Savon de beauté bio au lait de jument

Savonnerie

Par atelierdemichele

              Voici une recette de savon au lait de jument et à la citrouille.
Cendrillon s'est trouvée métamorphosée dans une jolie histoire de citrouille, il me semble.
Je vous propose aujourd'hui de nous transformer en princesses grâce à un savon de visage où intervient aussi la citrouille.

 

           Les savons destinés au corps sont des savons tout court, ceux pour le visage sont des savons de beauté ^_^

Ce savon n'est pas très détergent puisqu'il n'est formulé qu'avec des huiles insaturées sans aucun gras choisi pour durcir (karité, palme, cacao...) ou pour favoriser la mousse (coco, babassu...).
J'aime à présent de temps en temps faire mousser la peau du visage surtout en été.

 

Ma formule fétiche de savon-visage est  celle-ci :

- 50% olive
- 30% son de riz
- 20% soja

 

Savon de visage courgeDeux fleurs pour le visage

 

        J'avais couplé deux huiles dans un savon de beauté japonaise à la lie de saké, le lali.

La formule contenait de l'huile de son de riz que je trouve magnifique à saponifier car c'est l'une des rares huiles liquides qui favorise la mousse, trace rapidement et passe souvent par la phase de gel.

Elle contient environ 18% d'acide palmitique qui est intéressante en saponification.
Un must pour fabriquer des savons un peu luxueux et gratifiants tout comme l'huile de camélia.
Elle me semble indispensable des savons pour le visage.

 

         Il y avait aussi de  l'huile de soja dans le savon Lali pour le visage car elle est durcissante au séchage.
Elle donne des savons durables à la mousse très fine.

Si vous la choisissez en version biologique, sa magnifique couleur jaune d'or vous séduira c'est certain, surtout si vous prenez soin de la saponifier avec d'autres huiles jaunes (colza bio, germes de blé, aguaje...).
Son profil d'acides gras est assez proche de celui de l'huile de pépins de courge.

 

       Les huiles de soja et de courge comme l'huile de son de riz et d'autres contiennent pas mal d'acide palmitique qui durcit les savons et stabilise la mousse.
Ce sont donc de bonnes huiles à introduire dans les formules de savons sans huile de palme.

 

  SOJA COURGE
Omégas 9 24 14 à 44
Omégas 6  53 44 à 61
Omégas 3 7 5 à 15
Ac. Palm. 11 6 à 13
Ac. Stéar. 4 5 à 8 

Sources wikipedia

 

             L'huile de pépins de courge  (Curcubita pepo Cucurbitaceae) riche en zinc, bonne pour la prostate des messieurs d'un certain âge est aussi réputée comme huile raffermissante.
Le point sur l'huile de pépins de courge chez Eauderose dans un baume.

J'avais proposé un soin tenseur pour la grossesse avec cette huile que j'apprécie dans les crèmes raffermissantes corporelles ou pour les femmes enceintes.
Cette huile bio a une couleur brun-rougeâtre curieuse et j'avais un peu de crainte en la mélangeant avec une huile jaune.

         

Formule du savon de beauté bio Lait-citrouille

- 50% Huile d'olive bio
- 30% Huile de son de riz bio
- 20% Huile de pépins de courge bio

Soude et lait de jument bio pour un surgras de 6%
Miel d'acacia bio (1 cuillère à café pour 150g d'huiles) à la trace

Savon de visage à la couche mousse Mousse fine après 15 jours de séchage

 

              La trace est apparue assez rapidement grâce au mixer électrique, avec ce poids d'huiles j'ai obtenu 2 savons et un fond de moule pour les tests.

Le miel d'acacia est mis pour la douceur. Très riche en fructose, il apporte un effet hydratant et légèrement antiseptique que j'espère garder après saponification ^_^

Le lait de jument intervient dans la préciosité. Il peut évidemment être remplacé par du lait d'ânesse aux propriétés similaires mais je n'en avais plus au moment de fabriquer ces savons.

Autre savon au lait de jument

 

              Ils ne sont pas parfumés et sont laissés plusieurs semaines à sécher avant l'utilisation.
Ils sont durs au bout de quelques jours.
Deux savons de 120g chacun durent presque une année s'ils sont réservés au visage.

La mousse est notable dès la seconde semaine de séchage, le savon développe un parfum indéfinissable très discret et il nettoie très bien la peau huilée auparavant pour émulsionner le maquillage.
Un second passage permet une mousse plus abondante encore sans déterger la peau.

Et j'adore la couleur caramel adoucie par le lait!

 


Autour du chaudron

    Je ne connaissais pas du tout l'huile de pépin de courge.C'est très tentant (j'ai lu tes autres liens)
    J'ai encore appris plein de d'autres choses par ailleurs. A l'automne,je me lance dans les savons!!
    Merci beaucoup

    Posté par lys blanc le 26 août 2011 à 18:47
  • J'ai déjà utilisé les huiles de son de riz et de pépin de courge dans les savons (peut-être pas ensemble...) et je les aime beaucoup, tout comme j'aime beaucoup l'huile de soja, je saurai maintenant qu'elle donne de la dureté au savon, merci Michèle.

    Ces deux-là sont trop mignons, le moule est adorable, la couleur aussi. Oui, sans parfum spécifique ils doivent être bien pour le visage. Tout comme toi, j'étais hostile au savonnage du visage mais j'y viens petit à petit, en utilisant bien sûr des savons spécialement formulés pour ce faire.

    Posté par Catherine le 26 août 2011 à 19:21
  • C'est que très exceptionnellement que j'ai savonné mon visage au lonnnnnnnnnnng de ma vie.
    Michèle, tu es une grande tentatrice devant l'Eternel... je me suis surprise à me demander si je n'allais pas essayer de me savonner le visage et qui sait... de savonner un savon pour le visage!!!
    Lorsque je vois de la courge dans une recette de savon, je ne peux m'empêcher de penser à Zenbiloba qui la première avait mis du beurre de courge ds un savon.

    Posté par Loulou le 26 août 2011 à 23:13
  • Michèle, mon visage adore le lavage au savon depuis que j'utilse des savons très surgraissés majoritairement avec de l'huile de coco. Le grand avantage que cette manière de nettoyer mon visage me procure, c'est une meilleure pénétration de mes crèmes de soin.

    Dommage que l'huile de courge a une couleur qui ne me plaît pas du tout pour l'utilisation des savons ou des cosmétiques, car c'est une excellente huile.

    J'adore tes moules fleurs.

    Ta recette de savon fétiche pour le visage avec 30 % d'huile de son de riz me tente beaucoup.

    Merci beaucoup pour cet article très intéressant.

    Posté par Colchique le 27 août 2011 à 08:34
  • merci du partagen

    Posté par josie le 28 août 2011 à 07:50
  • C'est joliment et poétiquement expliqué !
    Les moules sont ravissants.
    Tout fait envie et maintenant que je me suis lancée, j'admire d'autant plus le travail.
    Bravo.
    Bises

    Posté par elekhtre le 28 août 2011 à 16:35
  • - Lys blanc,

    Tu devrais être très heureuse de fabriquer des savons!
    L'effet du fait maison y est si perceptible qu'on se demande comment on a pu se laver avec autre chose.

    Et chez les petits bouts, c'est le bonheur de formule pour un bébé. J'adore personnellement fabriquer des savons pour eux!

    J'attends avec impatience tes débuts en savonnerie!

    L'huile de pépins de courge est une huile à découvrir.
    Elle a un gout très subtil que j'apprécie beaucoup sur un filet de poisson ou un morceau de bon pain.

    Seule sa couleur est assez déroutante car elle se rapproche du macérât de millepertuis en train de se faire, un brun-rouge peu appétissant mais non visible dans les émulsions.


    - Catherine,

    Le savonnage du visage serait-il apprécié par les personnes d'âge mûr aux peaux peu sensibles?

    J'y viens de plus en plus selon une pente glissante, comme ma mère d'ailleurs

    J'aime plutôt les formules sans gras durs comme celle ci. Tu devrais bientôt pouvoir en faire des tas sans être limitée par l'approvisionnement en huiles.


    - Loulou,

    Je vais aller relire le blog de Zenbiloba, encore une que je regrette de ne plus lire!

    Moune a fabriqué des beurre d'avocat et de courge maison qu'elle nous a offert dernièrement.
    C'est une huile très agréable je trouve mais assez méconnue.

    Vas-y savonne un savon pour le visage et reviens nous dire ton avis!


    - Colchique,

    C'est intéressant de lire que tu utilises aussi tes savons riches en coco et très surgras pour le visage.
    Comme quoi, rien ne vaut l'expérimentation pour savoir ce qui convient à chacune.

    Pourrais-tu indiquer quel est ton type de peau?

    J'ai remarqué aussi qu'un visage savonné suivi d'une application de baume du soir (pour ma peau, c'est mieux qu'une émulsion) me permettait une peau pulpée et repassée le matin.
    Plus lisse, moins rêche sur les joues.

    J'ai l'impression d'avoir une peau moins déshydratée qu'à l'accoutumée. Mais est-ce dû à cet été humide? au baume? au savon?
    A suivre donc...

    - Josie,
    Merci de votre passage et de vos commentaires.


    - Elektre,

    Ce moule est très joli pour les savons de couleur.
    Le motif est mis en valeur et je trouve que c'est important pour donner une sensation de préciosité.

    Un savon pour le visage doit donner envie

    Merci!

    Posté par michele le 29 août 2011 à 10:50
  • Michele, j'ai une peau fine, mixte et mature.

    Le côté mixte est de moins en moins présent et ma peau devient normale avec l'âge.

    Oui, tu as raison, rien ne vaut l'expérimentation.

    Comme toi, j'ai remarqué qu'un soin agit plus en profondeur sur une peau parfaitement nettoyée.

    J'ai remarqué que plus un savon est surgraissé et moins il pique les yeux.

    Je n'ai pas encore essayé, mais j'ai très envie de faire un savon très fortement dosé en coco et surgraissé à 50 %. Par contre, il va falloir que j'étudie bien ma formule pour éviter d'avoir un savon trop mou.

    Posté par Colchique le 29 août 2011 à 16:14
  • Ils donnent bien envie ces savons visage !
    Les moules sont magnifiques et ajoutent à leur préciosité. Et j'aime les savons non parfumés !
    Cela fait un moment que je pense à faire un savon à l'huile de son de riz, moi qui adore cette huile dans mes crèmes !
    Les laits de jument (ou d'ânesse) sont-ils liquides et remplacent-ils l'eau ?
    (Et si possible, peux-tu me dire où tu te les procures ? Je sais qu'il y a du lait de jument chez AZ)

    Posté par Kat le 30 août 2011 à 08:42
  • @Kat, je trouve facilement du lait de jument au rayon frais en boutique bio; je le garde au congelo.

    @Michèle, tu es une terrible tentatrice! Un savon pour le visage à utiliser sur une peau huilée: l'idée me plait beaucoup, autant que les huiles de soja et de pépins de courge que j'achète régulièrement. Le soja donne un beau jaune (pour les baume par ex) et je couple parfois pépins de courge et ucuuba quand je cherche du sombre (pour les baumes aussi… )

    comme il me reste du lait d'ânesse, je sens que je vais avoir du mal à résister!
    Merci pour cette démonstration

    Posté par venezia le 30 août 2011 à 14:55
  • Merci Venezia !
    Ah ça, tu as raison ! Michèle est une terrible tentatrice !!!!!!!!!!!!!

    Posté par Kat le 31 août 2011 à 09:04
  • Kat,

    Le lait de jument bio est en vente sous forme liquide en bouteilles de 500 ml ou en litre dans les magasins bio comme le dit Venezia.
    Celui d'ânesse nous est offert à chaque fois.

    Leurs propriétés sont quasi-identiques en termes de gras.
    Je les divise en petits pochons de 250 à 300g que je congèle.

    Colchique, tu m'intrigues avec ton projet, je me tiens au courant!

    Posté par michele le 31 août 2011 à 16:40
  • Merci Michèle ! Je ne me souviens pas en avoir vu en Biocoop mais je vais vérifier !

    Posté par Kat le 31 août 2011 à 20:17
  • Merci pour cette recette ! Je n'ai encore jamais testé de savon au lait, expérience à réaliser ...

    Posté par Effetpatouille le 01 septembre 2011 à 10:19
  • - Tu ne devrais pas être déçue Effetpatouille, le lait donne un plus c'est certain.
    Ne serait-ce qu'à cause de l'acide lactique qui durcit et permet une densité particulière du pain.

    - Kat il va falloir que je t'en apporte ... en bocal!

    Posté par michele le 02 septembre 2011 à 12:04
  • Des fleurs de visage, c'est joli et j'aime à lire qu'un savon bien formulé peut embellir nos visages
    Je n'ai jamais hésité à me savonner le visage, je trouve que c'est aussi revigorant qu'une douche
    Pour moi, un bon moyen de prendre contact avec la journée qui débute ou s'achève , dans une odeur et une sensation de "neuf" et propre

    Posté par mlk le 03 septembre 2011 à 21:05
  • Merci Mlk, as-tu une formule préférée pour le visage?

    Posté par michele le 03 septembre 2011 à 21:34
  • Ben! Michèle, tu me connais
    J'essaie tout, sans peur et sans reproches
    mais comme Colchique les surgraissés coco, me conviennent très bien
    Je ne sais pas si tu m'as offert un savon fleur de visage...A coup sur il deviendrait mon préféré ih!ih

    Posté par mlk le 03 septembre 2011 à 23:02
  • Bonjour Michèle !

    ta premiere formule (olive, son de riz, soja) me tente mais en entrant les données sur soapcal, ça a l'air d'indiquer un savon archi mou et qui aurait tendance à rancir vite. Pourrais tu me dire si c'est le cas de façon à ce que je ne le démoule pas trop tot et à ce que je fasse une petite quantité pour éviter le rancissement....
    Merci !

    Posté par metisse le 14 octobre 2011 à 18:20
  • Metisse,

    Non à coup sûr, il n'est pas archi mou comme le disent les calculateurs car les huiles dont je parle contiennent de l'acide palmitique.
    Le rancissement ne me semble pas non plus obligatoire car toutes ces huiles sont assez stables eu égard à leurs acides gras.

    C'est sûr que je n'utilise pas les calculateurs qui donnent et répètent à l'envi les mêmes données très théoriques et pas toujours pratiques.
    Je voulais des savons peu détergents et pour cela j'ai fait le choix d'huiles liquides.

    Dans la formule où j'ai remplacé le soja par du pépin de courge, j'ai saponifié 150g d'huiles seulement, j'ai coulé en moules individuels et j'ai pu démouler au bout de 2 jours.
    La mousse a été photographiée 15j après or si tu en crois les calculateurs, je suis certaine que ce type de savons ne devrait pas mousser.

    Pour des savons réservés au visage, je fabrique toujours 2 savons à la fois (150g max d'huiles). Tente de ton côté, tu viendras nous donner tes conclusions.

    La seule variante que je vois dans la reproductibilité de cette formule concerne l'huile d'olive dont les paramètres peuvent varier considérablement selon la marque même en bio.

    Posté par michele le 17 octobre 2011 à 14:44
  • Merci Michèle pour ta réponse ! ça me tente beaucoup ! j'essayerai en petite quantité ! c'est vrai que je me fie toujours aux calculateurs et du coup il y a certaines choses que je n'ose pas faire....

    Posté par metisse le 17 octobre 2011 à 19:30
  • flûte ! je les ai fait mais j'ai oublié le miel !!!! bon tant pis pour cette fois ci.... ils sont en moule...beau jaune

    Posté par metisse le 30 octobre 2011 à 08:56
  • Alors, alors?

    Posté par michele le 02 novembre 2011 à 06:56
  • Alors pour l'instant, je l'ai démoulé hier, il est encore mou mais c'est normal. Il sèche tranquillement.. Comme j'attends toujours sagement un mois, je te donnerai mes impressions début décembre sur son utilisation
    J'ai juste oublié le miel...tant pis. En fait, je ne voulais mettre que du lait en guise de liquide et du coup, j'ai oublié le miel (j'avais tellement peur de voir mon lait brûler...lol)

    à bientôt !

    Posté par metisse le 02 novembre 2011 à 07:47
  • Bienfaits du Lait de Jument

    Ces bienfaits ne se démontrent plus mais c'est bien d'en parler
    Merci

    Posté par Bio Equin le 15 juin 2015 à 18:04

Commenter l'article