Agrumes en fêtes (défi moucheté)

Défi Savon moucheté

Par annabulles

Comment résister à cet appel: défi moucheté. Le temps me manque, et pourtant avant même d'avoir dit oui je m'inscris, des idées de moucheté défilent dans ma tête. Alors machinalement je m'inscris. Passion quand tu nous tiens. 

Et puis les jours passent, et les premiers savons commencent à être publiés. Le niveau est plus que relevé. Dans quelle aventure me suis-je lancée?

Il me faut réagir rapidement, je n'ai pas droit à l'erreur, le premier doit être le bon.  

20161127_115702

Un citronnier "fou" trône dans mon jardin. Il produit des fruits toute l'année.

On le dit de quatre saisons.
Ainsi en permanence il porte les fleurs et les fruits à plusieurs stades de maturité.
Je l'admire pour sa vaillance et le remercie de me délivrer autant de fruits bien parfumés.

072

 

Même les abeilles malgré la saison avancée viennent butiner ses fleurs

 071 003 002
Je le tiens mon moucheté, comment ne pas sublimer un arbre aussi vaillant
?

 

Cueilli, zesté, séché, mixé  (dommage, je ne peux pas rajouter le parfum que dégagent les zestes sous l'effet du hachoir - une merveille) et j'ai peu de chance de le retrouver dans mon savon.

Alors, j'en profite pleinement.
Je rajoute l'écorce d'un citron caviar qui avait avantageusement assaisonné un dos de cabillaud. Plus brune, elle relèvera mon moucheté.

073
Une belle feuille d'aloé-véra viendra agrémenter mon savon en lieu et place de l'eau 

 

Ma Formule

600g huile d'olive bio
200g coco indienne
 200g palme 
50g cacao
50g huile de son de riz 
50g colza 
50g ricin 

Une feuille d'aloé véra  (90 grammes de gel)
2 C/S de yaourt de chèvre
5 capsules de toco 500

2 ml HE de citron zeste (la fin de mon flacon), 4 ml patchouli, 4 ml pamplemousse, 2 ml  mandarinier, 2 ml combawa, 2 ml palmarosa pour 1200g d'huiles saponifiées

002   20161127_115654

 

En préparant la partie claire, m'est venue l'envie de faire un bi-couche, d'où le nombre de petits savons.

J'ai utilisé la même formule dans laquelle j'ai ajouté 2 C/C rases d'urucum et pour poursuivre avec l'idée du mouchetage, j'ai versé dans mon appareil une cuillerée de graines de nigelle réduites en poudre.

Une petite nuit de repos après, j'ai pu démouler et découper mon savon moucheté, très légèrement. Heureusement, quelques jours après le début de la cure les écorces de citrons sont apparues discrètes, mais bien là. 

Il ne me manque plus qu'à préparer l'habillage. Des chutes de tissus récupérées de ci de là feront l'affaire.

 

20161127_115150 072 20161127_115303
073 20161127_115309 20161127_115654
20161127_115702 003 002

 


Autour du chaudron

    J'adore ces deux couleurs,elles se marie très bien avec l'idée que je me fais du parfum. Et j'aime de plus en plus le bi-couche,sans fait de marbrage,tout en simplicité. Il va falloir que je tente ça.

    Ton citronnier est magnifique,ici il fait trop froid,ils n'apprécient guère.

    Posté par Caroline le 29 novembre 2016 à 20:56
  • Ici, la nature est paré de son manteau blanc, ce qui contraste avec ton beau citronnier!
    Ton savon est à l'image de ton histoire : empreint de douceur et de poésie!
    Le petit sac pour emballer le savon met le point d'exclamation sur ce moucheté!
    Décidément, ce défi nous permet de faire de belle découvert!

    Posté par Loulou le 29 novembre 2016 à 21:52
  • Superbe l'idée de la bicouche .. on en mangerai !! Je rêve d'avoir un citronnier mais j'oublie vite.. à 800m d'altitude... mais que j'adore les agrumes ! Superbe l'emballage aussi ! Défi réussi !

    Posté par chafou le 29 novembre 2016 à 22:10
  • Ma chère Annabulles, ton savon est très beau 😀la couleur est très bien rendue ,je ne pensais pas que t'es zestes de citrons coloreraient si bien ta partie claire 😀et la mouchetérait autant .
    L urucum marché très bien en savonnerie ,comme le curcuma, le résultat eSt 👍
    Il me tarde de le sentir ,car je gage que cette synergie edt très pimpante ,le patchouli relève bien les agrumes ...et
    Je gage que tu as mis beaucoup d olive ?
    Je vai regarder les ctrons que tu m as offert d une autre manière 🍋
    Plein de bises

    Posté par Sylvie le 30 novembre 2016 à 07:23
  • J ai oublié : j ai trouvé le même découpeur ds un vide grenier : très pratique
    Bon séjour 😀

    Posté par Sylvie le 30 novembre 2016 à 07:25
  • Les citrons du Paradis et par bonheur tu n'as pu résister à cueillir ces fruits joyeux, rebondis, vifs, gais pour nous les offrir à ce défi.
    Bicouche moucheté, tamponné...ce n'est plus un zeste de plaisir partagé , mais une onde, une marée de chaleur et de couleurs dont tu nous enveloppes.
    Merci, car là, je pars vive et alerte affronter le froid qui s'installe, en pétillant toute en bulles.

    Posté par mlk le 30 novembre 2016 à 07:29
  • Merci Annabulles de nous offrir cette jolie promenade près de ton beau citronnier.
    Je m'y vois presque... la couleur, le parfum...
    Ton savon est très beau, j'aime l'idée des zestes odorants, la synergie qui transporte. Un délice !
    Chaque jour, ou presque, un nouveau savon, un univers, la créativité, la folie douce des savonnières, j'adore ce défi !

    Posté par gingembre le 30 novembre 2016 à 09:05
  • Ça, c'est le grand luxe! de l'arbre au chaudron! Inutile de te dire que je t'ai lue avec une pointe de jalousie.
    Je n'ai jamais encore osé la poudre d'agrumes dans les savons, craignant une trop grande acidité qui perturberait la saponification. Tu prouves le contraire avec maestria.
    J'ai lu et relu: c'est vraiment le citron qui a donné une si jolie mine jaune paille à la pâte? J'adore ces teintes de sorbet.
    J'ai rencontré de ces citronniers fous en Sicile qui donnent effectivement tout au long de l'année: ceux que j'ai vu s'appelaient zagarra bianca et leurs fruits sont utilisés pour l'essence de citron. . Est-ce cette variété que tu as la chance d'avoir?

    Posté par venezia le 30 novembre 2016 à 12:20
  • Aaahhh ...je vais partir très au sud et j'espère bien en avoir , un jour , un citronnier fou comme le tien !
    Tu m'as emmenée humer les fleurs , cueillir les fruits , zester et ...m'émerveiller

    et gourmande , toujours , je me régale les yeux de ce savon qui m'évoque ...eh oui ...un dessert !
    On sent et voit bien que la passion te tient

    Posté par patsch le 30 novembre 2016 à 12:30
  • Je suis émerveillée Annabulles, les mots me manquent...
    J'aime tout : le citronnier, l'aloès, le bi-couche, l'urucum, la synergie d'HE, une vraie merveille ce savon, wow!
    Puis tu as un oeil très sensible et inspirant derrière la caméra, les photos m'ont beaucoup touchée.
    Mais où vis-tu pour réussir à avoir ce si beau citronnier dans ton jardin?
    Ici (Québec) on peut juste en rêver...
    Quel beau savon! Bravo!

    Posté par S4br1n4k le 30 novembre 2016 à 15:23
  • Ton citronnier me fait envie aussi, Annabulles ! Je suppose qu'il donne ces beaux fruits dans le sud ?
    Et ton savon est très réussi, j'adore les bi-couches....et je n'en fait jamais.

    Il me tarde de lire ta formule, chacune varie en pourcentages avec quasiment les mêmes ingrédients. A part quelques recettes "exotiques", coco, palme, olive, ricin, son de riz, la dernière huile en touche perso, on dirait qu'on a trouvé un bon équilibre. Pour les ajouts, par contre, c'est à qui sera la plus originale, oui oui, si douce folie....

    Posté par chabou le 30 novembre 2016 à 18:33
  • Me voilà de retour auprès de mon arbre. J'ai donc complété mon message avec les informations qui me manquaient . Ils s'en est passé des choses pendant que j'avais le dos tourné: des messages à gogo, des articles qui tombent à un rythme cadencé. Je ne sais plus ou donner de la tête car tout cela s'ajoute à mon retard du début. Je prends une respiration, et je reviens vous voir.

    Posté par annabulles le 01 décembre 2016 à 17:43
  • Je l'adore celui-là ! l'aspect, les couleurs et certainement son odeur. Qu'il est joli Annabulles !

    J'aime aussi la composition et j'imagine sa douceur quand je vois que tu y as mis de l'aloé à la place de l'eau (j'adore les savons ainsi faits et cette manie ne m'a pas quittée depuis que j'ai quitté ma forêt qui poussait Outre-Mer) et du yahourt qui ajoute toujours à la douceur.

    Je suis jalouse de ton beau citronnier, je n'ai jamais réussi à en garder un et à obtenir de si beaux fruits. Ton joli petit sac en tissu doit sublimer ton savon, l'ensemble est ravissant.

    Elles en ont de la chance les Parisiennes

    Posté par Catherine le 01 décembre 2016 à 18:55
  • Catherine,
    Je te remercie pour ta bienveillance, je me souviens du savon magnifique que tu m'avais adressé il y a une paire d'années, dans lequel tu avais également utilisé des zestes d'agrumes.
    Le parfum était inexistant au début, mais il semble se révéler au bout d'une dizaine de jours avec une dominance du patchouli. Je dispose de tellement d'aloé-véra que j'en use et abuse dans chacun de mes savons. je sais que tu seras bientôt à Paris et je t'en ferai parvenir un exemplaire. J'aurais préféré te le remettre, mais d'autres occasions se présenteront.

    Chabou,
    Je suis également très fière de mon citronnier, j'en ai un autre qui fait des fruits une fois par an et qui déborde. Tu as raison, les recettes sont assez proches, c'est vrai que quand un équilibre est trouvé, on y revient. c'est vrai que ce défi révèle le brin de folie qui nous habite. Alors, vive la folie savonnière...

    S4br1n4k
    Je suis très flattée par ton enthousiasme. Je vis au bord de la Méditerranée et au pied des Pyrénées et rare est la maison qui n'a pas son citronnier ou oranger ou pamplemoussier ou autres agrumes, j'ai également un kumquat, mais si j'avais plus de place je les aurai tous. Je suis bien consciente de la chance que j'ai. Vous avez d'autres avantages au Québec.

    Patch
    Tu as également ton brin de folie et de passion et je suis très admirative de tes réalisations. Chaque région recèle ses trésors. Chaque jour je trouve quelque chose à admirer. Notre terre est tellement belle et généreuse et chacune d'entre nous est arrivé à sublimer ce qu'elle a autour d'elle ou qu'elle a cueilli au cours de ses promenades

    Posté par annabulles le 01 décembre 2016 à 21:46
  • Vénézia,
    Tu as la chance de de caresser de ton regard tant de belles choses au cours de tes voyages qu'un citronnier fou, c'est si peu de chose. Je ne connais pas la variété de mon citronnier. Je l'ai récupéré il y a quelques années en mauvais état, il faisait à peine 80 cm. Un peu d'attention et un climat favorable ont fait le reste. Tu vas pouvoir zester tes savons sans retenue. Le citron tout seul a permis cette couleur et a su défié Madame la soude.

    Gingembre
    Je suis ravie d'avoir partager cette petite promenade . Ces moments de partage sont un véritable délice et nous oblige à inventer toujours plus. Nous sommes des savonnières sans limite et chacune déborde de créativité.

    MLK
    J'aime à t'imaginer sautillante et gaie, des bulles plein la tête sur les trottoirs de Paname. La poésie que tu maîtrises avec tant de brio s'envole telle les feuilles d'automne et virevolte au grè du vent léger sous les rayons de soleil réconfortant du doux automne qui s'étire.

    Posté par annabulles le 01 décembre 2016 à 22:19
  • Chère Sylvie
    Tu gages juste, en effet 50% d'huile d'olive. Mais je ne sais pas faire sans. Méridionale jusqu'au choix des produits que j'utilise. Je savais que cela te plairait. Il y a quelque chose de solaire dans les ingrédients et les couleurs. Tu ne devrais pas tarder à recevoir ton exemplaire. Le parfum se révèle doucement. Il a mis du temps à s'exprimer, mais le patchouli a pris le dessus adoucit certainement par les agrumes.

    Merci Chafou, Ce n'est pas donné de pouvoir tendre le bras pour cueillir son citron, mais tu as certainement des choses que je ne peux pas voir pousser dans mon petit jardin assez minéral. Je rêve de framboisier !!!

    Ho la la Loulou, je frissonne et pourtant c'est si beau un manteau blanc. les rares fois où il neige, on est émerveillée, mais c'est tellement exceptionnel. J'adore faire des habits de tissus pour mes savons. Je trouve qu'ils le valent bien.

    Caroline
    Tu devrais tenter, j'aime bien le rendu des bi-couches. En fait, j'aime beaucoup de choses, je suis bon public.

    Posté par annabulles le 02 décembre 2016 à 09:44
  • Bravo pour ce joli savon acidulé qui doit être un délice gourmand.
    Les couleurs sont vraiment très harmonieuses et ensoleillées.
    Et quel beau citronnier.
    Un rêve pour moi aussi mais à l'altitude à laquelle j'habite c'est très compromis.

    Posté par Zaza Lismartagon le 02 décembre 2016 à 20:22
  • Merci Anabulles, l'idée de pouvoir mettre des zestes dans un savon m'enchante, d'autant que je suis en plein trip agrumes en ce moment!

    Posté par venezia le 05 décembre 2016 à 01:20
  • J'ai oublié de te demander qu'elle quantité de zestes tu as mis pour avoir ce beau jaune

    Posté par venezia le 05 décembre 2016 à 01:23
  • Alors je l'ai vu sous toutes les coutures et même que je déguste encore de ces citrons parfumés et dodus

    J'aime l'idée de déballer d'un pochon en tissu plus raffiné que le papier peut-être, de défaire le ruban, de le sentir (et oui!), de lisser le dessus pour sentir les grains...
    Il a un peu foncé on dirait, de même la surface est plus grainée certainement à cause du séchage.

    Peux-tu me dire avec quel ustensile tu le tamponnes? J'aime beaucoup l'écriture en rond.

    Pour t'en parler autrement que par le visuel, je viens de le tester et de le sentir. Je ne sens pas vraiment le mélange d'HE que tu décris, ni le patchouli mais je trouve plutôt qu'on a les agrumes en fin d'olfaction de manière très nette et indubitable.

    Il me semble avoir lu ou entendu (mais de qui?) qu'on peut mouiller les zestes avec les HE avant de les incorporer pour fixer le parfum. As-tu fait ainsi?

    Je suis extrêmement troublée de voir que le savon rend vraiment compte de l'âme de la savonnière!
    A ce point là, vite un psychanalyste pour nous décrypter tout ça??

    Bisous amicaux chère Annabulles!

    Posté par michele le 05 décembre 2016 à 10:12
  • Vénézia,
    Je, n'y suis pas allée avec le dos de la cuillère, une cuillerée à soupe généreusement remplie a permis d'obtenir cette couleur. Alors, à vos zestes. Moi, je les laisse séchés tranquillement à l'air libre. J'ai toujours vu enfant les serpentins d'orange séchés ainsi pour le fameux vin d'orange et le quinquina. Des apéritifs qui sont tombés dans l'oubli.

    Posté par annabulles le 07 décembre 2016 à 12:52
  • Chère Michèle,
    Tu as l'art de sublimer les fabrications de toutes les savonnières que nous sommes. Tes mots pleins d'affection de sensualité me vont droit au cœur. J'aime bien habiller mes savons pour les offrir, je trouve que ça leur donne un côté précieux et ainsi ils se suffisent à eux -même. C'est très difficile de définir le parfum, parce qu’il a continué d'évoluer. Non, je n'ai pas mouillé les zestes avec l'HE. Je le saurai pour la prochaine fois . Mon tampon avait été acheté il y a quelques années chez Kafé. Il est tout simple, les lettres se placent dans une rainure et je dispose de 3 formes, je ne me sers que de celle-ci car j'ai dû coller les lettres sur le support. Bisous

    Posté par annabulles le 07 décembre 2016 à 13:17
  • Dire que c'est moi oui MOI qui ai reçu ce savon, j'hésite à vous rendre jalouse ou pas )))
    J'ai reçu mon colis ce matin, il embaumait déjà dans la voiture de mon facteur, je crois qu'il se doute de quelque chose celui-là ))) C'est qu'une odeur pareille ça vous tire les zygomatiques jusqu'aux oreilles, vous remplissez vos récepteurs olfactifs à 100%! C'est plus qu'un échange, plus qu'un savon, c'est une aromathérapie! Anne je comprends pourquoi ton citronnier te rendait si enthousiaste, c'est tout simplement une pure merveille ! Je dois souligner aussi la grande générosité de toutes les savonnières que je connais, y compris la tienne, Anne ! Je t'envoie un grand merci. C'est justement Noël et mon anniversaire, mais je sais deja que ce cadeau la, c'est vraiment celui qui me fait le plus plaisir.

    Posté par Koko le 08 décembre 2016 à 13:46
  • J ai oublié de dire que j avais eu mon savon
    Merci 😀
    Il est bien plus beau en réalité ,cet orange donne là pêche
    Et comme le dit Michèle, son habillage est très chic ,d ailleurs tu emballés toujours tes savons de façon superbe ...
    Merci encore !
    Je le testé ce soir 😀
    Bises

    Posté par Sylvie le 08 décembre 2016 à 17:35
  • Bonjour je viens de trouver votre blog que j'adore. .!!!! Si j'ai bien lu vous utiliser l'aloès avec la soude au lieu de l'eau? Comment calculer la portion aloès versus eau? Merci

    Posté par Mini fee le 23 décembre 2016 à 15:52
  • mini fee bienvenue,

    je me permets de répondre car il s'agit d'un blog collectif; ; si on veut, on peut utiliser de l'aloes en remplacement total de l'eau.
    Je vous mets en lien un savon fait par Catherine avec du jus d'aloes frais, c'est ici:
    http://www.potions-et-chaudron.com/archives/2010/01/22/16615833.html
    lisez aussi les commentaires qui suivent, en général instructifs
    je vous conseille de congeler en glaçons au moins la moitié du jus, le reste étant versé très froid
    de mon cote, je me souviens avoir fait un savon avec du gel d'aloes, je ne recommande pas, car la soude se dissout difficilement
    c'est ici:
    http://www.potions-et-chaudron.com/archives/2010/01/22/16615833.html

    bonnes tambouilles

    Posté par venezia le 23 décembre 2016 à 17:01
  • Bonjour mini fée,

    Je n'ai jamais mis l"aloé véra directement en contact avec la soude.
    Je prends comme indication la quantité d'eau conseillée par le calculateur et j'en réserve une partie pour la dilution de la soude, je remplace l'autre partie par le jus d'aloé-véra que je mixe avec les huiles.
    Exemple:
    Si le calculateur m'indique 300 grammes de liquide.
    J'en prends 150 grammes pour la dissolution de la soude. ( ça peut-être plus ou moins, c'est à titre indicatif)
    Je remplace les autres 150 grammes par le jus d'aloé que je les ajoute aux huiles.
    Ainsi ça marche bien.
    En effet Vénézia a raison, je ne pense pas que la dissolution de la soude se face facilement directement dans le jus d'aloé-véra.
    N'hésite pas à demander plus de précision si c'est nécessaire.
    Bonnes fêtes

    Posté par annabulles le 23 décembre 2016 à 18:40
  • Je parle bizarrement " Que j'ajoute"

    Posté par annabulles le 23 décembre 2016 à 18:42

Commenter l'article