Soin gommant ou liquide coulant, savons à base de potasse

Le savon à base d'hydroxyde de potassium...

La saponification est un procédé chimique qui consiste à transformer des acides gras en savon grâce à une base alcaline.

Selon le choix de cette base, lessive d’hydroxyde de sodium ou lessive d’hydroxyde de potassium, on obtient soit un savon dur et opaque soit un savon mou et translucide.

Autrefois la saponification à base de lessive de potasse était la plus courante dans l’usage domestique. En effet on pouvait extraire aisément de l’hydroxyde de potassium au moyen d’une simple lessive de cendre. En revanche une solution d'hydroxyde de sodium se réalise à base de cendre de plantes marines plus difficilement disponibles, comme les algues ou la salicorne.

Pour tout connaître de la Salicorne... Fiche Wikipédia sur la Salicorne

 

DIY2011_416

Savons en pâte, savons liquides,
la saponification à base de potasse offre de nombreuses possibilités

 

L’unique moyen d’obtenir un savon liquide qui ne forme pas de croûte ou ne se transforme pas en gelée est la dilution d’une pâte à savon faite en majorité avec de la lessive de potasse.

Quelques bases pour saponifier avec l’hydroxyde de potassium...

 

               Le poids de l’eau pour dilution

Comptez entre 65% à 80% d’eau par rapport aux poids des huiles à saponifier. La dissolution de la potasse caustique nécessite deux fois plus d’eau en moyen que pour l’hydroxyde de sodium.

 

               Le choix des huiles

L’utilisation de tout corps gras est possible, cependant si l’on souhaite une pâte ou un savon liquide translucide, on optera pour des huiles sans trop d’insaponifiables.

Les huiles hydrogénées donnent aussi de mauvais résultats pour la transparence.

 

               Le sugraissage

Toujours dans le but d’avoir un savon pas trop opaque on peut miser sur un taux de surgraissage de 0% à 2%.

La douceur du savon sera dépendante de l’alchimie de la recette d’huiles et non pas de la portion d’huiles non saponifiée présente.

Trop de surgraissage donne une couche d’huile surnageant dans un savon liquide.

Si on sous-graisse la recette, on veillera à utiliser des composants pour neutraliser toute excès de potasse dans le produit fini.

 

               La méthode

Il me semble plus judicieux de saponifier avec une méthode dite à chaud « au chaudron » ou en mijoteuse. Cependant il est possible de réussir un savon à la potasse en méthode à froid ou au four, etc…

  

Le Savon Mou "Potions & Chaudron"

 

Une recette simple et polyvalente. Elle peut être utilisée, soit diluée en savon liquide soit en pâte en savon noir.

 

DIY2011_417

 Pâte de savon "Potions & Chaudron" après cuisson

 

La recette

Coco 20%
Ricin 15%
Olive 65%

Surgraissage 2%

Eau 75% du poids des huiles

Hydroxyde de potassium à recalculer

 

Mode opératoire :

Méthode au chaudron.
Faire fondre ses huiles.
Sans laisser refroidir verser sa lessive de potasse dans les huiles tièdes.
Sur feu moyen, cuire au minimum 2 à 3 heures jusqu'à ce que la pâte soit translucide en refroidissant. Elle doit être parfaitement transparente.

 

Je divise la pâte en deux. L’une sera destinée au savon en pâte, l’autre à la dilution pour faire un savon liquide.

 

- Le Savon Noir gommant "Les Copines"

 

DIY2011_412

Un soin gommant pour faire peau neuve...

 

La recette :

100g de pâte de savon
5g de macérât de pâquerette sur tournesol
10g de glycérine
10g de mousse de sucre (facultatif)
10g d’huile de ricin sulfaté (facultatif)
2,5g de synergie HE Géranium, Lavande et Ylang-ylang à part égal
2 à 3 gouttes de colorant rouge alimentaire
1 cuillère à café de graines de pavot moulues

 

Mélanger l’huile de pâquerette, la glycérine, la mousse de sucre et le ricin sulfaté. Ajouter la pâte de savon en mélangeant pour obtenir une texture homogène. Si besoin est, pour assouplir la pâte, augmenter l'apport en glycérine.

Joindre les graines de pavot moulus, les huiles essentielles et quelques gouttes de colorant alimentaire rouge. Laisser reposer quelques jours, la pâte gagnera en transparence.

Ce savon s’utilise comme un savon noir traditionnel Beldi. Sur une peau humide, on étale la pâte et on laisse reposer. Avant rinçage, avec des massages circulaires, on profite de son effet exfoliant pour faire peau neuve.

 

- Le Savon liquide "Les Copines"


DIY2011_413

Un savon liquide fait maison

 

La recette :

Pour diluer le savon

40% de pâte de savon
60% d’eau

Pour épaissir et parfumer

10% du poids de la solution dilué en glycérine végétale
30% du poids de la solution dilué en eau pour former le gel
1,6% du poids de la solution en gomme de xanthane
0,4% du poids de la solution dilué en caraghéne iota
1,5% du poids de la solution dilué en synergie HE Géranium, lavande et ylang ylang à part égal
Quelques gouttes de colorant alimentaire rouge

 

Chauffer l’eau et la pâte de savon doucement pour diluer, si on utilise un mixeur plongeant, une mousse épaisse peut se former. Il suffit alors de chauffer la solution et de laisser refroidir à couvert elle se résorbera.

Dans un peu d’eau chaude diluer les gommes et ajouter ce gel au savon dilué. Ajouter les HE. Laissez reposer quelques jours et mettre en flacon.

Ce gel douche épaissi aux gommes reste assez liquide et n’a pas la viscosité que les gels douche du commerce. En revanche, son pouvoir lavant est très efficace.

 

Son histoire :

J'ai intitulé cette pâte à savon "Potions et Chaudron" en hommage au travail collectif qui existe sur ce site. Rejoindre cette bande de passionnés le temps d’un article est un grand honneur !

Donner échanger sans compter ni calculer, voilà l'esprit que je retrouve ici, et sur Forum des Céphées.

Un énorme merci à ma copine Missmo pour sa relecture, ses remarques et son retour d'expérience sur la saponification à base de potasse.

 

Pour aller plus loin...

 

- Pour fabriquer son savon liquide :

Mon pazapas pour créer un savon liquide à base de potasse

Savon liquide à base de potasse : mes conseils (bases de la saponification potasse, concevoir sa recette etc...)

Les savons liquides de Missmo

Pazapas pour un savon à base de potasse saponifié à froid de Secrets de Fées

 

- Recettes de savon en pâte gommant :

Savon noir "L'or de tunis à Papeete" de Alheya no Sekai

Savon vert du hammam de Michèle

Savon noir glycériné de Colchique

Savon noir moussant de Colchique


- D'autres savons liquides :

Mon "Shampooing de Princesse" recette de shampooing à base de savon liquide

Savon liquide à la potasse de Colchique

Savon liquide transparent de Colchique


Autour du chaudron

    Bonjour Emilie Bulles, contente de te lire ici
    D'abord, je pose une option sur le gommage si rose des copines, j'aime beaucoup, on dirait un fruit
    celui du dragon! et j'aime les gommages
    Tu dis qu'il suffit d'utiliser la pâte toute prête?
    Yulaan, je vais détourner le premier que tu m'as donné
    J'ai bien tenté de suivre le passionnant "brain storming" sur les Céphées, mais j'ai lâché prise
    Là, je sais pouvoir revenir tranquille lire tout cela à tête reposée et me lancer un jour
    alors merci à toi de partager si brillamment et gentiment
    A bientôt

    Posté par mlk le 04 décembre 2011 à 13:45
  • Re
    Et merci pour tous ces liens qui rendent un bel hommage à toutes les talentueuses de la blogosphère cosmétonaturelle

    Posté par mlk le 04 décembre 2011 à 13:47
  • Emilie
    Pourquoi rajouter des tensios sur le gommage, il y a déja du savon non?
    penses tu qu'en mettant à la place un émulsifiant style le cetilyque ce serait bien?
    ou juste du babassu
    Bon, je reviendrai lire encore

    Posté par mlk le 04 décembre 2011 à 13:51
  • Merci Emilie Bulle pour cet article extrêmement clair et précis comme j'aime.

    Grâce à toi, dès que j'aurai trouvé de la potasse, je n'aurai plus peur de me lancer.

    C'est vraiment super, merci encore !

    Posté par Lippia le 04 décembre 2011 à 13:58
  • Bonjour Emilie Bulles. Un grand merci pour cet article très intéressant. Je dois dire que j'ai tjs évité le savon liquide car je trouvais la technique trop longue et mon seul est unique essai ne fut pas des plus heureux...
    Ton tuto et tes explications me redonnerait presque le goût d'essayer à nouveau.
    Je vais aller relire cet article très riche et visiter tous les liens que tu donnes.

    Posté par Loulou le 04 décembre 2011 à 15:46
  • Bravo

    Très bel article Emilie. Reste plus à ceux qui hésitaient encore qu'à se lancer.

    Bravo

    Posté par Missmo le 04 décembre 2011 à 18:06
  • Quel article ! il va falloir que je le relise pour bien suivre car je n'ai pas testé la saponification à la potasse. Mais j'aime beaucoup cette gamme très SPA que tu as obtenu. Merci pour ce passionnant topo !

    Posté par lolitarose le 04 décembre 2011 à 19:52
  • Emilie Bulles, bravo pour cet article extrêmement bien rédigé et très complet qui va donner envie à des tas de personnes de faire des savons à la potasse.

    C'est un régal de te lire.

    Le lien vers le blog de Missmo ne fonctionne pas quand je clique dessus.

    Tous tes savons sont superbes et j'ai un gros coup de coeur pour ton savon noir gommant "Les Copines".

    Posté par Colchique le 04 décembre 2011 à 20:26
  • Ah ben ouais. Effectivement.

    Posté par Missmo le 04 décembre 2011 à 20:27
  • L'honneur est pour nous, Émilie Bulles, alors bienvenue sur Potions.

    Ton article est remarquable et je suis certaine que beaucoup de savonnières vont s'en inspirer.

    Je fais du savon noir pour le ménage depuis quelques temps et j'ai beaucoup tâtonné pour la quantité d'eau de dilution.
    J'ai deux questions : tu ne mets pas de soude (j'en mets 5%). Je crois que ça aide le savon à ne pas être trop liquide, qu'en penses-tu ?
    Et le sel, pour épaissir ?

    Je vais suivre tes liens pour voir si on en parle et un grand merci pour ton partage.

    Souvent, je compare les personnes qui partagent à un PONT, qui relie, rétablit, fait passer.
    Quelques fois, le pont est en travaux, que l'on fait nous même ou que nous imposent les autres, mais au final, il a le mérite d'exister et plein de gens ont l'envie de le traverser.

    Continuons le Pont, ensemble. (c'était la minute de philosophie matinale ^_^)

    Posté par chabou le 05 décembre 2011 à 08:14
  • Vous êtes formidables!
    Emiliebulles, toi tu as un remarquable esprit de synthèse qui me permet de ne pas retourner lire les milliers de pages que vous avez mises sur le forum des céphées ^_^

    Penses-tu que l'augmentation des carraghénanes permettrait d'épaissir plus? La couleur rouge du savon liquide est délicieuse, est-elle stable dans le temps?

    Pour le savon noir au pavot, j'aimerais savoir pourquoi tu as introduis d'autres tensioactifs. Est-ce pour majorer la mousse?

    J'ai découvert à travers tes liens qu'Ahelya avait magistralement joué avec la potasse, que Missmo aussi en avait fait plein et que Colchique se spécialise en tête chercheuse ès savons!


    Je vous remercie toutes et mon fiston aussi qui a réussi à vous trainer dans l'antre des Potions. Quoique Missmo est déjà l'une de nos soeurs de défis.
    Chabou, j'adore l'image du pont.

    Mille mercis et gros baisers à tous!
    Nous allons être prêts pour le défi potasse.

    Posté par michele le 05 décembre 2011 à 08:48
  • @toutes : merci pour vos gentils commentaires ! Je suis très touchée par cet accueil!!!
    N'hésitez pas si vous avez besoin de précisions ou des questions j'essaierai de vous répondre au mieux...
    Le nom des "copines" est un peu un allusion à tous ces échanges et partage sur cette blogosphère. (désolé Yulmaan et les autres mâles, mais la majorité l'emporte sur le genre dans mes écrits...)

    @toutes celles qui ont cumulées les expériences foireuses ou n’ont pas osé franchir le pas…Lancez vous et ne désespérez pas, c’est plus simple que la théorie laisse à croire!

    @MLK : Une fois que tu as saponifié ta potasse tu peux utiliser ta pâte pour faire ses deux produits. Soit en la diluant soit en l’enrichissant pour un soin gommant.

    L’utilisation des TensioActifs est une indication pour les ajouts possibles…On peut jouer avec les textures de mousse etc…
    J’ai proposé ici de la mousse de sucre et du ricin sulfaté, mais qu’importe le TA choisis.
    Cependant, si la recette de la pâte à savon est bien faite ils ne sont pas indispensables…
    L’alcool cétylique peut très bien être utilisé, on le retrouve d’ailleurs souvent dans la composition de ce type de soin gommant.

    Mais quel est ce surprenant fruit du dragon...?

    @ Chabou : l’ajout de sel ou le mélange de lessive soude/potasse pour épaissir donneraient de bons résultats…
    Pour le sel j’ai obtenue des essaies prometteurs mais je ne suis pas assez au point pour proposer une recette fiable et facile à refaire avec.
    La quantité d’eau de dilution pour la potasse est une fourchette, selon la destination de la pâte je suis entre 60 et 80%.
    La dilution de la pâte à savon est un casse-tête sans nom, mais en partant sur 40% pâte 60% d’eau j’obtiens de bons résultats.

    Merci pour ce p’tit moment de philosophie…Continuons à tisser des liens avec des projets qui nous réunissent c’est très agréable et très enrichissant !

    @Michèle : Hi! Hi! C'est vrai que nos post font de sacrés pavés de lecture!

    Le colorant est parfaitement stable et ce pendant des mois.
    Cependant, une fois cette recette faite il est préférable d’attendre 1 à 2 semaines pour le conditionnement car il se forme souvent au fond un dépôt plus opaque, que je retire.
    Ce savon étant encore assez liquide, il serait en effet, judicieux d’augmenter la gomme. Seul souci est pour l’introduire…

    Missmo, Colchique, la belle Alheya …et d’autres encore font un sacré « gang de potasseuse » ! Rejoignez nous !!! (rires !)

    @Colchique…Merci pour ton partage autour de la potasse, si tu as envie de tester un savon gommant de La Savonnerie Clandestine, je serai ravie de t’en glisser un dans ton colis de swap…

    @Missmo : argh !!!!!!! Je rectifie le lien promis.
    Merci encore pour ta relecture, tes judicieux conseils et ta belle amitié.

    Posté par Emilie Bulles le 05 décembre 2011 à 17:15
  • Emilie Bulles, je serais très heureuse si lors du défi que doit nous proposer Yulaan, je peux avoir la chance d'essayer ton savon gommant.

    Posté par Colchique le 06 décembre 2011 à 14:46
  • Bienvenue sur les Potions, Émilie Bulles ! C'est une très belle entrée en matière, menée avec maestria, et qui donne une excellente base pour débuter avec la potasse. Je ne regrette vraiment pas de t'avoir incité à monter à la tribune des Potions.

    Ton savon gommant est superbe : on voit bien la transparence et cela sied parfaitement aux particules que l'on voit ainsi en strates. Quant à ton savon liquide, on dirait de la grenadine : j'adore ! ... Le savon et la grenadine !

    J'ai fais quelques tests avec de l'eau seule pour diluer la potasse et je n'ai jamais eu la transparence que j'obtiens avec la méthode glycérinée. Question de doigté sans doute, et de savoir faire qui s'apprend avec le temps. Et puis, j'ai réalisé mes cuissons au four, ça joue peut-être...

    Chabou, patiente encore un peu, je prépare un article sur la méthode glycérinée et j'y parle de l'épaississement au sel (technique que j'ai pratiqué plusieurs fois avec succès).

    Michèle, encore un article à la potasse mais cette fois avec le duo potasse + glycérine, et oui, on sera fin prêt pour le défi qui devrait suivre sous peu.

    Grosses bises à toutes ;o))

    Posté par Yulaan le 06 décembre 2011 à 23:30
  • Quel bel article Emilies Bulles!
    Je pars pour une semaine mais je vais relire ça à tête reposée dès mon retour. Tu es une grande tentatrice… tu me donnes envie de me lancer, et pourtant, jusque là, la potasse ne m'a pas inspirée.
    Je cherche à refaire un lait de bain de weleda au sapin (formule minimalissime) que j'adore, il va falloir que je gamberge de plus près car jusque là, mon essai de dissolution de savon à la potasse (merci à Yulaan et mlk) n'a pas été tout à fait concluant.

    Posté par venezia le 07 décembre 2011 à 09:18
  • Venezia, si c'est celui que j'avais donné à mlk, c'est mon 200% glycérine que tu as eu (soit le double du liquide de dilution de la potasse indiqué par le calculateur Bramble berry en glycérine). Je n'ai eu aucun souci pour la dilution à chaud au four. Ça a même été un jeu d'enfant.

    Comment as-tu procédé ?

    Bises ;o))

    Posté par Yulaan le 08 décembre 2011 à 00:41
  • Ravie de te lire ici Emilie
    Quel job collegial et très pédagogique, c'est superbe.
    Billet très complet, et j'adore les noms de chaque savon

    Posté par emadra le 12 décembre 2011 à 19:02
  • j ai bien envie de me lancer !il ne me manque que l huile de ricin ,la pharmacie n a pas pu m en procurer !j avais essaye juste avec de l eau et le resultat etait decevant .en fait on obtient un savon noir?quel calculateur utiliser? merci . tres cordialement

    Posté par sylvie le 20 décembre 2011 à 19:37
  • Bonjour Sylvie,

    Oui, la pâte brute, après saponification est du savon noir. Le savon noir "les copines" est une version améliorée où l'huile de ricin sulfatée (un tensio-actif en somme) est facultative ou peut être remplacée par un autre tensio-actif comme une base lavante douce.

    Personnellement, j'utilise le calculateur Bramble Berry qui est le seul à tenir compte de l'impureté de la potasse (elle n'est jamais pure, où qu'on l'achète), et quand on indique un surgras de 2% sur Bramble Berry, c'est un vrai 2%.

    Voici l'adresse : http://www.brambleberry.com/Pages/Lye-Calculator.aspx

    Posté par Yulaan le 21 décembre 2011 à 18:03
  • Merci !pour ta reponse claire et rapide .bonnes fetes de fin d annèe .

    Posté par sylvie le 22 décembre 2011 à 13:32
  • Bonnes fêtes à toi également, Sylvie.

    Posté par Yulaan le 22 décembre 2011 à 15:49
  • Merci...

    Je reviens d'un pays lointain, vous m'avez manqué, comme d'habitude...

    Merci Emilie de venir enrichir davantage cette maison, c'est un vrai plaisir de lire ton article si complet ; comme le souligne Michèle, c'est bien agréable et pratique de trouver une synthèse si bien formulée.
    Le savon au KOH n'est pas non plus ma spécialité et je suis certaine que la lecture approfondie de ton article me donnera envie de refaire quelques essais.

    J'ai beaucoup de lecture en retard mais en survolant quelques pages je sais que vous avez bien oeuvré et j'ai hâte d'avoir un peu de temps pour me remettre à tambouiller.

    Je vous embrasse toutes et tous et espère te relire très bientôt Emilie sur Potions et Chaudron.

    Posté par Catherine le 23 décembre 2011 à 08:14

Commenter l'article