Composition de parfums d'été (1) : Vétiver-Lavande

Senteurs et parfums

Par atelierdemichele

        Une série de parfums légers à décliner pour l'été.

 

 DSC03957

 

         Je vous en donnerai mes formules simples et faciles d'accès que l'on peut modifier à sa guise autour d'une note dominante.

Tous ces parfums sont volontairement fabriqués avec des huiles essentielles courantes à enrichir éventuellement avec des absolues ou des HE plus rares.

 

          Un bon parfum est toujours complexe mais avec 4/5 HE on peut déjà se faire la main et être content.

La tenue est fonction de la concentration, des notes de fond et de la présence d'absolues qui tiennent mieux que les HE.

Ainsi une absolue de rose sent plus longtemps et sent  plus la rose qu'une huile essentielle de rose.

 

          Outre quelques généralités, ce message comporte la formule d'un parfum élaboré autour du duo vétiver-lavande et des idées de teintures de plantes odorantes permettant de couper l'alcool de la dilution des HE .

 

 

Petit parfum d'été : Vétiver-Lavande

En gouttes

 

14 bergamote

 

 4 romarin verbenone

6 géranium rosat

6 géranium bourbon

 

26 Lavande altitude

 

8 cèdre de l'Atlas

2 vétiver

dans 1 flacon brun de 10 ml complété à l'alcool à 96 ou 90°

 

Le romarin verbenone peut être remplacé par du romarin cinéole

La lavande d'altitude peut être remplacée par de la lavande fine

Les deux géranium peuvent être remplacés par l'un d'eux

Le vétiver peut être omis pour donner un parfum à la lavande unisexe.

L'alcool peut être coupé de teinture de lavande

 

NE PAS SE PARFUMER AVANT EXPOSITION SOLAIRE

 

Temps d'attente

 

          Mélanger les HE, teintures et alcool dans un flacon en verre brun.

Laisser en contact au moins 1 mois à l'abri de la lumière et de la chaleur. Rectifier éventuellement à ce stade et laisser encore en contact quelques semaines. A chaque modification, il faudra attendre...

Noter toutes les gouttes ajoutées dans un petit carnet si vous avez l'envie de refaire la même composition.

          Glacer une nuit au congélateur pour que les résidus solides se complexent, filtrer et laisser idéalement encore quelques semaines maturer.

Votre parfum est prêt.

 

Pour cet été, il faut donc commencer dès aujourd'hui...

 

Parfum_d__t__V_tiver_Lavande

 

Concentration habituelle en huiles essentielles

 

         C'est la concentration des supports parfumés qui va déterminer leur appellation.

On peut évidemment se faire des mélanges d'HE pures à appliquer à la goutte sur les points de pulsation si elles sont bien tolérées.

 

- Parfum : 15 à 30% d'HE soit 45 à 90 gouttes pour 10ml de parfum

- Eau de parfum : 8 à 15% d'HE soit 24 à 45 gouttes pour 10ml d'eau de parfum

- Eau de toilette : 4 à 8% d'HE soit 12 à 24 gouttes pour 10ml d'eau de toilette

- Eau de cologne : 3 à 5% d'HE soit 9 à 15 gouttes pour 10ml d'eau de cologne

 

Je vous donnerai mes recettes concentrées de parfums qui peuvent se diluer avec de l'alcool ou une teinture pour en faire des eaux plus légères.

 

        Je préfère fabriquer seulement 10ml de mélange et recommencer si cela me plaît. Je trouve que c'est jour après jour que l'on sait si l'on apprécie un parfum et qu'il est dommage d'en faire beaucoup d'un coup.

Source des dosages sur le parfum

 

L'alcool des parfums

 

          J'utilise de l'alcool à 96° sans additif ramené d'Espagne (merci A. et F.) quasi impossible à trouver en France.

On peut le remplacer par de l'alcool à 90° acheté en pharmacie  par flacon de 250ml maximum.

Si vous demandez à votre pharmacien UN flacon  de 250ml d'alcool à 90° (sans autre mot du genre :  pur, non dénaturé etc.) il vous le vendra sans commentaires. Trop de mots tuent le message.

 

Je préfère utiliser un titre alcoolique élevé plutôt que de la vodka qui est certes neutre sur le plan de l'odeur mais qui apporte trop d'eau.

          Si l'on veut absolument un titre alcoolique faible, je trouve qu'il vaut mieux diluer l'alcool à 90° avec un hydrolat parfumé (rose, fleur d'oranger ...).

La vaporisation et la diffusion des molécules odorantes se fait mieux avec un alcool fort. Je préfère augmenter la dilution des HE plutôt que d'utiliser un alcool de faible titre alcoolique.

 

          La glycérine peut aussi servir à diluer l'alcool à raison de 10% maximum. Lors de la vaporisation, elle ne s'évaporerait pas aussi vite que l'alcool éthylique laissant en suspension les molécules aromatiques quelques instants de plus.

J'y ai recours plus volontiers pour les parfums de maison que pour les parfums de corps.

Certains parfums tiennent bien sur glycérine. On peut donc utiliser des extraits glycérinés de vanille...

 

Les teintures

 

          Il est très facile de réaliser des teintures parfumées qui serviront non seulement à diluer les HE mais qui apporteront à peu de frais une note intéressante : vanille, benjoin, encens, zestes d'agrumes, bois odorants, plantes aromatiques ou médicinales (rose, lavande, romarin, sauge, menthe...), fève tonka ...

J'ai toujours à disposition de la teinture de vanille, d'encens, de tonka, de benjoin ...

 

          Je les réalise au feeling sans peser mes plantes sauf pour le benjoin que je réalise selon la formule du codex par habitude. Le titre d'alcool que je choisis est volontairement plus élevé que pour des teintures thérapeutiques.

 

- Teinture de vanille

5  à 10 gousses de vanille (oui c'est beaucoup!) grattées et coupées en tronçons

Couvrir d'alcool à 90° dans un bocal de 100ml.

Laisser en contact plusieurs mois et filtrer.

Je ne filtre qu'au bout d'un an mais il m'arrive de prélever à la pipette dans le flacon en cas de besoin, le parfum se développe rapidement.

 

- Teinture de benjoin

1 part de résine de benjoin en poudre

4 parts d'alcool à 90°

Introduire dans un flacon propre, agiter tous les jours sans ouvrir, filtrer au bout de 15j et compléter à 5 parts avec de l'alcool à 90° si l'on en a perdu à la filtration.

Il est indispensable de nettoyer le goulot avec un tampon alcoolisé après chaque prélèvement pour éviter que le bouchon colle. Toutes les résines collent un peu en séchant.

 

remplissage_vaporisateur

- Teinture d'encens

Environ 20 grains d'une excellente résine d'encens grossièrement concassés

Couvrir d'alcool à 90° dans un flacon de 50ml

 

Laisser en contact plusieurs semaines voire des mois en agitant régulièrement. Le mélange sent bon très rapidement.

Filtrer.

Il ne faut pas ajouter d'eau ou d'hydrolat en cours de route sous peine de troubler la teinture. On peut réaliser des teintures de myrrhe, de copal...

La teinture d'encens de Venezia sur Potions

 

- Teinture de caramel

1/3 caramel liquide

2/3 alcool à 90°

dans un flacon pipette de 30 ml. Mélanger, c'est tout!

 

J'aime beaucoup utiliser un fond de caramel dans certains parfums pour donner de l'amertume en note de tête. 

Pour cela, je prélève un peu de caramel lors de la fabrication d'un flan que je dilue avec de l'alcool à 90°. Pour écrire ce message, j'ai fait la même chose avec du caramel liquide en bouteille vendue au rayon "Aide à la pâtisserie" du magasin bio.

 

- Teinture de fève tonka

3 grosses fèves tonka concassées

Couvrir d'alcool à 90°

dans un flacon de 50ml

Agiter régulièrement et filtrer au bout d'1 ou 2 mois.

 

-Teinture de labdanum (ciste)

Merveilleuse ciste qui sous forme de résine apporte une note ambrée divine, toujours constante et sans surprise. A s'offrir absolument!

2 parts de résine brute de labdanum

3 parts d'alcool à 90°

Mélanger très régulièrement afin de solubiliser la résine. Filtrer si tout ne se dissout pas.

Nettoyer obligatoirement le goulot avec un tampon alcoolisé!

 

- Teinture de lavande

1 part de fleurs de lavande sèches

4 parts d'alcool à 70°

Laisser en contact 15 jours et filter.

 

Comment modifier le titre de l'alcool à 90°?

* Dans une éprouvette de 100ml, introduire le volume du titre que l'on veut obtenir (ici 70° donc 70ml) d'alcool à 90° et compléter au volume du titre dilué avec de l'eau distillée (ici 90° donc 90ml. On ajoute donc 20ml d'eau distillée).

Cette dilution n'est pas absolument précise mais elle est bien suffisante pour les parfums.

* Pour obtenir de l'alcool à 60°, on mesure 60ml d'alcool à 90° et on ajoute 30ml d'eau distillée.

 

La signature olfactive personnelle

 

       Il est possible de se fabriquer un fond personnalisé à introduire dans toutes ses compositions parfumées pour diluer les HE : une teinture de plantes et résines enrichie ou non d'HE et d'absolues qui vous plaisent.

Les parfums auront alors une personal'touch systématique.

Suite à la remarque de Venezia en commentaires, je précise qu'ici le terme "fond" ne fait pas référence à la note de fond en parfumerie.

      Je n'y ai personnellement pas recours car je trouve agréable de changer radicalement de parfum. J'en offre peu mais peut-être est-ce ainsi qu'on devient un "nez" reconnu ^_^

 

Les notes

 

       Connaître les notes de parfumerie (tête, coeur et fond) est utile mais rien n'oblige à les respecter.

Pour débuter, je trouve néanmoins qu'on ne fait jamais d'erreur en s'y référant.

 

Chabou a écrit un tableau de composition du parfum sur ce blog.

Néroliane classe ses HE en fonction des notes.

Des pistes pour fabriquer son parfum chez ValérieVenezia, Irène, Bioty passion,  Hooly... et bien d'autres certainement.

  

 DSC03957


  

      Mes petits parfums d'été à venir :

- Patchouli

- Agrumes

- Verveine

- Vanille

- Eau de caramel

- Exotica

- Enfleurage de roses rouges  (bonus) 


Autour du chaudron

    Merci, Michele!!! Bon week-end!

    Posté par Roos le 13 mai 2011 à 18:27
  • Merci Roos, je complète encore l'article. J'ai dû m'interrompre..

    Posté par michele le 13 mai 2011 à 21:23
  • C'est un sujet inépuisable! Merci d'apporter ta pierre (ou plutôt tes flacons) à l'édifice…

    quelques trucs expérimentés, en vrac:

    -pour fignoler ses teintures:

    -vanille et tonka ensemble, c'est merveilleux

    -j'ai tenté de nombreux hydrolats pour couper les teintures, j'en reviens presque toujours à celui de rose qui apporte beaucoup de finesse

    -parmi les teintures très faciles à réaliser (mais à surveiller de près) et très odorantes: celles avec des peaux d'agrumes (bio) . Il faut juste veiller à ne pas trop faire macérer, (de quelques heures à peine à un ou deux jours). Si on les réussit, c'est délicieux… et ça tient bien

    -j'ai arrété l'alcool à 96 espagnol depuis que j'ai découvert qu'il est coupé avec des conservateurs. (en tout cas, tous les flacons qu'on m'a rapportés car ce sont des alcools destinés à l'hygiène corporelle, comme c'est indiqué sur l'étiquette). en Italie (et meme à Paris, mais chut, je ne dirai pas où pour ne pas tarir la source) ) on trouve dans le commerce des alcools à 96° destinés à la consommation.

    -pour celles qui n'osent pas se lancer, je pense qu'il faut quand meme citer le formulaire de rainbow meadow qui propose de très nombreuses combinaisons. j'en ai essayé pas mal, je n'ai jamais été déçue… et c'est très simple: on entre une HE, on clique et on voit toutes les He qui peuvent se marier avec. On choisit celle qui plait, on clique sur les deux, et hop, on a des suggestions.
    http://www.rainbowmeadow.com/infocenter/calc_eoblend/blendselect.php

    autre piste à explorer; les "pyramides" de parfum données par le site ozmoz pour beaucoup de parfums, toujours interessantes à lire, meme s'il n'y a pas bien sûr de proportions.

    http://www.osmoz.fr/

    Je pense que si on veut faire des progrés en parfums, 'il faudrait arriver peu à peu à se construire dans la mémoire une bibliotheque olfactive en essayant de sentir un max d'He… et meme un max de parfums!

    Michèle, quand tu parles de fond personnalisé, il y a des nuances:

    -on peut faire un fond, comme le pratique Irène par exemple, qui sert à fixer les parfums quels qu'ils soient grâce à un cocktail de résines fixatives. Donc, là, c'est plutôt un renforcement de la note de fond

    -on peut aussi faire un fond comme dans certains parfums africains destinés à "envouter" (thiouraye ou wusulan) , dans ce cas, on ajoute alors un parfum qui ne sera pas forcement une note de fond mais une signature.

    Il me semble qu'il s'agit de deux procédures distinctes.

    De toutes façons, ce qui est fascinant c'est que chacune ayant des affinités personnelles avec certaines notes parfumées, chacune compose à sa façon… et par ailleurs, chaque peau répond différemment à chaque parfum…

    c'est sans fin.

    Posté par venezia le 13 mai 2011 à 22:30
  • Merci Venezia pour tes indications avisées.

    Quelques précisions en réponse:

    - Cette série d'articles se veut volontairement simple.

    Il y a beaucoup de questions en coulisses de Potions sur cette façon de débuter en piochant dans les HE thérapeutiques que l'on a déjà.Sans préparer des trucs et des machins à l'avance.

    J'ai limité le choix d'HE, d'absolues et de teintures justement pour montrer qu'on peut fabriquer des parfums simples mais agréables qui n'ont pas de prétention autre que de se faire plaisir.

    Tu verras que la plupart des parfums que je proposerai sont faits avec un panel très réduit d'HE ou d'ingrédients.

    J'ai même hésité à utiliser et parler de teintures autres que celle de benjoin reconnue comme fixative et facile à acheter en pharmacie.

    Finalement j'en ai parlé car je pense que si l'on accroche avec la fabrication des parfums on aura déjà mis en route quelques teintures vite préparées et qui maturent toutes seules.


    Même si pour moi un bon parfum naturel sans molécules isolées ne peut se faire qu'en concentrant les odeurs et en utilisant des absolues ou attars déjà plus complexes que des HE.

    - L'alcool espagnol que j'utilise est un 100% alcool éthylique sans aucun additif. Mes pourvoyeurs ont eu assez de mal à le trouver car j'avais précisé cela.

    Je trouve qu'on peut tout à fait utiliser de l'alcool à 90° sans trop d'incidence sur le résultat d'autant plus que les teintures sont diluées et de titrage peu précis finalement.

    - J'ai mal choisi le mot "fond". Il peut effectivement prêter à confusion, je vais le préciser dans le texte.

    Je ne pensais pas à la note de fond fixative mais à une référence personnalisée qui serait toujours la même.
    Sans penser à introduire son propre parfum de synthèse comme dans le tchourai.

    Si l'on est féru de rose, d'encens,d'ylang ou de lavande par exemple, on peut en fourrer partout pour apporter cette signature.

    Je pense juste qu'il faudrait complexifier le support (HA de rose + Teinture de rose + absolue, HE de rose mises à macérer ensemble et l'on ajoute quelques gouttes de la mixture pour signer)...


    - Je pense qu'il est difficile de donner des recettes adaptables à tout un chacun sans tomber dans le simplisme.

    Et dire qu'il suffit de mettre une goutte de 2 ou 3 HE puis de sentir puis d'ajouter autre chose peut être paralysant.
    En cela, Rainbow meadows peut être d'une bonne aide en effet.

    Je te remercie de ton passage fort utile car ce n'est pas ma passion que de composer des parfums; je suis très conventionnelle en ce qui les concerne et je les achète le plus souvent.

    Posté par michele le 13 mai 2011 à 23:42
  • Michèle,

    Tu as tout à fait raison, il faut encourager les timides à se lancer dans la fabrication de parfums ou ou moins de compositions qui font plaisir; et on peut faire délicieux avec très peu d'HE.

    je ne trouve pas en revanche qu'une absolue est plus complexe olfactivement qu'une He, avec un peu de provocation, je dirais que c'est plutôt le contraire. En fait, il y a une différence entre concentration (qui masque en quelque sorte le parfum) et complexité. Pour certaines absolues, la concentration déroute (lotus par exemple ou meme tubéreuse). Si on dilue, ouf, on respire, on retrouve ses marques. Une absolue a une ligne mélodique qui me semble plus simple qu'une HE.
    ce qui est particulièrement flagrant avec la rose:l'absolue sent l'idée qu'on se fait de la rose; l'He se déploie avec beaucoup plus de complexité.
    Un attar, c'est encore différent, puisqu'il s'agit d'une co-distillation (traditionnellement sur du santal, aujourd'hui parfois sur du vetiver ou hélas sur du synthétique faute de santal).

    PS: tu as de l'alcool pur à 100° ?

    Posté par venezia le 14 mai 2011 à 00:35
  • Quel bonheur de lire un tel article ! s'il y a bien une chose sur laquelle je bute, je suis nulle, ce sont bien les mélanges, les parfums, les teintures, les associations..
    Ton article est une vrai mine d'or. Les compléments de Vénézia aussi, d'ailleurs.
    Mille mercis pour les recette de teinture, les exemples de parfum . Tu as choisi des huiles, des résines faciles à trouver dans nos armoires.

    Tout y est ....ou presque ! Ben oui, j'ai la chance de trouver l'alcool de consommation à 96° moi.
    Peux-tu me rappeler comment je le transforme à 70°, s'il te plaît ?

    Heeuuuu : malgré que je t'aime beaucoup beaucoup...je ne t'enverrai pas d'alcool à 96° par "taxipost international express" même si tu le demandais à genoux pendant 24 heures.. Je fais ..... comme un blocage..
    Mille mercis pour ce message hautement instructif Michèle .Merci Vénézia.

    Posté par moune le 14 mai 2011 à 08:01
  • Merc

    Merci tout simplement pour toutes les incompétentes ou les handicapées de l'imagination comme moi!!!!!

    Posté par evelyne le 14 mai 2011 à 08:56
  • Merci Michèle,
    Je fais partie des "timides" qui se délecteront de ton article.Et les formules données me tentent énormément. J'aime quand c'est simple et accessible pour mon cerveau lent!

    Bon week end
    Isy

    Posté par Isy le 14 mai 2011 à 12:03
  • Merci Michèle pour cette recette,

    Posté par Médina le 14 mai 2011 à 13:09
  • Ton article vient à point pour compléter mes connaissances.
    Pour tout dire j'opère vraiment au feeling, ouvrant mes flacons, humant et mélangeant selon mes ressentis.
    Et je n'ai jamais été déçue.
    Cependant tes formules vont me permettre de composer des parfums plus "soft" pour offrir, les miens correspondant à mes goûts plutôt affirmés.
    Moune, le tableau pour la dilution de l'alcool est là :
    http://www.svt.ac-aix-marseille.fr/labosvt/spip.php?article249

    Posté par Lyjazz le 14 mai 2011 à 20:45
  • Michèle, moi aussi je fais partie des timides pour la création des parfums et cet article c'est de l'or en barre pour les personnes qui veulent se lancer dans leurs créations.

    Merci beaucoup pour cet article de très grande valeur compréhensible par un maximum de personnes.

    Les commentaires de ton articles sont également très intéressants.

    Posté par Colchique le 14 mai 2011 à 21:06
  • c'est bon Michèle de donner un peu de ton "nez"
    J'avais apprécié ton eau d'hina, juste douce comme j'aime
    C'est marrant mais je ne fais pas de parfums à proprement dit, je fais des compositions parfumantes à corps, ne mettant pas de parfum
    sauf les vôtres Mesdames, une gestuelle nouvelle comme pour les soins aux yeux
    Par contre j'aime faire des teintures aux plantes
    et souvent les huiles essentielles ne me servent qu'à sublimer le jus donné par les plantes
    J'avais beaucoup aimé aussi une teinture de cire d'abeille maison...
    C'est ma soeur pour tout dire qui s'est lancé dans le parfum, alors, j'ai laissé sans piper mot, la place à mon ainée
    J'apprécie beaucoup ces méthodologies, que je pense avoir du mal à suivre, mais qui rentre tout de même
    Bonne fin de semaine

    Posté par mlk le 14 mai 2011 à 21:07
  • J'envoie rapidement le prochain parfum et je reviens très vite.
    Merci!

    Posté par michele le 15 mai 2011 à 00:03
  • Merci bien lyjazz. Cette fois, je l'imprime.

    Posté par moune le 15 mai 2011 à 07:29
  • Chouette du vétiver!! Lequel?

    Lavande et vétiver s'accordent très bien je trouve. Je pense rarement au géranium en revanche. J'essaierai sans doute cette semaine.

    Bon dimanche,

    Posté par Lalla le 15 mai 2011 à 13:13
  • C'est clair, c'est concis, c'est précis. J'adore. On a toutes les clés pour réussir. Et l'échange entre Venezia et toi vaut également à lui seul le détour.

    Quand au mélange vétiver-lavande, tu prêches un converti. J'aime aussi beaucoup les associer à l'encens, et le couple encens-lavande, très raffiné également.

    Bises ;o))

    Posté par Yulaan le 15 mai 2011 à 19:07
  • - yulaan,

    J'ai tenté de faire le plus simple possible pour démontrer qu'on peut se lancer sans risque en évoluant à partir d'une odeur que l'on apprécie.

    L'exercice de la composition d'un parfum à notre niveau sans molécules isolées est un défi et un amusement à la fois.

    Donnerais-tu une composition plus précise de ton duo lavande-encens?

    - Lalla,

    Il s'agit du vétiver de Biomada (Astérale) qui est très puissant.

    Comme il est vendu en flacon pipette, les gouttes sont grosses et 2 gouttes suffisent largement pour ces 10ml de parfum.

    Bon lundi

    - Mlk,

    J'avais remarqué ta préférence pour les odeurs de plantes apportées par autre chose que les HE.

    Pour la composition de parfums, il est difficile de faire autrement en effet et tu fais partie de ces femmes pas si rares finalement qui ne se parfument jamais.

    D'autres aiment laisser une trace olfactive forte de leur passage, d'autres encore dont je suis se parfument pour elles mêmes. C'est marrant cette diversité.

    - Colchique

    Je suis ravie si tu trouves là matière à te lancer sans crainte.

    Les commentaires sur tous les blogs sont parfois aussi informatifs que le message lui même.
    C'est très précieux que certains prennent le temps de commenter et de donner leur avis.

    - Lyjazz,

    Je suis contente que tu évoques la limite de nos compositions parfumées.

    Je n'offre quasiment jamais de parfums pour cela car je trouve difficile de créer des parfums universels.

    La touche personnelle peut être par trop présente et je trouve cela moins compliqué d'offrir d'autres supports cosmétiques.

    - Médina,

    Merci de ton passage.

    - Isy,

    Justement ton cerveau devrait être débranché pour fabriquer un parfum.
    Il faut juste garder les zones les plus archaïques pour savoir si tu aimes ou pas

    Non vraiment choisis quelques HE que tu aimes, choisis l'odeur dominante et lance toi, tu verras c'est juste de la patience qu'il faut.

    - Evelyne,

    Comme je le disais à Isy, pas de complexes, on se lance dans 1 flacon de 10ml, on note tout ce qu'on y a mis et on revient en parler avec fierté!

    Il te faut 4/5 HE que tu apprécies et de l'alcool à 90°.

    - Moune,

    La marge d'erreur est plus grande avec l'alcool à 96° donc le mieux est de prendre la table de Gay Lussac que te donne Lyjazz.

    C'est quelquechose les transports, tu peux le dire!

    - Venezia,

    Dans la composition d'un parfum, la complexité olfactive d'une HE de rose me semble vraiment pour le coup très paralysante pour un débutant.

    Effectivement il y a une réelle différence entre absolues et HE. Mon choix de vocabulaire est encore une fois inadapté quand j'utilisais le terme complexité.

    Si tu débutes, une absolue de rose apporte la note que tu veux sans trop de cacophonies, sans déception.
    C'est bien entendu plus "plat" mais là pour le coup, tu parles en connaisseur, en personne très habituée à manipuler les HE et qui peut rechercher une finesse de composition.

    Je reste vraiment persuadée que le débutant qui veut commencer a bien intérêt à s'offrir une ou deux absolues.
    Je pense que ça marche à tous les coups si l'on reste dans les absolues classiques (rose, jasmin...) qui donnent tout de suite ce qui peut sembler être un parfum, un vrai et du coup on a la sensation d'un truc plus "complexe" que le simple mélange d'HE.

    Le vocabulaire du monde parfumé est très précis et je vais y faire attention.
    Mais ne reste pas trop loin, c'est précieux ces échanges ^-^

    - Une précision encore à propos de l'alcool pur.
    L'alcool à 100° ne peut pas exister en dehors de conditions de laboratoire très strictes. Et encore l'alcool dit absolu fait 99°.

    L'hydrophilie de l'alcool éthylique fait qu'il contient toujours un peu d'eau (comme le fait la glycérine par ex).

    Mon alcool à 96° ne contient que de l'alcool (et de l'eau du coup).
    Il n'a pas été dénaturé chimiquement (diethyphtalates) ni naturellement (HE lavande) comme le sont les alcools à 96° bio.
    La présence de lavande me gêne pour les parfums.

    Posté par michele le 16 mai 2011 à 11:28
  • Oui, Michèle, je vais faire comme ça . J'ai d'ailleurs collé la page "Gay lussac" dans mon carnet à mélanges . Je devrais dans ""mon carnet à VOS mélanges""...

    Posté par moune le 16 mai 2011 à 18:07
  • Mon duo lavande-encens n'était pas prévu pour un parfum, mais pour un soin du corps :

    vetiver 7
    bois de rose 10
    encens du Népal (boswelia serrata) 20
    lavande fine 40
    encens oliban (boswelia carterii) 45

    C'est vrai que ça peut donner des pistes mais c'est bien maigre...

    Bises ;o))

    Posté par Yulaan le 16 mai 2011 à 22:56
  • Détrompe toi, je trouve que ce n'est jamais inutile de donner des mélanges précis d'HE.

    C'est une belle idée de mettre des encens de différentes provenances.

    Posté par michele le 17 mai 2011 à 14:15
  • Dès que je peux, je mélange les différentes He d'une même plante, je trouve que c'est plus riche. Et en plus, pour l'encens, c'est encore plus vrai, il y en a tellement...

    Bises

    Posté par Yulaan le 17 mai 2011 à 14:25
  • parfum speed^pour les fetes

    si vous voulez vous parfumer tous les jours avec un parfum different, c'est possible et rapide :

    alcool 70° (alcool 90° dilué avec eau de source en bouteille ) proportions pour 100 ml = 28.6ml eau et completer avec alcool a 90°

    2 parfums envoutants et suave :

    pour un flacon de 30 ml

    alcool 70° .......... 30ml
    HE YLANG-YLANG ........ 16 GOUTTES
    HE ENCENS ................ 16 GOUTTES
    FRAGRANCE OEILLET ... -16 GOUTTES
    HE SAUGE...................... 2 GOUTTES
    HE CEDRE ..................... 2 GOUTTES

    LE CEDRE ET LA SAUGE sont là pour fixer et faire ressortir l'odeur des parfums


    pour un flacon de 30ml

    alcool 70° .............................. 30 ml
    ABSOLUE GARDENIA ............... 16 GOUTTES
    ABSOLUE DE BENJOIN ............ 16 GOUTTES
    FRAGRANCE POMME AMOUR ... 16 GOUTTES
    HE SAUGE ................................... 2 GOUTTES
    HE CEDRE ................................... 2 GOUTTES

    Agiter le flacon en faisant des huits (pour facilier le melange sans trop le secouer)
    deposer au frigo 24 heures et voilà... Prêt à vous en servir.

    Le deposer au depart dans un beau flacon, donnez lui un nom et faite une étiquette sur votre ordinateur que vous collez avec un baton de colle.

    Posté par georges le 19 décembre 2011 à 10:18
  • Bonjour Georges et bienvenue.

    Je n'ai pas de fragrance œillet mais violette. Est-ce que le mélange vous paraît olfactivement faisable ?

    Merci

    Posté par chabou le 19 décembre 2011 à 13:06
  • Ces articles et commentaires sont magnifiques. Tellement de partage et de générosité. Je ne me suis pas lancée dans la création de parfum, mais j'y pense, je potasse, je lis et je m'instruis en attendant. Demain je vais chez AZ à Paris et je pourrai sans doute sentir et découvrir, mieux qu'en envoyant une commande sur le net. J'ai envie de tout ! En attendant, je lis à fond vos écrits, et je suis heureuse d'une telle richesse d'information. Merci encore pour tout.

    Posté par Lily's Treasures le 10 mai 2012 à 07:19
  • Merci pour ce commentaire enjoué Lily's treasures.
    Je vous conseillerais si vous pouvez (et s'il n'est pas trop tard) de sentir des HE identiques chez plusieurs fournisseurs avant d'acheter.

    Je vous souhaite beaucoup de plaisirs à faire quelques senteurs naturelles.
    Les mélanges d'HE nous sont vraiment personnels et je trouve pour avoir testé pas mal de créations des copines/copain, que nous avons tous une patte odorante qui nous démarque.

    On aime ou on n'aime pas mais on y retrouve chaque personnalité, c'est agréable je trouve.

    Posté par michele le 11 mai 2012 à 12:12
  • Michèle,
    Je me lance (enfin) dans un domaine que je n'avais pas osé frôler jusque là : je viens de faire un petit assemblage et je le laisse mûrir, on verra ce que ça donne... (suspens).
    Par contre, je recherche des petits flacons pour le transférer par la suite et l'offrir à mes proches, mais je ne trouve pas des vapos aussi jolis que les tiens. Tout est soit trop cher, soit clinquant.
    Et j'adore vraiment les flacons que tu as mis en photos... ^_^...

    Posté par nanette le 29 avril 2014 à 10:13

Commenter l'article