"Les bienfaits des huiles végétales" Michel Pobeda, Editions Marabout

Bibliographie

Par atelierdemichele

     

         Un livre qui compte dans la littérature et la bibliothèque de ceux qui s'intéressent aux huiles végétales.

Que votre intérêt se porte sur les cosmétiques, les savons ou tout simplement la nutrition, c'est LE livre qu'il faut.

          Et à un prix défiant toute concurrence.


 

"Les bienfaits des huiles végétales"

Apprendre à les connaître et à les utiliser pour votre santé et votre beauté

Michel POBEDA

Editions Marabout, 10 €

 

 

 

Bienfaits HV

 

Michel Pobeda est ancien kinésithérapeute et négociant international en oléagineux.

Il s'investit dans la boutique Codina, mon premier fournisseur de beurre de karité pressé et d'huile de moringa.  On y apprenait aussi à saponifier à froid à une époque où le karité était un corps gras peu utilisé en Occident et où presque personne ne fabriquait son savon à l'ancienne.

Actuellement impliqué dans une entreprise qui fabrique à façon des cosmétiques certifiés Nature et Progrès, à DLU de 6 à 12 mois et exempts de conservateurs et d'émulsifiants modernes (une gageure et un parti-pris osé).


Je vous le dis, "quel talent ces Michel (e) !" ^_^



 Le sommaire


Après les habituels avant-propos et introduction au sujet, Michel Pobeda développe l'histoire des corps gras dans l'humanité et l'évolution de leur consommation alimentaire.


- Qu'est-ce qu'une huile végétale ?

Tout ce qu'il faut savoir sur les acides gras, les transformations industrielles des acides gras (trans, hydrogénation, raffinage...), les macérations, les extraits CO2...


- Bien utiliser les huiles végétales

Tableaux, conseils pratiques, nutrition, cosmétiques, savons ...


- Les huiles, de A à Y   ^_^

Plus de 200 huiles et macérâts huileux détaillés en ce qui concerne leur composition chimique et leurs usages.

Vous y trouverez leur indice saponification, les noms botaniques et vernaculaires, un encadré que je trouve absolument délicieux à lire, quand il existe, sur l'ethnobotanique de l'huile abordée.

Toutes les huiles et tous les corps gras de la terre s'y trouvent je crois; J'y avais perfidement recherché le beurre d'Allanblackia que je découvrais chez Sheabutter cottage et qui y était répertorié !


- Quelles solutions pour quels problèmes ?

Un répertoire de maux avec une solution "huiles végétales"

 

- Annexes



 La mise en page


C'est un livre au format poche très agréable visuellement grâce me semble t-il à la couleur jaune qui domine tant sur la couverture qu'en intercalaires de chapitres.

Les 2è et 3è de couverture représentent une carte de France des plantes oléagineuses.

Ces cartes de géographie à  l'ancienne qui ornaient les murs des classes de primaire pour ceux qui sont assez "sages" pour les avoir connues.




 Le propos


Le ton général est volontairement militant.

Si vous vous intéressez un tant soit peu à la nutrition dans les pays développés et le retentissement catastrophique sur la santé publique et les dépenses de santé, vous ne serez pas surpris que ce sont des contingences bassement spéculatives qui en sont à l'origine.

Mais il est toujours bon de marteler que notre alimentation est notre premier médicament et le premier pas dans le processus de dégradation de la santé.

Les monographies et les informations sont néanmoins classiquement informatives et sérieuses.




 Les recettes


Elles sont réparties dans le texte, donc difficiles à extraire; C'est ce qui fait la richesse et l'intérêt de ce livre.

Ce sont de petites astuces que nous pratiquons peut-être déjà tous si nous fabriquons nos cosmétiques mais qui sont toujours intéressantes à visiter.

Beaucoup d'indications émaillent le texte et l'on y apprend beaucoup, on sort des sentiers battus et c'est la porte ouverte à d'autres recherches.

En tous cas pour la cosmétique, c'est une mine même en ce qui concerne des huiles très courantes que l'on utilise banalement ou très classiquement.


 . Page 222, la recette  pour fabriquer sa propre huile de pépins de pastèques (vivement cet été!)

 

. Page 264, pour la couperose, une formule intéressante :

 - 10% huile de tamanu

 - 90% d'huile de coco

 

. Page 253, un tableau formidable classant les corps gras par effet  thérapeutique (anti-inflammatoire, anti-cellulite...)


. Page 157,  l'huile de pépins de courge utile pour les pertes de cheveux d'origine androgénique


. Page 245,  des huiles d'Inde, d'Afrique, d'Amazonie ... dont je n'ai jamais entendu parler

 

Je ne ferais par contre pas certains choix. Rassurez-vous ils sont très rares.

Par exemple, de l'huile de germes de blé pour les comédons car même si elle est riche en vitamine E anti-oxydante (les comédons sont des points de sébum oxydés), cette huile est très rancissable et peut enflammer certaines peaux si elle n'est pas de première fraîcheur.

Si c'est tout à fait logique en théorie de préconiser des huiles riches en vitamines E pour ce souci, en pratique, cela peut s'avérer délicat pour certaines sauf si l'on fait le choix d'huiles végétales très stables comme l'argan par exemple.

 



 Mes "moins"


. Cela n'en est pas un finalement mais j'ai eu peur ...

Au fur et à mesure de ma lecture, j'ai parcouru vainement les dernières pages à la recherche d'une bibliographie.

J'ai fini pas contacter l'auteur qui m'a rapidement répondu que l'éditeur le trouvant trop bavard, il n'y avait plus de place pour une bibliographie!

Celle-ci est accessible par mail à l'éditeur ou à l'auteur mais il m'a autorisée à en mettre un lien ici :

huile.com/bibliographie/


. Ce qui fait la grande richesse de cet ouvrage, la passion de son auteur, emporte quelque fois le propos et donne à certaines pages une redondance dans l'information.


. Les compositions chimiques ne donnent que les acides gras insaturés (A.G.I.)  et les omégas-3. Est-ce aussi par manque de place ?

Même si la population est généralement carencée en ces acides gras essentiels, j'aime pour ma part connaître tous les acides gras d'une huile.

Cette précision me semble indispensable en cosmétique maison pour aller plus loin et je dois me référer à d'autres sources pour compléter le livre.

C'est dommage pour un tel ouvrage quasiment exhaustif sur la question.




 Mes "plus"


 Il y a des surprises et des connaissances à tous les coins de pages.


 Allez encore une, en page 139 :

Les graines  de Caméllia japonica sont très riches en bêta carotènes.

La tradition asiatique privilégie les huiles claires, ce qui fait que la plupart des huiles de camélia que l'on trouve en Europe sont très raffinées et totalement transparentes.

Que reste t-il en réalité de ses actions cosmétiques quand elle est si raffinée? Je n'ai jamais vu à la vente d'huile de camélia vierge colorée.




En conclusion

Courez vous l'acheter!




L'avis de Swanee qui m'enchante avec son blogsofsoap

L'avis de Gaiia savons

L'avis de Mlk une autre convaincue qui ne veut pas écrire la biblio (voir dans les commentaires ^_^ )



Autour du chaudron

    on a couru..on a couru Michèle ...Dès qu'on a lu son titre chez Vénézia ..

    Hihi;, j'ai fait "perfidement" comme toi ! Cherché, mais en vain deux huiles que j'ai sous l'oeil , mais que je ne connais pas .
    Sans doute est-ce écrit en ...amazonien .. ou en brésilien ? ! Que sais-je ..

    J'ai envie de te les dire ici. Peut-être connais-tu leur petit nom .

    Il s'agit de ""oléo de Pracaxi" et de "oleo de maracuja".

    Tu parles si bien de ce livre que, si je ne l'avais déjà, je filerai à la librairie . Et... de plus, sans y laisser une culotte ( ! ).
    J'ai déjà aussi noté au tableau "" graines de melon, de pastèque...)

    J'ai acheté des mangues et ... demandé à l'homme fort de m'extraire les noyaux. Tu crois qu'on pourrait "jouer" à faire de l'huile de noyau Michèle ? Juste pour voir ..

    Posté par moune le 14 mars 2012 à 08:07
  • Aah Moune, tu en as trouvé une qui est évoquée mais n'a pas de fiche monographique!

    - L'huile de pracaxi est évoquée sous son nom vernaculaire, huile d'owala en page 214 sur la fiche de l'huile de palme.
    Elle est dite plus anti-microbienne que la palme.

    Kat en parle ici :
    http://thenaturalfiveo.canalblog.com/archives/2010/08/25/18852003.html


    - L'huile de maracuja devrait être de l'huile de passiflore.
    Mlk nous le confirmera mais c'est ainsi qu'on appelle la passiflore aux Antilles.
    Elle est page 220.


    - Pour le noyau de mangue, je te laisse chercher et tester... Je n'ai pas d'indications précises sur la période où les noyaux sont les plus riches en corps gras.

    L'une de mes connaissances au Cameroun avait le projet de récupérer des noyaux issus d'une usine de jus de mangue pour en extraire le beurre. Cela semble donc être plus rentable avec des fruits mûrs.

    Vu le faible coût du beurre de mangue, je pense effectivement que c'est un sous-produit de l'industrie du jus de fruits qui est florissante par ailleurs.

    Il faudrait peut-être s'inspirer de ce que fait Chabou avec les fruits du laurier?

    Elle en a parlé en détail ici :
    http://potionchaudron.canalblog.com/archives/2011/01/07/19900146.html


    C'est sûr qu'avec une telle masse d'informations pour 10 euros, tu ne peux pas m'accuser de t'avoir fait vendre la culotte hein
    En es-tu contente?

    Posté par michele le 14 mars 2012 à 09:43
  • C'est très intéressant tout ça ! J'ai déjà un livre sur les huiles végétales que je trouve très bien... craquerais-je ou non ?

    Posté par Nansou le 14 mars 2012 à 10:00
  • Lequel as-tu Nansou?

    Posté par michele le 14 mars 2012 à 10:07
  • Merci Michèle de nous donner un avis éclairé sur ce livre. Un de plus dans la bibliothèque ? je vais réfléchir...

    Moune, je m'étais déjà attaquée aux noyaux de mangue, c'est très difficile à travailler et je pense que le jeu n'en vaut pas la chandelle avec nos moyens "maison". Il faudrait une presse super puissante pour extraire l'huile me semble-t-il. Enfin, tu peux toujours essayer, du moment que tu n'y laisse pas ta culotte, tout va bien. Tiens-nous au courant Moune.

    Posté par Catherine le 14 mars 2012 à 10:24
  • j'ai pensé que je m'étais fourvoyée chez Victoria's secret ! Petite culotte par-ci, petite culotte par-là, je n'ai pourtant pas vu de mention "interdit au moins de 18 ans" ! Michèle tu nous mets l'huile à la bouche, et c'est vrai que les fiches explicatives du site de Codina, sont absolument géniales, m'en vais racler le fond de la tire-lire de ma progéniture (la faute aux achats dispendieux dont tu as été l'instigatrice) afin d'acquérir cette biblette des huiles

    Posté par Alyana le 14 mars 2012 à 13:48
  • - Pas la cagnotte des enfants Alyana! Non, les enfants c'est sacré même quand ils n'ont pas un joli look à la naissance

    Ce livre a tout d'un grand malgré la taille poche et vraiment, je l'ai lu presque comme un roman. Tu ne devrais pas être déçue.



    - Catherine,

    Peut-être pourras-tu le feuilleter dans une librairie histoire de te faire une idée. La seule chose qui lui manque est la composition complète en acides gras que j'aime beaucoup connaitre et vérifier avant de les mettre en cosméto.

    Mais la masse de petites informations sur des huiles très courantes m'a beaucoup intéressée et je trouve que l'on ne devrait pas rester sur ses acquis en matière d'huiles végétales.

    Cela me permettra peut-être d'avancer enfin sur le projet initié par Chabou sur les tableaux de pourcentages et d'associations d'HV par types de peaux.

    Le brouillon est dans les coulisses de canalblog mais pour le moment je n'arrive pas à trouver la porte de sortie ou l'angle d'attaque, mes neurones manquent un peu d'air .
    C'est une idée géniale, ça viendra ...

    Posté par michele le 14 mars 2012 à 18:37
  • Michèle, merci beaucoup de nous signaler ce livre que je regarderai en librairie.

    Idem Alyana, j'apprécie beaucoup les fiches explicatives du site Codina.

    Posté par Colchique le 14 mars 2012 à 22:31
  • Suis "saaaage" j'ai connu les cartes de géo vintage en primaire

    Tu peux être certaine Michèle que je vais courir me procurer cette petite merveille tellement il manque dans ma biblio, merci pour ce beau partage

    Posté par emadra le 15 mars 2012 à 00:09
  • A yé ouf, il est encore dispo à la librairie !

    Posté par emadra le 15 mars 2012 à 00:12
  • haa! merci beaucoup Michèle. J'ai noté sur le livre, la correspondance.
    Sûr que je suis contente d'avoir fait cette petite dépense. Petite dépense... grande satisfaction. c'est rare !!

    Je suis tout le temps dedans , comme toi .
    Tu as drôlement bien fait de venir en parler par ici. Toutes les "cosméteuses" devraient l'avoir sous la main.

    Une idée géniale serait de travailler sur ce tableau de chabou en effet. C'est vraiment une chose qui manque .Pour trouver les compositions complètes d'une huile à intégrer dans nos merveilles, il faut passer des heures devant l'écran .. Et, pour moi, sans trouver la plupart du temps.

    Je ne vais pas acheter une presse pour extraire l'huile voyons. Je pensais justement faire comme chabou qui fait bouillir ses noyaux de laurier.

    maintenant que mlk me dit que c'est pas la peine... je ne sais plus .
    Bon : j'ai les noyaux, je vais les faire, juste pour voir .

    @mlk : faut que je te parle ... de mes ratages.. Pas ici, hein dis , trop la honte ..

    Posté par moune le 15 mars 2012 à 07:17
  • Contente d'avoir vos avis , c'est le premier livre en tête de liste de mes futurs e.achats ... stefen king attendra un peu sur ce coup là !

    Posté par elle06 le 15 mars 2012 à 08:41
  • Alyana, c'est ma fille qui m'a offert ce livre à Noël et un peu plus, alors si tu demandes gentiment, pas besoin de les dépouiller en plus, c'est toi qui devras renflouer la caisse avec intérêts, vu que nos gamins sont de grands financiers
    La 1ère de couverture est juste trop appétissante et attractive,, comme si, et c'est le cas , les huiles végétales sont de vraies trésors, comme l'or
    J'en retire non seulement une approche plus disciplinée et érudite, mais aussi , cela me conforte dans les choix intuitifs que j'ai pu faire
    Il donne plein de pistes pour les macérats, dont les feuilles d'artichaut
    Des solutions simples pour unifier le teint des peaux noires et métisses
    Des vrais bons plans pour les cheveux
    J'aime le ton militant et je pense aussi que ce livre devrait beaucoup plaire à Natural five o, même si la carte géographique a un petit côté années 50, coloniale, moi, je suis une mauvaise élève, mais qui aime tout de même les jolies choses du passé
    Par contre pour le macérat d'aloe, la quête, je le trouve un peu vague et chiche en explications!!!
    Le macérat de romarin, par exemple très simple et gratifiant à faire est paré de vertus qui devraient convenir à beaucoup de dames
    Avec ce livre , on voyage pour 10 euros et on se prend à rêver à crapahuter entre Amazonie, Afrique, Asie
    Océanie et à travers toutes ces huiles découvertes, une symphonie d'accords, se jouent entre les hommes
    Moi, je le remercie très fort pour ce petit bijou
    Je m'en vais faire une cure interne de Bourrache
    Il ne parle pas de l'huile de foie de morue?
    Il est depuis le cadeau, dans mon sac de voyageuse entre Paname et le 93 et m'irrigue de bonheur paisible...Non, je n'en rajoute pas, car tel est mon sentiment

    @Moune
    Qu'est ce que j'ai dit? et vas y fonce
    Je ne pourrais te répondre que Samedi

    Posté par mlk le 15 mars 2012 à 10:07
  • Michèle, merci de tout et plus et de te coller aux mises en "appétit"

    Posté par mlk le 15 mars 2012 à 10:09
  • @mlk je te rassure, bien que je sois une mère indigne, mon petit sauvageon continue de me ponctionner régulièrement même à plus de 20000 km de ma CB (c'est un très très grand financier)! Les troncs d'église, je peux ?

    Posté par Alyana le 15 mars 2012 à 12:08
  • @ mlk : pardon, c'est Catherine qui dit qu'elle s'est déjà attaquée aux noyaux !!
    Tu as juste bien dit ""on voyage pour 10 euros "" . Rare...

    Sauf que : j'espère que nous allons bientôt ..... voyager gratuit chez Vénézia .
    Ok pour samedi ma belle basanée. Comme je suis à la bourre, ça me laisse le temps ..

    belle après midi à toutes.

    Posté par moune le 15 mars 2012 à 12:11
  • J'avoue que j'avais déjà été tentée par ce livre il y a quelques mois et j'avais résisté vaillamment.... Du coup, maintenant, à la lecture de ton article Michèle et les comm, je craque littéralement donc j'y courre !
    Merci pour cet article
    Bisous

    Posté par Isy le 15 mars 2012 à 16:39
  • Merci Michèle pour cet avis éclairé. Je vais de ce pas voir où le trouver. Passionnée par les huiles végétales, Mlk a raison, "Natural Five O" va s’en donner à coeur joie !

    Posté par Kat le 16 mars 2012 à 09:43
  • - Kat,

    Tu devrais vraiment l'apprécier toi qui aimes bien ces huiles végétales d'ailleurs.
    De plus, les têtes fouineuses seront ravies de trouver des astuces simples dans tous les coins.


    - Isy,

    Tu nous diras ce que tu en penses.
    Je trouve ton approche des ingrédients rares en savonnerie très proche également des informations que donne Michel Pobeda sur les huiles végétales.
    Peut- être y trouveras tu de l'inspiration pour tes futurs savons...



    - Alyana!!!

    Les troncs d'église!
    Tu ne reculeras devant aucun sanctuaire je vois

    Je ne sais comment tu fais pour avoir cet humour dévastateur auquel je suis extrêmement sensible mais j'adore, j'adore!


    - Mlk,

    Et bien voilà tu l'auras faite un peu cette bibliographie.
    Je suis contente de voir que c'est aussi ton livre de transports ferroviaires.

    L'huile de foie de morue est animale et le livre a pour sujet les huiles végétales.
    Mais elle contient les fameux omégas 3 si précieux en alimentaire, c'est vrai.

    Je coupe souvent quelques capsules d'huile de foie de morue l'hiver dans mes baumes pour les pieds, ce sont de merveilleux baumes pour crevasses ou pieds extra-secs.


    - Elle06

    Je suis certaine que ça vaut tous les Stephen King du monde et qu'il est aussi palpitant à lire. Et Stephen doit valoir plus de 10 euros le kg non ? ^_^


    - Moune et Mlk, des messes basses d'espionnes? Je ne comprend rien à vos échanges...

    Moune, Michel Pobeda a promis de venir sauver ta culotte avec quelques idées pour faire son huile maison, tu vois comme nous sommes chanceuses?



    - Emadra, alors qu'en penses-tu?

    Toi aussi, pointue comme tu es sur les HA et hydratants, tu dois avoir des HV fétiches.
    Lesquelles te font vibrer?


    - Colchique,

    Codina a longtemps eu des huiles végétales non certifiées en bio et on n'en parlait que peu sur les blogs cosmétiques.

    J'ai été une de leurs clientes bien avant de fabriquer moi même mes cosmétiques d'abord pour le karité pressé que je n'achetais que là quand je n'en avais pas en provenance directe du Bénin.

    L'huile de moringa a été ensuite l'une de celles que j'achetais pour ma mère qui aimait beaucoup les produits Clarins, c'était l'une des huiles qu'elle appréciait dedans.
    A l'époque seul Codina en vendait. Je l'apprécie beaucoup.

    En plus la boutique à Paris est vraiment très jolie.

    Tu devrais être contente de ce livre.

    Merci à toutes!

    Posté par michele le 17 mars 2012 à 12:24
  • Il est en route ! Merci encore !

    Posté par Kat le 18 mars 2012 à 08:13
  • Reçu hier ce petit trésor, car cet ouvrage est un trésor d'informations que je suis en train de dévorer.
    Michèle, Les huiles et beurres qui me font vibrer sont ceux que je ne connais pas comme cette huile concrète de Piquia, toutes les HV d'Inde, d'Afrique, d'Amazonie des pages 245 ...

    Ah s'il pouvait exister un grimoire aussi complet sur les merveilleux HA que nous avons humé et ... !
    Alyana pourrait bien aller dévaliser les p'tites culottes de Moune pour les revendre ...

    Posté par emadra le 18 mars 2012 à 12:30
  • Grrr ! MLK m'en avait parlé lors de ma virée parisienne mais il n'y en avait plus à la FNAC le matin avant mon retour, résultat je suis repartie bredouille et ce post me fait encore plus enrager tant ce livre me semble indispensable.
    Bon en même temps, j'ai passé ma journée à vider mes derniers cartons de bouquins et à essayer de les caser un peu partout dans l'appartement et je me dis que c'est peut-être pas plus mal que je ne l'ai pas trouvé. On se console comme on peut, snif !

    En tout cas Michèle, tu en parles avec un tel engoûment que la France entière a du se l'arracher et sûrement aussi nos amies belges et autres suissesses !

    Merci de m'avoir mis l'eau à la bouche !
    et encore des bises et j'ai été très heureuse de te retrouver pour de vrai !

    Posté par lolitarose le 19 mars 2012 à 00:08
  • @emadra : si jamais je prend note des titres de livres que Michèle a ....perfidement glissé dans son dernier message, il ne m'EN restera plus une seule...

    @ Michèle : parfaitement, perfidement.. l'air de rien ...

    Posté par moune le 19 mars 2012 à 09:29
  • Mince Moune, c'est moche

    Posté par emadra le 19 mars 2012 à 14:07
  • Emadra, tu as raison ; je propose qu'on se cotise pour rhabiller Moune, il ne faudrait pas qu'elle prenne froid....

    Posté par Catherine le 19 mars 2012 à 14:37
  • D'ac ! Catherine, mais à Rome alors ! Ou, au moins dans la belle grande avenue de Paris.Je ne sais plus le nom. Mais ça, je peux vous le chercher ...Et ... rien en dessous de "la perla"" Dior "ou ce genre ..Ma peau ne supporte pas autre chose ! lol ! faudrait des émoticônes ici, pour meubler mes bêtises !!

    Posté par moune le 19 mars 2012 à 14:51
  • C'est sûr que Moune sans ses culottes, ce n'est vraiment plus Moune

    Posté par michele le 19 mars 2012 à 16:08
  • Suis pliée

    Posté par emadra le 19 mars 2012 à 18:29
  • La dolce vita de moune

    Oui, oui viens donc a Rome moune il y fait deja chaud et tu ne risques pas de t'y enrhumer meme avec une tres petite culotte ! Je ne peux pas dire sans, on est vu tous les jolis curés en robe longue qui arpentent les rues.

    Posté par lolitarose le 19 mars 2012 à 19:19
  • ha lolitarose...je me souviens encore de mon unique voyage à Rome pour le mariage d'une amie. Nous avions "fait" les lingeries , à la recherche de la plus belle lingerie nuptiale ....j'avais largement craqué..aussi..

    @emadra : ça fait du bien d'être pliée de rire non ? Je trouve que ça arrive de moins en moins dans notre monde.

    Posté par moune le 20 mars 2012 à 07:45
  • Moune, oh comme tu as raison
    Puis il faut que je te dise que j'adore tes bêtises et tes goûts de luxe de marque italienne

    Posté par emadra le 20 mars 2012 à 15:35
  • @ emadra : haaa ! ben ça me fait bien plaisir .Mon mari dit souvent ""y en avait qu'une (!), c'est moi qui l'ai épousé... Je te dis pas le nom entre parenthèses ...
    La lingerie est une des choses que je ne sais pas faire ( parmi beaucoup d'autres bien sûr .. ) Comme je ""fabrique " et "recycle " beaucoup , côté lingerir, j'ai du mal à me priver ...

    Rien à voir avec le livre de Michel Podéba !.. .. je sais : ça s'appelle ""un hors-sujet " sur les blogs où on se fait taper sur les doigts . Ici, tout nous est pardonné.. J'adore ..

    Posté par moune le 20 mars 2012 à 18:27
  • Bonjour,
    Étant intéressée par ce livre, j'ai vu qu'il venait justement de sortir chez Marabout en poche à presque 6 euros. Je me suis dit que l'info intéresserai peut-être celles qui ne l'ont pas encore...
    En plus, le format est pratique pour être transporté, les pages en papier recyclé.

    Posté par Bérengère le 06 avril 2014 à 19:43

Commenter l'article