Savon marbré dans le bol

Savonnerie

Par atelierdemichele

              In english, "in the pot swirl soap".

J'en ai visionné plein sur la chaîne "toi tube" ^_^  et la plus explicite sans la musique qui vous vrille le cerveau  me semble être  celle de KBShimmer

Du coup j'en suis à mon 3è en quelques jours tant cette méthode est simple et agréable à réaliser.

 

DSC04583DSC04584

 Les couleurs sont plus franches en réalité, photos prises par  temps gris et humide...

 

 

Formule du savon marbré dans le bol

 

- 30% huile de coco indienne

- 15% huile d'olive bio

- 15% huile de maïs raffinée

- 10% beurre de karité du Bénin

- 10% beurre de cacao bio

- 10% huile de palme bio

- 10% saindoux (lard)


Eau et soude pour un surgras de 7%

Oxyde jaune, oxyde rose, poudre de charbon de bambou

Huiles essentielles de ravintsara et ylang ylang à parties égales (superbe odeur très agréable à mon goût)

 

 

Ce n'est pas une formule très adaptée à ce mode opératoire, je trouve a posteriori qu'elle contient trop de gras durs dont une graisse animale qui durcit très vite. Il est destiné à une personne qui aime les savons durs, durables et moussants.

Mon savon est un peu "sec" sur les bords et ne rend pas le marbré aussi heureux qu'une formule avec plus de gras insaturés (minimum 50%).


DSC04570

Vue du dessus



J'ai découvert du coup plein de jolis blogs qui avaient déjà joué avec le savon marbré dans le bol  ^_^ :

chez Macosmétodéco&co

chez Wistiti même en couleurs rasta

chez Swanee 

chez Mystic

chez Elle06

chez Blank-savon...

J'en oublie certainement, n'hésitez pas à me laisser en commentaires un lien vers un savon de ce type qui m'aurait échappé.




Mode opératoire

 

      1 - Procéder à la dilution des colorants dans le minimum de liquide possible (ici de l'eau) en formant un fluide bien lisse sans grumeaux.


       2 - Fabriquer le savon comme d'habitude à froid en mélangeant la soude et les gras fondus à 38/42°C.  Avant la trace et une fois que la pâte est bien lisse, ajouter les HE.

Verser la pâte dans les colorants. Bien mélanger sans aller jusqu'à la trace et laisser en attente.

J'ai choisi de mettre beaucoup moins de noir que de jaune et de rose.

 

DSC04550

 Les pâtes colorées en attente

 

 

              3 - Reprendre le bol principal et mixer jusqu'à une trace extra-fine.

Laisser en attente et mélanger les pâtes colorées jusqu'au même type de trace très fine.

 

 DSC04551

                    La trace extra-fine

 

             4 - Verser les pâtes colorées les unes à côté des autres dans le bol principal et à égale distance en fonction du nombre de couleurs.

Garder très peu de pâte au fond des pots colorés pour faire un marbré en surface. Il suffit en fait de ne pas racler le fond des dits-pots.


Deux couleurs se mettent face à face (midi et 6h)

Trois couleurs se mettent en triangle (midi, 4h et 8h)

Quatre couleurs se mettent à midi, 3, 6 et 9h...

Il faut choisir des couleurs assorties et laisser faire son imaginaire. J'ai choisi de mettre peu de noir mais en 2 points.

 

             5 - Enfoncer une spatule en silicone dans l'une des couleurs jusqu'au fond du bol et tracer un cercle concentrique dans le sens horaire passant par chacune des couleurs jusqu'au point de départ.

Retirer la spatule et la mettre en attente sans égoutter dans l'un des pots ayant contenu les couleurs.

Sur la 2è photo ci dessous,  la spatule entre dans la tâche rose et part à droite vers le noir, le jaune puis le noir et ressort dans le rose.

 

 

DSC04552DSC04553

 Répartition des colorants et marbrage à la spatule (sens horaire)

 

 

            6- Verser la pâte dans un moule rectangulaire (le mien fait 1200g, c'est un bon poids pour ce type de marbré) en commençant par le centre puis glisser vers l'extrémité  droite puis retour vers l'extrémité gauche. Et ainsi de suite jusqu'à épuisement de la pâte.

Reprendre les fonds de pâtes colorées laissés dans les bols et répartir sur la surface en lignes (photo 1 ci dessous). On voit que ma trace est malheureusement trop épaisse déjà.

Tapoter le moule sur le plan de travail pour bien aplanir la surface.

A l'aide d'une baguette , former des zigouigouis en surface pour terminer le marbrage en surface (photo 2 ci dessous).

"Marbrage" n'existe pas en français mais bon...

 

DSC04555DSC04556

 

 

 

             7- Isoler le moule ou forcer la phase de  gel qui intensifie normalement certaines couleurs. Je trouve que les micas et les ocres marchent mieux que certains oxydes.

 

Découper le savon en pains réguliers sachant que les 2 bords seront les moins marbrés. Chaque savon sera unique.


DSC04580

Autre savon réalisé avec des ultramarines rose et violet, du mica rouge corail et des micas brillants


La formule de ce dernier est plus riche en huiles fluides et me semble plus appropriée au marbrage dans le bol .

Un exemple : 30 coco, 20 palme ou karité, 50 huiles insaturées.



 

 


Autour du chaudron

    Michele, Superbe ! Excellente maîtrise de la technique one pot ! Bravo !

    Le marbrage de tes savons est extrêmement bien réussi.

    Tes savons sont magnifiques.

    Posté par Colchique le 04 mai 2012 à 11:50
  • Michèle, ton choix de couleurs et ton savoir-faire donnent un joli marbrage.

    Ce que je trouve très sympa avec cette technique est le fait que chaque morceau est unique et c'est palpitant d'en découvrir l'aspect à chaque nouvelle coupe.

    Personnellement, j'ai parfois des difficultés à donner la même consistance au pot principal et aux pots de couleurs, je crois que c'est là la principale difficulté.

    Il me faudra essayer ton mélange ravintsara/ylang, ça devrait me plaire.

    Posté par Catherine le 04 mai 2012 à 12:09
  • Si je comprends bien, c'est dès le début que ta pâte est colorée en trois....avant la mise en moule. Ensuite tu joues de la baguette ! Eh bien Maestr(a) (?) bravo, c'est très beau !

    Posté par Kat le 05 mai 2012 à 10:31
  • Merci pour cette leçon de marbrage ! Je ne perds pas une miette des œuvres de savonnière pro. et un grand merci de transmettre votre savoir.

    Posté par Angy le 05 mai 2012 à 16:48
  • Tes savons "graffs" haute couture sont magnifiques, Michèle ^^^

    Posté par emadra le 05 mai 2012 à 16:58
  • Michèle, tu me fais rire, avec le toi tube
    ben! on a le bol, d'avoir une "vieille savonnière" qui travaille à merveille et traduit aussi, que en France, on sait faire des belles choses dans nos bols
    J'aime beaucoup ton choix de couleurs et je sens que tu t'es bien amusée, voire plus...Comme un petit grain de folie, même une baguette magique tourbillonnante
    J'aimerais bien en faire un comme cela avec toi un qui virevolte

    Posté par mlk le 06 mai 2012 à 12:50
  • - Mlk i

    Ils sont vraiment très faciles à faire.

    Mais j'ai eu du mal à les photographier d'où les très gros plans où l'on voit les points blancs des insaponifiables du karité.
    Tu es bien fine de remarquer que j'ai mis des liens uniquement vers des blogs francophones

    On en refera du savon ensemble un jour.


    - Emadra,

    Peut-être est-ce en ta compagnie qu'on fera un savon avec Mlk!
    Merci pour ton enthousiasme swing.


    - Angy,

    Savonnière pro.
    Quel compliment!
    Merci de votre passage.


    - Kat,

    Oui tu as bien saisi :
    .la répartition des couleurs,
    .le passage très furtif en somme de la spatule à travers elles
    .puis la façon de verser la pâte en allers-retours dans le moule
    font le marbré en profondeur.

    A mon avis le marbré du dessus avec les restes de pâte est facultatif, c'est une façon de ne pas gâcher les pâtes colorées restantes.
    Et cela facilite la vie d'éviter des manipulations supplémentaires en cours de route.


    - Catherine,

    C'est certainement le marbré que je trouve le plus aisé à pratiquer.
    Tout est dans une formule qui ne durcit pas trop vite et le choix de couleurs en harmonies.

    Si tu coules à la trace extra fine dans les pots de colorants et que tu prends un instant pour les mélanger sans excès, ça attend souvent bien.
    Même avec cette formule que je trouve peu adaptée car elle contient trop de durcisseurs, ce n'est pas là que ça a épaissi mais plus tard au marbré du dessus.

    Et encore, ça s'est bien fluidifié quand j'ai tapoté le moule avant de passer la baguette. On voit bien la différence de texture entre les deux photos.

    Pour la dernière photo, on voit bien les 3 passages en aller-retours. C'est plus net avec une formule très fluide et je trouve le marbré plus joli ainsi.

    Quant au mélange ravintsara - ylang, j'avais joué d'audace si je puis dire.
    Mon stock de ravintsara en prévision de la grippe qui devait tous nous tuer m'a permit de faire ce mariage avec de l'ylang provenant de Mada aussi.

    Je dirais que le parfum est frais grâce au ravintsara ... qui a perdu grâce à l'ylang son côté médicinal. L'ylang ne se sent pas du tout; Le tout est frais et presque pas floral.
    j'adore et ma soeur aussi, je fabriquais ce savon pour elle.


    - Colchique,

    C'est grâce aux liens vers "you tube" trouvés sur ton blog que je suis arrivée sur la méthode du "one pot swirl" .
    Sois-en donc remerciée!

    Posté par michele le 07 mai 2012 à 08:55
  • Merci Michèle pour tes précisions. Tiens, tu me donnes envie de faire un savon aujourd'hui. Je n'ai pas trop de colorants mais je vais essayer de faire quelque chose.

    Tu es toujours aussi inspirante

    Posté par Catherine le 07 mai 2012 à 09:21
  • Le savon est vraiment trop joli! Le mélange ravintsara et ylang me plaît aussi.

    Posté par Natalia le 08 mai 2012 à 12:09
  • j'adore la première photo qui m'évoque des ailes de papillon et celle des bols qui semblent renfermer de la crème anglaise ponctuée de gouttes de sirops de fruit!

    Ça me plait beaucoup ce marbrage aléatoire… Après avoir vagabondé sur des liens donnés par Colchique sur son blog, je m'étais acheté juste avant de partir des gobelets en papier pour me lancer dans une technique approchante. Celle du "one bol" que tu expliques ici semble encore plus simple. yapluka, d'autant que le résultat est d'une délicatesse ravissante…

    Posté par venezia le 08 mai 2012 à 21:14
  • Suis-je la seule à ne pas pouvoir commenter le message de Totopetitspas?
    Je n'arrive pas à ouvrir le lien "commenter l'article" ni à lire les commentaires déjà inscrits...

    Posté par michele le 09 mai 2012 à 07:57
  • Catherine, les argiles si tu en as 2 ou 3 coloris peuvent fonctionner je pense. Ou du jus de carotte + une argile colorée...

    Merci Natalia, j'aime beaucoup votre blog et vos savons!

    Venezia, c'est une méthode que j'aime beaucoup même si j'ai un faible pour les savons unis ou en couches.

    Posté par michele le 09 mai 2012 à 22:14
  • Oui Michèle. J'ai trouvé au fond de mes tiroirs quelques restes de colorants.
    Voici les photos. Je trouve ce procédé très sympa et j'aime découvrir le résultat à la coupe du savon.

    Posté par Catherine le 11 mai 2012 à 12:40
  • Bon, ça n'a pas marché pour les photos, j'essaie de nouveau.

    Posté par Catherine le 11 mai 2012 à 12:41
  • http://zupimages.net/up/2/103491577.jpg

    http://zupimages.net/up/2/1263437351.jpg

    http://zupimages.net/up/2/1719367479.jpg

    Je n'avais pas assez de colorant, il reste quelques points de colorants mal dissous et on voit la trace ronde d'une phase de gel mais j'aime bien le résultat, c'est sympa.

    Posté par Catherine le 11 mai 2012 à 12:53
  • C'est gentil Catherine de montrer des photos.
    Il m'arrive aussi d'avoir quelques points de colorant non dissous. Il faut peut-être préparer les colorants longtemps à l'avance mais faire du savon est souvent impérieux...

    Quelle est la contenance du moule ? J'avais l'impression qu'il était plus facile d'obtenir de jolis marbrés dans un grand moule (1200ml) mais je n'ai pas essayé avec mon 500ml.

    Posté par michele le 13 mai 2012 à 10:00
  • bonsoir, Michèle, J'aime beaucoup ton choix de couleurs. Et le marbrage est très bien maitrisé.
    pour ma part, pour cette technique j'avais opté pour beaucoup trop de couleurs soucieuse d'utiliser tous mes colorants pour observer leur comportement, mais cette technique est bien plus joli avec moins de 5 couleurs à mon avis.

    Posté par swanee le 16 mai 2012 à 01:22
  • Chère Swanee,

    Il me semblait que la maitrise de la technique et ... de la recette était indispensable avant de se lancer avec beaucoup de couleurs. J'en étais à mon 2è alors j'ai joué de prudence.

    D'autant que je manie naturellement très sobrement les couleurs dans mes savons. J'ai beaucoup aimé flâner chez toi à la recherche de ceux des autres blogueuses.
    A très bientôt dans les prochains swaps où nous nous croiserons J'ai hâte!

    Posté par michele le 16 mai 2012 à 09:00
  • Coucou Michèle,

    Un grand merci pour tes savons du swap de l'été je les ai trouvés super !! Une question à propos de ce savon dont tu as mis la photo en fin d'article, qu'as-tu mis comme HE pour son parfum ? Il me rappelle le parfum d'un grand-père qui m'était très cher et qui est décédé et je suis très intriguée. Cela t'ennuierait de me dire ce que tu as mis dedans ? Je ne parviens plus à retrouver ton joli petit mot qui accompagnait tes jolis savons

    Posté par AnneMaCosmétoDco le 22 novembre 2012 à 16:21
  • Bonjour Anne,

    Je recherche mon cahier et je te dis ça.

    Posté par michele le 23 novembre 2012 à 08:55
  • Anne voici la formule de ce savon :

    - 30 coco
    - 20 huile d'autruche
    - 20 olive bio
    - 10 karité Bénin
    - 10 maïs raffinée
    - 10 palme bio

    soude surgras 7%
    20% lait d'anesse et eau de source
    ultramarines rose et violet, mica rouge corail, mica brillant

    HE cèdre de l'Atlas, cèdre Himalaya, orange 5 fold, huile d'ambre fait au jugé pour terminer les flacons de cèdres.


    Le parfum résiduel doit certainement être du à l'huile d'ambre que j'y ai mise. Je l'avais achetée chez fragrances-créations
    http://www.quosentis.com/8-flagrance-creation

    Effectivement les cèdres donnent une note masculine et je suis ravie que cela te plaise.
    Je ne peux malheureusement pas te donner la formule exacte du mélange d'HE mais je souhaite que tu puisses le retrouver a minima.

    J'ai adoré découvrir les savons de tant de savonnières inconnues pour moi à l'époque.
    A bientôt!

    Posté par michele le 23 novembre 2012 à 09:21

Commenter l'article