Baume au coeur : baume de passage "EDIT"

SAM_0478

 

Mickey est entré dans la lumière le 27 novembre 2012

il est retourné à la terre-mère avec son baume de passage...

 

**************************

 

 

De tout temps l’humain a fabriqué des pommades, des onguents, des huiles, des baumes... Pour se soigner, s'embellir, se parfumer. Pour les cérémonies sacrées où il demandait aux plantes, aux essences de l'assister, de l'élever, de l'accompagner au seuil de l'inconnu.

Et voilà que moi aussi, renouant sans le savoir avec une tradition plusieurs fois millénaire, je suis inspirée par la grâce de la vie à créer un baume de passage pour mon mari. Et la terre m’apparaît soudain comme un jardin suspendu dans le ciel cosmique. Je m'émerveille de la délicatesse subtile de ces êtres de l'espèce végétale que je ressens aujourd'hui comme des anges salvateurs.

Ce Baume je le veux comme une onction de grâce, pas forcement extrême, mais qui guérit et libère de tout ce qui nous alourdit : les peurs, les attachements... devant les moments vrais et ultimes de la condition humaine le cœur retrouve le chemin de l'acte sacré le plus fort, le plus universel.

SAM_0467

Beaucoup d'aides sont venues à moi sur la voie de la fabrication du baume Cyrille Pelard est l'un d'entre eux. Je voulais pour le baume une huile bénie par un cœur sincère et pur. Une amie à qui j'avais soufflé mot de cela m'a indiqué ce prêtre orthodoxe celtique qui oh ! Miracle des conjonctions magiques, fabrique aussi des baumes et des huiles d'onctions inspirés de la sagesse ancestrale des celtes. Je lui téléphone pour lui faire part de ma requête et sans hésitation après m'avoir écoutée accepte de me donner un baume béni à  la texture et au parfum si délicat.

 

Quelle joie ! Je me suis sentie boire à la source vive de la beauté infinie qui œuvre en silence. Le ciel et la terre se prenaient dans les bras au sein même de mes entrailles. Cyrille a écrit un très profond et beau livre que j'ai découvert sur son site : «  La voie sacrée des parfums » l'onction christique pas les huiles et les baumes odorants.

SAM_0504

Comment mais comment ne pas y voir un signe de bénédiction et d’approbation en ce projet de créer un baume pour l'aimé ?!!

Le baume par sa formule même appelle à une solidification, à la transmutation alchimique qui tapisse de lumière la rétine enténébrée et qui mène au seuil du mystère de l'être.

 

SAM_0469

              Ce baume j'ai passé tant de mois à le rêver fait des huiles les plus signifiantes. Fait de cire d'abeille que la princesse au grand cœur, baroudeuse des chemins de traverse m'a si gentiment offerte. Une cire d'abeille qu'elle a habillée de glycérine pour que je puisse y incorporer des élixirs qu'elle m'a aussi fabriqués. Ce baume qui veut être, s'est aussi fait grâce à Michèle qui m'a accueillie ici pour en parler. Qui m'a conseillée et encouragée avec sa délicatesse irrésistible. Ce baume est aussi porté en résonance par la poésie vraie de MLK qui sait si bien faire parler les plantes.

 

SAM_0480

Ce baume c'est mon mari qui me l'inspire afin d'être oint des senteurs sublimées par l'alchimie d'amour qui opère son œuvre d'ouverture du cœur. Transfusant au plus intime de l'être l'élan, le courage, l'aisance du passage... en tout cas c'est ainsi que je le souhaite.

 

Enfin et pour en finir dans cette trans-humance où le chemin se trace en marchant, comme dit l'ami poète, j'y ai trouvé un chemin de vie, une initiation qui ouvre sur l'infinie beauté. Depuis peu et je le souligne, une paix et une joie ont fait place aux résistances qui s'étaient levées sur la maladie et son tourbillon de souffrances. Sur la mort. Qui sommes-nous réellement, me suis-je demandée ? Qu'est-ce que la présence ? Qui ou quoi meurt ? Des questions qui sculptent la matière même de ma vie. Mais comment ne pas alourdir ces instants avec le pathos de l'affect, de l'émotionnel ? «  en te souvenant de ton origine » m'a soufflé le cœur. Et je suis entrée en quête...

 

Permettez-moi de partager avec vous ces moments de vie. Du fond du cœur je vous remercie de me lire et d'ajouter la lumière de votre regard à la lumière enfouie au cœur de ce baume. Merci.

 

SAM_0483

 

Formule du baume :
 

huile de moringha 25gr

macérât maison roses fraîches du jardin sur tournesol/olive 50gr

macérât maison rose de Provins sur jojoba/coco fractionné 61gr

huile d'amande douce 64gr

cire de rose (zinette) 6gr

cetyl palmitate (Venezia) 6gr

ceralan maison (Venezia) 33gr

beurre d'avocat  27gr

amidon de riz  3gr

 

Appeler toutes les Aides :
 

baume Krista4 (Cyrille Pelard) 10gr
HE rose   2ml
HE nard  1ml1/2
HE santal  1ml1/2
HE myrrhe  1ml1/4
HE encens  1ml1/4
HE benjoin   1ml
HE girofle clou  1/2ml
HE basilic sacré  1/2ml
HE prûche   1/2ml
Teinture d'Osha (Venezia) 10gr
Teinture maison rose+élixir rose gallica (Elixalp), (Venezia) 20gr
10 feuilles d'or alimentaire (Dauvet)

Mandala (Marie)

 

                                                numérisation0010 (609x640)                                          

La texture du baume est onctueuse et son parfum plaît beaucoup à mon mari... Je voulais la lumière absolue de l'or à l'intégrité inviolable. Il se comporte avec une telle courtoisie dans le baume. J'avais intégré les feuilles entières et elles se sont fondues dans la texture  comme sur un lit d'amour. Quand à la peau elle en a soif, l'absorbant immédiatement. Franchement c'est mystérieux !

Merci à Catherine pour sa précieuse aide et son amitié.


Autour du chaudron

    Marie Baume d'amour bleu vêtue
    Ce sont des larmes de joie qui coulent de mes yeux et accompagnent ton aimé que tu nous donnes à nous aussi servantes des plantes à chérir et aider en toute humilité et amitié
    Marie, celles aussi qui l'ont accompagné et oint de senteurs célestes
    Ne pleurez pas, il est heureux et libre de te savoir en sa chair
    Je t'embrasse bien tendrement Marie Baume, qui ose si amoureusement dire et révéler
    Merci aussi de ta confiance si lumineuse et entière
    Merci d'appeler les forces du vivant pour illuminer son passage
    Merci de me rendre croyante

    Posté par mlk le 10 février 2012 à 17:13
  • MLK, comme il y a quelques mois tu m'ouvre ton coeur en premier et de coeur à coeur en amitié je reçois ton témoignage de marie, de femme, d'être .....Merci pour toi

    Posté par Mariebaume le 10 février 2012 à 17:52
  • Marie
    Merci d'avoir accepté de partager ton intimité intime avec nous.

    Faut-il commenter la recette? Faut-il te dire combien ton baume me semble vrai et juste pour la situation?
    Faut-il te dire qu'il n'y a pas trop de nard ^_^ ?
    Que ce nard joue le repoussoir au départ et comme il se doit, il se noie dans la douceur du reste, enveloppant et maternant. Faut-il penser que cette dualité est présente au moment de lâcher prise?

    Faut-il te dire que de ma terre de naissance, on croit à la force des défunts qui viennent nous chercher et qu''il faut avoir nos bagages prêts? Que les pots des tantes sont là pour ça. Que M. a certainement de ces défunts là pas très loin maintenant.

    Faut-il te dire que je suis étonnée, délicieusement surprise et presque joyeuse de voir l'or se fondre dans la peau?
    Faut-il te dire que cet intime là aidera certainement d'autres intimités souffrantes en ce moment?

    Faut-il te dire combien de telles situations mêlent le grave à la légèreté, le beau au laid ou juste la vie à la mort?

    Je vous embrasse tous les deux et te remercie encore de ta confiance.

    Posté par michele le 10 février 2012 à 17:53
  • Merci Marie pour ce beau partage. Gros bisous.

    Posté par Catherine le 10 février 2012 à 18:18
  • Un très joli baume bien inspiré, et une référence de livre qui, à coup sur, finira dans ma bibliothèque ! Merci pour ce partage !

    Posté par Nansou le 10 février 2012 à 18:35
  • Difficile de s'exprimer après avoir lu le récit de la naissance de ce baume. De passage nous sommes, mais nul ne part jamais tout à fait. Et celui qui "passe" emporte avec lui nos dons d'amour qui sont la clé de ce passage, qui allègent ce chemin.
    Merci d'avoir partagé ces moments, cette émotion et cet or en baume.
    reçois toute mon amitié

    Posté par lolitarose le 10 février 2012 à 20:04
  • Ainsi les baumes sont vraiment les véhicules d'une substance qui parle à l'âme...
    C'est bien ce que j'avais senti aussi, et redécouvert.
    C'est en juin qu'une amie est tombée gravement malade, que nous l'avons accompagnée de loin et de près en énergie, et moi avec un baume que j'ai distribué.
    Nous nous réunissons encore parfois en son honneur (et surtout grâce à elle) maintenant qu'elle n'est plu, et je ne manque pas de faire sentir encore le parfum créé spécialement pour ce baume, et pour elle.
    http://lyjazz.cheminsinstantanes.fr/post/Et-la-vie-qui-va%E2%80%A6

    L'intention, et la fabrication qui suit, sont des vecteurs très important d'amour.
    Ton texte, et ton baume, en sont les illustrations magistrales.
    Que ton baume soit magique pour ton aimé, Marie !

    Posté par Lyjazz le 10 février 2012 à 22:07
  • Ma chère Marie,

    Je suis très émue en lisant ton texte tant il est écrit avec les mots justes du cœur où amour et parfums se confondent. Tel que tu le dis, je crois à la puissance de l'esprit qui transcende et arrive à faire du temps mystérieux un présent infini.
    En méditant sur ta formule, tu as retrouvé le vrai sens et le pouvoir des baumes; merci de nous le faire comprendre avec délicatesse. Merci de nous avoir associées à ton cheminement.

    avec toute mon amitié

    Posté par venezia le 10 février 2012 à 22:08
  • Pour ma part Michèle, il me faut te dire combien ton invitation à témoigner m'est précieuse et réconfortante! Oui, partager une intimité qui en fait n'en est pas vraiment une pour moi. La grande manifestation de vie que nous sommes en ses formes variées n'est elle pas en fait qu'un seul corps, un seul cœur vibrant à l'unisson de l'unité première qui est ce que en vérité nous sommes ? lorsque tu dis:" Faut-il penser que cette dualité est présente au moment de lâcher prise ? " Pertinente question que la tienne. Oui, ce lâcher prise que l'on ne peut décidé ou préméditer, jusqu'au bout, semble t-il, le corps résiste en bon outil qu'il est presque malgré nous. Le mystère reste entier et inexplicable. Et oui certainement M a de ces défunts là pas très loin. Depuis la fabrication du baume les choses s'accélèrent mais rien n'est connu d'avance......Que la vie fasse ce qu'elle a à faire et cela sera beau car l'amour est de toute beauté.
    Merci pour toi.

    Posté par Mariebaume le 10 février 2012 à 22:31
  • Catherine

    Merci pour ton ouverture et ta disponibilité. Moi aussi je te fais de gros bisous ! T'es plus enrhumée au moins ?

    Nansou

    Merci d'être touchée par le baume et bonne lecture alors ?

    Lolitarose

    Quel plaisir de se rencontrer autour de ce baume. Je reçois avec chaleur l'offrande de ton amitié et de ton ressenti si fin. Oui les tours de passe passe sont des magies d'amour immortel ! des clés qui décadenassent le sceau du cœur qui est prêt.

    Lyjazz

    Mon dieu comme le destin frappe fort et brutalement ! Le corps c'est vraiment l'impermanence ! Et nom de dieu que cela peut être percutant !!
    Alors toi aussi tu as sentie intuitivement en ton cœur ami que le baume est un véhicule d'âmes comme tu dis si justement.
    Merci pour ton souhait. La magie opère déjà !!!

    Chère amie, douce, douce Venezia

    Tu es comme l'or de ce baume, pénétrante, lumineuse et intègre. Tu es comme une fée qui c'est penchée sur son élaboration et avec ton aide ce fut léger et beau. Merci.
    Oui, la transcendance est de l'ordre de l'hors-temps. Je suis si émerveillée de me retrouvée connectée à la fabrication de baumes et autres réconforts. Comme une consolation, comme une promesse d'amour tenue, comme une voie d’accès au sans accès.......où l'amour est un parfum et le passage une caresse d'onction.

    Posté par Mariebaume le 10 février 2012 à 23:20
  • Mariebaume, merci beaucoup pour cette merveilleuse recette de baume.

    J'ai le même petit pot rose que toi.

    J'imagine le grand bien êre que doit procurer ton baume à l'application grâce à sa recette extrêmement bien élaborêe et son parfum qui m'a l'air d'être on ne peut mieux.

    Bravo pour cette très belle recette qui montre bien qu'on peut réaliser des baumes d'une très grande qualité.

    Posté par Colchique le 11 février 2012 à 00:49
  • Quel magnifique baume ! et avec les explications que tu en donnes il apporte une puissance particulière. Tu dis que depuis, les choses s'accélèrent, je n'en suis pas surprise...qu'il puisse t'apporter ce que tu recherche Baume au grand coeur

    Posté par metisse le 11 février 2012 à 09:19
  • Mariebaume,

    J'ai été et suis encore très émue de te lire. Merci infiniment pour ce partage et ta confiance
    .
    Entre tout l'amour que l'on peut ressentir entre te lisant,celui que tu as pu mettre dans la confection de ce baume,la puissance de ces ingrédients,nul doute que ton baume apportera l'apaisement à ton aimé.
    Encore merci

    Posté par lys blanc le 11 février 2012 à 11:13
  • Colchique

    Ce petit pot de quartz rose me vient de ma grand-mère paternel, une manière d'être là sans y être, puisqu'elle est une de ses défuntes.
    La recette de ce baume est de Venezia pour notamment son baume étoilé noir. Oui je le trouve très agissant parce que fait de tant d énergies de partages. Et oui je ressens très fortement que le baume est une voie de connaissance !Mais cela tu le sais, il n'y a qu'à voir tout ce que tu créer.

    Metisse

    Merci de ta bienveillance. En amitié je te salue.

    Chère Lys Blanc

    Comme tu es touchante ! Merci de me lire avec ton cœur.

    Posté par Mariebaume le 11 février 2012 à 12:56
  • c'est sur, Marie, tu as trouvé la connexion entre l'invisible et le visible.... Ange sur terre .....
    je te serre sur mon cœur.....MERCI

    Posté par TT le 11 février 2012 à 13:03
  • Ma chère TT je savais que tu te joindrais au c(h)oeur !
    Amie je t'embrasse

    Posté par Mariebaume le 11 février 2012 à 13:13
  • Mariebaume, merci pour ce baume d'Amour en cette veille de la Saint-Valentin.
    Merci pour ton témoignage du coeur, vrai, puissant et si beau!
    Les huiles essentielles sont de véritables aides en matière de "passage".
    Je suis de tout coeur avec toi, avec vous.

    Posté par Loulou le 11 février 2012 à 17:04
  • Merci Loulou pour cet "a cœur ouvert" sincère.
    Oui moi aussi j'ai pensé à la St Valentin ! qu'elle soit d'un amour inconditionnel !!
    en amitié..........

    Posté par Mariebaume le 11 février 2012 à 17:26
  • La naissance, l'accompagnement, le départ sont affaires de femmes. Et on comprend bien, en te lisant, pourquoi. Même l'or a fait un avec ton baume. Pour sublimer l'indicible.

    Posté par Irène le 11 février 2012 à 20:45
  • Merci Irène. Ce féminin de l'être que l'on soit homme ou femme préside aux passages de l'existence, ce tout amour habité par le souffle d'en haut et en qui il est si doux de prendre appuis pour lâcher prise....
    Qu'il en soit ainsi !

    Posté par Mariebaume le 11 février 2012 à 22:16
  • Le mandala est une prière, le baume l'accompagne, qu'ils vous soutiennent tous les deux, tout comme notre pensée collective.

    Posté par chabou le 12 février 2012 à 09:52
  • Je suis extrêmement émue à la lecture de cet article.
    Ce baume "extra"ordinaire est tout simplement pour moi l'Amour matérialisé.

    J'ai pu me rendre compte très récemment de la sérénité que pouvaient apporter le nard et surtout la pruche, cette huile est vraiment extrêmement puissante...

    Merci de partager ces moments avec nous.
    On ne se connaît malheureusement pas mais je suis de tout coeur avec vous.

    Posté par Lippia le 12 février 2012 à 12:34
  • De tout cœur merci à toi Chabou !



    Ah! Lippia comme le chant de ton cœur résonne dans le mien. Merci ! Oui ces précieuses huiles vont à l’essentiel je m'en rend bien compte moi aussi et mon mari apprécie et ne refuse pas d'en être enduit. La douceur, la rondeur de la rose apaise et aplanie tous les tumultes du cœur, et le nard j'avais peur d'en avoir trop mis mais apparemment c'est ainsi que se devait être et prûche comme un reposoir d'âme. Il y a aussi me semble t-il un travaille une mise en œuvre au niveau énergétique qui aide à intégrer et lâcher les résistances en pacifiant la matière et en la transmutant. C'est alchimique en vérité. Et puis il y a l'amour, l'amour d'une femme pour son mari bien sûr, mais aussi l'amour impersonnel ce tout amour qui est réalité absolue et omniprésent.
    Ne nous rencontrons-nous pas sur l'essentiel là ?
    En amitié

    Posté par Mariebaume le 12 février 2012 à 13:06
  • je suis tres emue à la lecture de ton article ,nous avons oublie l importance des symboles dans notre societe ,j ai retenu entre autres le souffle :de la vie ,indispensable ,le sacré evidemment qui n est autre que que l homme ,et tout ce qui le touche.c est la vie qui transpire de ton article !de plus on ne fait bien de ses mains que ce que l on a bien conçu dans sa tete :alors si ça t a pris des mois .!!!!je participe à mon niveau (petit) à la lecture de cet amour qui est en toi et que genereusement tu nous fait partager.merci pour car il nous aide à reflechir .desolée mais j ai mis en vrac ce que je pense ,merci et bises (meme si je ne te connais pas)

    Posté par sylvie le 12 février 2012 à 13:53
  • Ma chère Marie,

    Une question triviale : quel or as-tu choisi chez DAUVET,
    Il y a de l'or des chefs et du sparkling moins riche en cuivre.

    http://www.dauvet.fr/index2.php

    J'adore leur expression : Dauvet, batteur d'or!


    T'est-il possible de nous décrire le baume de Cyrille Pelard?

    Posté par michele le 12 février 2012 à 14:04
  • Coucou Michèle
    J'ai pris le sparkling Je voulais le plus d'or possible. " Batteur d'or " moi aussi ça m'a plus
    Mais bien sûr le baume de Cyrille : Une tenue impeccable il ne met que de la cire d'abeille, huile d'amande douce, olive et si je me souviens bien ce qu'il m'a dit dans celui qu'il nous a envoyé il a mis de l'HE de lavande, sauge, rose etc.... la sauge m'a en premier sauter au nez j'en ai d’ailleurs eu le cœur un peu tourneboulé. La texture est ferme et lorsque l'on passe le doigt dessus la surface devient brillante et lisse et ce qui m'a surpris c'est sa finesse toute en légèreté très peu grasse. J'ai utiliser un tiers pour M et l'autre je l'ai mis dans le baume. La couleur est d'un jaune pale. Ce que était très beau c'est qu'il m'a dit : " A l'intuition j'en choisirais un pour vous "

    Posté par Mariebaume le 12 février 2012 à 16:16
  • Sylvie, tu as saisie un des point important qui m'est apparut à moi aussi à savoir que la vie n'est pas à opposer à la mort. Il y a la naissance et la mort, oui. Mais la vie est cet hors temps qui sous tend le tout. Cet hors temps où rien ne commence et où rien ne fini !
    Chevaucher le symbole pour faire retour à ce qui nous origine. Le symbole pointe vers l'absolu. Sur le plan de l’existence ne nous privons d'aucun moyen pour nous connaitre en vérité et faire fleurir la fleur de l'âme alors tout est sacré.
    Merci

    Posté par Mariebaume le 12 février 2012 à 17:59
  • merci

    Merci Marie pour l'échange et le partage, de ce baume de passage
    Car tu vois, j'aime infiniment les plantes, mais je n'avais pas jusque là, rencontré le coté sacré
    Certes j'y mettais des intentions, mais ce sacré, cette quintessence, qui, accompagne, célèbre, des moments de passages, de l’existence terrestre, renoue comme tu le dis avec une approche ancienne, encore une science à retrouver, de l’alchimie, j’ai la sensation de rentrer dans le monde du merveilleux, du subtil olfactif, d’une énergie qui parle jusqu’au fin fond de mes cellules, merci, a toi de transmettre, cette expérience initiatique, qui nous montre que l’on peut tout transcender, et faire ne nos moments difficiles, des moments de grâce.
    N’es ce pas là, la rencontre avec l’essence divine en nous.
    Quel beau cadeau que tu nous transmets
    Je t’embrasse de cœur
    Bridg

    Posté par Bridg le 13 février 2012 à 12:25
  • Bridg, sœur d'âme, Ton message me met du baume au cœur ! merci
    Je n'ai rien à ajouter tu as tout compris.
    Moi aussi je t'embrasse de coeur

    Posté par Mariebaume le 13 février 2012 à 14:06
  • La lecture de l'élaboration de ton baume est très émouvante car elle nous relie à ce qu'il y a d'essentiel.
    Alors je suis de tout coeur avec toi sur ce chemin délicat.
    Merci de faire confiance et de partager.

    Posté par Kat le 14 février 2012 à 10:53
  • Merci Marie,

    Sauge officinale?

    En effet la sauge off. dans un tel baume n'est pas banale. Je viens de regarder ce qu'on en dit sur le plan psycho-émotionnel dans mes bouquins.

    - Chez André Bitsas

    "C'est une huile essentielle destinée aux femmes, auxquelles elle propose de franchir avec dignité les caps difficiles, de dépasser l'émotivité excessive et les désillusions affectives, réelles ou ressenties comme telles. C'est le portrait d'une "femme de tête" ce qui n'exclut en rien la féminité".

    - Chez Ruth et Monica

    " Depuis l'antiquité, la feuille de sauge est symbole de vie éternelle...le mot latin salvia dérive d'ailleurs du verbe salvare ( sauver)..."
    Dans le diagramme elle est très axée dans le pôle "rééquilibrage psychique, épanouissement".

    Tous insistent beaucoup sur la prudence de mise à manier cette HE.



    J'en profite pour donner les indications pour la sauge sclarée qui me semble très intéressante aussi:

    - Chez Bitsas,

    " Euphorisante, elle ouvre à la confiance en soi et à la créativité... n'est pas réservée qu'aux femmes :sa note musquée est mise à profit dans le sparfums et cosmétiques pour hommes...favorise les songes et les rêves dont on garde un souvenir précis"

    - Chez Ruth,

    "L'HE de sage sclarée est considérée comme l'une des HE les plus relaxantes qui soient... décrispe, libère l'énergie bloquée, active les forces créatives. Elle peut aider à relancer une relation de couple qui bat de l'aile"
    Son pôle d'action sur le diagramme est très axé sur "relaxation globale"

    Je remarque qu'elle convient bien aux créatifs

    Posté par michele le 14 février 2012 à 21:12
  • Nous devons extraire de l’âme toute peur, toute terreur de ce qui vient nous rencontrer du futur. Nous devons envisager avec une équanimité absolue tout ce qui vient vers nous. Nous devons fondamentalement croire que tout ce qui vient du futur nous est donné par une volonté universelle, pleine de sagesse. Cela fait partie de ce que nous devons apprendre à cette époque : soit d’agir à partir de la pure confiance en l’aide toujours disponible émanant des mondes spirituels. En vérité, rien ne nous manquera si le courage ne nous fait point défaut. Disciplinons donc notre volonté et cherchons activement l’éveil à l’intérieur de nous-mêmes, chaque matin et chaque soir. Disciplinons notre volonté et efforçons-nous, matin et soir, de renouveler l’éveil d’une constante conscience en nous-mêmes. » (Rudolf Steiner)

    Voici une de mes trouvailles du jour ! que j'ai envie d'offrir à Kat. Merci pour toi et tes si jolis chats, moi qui est perdue ma petite Pucette il y a 1an 1/2 et suis inconsolable. Elle était si belle, une petite siamoise.

    Michèle ce que tu as trouvé sur la sauge me fascine ! Il y a trois ans j'avais planter au jardin un pied de sauge sclarée et à chaque fois que je passais devant elle j'en avais des hauts le cœur, elle a vécue deux ans et la sécheresse l'a fait se faner. Je ne l'ai pas trop regretter ! autant j'aime la sauge autant la sclarée m’écœure. J'en ai sans doute besoin ?!!
    Je crois que Cyrille a mis de la sclarée dans le baume qu'il nous a donner. Je vais me renseigner à nouveau.

    Posté par Mariebaume le 14 février 2012 à 21:57
  • Merci Mariebaume de nous faire partager la création de ce baume et tout l'amour que tu y mets, à le réaliser et à en parler.
    Cet article m'a beaucoup ému, tant par son contenu et les émotions qu'il dégage, mais également par tous les commentaires qui sont si simple, touchant et merveilleux ... merci.

    La Pruche est une huile essentielle magique, qui permet d'apaiser le corps et l'âme, tout en "s'adaptant" à chaque personne, d'après ce que j'ai vu ...

    De tout coeur avec vous ...

    Posté par lilibul le 15 février 2012 à 12:18
  • Lilibul
    Oui, les commentaires sont vraiment en continuité de ce baume: "un baume au cœur"
    Ce baume est vivant et il vit en nous ! Il résonne et vibre en correspondance de cœur. Merci à toi d'y apporter ta note !

    Posté par Mariebaume le 15 février 2012 à 12:34
  • Je ne connais pas l'huile essentielle de pruche mais vous me donnez envie de la connaître.
    Il est intéressant aussi de se pencher plus avant sur les actions des sauges et surtout de la sclarée puisqu'utilisable plus facilement et plus sûrement.

    Marie, comme ton article est intéressant à tous points de vue... Merci.

    Posté par Catherine le 15 février 2012 à 12:42
  • Malgré tous les livres que j'ai, aucun ne parle de cette HE. Je l'ai connu sur le site d'AZ, suite à un conseil fourni par leur soin. Elle a été très efficace sur deux personnes de mon entourage.
    Pour la sauge, je l'aime beaucoup et je l'ai longtemps utilisée, entre autre pour régler les hormones et soigner les cystites

    Posté par lilibul le 15 février 2012 à 13:34
  • Elle équilibre le système nerveux, aide le lâcher prise, aide le passage des mourants certes, mais aussi les dépendances quelle qu'elles soient, nous quittent avec grâce. Elle est bonne pour les cardiaques aussi en rééquilibrant les énergies. Celle sauvage de l'herboristerie Parômel au Canada est d'une grande finesse. Dans ma synergie j'avais un peu peur qu'elle ne tombe comme un cheveux sur la soupe, une huile de sapin au milieu des roi mages ?!! Ben pas du tout !!! C'est vrai que la rose ordonne tout. Me semble t-il.
    Merci Catherine de revenir.

    Posté par Mariebaume le 15 février 2012 à 14:28
  • La sauge, fait fuir les esprits malins et permet de communiquer avec les dieux
    Elle est bonne aussi contre les crises d’asthme
    Je pense qu'à une époque, quand les gens se trouvait face à un ou épileptique ou asthmatique
    ou "possédé" l'emploi de la sauge devait les calmer et libérer!d'où sa réputation
    La sauge est mon amie très chère et proche et j'aime la décliner sous toutes formes
    Il me semble que nous devrions nous pencher sur la Bible et apprendre des femmes qui ont entouré
    le Christ et savoir de quelles herbes et plantes elles l'ont chéri et aidé
    Bises Mariebaume

    Posté par mlk le 15 février 2012 à 14:39
  • Moi aussi je t'embrasse MLK. J'ai oublié de dire que je parles de Pruche plus haut.

    Quant à la sauge elle semble être une panacée, http://www.le-sidh.org/site/article_679.html, la grande sauveuse. Je ne sais si mes manip de lien fonctionneront ? Sacrée pour les Amérindiens.

    Posté par Mariebaume le 15 février 2012 à 15:04
  • j'ai eu la chance de sentir la sauge sclarée en fleurs en juin dernier en haute provence, une magnifique et puissante odeur animale, différente de celle de l'HE, plus herbe écrasée et que j'utilise beaucoup en fixatif, (notamment dans les synergies pour les savons) son odeur s'estompe ensuite.

    Je serais étonnée s'il s'agissait de sauge officinale dans le baume, son HE n'est obtenue que sur ordonance, … mais on ne sait jamais.

    Posté par venezia le 15 février 2012 à 15:49
  • Ca y est j'ai enfin retrouvé le message de Cyrille ou il me dit quelles HE il a mis dans Krista 4, baume qu'il nous a envoyé.

    "Sauge sclarée, Rose centifoliée, Lavande fine, Thym à Linalol et Romarin verbenol+ qques délicatesses..."
    Je n'en ai pas demander plus.............
    Ah! oui Venezia, c'est vraiment un parfum animale la sauge sclarée. Je te le dis mais tu le garde pour toi je trouve que ça sent le pipi de chat ! En tout cas c'est une senteur qui ne me laisse pas indifférente.

    Posté par Mariebaume le 15 février 2012 à 18:03
  • Quel magnifique et émouvant hommage au passage.
    Tes mots sont beaux et sincères.
    Ton baume de coeur est fin et délicat.
    Le dessin est superbe fin et précieux coloré de délicates couleurs.
    Merci infiniment pour ton précieux partage Mariebaume

    Posté par emadra le 15 février 2012 à 19:01
  • Oui, c'est ça un hommage au passage !
    Merci de passer par là, Emadra
    En amitié

    Posté par Mariebaume le 15 février 2012 à 23:08
  • merci pour les détails sur le Krista 4, jolie association classique avec un bel hommage aux labiées (à part la rose) … à laquelle il faut bien sûr ajouter de mystérieuses délicatesses…

    Pour le parfum de la sauge sclarée, c'est aussi une question de concentration. Ces champs de haute provence étaient vraiment grisants, musqués. J'ai trouvé que l'odeur était plus proche d'une bonne sueur aimée que d'un pipi de chat.

    Posté par venezia le 15 février 2012 à 23:08
  • Que dire? Merci pour cet instant d'émotion, cet émouvant cadeau que tu lui offres, que tu nous offres...ce baume transcende car on en reçoit tous et toutes les bienfaits.
    merci pour cette confiance.

    Elsa

    Posté par Zsa Zsa le 15 février 2012 à 23:50
  • merveille

    bonjour

    en lisant ce texte si bien écrit je me suis retrouvée au début des temps...à l'aube d'autre chose et je me suis mise à rêver....quel délice!!!

    j'ai très envie d'essayer votre recette mais pas simple de tout trouver!!!! en route!!!
    merci encore j'adore


    bises maité

    Posté par maité le 16 février 2012 à 09:32
  • Elsa, Merci de ta belle ouverture, de ta disponibilité à accueillir les subtils transports de ce baume.
    Que cela soit bonne nourriture pour toi aussi !
    En amitié


    Maité, si je peux me permettre; n'oubliez pas, l'amour sanctifie tout. Ce baume que vous ferez sera comme une épure de la pointe la plus fine de vos intentions les plus hautes.
    Si vous voulez, le texte que vous avez lu là est un résumé du texte plus long qui raconte l'histoire de ce baume de passage. Je me ferais une joie de vous l'envoyer ?
    Ne vous sentez surtout pas obligée, votre baume n'a nul besoin de se conformer il est déjà vivant en vous j'en suis sûre.
    En amitié Marie

    Posté par Mariebaume le 16 février 2012 à 11:56
  • baume encore encore

    re Marie,


    oui ce serait avec un grand plaisir....quand on peut lier la cosmétique et l'esprit je crois que c'est ainsi que l'alchimie se fait...
    l'or ajouté lui donne en plus une autre dimension et j'ai déjà lu mais ou???
    ma mémoire me fait défaut en ce moment!!!!
    L'or ajouté à une préparation la met dans une sphère hors du temps...et ses qualités sont transcendées par cette matière hors norme....alors je réfléchis sérieusement à en mettre dans ma future crème pour le corps vanille!!!
    a bientôt



    maité

    Posté par maite le 16 février 2012 à 14:06
  • Marie, toutes mes pensées et prières vont vers toi et Mickey à présent délivré de ses souffrances. Potions et chaudron est en deuil pour la seconde fois cette année.
    Je t'embrasse tendrement.

    Posté par michele le 10 décembre 2012 à 09:16
  • Avec mon cœur pour ce passage, je t'embrasse fort, Marie.

    Posté par chabou le 10 décembre 2012 à 09:24

Commenter l'article