"Dans l'air du temps" : crème au sélénium, aux vitamines ACE et à la violette

Soins du visage

Par atelierdemichele

       On peut entendre régulièrement sur les blogs des cris de colère de personnes blessées par la publication d'une recette copiée ou fortement inspirée d'une des leurs sans en mentionner la source.

Si cela est compréhensible mais dommage car finalement être copié c'est flatteur et copier n'est pas honteux, il arrive que soient dans l'air du temps, tous les éléments pour que plusieurs personnes pensent à la même chose en même temps.

        C'est souvent arrivé dans l'histoire des grandes découvertes (!) et nous en sommes les heureux bénéficiaires.

Le monde de la cosmétique fait maison est dynamique, souvent joyeux et très inventif. Je suis heureuse d'y participer et je suis très souvent stupéfaite par l'ingéniosité des un(e)s et des autres.

 

       C'est donc avec une joie étonnée que j'ai lu ce matin sur le forum des Céphées naturelles l'intervention de Pumbaa2 suivie de celle de Wistiti qui ont chacune formulé un soin autour des mêmes ingrédients.

Je remarque qu'elles ont toutes les deux choisi des pseudos inspirés d'animaux; Je pense changer mon prénom et écrire dorénavant sous le nom de Mimi la souris, histoire de rester dans le même mood qu'elles ^_^

 

DSC03796La crème tient en pots ou flacons pompe

 

       Nous avons donc choisi en même temps de nous fabriquer des soins à base de Sélénium couplé à des vitamines A, C et E.

Pour ma part, dans la crème de l'air du temps au sélénium, je teste un émulsifiant que j'utilise pour la première fois:
 

le Methyl glucose sesquistéarate
 

          Il est vendu sous le nom d'Emulsan®

Dans cet INCI,  on entend glucose et stéarate (pour faire simple, c'est un ester de l'acide stéarique et d'un glucoside, "sesqui" étant mis pour "un et demi").

Emulsifiant huile dans eau réputé être peu irritant pour l'oeil, il peut s'utiliser en couple avec d'autres émulsifiants et est très doux.

On peut donc y penser pour formuler de jolis soins pour le contour de nos yeux délicats.

 

          Je voulais une crème nourrissante.

Je couple l'emulsan avec du glyceryl stéarate SE (du VE auto-émulsifiant) et des co-émulsifiants nourrissants et filmogènes (lanolin alcohol et cétyl palmitate pour stabiliser à la chaleur).

Le glycéryl stéarate SE a un HLB plus élevé que le VE (glyceryl stéarate). Il peut donc s'utiliser seul sans co-émulsifiants.

On l'appelle SE (pour Self Emulsifier) car il contient en plus du VE un peu de potassium ou de sodium stéarate.

        On l'obtient en faisant réagir un excès d'acide stéarique avec de la glycérine. L'excès d'acide stéarique étant ensuite mis en contact avec un agent alcalin bien connu des savonnières (soude ou potasse autrement dits hydroxyde de sodium ou de potassium que l'on entend dans leur nom).

 

Acide stéarique en excès + glycérine

=

Glycéryl stéarate (VE)+ excédent d'acide stéarique (+ soude ou potasse)

=

Glycéryl stéarate (VE) + savon de soude ou de potasse (sodium ou potassium stéarate)

=

Glycéryl stéarate SE

 

Le produit final de la réaction contient donc le glyceryl stéarate et les sels de potassium ou de sodium issus de la saponification. C'est le glyceryl stéarate SE.

        Comme tout le monde sait aujourd'hui qu'un peu de savon donne de très belles émulsions couplé avec un émulsifiant, on comprend l'intérêt du glycéryl stéarate SE!

Plus d'infos

 

 DSC03795L'extrait glycériné de fleurs de violettes fraîches avant filtration

 

Formule générale

- 2.5% emulsan
- 1.5% glyceryl stérate SE (ou 1% émulsifiant VE et 0.5% savon rapé)
- 2% lanolin alcohol (ou lanoline végétale mais augmenter la proportion à 3 ou 5%)
+ 1% cétyl palmitate (ou autre épaississant cétyl esters, alcool cétylique, acide stéarique..)
ou 3% d'épaississants si vous ne voulez pas de substituts de lanoline.
- 5% beurres
- 19 ou 20% huiles végétales au choix
le reste en eau, hydrolats, glycérine, actifs et conservateurs pour 100% au total

  

Formule de la crème "Dans l'air du temps"

 

- Phase aqueuse

41% eau
15% silicium organique
3% extrait glycériné maison de fleurs de violettes sauvages fraîches
0.2% gomme xanthane
 

- Phase huileuse

8% huile de noix du Brésil bio
5% squalane d'olive
3% huile de jojoba bio
3% huile de sésame désodorisé bio (Bilby)
3% huile de babassu bio (ou coco)
2.5% Emulsan (lesutilesdezinette)
2% beurre de karité du Bénin
2% alcool de lanoline (allerlei praktisches.ch)
1.5% glycéryl stéarate SE (lesutilesdezinette)
1% cetyl palmitate (Bilby)
0.8% cire de jojoba
 

-Troisième phase

3% huile d'inca inchi (Malegria)
3% fucogel 1.5 (Bilby)
1% complexe vitaminique ACE (lesutilesdezinette)
1% extraits CO2 de cassis et d'onagre
0.5% Ecogard
0.5% mélange d'HE peaux matures à la violette
 

+/- acide lactique pour ajuster le pH aux environs de 5.

 

 selenium_03

structure chimique du Se (Source)

 

Le sélénium
 

        Oligo-élément à effet anti-oxydant que le corps ne synthétise pas et qui n'est apporté que par une bonne alimentation.

Il faisait partie des compléments vitaminiques donnés aux participants de l'étude  SU.VI.MAX (SUpplémentation en VItamines et Minéraux Anti-oXydants) lancée en octobre 1994 en France.

Il s'en est suivi une inondation du marché avec ce type d'associations d'antioxydants (sélénium et vitamines A, C et E) en comprimés puis évidemment en crèmes pour éviter la décrépitude ^_^

 

     Comme on y croit fermement, on se fabrique la même chose en choisissant de la noix du Brésil (ou d'Amazonie), championne toutes catégories parmi les végétaux pour sa richesse en sélénium.

Parce qu'il y a aussi les huîtres du Pacifique (Catherine, file sur l'ïle de Uitoé il y en a plein sur le plâtier!), le thon en conserve, les abats de dinde ou de poulets...

        Mais bon, je vous laisse tester tout ça en crèmes si vous le voulez mais moi je choisis prudemment l'huile de noix du Brésil (Bertholletia excelsa) dans laquelle je ne sais pas s'il reste beaucoup de sélénium mais je sais faire des crèmes avec.

Elle contient des omégas 6 en quantité (ciment cutané) ainsi qu'une bonne proportion d'acides gras saturés (palmitique et stéarique) qui apportent une belle action protectrice anti déshydratante  pour les peaux sèches.

Autre soin à l'huile de noix d'Amazonie

Fiche sur cette huile

 

      Pumbaa2 a choisi pour sa part, des granions de sélénium en ampoules.

      

Le complexe vitaminique ACE
 

       Il contient donc des vitamines que l'on utilise régulièrement dans nos produits de beauté pour leurs différents effets notamment anti-oxydants.

Il s'utilise de 0.5 à 2% de la formule.

        Dans ce mélange lactescent,  les vitamines sont solubilisées dans de l'eau alcoolisée avec de l'huile d'arachide, du coco fractionné et de la lécithine. Ce mélange est conservé et acidifié pour assurer sa stabilité.

 

        Il me semble possible de le remplacer par un mélange des dites vitamines composé au maximum  de

-0.5% de vitamine E sous forme d'acétate (gélules dosées à 500mg)

-1% de vitamine C sous forme d'ascorbyl phosphate

-0.5% vitamine A sous forme de rétinol palmitate.
 

Point sur les vitamines en cosmétique

 

 DSC03770
La crème 48h après la préparation

 

Le mélange d'HE peaux matures à la violette
 

      Utilisé en faible quantité (0.5% soit 15 gouttes pour 100g de crème) et composé autour de l'absolue de feuilles de violettes à l'odeur verte et herbacée assez soutenue. Elle stimule l'élasticité cutanée et ravice les teints ternes et fatigués (source).

J'ai utilisé également un extrait glycériné maison de fleurs de violettes sauvages à l'odeur inexistante mais comme on a dit qu'on y croyait...

 

En gouttes :

20 carotte parties aériennes fruitées Simples pluriel,
10 galbanum Myrtea,
10 lavande d'altitude bio Florame,
6 myrrhe Bilby,
15 parfum de rose indien Venezia,
20 bois de rose Sevessence,
10 absolue de feuilles de violettes Aromazone,
20 citron vert Purissimes.

 

          La crème est bien blanche, elle est fluide au moment de la couler en flacons mais elle épaissit au cours des premières 48 heures.

Je la trouve très agréable pour une peau à tendance plutôt sèche, la pénétration est légère et rapide.

Le parfum est très herbacé et persistant malgré la faible proportion. Les huiles essentielles de galbanum et de carotte renforcent l'odeur de l'absolue de feuilles de violettes.

        Quant à l'effet anti radicalaire, il attendra bien un peu pour se faire voir!

 

Signé Mimi la souris. 


Autour du chaudron

    Ma chère Mimi la souris,

    (hum, je ne te vois pas trop en souris… )

    La musique de cette formule m'enchante, je ne sais pas comment dire autrement. je trouve qu'il y a une harmonie quasi mathématique dans certaines compositions. C'est ce que je ressens en lisant celle-là. Il me semble que tu as composé avec une phase grasse un peu plus fournie que d'habitude (dans les 35% avec l'inca inchi si j'ai bien compté.


    J'ai longtemps utilisé de l'huile de noix du Brésil car j'en trouvais de la très bonne au Bon Marché puis je n'ai plus pu en trouver… J'en mettais dans les baumes notamment en raison de sa grande finesse. Pour le selenium, je voudrais souligner une précaution à prendre quand on avale des compléments alimentaires: comme il y en a dans beaucoup de formules, il faut faire attention… à de ne pas en absorber trop au bout du compte, car ça devient toxique; donc bien vérifier le total de selenium qu'on prend dans une journée. La dose maxi journalière recommandée est de 200 microgrammes.

    J'ai vu qu'il y avait du selenium sur le catalogue des catalyons… Hum, ça pourrait m'inspirer (pour une prochaine fois)

    Pour la composition parfumée, je ne doute pas qu'avec galbanum+absolue de violette, tu aies obtenu un parfum herbacé…

    PS: superbe info: on trouve du fucogel chez Bilby à ce que je vois…

    mimi la grenouille ( c'est le surnom que je reçois de mon amoureux quand je porte mes lunettes!)

    Posté par venezia le 21 avril 2011 à 09:29
  • Coucou Mimi(Comme Venezia, je ne te vois pas du tout en souris!)
    Je suis toujours en admiration devant tes formules. Et la texture miam miam, on en mangerait.

    Posté par Isy le 21 avril 2011 à 09:47
  • J'en apprends encore et toujours chaque fois que je te lis, c'est un plaisir !
    AMusant ces coincidences d'ingrédients !
    Je suis d'accord avec toi Mimi Souris, copier, c'est un peu apprendre, et c'est assez gratifiant pour la personne dont la recette est reprise.
    Les plus grands artistes ont souvent commencé par la copie, pour notre plus grand plaisir...

    Posté par Nansou le 21 avril 2011 à 09:56
  • Mimi la souris, un tout petit peu trop petit pour toi, mais mignon et vif comme toi
    Cette formule est tout simplement délicieuse, la violette peut être qui nous fait prendre des mines de précieuses!
    J'aime beaucoup la noix de Brésil, que j'achetais chez G20 à petit prix et que je ne trouve plus(d'ailleurs, si tu as bonne mémoire, le vigile du magasin que nous avions visité ensemble, nous avait couru après)
    Plus que de copie, moi j'aime émulation et quand en plus la gracieusité , hommage au lien fondateur est donné, c'est du bon partage
    Je ne vais pas te copier, juste mendier un brin de violette, parce que j'y crois

    Posté par mlk le 21 avril 2011 à 10:11
  • Chère Mimi,
    je n'ai pas encore regardé tes liens,je vais aussi te relire plus en détail.
    Oui,c'est fou,on dirait qu'il y a des périodes où l'on fait un peu toutes la même chose. J'aime beaucoup l'association Emulsan-VE en lait de toilette pour bébé (encore que je doive finir mon test ce soir avant de publier car ça épaissit drôlement).
    et vive le sélénium ,on y croit!
    Galbanum et violette,tu me donnes envie d'essayer (Oui,je vais faire ma "copiteuse"!)

    Posté par lys blanc le 21 avril 2011 à 10:37
  • C'est un vrai plaisir de lire un article si riche en savoirs et sur le ton de l'humour

    Combien de fois ai-je "copié" des formules de potions et chaudron, ou en tout cas prévu de le faire. Avec quelques adaptations selon mes ingrédients bien sûr... Mais je pense aussi que c'est comme ça qu'on apprend des autres et qu'on se forme petit à petit.

    Ta crème à une texture très tentante. Et je trouve ça très intéressant que tu mettes d'où viennent tes HE, en tout cas moi j'apprécie

    Merci

    pox

    Posté par Pots le 21 avril 2011 à 11:35
  • Bonjour, je ne crois pas que mon 1er commentaire ait été envoyé, si malgré tout c'est le cas désolée pour ce doublon. Je voulais connaître la bonne technique pour extrait glycériné et macérât de fleurs fraîches.L'anné dernière j'ai raté macérât et extrait alcoolique après avoir décimé un beau parterre de violettes, j'étais dégoûtée. Le macérât avait tourné et pour le second, l'alcool avait tué tout le parfum. J'ai récemment fait un macérât au bain marie sur écorce de citron qui a bien fonctionné, peut on faire de même avec des fleurs, beaucoup plus fragiles ? Si tu as déjà donné le procédé, merci de me dire où le trouver sur le blog.
    Sinon, c'est un plaisir de découvrir une nouvelle création toujours inventive, raffinée et pointue.
    Je ne la tenterai pas faute d'ingrédients et de maîtrise du sujet mais ne manquerai pas de lire les résultats des essais de mes talentueuses consoeurs. Amicalement
    Marie

    Posté par marie le 21 avril 2011 à 16:57
  • Coucou Michèle alias Mimi la souris,

    Magnifique recette et magnifique texture ! J'adore !

    Merci beaucoup pour ton article extrêmement bien détaillé et très riche en informations très intéressantes.

    Je reconnais chacun de tes articles dès la lecture des premières lignes.

    Posté par Colchique le 21 avril 2011 à 17:19
  • j'adore ta recette qui est beaucoup plus élaborée et tellement différente de la mienne
    je vais rajouter le lien de ta recette sur mon blog
    euh garde ton prénom c'est bien plus mignon que mimi la petite souris

    Posté par wistiti le 21 avril 2011 à 19:11
  • - Wistiti

    C'est cette diversité qui me plait. Avec la même inspiration chacune a réalisé une recette qui lui ressemble.

    Merci de ton passage.


    - Colchique

    Merci à toi aussi. Le glycéryl stéarate est très agréable à tester que ce soit en émulsions ou en baumes (j'ai fait le dernier baume de Loulou avec).

    On y reconnait bien le glissant des formules au savon.


    - Marie,

    . Si vous voulez réaliser un macérat huileux avec des fleurs fraîches, il est préférable de le faire avec des pétales légèrement séchés pour éviter la pourriture.

    Vous pouvez aussi choisir de faire un macérat huileux à chaud en mettant votre bocal au bain marie doux pendant 1h30/2h.

    Il est impératif dans tous les cas de filtrer plusieurs fois pour obtenir une huile parfaitement limpide.

    . Si vous voulez un macérat glycériné de fleurs fraîches il faut utiliser de la glycérine pure et morceler vos fleurs même grossièrement au couteau.

    Même si la glycérine pure se conserve très bien, je préfère ajouter un conservateur.

    Je laisse en contact pendant 10/15j en vérifiant quotidiennement puis je filtre.

    Le parfum des plantes est plus fidèle sur glycérine que sur alcool.

    http://cephee-naturelles.bbactif.com/t2512-realiser-un-macerat-glycerine


    http://potionchaudron.canalblog.com/archives/2007/10/03/6418320.html


    http://potionchaudron.canalblog.com/archives/2008/11/28/11515461.html


    . Si vous tenez à faire une teinture sur alccol donc, il faut penser que le virage du parfum peut-être très rapide.

    Là c'est votre nez qui décidera du moment où il faut filtrer pour conserver le parfum.

    Pour une teinture plus thérapeutique, il est d'usage de laisser les plantes en contact pendant 15j en remuant régulièrement.

    http://potionchaudron.canalblog.com/archives/2008/03/09/8257935.html

    Il y a des fleurs qui laissent difficilement capter leur parfum dans l'alcool.
    Les plantes qui fonctionnent bien : lavande, rose, menthe, verveine, encens.

    http://potionchaudron.canalblog.com/archives/2009/02/11/index.html

    Il y a certainement d'autres liens mais je pense qu'avec ceux là vous aurez déjà pas mal de pistes.

    Posté par michele le 22 avril 2011 à 08:55
  • Marie, Mlk réalise souvent des macérats alcool/glycérine/eau dont le parfum est souvent très fidèle.

    Elle a donné sa méthode quelque part mais je n'ai plus le souvenir du lien.
    Elle passera certainement ici en reparler si vous avez d'autres questions.

    Le rose/encens était particulièrement fidèle.


    - Pots

    J'aime bien dire d'où viennent les HE que j'utilise car chaque provenance est unique.

    Même si j'ai mes habitudes chez les uns ou les autres, j'aime bien comparer une lavande d'altitude à une lavande fine du Cashmere ou une lavande anglaise...

    Toutes sont issues de la même espèce de lavande mais le parfum est réellement différent.
    A 3 ou 4 euro près la qualité peut varier sensiblement.

    J'ai été très déçue par l'odeur du PG citron de BioMada alors que celui de Vitalba est juste parfait pour mon nez.
    Or on ne peut pas douter de la qualité des HE de Biomada.

    J'espère que tu es contente de tes dernières acquisitions


    - Lys blanc,

    Copie ma chère, j'aime beaucoup les copieuses et j'aime m'en inspirer aussi

    Tu as raison de souligner que les crèmes à l'emulsan épaississent beaucoup et qu'il ne faut pas conclure trop vite.

    J'aime bien le côté beurré de ces crèmes qui n'ont pourtant pas un toucher gras.


    - Mlk,

    Je t'apporterai de l'extrait hydrolat de rose/glycériné de violette.
    Mes violettes sauvages ne sentent rien et j'ai coupé avec un peu d 'hydrolat de rose de Damas bulgare.

    Ma source d'approvisionnement bulgare part maintenant en Roumanie mais je ne sais pas ce qu'on distille en Roumanie ^_^
    Le sais-tu toi?

    J'espère que le vigile nous courait après parce que nous étions sublimes et magnifiques ce jour là.

    Copieuses oui mais pas voleuses! Hi hi!


    - Nansou,

    Je suis également surprise de ces coïncidences. C'est finalement agréable de lire les résultats!


    - Isy,

    Petite non, souris peut-être mais pas grise c'est sûr!


    - Ma Mimi grenouille,

    Tu fais bien de rappeler que la supplémentation orale doit être faite avec précaution.

    Une seule noix du Brésil par jour suffit à couvrir les AJR comme l'indique le lien de Passeport santé.

    Les catalyons sont extra en cosméto, j'y ai souvent recours mais leurs volumes sont trop grands.
    J'utilise les petits formats pour les yeux ou le nez quand ils existent.

    Leur stabilité m'interpèle quand même...

    Posté par michele le 22 avril 2011 à 09:22
  • Michèle
    Nous étions juste sublimes mais très pressées et moi déçue de ne trouver mon huile de noix du brésil
    J'ai hâte de saluer dame violette
    En Roumanie? de l'ail! je rigole, mais vu le nombre d'abbayes et le savoir des villageois, ta source devrait être encore plus féconde
    Et pour les teintures , je n'ai que mon nez et mon ressenti comme méthode

    Posté par mlk le 22 avril 2011 à 16:53
  • Qu'aurais-je donc fait si je n'avais pas un jour copié les recettes cosméto de certaines "ancêtres" ? rien sans doute, car il faut en passer par là pour s'approprier une technique, un art avant de pouvoir prétendre à créer soi-même.
    Trêve de plaisanterie, j'ai lu avec délectation tes explications sur ce VE SE, car tout est clair et limpide. On aurait presque envie de le copier celui-là !
    Sur l'usage du savon en cosmétique, évidemment tu prêches une convaincue, puisque depuis que j'ai commencé à en utiliser la plupart de mes formulations en contiennent et je trouve le résultat fabuleux.
    Je suis une adepte du complexe ACE+selenium en complément alimentaire, j'en faisait une cure par an (tiens, j'ai oublié cette année !) et ça a réellement un effet très positif sur la peau. Si en plus on peut coupler avec un traitement topique, c'est merveilleux, d'autant que la présence de savon améliore la pénétration des ingrédients dans la peau (même si je ne connais pas les proportions dans la formule du glyceryl steararte SE).
    Quant au parfum, dès lors qu'il y a un peu de carotte, je suis évidemment conquise !
    Une très belle crème, Michèle dont je me réjouis, car j'ai toujours été une adepte de tes formulations.
    Un bon week-end de Pâques, bises !

    Posté par lolitarose le 23 avril 2011 à 09:35
  • Bonnes fêtes de pâques!

    bisous

    Casa

    Posté par Casa Dolce Casa le 23 avril 2011 à 13:28
  • Les choses auraient-elles changé par ici ? Je t'ai rarement vu mettre une telle proportion de phase huileuse dans une de tes crèmes. En tout cas, quand tu t'éloignes de tes habitudes, cela donne de tout aussi beaux résultats, comme toujours.

    Quand au parfum, je l'imagine très vert avec une touche de fleuri-agrume. Très élégant, je n'en doute pas une seconde. Comme un matin de printemps après la pluie baigné par le soleil. C'est en tout cas ce que m'évoque ton mélange en le lisant.

    Dis-moi, la cire N°3 d'AZ, ça ne serait pas du glycéryl stéarate SE rebaptisé ?

    Posté par Yulaan le 23 avril 2011 à 18:43
  • Ben... elles sont passées où mes bises ???

    je recommence puisque canalblog ne semble pas avoir daigné publier l'intégralité de mon commentaire :

    bisous à toutes ;o))

    Posté par Yulaan le 23 avril 2011 à 18:44
  • Une crème vitaminée et supplémentée en sélénium, voilà qui est d'actualité au printemps ! J'ai longtemps pris comme Lolita, une supplémentation sélénium + ACE ; depuis des années que je mange bio à 100%, je n’en ressens plus le besoin.
    Tes explications sont comme d'habitude très claires et instructives : je n'ai pas encore essayé l'emulsan, et décidément il faut que je réessaie le savon dans les émulsions !
    Bien sûr que nous avons toutes commencé en nous inspirant largement des pionnières. C'est ce qui a fait en quelques années la richesse incroyable des blogs de cosméto maison ! Pour ma part j'essaie toujours de citer mes inspiratrices, mais j'imagine qu'il puisse arriver que l'on lise,
    puis on oublie et l'on s'inspire sans malice.
    Mimi la Souris, Kat la Chatte t'embrasse (pas de risque de prédation...)

    Posté par Kat le 24 avril 2011 à 11:01
  • Bonjour Michèle

    C'est sans aucun complexe que je copie toujours avec bonheur, ne copie t-on pas les meilleures ? Et justement cette crème là va faire partie de mon "Panthéon cosmétique" ! Juste une petite question, je prends des comprimés de sélénium-ACE en interne, peut-on l'utiliser dans nos crèmes ? et en quelle proportion. Un grand merci

    Alyana

    Posté par Alyana le 07 mai 2011 à 13:04

Commenter l'article