Baume du basketteur au beurre d'Allanblackia

Aroma beauté, bien-etre et santé

Par atelierdemichele

             Il arrive que le moyen rugbyman se transforme en grand basketteur.

Autre sport, autres bobos...

Mais toujours de jolies primevères sauvages récoltées au printemps dernier et macérées comme il se doit dans de l'huile d'olive bio.


          Je les ai ramassées avec l'aide de mon chum (Loulou peut-on dire chum pour l'époux?) qui ne veut pas que je les utilise autrement que pour ses fils et pour lui.

Je viens enfin de sortir le macérât pour aider mon basketteur qui se fait des élongations, des crampes, des douleurs aux pieds, aux cuisses... à chaque entraînement ou compétition de basket.

Qui a dit que le rugby était un sport violent?

 

 DSC04274 Etiquette vintage

 

Formule générale d'un baume soignant à la lanoline "végétale" : 65% huiles végétales, 14% cire d'abeille fine en feuilles, 11% extraits actifs (HE, CO2, vitamine E, macérats ou huiles végétales précieuses ou bénéfiques...), 5% beurre de mangue, d'allanblackia ou de cacao, 5% lanoline "végétale".


basket Le beurre d'Allanblackia


INCI : Allanblackia floribunda ou A. oleifera Clusiaceae
Encore appelé beurre de kagne.

Venu du Ghana via Sheabutter cottage, c'est un beurre à l'odeur caractéristique et à la texture un peu friable comme le beurre de mangue.

Il est composé de beaucoup d'acide stéarique comme le beurre de cacao et de beaucoup d'acide oléique qui lui confère une pénétration rapide et fine.

C'est un beurre au toucher "sec" que j'ai trouvé utile de mettre dans le baume du jeune basketteur qui déteste le gras.

Évidemment sinon ce ne serait pas drôle.

 

Il me semble pouvoir se remplacer sans problème par du beurre de mangue; Ou simplement par du beurre de cacao dont les qualités cosmétiques sont superbes dans les baumes.

  

DSC04266Le beurre d'Allanblackia

 

basket L'huile de fleurs fraîches de primevères (Primula veris ou officinalis) 


Les fleurs contiennent des flavonoïdes anti-oxydants et anti-inflammatoires.


Elles sont bonnes pour les contusions, les douleurs, les enflures, les ecchymoses et ont une action analgésique (plus forte que l'antalgie) intéressante pour les chocs sportifs.


DSC03773DSC03777

 

Il y avait beaucoup de fleurs ce printemps dans la forêt et nous en avions profité pour récolter en même temps les fleurs de violette avec lesquelles j'avais réalisé un macérat glycériné.

Cette année l'huile de primevères est d'un jaune d'or plus soutenu que le précédent, elle est certainement plus riche en flavonoïdes.

Pour un baume anti douleurs, on peut aussi la remplacer par l'huile de millepertuis aux effets anti-inflammatoires ou par de l'huile d'arnica très intéressante et au parfum tout aussi agréable.

 

 

Formule originale de M. & Co. pour leur basketteur

 

- 65% huile de fleurs de primevères sauvages sur olive bio (ou millepertuis/olive)

- 14% cire d'abeille bio en feuilles

- 5% beurre d'allanblackia (ou beurre de mangue)

- 5% Hydranol végétal (ou lanoline végétale)

- 1% extrait CO2 d'arnica

- 0.5% vitamine E en gélules (acétate de tocophérol)

- 9.5% Huiles essentielles soit 285 gouttes pour 100g de baume (50 gaulthérie couchée bio Florame, 50 menthe des champs bio Florame, 50 romarin camphré Pranarôm, 50 eucalyptus citriodora Bioarômes Madagascar, 30 cajeput indonésien Venezia, 35 sapin baumier Myrtea, 20 thym satureoides bio Florame)

 

Respectez les précautions d'emploi des HE, usage ponctuel, basketteur de plus de 15 ans.

Le baume peut s'utiliser avant ou après l'effort.

 

  

basketL'hydranol végétal dans un baume


 INCI : Mélange de polyglycérides végétaux

Il apporte un effet hydratant comme de nombreux polyglycérides car il est humectant.

Il permet de formuler des baumes un peu moins raides avec une action cosmétique notable dans l'étalement et la brillance.

Pour mon sportif qui n'aime pas le gras, il fallait tout de même pouvoir masser un peu et l'hydranol facilite la pénétration sans arrêter le geste de massage.

C'est un équivalent des huiles estérifiées mais sous forme de beurre mou donc très intéressant pour les produits où l'on désire une grande viscosité (beurres corporels, crèmes nourrissantes, baumes...).

Quoiqu'il faudrait que je mette ici la formule d'une huile sèche qui en contient.


Je le trouve formidable aussi dans les baumes de nuit pour le visage car c'est alors un véritable actif anti-âge et protecteur dès 5%.

Ici les acides gras ne sont pas précisés dans l'INCI.

A l'instar du substitut végétal de lanoline dont il a l'aspect en légèrement plus clair, il semble que ce sont des polyglycérides des 3 types d'omégas (3, 6 et 9): Oleic/Linoleic/Linolenic polyglycerides.

D'où l'action nourrissante, réparatrice et traitante complète. C'est un ingrédient à avoir!

 

 

basket Le choix des huiles essentielles pour un basketteur

 

Certains ingrédients ou HE peuvent être choisis pour leur polyvalence sur telle ou telle action. Cela permet d'en limiter le nombre.
 

Ouvrages de référence:

. Ruth Von Braunschweig et Monica Werner, L'Aromathérapie : Principes, Indications, Utilisations, Ed. Vigot
. André Bitsas, Aromathérapie corps et âme, Ed. Amyris
. Franchomme et Penoel, L'aromathérapie exactement, Ed.Roger Jollois

 
 

- Action anti-inflammatoire, antalgique


. Eucalyptus citriodora

Elle contient environ 72% de citronellal.

Quand on lit -al dans la composition d'une huile aromatique, il s'agit d'un aldéhyde aux propriétés anti-inflammatoires; ce petit raccourci permet de faire des choix d'HE plus judicieux.
 

. Gaulthérie couchée 

Elle contient 99% de salicylate de méthyle dont la structure chimique et l'effet thérapeutique se rapprochent de ceux de l'aspirine (acide acétylsalicylique) donc anti-inflammatoire entre autres.

Le -ate de -yle dans la composition aromatique signe les esters ^_^ et un effet antispasmodique sur le système nerveux (calmant) ou le système musculaire. La lavande fait cela aussi avec son acétate de linalyle. Encore un raccourci chimie/mnémotechnique.

  

- Action "anesthésique local like"


. Menthe des champs

Elle est plus riche en menthol que la menthe poivrée, je trouve qu'elle est plus efficace pour diminuer la douleur rapidement.

Elle peut être remplacée par de la menthe poivrée si l'on préfère.

C'est son effet froid qui donne cette action prouvée face à un anesthésique local classique la lidocaïne. Il est recommandé d'éviter son usage sur de très larges zones de corps. 

 

- Action tonifiante, anti-fatigue physique


. Sapin
baumier (Abiès balsamea)

J'aime beaucoup cette huile essentielle qui a de multiples intérêts pour le sportif. Son odeur balsamique est dynamisante, elle est antalgique, anti-inflammatoire, rubéfiante...

Elle peut être utile également sur le système respiratoire.

C'est une huile étonnante car elle contient environ 9% de limonène que l'on s'attend à trouver uniquement dans les agrumes.

Selon A. Bitsas, elle permet de "s'ancrer totalement dans le présent et sans souci du passé ou de l'avenir". J'aime cette phrase qui se prête bien à la performance sportive.

Elle doit néanmoins être diluée dans de l'huile végétale pour éviter une légère action dermocaustique.
 

. Thym saturéoides

Gère les fatigues profondes et chroniques.

Il est très intéressent malgré sa légère dermocausticité pour donner de l'énergie au sportif qui doit être constamment dans l'instant.

Les sports où une excellente détente est indispensable comme le basket (essayez de "dunker" sans détente) me semblent demander une vigilance de tous les instants et l'obligation de démarrer au quart de tour.


Les 2 HE que j'ai choisies dans cette catégorie sont actives sur le système respiratoire. Une action utile quand on hyperventile pendant l'effort.

 

- Action décongestionnante, anti-traumatique et oedémateuse


CO2 arnica

Indispensable dans les trousses familiales ou sportives, l'arnica sous toutes ses formes est utile au sportif.

L'extraction au CO2 donne un composé facile à doser efficacement si l'on n'a pas d'huile d'arnica sous la main.

Seule précaution, cette plante doit être proscrite pour l'usage interne ou sur les plaies ouvertes. C'est un grand mon basketteur, il ne devrait pas manger son baume.

 

- Action anti-élongations


. Thym saturéoides

. Menthe des champs



 - Action rubéfiante


. Sapin baumier


 

DSC04272Gros plan sur la surface après prélèvement

 

 

- Action anti névralgique, crampes


. Sapin baumier
 

. Romarin camphré

Pour mon tout jeune homme sportif, je l'utilise pour l'action décontracturante musculaire liée au camphre.

Mais j'aime aussi le romarin camphré comme huile masculine.

Je la trouve spécialement adaptée sur le plan énergétique aux "hommes qui voient le sol se dérober sous leurs pieds, qui voient leurs certitudes se déliter" (A. Bitsas).

Je l'ai expérimentée souvent avec efficacité, elle est active pour éviter les contractures, les raideurs musculaires mais aussi pour éviter l'ébranlement de ceux qui présentent une certaine rectitude mentale. La perte des certitudes pouvant s'accompagner chez eux d'un raidissement réflexe.

Et un sportif qui doute... c'est pas génial.

 
. Cajeput

Du genre Melaleuca comme le tea tree, le cajeput est évidemment un antiviral respiratoire mais aussi un anti-névralgique et un antalgique musculaire.

Ces effets sont un peu redondants avec d'autres HE du mélange mais j'ai adoré la phrase qui le décrit dans le livre de Ruth :

"Partout où croît cet arbre, la végétation alentour dépérit. Sa robustesse et sa résistance sont telles qu'il est impossible de l'éradiquer complètement".



             Puissent les adversaires dépérir autour de mon basketteur lors des prochaines rencontres!

Son club de basket se désigne comme beaucoup de clubs sportifs par des acronymes horribles, impossibles à retenir.

Je vais suggérer au président de prendre exemple sur les clubs africains de foot ou sport aux noms d'animaux évocateurs (les lions indomptables, les écureuils, les springboks, les éléphants, les zébus...) et de re-baptiser le club de basket du nom de KAJU PUTIH (nom indonésien du cajeput).

 


C'est vrai quoi, aucune équipe sportive dans le monde ne porte un nom de fleur !

C'est effarant quand même.

Même pas un nom d'arbre...


 basket


Autour du chaudron

    Alors réponse à la question: oui, Michèle, tu peux dire ton "chum" puisque nous savons que tu es marié... tu pourrais aussi dire mon conjoint. Mais "chum" est bien. Si tu voulais parler d'un ami, tu aurais dit mon "chum de gars". On emploie aussi "chum de fille" pour parler d'une amie. Ton mari pourrais aussi parler de toi en disant "ma blonde". Mais il y au des subtilités avec "chum" et "blonde". Car si on n'est pas marié, cela veut dire "petit copain" ou "petite amie". Je dirais que si on utilise ces mots en étant marié, cela rajoute un petit côté affectueux que si on disait mon conjoint qui est plus "froid".
    Si de "vrais" québécois" passent par ici, qu'ils disent si j'ai fait une erreur d'interprétation.
    La couleur de ton baume est magnifique. J'aime bcp ta synergie. Personnellement, j'aurais rajouté un soupçon d'HE de laurier pour que ton "grand" sportif se sente "invincible" ou du moins, qu'il ait une bonne réplique fasse à ses adversaire. P-ê ds une version de pour les compétitions des grands jours.
    Michèle ton "chum" finalement, prend à coeur tes tambouilles... exclusivité des primevères pour les sportifs de la famille!!!
    Ton beurre allanblackia ressemble fortement au beurre utilisé enrober les pétoncles avant cuisson.
    L'HE de sapin baumier possède une belle versatilité ds son utilisation que l'on néglige souvent. Je l'aime bcp et il faut dire que nous sommes gâté ici.
    Merci pour la réf. d'André Bitsas que je note. Ses descriptions me parlent bcp aussi.

    Posté par Loulou le 15 janvier 2012 à 04:05
  • Michèle, est-ce lidocaïne ou lisocaïne?

    Posté par Loulou le 15 janvier 2012 à 04:15
  • Hum... ce baume m"intéresse pour mes petits sportifs.. et les plus grands ici.Il va falloir que j'en fasse un pot, version familiale !

    Posté par Nansou le 15 janvier 2012 à 09:28
  • Merci pour ton article qui m'a permis d'apprendre encore des trucs !! Rha comme j'aime apprendre tout ça !! Et comme je trouve difficilement tout ce que je voudrais savoir (parfois parce que je ne sais même pas que je voudrais le savoir !!!).
    J'avais fait un baume réchauffant et décontractant, mais sans l'effet d'invincibilité ^^ J'aime bien ta formule spéciale sportifs !!

    Posté par Sealeha le 15 janvier 2012 à 10:29
  • La douce primevère pour des costauds, un geste maternant autant toi que ton "chum" chère blonde à son chum
    La primevère est aussi bonne pour le visage selon Lesley Bremnes
    Je suis ravie comme loulou, de découvrir André Bitsas, qui me parle aussi
    L'arnica sous forme de teinture et macérat est l'un de mes simples préférés , ainsi que le calendula
    que je mélange avec le plantain
    Comme Loulou, le laurier me parle bien pour les gars qui ne doutent de rien
    Effectivement l'hydranol est a avoir dans sa trousse
    Michèle, un petit nom imagé pour des gars sportifs ?
    Allez j'ose
    Les petites noix!!! ou les G

    Posté par mlk le 15 janvier 2012 à 12:03
  • J'ai encore appris plein de choses ; mais vais-je les retenir ? c'est moins sûr...

    Il est plaisant à voir ce baume translucide et certainement à utiliser, tes sportifs ont bien de la chance Michèle.

    Le livre de Bitsas semble fort intéressant.

    Posté par Catherine le 15 janvier 2012 à 14:11
  • Re!
    Pour rester dans le moove canadien
    Les beaux Gosses, le petit nom imagée

    Posté par mlk le 15 janvier 2012 à 15:19
  • Oh, MLK, non, non, non, tu ne peux pas nommer un baume - même un baume de sportifs - comme cela. Les sportifs deviendraient tout rouge de... MAL AISE!

    Posté par Loulou le 15 janvier 2012 à 17:47
  • Superbe formule pour ce beau baume tout en finesse.
    Et la description des ingrédients.
    Que c'est beau d'apprendre.
    Tes sportifs sont sacrément chanceux.

    En tout tout petit, tu indiques qu'une huile sèche contient également de l'hydranol et qu'il faudrait que tu viennes nous en parler un peu plus longuement.
    Est-ce l'Huile ?

    Posté par emadra le 15 janvier 2012 à 19:25
  • J'adore la transparence de ce baume, Michèle et le soin que tu prends pour en faire un soin très complet.

    J'utilise quasiment les mêmes huiles essentielles dans l'huile-gel de Loulou, que je fais et refais et qui semble bien soulager : Katafray, Ylang-ylang, Menthe poivrée, Bouleau, Gaulthérie, Romarin, Térébenthine, Pin, Eucalyptus citronné, Gingembre, Niaouli.

    Il doit être très grand, ton p'tit loup, pour jouer au basket !

    Posté par chabou le 15 janvier 2012 à 20:14
  • merci Michèle de me rappeler l'existence du livre de Bitsas que j'avais pas mal potassé avant de le ranger: mais où?
    Tu me tentes avec tes 5% d'hydranol. Dans un baume, je n'ai jamais tenté le substitut de lanoline qu'à hauteur de 2% environ. j'adore l'étiquette presque assortie à la couleur du baume, dont j'apprécie beaucoup l'aspect "translucide" (la lanoline? ) je pense que je vais très vite tester… Est-ce que la gaultherie ne tire pas trop la couverture à elle pour le parfum de ta synergie?

    Pour booster l'effet anti inflammatoire, on aurait pu rajouter du thé vert dans la macération de primevères. Je suis épatée par son efficacité.

    Posté par venezia le 15 janvier 2012 à 20:21
  • Michele, merci beaucoup pour cette très belle recette !

    Ton baume transparent est superbe.

    Comme Venezia, je pense que c'est la présence de lanoline au dosage de 5 % qui t'a donné cette belle transparence.

    Je trouve que c'est une excellente idée de mettre de la lanoline dans un baume.

    Posté par Colchique le 16 janvier 2012 à 00:41
  • - Colchique

    En effet, le pourcentage de lanoline est perceptible dans la texture et la brillance de ce baume.
    En plus de ses propriétés intrinsèques pour la peau intéressantes car mon basketteur ne se crème que le devant des jambes (? ) alors sa peau est extra-sèche.

    Et encore je ne devrais pas me plaindre, c'est aujourd'hui le seul qui demande une crème...


    - Venezia,

    Je pense qu'on peut même monter à 10% de lanoline végétale pour un soin visage par exemple. Les baumes de nuit pourraient être encore plus efficaces ainsi formulés.

    Le parfum du baume est très médicinal à cause des 4 huiles essentielles les plus dosées, c'est donc une senteur sans surprise dont seules les propriétés thérapeutiques m'importaient.

    De plus l'antalgie se devait d'être immédiate donc je n'ai vraiment pas tergiversé.
    Tu fais bien de rappeler le macérat de thé vert que tu avais beaucoup utilisé un temps.


    - Chabou,

    J'aime beaucoup le parfum de l'HE de bouleau plus fine que celle de la gaulthérie qui partage le même composé salicylé. Est-ce pour cela que tu mets les deux?

    Je ne pense pas souvent au katafray et aux autres HE malgaches anti-inflammatoires, c'est dommage je vais les mettre sur mon bureau.

    Merci pour ta synergie, voudrais-tu en mettre les proportions?

    En ce qui concerne la taille des basketteurs, oui je pourrais former une mini-équipe avec mon trio. Ils sont tous très grands mais dans leur fameuse équipe, l'un des plus véloces est assez petit par rapport aux autres (l'entraineur aussi d'ailleurs).
    C'est très surprenant car il est excellent au jeu.


    - Oui Emadra, c'est l'huile que tu aimes!

    Chabou aussi voudrait que je mette la formule ici.
    Il me reste à trouver quelle histoire vous raconter autour et prendre une photo, il doit m'en rester un fond.


    - Hum ... Loulou et Mlk, les beaux gosses, les petites noix, y a t-il une signification cachée?


    - Catherine,

    J'aime beaucoup le livre d'André Bitsas qui dans un genre complètement différent de Ruth aborde l'aspect énergétique des HE.

    Il me semble toujours intéressant même dans un baume trivialement antalgique de penser à cet angle.

    Je fabrique souvent pour une personne donnée alors c'est quand même encore plus personnalisé de connaitre la signification des HE que je mets dans le soin.

    Et en plus le discours de Bitsas me semble construit, pas évaporé. Enfin je pense qu'il me convient et m'intéresse, ce qui n'est pas le cas d'autres approches énergétiques.


    - Mlk,

    Qui est Leslie Bremnes?
    Je n'ai jamais retrouvé cette propriété du macérat de primevères, dis m'en plus. Est-ce dû aux flavonoïdes?

    C'est bientôt le printemps.


    - Sealeha,

    Aimer apprendre est vraiment le sel de la vie aussi.
    Même si on ne sait pas quoi, on laisse nos neurones à l'affût, c'est délicieux, je te comprends.

    Et avec les HE, on est servis.
    C'est sans fin je trouve mais il manque des formations de qualité une fois qu'on a fait le tour du thérapeutique pur.

    En France pour le thérapeutique on est gâtés mais la part énergétique fait souvent défaut alors j'achète des livres et je lis...


    - Nansou,

    Pour tes petits bouts, il faudra faire attention à diminuer le % d'HE et choisir les plus faciles (lavande par exemple qui marche super bien).

    Tu peux faire la part belle aux macérats huileux (lavande, arnica, millepertuis...) qui conjugués au massage m'a permit de lutter contre les bobos du rugby quand mes fils étaient plus jeunes.

    Ils récupèrent bien plus vite que nous même avec un massage minute sur les zones à contusion. C'est étonnant.

    Est-ce que la natation est traumatique? On considère souvent que c'est le plus ergonomique des sports, mais peut-être à tort.


    - Loulou, le jour où mon chum m'appellera "ma blonde", je me méfierai hein
    Merci pour ce cours de français du Québec, toujours savoureux.

    Le sapin baumier est une perle dans les HE, je l'aime beaucoup. Elle a une polyvalence dont on parle assez peu je pense.

    Tu devrais être intéressée par le livre de Bitsas car je sais que tu manies les HE pour leurs aspects thérapeutiques purs mais que tu ne dédaignes pas l'énergétique. Ce sont quand même des trésors sous cet aspect là.

    L'anesthésique est la liDocaïne.


    Merci à tous pour votre intérêt renouvelé, ça m'étonne toujours!

    Posté par michele le 16 janvier 2012 à 08:48
  • En effet, Michèle, si ce jour arrive... il faudra te poser des questions.
    Oui, il y avait bien des sous-entendus avec MLK. Ici, les gosses ne veulent pas dire "les enfants" mais les testicules...
    C'est vrai que je suis ouverte à l'aromathérapie énergétique que j'utilise de temps à autre mais je n'aime pas les explications trop "flyées". Les phrases citées ds ton texte me parlent.

    Posté par Loulou le 16 janvier 2012 à 16:17
  • Loulou

    Michèle, je me demandais quel était L'ingrédient qui faisait Cette Huile.
    Car je n'ai encore jamais testé l'hydranol, mais grâce à ta superbe description, je comprends mieux.
    Danse du ventre, battements de cils, révérence, supplications, s'il te plait ...

    Chabouuuu et vous toutes et tous de P&C venez convaincre Michèle pleaseeeee please

    L'histoire, fastoche, 2 filles formidables adorent ton huile magique et implorent sa publication sur Potions des merveilles, encouragées par les belles de P&C, j'espère ...

    Pour les photos, si tu veux je m'en charge même s'il ne m'en reste pas beaucoup non plus.

    As you want

    Posté par emadra le 16 janvier 2012 à 22:51
  • Cette huile m'a réconciliée avec l'huile. Du gras qui ne l'est pas, qui pénètre très vite et qui sent bon en prime.
    Trop précieuse pour le corps, je l'utilise sous mes crème visages légères, juste là où ma peau en a besoin et manque de confort.

    Pas besoin d'histoire,
    Michèle, ma belle,
    ou alors,
    juste pour faire-valoir !

    Dis Emadra, tu crois que ça suffira ? mdr

    Posté par chabou le 16 janvier 2012 à 23:31
  • Oui ça a suffi les filles, j'envoye!

    Posté par michele le 17 janvier 2012 à 11:20
  • Michèle
    Lesley Bremnes est une "jardinière taoiste, feng shui et paysagiste" son premier jardin l'a amené à aimer les simples et les cultiver
    Pour le livre dont je parle "Plantes essentielles" elle s'est entourée des précieux et bons conseils d'un Maître herboriste Walter Enns
    De la primevère ou coucou, on peut utiliser toutes les parties( fleurs, feuilles et racines)
    Les racines ont un composant proche de l'aspirine , d'où son action sur les rhumatismes et autre douleurs
    selon Nicolas Culpeper, les fleurs de primevère en infusion ou teinture ou glycériné, accroissent la beauté de la peau, sont tonifiantes et décongestionnantes et rajeunissantes
    Je l'ai vu dans une crème éclaircissante aussi
    Lors de tes prochaines promenades, je t'en demanderai bien ainsi que de l'alchémille, mais il ne faut pas trop se servir , car elles se font rares et précieuses
    je n'ai pas encore utilisé ton macérat de primevères, j'attendais mon bon moment
    Il me semble bien préférer ces dons si amoureusement concoctés

    Posté par mlk le 17 janvier 2012 à 11:25
  • Oh merci Mlk, je ne connaissais pas du tout cet auteur.

    Je n'ai pas trouvé d'alchémille dans mon coin, il me semble que tu m'en avais demandé quand j'avais publié le baume à la teinture d'achillée.
    Mais je ne traine plus loin dans la forêt, mon guide a une panne technique depuis quelques mois

    Les primevères, il y en a dans le chemin derrière et un peu dans mon jardin. Ce sera plus facile.

    Posté par michele le 17 janvier 2012 à 11:31
  • Une bien belle formule qui me parle!

    Je ne connaissais pas la plupart des ingrédients,comme l'hydranol,à part dans une publicité...

    Elle pourra m'être utile autant sur le plan sportif (crampes de débutantes,douleurs diverses) que mentales.
    Je me félicite de ne pas avoir fait un sort aux primevères sauvages (en fleur à cette époque,et oui!!) qui envahissent mes violettes

    Mlk,merci pour le nom de cet auteur je vais me pencher dessus

    Merci pour cette belle recette qui mérite d'être lue et relue,c’est toujours un vrai régal d'apprendre sur le chaudron <3

    Posté par Lys Blanc le 17 janvier 2012 à 15:24
  • Quel beau retour, merci Chabou.

    Michèle, tu es un ange

    Mlk, j'adore la description de ton livre.

    Posté par emadra le 17 janvier 2012 à 16:11
  • je trouve ce baume merveilleux!il semble me tendre les bras !il me serait bien utile pour soulager ma main qui taille la vigne et qui le soir et la nuit me brule et me fait mal,je vai la formuler sans l hydranol ou lanoline que je n ai pas,mais je ne vai pas me plaindre :travailler dehors dans la nature et de ses mains permet d avoir l esprit libre.j ai le livre de Ruth et Monica qui m ouvre des horizons nouveaux .merci beaucoup.

    Posté par sylvie le 22 janvier 2012 à 14:35
  • - Sylvie, je suis contente que vous puissiez refaire ce soin à votre guise.

    Vous me faîtes rêver avec votre vigne.
    Etes-vous viticultrice? en bio? quelle région?

    Si vous me dites Bourgogne, je vous fais tout de suite un gros bisou!


    - Emadra, c'est un plaisir


    - Merci Lysblanc.
    Surtout bichonne tes primevères, l'huile macérée sent drôlement bon en plus.

    Posté par michele le 23 janvier 2012 à 09:32
  • Cette nuit j'ai rêvé de primevères. Je me promenais avec toi Michèle dans ta forêt et nous ramassions des paniers de primevères pour nos basketteurs en tout genre.
    Les baumes sont à l'honneur ces temps ci !

    Voudrais-tu me dire précisément comment tu procède pour ton huile de fleurs de primevères fraiches ?
    J'ai très envie d'en faire si je trouve des primevères non traitées, ce printemps.

    Bises en amitié

    Posté par Mariebaume le 23 janvier 2012 à 13:27
  • je pense quand meme me procurer de l hydranol qui semble interessant .

    je suis viticultrice ,je m occupe de mes vignes qui sont travaillées en agriculture raisonnée !

    et non je ne suis pas en bourgogne ,je suis dans le sud ,entre le minervois et la mer pres de Narbonne ,là ou le vent souffle si fort et ou il fait toujours beau .ici aussi on fait du tres bon vin .
    vos formules ,ce blog tout me plait .
    gros bisous

    Posté par sylvie le 24 janvier 2012 à 21:11
  • - Marie,

    Il suffit de retirer les corolles jaunes puis de les couvrir d'huile stable à faire macérer au bain marie. Il faut beaucoup de fleurs car en retirant les parties vertes, ton quota de fleurs est bien faible.

    J'ai mis une petite cuillère sur la photo pour montrer le tas de fleurs qu'il m'a fallu ramasser pour faire environ 200ml d'huile.

    Ensuite tu filtres sur filtre métallique d'abord afin de bien presser les fleurs puis sur filtre papier jusqu'à obtenir une huile limpide.
    Il faut impérativement retirer la moindre trace d'humidité en recommençant la filtration papier autant de fois que nécessaire. On en perd beaucoup... mais le parfum est très agréable, ça vaut le coup.


    - Sylvie,

    Bravo pour votre activité et je vous embrasse même près de Narbonne .
    Est-ce délicat de donner le nom ici de votre vignoble? Des fois qu'on passe par là bas?

    Posté par michele le 25 janvier 2012 à 08:18
  • merci! mon vignoble n est pasbien grand et il se situe dans un petit village à12km de Narbonne,je serai tres contente si vous passiez par là ,je vous montrerai mes vignes et surtout celles de ma soeur qui est dans le Minervois tout proche ,elle possede une belle propriete en cave particuliere avec gites ,jardin,de magnifiques pins....et si on a du temps je vous montrerai l endroit ou le ciste pousse et embaume l été quand on va à la mer.j espere que vous aurez l occasion de venir !je connais peu de cosmeteuses pour partager les experiences .bises.

    Posté par sylvie le 26 janvier 2012 à 21:41
  • Merci Sylvie!

    Posté par michele le 28 janvier 2012 à 00:23

Commenter l'article