Mamiwata, le masque noir peel-off

Soins du visage

Par atelierdemichele

              Chose promise, chose due!

L'année des masques a débuté avec un masque blanc inspiré par le Japon.
Aujourd'hui, c'est le continent noir qui m'a soufflé c
e masque que j'aime beaucoup utiliser car il laisse la peau très nette et douce.

DSC03668


           La déesse des eaux, esprit de la mer encore appelée Mamiwata (pidgin issu de l'anglais " mother water" transformé en "mommy water") donne son nom à ce masque purifiant destiné aux peaux normales à grasses ou à la zone T des peaux mixtes.

Testé sur une peau mature sèche, il ne s'est pas avéré agressif du tout mais ce n'est pas une peau sensible.

Comme à l'accoutumée, je tenterai de donner quelques variantes permettant d'adapter ce type de soin à toutes les peaux car la texture me semble assez révolutionnaire et séduisante.

Masques noirs du commerce ici, ici et ici (ligne très inspirante).



           Le cahier des charges


- Une couleur noire

obtenue avec  de l'argile noire très riche en fer.
Le paquet est très pondéreux dans la main, c'est assez surprenant car les autres argiles ventilées me semblent assez légères.

La poudre est lisse et n'a pas d'effet granuleux même si en mélangeant le masque émulsifié, on "entend" le bruit des particules le long du bécher.

Cette argile noire ne gonfle pas dans l'eau; Il est donc inutile de la laisser tremper avant de l'ajouter en fin de préparation comme je l'indiquais dans le masque au rhassoul.

Il est préconisé de ne pas utiliser d'ustensiles en métal quand on manipule les argiles. L'argile noire riche en fer ne s'offusquera certainement pas d'être mise dans mes béchers en inox ...

 

DSC03661

Argile mélangée au minimum d'hydrolat


- Une grande  douceur à l'application

J'aime les masques onctueux quand on doit les masser sur le visage.
Je préfère émulsifier les argiles plutôt que de les utiliser en masques extemporanés avec eau et huile.

Comme j'aime à le dire, se faire un masque demande du temps pour soi et j'apprécie d'avoir un produit tout prêt pour cela.
Mais certaines personnes peuvent aimer les masques à fabriquer à l'instant du besoin car les produits utilisés sont frais; C'est une question de goût personnel.

Pour que la couleur semble profonde sans utiliser trop d'argile, j'ai tablé sur une texture gélifiée adoucie par un émulsifiant. Il est possible de colorer le fond en blanc avec de l'empatage blanc ou de l'oxyde de zinc.
Je voulais une texture de terre glaise, de pâte lisse un peu collante qui donne envie de la malaxer, de la façonner avant de l'appliquer.

J'ai donc utilisé deux gélifiants (xanthane et cellulose) en quantité non négligeable ainsi que deux émulsifiants communs et courants (le couple MF/VE) en toute petite quantité avec de l'ester de sucre.

Pas d'ingrédients spectaculaires donc mais mes fondamentaux encore une fois pour me prouver qu'on n'en a jamais terminé avec les basiques ^_^.

Autre masque gélifié ici


- Une application fraîche

Les masques noirs me semblent devoir donner un effet un peu frais à l'application.
L'effet attendu est purifiant, sain et devrait être couplé avec une sensation de netteté qu'apporte l'alcool en quantité notable.

J'ai utilisé une teinture de bois faite maison réalisée à l'alcool à 80° avec du palo santo offert par Malégria.
Les chutes de bois sont encore dans le bocal depuis quelques années maintenant et je ne filtre qu'au moment de m'en servir.

Le parfum est tout juste parfait, agréable et très réconfortant.
Dans le masque il ressort merveilleusement bien.

Le palo santo a en outre une action intéressante sur les douleurs musculaires et articulaires. Mais sur le visage et la peau, quel effet pourrait-il avoir à part peut-être un effet anti-inflammatoire?

Il est possible d'utiliser toute teinture réalisée pour le parfum (rose, jasmin, lavande, vanille, tonka...) ou les propriétés thérapeutiques ou cosmétiques de son choix (calendula, lavande, consoude, autres plantes bénéfiques...).

Pour les personnes qui ne désirent pas d'alcool sur le visage, il est possible de remplacer la teinture par la même quantité d'hydrolat de son choix.

 

palo_santo
Photo de palo santo prise chez  Malegria


- Une odeur agréable

Le noir en cosmétique a été très à la mode dernièrement mais essentiellement pour des masques car c'est une couleur qui me semble médicinale ou très liée à la propreté, à la purification.

Si j'aime les savons noirs, j'aime que l'odeur de cette couleur soit un peu costaud, très présente et puissante.

Mais mon masque avait une douceur de texture que je ne voulais pas galvauder donc j'ai tablé uniquement sur le parfum de la teinture de palo santo.

Pas d'huiles essentielles donc et des huiles végétales  neutres pour respecter le chaud parfum du bois.

La formule peut être enrichie d'huiles essentielles choisies pour le parfum ou les propriétés cosmétiques à raison de 0.5 à 1%.

J'aime assez assortir le parfum à la couleur. Voici quelques idées extraites du site Rainbow meadows:

- argile jaune: Mélange Siren Song, en gouttes,  1 bergamote, 1 camomille romaine, 1 citron, 1 orange douce, 1 santal, 1 tangerine ou pamplemousse, 2 lavande, 1 ylang ylang complète.

- argile rose: Mélange Lavalier, en gouttes, 8 orange douce, 1 camomille romaine, 4 absolue de rose, 1 nard, 1 ylang


- Un retrait en "gommages"

Je voulais que l'on retire le masque en le gommant sur la peau avant de rincer.
C'est le moyen d'observer cet effet matifiant et purifiant de la peau.

L'alliance des gélifiants et de l'alcool permet après séchage de procéder à de légers mouvements circulaires. On observe
l'élimination du masque se détachant alors en petites particules.

J'aime beaucoup ce type de retrait et il est évidemment possible de prévoir dans la formule un peu de particules gommantes si l'on veut une réelle exfoliation.

DSC03672
Particules gommées
                   


                     La formule du "Masque noir Mamiwata"


En grammes ou pourcentages

- Phase A

47.4 eau distillée
1 allantoïne
2 arrow root tamisé
1 sucrose stéarate (ester de sucre d'Aromazone)
1.5 gomme cellulose
0.5 gomme xanthane

DSC03657

Dans l'eau tiédie au bain marie, diluer l'allantoïne et ajouter l'arrow root. Bien fouetter à l'aide d'une cuillère magique.
Ajouter l'ester de sucre et mélanger  intimement
Gélifier en ajoutant les gommes petit à petit en remettant au besoin dans le bain marie pour hydrater les gommes et gélifier à fond.

On obtient une pâte blanche  épaisse et gélifiée.
Rectifier éventuellement l'eau perdue.
Je connais les poids de mes béchers vides  et je ne saurais trop recommander de les noter dans un coin pour pouvoir procéder aux rectifications d'eau perdue au chauffage.



- Phase B

1 substitut végétal de lanoline
2 émulsifiant MF
1.5 émulsifiant VE
0.5 alcool cétéarylique
4 huile de coco fractionnée
4 huile de jojoba bio


Porter à 70° pour bien faire fondre la phase, incorporer à la phase A maintenue au chaud dans le bain marie éteint.
Sans retirer du bain chaud, mélanger intimement à la cuillère magique pour former une pâte qui se décolle des parois du bécher comme une pâte à choux.

Retirer du bain marie et mélanger vivement pendant 5 mn sans trop mollir en laissant refroidir.


- Phase C

3 NFF
0.6 Ecogard
8 teinture de palo santo
2 aloe vera liquide concentré x 40

+/- acide lactique

Ajouter au mélange A et B pour obtenir une texture grumeleuse peu flatteuse.
Continuer à fouetter à la cuillère magique jusqu'à obtenir un masque lisse et onctueux.


DSC03659DSC03660DSC03662

Rectifier l'eau perdue et ajuster le pH à l'aide d'acide lactique impérativement à ce stade car la couleur noire ne permettra plus d'observer le virage de la couleur.

Malaxer encore au besoin avec la spatule en silicone souple.


- Phase D

20 argile noire humectée d'un peu d'hydrolat ou d'eau distillée


A l'aide de la spatule souple, mélanger l'argile et le masque jusqu'à l'obtention d'une pâte lisse gélifiée qui se tient.

Mettre en pots.


DSC03663


              Le masque s'utilise
en couche fine une à deux fois par semaine sur peau préalablement nettoyée et démaquillée. Masser délicatement quelques instants et laisser poser pendant 15 à 20 minutes selon l'épaisseur de la couche.

Gommer doucement en petits mouvements circulaires pour détacher les particules. La peau est nette, sèche et mate.

Elle peut ensuite être rincée ou vaporisée d'une fine couche d'hydrolat ou de lotion tonique.

 

     Formule générale d'un masque gélifié à l'argile (grammes ou %)

Phase A: 1 allantoine, 2 arrow root (ou amidon de maïs, de riz, poudre fine de bambou...), 1 ester de sucre AZ, 1.5 cellulose, 0.5 xanthane (ou 2 xanthane), eau et/ou hydrolats pour 100%

Phase B: 2 MF, 1.5 VE, 0.5 alcool cétéarylique (ou alcool cétylique, acide stéarique, cétyl esters...), 9 HV adaptées au type de peau

Phase C: 8 teinture alcoolique, 5 actifs au choix, conservateur à ajuster

Phase D: 10 à 20 argile ou charbon en poudre au choix sachant qu'il faudra ajuster la quantité d'eau selon son absorption.

 

Argile_Noire_4aef9abbd427f

   

               Quelques échantillons ont été mis de côté pour mes testeuses enthousiastes.

Elles viendront vous dire si Mamiwata leur a été bénéfique. Mamiwata, comme de nombreuses divinités fait peur mais tous les masques font peur. N'est-ce pas?

 

DSC03667



Autour du chaudron

    Ah! non tous les masques ne font pas peur, ils font même rire Michèle et en beauté
    Je me vois même en black et ma fille en white
    ce sera encore une fois très ludique
    J'avoue qu'en bonne "MimiCracra" j'aimerais bien jouer avec la "mother water"la black earth
    Tu mets l'argile à la spatule, toi aussi? je le fais aussi , mais il m'est resté quelques grains
    pas trop esthétiques...J'ai acheté un fouet en silicone pour touiller l'argile désormais
    Qu'apporte la lanoline dans le masque?

    Posté par mlk le 22 février 2011 à 13:56
  • Je planche sur le white masque encore. Vous pourrez jouer bientôt mais on avait dit plus de cadeaux alors le pot est mini mini juste pour tester même sur la main.

    - Les argiles devraient être humidifiées longtemps avant d'être introduites dans les émulsions sous peine de voir apparaitre les grains.

    Normalement, on les saupoudre au dessus de l'eau et on ne mélange pas avant au moins 20 à 30 mn en fonction du type d'argile.
    Et c'est cette pâte qu'on introduit dans la crème réalisée.

    L'argile noire n'a pas besoin de tant d'attente. J'ai juste ajouté quelques gouttes d'HA de galinsoga à la poudre et mélangé avec la pointe du thermomètre.
    Pas de grumeaux (regarde sur la petite photo avec la spatule rouge) donc l'incorporation à la spatule siliconée se fait sans souci.

    - la lanoline végétale d'Aroma zone est constituée de polyglycérides à l'action co-émulsifiante.

    On oublie souvent que comme la véritable lanoline, elle absorbe un peu d'eau sans broncher comme je l'avais fait dans la crème pommadée:

    http://potionchaudron.canalblog.com/archives/2008/12/07/11652281.html

    Elle me permet de consolider le système émulsifiant tout en étant en plus un excellent agent hydratant humectant (je n'ai pas mis de glycérine), un anti-âge, un protecteur...

    J'en ai mis très peu mais on pourrait en augmenter la quantité à 3/5% pour une peau sèche avec de l'argile blanche par exemple.
    Tiens, peut-être une piste pour le white mask?

    Posté par michele le 22 février 2011 à 14:25
  • Michèle, j'ai le masque blanc maison, me manque le noir by Michèle, un tout petit test alors!
    C'est vrai pour la lanoline(réfléchir, avant de poser une question)

    Posté par mlk le 22 février 2011 à 14:32
  • Ce que j'aime avec chacun de vos postes, c'est que j'en apprends énormément !! Je ne connaissais pas l'argile noire... De même que je ne connaissais pas ces précautions de dilution de l'argile au préalable avant de l'intégrer aux masques, pour enlever l'effet granuleux (dont je me servais pour gommer la peau, moi, du coup...). Enfin, je ne savais pas qu'on pouvait obtenir des masques qui "peluchent" en associant l'argile et l'alcool !! Alors là ça va me révolutionner mes popottes, moi qui cherchait depuis un moment comment faire ça au naturel !!! En ce qui concerne les masques émulsifiés, j'avoue que je préfère aussi... En général, je les fais à l'ester de sucre, l'argile suffisant à stabiliser l'émulsion. Du coup, je peut faire des masques entièrement à froid en intégrant des ingrédients fragiles !! Bref, merci pour toutes ces infos, une fois de plus ^^

    Posté par Sealeha le 22 février 2011 à 14:40
  • Je ne savais MEME pas que l'argile noire existait...sniffffffffffff!

    Posté par Nansou le 22 février 2011 à 15:19
  • Michèle, merci pour toutes ces informations sur les argiles et la façon de les utiliser.

    Personnellement, je préfère aussi les masques prêts à l'emploi aux masques faits extemporanément.

    Cependant, je ne suis pas certaine d'appliquer un masque noir... j'ai la peau telleeeeeeeeeeement blanche que le contraste risque de me faire peur ou plutôt, je risque de me faire peur dans le miroir! J'ai déjà de la misère avec les masques verts...

    MLK, vous formez le yin et yang avec ta fille !

    Posté par Loulou le 22 février 2011 à 16:13
  • Loulou, toi et moi, avons des références et référents
    la môme, je ne suis pas sûre
    Je la suis on va dire, dan son yin et yang et Dieu sait que ça chahute
    On va juste dire que je suis "zen" et elle au bonheur de tout , j'ai soif et faim
    Je vais m'enduire de terre noire, moi cela ne peut que me faire du bien si elle m'en laisse la jouissance
    C'est pas "feng shui " une 18 anos

    Posté par mlk le 22 février 2011 à 20:20
  • Ohlala, cette formule me dit quelque chose. Je reconnecte mon cerveau et je reviendrai dire quelques mots une fois rentré à la maison...
    Bises

    Posté par Yulaan le 22 février 2011 à 22:04
  • L'idée de se tartiner de pâte à chou noire est interessante! Michèle, je te trouve dans une forme éblouissante pour tes formulations cosmétiques en ce moment.

    j'avoue que j'ai la flemme de fabriquer des masques -pourquoi? je ne sais pas- je profite donc de vos essais avec bonheur. J'emporte partout avec moi le masque à l'argile blanche de Mlk qui me convient drôlement bien.`

    Dans la formule, ce qui me parle c'est le 8% de teinture, une dose thérapeutique. j'imaginerais volontiers un soin corporel pour des articulations souffrantes avec de la teinture d'encens et de l'argile verte… ce qui permettrait un contact plus long avec les principes actifs.

    je trouve le substitut de lanoline très polyvalent et performant. Pour moi, il est quasi indispensable dans les cérats-crème et dans les émulsions avec la cire n2 d'AZ.

    Posté par venezia le 22 février 2011 à 22:29
  • Michèle, j'ai bien lu ton lien fort intéressant et j'ai bien envie de jouer à la Mamiwata "positive" le temps d'un masque. A défaut d'argile noire, je vais le tenter avec le charbon (pourvu que je redevienne blanche... hihi... sinon je serai contrainte de me masquer tout le corps pour uniformiser) ; le charbon aura-t-il des vertus similaires ?
    J'ai aussi de la teinture de palo santo qui marine depuis belle lurette, quelle chance.
    En tout état de cause, je retiens la formule générale pour jouer aux princesses multicolores, j'adore.

    Posté par Catherine le 23 février 2011 à 01:23
  • Pfffiou !! J'ai le cerveu qui fume par les oreilles !! Tu as, en effet, une forme éblouissante, Michèle. Ta formule devrait faire merveille sur une peau acnéique. J'ai bien ""réfléchi avant " de poser une question, mais pourtant j'en ai .
    Je ne comprend pas bien ce que je vais copier-coller ici :
    Rectifier l'eau perdue et ajuster le pH à l'aide d'acide lactique impérativement à ce stade car la couleur noire ne permettra plus d'observer le virage de la couleur.

    Pourquoi "impérativement? Pourquoi doit "observer" le virage de la couleur ??
    La vraie lanoline est-elle mauvaise pour la peau. Je ne vois personne qui en utilise.

    Tu ne parles pas de la température de la phase A. Mais "maintenue au main-marie". C'est juste tiédi ? Ou à 70 aussi ?
    Tu auras deviné que cette formule m'intérresse au plus haut point. Merci infiniment Michèle. Ne te vexe pas, tu es très précise. C'est moi qui suis dure de comprenure.

    Posté par moune le 23 février 2011 à 05:51
  • Oups !! pardon pour les fautes de frappe échappées ..

    Posté par moune le 23 février 2011 à 05:52
  • - Moune,

    Pour une peau acnéique, il faudra utiliser une autre argile que la noire. Peut-être un mélange de jaune et blanche car je trouve la verte un peu costaud pour le visage.

    Le virage de couleur est celui du papier pH et non celui du masque qui à ce stade est blanc. Si tu le testes après avoir ajouté l'argile, tu ne pourras pas voir la couleur du papier.

    La vraie lanoline ne pose que des problèmes de tolérance pour les peaux allergiques.
    C'est un ingrédient que je trouve très bien mais que j'utilise assez peu en cosmétique pure.

    Pour les ongles j'adore car il est vraiment très réparateur.
    J'en avais mis dans ma crème abricot pour les ongles:
    http://potionchaudron.canalblog.com/archives/2007/04/06/4545196.html

    Dans les savons aussi, c'est un délice.
    Tiens, j'ai bien envie de m'en faire un petit avec du jaune d'oeuf...


    - Catherine,

    Tu devrais mettre un peu moins de charbon que 20% car il est très adsorbant, un peu comme l'argile verte.
    Ce serait peut-être trop dur pour ta peau qui n'est pas grasse.

    Ou alors tu peux le couper avec un peu d 'argile blanche mais j'ai bien peur que tu perdes la couleur noir profond.

    Mais pour le corps je trouve que le charbon ferait un soin détox très "in".


    - Venezia,

    Si je mets ma formule en INCI, j'aurais:
    aqua, hematite, alcohol...
    soit une 3è position pour ma teinture.

    Le même type de début d'INCI que les soins Hauschka ou Weleda tradi qui ne s'embarrassent pas de le préconiser pour des tas de peaux même les plus sensibles.

    Pour l'avoir testé et fait tester sur peau sèche il n'y a pas eu de picotements, ni d'intolérance particulières.
    Je ne ferais pas cela dans une crème à laisser pénétrer mais dans ce masque, l'alcool en une telle quantité contribue à donner cette texture gélifiée fraîche qui peluche au retrait.

    Un soin de couleur noire sans menthe ou romarin, ou un truc herbacé peut très rapidement être intolérable s'il n'y a pas d'effet frais.

    En cataplasme thérapeutique la formule irait tout à fait et peut même supporter plus d'argile que 20%.
    C'est une riche idée dont le retrait serait plus facile que les cataplasmes à l'argile qui coulent, tombent etc.


    - Yulaan,

    A bientôt alors.


    - Mlk,

    Une 18 anos face à une ... anos je trouve que c'est très feng shui au contraire.
    L'une bouscule l'autre et l'autre stabilise l'une.
    Personne n'y perd en tous cas, pas au long cours.


    - Loulou,

    Je trouve aussi que les masques font peur même si c'est un bien grand mot.
    Les masques de beauté comme les vrais masques.
    J'ai grandi au milieu d'eux et je vis au milieu d'eux.

    Et j'adore les masques de beauté même si je prends assez peu de temps pour m'en faire.
    Mais cette année, tout change!


    - Nansou,

    Avant de l'acheter, je ne savais pas non plus qu'elle existait.
    J'avais écrit des milliers de formules de masques noirs au charbon mais je craignais l'effet trop abrasif.


    - Sealaha,

    Je cite un bout de ta phrase:
    "...obtenir des masques qui "peluchent" en associant l'argile et l'alcool !! "

    C'est l'alcool et les gélifiants qui donnent les peluches, pas alcool et argiles.

    Je pense qu'un masque à la xanthane pourrait tout autant pelucher mais l'association avec la cellulose le rend moins "cassant" et l'alcool permet de le "plastifier" un peu plus.

    La xanthane n'est pas soluble dans l'alcool et forme une espèce de "blob".

    Ici j'ai joué avec le minimum d'alcool et cellulose pour ne pas obtenir un gros blob mais juste ce qu'il faut pour permettre un séchage rapide et une élimination en "bouloches".

    Si tu trouves ici de quoi alimenter ta propre réflexion et ta créativité cosmétique, tu nous en vois ravies.
    C'est vraiment le moteur de Potions et chaudron.

    Posté par michele le 23 février 2011 à 09:07
  • ah oui autant pour moi, j'ai lu trop vite !! Merci de me corriger... Alcool (mais pas trop) et gélifiant, je note !!

    Posté par Sealeha le 23 février 2011 à 15:31
  • Quelle belle recette originale )

    Posté par Luciefer le 23 février 2011 à 19:33
  • Michèle, ton gommage black is beautiful me tente vraiment beaucoup, mais si je refais le coup du masque à Zhom, j'ai peur qu'il ne fasse un malheur ! et pourtant c'est un grand amateur de masques africains ( les vrais, pas sa meuf transformée en monstre !). Où as-tu trouvé cette argile noire, je n'en ai jamais vu jusqu'ici et j'avoue que la couleur me tente tout autant que les propriétés cosmétiques du produit.

    J'ai toujours apprécié les masques que l'on appelait "doux peeling" et que l'on retirait en gommant doucement. Ce sont les seuls gommages que ma peau supporte. J'imagine que le mamiwata peut également s'utiliser sur le corps.

    Une petite question technique : pourquoi avoir associé sucrose et VE/MF ? pour l'effet émollient des sucro-esters ? le cétéaryl glucoside aurait-il pu lui être substitué ?

    Je ne fais pas souvent de copié-collé d'une recette, mais là je suis conquise avant même d'avoir testé. Merci pour cette très belle page cosmétique.

    Posté par lolitarose le 23 février 2011 à 20:19
  • Un produit avec mes émulsifiants fétiches, tu pensais bien que je repasserait par ici ^_^
    Surtout que je me souviens d'une très très vieille conversation par mails où je te demandais des conseils pour reproduire un masque à l'argile de chez L'Occitane, masque que l'on gommait une fois sec. (ça fait un bail, je viens de regarder dans mes archives de mails, ça date de 2009 !)

    Je ne sais pas si cette formule découle de notre conversation mais j'y retrouve nombre de points que l'on avait abordé, notamment l'utilisation de MF/VE (car j'avais repéré le glycéryl stéarate dans l'INCI) et d'une forte proportion de cellulose qui arrivait très tôt dans la liste INCI.

    En tout cas, cette recette-ci est magistrale. Elle me fait de l'œil cette argile noire. Mais j'ai déjà prévu depuis belle lurette de fabriquer mon masque avec de l'argile blanche associée à de l'argile verte, du lithothame, de la spiruline (en poudre et en extrait maison) et une phase aqueuse saturée en sulfate de magnésium. Ce projet a d'ailleurs fait l'objet d'une autre de nos conversations ;o)) Mais ceci est une autre histoire, je m'égare et je ne sais même pas si l'émulsion prendra...

    En tout cas, l'argile noire a un sacré avantage : elle ne gonfle pas dans l'eau, donc pas besoin de jongler entre la proportion d'argile à introduire, la part d'eau pour la diluée et la part d'eau nécessaire pour faire l'émulsion. (ça peut être un casse tête, surtout si on ajoute d'autres poudres).

    Mais au fait, pourquoi ne pas utiliser de métal au contact des argiles ? Je ne connaissais pas cette précaution...
    Et à quoi sert l'arrow-root ?


    Bises !
    PS: pardon d'avoir écrit un roman...

    Posté par Yulaan le 23 février 2011 à 23:39
  • haaa ! merci beaucoup Michèle.C'est juste !! on ne verrait plus grand chose. Comment n'y ai-je as pensé ? Les réponses que tu donnes à Sealaha ont répondu à une autre autre question.

    Donc: jaune et blanche pour les ados acnériques. Merci encore.
    Je vais pouvoir aussi utiliser mon kilo da lanoline en savonnerie. Je l'utilisais beaucoup pour la pâte à fesses de ma maman. Je me demandais quoi en faire, maintenant . Tu es magique Michèle .
    Lolitarose : Michèle a dit ""chez Bilby "" ...
    Ca, je l'avais vu moi !! hihi !!

    Belle journée à toutes .

    Posté par moune le 24 février 2011 à 07:24
  • Zut !! encore laissé échappé des fautes de frappes . Pardon, je le ferai plus .

    Posté par moune le 24 février 2011 à 07:27
  • Que de choses j'ai encore apprises ! Pardon de ne pas commenter, je ne suis pas assez câlée !
    Merci Michèle !

    Posté par Kat le 24 février 2011 à 10:46
  • Michèle, quelle belle recette avec d'excellentes explications comme à ton habitude !

    Comme toi, je suis très sensible au choix de la couleur en fonction du parfum, donc je trouve très bien que tu en aies parlé dans ton article.

    Je note l'association de l'alcool avec les gélifiants utilisés, car l'idée d'un masque qui peluche me plaît beaucoup.

    Je suis d'accord avec la réponse que tu fais à Venezia au sujet de l'alcool dans un masque et non pas dans une crème de soin destinée à rester plusieurs heures sur la peau.

    Faire pelucher le masque avec ses doigts et ainsi bénéficier d'un massage, me paraît excellent pour préparer la peau à recevoir ensuite sa crème de soin.

    Posté par Colchique le 24 février 2011 à 16:58
  • Michèle,

    Quand je disais une dose thérapeutique, ce n'était pas un avis critique mais interessé, comme je l'écris!
    Je fabrique en effet beaucoup de produits à visée thérapeutique pour mon entourage et c'est pour ça que ça a fait tilt.Je trouve que les teintures sont un excellent véhicule pour les principes actifs (et en plus, on peut les réduire s'il le faut)

    Moi même je mets 3% de teinture alcoolique dans des sérums visage (tu en as testé), à laisser en contact. Donc, 8% dans un masque ça ne me fait pas peur.

    Posté par venezia le 24 février 2011 à 21:13
  • Merci Moune, j'ai en effet zappé l'information tant j'étais concentrée sur la formule. Heureusement que tu as l'oeil !

    Posté par lolitarose le 24 février 2011 à 22:08
  • @lolitarose, j'ai l'oeil perçant quand je veux à tout prix recopier intégralement une formule . Alors, forcément, tout ce que je ne comprend pas, que je n'ai pas dans mes placards me saute aux yeux.Je sais que beaucoup adorent élaborer, faire fumer leur cerveau. Moi, j'économise mon peu de matière grise dès que je trouve mon bonheur, ici..ou là..
    Et, vous me donnez beaucoup de bonheur.
    Belle journée à vous .

    Posté par moune le 25 février 2011 à 10:01
  • je ne connaissais pas l'argile noire et grâce a toi Michèle, ell va finir sans doute sur mon museau ! Merci d'avoir partagé cette formule .

    Posté par Nepenthes le 26 février 2011 à 09:55
  • J'ai plusieurs trains de retard,mais il faut toujours du temps pour lire(et relire) chaque article. Michèle,cette recette est superbe. Encore une fois,on apprends énormément de choses en un article.J'ai vraiment envie de l'essayer.Vivement que je finisse "l'ancien" masque.

    J'imagine que la cellulose est essentielle quand à la texture? flûte...

    J'attends avec impatience la réponse à la question de Lolitarose.

    Yulaan,je ne sais pas pourquoi on n'utilise pas de métal avec l'argile,j'utilise des ustensiles en plastique . Je ne sais même pas pourquoi,je fais ça "bêtement".

    Posté par lys blanc le 26 février 2011 à 15:17
  • Lys blanc, je crois qu'avec la xanthane, on ne peut pas trop mettre d'alcool, sinon ça précipite il me semble.

    Michèle, sans alcool, ça ne peluche pas du tout ?

    Posté par Yulaan le 26 février 2011 à 18:11
  • - Yulaan,
    Effectivement comme je l'indiquais plus haut je crois, la xanthane n'est pas soluble dans l'alcool.


    - Lys blanc,

    Le mélange cellulose/xanthane permet d'obtenir un glissant plus agréable à mon goût que la xanthane seule.
    Mais je pense qu'il est tout à fait possible d'obtenir un effet à peu près similaire dans le masque final avec de la xanthane seule.

    Comme je n'ai pas tenté, si tu le fais, j'aimerais bien connaitre tes impressions.
    Je crois que la formule peut-être adaptée avec plein de variantes.

    Quant à l'argile et le métal, je crois qu'on devrait vraiment relativiser.
    A l'époque, peu d'ustensiles étaient en inox. Si je crois bien que le fer peut interagir avec des tas d'autres matériaux et surtout se rouiller, je ne crois pas qu'il faudrait interdire le contact entre l'inox et les argiles.

    Tous mes béchers, mes spatules siliconées, mes instruments de pesée sont en inox ou en contiennent.
    Et je pense que mes masques à l'argile sont tout aussi efficaces que si j'utilisais du plastique...

    L'argile verte qui est celle utilisée en thérapeutique depuis des temps immémoriaux.
    Elle est très adsorbante et à mon avis, on pensait qu'elle pouvait adsorber les particules de fer rouillé.

    Je ne pense pas qu'il faut prendre à la lettre ce type de préoccupation aujourd'hui.
    Je craindrais plus d'utiliser des spatules en bois pour mes masques émulsionnés à l'argile.


    - Nepenthès,

    Moi non plus je ne connaissais pas cette argile.
    Je pense aussi l'utiliser autrement.

    Elle serait bien aussi dans les savons.
    T'y es-tu enfin mise?


    - Colchique,

    Je ne pensais pas que nous étions nombreuses à aimer faire pelucher un masque.
    Je trouve que ça donne l'impression de nettoyage profond.
    Est-ce que les peaux sèches ou très sèches aiment ça aussi?


    - Kat,

    Pas calée, pas calée? Tu fais de très jolies créations toi aussi malgré tout non?


    - Moune,

    C'est toujours rageant de ne pas pouvoir corriger ses fautes a posteriori.
    On va dire que ce ne sont que des fautes de frappe, c'est moins grave


    - Yulaan,

    J'ai remis mes neurones en place ^_^

    Je n'avais aucun souvenir conscient de ces mails. Mais va savoir comment on utilise sa mémoire...

    J'ai choisi d'ajouter de l'arrow-root pour gélifier aussi (il est mis dans la phase aqueuse) en lieu et place du rice NS que j'avais d'abord écrit sur la formule.

    Quand je fabrique un masque émulsionné à l'argile, je formule à 100% et il arrive que je doive allonger avec un peu d'eau ou d'HA malgré le rattrapage de l'eau évaporée.
    Je pense qu'il faut rester à 10% d'argile maximum pour que ce soit jouable sans rajouts.


    - Lolitarose,

    Le sucrose stéarate a un effet hydratant manifeste sur ma peau.
    Dans un masque de beauté j'aime mettre beaucoup de glycérine pour avoir l'action humectante d'emblée.

    Or je cherchais mon flacon de glycérine depuis quelques jours.
    Je l'avais trop bien rangé après les grandes eaux de décembre; je me suis dit qu'au pire, si je le retrouvais entre temps, je pourrais toujours l'introduire en retirant un peu d'eau de la formule.

    J'ai donc tablé sur le sucrose seul.
    Tu peux donc tout à fait mettre du Cetearyl Glucoside qui est un ester de sucre aussi.

    A cette dose, il sera légèrement plus épaississant que le sucrose stéarate d'AZ. Mais si peu.


    - Lucifer,

    Originale et très agréable à l'usage, j'aime beaucoup.

    Posté par michele le 28 février 2011 à 14:34
  • Michèle, oui, les masques qui peluchent ne sont peut-être pas ce qu'il y a de mieux pour les sèches et les peaux sensibles.

    Posté par Colchique le 28 février 2011 à 14:55
  • Michèle, je suis ravie que tu me pardonnes mes fautes de frappe. Mais, tu réponds pas à ma question ? La phase 1 : A quelle température, s'il te plaît ? Je suppose tout à 70, mais je veux être sûre .
    Tu vas finir par penser que tu ne sais pas rédiger une formule.. C'est pas vrai du tout . Ce sont tes formules qui sont si "alléchantes", que je veux obtenir le même résultat final .

    Posté par moune le 28 février 2011 à 15:15
  • - C'est ce que je craignais Colchique.

    - Moune, j'ai oublié ta question en effet.
    Or c'est important de le préciser.

    Le gel est assez compact et j'avais une température d'environ 50° seulement en laissant le bécher dans le bain marie chaud éteint.
    Je n'ai pas jugé utile de poursuivre la chauffe à 70° sous peine de perdre trop d'eau.

    Il me semble juste important de ne pas avoir un gel trop froid qui ferait précipiter les émulsifiants et l'alcool cétéarylique lors du rajout de la phase B.

    Posté par michele le 01 mars 2011 à 21:39
  • merci beaucoup Michèle.
    En effet, ça précipite si la différence de température est trop importante.

    Posté par moune le 02 mars 2011 à 07:38
  • Merci Michèle, ça tombe bien car depuis que Yulaan me vantait les mérites de ce sucrose, je me suis finalement décidée à en acheter. Je vais donc cogiter une petite formule de gommage. YAPUKA !

    Posté par lolitarose le 02 mars 2011 à 19:42
  • Michèle, j'ai testé ton masque et comme je l'avais imaginé en découvrant ta formule, ma peau a immédiatement adoré. Il y a si longtemps que je recherchais un masque à gommer, non irritant !
    celui-ci est parfait pour les peaux délicates et sensibles : pas agressif, nettoyant, purifiant, hydratant et tellement adoucissant.
    J'ai copié la formule pour l'étudier de plus près et m'en inspirer ou pour une fois me contenter d'un copié-collé.
    Merci pour ce superbe cadeau et bravo, c'est une vraie réussite.

    Posté par lolitarose le 05 mars 2011 à 22:27
  • C'est toi que je remercie pour ton retour Lolitarose.
    Je n'aurais pas affirmé qu'il conviendrait pour une peau sensible même si je le trouve très doux.

    Posté par michele le 06 mars 2011 à 17:16
  • Michèle je t'assure qu'il est merveilleux pour une peau sensible ; je l'ai bien laissé poser et ensuite je l'ai ôté en gommant longuement et habituellement, même avec un masque gommage mon visage est toujours un peu rose vif pendant quelques minutes. Ici rien du tout, sauf une peau douce et hydratée en prime. j'ai vraiment adoré et vu que j'ai tous les ingrédients sauf l'argile noire, je vais le faire avec de l'argile blanche ou un mélange argile blanche sève de bambou peut-être.

    Posté par lolitarose le 06 mars 2011 à 18:43
  • un petit conseil Loli, laisse gonfler l'argile dans une partie de l'eau une petite heure à l'avance pour être bien sur de ne pas avoir de grumeaux et que l'argile a bien gonflé. Il suffit de saupoudrer l'argile, non de la mélanger

    Bises ;o))

    Posté par Yulaan le 06 mars 2011 à 19:33
  • J'ai plus qu'apprécié "pauser" ce masque quasi tribal d'une grande douceur et dont la couleur
    éveille en moi quelque chose de "tripal"
    la couleur est bleue nuit, comme un ciel de désert
    s'étale facilement, sauf sur certaines zônes de mon visage, le nez et le front!!! à ce niveau la pâte ne tenait pas?
    L'odeur à mon nez, délicieuse de réglisse
    Encore

    Posté par mlk le 05 avril 2011 à 11:53
  • Mlk, merci pour ton retour et ton enthousiasme.
    Je vais aller voir si je sens la réglisse aussi.

    Mais pourquoi ton nez et ton front ne veulent pas du masque? A t-il changé de texture?
    C'est curieux ça alors...

    Posté par michele le 05 avril 2011 à 14:05
  • Ça y est, j'ai trouvé le temps pour tester moi aussi. Il est resté bien souple, car j'en avais mis une belle couche, j'aime beaucoup cette texture moelleuse comme peut l'être une argile avant séchage. Tu as vraiment bien réussi

    Revers de mon enthousiasme dans l'application: il y a eu des bouloches partout quand j'ai commencé à l'ôter! (plus les ongles noirs à brosser… ) J'avais les joues plus que roses ensuite, et j'ai dû apaiser ma peau avec une creme (@picreme 3 de Lolitarose).
    Le lendemain, peau de bébé et teint lumienux, vraiment, je suis bluffée. Pour ma peau, c'est un masque à faire la veille quand on veut frimer le lendemain

    Merci pour cette belle création que je vais étudier de plus près. Tu m'as en effet fait réaliser qu'avoir un masque tout pret sous la main pousse à une utilisation plus régulière.

    C'est quand meme marrant une argile qui ne gonfle pas!
    Tu crois qu'on aurait obtenu la meme chose avec une autre qui gonfle? (je voudrais tester avec de la blanche que j'aime beaucoup)

    Posté par venezia le 10 avril 2011 à 12:38
  • je l'ai fait !!!!

    Enfin, j'ai pris le temps ...
    Sa réalisation m'a donné des sueurs. Michèle: si tu n'avais pas été aussi longue, aussi précise dans ton "pas-à-pas" , j'aurais 10 fois balancé bécher et contenu à la poubelle. Bon, j'exagère, j'aurais gardé le bécher !! Jusqu'à la ""pâte à choux", tout va bien . Mais, à l'ajout de la phase huileuse, l'affaire se corse ! Lé mélange se sépare en boulettes, l'huile reflotte en surface, sur les bords...
    Vite,mes yeux courent sur les cinq pages étalées sur le plan de travail !! Ouf! page quatre : ....pour obtenir une texture grumeleuse peu flatteuse ... Haaa !! C'est juste comme elle a dit !! Donc, c'est pas raté. Continuons à fouetter à la cuillère magique jusqu'à ....
    Et...l'onctuosité est enfin arrivée. M-A-G-I-Q-U-E !!!
    Quand a rectifier l'eau perdue : non hein diiiis Michèle !!!Je voudrais bien que tu fasses un pas-à-pas pour expliquer comment tu "extrais" ce qui reste accroché dans les spirales de la cuillère magique !! Tu la pèses aussi ???
    En tous cas, moi, pour l'eau perdue, j'ai laaargement humidifié l'argile. Sans doute trop !!
    Car, à l'enlèvement, je n'ai pas eu le plaisir de détacher des particules.
    Quand je tournais avec le bout des doigts, le masque tournait en même temps !!

    Cela dit, C'est un pur bonheur, un enchantement de se caresser le visage après ce soin .

    Mille merci pour cette belle formule Michèle.

    Posté par moune le 02 mai 2011 à 10:28
  • C'est gentil de venir donner ton expérience Moune.
    Il faut beaucoup d'étapes pour le fabriquer mais je le trouve très agréable à utiliser et la sueur en vaut vraiment la peine.

    La cuillère magique doit être longuement tapée sur le rebord du bécher (les miens sont en inox, pas folle la guêpe!) et la rectification est souvent un peu aléatoire c'est sûr.

    Bravo Moune et je suis ravie que ça te plaise aussi.

    Venezia, il faudrait ajuster un peu la texture pour les argiles qui ne gonflent pas mais je ne suis pas certaine qu'elles boulocheront.
    Encore quelques tests en perspective.

    Un jour peut-être...

    Posté par michele le 09 mai 2011 à 14:15
  • C'est gentil de revenir Michèle. Tes béchers sont en inox ??? Jamais vu ça moi !! Je comprend que tu peux taper ..tranquille. Moi, je peux juste secouer prudemment et... étaler ce qui reste de toutes mes préparations ....sur mes avants-bras. J'ai les avant-bras soignés moi .

    Posté par moune le 09 mai 2011 à 15:50
  • Me voilà perdue dans l'année des masques Michèle. Quelques jours de repos forcé à la maison, et voilà que j'ai pas su résister à la tentation de ce masque à pelucher à l'argile. A l'argile rouge et au lithotame pour un effet bonne mine (je me demande si j'ai bien fait, mon gentil employeur trouvait que j'avais très bonne mine et que mes traits étaient reposés à mon retour...oops).
    Par contre sur le cout, j'ai observé quelques vaisseaux de couperose que je n'avais jamais vu... effet de l'alcool?
    Ta recette est une merveille de douceur... un peu angoissante dans la réalisation (ma pate à choux était quelque peu "pégueuse"!).
    Mes modifications : de l'amigel en lieu et place de la cellulose ; 1,5 de cetearyl. glucoside, 1 cire n°3, 1,5 alcool cetearylique, 1 sucrose stéarate. Texture douce, délicate, fraiche... un délice.

    Posté par MariaTé le 18 juin 2013 à 18:59
  • Tu donnes envie de s'y remettre Maria Té!
    Merci pour ton retour et ton succès.

    Posté par michele le 19 juin 2013 à 09:15

Commenter l'article