Huile au lotus blanc pour peaux mixtes à grasses

Soins du visage

Par atelierdemichele

             Une recette que je lui fais et refais depuis des années tant elle l'apprécie.

L'original sentait très bon mais rancissait très rapidement, ce qui est catastrophique pour les peaux mixtes et grasses.

C'est sûr que 50ml dont on n'utilise que quelques gouttes tous les soirs, le flacon transparent, l'absence de compte gouttes sont autant de facteurs fragilisants.

La dernière version commercialisée  est un flacon tout aussi transparent (le flacon brun fait un peu moins chicos je pense); Le volume est réduit à 30ml avec une pipette. Fort joli, elle le garde à présent dans la boîte cartonnée pour le protéger de la lumière tout au long de l'utilisation.

 

           La dernière fois que je l'ai vue, elle me l'a tendu vide en me disant que son fils en utilise aussi. Du coup, ça va vite, ça ne rancit plus mais elle aimerait que je lui en refasse un comme avant.

C'est réalisé en 5 minutes chrono; Le plus long a été de prendre les HE dans la boite et de compter les gouttes!

 

 

DSC04689

Formule de l'huile au lotus blanc

20 ml d'huile de noisette bio fraîchement ouverte
5 ml  d'huile de tournesol bio
3 ml d'huile d'argan cosmétique bio
1 ml vitamine E naturelle
1 ml d'huiles essentielles bio et absolue de lotus blanc

 

Introduire les ingrédients les uns après les autres dans une éprouvette de 50ml en verre. Mélanger à l'aide d'un agitateur en verre, verser dans le flacon propre. Étiqueter.

Appliquer 4 à 5 gouttes sur le visage et le cou  démaquillés et tonifiés le soir en pressions douces. J'offre en même temps un mélange d'hydrolats dans un flacon vaporisateur de 200ml en testant des mélanges au parfum agréable.

Ceux qui sont généralement indiqués pour les peaux mixtes à grasses sentent assez fort (romarin, tea tree, thyms divers ...). Je les délaisse au profit du parfum sans renoncer à l'antisepsie que j'apporte par de l'EPP concentré.

 

Mélange tonique parfumé peau mature mixte à boutons

 80 ml HA de géranium
 60 ml HA de rose 
 50 ml HA de lavande
 8 ml d'HA de ciste ladanière ou hélichryse italienne
 2 ml Extrait de Pépins de Pamplemousse concentré 

 

 

Les huiles végétales

 

La formule originale ne contient pas d'huile d'argan mais je la trouve très cicatrisante pour les éventuels petits boutons.

L'huile de noisette bio est choisie non torréfiée. J'ouvre à chaque fois une bouteille neuve que je termine dans la salade.

C'est une huile riche en omégas 9 mais rancissable. Elle est très pénétrante et peut même s'avérer desséchante à force même pour des peaux grasses.

L'huile de tournesol bio ajoutée en petite quantité me semble indispensable pour contre-carrer cet effet desséchant; Elle apporte le ciment nutritif indispensable même aux peaux à boutons. Riche en vitamine E, elle participe à l'effet anti-inflammatoire et anti-oxydant.

J'y ai aussi rajouté de la vitamine E absente de l'original pour renforcer ces deux propriétés en même temps qu'une action hydratante et dopante de  la micro-circulation cutanée.

 

 

Les huiles essentielles

 

L'huile de géranium rosat est la note dominante du parfum. Antibactérienne, cicatrisante, hémostatique, c'est l'alliée des peaux à lésions diverses quelque soit leur type.

Elle convient en effet à la fois aux peaux grasses comme aux peaux sèches, on en trouve dans la très grande majorité des cosmétiques bio.

L'huile essentielle de camomille noble est anti-inflammatoire. Elle apaise les grattages et autres blessures de la peau à tendance acnéique.

J'y pense d'autant plus chez la destinatrice de cette huile qu'à l'instar de nombreuses personnes qui ont des boutons, elle passe son temps à y passer les doigts, ce qui occasionne une ulcération constante.

La sauge sclarée régule les sécrétions de sébum anarchiques des peaux grasses et mixtes. Je la trouve très agréable olfactivement et très synergique de l'huile essentielle de géranium rosat.

J'ai fait une infidélité à celle de Nugier en achetant l'HE de sauge sclarée de Sevessence pour laquelle j'ai eu un coup de foudre dernièrement.

Déconseillée en cas de mastoses et cancers hormono-dépendants

L'huile de romarin choisie dans le chémotype à verbenone est antibactérienne, cicatrisante et c'est un excellent tonique pour peaux matures. Son parfum est un peu plus agréable que le romarin à cinéole que l'on peut mettre à la place pour une peau jeune.

 

 

L'extrait de lotus

 

L'original contient un extrait de lotus sans autre précision. L'extrait de lotus blanc est éclaircissant, astringent et anti-oxydant. 

Pour ne pas interférer avec le parfum et la couleur des huiles, je laisse de côté mon absolue pure de lotus rose Néroliane à forte personnalité pour lui préférer l'absolue de lotus blanc diluée sur jojoba offerte par Catherine quand elle vivait encore dans le Pacifique. C'est un extrait de lotus n'est-ce pas?

D'un léger parfum floral et herbacé, elle me semble intéressante pour adoucir et apaiser ces peaux qui ne s'aiment généralement pas.

Les absolues n'ont pas d'effet aromathérapeutique mais  elles influent sur l'humeur grâce à leur parfum. Cette absolue est extraite sur solvant alimentaire (l'alcool?).

 

Le mélange d'huiles essentielles bio et d'absolue (en gouttes)

8 géranium rosat Sevessence
6 romarin à verbenone Vitalba
4 camomille noble Nugier
4 absolue de lotus blanc/jojoba New Directions Australia (merci Catherine)
3 sauge sclarée bio Sevessence (superbe!)

 

DSC04690

 

 

          J'ai ré-utilisé le flacon ovale d'origine que je trouve très joli. Le mélange est légèrement plus floral que d'habitude mais lui plaît.

Je n'ai pas calculé le prix de revient mais il doit être dérisoire par rapport aux prix pratiqués dans l'industrie pour les sérums huileux. Ici la majeure partie du produit de marque est constituée d'huile de noisette un peu onéreuse malgré tout.

L'huile de tournesol bio doit coûter très cher à certaines marques bio... mais il faut bien vivre, payer les flacons, le personnel, la pub, la recherche, tout ça tout ça, rien que de très normal   ^_^

 

 


Autour du chaudron

    Tu m'as donné envie de retenter les HV de noisette et d'argan.
    Je l'ai avais délaissées depuis quelques années, les trouvant trop "sèches".
    Je vais donc refaire des essais avec la tournesol.

    Merci pour ce partage.

    Alikéa.

    Posté par Alikéa le 26 juin 2012 à 23:29
  • Très simple, en effet, comme recette, mais très attractive ! Et ton HE de sauge sclarée me fait envie (j'adore la sauge) ! Tu me donnes envie de refaire une virée chez Sevessence !!!

    Posté par Nansou le 27 juin 2012 à 07:27
  • - Les sérums huileux sont mes dadas.
    Je comprend que l'on puisse en faire des produits positionnés en haut de gamme au plan marketing. Or ils sont absolument enfantins à réaliser.

    La sauge sclarée de Sevessence est à tester Nansou. Elle est plus florale que celle de Nugier que j'aime beaucoup aussi. La boutique n'ouvre plus que le jeudi mais ils ont à présent un nouveau site très enchanteur.
    Fais nous signe si l'été t'amène par ici.

    - Alikéa, l'huile de noisette est délicate à utiliser en effet.
    Je la coupe toujours avec une oméga 6 même en mini quantité pour apporter une émollience supplémentaire. C'est très perceptible je trouve.

    Mais je ne pensais pas que l'huile d'argan pouvait sembler desséchante aussi. Utilises-tu la variété cosmétique non torréfiée?

    Posté par michele le 27 juin 2012 à 10:48
  • Rhooo elle en a de la chance de tendre un flacon vide et que tu le remplisses aussitôt avec un produit de ta composition qui doit être tout aussi bien sinon mieux que l'original...

    Cet article me fait repenser à ton huile des simples merveilles que j'avais vraiment adorée :

    http://potionchaudron.canalblog.com/archives/2009/10/05/15316242.html

    Elle fait partie des produits que j'ai envie de faire et refaire, en plus, elle sentait bon !!!.

    Posté par Catherine le 27 juin 2012 à 14:21
  • Michèle, merci beaucoup pour cette recette merveilleuse pour la peau.

    Posté par Colchique le 27 juin 2012 à 20:28
  • Je ne sais pas si l'huile d'argan que j'ai testée à l'époque était non torréfiée, elle venait d'une coopérative marocaine, et ne sentait pas fort.
    J'ai testé d'abord sur les cheveux, je n'ai pas du tout aimé, puis sur la peau, idem. Trop sèche, pas assez émolliente, je ne saurais expliquer...

    Alikéa.

    Posté par Alikea le 27 juin 2012 à 21:38
  • J'utilise l'huile de noisette ds les soins pour bb. Je pense qu'à la lecture de ton article Michèle, je vais en mettre ds les sérums.
    C'est vrai que les sérums que l'on offre font tjs de l'effet et comme le dit Catherine ou toi, tellement facile à faire. Le plus difficile est de trouver de jolis flacons ds lesquels les offrir!

    Posté par Loulou le 28 juin 2012 à 15:13
  • J'ai beaucoup aimé ton huile sèche, que je fais et je refais !
    Merci de nous rappeler cette formule, que je varie en fonction des besoins ou des cadeaux.

    Si l'absolue de lotus sent aussi bon que dans le baume de Venezia, il m'en faut absolument. C'est l'odeur avec laquelle je m'endors le soir et je parfumerais volontiers mes crèmes avec.
    Allez Catherine, il faut repartir pour en commander ^_^

    Posté par chabou le 28 juin 2012 à 17:37
  • Superbe synergie d'huiles essentielles!
    Pour ma part, question sérum, j'utilise aujourd'hui l'huile de jojoba comme base, elle pénètre vite, et ne rancît pas aussi facilement que la noisette.
    L'huile de macadamisa est très bien, aussi...

    Posté par Missrimel le 29 juin 2012 à 01:32
  • - Missrimel,

    Les deux huiles que tu préfères sont effectivement très judicieuses pour les peaux mixtes à grasses si l'on craint l'oxydation.

    La formule de l'original m'a presque imposé ce choix de l'huile de noisette que je coupais autrefois toujours avec d'autres HV.

    Je choisissais également des synergies d'HE contenant patchouli (lisseur de peau, formidable pour les peaux à boutons) et santal (séborégulateur et très bon antibactérien).

    On peut vraiment faire ultra-individualisé avec ces sérums. C'est un véritable luxe.



    - Chabou,

    Je n'arrive pas à retrouver le baume au lotus de Venezia. Sais-tu si elle l'a mis sur son blog?
    Je ne saurai te répondre et elle est en vadrouille pour l'été.

    L'absolue de lotus diluée que m'a offert Catherine a un parfum floral mais herbacé qui ne ressemble pas du tout aux 3 absolues diluées de lotus (bleu, rose et blanc) que j'avais achetées chez Mescosmétiquesbio.
    Leur odeur était très fleur-fleur, très parfum et il m'a semblé que c'étaient des compositions parfumantes plutôt que des absolues véritables. Sentiment conforté par leur couleur diaphane, transparente comme de l'eau.

    J'ai eu le même sentiment avec une absolue de frangipanier de Fresh oli très claire, parfumée délicatement qui n'a rien à voir avec l'absolue pure de Néroliane que je possède.

    Ma référence d'absolue pure de lotus bleu est celle de Néroliane épaisse, foncée, couleur de teinture d'iode et qui ne sent pas la rose...

    J'en avais mis une photo sur ma crème "petit grain de lotus" :
    http://potionchaudron.canalblog.com/archives/2009/02/10/12419880.html

    L'absolue diluée de Catherine est jaune, ce qui me fait penser que c'est une véritable absolue. Et son parfum est agréable et réel, pas une composition florale.
    Je ne sais pas si je suis très claire dans mes descriptions


    - Loulou,

    Il me semble t'avoir déjà entendue parler de l'huile de noisette pour les bébés.

    En ces temps de crainte des fruits à coques, je ne la vois dans aucune formule alors que l'huile d'amandes douces que l'on craint tout autant est banale dans les lignes pour bébés.

    N'as-tu pas fait un savon avec ?

    Ce serait formidable d'avoir des flacons compte-gouttes ovales avec bague argentée de 30ml n'est-ce pas?
    C'est sûr que mes flacons d'antan en verre ambré font moins cosmétique.


    - Alikéa c'est surprenant cette sensation.
    je viens d'en tester un peu sur la main et elle est pénétrante mais adoucissante. J'aime assez.


    - Merci Colchique

    - Catherine,

    Elle le vaut bien, c'est ma petite soeur et l'une de mes testeuses enthousiastes.

    Ah comme j'avais aimé fabriquer cette huile de simples merveilles! On se demande pourquoi on a envie de se renouveler...

    Posté par michele le 29 juin 2012 à 12:55
  • Je me demande si 2012 ne serait pas l'année des sérums (toi, Alikéa, Emadra...).

    Je n'ose pas mettre de sérum huileux sur ma peau qui produit facilement des points blancs tant elle est capricieuse. Quoique mon dernier fluide fait assez merveille je trouve...

    J'avais adoré le concept de sérum huileux multi-macéré de plantes que tu avais développé dans ton huile des simples merveilles. Je n'avais pas osé l'utiliser pure sur la peau, mais je l'avais intégré dans un soin visage comme un actif très précieux ^-^

    Je ne sais pas si j'oserais l'huile de noisette, j'aurais trop peur qu'elle soit un tant soit peu comédogène. Pourtant, tu as mis dans ton livre un sérum huileux pour peaux à problèmes dont la base est cette huile en précisant que même ces peaux-là avaient besoin d'huile.

    Je pense que si je me décidais un jour de faire un sérum huileux, je me contenterais de jojoba, d'abyssinie, d'esters huileux (macérés ou non) avec une petite proportion d'huile d'inca inchi (que je trouve assez stable). Qu'en penses-tu ? C'est, après tout, ma base d'huile de rasage que j'épaissis avec un soupçon de sorbitan olivate et que j'applique sous mon savon à raser.

    Je confirme ton sentiment à propos de l'absolue de frangipanier de Fresholi: tu m'avais offert un beurre coporel adapté de mon lait de cade qui en contenait et j'avais trouvé l'odeur très bazooka fleuri presque incommodant.
    Néroliane est un endroit de perdition en ce qui me concerne...

    Je serais curieux de sentir tes absolues de lotus (et le santal de mysore ^_^).

    Bisous ;o))

    Posté par Yulaan le 29 juin 2012 à 16:12
  • Moi aussi j'avais beaucoup, ma peau de quinqua, avait beaucoup aimé ton huile précieuse, d'autant plus qu'il me vient rarement à l'esprit ce genre de préciosités qui s'avèrent de puissants alliés, tant olfactif que cosmétiques
    J'ai tout bu , je suis une sœur à peau mature et mixte alors grâce, à tes bons conseils je vais certainement en concocter aussi pour ma sœur qui devrait apprécier un support huileux au sortir des bains de mer
    Je ne connais absolument pas les absolues...Cela ne fait pas partie, mais pas du tout de ma
    "façon"sauf bien sur dans vos compositions
    J'aime sésame, noix du brésil, et argan aussi et écume des prés
    Nous faisons du luxueux dans nos espaces dédiés à la beauté

    Posté par mlk le 29 juin 2012 à 17:55
  • Michèle, je n'ai jamais fait de savon avec de l'huile de noisette.
    Maintenant pour les formule bb, je privilégie l'huile de tournesol qui est bcp plus stable.
    J'utilise aussi des macérats de calendula et de camomille qui servent de base pour les formules pour ces chères têtes blondes.
    Pour l'huile de noisette pour les soins de bb, Dominique Baudoux l'utilise bcp.

    Posté par Loulou le 01 juillet 2012 à 18:54
  • Recette bien tentante pour peau mixte.

    Bizarrement ma peau du visage n'appréciait pas de sérum huileux car c'est gras, pléonasme
    Hormis l'huile sèche parfumée de Michèle.
    Récemment, j'ai fait une recette de Zinette que j'applique par goutte le soir sur peau humide après ma lotion et là c'est la révélation.
    Comme quoi

    Posté par emadra le 02 juillet 2012 à 18:08
  • - Emadra,

    Les huiles peuvent avoir des touchers extrêmement variés selon leur composition. Donc il est toujours étonnant pour moi d'entendre dire que l'on ne les apprécie pas sur le visage.

    Elles donnent très rapidement un teint lumineux visible et je regrette de ne pas pouvoir n'utiliser que ça au long cours.

    Donc n'hésite pas à abuser d'esters d'acides gras si tu veux car ce sont eux qui donnent de la finesse mais pour mon visage, je préfère vraiment le tout huiles véritables.

    Chacun doit trouver sa formule et toi qui apprécie le Q ten, alors là c'est dans un sérum huileux que je le trouve le plus efficace.

    Quelle est cette merveilleuse recette de Zinette?



    - Loulou,

    Je ne sais pas où j'ai pêché que tu faisais des savons à l'huile de noisette!

    Toutes les formules des cours de D. Baudoux sont faits sur HV de noisette.
    Même en olfacto; il donnait les formules avec noisette, ce qui est tout de même gênant quand tu dois sentir l'HE au lieu de l'HV qui peut tout dominer.

    Il n'a pas vraiment répondu à ma question quand j'ai soulevé ce détail qui me semblait limitant dans l'olfaction. Etait-ce un copier/coller?

    Du coup j'ai envie de faire un savon à l'huile de noisette...


    - Mlk,

    Oui nous faisons du luxueux avec ces 3 ou 4 HV.

    Dans les gammes bio, la base est souvent du tournesol bio excellente HV par ailleurs mais 65€ les 15 ml d'huile de tournesol même bio, ça fait mal au ventre n'est-ce pas?

    Peut-être que tu peux faire la base huileuse, le lui offrir dans un joli flacon et ta soeur y ajoutera elle même quelques gouttes de ses compositions parfumées?

    Crois-tu qu'elle aimerait nous donner une de ses recettes de parfums sur Potions?



    - Yulaan

    Tu te fais une huile à raser et tu gardes la formule secrète? Il n'y a presque rien dans la rubrique "hommes"!

    C'est une très riche idée que de se fabriquer un cocktail huileux à utiliser en actifs d'émulsion. J'ai remonté les mélanges d'HV par type de peau, j'essaie de finaliser ça avant mon départ en vacances.

    Effectivement les sérums huileux peuvent être plus légers qu'un émulsion selon leur composition. Bon je me répète j'adore!

    Posté par michele le 03 juillet 2012 à 21:29
  • Michèle, tu commences à bien me connaître ^^^
    Mince j'ai oublié le Q10, tu as raison, vais en rajouter

    La recette de Zinette, j'espère qu'elle ne m'en voudra pas de la publier :
    HV concombre, nigelle, concombre, fraise, et figue de barbarie avec HE de ciste et géranium.

    Ma recette en grammes à conditionner dans un tube gloss :
    2 concombre
    2 fraise
    2 figue de barbarie
    1 nigelle
    2 orchidée sur coco fract.
    3 gouttes Dicaprylate
    1 goutte HE géranium bio
    2 gouttes vit E

    Posté par emadra le 05 juillet 2012 à 14:39
  • Merci Emadra. Quel parfum a t-elle au final ton huile? La quasi totalité de ces HV a un parfum typique et assez fort.

    J'ai trouvé pour ma part l'HV de fraise très odorante et difficile à masquer mais alors quelle efficacité sur la souplesse de la peau!
    Et j'adore l'huile de nigelle pour les peaux mixtes.

    Posté par michele le 07 juillet 2012 à 09:35
  • Le concombre est presque inodore.
    En revanche, tu as raison pour la fraise, la première fois que je l'ai senti, rude odeur.

    Quant au parfum, il est un peu spécial au départ, odeur de foin un peu passé relevé par le géranium d'Heliocosm fort et puissant qui adoucit la synergie.
    Je m'y suis habitué, tellement ce sérum est efficace sur ma peau

    Posté par emadra le 07 juillet 2012 à 18:06

Commenter l'article