Savon à la fleur de bruyère

Par atelierdemichele

          Ah elles sont en fleurs. J'en cueillerai au prochain buisson.

Oui mais si je m'arrête, je vais perdre le rythme. Je reviendrai demain, Après le 3è carrefour sur la route Victor, il y en a plein à gauche. Je reviendrai.
Un matin de septembre, sous le soleil, leur couleur mauve éclatante m'a intimé l'ordre de perdre le rythme.

Je suis revenue haletante et transpirante comme à l'accoutumée mais avec un petit bouquet à la main.

 

            Les fleurs de bruyère (Calluna vulgaris Ericaceae) ont des propriétés médicinales surtout diurétiques qui m'en ont fait mettre dans diverses tisanes pour l'hiver. Je me suis toujours demandée si la couleur tiendrait dans un savon et n'en avais jamais mises.

J'aime leur robustesse et surtout ces flashs de violet sur la rétine au détour d'un chemin dans la forêt.

Mes 4 savons sont faits avec 300g d'huiles saponifiées. La quantité de fleurs requise est ridicule puisque je n'apprécie pas le visuel de trop de pétales dans un savon. En les mixant dans l'huile d'arachide, je savais que le plus petit des points sera très visible une fois saponifié.

 

            Doutant quand même de la pérennité de la couleur des fleurs, j'ai procédé à un marbré très fin en surface à la poudre de charbon de bambou pour le débanaliser un peu.


Je montre les deux faces des savons sur les photos histoire de voir que le violet est à peine persistant 4 jours après la découpe. Je pense que c'est foutu...

 

DSC05873

 

DSC05868

 

Formule du savon Fleur de bruyère

31% huile de coprah bio
27% huile de palme bio
42% huile d'arachide raffinée

Eau distillée et soude pour un surgras de 7/8%

Fleurs de bruyère sauvage mixées dans l'huile d'arachide avant l'ajout des gras durs fondus
Soie tussah
vitamine E

Poudre de charbon de bambou Nishikidôri market diluée dans le minimum d'huile de ricin


      DSC05874 

J'avais assez de fleurs pour fabriquer une infusion de bruyère pour diluer la soude
J'aurais pu y mettre du miel de bruyère bio si goûtu
Mais je suis restée sobre
. 

 

Comment réaliser un marbré fin sur le dessus des savons

 - Diluer le colorant en poudre dans un peu d'huile de ricin. Y verser un tout petit peu de pâte à savon neutre à la trace fine, bien mélanger
- Couler la pâte neutre dans un moule unique à la trace désirée. Prévoir un moule à part pour y couler toute pâte colorée excédentaire à la fin du marbrage car il en faudra vraiment très peu
- A l'aide du bout de la spatule en silicone, déposer de minuscules points de couleur sur la surface du savon. Disposer les points de manière aléatoire et en faire plutôt moins que trop.
Pour mon moule en silicone rectangulaire de 12.5 x 7 cm, j'ai posé environ une quinzaine de points
- Tracer des allers-retours espacés d'environ 2 cm dans la longueur du moule à l'aide d'une baguette en silicone à peine enfoncée dans la pâte. Ne pas chercher obligatoirement à passer par les points. Pour mon moule rectangulaire, j'ai fait environ 4 allers-retours.

C'est tout, facile vraiment et toujours bluffant!

 

DSC05879

   Voici ce que j'ai fait avec les excédents de pâte. Des roses  ^_^

 

                      La mousse est idéale comme toujours avec cette formule de base :

31% coco
27% palme
42% huile (s) liquide (s)

Je la trouve véritablement adaptée aux savonniers débutants ou quand l'on veut que ça marche à tous coups sans se prendre la tête avec les omégas machins chose (n'est-ce pas Moune?).

Il est tout à fait possible de changer d'huile liquide à l'envi voire d'en complexifier la composition. Un savon à 42% d'huile d'olive sera tout aussi formidable qu'un savon à 10% olive, arachide ou avocat 10% macadamia ou sésame 10% carthame ou soja  10% chanvre, colza ou argan, 2% ricin...

La présence de soie tussah se sent dans la douceur de ce savon pourtant bien dur.
Et il contient de la bruyère callune.

N'est-ce pas une raison suffisante pour l'aimer?

 


Autour du chaudron

    J'adore le look à la fois sobre et sophistiqué de ce savon, bravo ! Et la bruyère, quelle plante aux atouts importants !

    Posté par nansou le 15 septembre 2013 à 16:29
  • Ah oui, c'est bien que tu travailles le dimanche si c'est pour nous offrir ces merveilles. Je suis époustouflée par la beauté de ce savon ! Le marbrage est divin ! Tu sais quoi ? Il suscite chez moi une émotion, je ne sais pas pourquoi...

    Posté par gingembre le 15 septembre 2013 à 16:35
  • Michele, superbe la couleur noire de tes savons qui me rend toute contente, car j'ai acheté chez les Utiles de Zinette de la poudre de charbon.

    J'espère qu'avec ma poudre de charbon, je vais obtenir des savons avec un noir aussi beau que le tien.

    Posté par Colchique le 15 septembre 2013 à 17:14
  • c'est magique!!!

    la prochaine fois j'essaye!
    Moi je fais des petites souris en 3d avec mon savon hihi

    à bientôt!!!
    vive le savon!!!

    Posté par lucille le 15 septembre 2013 à 17:37
  • Michèle, as-tu passé ton CAP de photographe ces derniers jours??? L'iconographie est superbe, digne d'un livre!
    J'adore la transparence qu'on peut voir à travers l'angle du savon de la deuxième photo.
    Le marbré est très joli et très sobre-chic. Tu sais, ce n'est pas grave si la couleur des fleurs ne tient pas. Juste le fait de dire qu'il s'agit de fleur de bruyère impressionne bcp et on oublie leur couleur initiale.

    @ Moune, tu vois, c'est possible de faire un savon sans se prendre la tête!!!

    Posté par Loulou le 15 septembre 2013 à 20:04
  • Je suis d'accord, les photos sont magnifiques !

    Posté par gingembre le 15 septembre 2013 à 20:09
  • Et tu dis que les miens sont beaux? les tiens sont magnifiques,chics,rustiques ,un mélange très réussi.
    Dans les Landes la bruyère fleurit sous les pins à perte de vue

    Posté par sylvie le 16 septembre 2013 à 16:00
  • Que puis-je dire d'autre que ho la la la , comme ils sont beaux !!!!!!!!!
    Que j'aime ce marbrage , moi . Et ce petit noir ... Dis Michèle, il doit faire de la mousse noire , non ?
    Je ne connais pas ta poudre de bambou dont tu glisses "discrètement l l'adresse".
    Ca donnerait une mousse qui ne colore pas le savon ?
    Ou bien Tu l'as choisi pour une raison particulière ?

    @loulou et Michèle : justement, j'ai fait une volée de savons sans me prendre la tête .
    un "blanc naturellement" et un ""Martine à Venise"" au concentré de tomates.
    Curieusement, mes "Martine à Venise" mettent beaucoup de temps à durcir . Ce serait le concentré de tomates ?

    PS : je n'avais pas reçu l'avis "nouvel article" moi . C'est curieux aussi ça ..

    Posté par moune le 18 septembre 2013 à 06:25
  • C'est une très jolie façon d'obtenir un élégant marbrage de surface -sans trop de complications-
    Ce savon est d'une grande délicatesse.

    Le macérât huileux de bruyère serait bon pour les problèmes de peau et les douleurs articulaires -bluetansy en parlait sur le blog consacre aux huiles infusées. (Je ne suis pas sur mon ordi et ne peux faire de liens...) J 'en fais régulièrement en Bretagne, hélas, ce macérât n'est pas parfumé

    Posté par Venezia le 18 septembre 2013 à 11:29
  • Qu'ils sont beaux ces savons!
    Ça donne envie de se mettre aux cosmétiques.
    Bonne continuation!

    Posté par Pearl le 18 septembre 2013 à 14:15
  • Avec un savon noir et blanc, on ne se trompe jamais.
    Le tien est vraiment très chic avec son fin marbrage de surface

    J'aime beaucoup ta recette qui doit être très crémeuse. Pour certains marbrages, je ne suis pas sûre que j'aurais le temps (peut-être avec un surgraissage plus important ?) ... il faudrait que j'essaie !

    Posté par Jazz le 19 septembre 2013 à 10:53
  • Michèle, personnellement, j'ai beaucoup de mal à associer les couleurs foncées avec le savon et plus particulièrement la couleur noire.
    Ceci dit, je trouve tes savons très chics et ce décor très élégant graphiquement.

    J'ai déjà testé ta formule et je l'aime beaucoup, elle donne à coup sûr un savon très agréable, facile à mettre en oeuvre.

    Quant aux photos, elles sont vraiment magnifiques Michèle. Franchement, ce n'est pas utile que tu te représentes au Cap de photographie que tu disais avoir râté

    Posté par Catherine le 19 septembre 2013 à 19:01
  • Mais, mais, mais... je n'avais pas reçu d'info concernant ce nouvel article et il y a déjà 4 jours...décidément, j'ai un petit souci avec canalblog je pense.
    Je reviendrai lire plus tard l'article et les commentaires mais je trouve déjà ce marbrage extrêmement distingué, j'adore !

    Posté par Lippia le 19 septembre 2013 à 21:50
  • Merci pour vos commentaires. J'envoie la crème monastique promise depuis cet été et je reviens...

    Posté par michele le 21 septembre 2013 à 10:07
  • - Lippia,

    Les mystères de canalblog...
    A bientôt alors, j'espère que tu prends de l'avance pour les savons de ta soeur


    - Catherine,

    Le marbré au charbon ne dégorge pas quand on savonne. Il s'en va délicatement jusqu'à disparaître.
    Mais le tout noir fait une mousse grise qui peut dérouter effectivement.

    J'ai arrêté de faire des savons noirs au charbon car ils grattent mon mari pendant des semaines. On a un peu peur de faire le test avec ce charbon japonais qui est très, très fin donc je suis la seule à l'utiliser mais ailleurs que dans la douche.

    Cette formule de savon est pour moi la meilleure et la plus simple qui soit. Toutes les déclinaisons autour de cette trame fonctionnent parfaitement; Je me demande pourquoi j'en change alors que c'est ma préférée


    - Jazz,

    Merci pour ton compliment. Vu la complexité et la précision des motifs de tes savons, il me semble en effet que tu dois étudier attentivement les formules pour ne pas être prise au dépourvu.

    Cette formule pourrait être enrichie en ricin, huiles polyinsaturées pour tracer très lentement; A voir...

    - Merci Pearl


    - Venezia,

    Tu fais bien de nous rappeler ce blog de Bluetansy. Je mets donc le lien sur le macérat de fleurs de bruyères :
    http://huilesinfusees.canalblog.com/archives/2008/03/20/8395105.html

    On m'a récemment fait remarquer que je ne faisais plus de marbrés dans mes savons... Il va falloir que j'en refasse du basique comme celui ci qui plaisait beaucoup à la personne qui me le disait :

    http://potionchaudron.canalblog.com/archives/2007/06/30/5470939.html

    - Moune,

    Ce charbon est extra-fin. Isy parlait de cette poudre bien plus gratifiante que le charbon de bois non identifié que j'ai longtemps utilisée faute de mieux :
    http://potionchaudron.canalblog.com/archives/2011/04/25/20965557.html

    Mais il fait une mousse grise si tu en mets beaucoup comme dans la rose.
    Le marbré ne déteint pas comme je l'indiquais à Catherine plus haut.

    Dans la recette du savon de Martine à Venise, il y a de l'amidon dans l'eau des pâtes alimentaires C'est un composé hygroscopique qui capte l'eau donc le séchage prendra un peu plus de temps.
    Sois patiente, c'est un savon que j'avais adoré et cette couleur saumon, délicate et précieuse...

    Ah cet été aura été celui des savons. Quel bonheur quand même de pouvoir s'amuser, se vider la tête ainsi; Tout ça nous manquerait n'est-ce pas?

    - Mais Sylvie, tous nos savons sont beaux!
    Je rêve d'aller marcher dans les Landes, je rêve d'aller marcher dans tous vos pays en fait

    - Merci encore Gingembre!

    - Loulou, la phase de gel a malheureusement été incomplète; On voit presque les pointillés à travers la masse là où il y eu le gel.

    Je te remercie pour le compliment du CAP de photographe. L'appareil ne veut pas toujours rendre ce que j'ai dans l'oeil et je déteste lire les notices...

    - Lucille,

    Je mets le lien vers ton blog et ce si joli savon souris :
    http://theshabbyness.blogspot.be/2013/09/molded-soap-savon-modele.html

    Elles sont adorables!

    - Colchique,

    Le charbon de bambou donne un noir intense sans qu'il soit besoin d'en mettre des tonnes. Tu devrais en être contente.
    Il est plus fin et plus "médicinal" sur la peau que le charbon de bois activé plus efficace lui en interne.

    Dans les marbrés fins ou pour souligner une autre couleur plus vive, je trouve que c'est un must.
    J'ai hâte de voir tes prochaines créations du coup.

    - Gingembre,

    Une émotion, je ne sais pas pourquoi. La bruyère peut-être.
    Lis ce qu'en dit Wikipédia :

    "Jadis, la calluna vulgaris, était considérée comme une plante magique associée à la magie blanche.

    La bruyère commune est une plante protectrice et d'augure. Dans les landes bretonnes, elle éloigne les esprits fantomatiques.

    En Écosse, si une jeune fille trouve un brin de bruyère blanche, elle est sûre de se marier dans l'année"


    - Coucou Nansou,

    Ravie de te revoir par ici.
    Je vois que je ne suis pas la seule à aimer la bruyère.

    Bisous!

    Posté par michele le 22 septembre 2013 à 22:29
  • Quel beau savon éprit de délicatesse, et ce marbrage si fin comme la calligraphie, c'est superbe
    Et les roses ! aussi of course les roses.

    Une nouvelle tentation à ajouter sur ma liste qui s'allonge s'allonge +++ des bulles à réaliser !
    Argghh, de plus, il faudrait qu'au moins une fois, je tente l'huile de palme dans un savon ! N'est-ce-pas grande tentatrice Michèle Vais bientôt me faire interdire de "Casingue"

    Posté par emadra le 22 septembre 2013 à 23:23
  • Les roses Emadra! C'était mon craquage inspiré par ton lien.
    Vite commandé, vite reçu, vite étrenné

    Que veut dire"casingue" ? Il se fait tard et j'ai eu une semaine de dingue ^_^
    Je devrais aller au lit.

    Posté par michele le 22 septembre 2013 à 23:28
  • Il me semblait bien pour les roses mais sur une photo il est difficile de se rendre compte des dimensions.

    Casingue ou Casino

    Posté par emadra le 22 septembre 2013 à 23:31
  • @Michèle, merci beaucoup pour tes réponses .

    Posté par moune le 23 septembre 2013 à 05:19
  • C'est un plaisir Moune.
    Emadra

    Posté par michele le 23 septembre 2013 à 13:44

Commenter l'article