Baume bengali en tubes : ersatz naturel du baume du tigre

Aroma beauté, bien-etre et santé

Par atelierdemichele

           Savez vous que Gary, le beau Gary sur son cheval aurait bien eu besoin de ce type de baume dans les "Trois lanciers du Bengale"?

Et bien moi je ne savais pas ^_^

 

            Pendant que j'évoquais à voix haute un nom pour mon baume, F. inspiré s'est mis à nous conter l'histoire de ce film qu'il semble avoir beaucoup apprécié. Du coup, toute ouïe (j'adore que l'on me raconte des histoires), j'ai gardé le nom et j'ai décidé à mon tour de vous en raconter la formule.

Je ne serai peut-être pas aussi lyrique que lui mais ce baume se veut être un ersatz naturel du baume du tigre dont vous trouverez de très nombreuses recettes qui reprennent le camphre et le menthol.

 

           J'aime autant que faire se peut le totum alors je n'utilise ni camphre ni menthol mais

 - de l'HE de bois de camphre ou du  romarin camphré pour avoir du camphre

 - de l'HE de menthe des champs ou de menthe poivrée pour avoir du menthol.

 

 DSC05377DSC05378
Voici l'histoire de l'ouverture du tube (épisodes 1 et 2)

 

          La seule huile végétale qui me semble indispensable dans ce type de baumes est l'huile de millepertuis. Peu importe pour moi le support de la macération qui ne se fait qu'avec des fleurs fraîches donc en saison (juin à août selon les régions).

Pas loin d'ici j'ai un coin de forêt où les millepertuis poussent à foison et me réjouissent la rétine lors de mes marches rapides. Je vais à la cueillette depuis que mon plant a lamentablement gelé; Les fleurs restant en place quasiment jusqu'en septembre.

L'huile de millepertuis est d'un rouge vineux qui donne aux baumes de ce type la couleur brune suggestive du baume du tigre rouge. Elle est anti-inflammatoire.

 

          Les usages du baume bengali se veulent variés :

- tous types de douleurs musculaires

- douleurs articulaires

- foulures et contusions

- voire même petits bobos de peau où un anti-inflammatoire est utile (piqures d'insectes par ex).

 

         Pour plus de pratique je décide de couler ce baume en tubes. La formule doit donc être suffisamment fluide mais pas trop non plus sinon même en tubes, ça suinte.

La cire d'abeille me semble donc indispensable mais pas en grande quantité. Pour moi, rien ne vaut la cire d'abeille en feuilles de Bilby and Co. totalement incomparable aux autres et j'en ai testé quelques kilos croyez moi.

La dureté est ensuite renforcée par du beurre de karité et de l'huile de palmiste que l'on peut remplacer par de l'huile de coco.

10% cire d'abeille
10% beurre de karité 
10% Huile de palmiste ou de coco

 

            Le reste de la formule sera à décliner à l'envi avec les huiles végétales que l'on apprécie. Personnellement j'utilise toujours du jojoba pour la finesse cosmétique, de l'huile de millepertuis et de l'huile de coco fractionnée pour son inévitable glissabilité non grasse.

 

Edit pour Moune et Alyana : Je n'ai pas besoin de pinces à tubes pour fermer. J'utilise une spatule à pâtisser flexible en inox relativement fine.

Même un couteau de cuisine droit peut faire l'affaire (côté non coupant évidemment ^_^)

 

DSC05385
                        Le fond du tube

 

 

Formule du baume bengali en tubes

20% huile de jojoba (Les Robin des Bois)

20% huile de millepertuis maison sur Olive bio

19% huile de coco fractionné

10% beurre de karité du Bénin

10% huile de palmiste bio (Aromantic.co.uk)

10% cire d'abeille en feuilles (Bilby and Co.)

10% huiles essentielles (soit 300 gouttes pour 100g)

1% vitamine E mixed tocophérols

 

Faire chauffer cire, beurres et huiles végétales au bain marie jusqu'à fonte complète des gras durs. Bien mélanger

Hors du feu, continuer à mélanger quelques instants pour stabiliser la température, ajouter la vit E puis les HE

Bien mélanger, poser les tubes métalliques dans un verre haut et étroit, couler immédiatement le baume en évitant les parois

Attendre le complet refroidissement avant de sceller les tubes et étiqueter

 DSC05379DSC05380L'histoire de l'ouverture du tube (épisodes 3 et 4) ^_^

 

Mélange d'HE bengali (en gouttes)

60 gaulthérie
60 katafray
40 eucalyptus citriodora
30 iary
30 romarin camphré
20 menthe poivrée
20 thym paracymène
20 petit grain combawa
10 pin laricio
10 laurier noble

 

      Voilà, simple, pratique et rapide à faire.

Annabulles ma copine, épouse du conteur F. en adore le parfum. Ils partent au Bengale en Inde avec un tube d'ici quelques semaines.

Bon voyage aux lanciers du Bengale!


Autour du chaudron

    Ton baume m'intéresse au plus haut point, pour offrir à des soixantenaires aux douleurs qui arrivent au galop.
    Par contre, j'aimerais inclure camphre et menthol, et le mettre en boîte, je n'ai pas de tube. Il faut bien sûr augmenter le pourcentage de cire, mais aurais tu une idée du pourcentage de menthol et de camphre ? Ce sont des ingrédients costauds, je ne voudrais pas faire de bêtise.

    Je mets systématiquement de l'he d'Ylang Ylang dans mes mélanges anti-douleur, qu'en penses-tu ?

    Merci pour ce baume dont le tube fait l'originalité et si utile, ...ton bengali me parle mais je ne parle pas le bengali ;o)

    Posté par chabou le 19 décembre 2012 à 13:40
  • Mince Chabou je me suis trompée de date!
    Je voulais le mettre en attente ce message. Bon je reviens ^_^

    Posté par michele le 19 décembre 2012 à 13:42
  • Mais pourquoi attendre Michèle ? je trouve ce produit super et justement il peut aisément faire partie des cadeaux à offrir ou à s'offrir et puis, il y en a d'autres qui partent en Inde à ma connaissance.....

    J'adore quand tu conditionnes dans ces tubes.

    Je garde la recette, elle me botte....

    Posté par Catherine le 19 décembre 2012 à 13:50
  • C'est publié.

    - Chabou il fut un temps où le véritable baume du tigre contenait jusqu'à 25% de camphre et 10% de menthol.
    Il se peut qu'on ramène de Chine certains baumes très camphrés.

    Mais la législation française a réduit les % de camphre qui est tout de même convulsivant.

    Ce qui me gêne personnellement c'est l"effet froid du menthol que je trouve adapté aux migraines ou aux chocs mais qui me semble totalement rédhibitoire pour les douleurs de vieillerie où l'on a surtout besoin de réchauffer.
    Du coup je n'utilise ni menthol ni camphre purs surtout qu'ils mettent de la menthe démentholisée, c'est un peu dommage.

    Aujourd'hui tu as les proportions suivantes dans le Tigre d'Europe :

    - Baume du tigre rouge (contient aussi de la cannelle écorce): Menthol 10%, Camphre 11%, HE menthe démentholisée 6%, HE de cajeput 7%, HE clou de girofle 5%.

    - Baume du tigre blanc : Menthol 8%, Camphre 11%, HE menthe démentholisée 16%, HE cajeput 13%.

    Tu peux mettre 15% de cire d'abeille et garder le reste identique sauf les HV fluides à diminuer d'autant. Je pense qu'il faut tout de même un baume assez souple pour pouvoir masser et pas un baume qui ne délivre qu'un mince film. Qu'en penses-tu?


    L'ylang ylang complète est très riche en esters aromatiques qui sont anti-stress. Quand on a mal surtout quand on est douloureux chronique, il y a de quoi devenir triste et déprimé.
    C'est un excellent choix Chabou.

    Mais du coup je trouve dommage de matraquer olfactivement avec camphre et menthol purs. Pourquoi tiens-tu à ces 2 ingrédients?

    - Catherine, oui pourquoi?
    J'ai le réflexe tubes métalliques quand c'est médicinal. Je les achète en cartons de 12 ^_^

    Posté par michele le 19 décembre 2012 à 14:04
  • Je ne sais pas vraiment pourquoi Michèle... mais j'aime ces tubes

    Posté par Catherine le 19 décembre 2012 à 14:14
  • Je suis comme Catherine, j'aime ces tubes. P-ê que cela remonte à notre enfance???
    J'aime aussi les histoires, les conteurs. Ici, il y a plein d'histoires qui sont racontées... j'adore.
    J'ai un faible pour les baumes thérapeutiques qu'ils soient, en pot, en tube... mais celui qui me laisse un souvenir extraordinaire c'est le baume du Pérou que j'utilisais ds ma jeunesse, souvenir du tube rond et large, souvenir olfactif qui a lui seul soulageait tous les maux, en tout cas, les miens! Et une texture très spéciale.
    Merci Michèle d'avoir appuyé sur la case "publier"!

    Posté par Loulou le 19 décembre 2012 à 15:25
  • Michele, merci beaucoup pour cette recette !

    Posté par Colchique le 19 décembre 2012 à 15:39
  • Pas joli ce mot "d'ersatz" pour cette formulation tout en finesse et joliment présentée
    J'aime beaucoup les soins en tube, on guérit plus vite enfin, cela ressemble à ce que nos mamans achetaient à la pharmacie,au temps jadis, naguère, béni du pharmacien "herboriste" comme toi Mimi.
    J'aime et apprécie toute la générosité du totum aussi, multiples possibles
    Je pense que Chabou, devrait pouvoir marier son Ylang, en remplaçant la gaulthérie par du Gingembre et un peu de lavande vraie qui a toutes les qualités, en gardant tes autres He.
    les hommes conteurs, c'est rare et précieux et grand charme

    Posté par mlk le 19 décembre 2012 à 16:09
  • Ehhh moi aussi j'aime les belles histoires si joliment narrée belle fée.
    Et aussi j'aime le booo Gary, il faut bien une midinette sur ce blog !
    Et aussi j'aime ce tube tellement minimaliste et thérapeutique.
    Et aussi j'aime le baume du tigre à humer, sentir et tellement efficace, mais suis un peu flemmasse, je me le procure dans le quartier indien.
    Et aussi j'aime la cire d'abeille jaune en feuille, the best, que j'ai découverte grâce à tes belles recettes.

    N'empêche que ta formule est superbe avec le gras en moins et doit être sacrément efficace avec une synergie certainement terrible à humer.

    Posté par emadra le 19 décembre 2012 à 18:06
  • Merci Mlk, mais la gaulthérie, dont je n'aime pas trop l'odeur il est vrai, me donne une forte sensation d'être soignée, prise en main, douleurs apaisées. Je réserve plutôt la lavande à des soins de peau ; quant au gingembre, je n'ai jamais trop su quoi en faire, si ce n'est le humer, celui de Madagascar, acheté un certain jour à Paris !

    Pour répondre à ta question, Michèle, c'est pour utiliser du camphre et des cristaux de menthol que j'ai et dont je ne sais quoi faire, concrètement. Je pourrais faire un gel Jambes lourdes avec le menthol mais le camphre ? Je sais, c'est idiot !

    Et pour me soigner moi, je préfère le froid car mes inflammations sont déjà brûlantes.
    Pour les douleurs "du dedans", j'aime aussi une formule pénétrante et comme tu dis, assez souple pour en prélever suffisamment et masser, en remplaçant le jojoba par de la noisette, direct au fond des muscles et des articulations )

    Merci de ton adaptation, j'ai tout ce qu'il faut pour faire ta formule et j'y vais de ce pas, demain.

    Comme les autres, je suis contente que tu te sois trompée de bouton.

    Catherine rime avec coquine !!!

    Posté par chabou le 19 décembre 2012 à 18:39
  • Chabou, tu peux mettre camphre et menthol :

    http://www.beauteprivee.fr/foucaud_b19/savon-doux-tonifiant-corps_944#tab-t1-Principesactifs

    ou camphre seul dans un savon :

    http://boutique.ladistilleriedumaido.com/savon-artisanal/334-savon-au-camphre.html#idTab1

    Cela te débarrassera et je trouve que ce sont de bonnes idées pour laver les mains douloureuses.

    Est-ce que tu peux couper ta gaulthérie avec du gingembre? Tu garderais l'odeur de la gaulthérie de toutes façons.
    Le gingembre est utile aux allergiques à l'aspirine chez qui la gaulthérie est contre-indiquée.

    Bon savonnage ma belle!

    Posté par michele le 19 décembre 2012 à 21:04
  • Le baume du Tigre (qui est de Singapour) est vraiment lié aux voyages, à une époque où je n'emportais que ça pour tout soigner…

    ta formule bengalie est un peu plus civilisée quand même… et tu es la reine des mises en tubes

    merci de donner les vrais % des baumes rouge et blanc, ils sont drôlement corsés!

    Je trouve que si on cherche du très anti-inflammatoire, le froid, il n'y a pas mieux notamment pour l'effet anesthésiant.

    Posté par venezia le 19 décembre 2012 à 21:07
  • - Emadra,
    Tu achètes le baume du tigre dans le quartier indien ou le quartier chinois? Il fut un temps où c'était sous le manteau qu'on pouvait l'acheter dans le 13è arrt .

    Tu as raison de préférer cette cire d'abeille. Tant qu'on ne l'a pas testée, on ne sait pas et c'est si dommage.


    - Mlk,
    Effectivement même s'ils voyagent très mal notamment dans les sacs à main, j'ai également un faible pour les tubes métalliques.

    Une préparatrice m'a posé quelques questions la dernière fois que j'en ai acheté et j'ai vécu un instant de stupeur en vivant ce que décrivent de nombreuses cosméteuses qui veulent acheter des trucs à la pharmacie.

    "Mais enfin madame, c'est interdit?!"
    "Non mais je me demande ce que vous pouvez bien en faire"
    "Je fabrique des pommades"
    "??!!??"

    - Merci de ton passage Colchique.
    Gentiment tu laisses toujours un commentaire même rapide, c'est appréciable tu sais.

    - Loulou
    Les tubes métalliques ont quelque chose que je n'arrive pas à retrouver dans les tubes en plastique.

    J'ai perdu il y a bien longtemps maintenant la petite clé que l'on vendait avec les boîtes de sardine pour tourner la languette. C'était très pratique pour dévider les tubes métalliques jusqu'au bout, je ne sais pas si tu vois de quoi je parle.
    On n'en trouve plus nulle part, dommage.

    Le baume du Pérou... Quelle belle odeur mais si allergisante que beaucoup de formules en ont été stérilisées sauf peut-être le fameux Dermophil indien.
    Bises ma Loulou, ton paquet est parti ce jour.

    - Catherine
    Je te comprends hein, faut pas croire ^_^

    Posté par michele le 19 décembre 2012 à 21:23
  • Venezia,

    Oui l'effet froid est pour moi lié à l'urgence, aux chocs etc. mais pas à des soins pour douleurs chroniques.
    On peut à mon avis obtenir ça avec de la menthe poivrée mais encore plus avec de la menthe des champs qui est encore plus riche en menthol.

    Je ne pense pas aux baumes du tigre dans ces cas là mais plutôt aux HE pures. Un peu comme pour une brulure, je ne pense pas baume à la lavande mais lavande pure.
    Le baume du tigre est pensé comme soin universel et c'est un peu ça qui me dérange en fait-maison même si je fabrique aussi de temps en temps des baumes universels.

    Les % d'HE dans ces baumes sont élevés en effet et c'est toujours surprenant de voir avec quelle légèreté on utilise les baumes et huiles du tigre surtout dans leurs pays d'origine.

    Posté par michele le 19 décembre 2012 à 21:31
  • Oui Michèle, je me souviens de cette petite clef pour ouvrir les boîtes de sardines ! cela m'amusait beaucoup. On trouvait il fût un temps des petites clefs en plastique pour rouler les tubes de dentifrice qui n'étaient pas encore en plastique souple, je ne sais pas si elles existent toujours.

    Posté par Catherine le 19 décembre 2012 à 21:40
  • oOh là là Catherine, on fait vieilles combattantes là non?
    C'est tout à fait ces clés là ^_^

    Posté par michele le 19 décembre 2012 à 21:51
  • Mais non les filles pas si anciennes combattantes, vous exagérez !

    Oui oui Michèle dans le quartier indien, mais parfois il faut demander car il est rangé dans un tiroir sous la caisse !
    Effectivement pendant un certain temps, introuvable nulle part mais maintenant il est revenu.
    Il me semble aussi en a voir vu dans ma para.

    Je ne peux l'expliquer mais j'adore sentir ce baume, la synergie est addictive enfin pour moi !

    La clé qui tourne a bien un truc rond ou ovale à son extrémité ?
    Et dans mon souvenir elle était grande et en métal ?
    Elle doit certainement se dénicher dans d'anciennes drogueries, brocantes, marchés ... non

    Posté par emadra le 19 décembre 2012 à 22:19
  • Est-ce cela en bas de page ?
    http://www.lebonplan.fr/index.php?page=072

    Posté par emadra le 19 décembre 2012 à 22:46
  • Emadra, tu m'as donné envie de chercher sur Google tout simplement.

    C'était en métal autrefois mais on en trouve apparemment en plastique dans le matériel de peinture :

    http://couleursdesarts.com/cles-press-tube-sachet-de-24/product_info.php/products_id/359?osCsid=aaf6a6d8e76f95f1b0bf3f137579601b

    http://www.cadres-sernesi.fr/cadres-encadrement/24-cles-pressetubes,p,685.html

    Je vais filer chez Rougié et Plé le seul endroit où je n'aurais pas eu l'idée de chercher. Il faut vérifier la largeur c'est tout.

    Posté par michele le 20 décembre 2012 à 05:57
  • Je dirais comme toutes : une chance que tu te sois trompée de bouton, Michèle !!
    J'aimerais bien aussi couler de crèmes en tubes comme ça . Mais, c'est l'investissement de la pince à sceller qui me fait reculer . Tu as un bon plan Michèle ?

    Que dirais-tu de la callophylle, en remplacement de la noisette , comme chabou le dit ?

    Merci beaucoup pour cette précieuse formule, Michèle . Elle tombe à pic .
    Faute de tubes, je ferai comme tu le conseilles à Chabou dans les commentaires.

    Posté par moune le 20 décembre 2012 à 06:00
  • c'est embêtant ça !!

    Michèle, je n'ai pas de pin ""laricio" - ni de "iary " ? - ni de thym "paracymène " .

    Par quoi puis-je remplacer ces He , s'il te plaît ?

    Posté par moune le 20 décembre 2012 à 06:07
  • Gary

    ah, Gary COOPER ! serions nous de la même époque ?

    Posté par oizelle le 20 décembre 2012 à 06:35
  • En cette veille de fin du monde, ce baume tombe à pic. Il pourrait soulager mes douleurs occasionnelles de bas du dos. Merci Michèle pour cette recette et toutes ces précisions, j'ai déjà trouvé les réponses à mes interrogations. Pour ma part, je n'aime pas trop l'odeur du camphre. Petite, il y a très longtemps, je ne supportais pas l'odeur du V...s que ma mère étalait sur ma poitrine et mon dos. Cela m'étouffait !!?? Je ne sais pas ce qui m'incommodait dans cette pommade. Mais je ne connais pas le Baume du tigre et ton ersatz magnifique me fait très envie.

    Posté par gingembre le 20 décembre 2012 à 08:11
  • Tu m'as donné plusieurs idées géniales, Michèle, notamment pour utiliser le quart de litre de lotion de Foucaud, version indienne que j'ai en stock. Reste à voir comment enlever une partie de l'alcool.

    Pour le savon au camphre, aussi, ça accompagnera le baume .... sans camphre. Merci
    .... Et bon voyage aussi à Annabulles et à F.

    Posté par chabou le 20 décembre 2012 à 09:33
  • Je savais bien que je n'aurais pas dû venir ici, tu nous vantes si bien la cire d'abeille de Bilby, qu'il va falloir faire un énième post-scriptum au Père Noël ! À part ce petit détail, j'ai tout, les tubes, les H.E. (même le thym paracymène) les petites clés, trouvées dans une boite de crème anti fongique et que j'ai gardé précieusement pour le jour où ...... Et même la pince pour sceller les tubes. Elle est pas belle la vie, dommage qu'elle s'arrête demain !
    De merveilleuses fêtes à vous toutes et tous (dans une autre vie, of course !!! )

    Posté par Alyana le 20 décembre 2012 à 13:11
  • Suis comme les autres, moi. Ce tube tout blanc tout clean très vintage me fait envie. Telle la blouse du médecin, une telle enveloppe recèle forcément de hauts pouvoirs thérapeutiques. Jolie formule d'HE. Je retiens la synergie. Le petit grain est là pour consoler, je présume?
    Comme Moune, j'y aurais bien vu de la callophylle pour le côté anti-inflammatoire. Et comme d'autres, aussi, je défendrais le menthol en cristaux, qui provoque un froid-chaud puissant que j'imagine (et ressens) tout à fait bienfaisant. J'en mets systématiquement dans mes baumes "stop la crève" que je réalise tous les ans.
    Quant au baume lui-même, je retiens la version ferme avec 15% d'abeille pour une réédition des petits pots multicolores empilés avec lesquels tu nous avais enchantés une fois
    Merci pour ta crise de baumes : on fait notre miel avec

    Posté par lolapit le 20 décembre 2012 à 13:48
  • Oui Michèle, je me souviens très bien de ces clés! Merci d'avance pour le savon. Bises.

    Posté par Loulou le 20 décembre 2012 à 14:47
  • Point moi, merci Michèle de m'apprendre
    et sois raisonnable chez Rougié

    Posté par emadra le 20 décembre 2012 à 15:21
  • Alyana à samedi

    Posté par emadra le 20 décembre 2012 à 15:23
  • Chère Emadra, toujours optimiste !

    Posté par Alyana le 20 décembre 2012 à 15:32
  • Premier effet de la fin du monde, l'article fantôme, hi hi ! Je l'ai vu moi aussi hier, un coucou furtif des extra- terrestres sans doute.

    Posté par chabou le 21 décembre 2012 à 07:22
  • Posté par Catherine le 21 décembre 2012 à 07:43
  • Euh, Saint Yulaan, délivre nous de ce suspense. Je ne vois pas le message non plus ^_^
    Je pense qu'il faut publier ta recette, on commentera sur les deux à la fois, tant pis.

    Posté par michele le 21 décembre 2012 à 08:25
  • Je réponds vite aux questions :

    - Lolapit, le petit grain combawa est un excellent anti-inflammatoire et antirhumatismal.
    Il est riche en citronellal (aldéhyde anti-inflammatoire) comme l'eucalyptus citriodora bien connu dans cette indication.
    Pour détendre mentalement, je préfère d'autres petit grain plus efficaces même si celui ci apporte aussi un peu de cette action.

    Suis-je la seule à ne pas apprécier l'effet froid?

    - Alyana,

    Tu ne regretteras pas la cire d'abeille achetée, elle ne se comporte pas du tout comme les autres.

    - Oizelle,
    Je ne sais pas , tu insistes sur notre grand âge à toutes ^_^

    - Coucou Moune, tu vas?

    Tu peux tout à fait mettre ton mélange d'HE habituel mais pour coller au plus près, je remplacerais
    . le Iary par du romarin à cinéole ou même su pin sylvestre encore. C'est surtout des bêta pinènes cette HE.
    . le pin laricio par du pin sylvestre, le parfum sera à peine différent
    . le thym paracymène par l'origan ou le thym à thymol qui sont quand même très dermocastiques donc prudence, pas plus de 5% au total (150 gouttes, on en est loin avec les 20 gouttes de départ).


    Quant aux huiles végétales, vraiment on fait comme on veut, comme on choise vu qu'on a survécu, on est des super-héros.
    Je vous embrasse toutes!

    Posté par michele le 21 décembre 2012 à 08:41
  • Non Michèle , je ne supporte pas l'effet froid ,suis une fille du sud-sud ni sur les douleurs ni dans l'air ambiant , je sais où je finirai ma vie !

    Posté par Alyana le 21 décembre 2012 à 09:14
  • Aaaaah, le traquenard, Bilby vient tout juste de m'envoyer un mail pour me proposer leur cire en feuille, l'effet Maya sans doute, bon et bien comme le dit si justement Oscar W. "Le seul moyen de se délivrer de la tentation, c'est d'y céder"

    Posté par Alyana le 21 décembre 2012 à 09:23
  • Cède Alyana, c'est une bonne reddition mais seulement la cire d'abeille n'est-ce pas?

    J'avais oublié de dire que je n'ai pas de pince à tubes moi (un comble!?) et que j'utilise tout bonnement une spatule à pâtisser en inox.
    Elle sert pour aplatir le fond du tube par deux fois puis à faire les 5 encoches qui font joli et évitent que ça coule à force.

    Je réalise que je ne photographie jamais le fond. Je vais y remédier.

    Posté par michele le 21 décembre 2012 à 11:49
  • Alyana et Moune, j'ai rajouté un edit avec la photo du fond du tube. Bon j'ai fait 6 encoches au lieu de 5...

    Posté par michele le 21 décembre 2012 à 12:01
  • Quel bel article Michèle et quel plaisir de te (re)lire. Les personnes auxquelles ce baume est destiné auront bien de lachance et serontcertainement soulagés de toutes leurs douleurs. Les très rares fois où j'ai pu découvrir l'huile de millepertuis, celle-ci m'a fortement impressionée de son efficacité. Et sinon, je suis comme Catherine, j'ai un faible pour les tubes, dommage que je n'ai jamais eu l'occasion de conditionner en tube, j'espère retrouver la possibilité de faire de la cosméto maison mais je crains que ce ne soit pas demain la veille.

    Je vous souhaite à tous et toutes d'excellentes fêtes de fin d'années.
    Un bisou tout spécial à Moune.

    Posté par malegria le 22 décembre 2012 à 02:57
  • merci beaucoup, Michèle,

    tu réussis drôlement bien tes fermetures !
    J'ai de quoi remplacer les He ..absentes de mon armoire ..

    Et à part ça .....je vais ..mais, je ne sais pas comment....

    Merci d'être là, mes amies.

    Posté par moune le 22 décembre 2012 à 06:13
  • Malégria

    Tu me manques, tu nous manques ..
    "clique" par accident sur le bouton"potions" plus souvent .....

    je t'embrasse aussi

    Posté par moune le 22 décembre 2012 à 06:16
  • J'y crois pas, Malegria nous est revenue ! à force de l'appeler elle nous a entendues. Malegria, jespère que tu pourras au moins revenir de temps en temps nous faire un petit coucou, tu nous manques beaucoup.

    Posté par Catherine le 22 décembre 2012 à 08:20
  • C'est vraiment un joli cadeau de Noël Malegria! Merci de ton passage et je souhaite aussi que tu retrouves le goût des cosmétiques maison.
    Je t'embrasse et formule pour toi du bonheur pour 2013. Bye ma belle!

    Bises Moune.

    Posté par michele le 25 décembre 2012 à 17:30
  • bonjour, j'aimerai acheter des tubes comme les tiens; mais je ne sais pas ou les trouver ? merci

    Posté par oizelle le 25 décembre 2012 à 18:12
  • Bonjour Oizelle,
    J'achète ces tubes à la pharmacie. Ce sont des tubes n°10 de 60g.
    Il y a différentes tailles mais je préfère celle là.

    Je les achète personnellement par boîte entière (12 tibes) pour ne pas les abimer pendant le stockage. Si votre pharmacien n'en a pas en stock, il peut certainement vous les commander.

    Posté par michele le 26 décembre 2012 à 09:37
  • 12 tubes pas tibes

    Posté par michele le 26 décembre 2012 à 09:38
  • Michèle, les achètes-tu dans une grande pharmacie ? je pense qu'il faut trouver une pharmacie qui fabrique encore des préparations, est-ce qu'elles le font toutes ?

    Posté par Catherine le 26 décembre 2012 à 09:48
  • merci, sympa ta réponse...euh le pharmacien doit poser des questions ? qu'est-ce qu'on répond ? merci

    Posté par oizelle le 26 décembre 2012 à 09:50
  • ...euh, en aluminium ? re-merci

    Posté par oizelle le 26 décembre 2012 à 09:52

  • Oizelle, OUI il pose des questions.

    Si tu lis plus haut, je relate ma déconvenue car ON ne me posait jamais de questions jusqu'à la dernière fois où je suis tombée des nues devant l'inquisitoire.

    Ce n'est pas interdit d'acheter des tubes vides, ni réglementé, ce n'est pas une maladie honteuse d'acheter des tubes vides ^_^
    Les questions ne sont que le reflet de la curiosité du vendeur. Tu dis simplement que tu fabriques tes produits de beauté et de soin et que tu les mets en tubes.

    Généralement on te fait payer fissa, sinon on te pose gentiment plein d'autres questions amusées.

    Catherine, non ce n'est pas une grosse pharmacie. Ils en ont toujours en stock, m'en commandent quand il n'y en a plus et je pense être leur seule et unique cliente.
    Mais comme j'achète la boîte, il n'y a pas de souci.

    Et je ne sors pas mes papiers d'identité ni ma carte professionnelle

    Posté par michele le 26 décembre 2012 à 09:57

Commenter l'article