Baume de jojoba au monoï de Taravao

Soins des mains et des ongles

Par atelierdemichele

         Pour les mains et les ongles, rien ne vaut un baume onctueux,  nourrissant et glissant pour masser longuement paumes, doigts et cuticules.

En cet hiver languissant, le délicat monoï  ramené à deux reprises dans ses valises par ma copine C. depuis la presqu'île de Taravao sera parfait pour cela.

Si proche et pourtant assez loin de Papeete pour  ne pas en ressentir la frénésie, c'est une espèce de bocage normand au creux de Tahiti, niché au milieu du Pacifique.

         

          Le baume sent juste assez le monoï pour que nos sens s'envolent vers l'été. Rien ne m'est plus odieux qu'un monoï puissant et entêtant. Signe d'un parfumage massif ou d'une oxydation, il me fait l'effet de sentir.

Oui sentir ... vous savez, quand l'odeur est indéfinissable, présente et désagréable. Celui-ci est juste assez parfumé mais pas trop.

Je choisis de le marier avec du jojoba tout aussi exotique et dont l'effet glissant est formidable dans les produits de massage. Il lubrifie sans donner l'impression de gras totalement rédhibitoire pour les mains.

 

 DSC05535

 Onctuosité au rendez-vous

 

         Dans certains baumes c'est la cire de jojoba que je préfère. On en parle malheureusement trop peu alors que c'est un sublime ingrédient très assouplissant de la peau.

J'ai testé de très nombreuses cires artificielles (cire d'amande, d'abricot, de mimosa, de son de riz, de chanvre ...) mais je trouve des propriétés particulières à cette cire de cire.

J'achète souvent l'huile de jojoba chez les Robin des Bois par souci d'équité. J'adore leur slogan, "ils agissent pour la protection de l'homme et de l'environnement", marre de toujours sous-entendre que l'homme ne fait pas partie de la nature à protéger!

Outre l'huile et la cire, j'utilise souvent les perles de jojoba pour gommer. Si le jojoba karité n'existait pas, il faudrait l'inventer...

 

 

          S'il y a trois cires à avoir dans sa trousse d'ingrédients, sans hésiter, j'y mets :

- la cire d'abeille en feuilles de Bilby pour sa finesse, son effet traitant, sa bonne odeur de miel...

- la cire de ricin pour ses indéniables propriétés plastifiantes utiles pour épaissir les émulsions eau dans huile avec du P3R par exemple, pour les rouges à lèvres ...
Elle n'est néanmoins pas obligatoire. Peut-être y mettrais-je alors de la cire de son de riz?

- la cire de jojoba d'une finesse cosmétique indescriptible pour qui ne la connaît pas. Elle durcit moins que les précédentes, apporte du crémeux sans chichis et l'on y reconnaît au toucher, le glissant exceptionnel du jojoba dont on a tant besoin quand on masse.

En pleine crise de vide placard comme le dit si bien Moune, je viens de terminer le pot et je ne sais pas où en racheter en France.

 

DSC05534 Plongez le doigt, c'est permis

 

            Pour renforcer le crémeux du baume, j'incorpore un peu de lécithine liquide qui assouplit encore plus s'il le fallait. Sur la photo ci-dessus, on peut quasiment y lire mes empreintes digitales tant le baume est moelleux.

La lécithine est surtout superbe à mon sens avec la cire d'abeille de l'apiculteur qui donne parfois des baumes raides et sans finesse. Mais dans n'importe quel baume, c'est un bon perfecteur de texture qu'elle transforme en composition souple et soyeuse.

On a souvent dit que les baumes n'hydratent pas or ils participent grandement au maintien des facteurs d'hydratation par leur action émolliente et filmogène.

La lécithine en plus est un gage d'anti-déshydratation longue durée.

 

            Les baumes c'est tout un monde

Je les trouve très liés à notre "personnalité" cosmétique. Il y a les adeptes:

- du duo de base (Cire + HV)
- du trio de base (Cire + HV + beurres)
- du parfumé, de l'inodore, du clair, du coloré
- du brut sans fioritures
- du dur ou du mou (oui je sais, ça fait zizi-sexuel mais un baume c'est extra-sensuel vous savez)
- du baume purement médicinal, du baume plaisir ou du baume beauté
- du très complexe avec co-émulsifiants, poudres ou argiles...

Il y a même les adeptes du jamais de baumes!

Je les aime personnellement tous et j'en fabrique presque toutes les semaines en laissant faire mon imagination et l'ingrédient qui traîne sur la table ronde.

 

Autres soins de l'année des mains et des pieds
Autres baumes à la lécithine

 

 

Formule du baume de Jojoba au Monoï de Taravao

 

12% cire de jojoba
 20% Monoï de Taravao (merci C.)
 30% macérat d'orchidée sur huile de coco fractionné (OASN)
26% huile de jojoba (Robin des Bois)
 10% huile de soja raffinée
 2% lécithine liquide (Aroma-zone)


+ 1 capsule de vitamine E (non comptée dans la formule)

 

Mode opératoire

- Dans un bécher désinfecté, pesez tous les ingrédients.

- Faites fondre au bain marie jusqu'à fonte totale, remuez longuement à l'aide d'une spatule en silicone souuuple. Versez en pots, laissez refroidir complètement avant de fermer.

Fabriquez idéalement votre baume le soir, laissez en attente la nuit entière.

- Etiquetez, testez sur un bout de peau, portez à votre nez et envolez vous vers Tahiti Nui ^_^

        

Formule générale

12% cire de jojoba ou cire d'abeille
20% monoï, huile de babassu, huile de coco ou mélange des 3 selon le parfum désiré
30% huile de coco fractionné ou autre huile estérifiée
26% huile de jojoba
10% autre huile végétale riche en omégas 6 (tournesol, carthame, soja, pépin de raisin...)
2% lécithine liquide

+/- anti-oxydant

 

           L'onctuosité est remarquable, le massage des mains et des ongles se fait le soir longuement avant le coucher.
Ce soir, après la fête,  je dors sur la plage. Vous aussi?

 

 

 

       


Autour du chaudron

    Pardonnez la précipitation avec laquelle je publie mes messages.
    J'espère ne pas vous lasser quand même

    Posté par michele le 17 mars 2013 à 22:49
  • Ce baume est digne d'une chanson de Pierre Perret!!!
    Je suis surprise Michèle, aucune huile essentielle...
    J'adore ce genre de recette, simple et efficace. La couleur est sublime. Allez, je vais faire un petit baume histoire de mettre un peu de chaleur ici : -15°C...
    Bises. Merci.

    Posté par Loulou le 17 mars 2013 à 23:09
  • Michele, personnellement, je ne risque pas de me lasser de te lire et j'aimerais que tu publies tous les jours.

    Ton baume a une texture absolument merveilleuse. Bravo !

    Je sens l'odeur de tiaré en te lisant, car j'associe monoï à la sublime odeur de cette fleur.

    Posté par Colchique le 18 mars 2013 à 00:27
  • Non seulement tu vides les placards, mais tu "vides" aussi le carnet rempli de recettes "à partager" ...
    Jamais , aucune de nous ne se lassera de te lire, Michèle .
    Tant tes articles sont empreints de cette envie ...de donner envie, de partager, de faire connaître ..
    Ce dernier article est un pur bonheur . Je ne connaissais pas de cire de jojoba ..
    On peut remplacer ? Non, va-tu me dire ....

    Je ne sais quoi dire d'autre, sinon que j'ai envie de plonger un doigt dans le pot .. le nez aussi ..

    merciiiiiiiiiiiiiiiiiiii

    Posté par moune le 18 mars 2013 à 07:01
  • Non, pas de lassitude, chacun de tes papiers est un moment de plaisir, de tentation et aussi de découverte de ces bons produits et ingrédients que tu sais si bien dénicher.
    Comme Colchique, j'aimerais te lire chaque jour.
    Tu fais ton ménage de printemps et c'est que du bonheur.
    La texture et la couleur de ton baume sont splendides, on aimerait y plonger le doigt !

    Posté par gingembre le 18 mars 2013 à 07:35
  • Michèle, moi aussi j'ai envie d'y mettre le doigt et la tête, c'est trop tentant.

    Il me reste justement un peu de cire de jojoba et mes ongles ont besoin de soin.
    Jojoba et Monoï.... hum je rêve là, d'autant plus qu'il pleut beaucoup chez moi en ce moment.

    Alors je te rejoins sur la plage Michèle !

    Et, rassure-toi, personne ne se lassera jamais de te lire, il nous faut simplement ne pas céder à toutes nos envies en te lisant, juste rêver... (et c'est bon).

    Posté par Catherine le 18 mars 2013 à 07:55
  • Michèle, bien que tu m'ais mis sur la paille, vu mon côté très influençable, . je ne me lasse pas de te lire, tu es ma madeleine de Proust car le mot baume a pour moi un côté très régressif au même titre que les crêpes de mon enfance !
    Je suis un peu perdue avec la cire de Jojoba, l'huile qui est une cire liquide et la cire est-elle aussi fluide ? Sur ce lien ils parlent bien de cire et non de l'huile ? dis-moi tout, que j'aille dépenser mes derniers deniers


    http://www.bio-desmark-cosmetics.com/creme-bio-peau-seche/67-cire-liquide-au-jojoba-bio-guayapi.html

    Posté par Alyana le 18 mars 2013 à 08:21
  • j'adore quand tu parles des baumes, car je réalise que je ne suis pas la seule à être obsédée par eux… je peux en fabriquer pour me passer les nerfs, me changer les idées, faire un break quand j'ai trop de boulot…

    Je dois avboir de la cire de jojoba quelque part dans mes tiroirs, je vais tester une formule avec dès ce soir!

    Je pense que la mienne vient d'Of a simple nature (je ne suispas chez moi, je vérifierai en rentrant), j'ai vu qu'ils étaient en rupture de stock mais on continue à en trouver facilement en GB (chez gracefruit, akoma, etc.)

    L'huile de jojoba apporte dans les baumes une merveilleuse douceur, je l'utilise presque toujours dans les baumes bébé.

    De même tu fais bien de rappeler ce que 2% à peine de lecithine a le pouvoir de faire: métamorphoser la cire la plus raide en un ingrédient sophistiqué. J'insiste, car c'est quasiment magique comme transformation

    Merci pour cette jolie formule, simple et efficace.

    Posté par venezia le 18 mars 2013 à 12:20
  • Alyana, voici de la cire de jojoba :

    http://www.macosmetoperso.com/Cire-de-jojoba-50-g/

    Michèle, je te laisse le soin d'enlever mon lien s'il est malvenu .-)

    Je suis amoureuse des cires et à celles que tu cites, j'ajoute la si fine cire de riz.

    Adepte des baumes, passion inoculée par leur Princesse, aussi. Et toujours à la recherche de la formule "magique", c'est merveilleux. Voilà un nouveau partage très intéressant et oui, continue à vider tes placards !

    Posté par Irène le 18 mars 2013 à 17:03
  • Un grand merci Dame Irène , donc dans mon lien, l'appellation est fausse, puisqu'elle est en flacon ?

    Posté par Alyana le 18 mars 2013 à 19:23
  • C'est avec un de tes baumes très sensuel, que j'avais enfin découvert en toi tout le raffinement et la beauté sensuelle qui peux se cacher au coeur de celles qui viennent du "couvent des oiseaux"
    Je suis une grande fanatique des baumes au VE et du VE aussi
    Mais la cire de ricin est très intriguant et donne un toucher assez fabuleux aussi, elle me semble plus bonne à tout, car elle accroche sans accrocher si elle est bien mariée à des hv fines
    Non, Mimi, tu ne nous lasses pas du tout.
    Je dis bonjour à toutes celles qui passent te lire
    D'une pierre plusieurs coups pour le coup
    Bises

    Posté par mlk le 18 mars 2013 à 20:00
  • - Mlk, de gros bisous à toi!

    Les baumes sont merveilleux n'est-ce pas? Je devrais faire un nouveau récapitulatif avec les ajouts des unes et des autres.

    Ce devrait être intéressant de remettre tout ça à plat.


    - Merci pour le lien Irène, il ne dérange pas du tout.

    Il y a rupture de cire de jojoba en France, on a encore les liens chez Dans ma nature et Ma cosméto perso mais pas de stock.
    Je ne sais pas si ce sont des réassorts en cours ou de véritables ruptures.


    - Venezia, j'ai mis du temps à apprécier l'huile de jojoba qui ne me convenait pas du tout sur le visage où j'en sentais trop le côté cireux.

    Mais j'ai toujours fait des baumes de base 12% cire de Bilby et 88% jojoba avec émerveillement. Un soupçon de CO2 de calendula dessus et c'était un bonheur. j'en ai mis une formule et une photo dans mon message sur le baume facile.

    Aujourd'hui, je décline le jojoba sous toutes ses formes (huile, cire, perles...). Une véritable cire liquide ce n'est pas banal.


    - Alyana, là tu vas devoir vendre la culotte et moi avec car la cire de jojoba est un must. Je suis étonnée que tu n'aies pas craqué car j'en ai déjà parlé ici en ...2009 :
    http://potionchaudron.canalblog.com/archives/2009/08/27/14864551.html

    mais je suis certaine d'en avoir déjà mis dans un baume par ici. Mais où?

    En effet l'huile liquide de ton lien n'est rien d'autre que ce que nous appelons huile de jojoba. Sa composition chimique riche en esters fait que c'est une véritable cire comme la cire d'abeille mais elle se présente sous forme liquide naturellement.

    La cire de jojoba dont je parle est de l'huile de jojoba hydrogénée comme n'importe quelle autre cire artificielle issue d'une HV naturelle (cire d'amande, cire de chanvre, cire d'abricot...). Sur le lien d'Irène, tu peux voir qu'elle se présente sous forme de paillettes comme certains émulsifiants.

    Si tu pousses encore l'hydrogénation plus loin, tu obtiens de la cire de jojoba extra-dure que l'on nous vend sous forme de perles exfoliantes.

    Il y a plusieurs degrés d'hydrogénation possibles, ce qui expliquerait que certaines billes de jojoba fondent trop vite quand tu rinces le masque et sont poisseuses.

    Donc la cire de jojoba est comme j'adore le dire, une cire de cire


    - Catherine, prend ton ukulélé, je t'attends ce soir sur la plage, près du grand cocotier, il y aura du baume au monoï
    Allez, tata ma belle!

    - Merci Gingembre, j'ai donc encore de beaux jours devant moi

    - Moune, oui je vais te dire non ^_^ elle est irremplaçable.

    Je n'ose pas donner de substitut car le mélange cire d'abeille et lécithine fait merveille pour l'onctuosité.
    Mais c'est certain qu'avec la cire de jojoba c'est encore plus notable.

    Je n'ai pas testé depuis le temps que j'en parle mais cire d'abeille de Bilby + lécithine devraient peut-être approcher ça.


    - Colchique, j'ai longtemps snobé le folklore vahiné/tiaré/ukulélé pensant que tout ça n'était qu'un truc à touristes.

    Jusqu'au jour où je suis descendue de l'avion sur le tarmac à Tahiti, une vahiné m'a glissé une fleur de tiaré à l'oreille en disant maeva, il y avait un orchestre endiablé, un tané a prit mon fils dans les bras et l'a fait voltiger, j'ai fondu et j'ai été conquise à TOUT ... sauf au vieux monoï qui ...sent ^_^

    Connais-tu Tahiti?

    Tous les jours un message?!
    Et je travaille quand ?


    - Loulou
    Oui pas d'HE. Je voulais un peu de monoï histoire de nous réchauffer un peu.
    Ma copine a débarqué en décembre puis en février en tongs!

    Allez nana!
    Je reviens, là il faut que je bosse Colchique

    Posté par michele le 19 mars 2013 à 09:12
  • Michele, non, malheureusement je n'ai pas eu la chance d'aller à Tahiti.

    Oui, un article tous les jours ce n'est pas évident quand on travaille.

    Posté par Colchique le 19 mars 2013 à 11:08
  • S'il y a un monde qui m'était pratiquement inconnu avant de te rencontrer, Mlk et Venezia est le baume hormis celui des lèvres.
    Car le baume est un monde à lui tout seul, tant chaque "fabriqueuse" à sa non ses formules.

    Bizarrement, c'est quelque chose que j'apprécie infiniment recevoir mais que je ne pense jamais fabriquer. Et j'ignore pourquoi !

    J'ai reçu ton beurre de monoï qui ressemble un peu plus à une émulsion qu'à ton baume translucide sur la photo.
    Est-ce le même ?
    Bref, il correspond exactement à ta description, le parfum n'est absolument pas écoeurant comme le monoï "trafiqué" que l'on pouvait sentir, à une époque, l'été sur n'importe quelle plage. Le glissant est bien présent mais sans glissade sans aucune sensation de gras.
    Mes mains sont douces, douces, j'apprécie énormément

    C'est étonnant cette rupture de cire de jojoba !
    Il est également étonnant que nos fournisseurs en France ne la propose pas jaune.

    T'inquiète, aucune sensation de lassitude, but plutôt beaucoup d'intérêt pour toutes les merveilles que nous découvrons grâce à tes beaux partages

    Une plage au soleil avec un ciel sans nuage ni froid ni pluie, j'arrive ^^^

    Posté par emadra le 19 mars 2013 à 23:09
  • Emadra, c'est drôle que tu parles de cire jaune, car je viens d'en commander et je me demandais si c'était vraiment de la cire de jojoba, vu que toutes celles que j'ai vues (en rupture de stock) sont blanches.
    Affaire à suivre

    Posté par Alyana le 19 mars 2013 à 23:52
  • Oui Alyana, la cire de jojoba jaune est bien une véritable cire
    Elle est fabriquée avec le jojoba gold
    Quel est ton lieu de "craquage" ?

    Posté par emadra le 20 mars 2013 à 00:03
  • @ Emadra, (d'abord que fais-tu à cette heure indue sur la toile ) le secret de la beauté est le sommeil !

    Lieu de craquage http://www.toutfairesoimeme.com/boutique/fr/19-cires-et-gommes

    Posté par Alyana le 20 mars 2013 à 08:35
  • - Alyana on va te mettre sous tutelle!
    Je ne connaissais pas ce fournisseur, c'est nouveau?

    Ma cire de jojoba était blanche, certainement issue d'huile de jojoba raffinée et décolorée. Il existe de la clear jojoba que j'aimerais bien tester un jour.

    Voici un lien vers Lotion crafter où l'on voit les deux jojoba, la clear et la golden côte à côte :
    http://www.lotioncrafter.com/jojoba-oil-clear.html

    Mais je ne connais pas cette cire jaune. Tu nous diras ce que tu en penses?


    - Emadra, oui le beurre de monoï que tu as eu est issu du même arrivage mais c'était une émulsion faite avec l'émulsifiant conventionnel des beurres corporels de The body shop.
    Ici c'est un vrai baume 100% gras

    Avais-tu testé la cire jaune? D'où venait-elle?


    - Colchique, il va falloir casser la tire-lire pour le charter et aller dormir sur la plage en Polynésie!

    Posté par michele le 20 mars 2013 à 09:06
  • Michèle, en plus d'avoir l'air absolument merveilleux avec sa texture fondante et sa couleur magnifique, ton baume vient de m'emporter loin, loin, vers les contrées de Polynésie française...
    Mais comment vais-je réussir à travailler cet après-midi moi, avec toutes ces belles images dans la tête?
    ^_^

    Posté par Missrimel le 20 mars 2013 à 13:12
  • Es-tu redescendue de l'avion Missrimmel?
    Bises!

    Posté par michele le 21 mars 2013 à 07:37
  • Mes mains auraient bien besoin de ce baume me donne des idées ;merci Michèle.

    Posté par sylvie le 21 mars 2013 à 21:16
  • Suite et fin !

    Mais le mystère demeure je viens de recevoir ma cire de jojoba (jaune sur le site) et blanche à l'arrivée !

    Posté par Alyana le 24 mars 2013 à 08:29
  • Viou môôômaaan Alyana je file dans la nuit ^^^
    As-tu même le don de transformer la couleur de cette cire

    Michèle, ma cire de jojoba jaune venait d'OASN et j'étais certaine de t'en avoir fait essayer.
    Moche, je n'ai pas le souvenir de l'avoir testée seule mais avec des émulsifiants, notamment dans ton "Beurre de Spa" http://potionchaudron.canalblog.com/archives/2009/08/27/14864551.html

    Posté par emadra le 24 mars 2013 à 23:38
  • - Emadra, en effet tu m'en avais donné avec l'oliwax. Mais je ne sais plus du tout dans quoi je l'ai mis.
    La différence entre la cire blanche et la jaune ne m'avait pas frappée alors.

    Aaah ce beurre Spa, un régal c'est vrai. Pourquoi ai-je toujours envie de changer de formule ?

    - Alyana
    Tu es unique ma belle, c'est pour ça!

    - Sylvie, que préfères-tu pour soigner tes mains : crèmes ou baumes?
    Quelles sont les plus efficaces?
    Je te reposerais bien la question bientôt quand je publierai une crème traitante pour les paumes de mains abîmées par les détergents.

    Posté par michele le 25 mars 2013 à 21:58
  • Pour mes mains qui sont plus sèches que le visage je préfère les baumes ,j en mets le soir et je masse bien,la journée crème qui pénetre vite et ne laisse pas de gras,il me semble qu elles boient tout ce que je leur donne;il est vrai qu en ce moment elles souffrent et travaillent beaucoup;d ailleurs je n ai pas de gant à la main droite et je devrai la proteger des effets du soleil! en fait c est le seul désavantage à travailler dehors.ce quil y ade bien dans les baumes c est l odeur n peut mettre ses huiles préférées et le parfum rest bien.bonne soirée chère Michèle.

    Posté par sylvie le 26 mars 2013 à 21:00
  • Merci Sylvie pour ces pistes. J'avais offert la crème mains avec son baume, je suis contente de t'entendre confirmer le duo.

    Je pense que tu ne dois pas être carencée en vit D comme la planète entière vu ton exposition solaire. Il faut des avantages à tout.
    Bisous!

    Posté par michele le 26 mars 2013 à 21:36

Commenter l'article