"Laboutik Ducor": Beurre corporel à la framboise

Soins du corps

Par atelierdemichele

           Promis, j'arrête bientôt avec les micas!
Et j'arrête aussi les olivem et le karité.

   ;o)   :o))

Quand j'ai vu ça chez Eauderose, j'ai tout de suite eu envie de tester comme elle, plein de choses dans une copie de beurre corporel de la célèbre "boutique du corps".

J'expérimente quelques nouveautés pour moi avec les émulsifiants et l'huile végétale de base couplée à du beurre de karité nilotica.

cosm_to_013

 

*** L'huile de pépins de framboise

Elle est anti-oxydante et anti-inflammatoire.
Composée de plusieurs tocophérols (vitamines E) et  de vitamine A, elle n'a pas l'odeur qu'évoquent toutes les huiles de pépins ou de noyau de fruits (abricot, mangue, fruit de la passion, pépins de fraises...).

L'huile contient beaucoup d'acides gras omégas 3 et 6 et est très intéressante comme réparateur cutané.

Elle est pressée à froid et non raffinée. Son odeur est donc assez prégnante et doit être masquée après la fabrication.
 

*** L'extrait CO2 de framboise

Il est également anti-oxydant et riche en gamma-tocophérols pour compléter les tocophérols de l'huile végétale correspondante.
Il est intéressant dans les soins pour peaux matures.

Ce CO2 est légèrement jaune donc il ne masque pas trop la couleur de base de la crème comme les CO2 d'argousier, de calendula  ou de carotte qui ont joué des tours à Eauderose.

cosm_to_004


***
L'alcool béhénylique

comme épaississant, co-émulsifiant et stabilisant.

Je le teste pour la première fois et je ne saurai dire ce qu'il a de bien particulier par rapport à l'alcool cétéarylique ...


***
L'olivem 800

Un cousin de l'olivem 1000 que j'utilise énormément.
Il est moins "naturel" que ce dernier car c'est un cétéareth-6 olivate.

Il a pour particularité de ne pas épaissir et de permettre des émulsions très fluides voire sprayables si on ne le couple pas avec un épaississant.

Il se présente aussi en paillettes blanches et l'émulsion se fait à haute température (70/75°).
J'ai choisi l'olivem 800 car dans la copie de ces beurres, le toucher "conventionnel" est important surtout si l'on n'utilise pas de dérivés siliconés.

Alcool béhénylique et Olivem 800 se trouvent outre-atlantique ou chez Missmiss en France.

 

cosm_to_012

 

Blandine a essayé avec du BTMS certainement pour cette raison là.

          Si vous n'avez pas d'olivem 800 mais du BTMS, voici une version générale que j'avais bien aimée et baptisée:

beurre corporel ZEBODICHOP en grammes:

- Phase huileuse: 6 BTMS, 2 emulsifan CB (ou polawax ou cire n°1), 8 HV très fines (squalane, coco fractionné), 6 karité
- Phase aqueuse: 73.5 eau et/ou hydrolat, 3 glycérine
- 3è phase: 0.5 conservateur, 1 HE

Emulsification à 70/75°
Ne pas oublier de rectifier l'eau perdue par évaporation pour retrouver un beurre souple.


         

*** Huiles essentielles

Je voulais un mélange suffisamment odorant pour couvrir l'odeur de la crème de départ. Il fallait donc des huiles puissantes.

Et si possible une odeur évocatrice de fruit, à défaut de framboise...

C'est une challenge que je ne pense pas avoir gagné pour le moment malgré les indications trouvées sur ce site d'aromathérapie.

Il s'agit d'un mélange supposé avoir l'odeur du Bubble gum:

- 4 parts  de pamplemousse
- 2 parts d'ylang ylang
- 1 part  d'eucalyptus radiata

En considérant qu'une part faisait une goutte, j'en ai préparé 70 gouttes et j'ai mis 60 gouttes du mélange (donc 2g) dans mes 100g de beurre corporel.

Sur une touche de parfumeur, ça fonctionne assez bien mais dans l'émulsion, pour l'instant ce n'est pas encore ça.

On obtient une  odeur douce sur fond fleuri que j'aime assez mais qui ne me fait pas penser au bubble gum ou alors ce serait un bubble naturel, pas du tout chimique  ;-)

Le parfum des huiles essentielles évolue toujours dans le temps et mon beurre corporel vient d'être fabriqué donc gardons l'espoir!

cosm_to_005
Un merci spécial à Malégria grâce à qui je peux centrer mes images.
Enfin, ça marche et c'est plus beau ...


Formule de LABOUTIK DUCOR, beurre ottoman

Je rigole toute seule en écrivant ces noms de crèmes . Mon eau de rose n'est malheureusement pas turque ;-))


- Phase aqueuse

45 Eau de source
10 Eau de rose bulgare (clin d'oeil à l'inspiratrice de cette crème)
3 Glycérine végétale bio
1 Allantoïne
0.3 Gomme xanthane

- Phase huileuse

10 Beurre de karité nilotica (riche en oléine)
8 Huile de pépins de framboise
4 Huile de coco fractionné
2 Olivem 800
2 Glycéryl stéarate (VE)
2 Alcool cétéarylique
2 Alcool béhénylique
2 Lanoline végétale: chez Aroma-zone
0.2 Antiox Cos

- Troisième phase

3 NFF (agent hydratant)
2 Huiles essentielles
1 Extrait CO2 de framboise
1 Silicone naturel (extrait de champignons filmogène non occlusif et glissant): Chez Aromantic
1 Arrow-root tamisé
0.5 Conservateur

Acide lactique pour rectifier le pH
Mica violet dilué dans de l'huile de figuier de Barbarie.

Mesures en grammes

cosm_to_007 cosm_to_006

Mode opératoire

- Dans un bécher désinfecté, pesez la phase huileuse et porter à 70/75°.

- Dans un bécher désinfecté, porter l'eau à 37° et former un gel fin avec la gomme xanthane introduite pincée après pincée tout en mixant fortement pour ne pas avoir de grumeaux.

- Ajouter les autres ingrédients de la phase aqueuse et porter à 70/75°.

Une astuce pratique:

En mettant d'abord votre phase huileuse à chauffer, vous aurez le temps de peser et former la phase aqueuse.
Vos deux phases arriveront à peu près au même moment à la bonne température dans le même bain marie.

En outre, vous aurez moins de perte  en eau si cette phase aqueuse chauffe moins longtemps.


- Verser la phase aqueuse dans l'huileuse et mixer pendant 3 minutes pour former l'émulsion qui prend très rapidement.

- Faire refroidir la crème qui épaissit alors fortement et mélanger à la spatule souple.

- Rectifier la perte en eau si besoin est et ajouter la troisième phase à froid.

 

*** La surprise du siècle

Le mica violet ne colore presque pas la crème, même en en rajoutant une rasade pincée!

cosm_to_008
La crème est presque incolore (?)
 

J'ai donc complété avec de la bonne vieille macération d'orcanette dans du coco fractionné que j'avais prévue sur le comptoir et dont je disais un peu de mal beaucoup de bien il n'y a pas si longtemps!

cosm_to_009
Orcanette ajoutée au goût...
 

La couleur est donc plus parme que violette (bon, c'est vrai que la framboise n'est pas violette mais je voulais tant une crème violette! Mlk, à toi de tester, ce n'est peut-être pas foutu!).

 

*** La phototoxicité de l'HE de pamplemousse

L'IFRA préconise d'utiliser moins de 4% de cette HE dans les produits destinés à rester sur la peau pour éviter la photosensibilité.

Pour 100g de crème, il faudrait donc moins de 4g d'HE de pamplemousse soit 120gttes.

J'ai mis 2g d'HE (7 parts) au total dans 100g de beurre corporel dont 4 parts d'HE de pamplemousse.

1 part correspond à 2g/7 soit 0.28g environ. Donc 0.28x4 soit 1.14g d'HE de pamplemousse donc moins des 4g maximum.

 

On peut aussi faire un autre calcul pour savoir en gouttes ce que cela donnerait.

On considére qu'une goutte d'HE pèse 0.033g. J'ai 1.14g de pamplemousse donc 1.14/0.033 donnent 34.54 gouttes.

Or j'avais mis 40gttes de pamplemousse dans les 70gttes du mélange. En en prélevant 60gttes j'ai donc prélevé 60x40/70 soit 34.28gttes de pamplemousse.

On retombe approximativement sur le même nombre de gouttes (34 et des poussières) soit moins des 120 maximum.

Désolée pour ces calculs indigestes...

La phototoxicité dépend également de votre phototype donc la prudence s'impose de toutes les manières. Ne courez tout de même pas prendre un bain de soleil avec ce type de crème...

cosm_to_010 

           Malgré la déception visuelle, la texture est agréable, douce et glissante. L'émulsion nourrit bien la peau et est parfaite comme beurre corporel de printemps.

La boutique du corps a encore de beaux jours devant elle avec ses crèmes de toutes les couleurs...


Autour du chaudron

    Ravie de ce bombardement de recette Michele, tu es tres inspirée en ce moment. Ta texture semble tres fine et particulièrement légère si on considère le pourcentage d´épaississants de ta formule. Est-ce une impression ? (je suis bluffée, et pourtant je formule aussi parfois avec des emulsifiants non-épaississants)

    Bien contente de te voir intégrer une bonne dose de pamplemousse sans terreur de la photosensibilisation que je n´ai jamais observée avec cette HE, meme sous le grand soleil du Pérou, dans les proportions que l´on utilise pour nos préparations.

    N´arrete pas le karité ni les micas, tes expérimentations sont un plaisir.

    Posté par malegria le 18 avril 2009 à 21:47
  • J'ai adoré le nom de ta crème ... et je trouve la formule très intéressante. C'est bizarre, j'ai toujours une certaine réticence à utiliser la gomme xanthane (comme les autres d'ailleurs). Mais je vais essayer ta recette qui me donnera l'occasion d'étrenner cet Alcool béhénylique.

    En revanche, je vais faire des essais pour l'odeur car j'aimerais trouver autre chose. Je te dirai.
    Mais j'aime la couleur et je dirai même qu'elle m'inspire !

    Merci, tu es particulièrement productive en ce moment ... Continue !

    Posté par Irene le 18 avril 2009 à 22:06
  • Non non Michèle, n'arrête surtout pas !

    Finalement, cette couleur est très délicate, tout comme doit l'être ton beurre.
    J'ai beaucoup aimé le ZEBODYCHOP que tu m'as offert, comme il est terminé depuis fort longtemps, j'attends avec impatience de pouvoir en refaire.

    Merci pour les calculs savants de l'HE de pamplemousse. Clin d'oeil à Malegria...

    Posté par Catherine le 18 avril 2009 à 22:13
  • Oh ! je viens juste d'adapter la formule d'Eau de Rose cet après midi et revoilà une nouvelle !

    Quel régal ces beurres crémés..
    La remarque de Blandine sur la texture fine de ta crème, est elle liée à l'olivem 800 ? Avec l'olivem 1000, la texture serait plus "dense". Mais pour un beurre, ce n'est pas plus mal non ?

    Faut que je tente aussi le BTMS comme Blandine. Rien à faire, j'y pense pas car pour moi BTMS = après shampoing...
    Merci et continue de nous bombarder !

    Posté par patte le 19 avril 2009 à 01:37
  • je suis contente, Michèle, d'être l'inspiratrice de ce beurre. Le nom de ton beurre est des plus ludiques. j'avais en réserve une copie du beurre original mais j'attendais de voir l'épaississement du beurre. je vais augmenter l'alcool cétéarylique. pour l'odeur je vais lui ajouter de l'ha de cassis et de la poudre de framboises pour la couleur(elle s'est compactée à cause de l'humidité et je voulais m'en débarrasser). je suis toutjours à la recherche d'odeurs naturelles pour remplacer les fragrances. je vais aller voir le lien que tu indiques.
    je files au jardin pour l'instant et j'essaie la formule dès que je peux.

    Posté par eau de rose le 19 avril 2009 à 10:02
  • je suis contente, Michèle, d'être l'inspiratrice de ce beurre. Le nom de ton beurre est des plus ludiques. j'avais en réserve une copie du beurre original mais j'attendais de voir l'épaississement du beurre. je vais augmenter l'alcool cétéarylique. pour l'odeur je vais lui ajouter de l'ha de cassis et de la poudre de framboises pour la couleur(elle s'est compactée à cause de l'humidité et je voulais m'en débarrasser). je suis toutjours à la recherche d'odeurs naturelles pour remplacer les fragrances. je vais aller voir le lien que tu indiques.
    je files au jardin pour l'instant et j'essaie la formule dès que je peux.

    Posté par eau de rose le 19 avril 2009 à 10:03
  • Trop beau Michèle le quatuor parme alors continue
    et je rigole avec toi pour le choix du nom
    J'ai testé plein de formules crémeuses pour qui tu sais en son jardin mais avec ma copine lécithine
    bien sûr et avec mica rouge que tu nous a fait découvrir, j'en suis contente assez
    Pour obtenir un mauve je peux tenter un chouia de
    bleu et rouge crois tu? sauf que je n'ai pas de mica bleu, juste de l'indigo qui lui marque la peau
    Oui, aussi la formule de Eau de Rose est très tentante et inspiratrice
    Et alors un super grand merci pour le Pamplemousse que j'aime à la folie et qui ne me fait même pas peur
    A bientôt

    Posté par mlk le 19 avril 2009 à 10:47
  • Comme Cath, ta crème Bodyshop un régal que j'ai partagé avec ma fille en a plus

    Posté par mlk le 19 avril 2009 à 10:48
  • Cela fait quelques temps que je lis des recettes avec de l'olivem que je ne connaissais pas du tout. Et je le retrouve chez toi aussi avec des explications en plus. Merci pour tous ces détails.
    Je te mets en lien sur mon blog.
    Bonne soirée et à bientôt.

    Posté par laetitia le 19 avril 2009 à 21:24
  • Ce beurre de la BOUTIKDUCOR me semble d'une légèreté et d'une onctuosité absolues et la couleur est très réussie, même si j'aurais été curieuse de découvrir une crème violette.
    J'aime beaucoup l'huile de pépins de raisin, c'est un vrai bonheur pour la peau et additionnée d'HE de pamplemousse elle constitue un merveilleux sérum visage lissant et resserant les pores.
    Je n'ai jamais utilisé le BTMS ni l'olivem 800, permettent-ils de donner une texture fluide et consistante à la fois comme semble le montrer ta photo ?
    ZEBODISHOP n'a plus qu'à bien se tenir, car la concurrence me semble rude. Bravo Michèle, c'est toujours un grand moment de bonheur que de découvrir tes recettes.

    Posté par lolitarose le 19 avril 2009 à 21:45
  • Je suis en attente de mica… tu m'as donné le virus…
    … dis donc, si le violet ne veut pas être violet, où va-t'on? L'as-tu acheté au même endroit que le bleu?

    Je me suis convertie à l'huile de pépins de framboise que j'avais découverte, il y a dejà un moment sur un site anglais disparu. j'en ai retrouvé ailleurs et je la trouve merveilleusement anti inflammatoire. Quant au CO2 de framboise, je ne savais pas que ça existait; super…
    pour le reste, emulsifiants and co, sniff, pour l'instant, je fais l'impasse…

    Posté par venezia le 20 avril 2009 à 14:13
  • Malegria,

    Je viens de vérifier dans une boutique: leur beurre est un peu plus ferme mais a une pénétration presque immédiate.
    Je trouve en celà que la formule du "zebodichop" est plus proche mais j'avais pris du karité du Bénin et non du nilotica.

    La crème "boutik ducor" est plus fine même si elle ne coule pas du tout.
    Je crois bien que le béhényl alcool donne cette impression que c'est épais alors que ça ne l'est pas. Les cétyl esters donnent ça aussi.
    J'ai du mal à définir cet aspect très proche des crèmes conventionnelles.

    Si je devais la reformuler pour m'approcher au mieux de l'original:
    - je mettrai du beurre de karité ouest africain plus riche en acide stéarique
    - je mettrai 3% de VE qui apporte aussi un peu de stéarate.

    - Irène,
    Il me semble t'avoir déjà lue à propos de la xanthane en émulsion.
    C'est dommage car je trouve qu'elle contribue vraiment à stabiliser les émulsions à condition de rester dans les 0.2 à 0.3% sinon, ça colle.

    Voudrais-tu venir écrire sur Potion tes formules? Ce serait intéressant de connaitre tes crèmes. Quand tu veux...

    - Catherine,
    Tu ne crois tout de même pas que je peux arrêter. Promesse "d'ivrogne de cosméto"..

    - Patte,
    Effectivement, l'olivem 800 n'apporte pas du tout de stéarate et cela ne donne pas le côté épais de l'olivem 1000.
    Je le trouve néanmoins utile pour obtenir ce toucher conventionnel que ne donne pas le 1000.

    Quant au BTMS, j'ai découvert dans ma version "zebodichop" qu'il pouvait tout à fait donner autre chose que le côté glissant des après-shampooings.
    Il est important de l'accompagner d'un autre émulsifiant et de karité pour retirer cet aspect là.
    J'avais testé une formule d'émulsion donnée par "of a simple nature" et j'avais détesté ce côté là dans une crème.

    - Eauderose,
    Je serai ravie de voir ton beurre à la framboise.
    Je suis retournée dans la boutique tout à l'heure les tester.

    Je n'avais pas réalisé qu'il y en avait de 2 sortes. Ceux au beurre de cacao par exemple sont plus épais encore.

    -Mlk,
    Je pense que je vais refaire un autre beurre à partir de ces deux tests.

    Peut-être ne faudrait-il pas complètement éliminer les pigments pour colorer mais faire attention pour ne pas que ça tâche.

    Certains micas doivent être moins dosés en pigments.

    - Merci Laetitia.

    - Lolitarose,
    Le BTMS contient un épaississant. C'est du behentrimonium methosulfate, agent conditionneur et de l'alcool cétéarylique.

    L'olivem 800 ne contient pas d'épaississant donc leurs comportements sont vraiment différents.
    Dans cette formule, j'aime bien la légèreté alors que ça semble bien nourrissant.

    - Venezia,
    Je te renvoie le qualiticatif de tentatrice car je l'ai achetée après t'avoir entendue la vanter.

    J'ai acheté le CO2 de framboise aussi chez macosmetoperso, fournisseur découvert grâce aux demandes de Catherine.

    J'ai un peu de mal à faire la part des choses car en ce moment, avec les cadeaux de crèmes et laits corporels PPP et Mlk, plus ce que je fabrique...

    c'est sûr, j'ai une belle peau mais je ne sais pas grâce à qui )

    Tous mes micas viennent de chez Bilby.

    Surtout fais bien l'impasse ;-(

    Posté par michele le 20 avril 2009 à 18:08
  • toujours aussi soignées et inspirantes tes recettes, quel talent !

    Posté par Mélisse le 20 avril 2009 à 18:58
  • Michèle, je suis, comme toujours, bluffé par tant d'ingéniosité. Je viens de lire tes commentaires, et une question me vient : as-tu essayer de combiner le BTMS, le karité et l'Olivem 800 ?

    Posté par Yulaan le 20 avril 2009 à 21:23
  • Michèle, je te suis reconnaissante de ta proposition et quand j'estimerai avoir fait quelque chose qui mérite - ou mériterait - d'être publié ici - je te l'indiquerai avec plaisir.

    Posté par Irene le 21 avril 2009 à 11:42
  • Michèle, surout n'arrête pas tes essais colorés ou/et autres... Tu te fais rire toute seule mais tu m'as fait rire aussi! Bon, relecture obligée car tu apportes de nouveaux ingrédients dans cette recette. Tes photos sont mainteant centrées mais les dates loufoques ont disparues... dommage!

    Posté par Loulou le 21 avril 2009 à 14:48
  • - Merci Mélisse pour tes compliments.

    - Yulaan, non je n'ai pas essayé ce mélange.
    Pour avoir regardé à nouveau le toucher des beurres originaux, c'est assurément le BTMS qui semble donner le meilleur résultat.
    L'association avec d'autres émulsifiants me parait indispensable et pourquoi pas l'olivem 800, effectivement?
    Tu me tentes, là...

    - Irène, je trouve toujours intéressant de voir comment d'autres personnes font et ça mérite le détour. Quand tu veux donc.

    - Loulou, c'est un nouvel appareil photo dont je ne connais pas les subtilités.

    On achète un appareil photo et on nous vend une moissonneuse batteuse avec!
    Les dates loufoques m'affolaient un peu mais là elles manqueraient presque...

    Posté par michele le 24 avril 2009 à 09:20
  • Michèle, j'ai bien aimé le petit pot du Zebodichop que tu m'as envoyé ; je l'ai trouvé un peu liquide (sans doute à cause de la chaleur ici) et je viens de faire un essai avec :

    76,5 eau + ha + glycérine

    6 BTMS
    2 OLIVEM 800
    3 VE
    2 SQUALANE
    2 JOJOBA
    4 COCO FRACTIONNE
    6 KARITE DU BENIN

    Je ne connais pas le beurre imité et je ne peux comparer avec l'original mais je trouve le résultat très satisfaisant.
    J'ai obtenu un produit ayant vraiment une texture de beurre, un peu épais (un poil trop épais) mais fin en même temps, qui pénètre immédiatement mais avec un léger "glissé", contrairement à la version reçue.

    J'aime bien....

    Posté par Catherine le 03 mai 2009 à 11:39

Commenter l'article