Composition de parfums d'été (5) : Agrumes

Senteurs et parfums

Par atelierdemichele

              Le plus difficile de mes petits parfums d'été a été celui que je voulais faire autour des notes d'agrumes.
Si ce sont des senteurs faciles, agréables et toujours réussies, ce sont celles qui sont les moins persistantes puisque ce sont des produits très volatils.

          Les alliances classiques avec le patchouli et le santal en notes de fond, avec la cannelle  ou avec le très classique romarin des Colognes fonctionnent vraiment bien.

D'autres HE peuvent leur être associées comme dans le mélange de Rainbow meadows suivant où à côté de la  lavande et du romarin, apparaissent le basilic, la menthe, les pins, thyms  et eucalyptus plus surprenants ainsi que le cyprès, le gingembre, le lemongrass et le genièvre :

 

Workout Baby Workout Blend
ESSENTIAL OIL PARTS
Basil, Sweet 1
Cypress 2
Eucalyptus, Blue Gum 1
Fir Needle, Siberian 2
Ginger 3
Grapefruit, Pink 4
Juniper Berry 5
Lavender 40/42 7
Lemon 9
Lemongrass 1
Lime 2
Orange, Sweet 2
Peppermint 1
Petitgrain 1
Rosemary 1
Thyme, White 1

 

        Tout est donc possiblement associable aux agrumes qui constituent avec la menthe les notes de tête par excellence, il faut les laisser aller et venir au milieu des autres senteurs. Je me suis laissée guider par des parfums naturels aux agrumes.

J'adore le résultat final qui était formidable avant de le glacer mais qui a considérablement gagné en douceur.

          Il développe un parfum aqueux délicieux mais mon mélange aurait pu compter une proportion plus grande de zestes avec du pamplemousse que j'oublie toujours ainsi que quelques petits grains (vous croyez ça que j'ai oublié d'en mettre dans un parfum aux agrumes?).
La référence aux  agrumes serait peut-être plus nette.

Il est glacé et filtré depuis plusieurs semaines mais je me demande si je ne devrais pas ajouter quelque petit grain histoire de voir comment ça évoluerait.

 

Parfum_Agrumes Merci à Venezia qui m'a offert tous ces flacons à parfums

 

Petit parfum d'été : Agrumes

En gouttes

 16 bergamote
6 orange douce
6 citron
6 mandarine rouge

 6 oranger amer zeste
2 menthe nanah
2 basilic français
4 verveine  exotique (litsée citronnée)

 4 thym saturoides
16 teinture de benjoin
2 lentisque pistachier

 dans 1 flacon brun de 10 ml complété à l'alcool à 96 ou 90°

 

NE PAS SE PARFUMER AVANT EXPOSITION SOLAIRE

 

Mode opératoire

Mélanger les HE, teintures et alcool dans un flacon en verre brun.
Laisser en contact au moins 1 mois à l'abri de la lumière et de la chaleur. Rectifier éventuellement à ce stade et laisser encore en contact quelques semaines.

A chaque modification, il faudra attendre...
Noter toutes les gouttes ajoutées dans un petit carnet si vous avez l'envie de refaire la même composition.

 Glacer une nuit au congélateur pour que les résidus solides se complexent, filtrer et laisser idéalement encore quelques semaines maturer.
Votre parfum est prêt.

 

Teinture de benjoin

1 part de résine de benjoin en poudre
4 parts d'alcool à 90°

Introduire dans un flacon propre, agiter tous les jours sans ouvrir, filtrer au bout de 15j et compléter à 5 parts avec de l'alcool à 90° si l'on en a perdu à la filtration.
Il est indispensable de nettoyer le goulot avec un tampon alcoolisé après chaque prélèvement pour éviter que le bouchon colle. Toutes les résines collent un peu en séchant.

 

         La dilution de ce mélange pourrait très bien se faire avec une teinture d'écorces d'agrumes à filtrer au plus vite sous peine de se retrouver avec une odeur de zestes fermentés.

Il suffit à peine de quelques heures si vos agrumes sont de bonne qualité. Au bout de 2/3 heures, ça peut déjà être très agréable et il vaut mieux filtrer trop tôt que trop tard, le mieux en la matière étant assurément l'ennemi du bien.
Ce sont les teintures qui demandent la plus grande vigilance et un titre alcoolique d'environ 70/80° suffit largement.

 

Les généralités sur la fabrication maison d'un parfum ainsi que les formules de teintures se trouvent sur le message sur le parfum vétiver-lavande. 


Autour du chaudron

  • Agrumes !! Mon amour !! Avec les notes vertes, mes préférées en parfumerie !! Cette synergie là aussi je vais l'essayer, sans nul doute ! Merci Michèle !

    Posté par Sealeha le 17 mai 2011 à 19:44
  • Est ce que ça donne comme une sorte de Cologne à ta façon (sans lavande ni romarin) ou quoi d'autre?

    Ton basilic français m'intrigue beaucoup. Est-il doux? J'ai laissé tomber le tropical depuis un moment car il me saturait les narines et le tulsi ne doit s'utiliser qu'avec parcimonie…
    Quant au lentisque, s'agit-il du Corse?
    C'est une composition méditerranéenne à souhait qui doit embaumer.

    Posté par venezia le 17 mai 2011 à 21:46
  • Que de retard de lecture accumulé... Il va falloir que je fasse une remontée ds le temps ici et sur pas mal de blogs...
    Michèle, j'ai ramené un flacon d'alcool à 90°, ça tombe plutôt bien, non?
    Merci pour le truc du coton alcoolisé, fini les bouchons qui collent.
    L'idée de l'écorce d'agrumes me plaît bcp et en plus vraiment elle est vraiment facile à réaliser.
    Jamais je n'aurais penser mettre de l'huile essentielle de lentisque pistachier ds une eau de toilette...
    Un grand merci Michèle pour cette série qui annonce les chaleurs (ici c'est pas encore vraiment ça... Heureusement que j'ai eu un "chaleureux" avant goût durant qq semaines).

    Posté par Loulou le 17 mai 2011 à 23:49
  • Oups, tout comme Vénézia, ton basilic français m'intrigue.

    Posté par Loulou le 17 mai 2011 à 23:52
  • Roooh,faudra que je m y mette,on n a jamais fini avec les cosmétiques .Merci

    Posté par Médina le 18 mai 2011 à 07:39
  • Méditerranéen à souhait, les pointes de menthe et d'anis m'enchantent, merci, merci !
    Je n'ai plus de résine de benjoin, je vais tenter avec ma teinture en cours pour le wusulan de Venezia.

    Posté par chabou le 18 mai 2011 à 07:53
  • - Sealeha,

    On ne peut pas faire d'erreurs en associant les agrumes à des notes plus aromatiques comme le romarin, lance toi!

    - Venezia,

    Je le trouve très Cologne à la vaporisation sans ce côté herbacé qui vulgarise certains Colognes.
    Je voulais éviter cela en omettant lavande et romarin.

    Puis j'y trouve le côté aqueux et frais que j'ai un peu de mal à décrire car il ne fait référence à aucune sensation autre que celle que donnent certains parfums légers masculins très conventionnels.

    En toute fin, le lentisque pistachier qui va très bien avec le benjoin développe son côté balsamique. J'aime bien.

    C'est un lentisque de feuilles et non de résine comme le mastic que tu m'as offert.
    Je le trouve difficile à utiliser sauf en thérapeutique mais là il est parfait.

    Le basilic français que j'ai mis ici vient de chez Florame.
    C'est du pesto en bouteille

    Tu trouveras le même genre de notes dans le basilic doux à linalol de Myrtea.
    Le basilic exotique que j'utilise vient de Madagascar, il a ce genre de sucré si délicieux qu'on aurait envie d'en abuser.
    Mais il ne faut pas...

    C'est étonnant qu'il te sature, l'utilisais-tu beaucoup?

    - Loulou,

    Bon retour!
    Je ne doute pas des pépites que tu pourrais fabriquer juste avec 3 HE.
    Le basilic français, on aurait pu en prendre rue des Rosiers

    - Médina,

    Si tu veux en finir avec les cosmétiques, ne vient plus par ici ou sur d'autres blogs, on te prendra en otage

    - Chabou,

    Un mélange agrumes/tchourai, quelle audace!
    Ce sera un vrai mélange franco-africain.

    Posté par michele le 18 mai 2011 à 09:06
  • Merci, Michèle, je vais traquer les basilics à linalol.

    Avec ta question, je réalise soudain pourquoi ce basilic-là me sature tant: il est lié à la disparition d'un ami, je m'en frottais le ventre contre des crampes récurrentes liées à sa disparition, il y a quelques années de cela. Ça me fait prendre conscience une fois de plus de l'importance des souvenirs olfactifs! Heureusement que le tulsi est vraiment différent.

    Posté par venezia le 18 mai 2011 à 09:53
  • celui là, il doit te mettre en gaieté, enfin moi, il me rendrait joyeuse, si je ne l'étais
    J'aime beaucoup, ton choix et suis épatée par ta verve parfumesque, du coup cela me chatouille aussi
    les citrus et le vetiver se marie aussi très bien
    il a ce côté terreux qui sensualise les citrus
    mais où avais tu ton petit grain Michèle?
    Coucou Loulou et bisous, tiens cela rime!

    Posté par mlk le 18 mai 2011 à 12:09
  • - Mlk,
    Vas-y, laisse toi chatouiller!

    - Venezia,
    Il y a des odeurs comme cela qui vous fixent sur des instants, pas toujours heureux hélas.

    Allez, j'envoie le prochain parfum histoire d'oublier un peu ces idées là et plonger dans du caramel

    Posté par michele le 18 mai 2011 à 16:18
  • Non pas encore le caramel, l'exotisme d'abord!

    Posté par michele le 18 mai 2011 à 16:18
  • Michèle, je prends en note cette huile essentielle... pour la prochaîne ballade rue des Rosiers!^-^!

    Posté par Loulou le 19 mai 2011 à 13:33
  • Michèle, merci beaucoup pour cet article très intéressant, qui me donne envie d'associer les huiles essentielles aromatisées avec les huiles essentielles d'agrumes.

    Posté par Colchique le 20 mai 2011 à 17:56

Commenter l'article