formule de Venezia (2è lien ci-dessus) qui diminue la proportion de cire et beurres au profit d'un beurre de jojoba/alcool cétéarylique, ne met pas de glycérine et garde 2% de lécithine.

Et j'ai mélangé tout ça ;)

Formule du "baume de nuit pour filles royales"

- 75% huiles fluides diverses
- 10% cire d'abeille blanche
- 5% beurre de karité bio (Burkina Faso Boucledor)

- 3% glycérine végétale bio (Bilby)
- 3% lécithine liquide
- 0.3% Aox-Cos (anti-oxydant puissant chez Cosmévert, il contient également de la lécithine qui aide à majorer l'effet anti-oxydant. S'utilise normalement de 0.1 à 0.3% selon la fragilité des huiles à protéger)

- 2% Huiles essentielles
- 1.7% Gelée royale fraîche bio
ramenée à température ambiante au préalable

Y. Donadieu dans son livre "Ma pharmacie naturelle' Ed. Robert Laffont n'indique pas de précautions particulières et la préconise en interne aux doses habituelles à la fois aux enfants, aux personnes âgées et aux femmes enceintes.

J'ai relevé dans la littérature une précaution particulière chez les personnes allergiques aux produits de la ruche sans vérifications possibles.

La prudence est évidemment de mise chez les allergiques en général.

Les 75g d'huiles fluides relativement légères ont été réparties comme suit:

10 soja raffiné, 10 macérat bio d'arnica sur olive Abiessence, 10 meadowfoam (écume des prés) Bilby, 10 macérat maison de pétales de jasmin frais sur jojoba bio, 10 argan cosmétique bio,

5 son de riz, 5 macérat de gaillet frais sur sésame bio Nugier, 5 macérat d'aloé vera sur colza bio Primavera, 5 oléine de karité sur pépins de raisins Codina, 5 noyau de pêche Les Utiles de Zinette.

Chacune apportant son lot de nutriments anti-âge, réparateurs, anti-oxydants, nourrissants, apaisants...

          Le macérat de gaillet frais sur huile de sésame est une production du Jardin des Nielles et des senteurs (Christian Nugier).

Ce macérat ne se trouve pas sur le catalogue du site. Il faudrait lui en faire la demande par mail ou téléphone. Etre patient pour la réponse, elle arrive toujours un jour...

Il contient un peu d'huile essentielle d'achillée millefeuille et est préconisé comme anti-tâches. Il devrait contribuer à unifier le teint des cinq filles royales.

Quelques utilisations cosmétiques de  cette macération ici et ici

cosm_to_141

          Le parfum est le même que celui de la crème douce à la gelée royale.

20 Géranium bourbon bio BioMada
20 Palmarosa malgache
20 Bois de rose bio Florame
20 Cypriol (nagarmotha) Néroliane
20 Genévrier nain bio Vitalba
17 Ylang ylang première Florame
12 Encens d'Oman Enfleurage
8 Absolue de cacao Missmiss
6 Patchouli clair Néroliane
4 Ciste bio Vitalba

          Le support huileux lui donne bien plus de rondeur que l'émulsion où apparait en premier lieu une odeur plus âpre.

J'en ai mis 2% dont une bonne partie se volatilise car je les incorpore à chaud.
Il est impossible de savoir au juste combien il en reste.

         Même s'il est très fin, ce baume peut bien entendu servir pour toute partie sèche du corps (mains, pieds, coudes, genoux) s'il ne convient pas à la peau du visage.

L'idéal étant de l'appliquer sur peau humide ou juste après une crème hydratante.

         Je souhaite que ce duo ait plu aux cinq filles royales.

 

cosm_to_139

 


Autour du chaudron

    je me lance ce soir!!

    bon ça y est j'ai fait les photos, je vais donc pouvoir me jeter sur ce baume ce soir!! d'ailleur j'y "vas" de ce pas

    bonne soirée et gros bisous

    Posté par ambre1501 le 30 décembre 2009 à 22:31
  • Quels beaux cadeaux de noël elles ont eu ces reines!!!

    Merci Michèle pour cette belle recette, et toutes tes explications enrichissantes qui l'accompagne.

    C'est toujours un grand pas en avant pour les petites debutantes comme moi de te lire.

    Je post demain les deux cremes que j'ai fait grace a tes recettes gentiment offertes sur gelée royale N°1 )

    Tres belle soirée

    Posté par anne le 30 décembre 2009 à 23:07
  • comment une petite question qui me taraude. Etait il absolument necessaire de chauffer la gelée royale?

    J'ai pris l'habitude de chauffer un minimum d'ingredients et je suis toujours surprise de voir que je m'en sors tres bien meme avec des baumes ou il m'arrive de ne chauffer que certaines huiles et juste faire ramollir les beurres et les incorporer par la suite.

    J'imagine que ça doit changer les textures en effet, mais la gelée n'avait il pas moyen de l'introduire une fois le baume tièdit?

    Heuuuu je poses surtout cette question pour avoir ton avis sur le sujet justement. )

    Posté par anne le 30 décembre 2009 à 23:12
  • Anne,

    Je ne suis pas une adepte à tous prix de la fabrication à froid.
    Juste par goût personnel, ce n'est pas un diktat bien sûr.

    Dans le cas des baumes, j'aime bien les couler après avoir attendu qu'ils tiédissent mais pas trop car pour offrir, il ne m'est pas agréable du tout d'avoir une surface non plane.

    Dès lors qu'il y a de la cire d'abeille, l'introduction des huiles essentielles ne peut pas se faire au complet refroidissement.

    On devrait normalement les introduire sous 25° (facile pour les émulsions) mais un baume à 25° est vraiment figé.

    Donc les HE et en l'occurence la gelée royale ont été introduits après avoir attendu que ça tiédisse mais bien avant 25°;
    J'ai ainsi obtenu la surface plane que j'apprécie dans les baumes à offrir.

    La gelée royale a tout de même été laissée à température ambiante avant.

    Je ne suis vraiment pas certaine que tout s'envole et se gâte quand on chauffe; Je ne sais pas d'où vient cette terreur de la cosméteuse ^-^

    Dans notre corps quand on a ingéré la gelée royale (et d'autres bons aliments), elle passe dans l'estomac au moins à 37° et au contact de sucs gastriques autrement plus acides que certains acides dont on a peur...

    Et pourtant personne ne s'insurge de manger sa gelée royale ni ne pense qu'elle est inactivée par la digestion...

    Donc tu peux faire à froid, ou plus chaud comme moi et profiter des bons ingrédients.

    Posté par michele le 31 décembre 2009 à 11:24
  • Alors Ambre, verdict?

    Posté par michele le 31 décembre 2009 à 11:25
  • Enorme coup de coeur pour ce baume ! Je vais noter la recette très scrupuleusement ! Avec une telle synergie en plus c'est un pur bonheur !!

    Posté par nansou le 31 décembre 2009 à 13:11
  • c'est génial!!

    ce baume est super ultra doux et en plus avec la chaleur de la peau cela diffuse des effluves très relaxantes!!

    bravo ma belle encore un grand succès

    je m'empresse de mettre un coms sur le "baume doux" qui porte trop bien son nom
    enorme bisous ma belle Michèle

    Posté par ambre1501 le 31 décembre 2009 à 13:19
  • Merci Michèle pour cette nouvelle et belle démonstration. Bien que la recette du baume est une recette de base bien connue maintenant, et qui devrait être bien maîtrisée... je me rends compte de tout ce que j'apprends encore. Merci!!!

    Posté par Loulou le 31 décembre 2009 à 15:33
  • La photo de ton baume me fait rêver. Ca m'a tout l'air d'une texture absolument épatante. En dehors du choix des huiles, ce doit être la glycérine qui lui donne toute son originalité, on dirait un baume transformé. Comme Loulou, me voici ravie d'apprendre encore des choses sur les recettes de baumes.

    Posté par malegria le 31 décembre 2009 à 18:25
  • Un duo épatant, j'ai du mal à imaginer l'odeur, mais si c'est aussi agréable que le savon des Potions ce doit être un bonheur.
    Loulou, Malégria, Catherine, lointaines Princesses, je vous envoie les derniers bisous de l'année !

    Posté par chabou le 31 décembre 2009 à 20:11
  • Merci Chabou ! et moi je vous envoie à toutes et à toutes les premiers bisous de 2010 car j'y suis depuis déjà 8 H.

    Michèle, avec toutes les recettes de baume proposées, chacune devrait maintenant pouvoir trouver "sa" texture idéale, mais on en veut encore... c'est trop bon de lire tes expériences.

    Ce duo a l'air top, il semble ravir les destinatrices.

    Posté par Catherine le 31 décembre 2009 à 21:57
  • Ah oui Catherine, tu as déjà bascule en 2010 !

    Chabou, je te dois de grands moments avec le défi des barinettes ! Merci a toi et a toutes pour ces partages.

    Posté par Irene le 31 décembre 2009 à 23:08
  • Encore des recettes à noter !
    ça veut dire que ma liste de produits à acheter s'allonge sans cesse et que je repousse ma commande dont le total ne cesse de s'arrondir !
    Mais ça veut dire aussi plein d'heures de créations en perspective pour 2010 !

    Côté cosmétiques d'abord, parce que mon mixer plongeant a (déjà) rendu l'âme... voilà ce que c'est d'acheter au moins cher.

    Anyway : en attendant je vous souhaite à toutes et tous une année 2010 conforme à vos projets et pleine d'émulation, de senteurs et de textures, de créations différentes !
    Et toujours dans la bonne humeur et le partage qui règnent sur ce blog !

    Posté par Lyjazz le 01 janvier 2010 à 00:31
  • Michèle, les Dames royales démarrent l'année en douceur et attentions
    Tu es une belle et bonne reine de celles qui partage sa gelée
    et les petites mains vont ma foi voler en toute liberté
    C'est cela la vraie Noblesse
    merci et tout plein de bonnes et bonnes choses à toutes et à toi
    Longue vie à ce blog

    Posté par mlk le 01 janvier 2010 à 01:04
  • j'avoue avoir été plutot bluffée ! Ravie bien entendu de recevoir ces merveilleux produits de Michèle mais à vrai dire, quand j'ai vu sa creme visage et le baume, je me suis tout d'abord dit, que ce n'était pas des produits pour mon visge...
    Bah oui, j'ai la peau mixte alors sa creme me paraissait beaucoup trop riche pour ma peau et quant au baume...inutile de vous dire que je n'ai JAMAIS mis de baume sur le visage sous peine de boutons !

    Ceci dit, j'ai quand même voulu faire un essai : sa crème m'a laissé la peau d'une douceur incroyable et le baume que j'applique e soir, ne me fait pas du tout la peau grasse ! Et je suis d'autant plus bluffée, que ej n'ai encore jamais réussi à faire un baume aussi fin et onctueux !

    Bref, malgré mes réticences de départ, je suis conquise et je compte bien au moins refaire la creme quand j'aurai fini celle ci... Malheureusement il me manque des ingrédients (dont l'olive douceur et le soothex) et mes moyens ne me permettent pas de me les offrir pour le moment...

    Un grand merci à Michèle !

    Posté par métisse le 01 janvier 2010 à 16:58
  • Super, encore une formule de baume inédite, merci Michèle. et surtout mille mercis pour cette idée de baume pour le visage!!Quand je pense que je n'en fais pas! Pourtant, je me souviens, il y a longtemps, avant meme que je me lance dans la cosmeto maison, je mettais sur le visage le soir un baume de Décléor (formule impec) qui était vraiment un bonheur pour donner bonne mine (j'étais aussi plus légère de quelques années… )
    donc je vais gamberger et m'y mettre…

    je trouve que lorsqu'on ajoute de la lécithine, le grand avantage c'est que ça prend -un peu- moins vite qu'avec de la cire d'abeille toute seule. ces derniers temps, j'ai fait pas mal de baumes au GMS car ils mettent longtemps à prendre et on peut tranquillement incorporer les HE.

    Posté par venezia le 02 janvier 2010 à 15:43
  • Je trouve que les baumes pour le visage doivent vraiment être délicats.
    C'est l'une des textures les plus difficiles à réussir à mon avis.
    La lécithine et la glycérine aident beaucoup dans le cas présent...

    La formule ne peut pas être approximative et je trouve en cela que ceux de Décléor sont effectivement superbes quoiqu'un peu moins fins que celui là.
    Ils conviennent bien aux peaux plutôt sèches.

    Mais leurs synergies olfactives sont formidables. Et leurs prix absolument indécents comme souvent.

    Alors les filles, faisons nos baumes nous mêmes!

    Posté par michele le 02 janvier 2010 à 17:33
  • Décléor en fait un à l'angélique Venezia. Je suis certaine que ça devrait te plaire

    http://www.beaute-test.com/baume_de_nuit_angelique_-_aromessence_decleor.php

    Posté par michele le 02 janvier 2010 à 18:18
  • Adopté en soin de jour

    Après 1 semaine d'expérimentation, je l'adopte !
    Je l'utilise au cours de la journée, et ma peau le boit très vite pour paraitre ensuite plus "regonflée" (je met tjs ma crème le matin)

    Cette texture me rappelle le cérat crème de Vénézia que j'avais testé il y a plus d'1 an.
    Mais à l'époque ma peau était moins sèche
    Avec ce baume, je me couvre l'ensemble du visage hormis le nez, et c'est une sensation divine

    Une très bonne piste pour les peaux déshydratées et sensibles durant les périodes de froid, à superposer à une crème de jour quand le besoin s'en fait sentir

    Quant au parfum : une chaleur qui réconforte au coeur de l'hiver
    Merci Michele

    Posté par patte le 02 janvier 2010 à 20:20
  • merci Michèle, j'ai déjà reniflé ce baume d'un parfum divin.

    Du coup, je suis allée regarder de plus près et j'ai retrouvé le baume Décléor que j'utilisais dans le temps, c'est celui-ci:
    http://www.beaute-test.com/baume_essentiel_-_aromessence_decleor.php

    Posté par venezia le 02 janvier 2010 à 21:12
  • Comme chez Venezia, je suis toujours aussi épaté de voir des baumes pareils. Personnellement, j'ai toujours pas mal d'ennuis quand j'en fais : trop dur, ne fige pas, granuleux voire très granuleux, etc. J'ai fini par prendre l'habitude de ne pas en faire pour le plaisir et de les réserver aux usages thérapeutiques, et encore... avec le simulgel, je fais plus des pommages désormais.

    Mais ce baume-ci me ferait presque regretté d'être aussi tarte avec les baumes. Déjà que certains baumes veneziens me tentent bien...

    en tout cas, bravo. c'est une réussite.

    une petite question quand même (on ne se refait pas...) : tu dis
    "J'ai choisi d'utiliser une de mes vieilles formules de baumes, celles que je fabriquais à l'époque où je n'utilisais que de la cire de l'apiculteur."
    Quand tu n'utilises pas cette cire, tu fais comment ?

    Des bises et une excellente année à toi avec la santé et la prospérité, l'amour et l'amitié

    Posté par Yulaan le 02 janvier 2010 à 23:52
  • Yulaan, j'utilise uniquement de la cire d'abeille en feuilles que j'achète chez Bilby ou Aromantic quand j'y passais une commande.

    Sinon j'ai de la cire blanche quand je crains des allergies ou que je veux du blanc.

    J'ai renoué avec cette vieille formule car Mlk m'a offert de la cire brute et j'avoue que j'avais oublié cette douceur quand elle est couplée à la lécithine et à la glycérine.

    Qu'est ce que ça serait si je faisais cire cosmétique de Bilby + glycérine + lécithine ...

    Posté par michele le 03 janvier 2010 à 12:48
  • Certainement encore plus fin, isn't it ?

    Bisous

    Posté par Yulaan le 03 janvier 2010 à 22:04
  • je reviens sur le cypriol... quelle odeur a t-il ? racine ? Boisé ? cette HE me rend curieuse !

    En tout cas, la synergie était fabuleuse !

    Posté par Nansou le 25 janvier 2010 à 18:42
  • Nansou, le nagarmotha est très boisé mais avec un fond qui me rappelle un peu le nard si tu connais.
    Mais un nard peu terreux, un peu balsamique.

    J'aime beaucoup l'odeur de cette HE. Je possède celle de Myrtea mais néroliane en fait aussi mais je ne le connais pas.

    Je pense que dans le baume, c'est lui qui donne ce côté un peu mystérieux et "moins sucré".
    Tu devrais aimer.

    Posté par michele le 26 janvier 2010 à 08:10
  • J'aime beaucoup le nard, alors en effet, je pense que cette HE me plaira ! Merci pour les précisions Michele !

    Posté par Nansou le 26 janvier 2010 à 08:47
  • Le nagarmotha est puissant et je ne l'ai pas encore utilisé. Je regarde le flacon, je le sens et j'attends ...

    Posté par Irene le 26 janvier 2010 à 10:59
  • Irene, n'attends pas trop, j'ai hâte de savoir comment tu comptes l'assaisonner !!!

    Posté par Nansou le 26 janvier 2010 à 11:02
  • Ah oui Irène, tu es la reine des parfums, comment tu penses le marier?

    Posté par michele le 26 janvier 2010 à 11:16
  • Je ne sais pas encore : peut-être pour ce fameux parfum imaginaire de l'orchidée ...

    Posté par Irene le 26 janvier 2010 à 12:11

Commenter l'article