CératBobo

CératBobo & SOS petits bobos

C_ratBobo


Je n'ai pas débaptisé mon gel, qui attendait sagement dans les coulisses son tour d'être posté, j'en ai adapté la formule car ces bobos me semblent parler du naufrage de tout un pays, qui se répète indéfiniment pour des humains déjà éprouvés et qui n'en peuvent plus.
Une montagne d'absurdité que je bous d'aller escalader.
Un pays qui régulièrement les rejette mais comment le quitter ? Ceux qui veulent ne le peuvent pas, ceux qui ne voulaient pas sont partis.
Ils ont bobo, au corps, au cœur, à l'âme et pour la plupart, rien pour les apaiser.

A toi, Michèle, qui avec une cuillère de karité a rappelé à tout le monde de ne pas oublier Haïti. Notre chaine est solide, elle relie les continents et portera l'énergie que nous partageons ici.
A vous, juste un instant pour réfléchir à ce qui se passe un peu plus loin ; apprenez à vos enfants que notre responsabilité est de soigner les bobos de tout le monde et de la même façon.

J'ai transformé ma recette cet après-midi de "gel petits bobos" (que vous trouverez à la suite) en cérat pour y inclure le beurre de karité, imaginant un instant que mes mains tartinent tendrement les bobos.

15 g de beurre de Karité de Moune
15 g de macérât de Millepertuis de Moune
2 g de teinture de propolis
2,5 g d'extrait de saule
2 g d'extrait de santal
6 g d'aloé véra en gel
3 g d'acide stéarique
6 g de cire d'abeille
2 g de cire de carnauba de Loulou
3 gel de vit E
100 gttes du mélange d'huiles essentielles listé plus bas

 Il permet d'étaler sans frotter. Il tient bien à la peau et "filme" la partie concernée.
C'est un cérat pansement, comme ma fille racontait hier à mes amis : "enfants, quand nous avions mal, maman nous mettait un pansement et tout de suite, ça allait mieux. Je continue, d'ailleurs" !

J'ai préféré ne pas  dissocier les deux articles malgré le ton léger du second car ils ont la même base et surtout  parce que je pense que c'est tout à fait d'actualité : la cuillère de karité fait partie de ces amours là...


SOS petits bobos

J'adore chercher, découvrir et avec les produits self woman made, je m'interroge, tourne, recule et je FAIS, ravie, mais toujours un peu inquiète.
Mais curieusement,  il y a une chose pour laquelle je n'ai aucun doute, c'est lorsque j'élabore un produit de soin. (à tort sans doute, mais là je fonce et attend tranquillement les retours) Un peu le chevalier blanc, investi d'une mission, qui penserait que l'action de soigner, la compassion, le désir de venir en aide, serait au moins aussi important que le soin. Mes mains me démangent et hop, j'enfourche mon destrier. Les idées me viennent seules, elles dégringolent de mon cerveau à mes doigts pour agiter le stylo. En bas de la page, mon être sensé reprend conscience, lit avec attention, fait des recherches, envisage des proportions et se prépare à 1) recopier la formule dans un langage connu 2) mettre en œuvre casseroles et ingrédients, pour voir si, par hasard, ce serait cohérent.
Bon, vous vous dites, elle nous enquiquine, elle fait durer le plaisir, nous on veut du concret ou rien. Oui, mais mon moi malicieux et coquin, joue exprès à vous faire languir avec quelques considérations philosophiques, sinon il suffirait d'écrire le titre, la recette et basta.
Alors on reprend.
La plupart des gens croient dur comme du fer que la substance naturelle ou chimique, connue avec telle ou telle propriété sur ceci ou cela, va les soigner et les guérir. Ce n'est pas faux, bien sûr, sinon au moins les médecins et les pharmaciens auraient disparus de la planète depuis longtemps, le ciel nous en garde !
L'avantage que nous avons, vous et moi, c'est de savoir reconnaitre, préparer et mélanger certains de ces ingrédients. Jusque là, tout va bien. La où ça se corse, c'est que vous et moi, donnons ces préparations le plus souvent à nos proches, notre famille, nos amis. Des gens que nous aimons.
Et tout est changé car vous aurez ajouté l'amour à l'effet thérapeutique certain (ou incertain) de ce que vous donnez.
Je ne fais pas partie d'une secte, hein ? mais le regard que j'ai maintenant sur la vie a changé et, même si je respecte profondément la pensée des autres, je professe avec virulence que ce qui fait la différence, c'est l'amour, l'Amour, les amours. (et ben, dis donc, j'ai cru que je n'irai pas jusqu'au bout ;o))

Alors, vous êtes prêts, prêtes, mes amours ?

Nous disions donc, 100 gr d'entrecôte, de la salade, du chocolat... non, c'est ma liste de courses.

Le gel SOS petits bobos : mettez-le dans un tout petit flacon pour l'avoir sous la main la plupart du temps. Écorchures, égratignures, petites brulures, piqures d'insectes, petit choc, etc, chaque fois que vous voudrez apaiser, désinfecter, cicatriser, calmer, un seul geste : SOS (qui a dit que j'avais besoin d'un coach pour me vendre ?)

Propolis tout juste sorti de la ruchePropolis

J'ai choisi :

  1. une teinture mère de propolis, la protectrice de la ruche, cicatrisante, anti-infectieuse, anti-inflammatoire, avec un petit pouvoir anesthésiant.
    sur la photo, des morceaux de propolis bruts avant le plongeon dans l'alcool
  2. un extrait d'écorce de saule, plutôt utilisé dans les douleurs rhumatismales mais ici pour son action analgésique et anti-inflammatoire
  3. Un extrait de santal, que je ne retient pas ici pour ses vertus aphrodisiaques mais seulement antiseptique
  4. un macérât de millepertuis sur coco fractionnée qui  calme les brûlures (coup de soleil), régénère, cicatrise, décongestionne, apaise
  5. De l'aloé vera pour son haut pouvoir calmant

Des huiles essentielles :

  • Ciste ladanifère et Cyprès pour leur effet hémostatique
  • Eucalyptus mentholé, tea tree,  anti-bactérien
  • Tanaisie annuelle, anti-prurigineux
  • Menthe poivrée, antalgique
  • lavande fine, anti-inflammatoire
  • Rosalina, cicatrisant et pour l'odeur

J'ai mélangé à 20 gttes de tea tree et 20 gttes de lavande fine, 10 gttes de chacune des autres huiles essentielles.

200 g d'eau de source gélifiée avec 0,5 de xanthane et 0,5 de cellulose
19,2 g de gel d'aloé vera
17,4 g de macérât de millepertuis
2,2 g d'extrait d'écorce de saule
2 g Extrait de santal
3,3 g du mélange d'He
0,9 g de Cosgard

Son odeur est agréable et la couleur, le jour où je l'ai fait, était tendrement pêche grâce au millepertuis et au saule.
Testé aujourd'hui après épilation de la lèvre, ne pique pas, apaise et sent bon sous le nez ! Il suffit de repasser le doigt pour casser l'effet un peu raide qu'il pourrait donner juste au moment où il sèche

.

Sos_bobos


Autour du chaudron

    Chabou et un peu de Moune
    Je connais ton baume sos petits bobos, un concentré d'amour
    que même je ne lirais point la formule
    je sais que tu seras toujours là, pour la refaire avec ton amour à toi
    et nous panser et même si nous avons mal, il suffit de revoir tes yeux brillants de farceuse aimante
    merci Chabou qui pense à panser

    Posté par mlk le 24 janvier 2010 à 22:05
  • Merci Chabou pour ce cérat couplé du gel qui j'aime beaucoup: efficace, fin et qui sent bon.

    Nul doute que le cérat aura la même douceur pour nos amis d'Haïti.
    Merci encore!

    Je modifie l'heure de publication de ton message pour qu'il apparaisse en premier.
    Bises.

    Posté par michele le 24 janvier 2010 à 22:14
  • A vrai dire, Chabou, à vrai dire ... je relirai demain la formule mais ce qui m'a interpelée, intéressée, passionnée, c'est ce que tu dis : l'amour.
    Je dirais la compassion, sans limite, sans exclusive.
    On me l'a dit souvent : qui pourra mesurer la force de guérison de l'intention que l'on met dans un produit, la volonté de soulager.
    Parce que la personne qui souffre a besoin de tout à la fois : l'ingrédient matériel, notre profond désir de l'aider. Veiller à l'odeur, à la texture, tout va ensemble.

    Un grand merci.

    Posté par Irene le 24 janvier 2010 à 22:39
  • Chabou, quel magnifique baume pour les bobos! Ton baume est un beau pansement à lui tout seul mais accompagné de son texte, voilà un baume qui non seulement soulage les bobos mais qui aussi soulage l'âme!

    Posté par Loulou le 25 janvier 2010 à 00:31
  • Ma Chabou, je ne connais pas tes baumes mais je te connais toi et je sais tout l'amour qu'il y a dans ton coeur ; ton poignet a du s'envoler en suivant ton coeur et en plus, il est beau.

    Posté par Catherine le 25 janvier 2010 à 11:01
  • Chabou, tu as beaucoup triché ! Moi un peu avec juste un ajout d'huile végétale ... mais je te pardonne par ton cérat SOS est si abouti et avec la couleur qu'il faut.
    Une très belle recette et tellement de cœur ...

    Posté par Irene le 25 janvier 2010 à 18:10
  • Ce cérat est magnifique !

    Posté par Nansou le 25 janvier 2010 à 18:16
  • Comment triché, Irène, alors que j'ai passé MON dimanche après-midi à établir une formule de cérat qui tienne la route, à la mettre en œuvre entièrement (je n'ai pas coulé du gel dans de la cire d'abeille, la, ça aurait été tricher) et j'ai pris les photos, et j'ai fini l'article et j'ai fait la vaisselle, et même que j'ai du cérat maintenant et que je ne sais pas quoi en faire, et c'était 20h30 et j'étais sensée me reposer un peu pour reprendre en forme ce matin !
    Deuxio, pas triché non plus sur le défi : un cuillère de karité et une recette autour pour parler d'Haïti. Oulalaaaaa
    Ils sons tous comme toi dans ton pays ? Pauvres de nous, alors !
    Mode plaisanterie, hein !

    Posté par chabou le 25 janvier 2010 à 18:46
  • Aussi a l'aise dans la réalisation d'un magnifique cérat, de l'obtention du mauve orcanette "chabou" que dans la mauvaise foi ! Ah, heureusement que nous savons encore plaisanter ... Bises !

    Posté par Irene le 25 janvier 2010 à 18:58
  • J'aime bien les tricheuses amoureuses
    alors je m'en vais poster un ti baume que je réaliserais aux beaux jours et il me semble que toutes nos belles pensées vontles amener rapidement
    Zou! sur canal blog, à l'envie

    Posté par mlk le 25 janvier 2010 à 19:19
  • Merci, mon Mlkimaine !

    Posté par chabou le 25 janvier 2010 à 19:24
  • Mlkimaime, sinon ça ne veut rien dire ;o))

    Posté par chabou le 25 janvier 2010 à 19:25
  • Je ne connais pas le cérat (tu vas rire ma chabou, mais je n'en ai jamais utilisé ni vu autrement qu'en photo ^_^) mais j'ai reçu un petit flacon de gel et je le trouve fabuleux comme soin traitant pour l'acné ;oP
    Merci beaucoup ! je l'adore.
    Au fait, ça veut dire quoi nola nola ?

    Bisous

    Posté par Yulaan le 27 janvier 2010 à 23:30
  • Le cérat est la façon idéale de mettre une phase aqueuse dans un baume ! On peut y mettre des extraits alcooliques, hydro-glycérinés ... je trouve que c'est bien pour des produits à visée thérapeutique.
    Nola Nola veut dire en basque : comment comment. J'ai trouvé ces deux mots agréables dans ma bouche, ça roule et puis le chant dans lequel ils sont me plait beaucoup, c'est l'Estaca de Lluis Llach traduite en basque. bisous, bisous

    Posté par chabou le 28 janvier 2010 à 20:27
  • Nola Nola, ça fait très marque cosmétique ^_^

    J'adore...

    Bisous en double aussi !

    Posté par Yulaan le 28 janvier 2010 à 23:16

Commenter l'article