Baumes pour lèvres. Formule express II

Soins des lèvres

Par atelierdemichele

         Vous souvenez-vous de la formule express pour fabriquer des baumes pour lèvres efficaces?

20% cires
50% huiles
30% beurres

que l'on décline à volonté avec les ingrédients qui nous conviennent le mieux.

Je l'avais pensée comme baumes pour lèvres à la cire de rose de Damas qui leur donne un goût inimitable, avec du beurre de cacao, du karité et de l'alcool de lanoline qui traitent.

Cette fois devant l'urgence (il n'y avait déjà plus de baumes) j'ai procédé à quelques modifications rapides.
N'ayant pas eu le temps de fabriquer la merveilleuse cire estérifiée maison qui change tout, j'ai fait avec ce que j'avais dans mes placards.

 

DSC06072

 

            Différences d'avec la première formule de baume pour lèvres express

Elle donne un baume plus couvrant, moins brillant et plus goûtu.

Il est parfait pour poser sous le rouge à lèvres. Je le trouve un petit peu moins traitant car je pense que l'alcool de lanoline est un véritable plus pour des lèvres desséchées et craquelées.

- Augmentation de la cire de rose (1% au lieu de 0.5%)
- Remplacement de  l'alcool de lanoline par du céralan
- Remplacement du coco fractionné neutre par du macérat de vanille sur coco fractionné offert par Irène.

Une association de céralan et alcool de lanoline serait-elle le parfait substitut de ma cire estérifiée maison?
La suite au prochain épisode quand je pourrai à nouveau en fabriquer!

 

             Les cireux : cire d'abeille, céralan et cire de carnauba

 

DSC06065 DSC06068

 

. La cire d'abeille en feuilles de Bilby and Co. la meilleure pour moi tant pour le parfum, la finesse de pénétration que la facilité du nettoyage des ustensiles.

. La cire de carnauba qui doit être maniée avec doigté sous peine d'obtenir un baume rigide inconfortable pour les lèvres. C'est elle qui permet d'éviter la fonte des baumes dans la poche ou en été. Elle est donc incontournable.

. Le céralan, une cire d'abeille estérifiée dont le glissant se fait bien sentir dans ce baume ci. C'est un ingrédient qui permet de faciliter l'étalement des pigments dans les rouges à lèvres.

 

          Les huileux : huile d'argan, macérat de vanille/coco fractionné, huile de ricin, vitamine E

 

DSC06066

 

Je répète :

. L'huile d'argan cicatrise très bien les petits bobos des lèvres

. L'huile de ricin lubrifie, "émollit" (assouplit) et peut s'utiliser sans crainte dans ces baumes pour lèvres où elle ne donne aucun goût et n'a pas d'action laxative même si vous le mangez

. Le délicieux macérat de vanille d'Irène se marie parfaitement au parfum de la rose; Le coco fractionné qui lui sert de support donne une belle tenue au raisin. C'est aussi l'une des huiles que je trouve indispensable dans un baume pour lèvres.

Si vous avez le goût d'y mettre des extraits végétaux sous forme d'extraits CO2 ou de macérats huileux (camomille, calendula, argousier...), le coco fractionné permettra avec certitude la pénétration de leurs actifs et les rendra plus efficaces.

. Et un peu de vitamine E pour faire plaisir à Violette ^_^ mais aussi parce que c'est un anti-inflammatoire et un hydratant en plus d'être un anti-oxydant.

 

            Les "beurreux" : beurre de karité du Bénin, cire de rose et beurre de cacao

 

DSC06067

Avez-vous vu la couleur rose pâle du beurre de cacao de Mlk?

. La cire de rose de Damas achetée chez Aromazone et dont le parfum, l'onctuosité sont juste magnifiques. 

. Le meilleur beurre de cacao qu'il m'a été donné d'utiliser est celui de Solsemilla (ex-Voy alimento) dont je parlais dans un message sur un soin vitaminé protecteur.

Mlk qui l'adore aussi nous en a abreuvés dernièrement; Il semble que ce soit une production très fraîche, on a juste envie de mordre dedans comme dans une plaquette de chocolat.

Le beurre de cacao dans un baume pour les lèvres augmente le lubrifiant et reste en surface plus longtemps que le beurre de karité. Il donne du goût, du brillant, bref encore un incontournable.

. Le beurre de karité du Bénin. Ai-je vraiment besoin d'en développer les qualités?

 

        Je trouve en outre qu'une recette maison de rouge à lèvres doit comporter céralan + coco fractionné qui donnent le meilleur coloris au final.

Après avoir fait moi même mon rouge à lèvres pendant des années, j'ai trouvé que mes mélanges de pigments + micas + dorés hyper chiadés, n'auront jamais le lustre d'un rouge à lèvres industriel.
Leurs mélanges colorants sont réalisés en grande quantité et à l'aide de machines colorimétriques qui permettent véritablement de capter la lumière.

Pour magnifier mes propres mélanges, j'ai toujours tablé sur coco fractionné + céralan afin d'en améliorer l'étalement. Mais fatalement, le mélange ternit sur les lèvres au fil du temps. Je ne fabrique donc plus de rouges à lèvres.

 

   Formule du baume lèvres express II

- Cireux

5g cire d'abeille feuilles Bilby and Co.
1g cire de carnauba
0.5g céralan

- Beurreux

4g beurre de cacao bio Solsemilla (merci Mlk)
4g beurre de karité Bénin
1g cire de rose  de Damas Aromazone

- Huileux

7g huile de jojoba
3g huile d'argan non torréfiée bio
3g huile de ricin bio
2g huile de vanille sur coco fractionné (merci Irène)
0.5g vitamine E

 

         Au total,  les 31g de baume donnent 6 à 7 tubes selon le degré de remplissage. Il suffit de tout mettre au bain marie à fondre et couler ensuite le long de la tige centrale.

Quand le baume durcit, il se forme une petite dépression qu'il suffit de combler avec le restant du bécher remis à fondre au bain-marie. Il ne faut donc pas se précipiter pour faire la vaisselle...

 

DSC06064

    

 

       Le secret de fabrication de mes baumes pour lèvres

Être copine avec Moune!
Ah bon? Ben c'est ardu hein d'être copine avec Moune ^_^

Bon je vous dis tout?

Moune a eu très pitié de moi en 2009 quand j'ai montré sur ce blog sans aucune honte comment je ficelais mes tubes de baumes pour lèvres à l'aide d'un élastique.

Elle a prit sa boîte à outils d'ingénieure en bien-être amical et m'a fabriqué ça avec du bois recyclé:

 

DSC06069 DSC06070
DSC06071 DSC06072

Une révélation!
Depuis 2009, je fais très pro dans ma cuisine quand je fabrique mes baumes pour lèvres.

En me demandant quelles photos mettre sur ce message, j'ai réalisé d'un coup que je ne vous avais jamais fait partager cela.

Moune, il faut que tu donnes tes secrets de fabrication de cet outil magique et absolument incontournable.

P.S.  Alyana, est-ce que la boutique de l'ingénieure expédie à l'international? Ce truc est juste génial, je ne m'en passe plus.

 

 


Baume pour lèvres. Formule express

Soins des lèvres

Par atelierdemichele

        Tout d'un coup il s'est mis à faire froid. On a eu besoin de baumes pour lèvres.

Une formule express couchée sur le cahier, 3-4 ingrédients seulement à sortir et j'ai fabriqué 2 tubes en courant.

La formule express

2g de cire d'abeille en feuilles
5g d'huile de jojoba bio
3g de beurre de karité et/ou cacao

Couler dans 2 tubes à lèvres

 

DSC05983

 

         Je préfère un mélange de beurres de karité et cacao afin d'ajuster un paramètre essentiel : L'alliance crémeux/dureté.

Que du karité, c'est trop crémeux donc peu durable or je tiens à l'aspect traitant de ce beurre.
Que du cacao, c'est brillant, glissant et bien dur (Moune dit que c'est ce que les filles préfèrent ^_^) mais ça manque de traitement pour des lèvres constitutionnellement sèches.

Formule générale d'un idéal simplifié de baume pour lèvres :
20% cire d'abeille, 50% huiles, 30% beurres

 

         J'ai pour modèle de baumes pour lèvres parfaits, l'Everon(R) de Weleda dont la formule quasi-lapidaire me fait rêver. Elle contient de la cire de rose :

INCI/ Simmondsia Chinensis (Jojoba), Seed Oil, Beeswax (Cera Flava), Butyrospermum parkii (Shea butter), Euphorbia Cerifera (Candelilla) Wax, Rosa Damascena Flower Wax, Copernicia Cerifera (Carnauba) Wax, Vanilla planifolia Fruit Extract, Rosa Damascena Extract, Citronnellol*, Benzyl Alcoohol*, Geraniol*, Eugenol*.
*from natural extracts

C'est à dire :

- Huile de jojoba
- Cire d’abeille
- Beurre de karité
- Cire de candelilla
- Cire de rose
- Cire de carnauba
- Extrait de rose
- Extrait de vanille
- HE?

Et puis Emadra a dit que la cire de rose d'Aroma-Zone était très bien.
Donc un matin, nous nous sommes retrouvées devant la boutique à l'ouverture et j'ai acheté la cire de rose ^_^

Et j'ai décliné la formule express en baume super.
Enfin presque super...

 

DSC05985

 

On a donc dit que la formule express était :

20% cireux
50% huileux
30% beurreux ^_^

J'ai décliné ces % en choisissant dans chacune des catégories des ingrédients simples éprouvés au fil des années pour leur efficacité dans les baumes pour lèvres de ma famille.

 

- Les cireux

. Cire d'abeille (cera flava) en feuilles (Bilby and Co.) incontournable.
La choisir en version blanche (cera alba) pour les allergiques aux produits de la ruche. Je ne mets pas de cire de candelilla mais c'est évidemment un bon substitut végétal de la cire d'abeille.

. Cire de carnauba pour durcir un peu plus mais il faut le doser avec doigté pour éviter un baume cassant difficile à appliquer.

. Alcool de lanoline que je recommande aux lèvres très desséchées, irritées et abîmées. Il participe aussi à la texture en épaississant sans plastifier la formule comme le ferait une augmentation des cires.
Comme ce dernier ingrédient est émulsifiant, je vous le recommande si vous aimez les baumes pour lèvres au miel et voulez éviter la stupeur de voir votre miel suinter au fil du temps.

 

- Les huileux

. Huile de jojoba incontournable pour majorer le cireux sans être plastifiant, lubrifiante, brillante, j'adore!

. Huile de ricin extra-émolliente, incontournable pour les lèvres desséchées.

. Huile d'argan très réparatrice, nourrit et cicatrise les petits bobos de lèvres.

. Huile de coco fractionné lubrifiante, ne rancit pas, permet d'apporter un peu de gras saturés et peut être incorporée sous forme de macérat huileux de vanille pour parfumer sans HE.
Mais je peux aussi choisir les huiles de son de riz, d'avocat, de colza...

 

- "Les beurreux"

. Beurre de karité, anti-inflammatoire, nourrit, répare...

. Beurre de cacao apporte le brillant, la dureté, filme les lèvres et permet au baume de persister plus longtemps après application.

. Cire florale de rose de Damas qui se présente sous forme de beurre mi-dur, au parfum sublime. Rien à voir avec les cires de rose cassantes que l'on a eu il y a quelques temps à disposition.

 

 

DSC05987

 

 

Formule du baume pour lèvres (30g font environ 6 tubes)

5g cire d'abeille en feuilles (Bilby and Co.)
1g cire de carnauba
0.5g alcool de lanoline (Les utiles de Zinette)
soit 6.5g de cireux (6.5/30 = 21.66%)

7g huile de jojoba bio
3g huile d'argan cosmétique bio
3g huile de ricin bio
2g huile de coco fractionné
soit 15g d'huileux (15/30 = 50%)

4g beurre de cacao bio
4g beurre de karité du Bénin
0.5g cire de rose (Aroma-zone)
soit 8.5g de "beurreux" (8.5/30 = 28.33%)

 

          Le mode opératoire est on ne peut plus simple. On pèse tous les ingrédients dans un bécher, on chauffe au bain marie, on mélange bien avec un agitateur en verre chauffé au préalable pour éviter les chocs thermiques, on coule aussitôt dans les tubes en suivant la tige centrale.

On ne referme les tubes qu'une fois complètement refroidis et l'on évite de jouer avec la molette avant le lendemain. Hein les coquines!

Tout ce qu'il faut savoir sur les baumes pour lèvres maison

 

DSC05988

            

            Le goût est magnifique.

Tout à fait ce que je désirais avoir avec la cire de rose.

J'ai hésité à y mettre le macérat de vanille sur coco fractionné offert par Irène et qui est sublime. Lors de la prochaine mouture, je ferai des essais d'alliance rose/vanille.

 

             Pourquoi ai-je écrit que c'était un baume "presque" super?

Pour deux raisons simples :

- Mon flacon d'huile de coco fractionné ne comportait pas de codigoutte et sans méfiance, j'ai coulé 7g au lieu des 2g prévus. Le baume à l'application est donc un peu plus souple et moins cireux, ce qui le rend un peu moins durable.

Du coup, j'en ai eu 7 tubes au lieu de 6.
La formule serait donc presque parfaite sans cet accident.

- Depuis l'an dernier je fabrique mes baumes pour lèvres avec une cire estérifiée maison à base de cire de candelilla, cire de jojoba et cire de son de riz qui casse la baraque.

Je n'ai jamais pu avoir ce confort et cet effet réparateur sans ça. Mais là je n'en avais plus et il me fallait un baume express.

Je doute que les 7 tubes fassent l'hiver donc on en reparle?

 

le 7è est déjà dans mon sac à mains

Le 7è est déjà dans mon sac

 

               Je n'ai jamais éprouvé le besoin de fabriquer des baumes pour les lèvres.

Non, je me suis longtemps contenté d'un stick lèvres dont la consistance me convenait, parfaitement filmogène sur la durée, et qui ne fondait pas dans la poche du pantalon : ça, je déteste au plus haut point !

 

Et puis il y a quelques temps, un ami (il ne fait que son déo et son baume à lèvres) est venu me trouver en me demandant pourquoi son baume à lèvres maison, avec son bon beurre de karité et sa bonne cire d'abeille, était plein de grains, pâteux, s'était cassé au milieu dans son tube et — comble de notre étonnement commun — suintait... de l'eau !

Bon, pour ce qui est de l'eau, je sèche totalement. Mais pour le reste, je lui ai promis de mettre au point une formule qu'il pourrait reproduire facilement.

 

IMG_0920
Sublimes photos d'Emadra.
Merci ma belle, tu es une vraie pro du shooting cosméto!

 

               Pour moi, un baume à lèvres se doit :

- d'être en stick (le terme "stick" exprime mieux la chose que "tube")... forcément !

- d'être très filmogène pour ne pas avoir à en remettre à tout bout de champ... forcément !

- de ne pas être trop gras et pâteux pour ne pas avoir la sensation de constamment "manger" son baume à lèvres ou d'avoir une motte de beurre sur les lèvres... forcément !

- mais en même temps d'être particulièrement émollient, de s'étaler facilement et de ne pas être trop secs... forcément !

On devient vite exigeant en matière de baumes à lèvres ^_^

Autre baume à lèvres en tube

 

               J'ai donc rapidement retenu certains ingrédients:

*** des cires suffisamment filmogènes:

- de la candelilla, au point de fusion suffisamment bas pour être fondante mais également très filmogène et dure (quel paradoxe, n'est-ce pas ? ^_^),
- de la carnauba, particulièrement filmogène et dure mais difficile d'emploi car très cassante et peu fondante au contact des lèvres qui peuvent la trouver trop sèche.

*** des huiles pour la nutrition:

- de l'huile de sésame, très équilibrée en oméga 6 et 9,
- de l'huile de jojoba, stable et flimogène, qui apporte aussi du glissant.

*** des ingrédients traitants:

- du karité, réparateur,
- de la vitamine E, pour l'hydratation.

*** un ester huileux pour le glissant et pour majorer l'émollience.

*** une juste proportion entre gras durs et gras mous / liquides pour obtenir un baume dur et cireux mais suffisamment fondant au contact des lèvres.

 

IMG_0912
Pour une fois que je pense à faire des étiquettes pour offrir ^_^

 

Formule de l'Hydra Lipstick
(en % / pour 100 grs)
 

Gras durs:

12  cire végétale de candelilla
6  cire végétale de carnauba

8  polyglyceryl-3 beewax (Ceralan / Cera bellina)
6  sorbitan olivate (Olive protection / Olivem 900)
0,5  magnésium stéarate*

Gras mous / fluides:

20  huile végétale de sésame
20  huile végétale de jojoba
13  beurre de karité

8  lanoline vegetale
6  dicaprylyl carbonate ou autre (coco fractionné, coco caprylate, etc.)

0,5  vitamine E

 

* Patience pour la solubilisation du magnésium stéarate...

 

IMG_0915
L'Hydra Lipstick sous toutes les coutures
Vraiment Emadra, je trouve que tu as vraiment l'œil d'un photographe pour tes compositions 

 

               Les baumes à lèvres en stick sont souvent formulés avec une forte proportion de beurres, surtout de beurres durs comme le cacao. Sur les conseils de Michèle, je me suis orienté vers une formule riche en agents de texture et en huiles (près de 70% de gras mous / fluides !).

Formule plus classique de baume en tube avec des beurres

 

- le sorbitan olivate dans un baume
 

Le sorbitan olivate, c'est la "Cire Olive protection" chez AZ, aussi appelée Olivem 900. Il s'agit d'un ester au point de fusion relativement élevé qui peut aisément remplacer une partie des cires dans un baume.

Le sorbitan olivate semble en outre apporter du glissant et est un excellent solvant pour les pigments et les filtres solaires (dans un rouge à lèvres par exemple)
 

On peut aussi gélifier des huiles avec le sorbitan olivate même si cette propriété est peu évoquée. C'est un gélifiant huileux très efficace s'il est utilisé entre 10 et 30%; le reste étant des huiles liquides (esters et/ou véritables huiles). 

Il semble apporter bien plus d'émollience cutanée qu'un gel huileux au céralan. Le gel huileux obtenu est particulièrement sec au toucher, pénètre très rapidement, même lorsqu'il est formulé avec des huiles au toucher réputé gras (olive par exemple), et laisse la peau délicatement veloutée et non grasse, un rien cireuse peut-être, mais absolument rien de désagréable... au contraire!

Tiens, il faudrait que je vous mette ici la formule qui change tout le temps de mon gel huileux de rasage
 

Le baume à lèvres de Chabou au sorbitan olivate
Le baume à lèvres d'Irène au miel et au sorbitan olivate

 

- Majorer l'hydratation rémanente avec des polyglycérides : lanoline végétale et Céralan (Cera bellina)
 

Les polyglycerols sont en général très émollients et humectants. Dans les émulsions, ils sont également stabilisants.
 

J'ai choisi d'utiliser de la lanoline végétale ou Hydranol (INCI: oleic/linoleic/linolenic polyglycerides).
C'est un émollient protecteur particulièrement efficace pour limiter les pertes hydriques de la peau (la fameuse PIE), plastifiant même, et sa qualité de polyglycéride en fait également un très bon humectant.

Quelques infos à propos de la lanoline dans un baume pour basketteur 
La fiche AZ de la lanoline végétale
La fiche Huiles&Sens de l'hydranol 


J'ai également choisi de m'inspirer d'une formule de Gattefossé qui intègre un polyglycéryl-3 de cire d'acacia, d'huile de jojoba et de cire de tournesol (INCI: acacia decurrens/jojoba/sunflower seed wax/polyglyceryl-3 esters).
J'ai pour ma part choisi le Ceralan ou Cera bellina, qui est un polyglycéryl-3 de cire d'abeille (INCI: polyglycéryl-3 beewax).

Les polyglycéryl-3 sont des esters dont les acides gras libres ont été estérifiés par trois unités de polyglycérol. C'est cette estérification qui les rend émulsifiants (de bas HLB le plus souvent) au contraire des polyglycérides de la lanoline végétale. Les polyglycéryl-3 sont la plupart du temps des émulsifiants E/H. Ils sont humectants et très émollients.

Par ailleurs, le choix du ceralan n'est pas anodin : il est facile à trouver (souvenez-vous que je veux une formule facile à reproduire) et possède une remarquable propriété dans les baumes : il évite la cristalisation intempestive des gras durs ou le suintement des huiles.

C'est aussi un excellent dispersant pour les pigments.

Celles et ceux qui l'ont déjà testé le savent déjà, le céralan donne des textures crémeuses et surtout un toucher satin particulièrement doux. Son effet filmogène, bien que moins perceptible que celui de la véritable cire d'abeille, n'en reste pas moins très efficace.

 

- le magnésium stéarate dans un baume à lèvres


C'est un ingrédient très récurrent dans les baumes à lèvres conventionnels, mais également dans les baumes à lèvres de marques bios. 

Il donne de la cohérence au divers corps gras car c'est un agent liant et donne — j'ose l'espérer — une certaine adhérence du baume aux lèvres. Il est également décrit comme agent lubrifiant et hydratant.

Il est tout à fait facultatif dans ma formule.

D'autres infos sur le magnésium stéarate sur ce blog
Un autre baume au magnésium stéarate pour le massage 
La fiche AZ du magnésium stéarate

 

- Pourquoi je n'ai pas mis de Tegomuls (chez Zinette, Mes Recettes Cosmétiques)

Son INCI: hydrogenated palm glycerides.

Soit le remplaçant idéal à la Lipocire™ A Pastilles de Gattefossé (INCI: hydrogenated palm kernel glycerides (and) hydrogenated palm glycerides).

Il s'agit d'un émulsifiant et agent de texture issu de l'huile de palme (triglycérides hydrogénées) qui apporte un toucher fondant et une grande finesse aux baumes car son point de fusion est relativement bas (50°C environ). Il est également réputé pour améliorer l'étalement et apporter douceur à la peau.

Malheureusement, il semble qu'il ait la réputation de granuler dans les baumes.

J'ai fabriqué un baume de composition presque identique à la formule présentée ci-dessus, mais avec 5% de tegomuls (pour 6% de céralan, 6% de lanoline végétale et 12% de karité). Malheureusement, la surface du baume est très vite devenue rugueuse à l'usage et ç'en devenait très désagréable au contact des lèvres.

Je pense qu'on peut tester avec du beurre de cacao à la place du tegomuls (dans les proportions que je viens de donner) car ils semblent avoir des caractéristiques sensorielles similaires (cf. lien donné ci-dessus).

Si vous testez, ça serait très sympa de venir nous donnez vos impressions ! ;)

 

- le verdict


Avec ma formule telle quelle, on obtient un stick très dur, compact et lisse qui tient en tube sans s'écraser ou fondre quand il reste dans la poche au contact de la chaleur du corps. Il ne semble pas non plus cassant.
 

IMG_0919
On voit parfaitement les stries laissées par le tube


Il fond parfaitement pour déposer sur les lèvres un film suffisant qui dure... dure... c'est étonnant ce qu'il peut persister sur les lèvres.
On n'a absolument pas l'impression d'avoir une motte de beurre sur les lèvres mais plutôt un film qui les protège durablement et ne semble pas se dissoudre au contact de la salive (adhérance due au magnésium stéarate? polyglycérides collant aux lèvres?).
 

La texture reste lisse avec le temps et à l'usage — même intensif —, comme une caresse sur les lèvres. C'est très agréable et on se surprend à en remettre (là, au moment d'écrire par exemple, et même à la à chaque relecture ^_^) pour le simple plaisir du contact du baume qui glisse sans accroche sur les lèvres.
 

L'hydratation semble au rendez-vous puisque les lèvres sont souples et semblent plus denses et lisses au bout d'une semaine d'utilisation seulement. Je mise volontiers sur l'effet protecteur des polyglycérides.

Le baume m'a également été d'une grande aide sur les pistes de ski où il a réglé un problème de lèvres gerçées en un rien de temps.
 

Et, autre chose qui peut être intéressante pour vous mesdames : je pense qu'on peut aisément passer une couche de rouge à lèvres par dessus pour profiter des bienfaits de mon baume sous le maquillage.
Enfin... étant donné que je n'ai jamais mis de rouge à lèvres, je suis mal placer pour donner ce genre de conseil ;)

Comme je suis heureux de ne pas avoir à formuler de baume à lèvree coloré et traitant...


Edit: Après test du baume à lèvres de Michèle à la composition assez proche (voir dans les commentaires pour la formule), je dirais que mon baume manque peut-être de fondant au contact des lèvres (celui de Michèle a un fondant "gourmand", qui ne nécessiste pas plusieurs passages pour déposer le film adéquat). Il est également moins brillant.

 

votre marge de manœuvre


Avec ma formule, on peut très bien jouer sur le fondant du baume sur les lèvres.

Je pense qu'il est aisé d'en ajuster le degré de dureté et de fondant que l'on apprécie pour peu que l'on reste au dessus de 28-29% de gras durs (cires et agents de textures).

Attention également aux cires dures qui peuvent être cassantes en fortes proportions (surtout la carnauba qui, je pense, est déjà en proportion assez élevée). Mais bon, avec le céralan comme liant, on se fait (un peu) moins de souci ;)

J'ai aussi testé avec une forte proportion de gras très durs (18% candelilla, 8 carnauba, 6 sorbitan olivate et 5 céralan) et ça s'est avéré un baume filmogène comme on aime, mais quand même assez sec sur les lèvres et surtout, il manquait de fondant et de glissant au contact des lèvres.

On a de la marge donc...

Et puis vous avez également l'option des 5% de beurre de cacao à tester en remplacement du tegomuls...

À vous de jouer donc !
(mais ne concluez pas trop vite, ces baumes bougent beaucoup au fil des leurs premiers jours de vie...)

 

 

 IMG_0913
De la douceur satin sur les lèvres grâce au ceralan

 

  

Ode à l'utilisation des émulsifiants dans les baumes :
onctuosité, émollience et finesse

 

Ode à l'utilisation d'ester dans les soins cosmétiques

On se limite souvent aux cires pour texturer les baumes, voire à la seule cire d'abeille. Mais, intégrer des émulsifiants et des épaississants dans les baumes peut apporter une grande finesse en matière de texture et peut avoir plusieurs objectifs:

 

augmenter l'effet émollient et protecteur


Je pense au glycéryl stéarate (VE) et au sorbitan olivate (olive protection / olivem 900) qui sont intéressants dans ce sens.

Les faux-beurres maison qui peuvent être fabriqués avec une huile végétale et du glycéryl (mono) stéarate par exemple, entrent également dans cette catégorie.

Exemple de baume utilisant un beurre maison au glycéryl stéarate
Exemple de cérat utilisant un beurre maison

 

- améliorer la texture et la finesse de pénétration


Plutôt que des émulsifiants, je choisis alors des co-émulsifiants/épaississants: alcool cétylique, acide stéarique, cétyl esters, cétyl palmitate...

Ils donnent une finesse absolument épatante même à 2% de la formule, permettent d'alléger la texture même lorsqu'il n'y a que de vraies huiles dedans et non des esters huileux, et réduisent l'effet grassouille lors de la pénétration.

Mais il faut laisser les baumes reposer au moins quelques semaines avant emploi pour leur laisser le temps de mûrir leur texture.

Les baumes au karité et à l'acide stéarique de Venezia
Baume avec cetyl esters
Baume avec alcool cétylique
Baume avec alcool cétéarylique

 

- assouplir les baumes à la cire d'abeille (Édit**)

Comme l'a très justement dit Venezia dans les commentaires, "l'ajout de 2% de lécithine assouplit la cire d'abeille la plus guindée" ^_^

Le baume de nuit de Michèle à la gelée royale et à la lécithine
On peut également croiser les différents agents de textures: le baume de Venezia à la cire d'abeille, à la lécithine et à l'alcool cétéarylique

 

- intégrer les ingrédients sensible à la chaleur à température raisonnable


Ces baumes avec émulsifiants et épaississants durcissent très lentement et sont souvent suffisamment fluides même sous 40°C pour pouvoir intégrer les huiles essentielles et des ingrédients sensibles à une température décente.

 

- intégrer des ingrédients aqueux


Les "émulsifiants" sont (le plus souvent) des acides gras estérifiés. C'est cette estérification qui les rend hydrophiles ou augmente leur caractère hydrophile.
D'où l'intégration de certains ingrédients aqueux (glycérine, teintures, etc.) sans suintement — dans des proportions raisonnables.

Je crois d'ailleurs que Mlk ajoute jusqu'à 10% de teinture dans ses baumes...

Dans les triturations de karité, c'est la forte proportion d'acide stéarique qui assure ce rôle de liant.

Dans mon baume à lèvres, le céralan et le sorbitan olivate pourraient jouer ce rôle mais je n'ai pas trouvé d'ingrédient aqueux intéressant et non sensible à la chaleur (mon baume à lèvres fige trop vite pour pouvoir ajouter un ingrédient sous 40°C).

 

 IMG_0921
Une merveille de finesse ces baumes avec émulsifiants: la preuve en image

 

               Depuis que j'ai découvert les émulsifiants dans les baumes, je m'amuse comme un petit fou. Je crois que sans cette utilisation détournée (l'est-elle vraiment ?), jamais je ne me serais lancé dans la fabrication d'un baume à lèvres car celui que j'utilisais me convenait tout à fait.

Mais je ne reviendrais pour rien au monde en arrière.

Je pense vraiment que les émulsifiants dans les baumes peuvent réconcilier un homme avec le gras ;)

Et si j'avais su plus tôt à quel point il peut être gratifiant de réussir un baume à lèvres qui me convienne en tout point, j'aurais sauté le pas plus tôt !


*
*   *

Mince, à l'écriture, j'avais l'impression d'avoir été court et succint...

:(

 

** les Édit viennent après papotages et réflexions dans les commentaires

 

 

*
*   *

 

Nouvelle version de mon baume à lèvres revisité sur le forum des Céphées :

Babel'Ô, baume à lèvres pour toutes les langues

Baume Glossy Protect

Soins des lèvres

Par cshabou

...pour continuer la saga de l'Olivem 900 :

BGP


Et après Michèle dans un précédent article et Catherine très récemment, je viens vous donner un petit complément sur l’utilisation de  l’Olivem 900, dans un baume à lèvres. C'est bien de préparer la nouvelle saison.1763

Je n’ai bien sûr pas cherché ici l’effet émulsifiant mais la protection et je trouve que ça fonctionne bien.

La dernière version est à la menthe, saveur achetée sur un site Canadien : Un effet Kiss c..l qui décoiffe !

L’huile de ricin donne la brillance, les micas la couleur, le tout fait une bouche de star à l’application et des lèvres réparées en quelques instants.

 

Les ingrédients :

4,5 g de cire d’abeille
3 g de cire de carnauba
2,6 g Olive protection '(Sorbitan olivate)
7,4 g Hv coco
10 g Beurre de Kokum (Garcinia indica)
1 g Monoï
1 g Beurre de Cacao
0,5 g lanoline
10 g Hv Ricin
7,5 g Hv Amandons de pruneaux
0,5 g Aox-Cos ou vit E
Micas bordeaux (Bilby)
Saveur menthe

Ici kokum

 

Le beurre de Kokum est un produit que j'aime beaucoup et que j'utilise souvent. Sa naissance indienne doit y être pour quelque chose. Riche en acides gras saturés, il a une très grande stabilité, et il parvient à être onctueux sans être gras.
Dans les baumes à lèvres, il structure la texture et permet, avec les cires de carnauba et d’abeille,  de les couler dans des tubes, pratiques et hygiéniques. (j’en fais une grande consommation car je les perds tout le temps)

 

Dans la famille des Garcinia

 

  • Garcinia mangostana dont le fruit appelé Mangoustan est considéré comme le meilleur fruit de l’Asie (j’ai goûté, c’est délicieux, indescriptible) Son écorce a des propriétés antiallergiques qui peuvent être extraites en solutions hydro alcooliques. 

  • Garcinia Canbogia est présenté comme un “mange graisse” grâce à l’extraction de l’acide hydroxycitrique à partir de l’écorce (les résultats chez l’homme sont mitigés !)

  • Garcinia Indica nous donne le beurre de Kokum. Il est un atout important en cosmétique car il restaure l’élasticité de la peau, tout indiqué dans les soins pour les lèvres.

Ces trois espèces sont utilisées en médecine asiatique depuis longtemps comme anti-inflammatoires, anti-microbiens ainsi que pour différents problèmes intestinaux. La recherche continue sur d’autres espèces qui auraient de possibles propriétés anti-virales.

273

Baume pour lèvres au calendula (tubes ou pots)

Soins des lèvres

Par atelierdemichele

          Et voilà ma dernière formule de baume pour les lèvres.

Elle contient de l'extrait de calendula sur huile de coco fractionnée qui est très concentré en actifs apaisants et cicatrisants.
Cette formule peut se couler en pots ou en tubes selon le désir de chacun.

cosm_to_063

 

          Comme les démaquillants, les textures des crèmes, je trouve que les baumes pour lèvres sont très personnels et rendent le consommateur exigeant:

- il y a les adeptes du tube, ceux du pot,

- il y a les adeptes du brillant, un peu sec,

- il y a les adeptes du baume en bâton un peu dur,

- il y a les adeptes du crémeux, bien  gras, qui colle aux lèvres pour longtemps ( j'adore!),

- il y a les adeptes de celui qui peut se mettre sous le rouge à lèvres (j'adore aussi),

- il y a les adeptes du mentholé  (je ne comprend pas comment on peut mettre de la fraîcheur sur ses lèvres alors que c'est l'hiver),

- il y a les adeptes du parfumé bien chimique, les adaptes du naturel, les adeptes du fruité, du miel...
 

cosm_to_067cosm_to_068


Je préfère personnellement les baumes en tubes et j'en fabrique des tonnes pour notre usage familial.

Mes fils peuvent en mettre dans toutes les poches, mon dernier aime en mettre dans sa trousse d'école (je crois qu'il joue avec la molette en douce), je leur en refile tout le temps car ils ne savent jamais où ils les ont mis... Suis-je la seule à avoir ces spécimen à la maison?

A la fin de l'année, en remisant impers, manteaux et cartables, je suis horrifiée de l'état dans lequel finissent ces tubes: ils sont gras, collés au capuchon, écrasés, pleins de poussière.
Bref, je dois les jeter vu le travail et l'énergie que ça demande de nettoyer et récupérer ces tubes.

          Je pose des tubes à lèvres partout dans la maison et dans tous mes sacs (comment ça j'en ai trop et j'utilise toujours le même?!).

Celles qui ont les lèvres constitutionnellement sèches comprennent cette obsession à en avoir partout.

         

          Depuis quelques années, je fabrique des baumes en barre pour les mains que j'utilise aussi pour les lèvres car c'est la formule qui leur convient le mieux.

En général je les coule dans de petits moules pour les mains et j'en mets aussi dans les tubes.
Une seule manipulation et c'est efficace.

baumes_en_barre

 

Je fais un copier/coller de la formule que j'avais donnée sur les Plaisirs de kimitsu:
 

"J'avais préparé il y a quelques temps des baumes pour les mains en barre, très pratiques avec:

- 120g de gras durs (50g cire abeille, 40g beurre de cacao, 30g de beurre de karité)
- 60g d'huiles (20g macérat de calendula, 20g huile de moringa, 10g de rosier muscat, 10g HV germes de blé)
- 4 capsules de vit E
- 9g arrow root (ou amidon)
- HE palmarosa(7gttes), ciste ladanière (2gttes), hélichryse italienne (3 gttes),mandarine (20gttes) petit grain bigarade(3 gttes) carotte (3 gttes)

1) introduire dans l'ordre dans un bécher l'arrow root, les gras durs et faire chauffer au bain marie.
Mélanger dès qu'ils commencent à fondre et ajouter les huiles fluides sauf rose musquée et germes de blé qui ne doivent pas chauffer

2) bien mélanger et incorporer les huiles fragiles et les HE à 40° environ

3) Couler rapidement dans des moules individuels.

Laisser refroidir 1 journée et démouler.


Cela donne des baumes en barre, au toucher sec grâce à l'arrow-root (ou l'amidon) et plus pratiques qu'un baume en pot.

- le ciste est cicatrisant,
- l'hélichryse lutte contre les hématomes et la couperose,
- le palmarosa est bon pour toutes les affections cutanées,
- la mandarine pour le parfum (attention au soleil), les peaux sèches et est cicatrisant. En l'appliquant, on sent la bonne odeur qui calme aussi.
- la carotte pour les peaux sèches,
- le petit grain bigarade est cicatrisant, anti-inflammatoire et permet de lutter contre les tâches de vieillesse.

Tu peux jouer avec les ingrédients mais la cire d'abeille est indispensable pour durcir ta barre.

En plus ça plait beaucoup !"



Je ne change plus cette formule et je laisse les barres sécher à l'air libre.


         
          Voici les quelques critères indispensables à mon goût pour avoir un bon baume pour les lèvres:

* pour l'architecture, il faut:

- du beurre de cacao
- de la cire d'abeille
- un bon anti-oxydant

* pour traiter, il faut:

- de bons beurres (karité, coco, avocat...)
- de bonnes huiles nourrissantes (j'adore le moringa, olive, tournesol...)
- quelques actifs (bisabolol, allantoïne, D Panthenol, miel...)

* pour la brillance et la glissabilité, il faut:

- du jojoba
- du ricin
- du bisabolol à nouveau


D'autres cires  (carnauba, candellila...) peuvent être intéressantes à considérer pour leur dureté quand on veut forcer sur les beurres mous.
Je pense qu'il faut se limiter à 2/3% en association avec la cire d'abeille et du jojoba car elles sont assez sèches à appliquer, ce qui n'est pas très confortable pour les lèvres.

Les végétariens les apprécient dans leurs formules car elles sont d'origine végétale et remplacent alors la cire d'abeille.

         
          Le plus compliqué, me semble t-il, est de trouver la bonne proportion à fabriquer pour ne pas se retrouver avec trop de baumes.
Sachant qu'un tube pèse environ 5g il faut donc jouer de prudence ou faire à la fois des pots et des tubes; les pots servant ensuite de réserve pour fabriquer de nouveaux tubes si nécessaire et si la formule supporte le réchauffage.

Avec 60g, on fait environ 10/12 tubes.
Avec cette formule, j'ai fait à la fois des tubes et des pots pour offrir.

cosm_to_064

          Voici quelques idées de baumes tout simples, pour les lèvres chez Profiteresse, chez Venezia et chez Pat.


Formule du baume pour lèvres au calendula

Pour cette fois, j'ai totalement révolutionné mes proportions habituelles. Ne cherchez pas pourquoi...

- 16g beurre de cacao bio
- 12g beurre d'avocat bio

- 12g macérat de calendula/coco fractionné
- 8g macérat de vanille bourbon sur jojoba/onagre bio (belle idée piquée à Venezia)
- 4g macérat de lavande sur jojoba bio

- 4g cire de jojoba
- 2g cire d'abeille blanche en pastilles
- 0.8g alcool cétéarylique

- 1g D Panthénol (provit B5 pour l'hydratation et l'effet anti-inflammatoire utile aux lèvres gercées)
- 0.2g anti-oxydant antiox-Cos
(Il y a de l'antioxydant dans chacun des macérats).


Cette formule donne un baume crémeux, qui glisse bien sur les lèvres avec un léger effet brillant.
Il me manque personnellement un peu plus de cires et d'huiles traitantes pour que ça colle bien aux lèvres ;) mais il traite bien.


          Pour faciliter la mise en tubes, il faut les réunir avec un élastique pour qu'ils tiennent bien debout.
Remettre un tout petit peu de baume s'il se forme une dépression au dessus du tube.

cosm_to_065

Certains baumes ont été parfumés à l'HE de bergamote bergapten-free et un autre au bouchon vert contient un mélange anti-herpès très efficace (tea tree, ravintsara et lavande fine) pour ma belle soeur.

cosm_to_066


          Et vous, avez-vous trouvé votre formule préférée pour lèvres?

          Partie pour fabriquer du "beurre de jojoba" avec des cétyls esters à la place de l'alcool cétéarylique, j'ai dérapé sur un baume fluide que je vais utiliser sur les lèvres.

Je vous livre la formule telle que je viens de la faire. N'ayant pas encore de recul ni sur son utilisation, ni sur l'évolution de la texture à long terme, vos essais seront les bienvenus.
La saga du beurre de cacao se poursuit donc avec une "embeurrée" de coco et cacao pour les lèvres.

100_2725

          J'adore le rouge à lèvres; Avec le mascara il représente pour moi quelques uns des gestes les plus féminins qui soient.

J'applique systématiquement sous mon rouge, un film de baume pour lèvres même avec les rouges faits maison qui ne contiennent pas d'huiles minérales. Avec les enfants nous consommons donc des tonnes de baumes pour lèvres et je mets aussi des baumes en barre pour les mains ... sur les lèvres.

          Je voulais donc fabriquer le "beurre de jojoba" aux cétyls esters pour les intégrer dans des baumes pour lèvres en tubes. Mais c'était sans compter sur l'imagination...

Ce baume ne contient pas de cires dures (abeille, carnauba ou candellila) que je trouve indispensables pour les lèvres sèches. Il ne servira que de "dessous de rouge" ;-) ou de "fond de rouge" ;-) pour celles qui ne mettent pas de "fond de robe", accessoire désuet mais si féminin.

Formule de l'embeurrée coco/cacao

- 15g cétyl esters

- 13g huile de jojoba bio

- 5g beurre de cacao bio

- 5g beurre de coco bio odorant à température ambiante (il doit être mou si votre beurre est de qualité)

- 2g beurre de karité bio

- 10 gouttes de D. Panthénol

- 1 capsule de vit E 500mg


Mode opératoire


- Faire fondre les cétyls esters avec la vit E, le beurre de cacao et le karité.

Verser dans un mortier en inox ou un récipient à fond rond pour pouvoir malaxer l'appareil à la spatule silicone (maryse).

100_2717

Texture gourmande et odorante

- Laisser refroidir sans accélérer ce processus au frigo ou au bain-marie froid. Vous risquez de faire cristalliser les cétyls esters.

- Malaxer régulièrement au cours du refroidissement en ramenant les bords durcis au fond du mortier et en écrasant la pâte contre les parois.

- Une fois le beurre formé, ajouter l'huile de jojoba en mince filet tout en maintenant un malaxage vigoureux à la maryse;

- Ajouter le beurre de coco à la maryse puis le D. Panthénol.

100_2720

La texture change à peine mais l'application sur la peau est plus glissante.

- Couler à l'aide d'une seringue dans des tubes pour gloss.

100_2721

Ce type de baume fluide peut être adapté pour faire un soin plus sophistiqué des lèvres contenant des agents réparateurs (beurres, extrait de calendula, d'argousier...), anti-âge (CO2 rose, huile de rose musquée...) à appliquer le soir au coucher.

C'est le premier jet en somme.

100_2724

Il y a un intrus dans le lot

Ces tubes sont minuscules, ont un embout biseauté pour l'application directe sur les lèvres et vont rejoindre  mon sac à main au milieu l'énorme masse de "choses" qui se trouve dans les sacs à main de toute fille qui se respecte. Vous connaissez ça?

Pour un peu de "fun", je vide le fond d'un de mes tubes de rouge à lèvres dans un peu  d'embeurrée.

100_2722

100_2723

Le peu de pigments incorporé ne permet pas de colorer les lèvres. On obtient une sorte de gloss sans le côté brillant que je trouve un peu vulgaire ou bling-bling pour employer une expression à la mode en ce moment.

La texture devient un peu plus mousseuse (?) en deux heures. Seraient-ce les cétyls esters?

          Le reste du pot sera appliqué tel quel sur la peau car je l'ai parfumé avec un mélange d'huiles essentielles que j'adore. Je l'avais baptisé "voyage à Maurice" pour une personne que j'aime beaucoup.

Mélange "Voyage à Maurice"

En gouttes à fabriquer à l'avance et laisser mûrir

40 lavande fine, 20 Patchouli, 20 ylang extra bio,  12 néroli, 11 santal de Mysore, 10 Menthe des champs.       

100_2726   

Sur la peau, le toucher est étonnant. Il glisse à peine et pénètre à la vitesse de l'éclair alors que sur les lèvres, il forme un film comparable aux baumes au coco.

Bonjour!

Vous m'avez peut-être déjà croisée ailleurs... je viens ici pour répondre à l'invitation de Thomaelle de partager mes recettes.

Comme je suis très impressionnée par ce blog et le niveau qu'on y trouve, j'attendais d'avoir une recette "parfaite" pour oser accepter l'invitation... Et c'est chose faite avec ce baume à lèvres tout simple, mais que je trouve idéal.

(Celles qui me visitent chez moi - Trésors de Lutine - l'ont déjà vu !)

Tout d'abord, mon baume à lèvres idéal devait contenir du beurre de cacao, parce que dans mon vocabulaire de toute petite fille, baume à lèvres et beurre de cacao étaient synonymes... Alors quand j'ai eu dans les mains mon premier pot de beurre de cacao, j'ai commencé mes essais...

Voici le résultat auquel je suis parvenue (pour 8 tubes de 5 mL) :

8 g de beurre de cacao
8 g de beurre de karité
8 g d'huile de coco
8 mL de macérât de calendula (in huile de tournesol)
8 mL de macérât de vanille (in huile de sésame)
6 g de cire d'abeille (jaune, bio, en plaques gaufrées)
2 g de cire de carnauba (pour les sticks uniquement)
2 gouttes d'huile essentielle de lavande vraie (facultatif)

Mode opératoire :
Faire fondre au bain-marie - si possible dans un récipient possédant un bec verseur - en premier lieu uniquement le beurre de karité et la cire de carnauba. Celle-ci fond entre 80 et 86°C ce qui correspond à la température à laquelle le beurre de Karité doit être amené pour ne pas faire de grumeaux lors des changements de température (Merci Blue !). Une fois ce mélange fondu, ajouter beurre de cacao, huile de coco et cire d'abeille et laisser fondre. Sortir du feu et ajouter les huiles fluides, puis éventuellement l'huile essentielle de lavande. Aligner vos tubes à lèvres vides et débouchés (Attention ! Si comme chez moi votre table est recouverte d'une toile cirée, il faut que celle-ci soit bien bien aplatie sinon vos petits tubes tous légers vont se casser la figure - et le pire c'est s'ils ont pleins, mais que le baume n'a pas encore figé...) et poser délicatement le bord de votre récipient sur le bord d'un tube, et couler tout doucement pour remplir le tube... passer au suivant en faisant de même... (si vos sticks proviennent des Folies d'Indigo et que vous ne savez pas comment les utiliser, voir ici) puis revenez au premier, vous verrez qu'il y aura une petite dépression au centre, que vous pouvez re-remplir pour faire plus joli. Laisser les tubes immobiles une petite dizaine de minutes histoire que le baume ait bien bien figé... Rebouchez, c'est prêt!

Observations :

On obtient un baume marron clair, qui sent bon le chocolat. Il est bien ferme, bien lisse, tient bien en stick (même avec des changements de température), et se dépose facilement sur les lèvres, en laissant un film doux et brillant. Et il adoucit et régénère formidablement les lèvres gercées...

Donc voilà, c'est tout doux, tout tendre et ça fait beaucoup de bien, comme un bisou ! D'où le nom...

Quelques notes au sujet de certains ingrédients :

- Le beurre de Cacao.

Vedette de cette recette, je dois avouer que le mien est un beurre marron. Blue a eu la gentillesse de m'expliquer que le beurre de cacao pur est beige, par conséquent le mien contient de la pulpe de cacao, ce qui lui donne sa couleur et son odeur. Il est vrai que dans le mélange fondu on distingue la pulpe, mais le résultat figé est parfaitement homogène. Petite précision pour dire que si vous voulez modifier l'odeur ou la couleur, vous pouvez jouer sur la qualité du beurre de cacao.

- Le beurre de Karité..

Celui-ci a tendance à faire des grumeaux blancs qu'il faut masser pour dissoudre, ce qui est très peu pratique avec le format stick. C'est encore une fois Blue qui est venue à mon secours, en me conseillant de le faire chauffer à 80°C, pour que la fonte soit "totale" et qu'il puisse refroidir de façon uniforme, sans grumeaux. Si le beurre de cacao est la vedette de ce baume, le beurre de karité en est l'éminence grise, puisqu'il est vraiment indispensable pour avoir un réel effet réparateur.

- La cire de Carnauba.

Inutile si vous conditionnez votre baume en pot, elle permet en revanche d'apporter la dureté nécessaire à la tenue du stick. Et en plus, comme elle fond au-delà de 80°C, elle est un bon indicateur de température pour la fonte du Karité...

- La cire d'Abeille.

Je rends ici hommage à Venezia, qui conseille à maintes reprises de porter le plus grand soin au choix de sa cire d'abeille... Je me suis donc offerte de la cire d'abeille jaune (bio), en plaques gaufrées... Et je vous le recommande chaleureusement... A la fois pour sa merveilleuse odeur de miel, sa facilité d'utilisation, et l'onctuosité qu'elle donne aux baumes.

- L'huile essentielle de Lavande vraie.

Elle permet d'améliorer le potentiel réparateur du baume, mais apporte une note olfactive un petit peu acide, que vous pouvez zapper pour une odeur plus gourmande.

Voilà ! En espérant que ça vous aide dans votre propre quête du Baume Idéal !

Baume à lèvres menthe-chocolat, par Pat

Soins des lèvres

Par Thomaelle

A force de prendre vos recettes, je me suis sentie redevable et il fallait que je vous en offre une à mon tour !
Je suis encore novice dans la fabrication de cosmétiques m
ais j'ai testé celle-ci :

Recette du baume à lèvre d'après Melinda Coss

J'ai remplacé l'he de menthe par de l'orange douce (pour mon fils)

2 cac de cire d'abeille
2 cac de beurre de cacao fondu
2 cac d'huile d'amande douce
1 cac de beurre de karité
3/4 de cac d cacao
4 gouttes de miel
1/2 cac de vitamine E
1 goutte HE de menthe poivrée

Mélanger la cire d'abeille, le beurre de karité, le beurre de cacao et l'huile d'amande douce dans un bain marie et faire fondre à feu doux.
Ajouter le cacao et remuer.
Ajouter le miel et l'huile de vitamine E. Terminer par l'HE.
Verser dans des tubes à baumes et laisser durcir au réfrigérateur.

Baume à lèvres vanille-coco-cacao

Soins des lèvres

Par veneziapetitpois

Sur ce nouveau blog dont le titre et le contenu me ravissent, … abracadabra… je suis devenue Veneziapetitpois, le nom de Venezia étant déjà pris. Un mix de mon pseudo internet avec le titre de mon blog Princesse au petit pois. (Je n'ai quand même pas osé Princesse Venezia… ).

La recette du baume vanille-coco-cacao, sans karité, semble minimaliste. Mais le résultat est particulièrement suave, et le produit très hydratant. C’est très facile à réaliser. Il faut juste préparer à l’avance l’huile à la vanille.

Préparation de l’huile à la vanille

Pour 30g d’huile:
25 g d’huile de jojoba, qui ne rancit pas et n’a pas d’odeur.
5g d’une autre huile choisie pour ses propriétés thérapeutiques, en veillant à en retenir une qui ne soit pas trop parfumée. Je prends de l’huile d’onagre, hydratante, anti-eczema, etc. .
1 baton de vanille coupé en morceaux et ouvert en deux. Outre ses vertus euphorisantes, la vanille aurait aussi, entre autres,  des propriétés anti-bactériennes.
3 gouttes d’AOX Cos (anti oxydant). A défaut, un peu de vitamine E .

Placer le tout dans un flacon de verre, en essayant d’en trouver un qui corresponde au volume mis à macérer, la présence d’air accélèrant l’oxydation. Enfermer le flacon dans une poche de papier kraft pour éviter l’oxydation dûe à la lumière. L’hiver, le poser sur un radiateur. L’été, sur un rebord de fenètre. Filtrer au bout de trois semaines environ. J’utilise un filtre à café en maille nylon très très fine. L’odeur de la vanille doit être très nette.

Préparation du baume

Ma recette de base pour des baumes très onctueux:
3,5 parts de beurre ou d’huile solide (dans les pays tempérés, je compte l’huile de coco pour une huile solide car elle l’est à température ambiante).
3 parts d’huile liquide
1 part de cire d’abeille (pour de petites quantités, j’utilise de la cire en plaque, très fine et facile à couper). 

Pour cette recette donc:
30g huile de coco
5g beurre de cacao (le bio que j’utilise sent vraiment le chocolat)
30g d’huile à la vanille
10g cire d’abeille.

Protéger le plan de travail d'une feuille de papier sulfurisé. Utiliser des ustensiles et des récipients stérilisés. Tout passer à l’alcool avant les manipulations et bien se laver les mains. Préparer à l'avance les récipients dans lesquels on versera les baumes.
Liquéfier l’huile de coco en plaçant le flacon au bain marie doux. Le secouer de temps en temps pour accélérer.

Dans un bol en pyrex (ou en acier, mon matériau préféré. L’acier, très conducteur, chauffe et refroidit très vite), placer la cire pesée et un soupçon d’huile de coco (pesée) qui facilite l’opération. Mettre le bol au bain marie. Démarrer à l’eau froide. Touiller régulièrement avec une baguette de porcelaine par exemple. Quand la cire a fondu, éteindre. Ajouter le beurre de cacao et touiller.

Comme j’ai une balance qui tare, j’ajoute au fur et à mesure les ingrédients dans le bol. Je les intégre dans l’ordre de leur point de fusion, du plus haut (la cire) au plus bas (l’huile à la vanille).
Si le beurre de cacao ne fond pas assez vite, rallumer le feu. Le tout est de chauffer le moins possible les ingrédients pour limiter l’oxydation. Rajouter l’huile de coco tiéde, puis l’huile à la vanille. On peut éventuellement la faire tiédir en posant le flacon dans un bol d’eau tiéde. Si elle est trop froide, le mélange fige très (trop) vite. Touiller s’il le faut avec un petit fouet.

Quand tout est mélangé, verser sans attendre dans les récipients. Après avoir versé, prendre la peine de tapoter chaque récipient sur le plan de travail pour éliminer les bulles d’air. Dés que le baume a figé, fermer les boites. Etiqueter. 

Comme il y a un anti oxydant dans l’huile à la vanille, je n’ajoute rien. Je choisis des petits récipients qui ferment bien pour limiter (une fois de plus… ) l’oxydation.