Sérum anti-âge global

Soins du visage

Par alikea

               Mais c'est quoi exactement un sérum ? C'est une invention marketing, n'est-ce pas ?

La question est récurrente, les sourires en coin aussi ! Je vais essayer d'être tout à fait objective, mais non, ce n'est pas seulement une invention marketing.


Le terme est emprunté au domaine médical. D'après Wikipédia :

Le sérum est le liquide sanguin débarrassé de ses cellules et des protéines de la coagulation. Principalement constitué d'eau, il contient des substances dissoutes, qui sont essentiellement :
- des protéines (anticorps, albumine...)
- divers ions (sodium, chlorure...)
...

Un terme savant donc pour désigner un liquide essentiel concentré, riche en éléments nutritifs et protecteurs.

 

               Pour en revenir donc à nos cosmétiques, c'est un soin concentré profond, riche en éléments actifs. On pourrait presque résumer en disant que dans un sérum, tout est actif.

Et de là, imaginer qu'il soit fluide pour avoir un bon étalement et pénétrer rapidement, que la part belle soit donnée aux actifs, selon l'indication recherchée.

 

               C'est partant de là que j'ai formulé mon sérum global, à vocation anti-âge, ce qui sous-entend un effet hydratant, regénérant, raffermissant et lissant.

C'est une formule que je refais régulièrement maintenant pour ma mère et pour moi-même et que nous utilisons l'une et l'autre tout au long de l'année, et en particulier l'été.

 

               Les éléments aqueux sont essentiellement des humectants et polysaccharides, qui retiennent l'eau au niveau de l'épiderme pour un aspect souple et "rebondi" de la peau tout en permettant de par leur structure un léger effet tenseur.

- l'Hydrolat de rose de Damas bio remplace ici entièrement l'eau et apporte sa fraîcheur et son effet tonique. Celui-ci m'a été offert par Michèle, il était tout indiqué dans ce soin luxueux ^¨^ Merci Michèle !

- la glycérine, humectant tellement commun mais tellement incontournable est ici macérée avec des gousses de vanille bourbon Bio. Macérât qui date de plus d'un an à présent, très ambré, très parfumé aussi.

- le mucilage de lin bio concentré tient ici un rôle de "resurfaçant" de la surface cutanée qu'il rend lisse et unifiée au fil des utilisations et de régulateur de sebum. Il équilibre la production de sébum, ce qui en fait un soin interressant aussi bien pour les peaux grasses que pour les peaux sèches. Comme tous les mucilages végétaux, il est également apaisant et hydratant.

- le gel d'acide hyaluronique qu'on ne présente plus, est un hydratant hors pair qui a la propriété de "regonfler" les peaux en perte d'élasticité.

- le Vegetalift (INCI : Acacia Senegal Gum (and) hydrolyzed Rhizobian Gum) est un mélange de 2 gommes végétales, donné comme tenseur et liftant par le fournisseur. Peu gélifiant, son effet tenseur est néanmoins bien perceptible sur la peau.

- la gomme Cellulose (INCI : Hydroxyethylcellulose) sert ici surtout d'agent de texture pour épaissir un peu et donner son toucher velouté caractéristique.

 

               Les émollients gras sont limités au strict minimum, mais apportent un grand confort dans la formule, ce qui permet à ce sérum d'être utilisé en tant que soin unique de jour sans rajout de crème ou d'huile par dessus.

Au début, on peut être destabilisé et dubitatif quand on a la peau sèche, le sérum ayant une texture très aqueuse et fluide.

La révélation vient en fin d'application, quand on se rend compte que la peau est bel et bien "adoucie et confortable" comme quand on applique une crème hydratante. Puis au bout de quelques jours, on se rend compte que le sérum se suffit bel et bien à lui même, les émollients gras et les hydratants ayant fait leur job.

la lécithine en poudre, contenant 97% de phosphatydylcholine est un émollient hors pair, bien différent des huiles végétales et des alcool gras. Très léger, très vite absorbé par la peau car ayant une affinité particulière avec les lipides cutanés, l'effet confort qu'il apporte est durable et efficace, sans effet gras.

- l'huile d'onagre, que j'incorpore systématiquement dans un soin pour peau mature. Particulièrement riche en Omégas 6, en particulier l'acide linoléique ou vitamine F, qui a un effet barrière protecteur de la peau, hydratant et assouplissant.

- la vitamine E anti-oxydante, à action anti-radicalaire qui prévient le vieillissement cutané dus aux radicaux libres.

 

               Les actifs complémentaires :

- le panthenol, hydratant, humectant, apaisant et réparateur. L'actif global des peaux sèches et irritées, presque aussi commun que la glycérine et aussi incontournable pour renforcer l'hydratation.

- le lauroyl Lysine connu aussi sous le nom de "Touche de douceur", apporte un effet soyeux et velouté très doux, mais également un léger effet matifiant, interressant dans un produit de jour qui est utilisé sous le maquillage.

trois huiles essentielles régénérantes et anti-tâches (Géranium bourbon en majorité, carotte et petit grain bigarade)

- la couleur beige d'origine du sérum est réhaussée par des micas or en petite quantité. Ils n'y paraissent pas, mais une fois le sérum appliqué, la peau est discrètement "illuminée", ce que j'apprécie beaucoup.

Pas de conservateur, le gel d'acide hyaluronique et le mucilage de lin étant conservés à 1% de géogard chacun.

 

 

              J'ai failli, dans un élan d'enthousiasme, rajouter à cette version du Chitosan Lactate (Chitosan en poudre, en solution aqueuse, neutralisé à l'acide lactique pour le rendre cationique).

Le chitosan est soluble en milieu acide (pH < 7, optimal autour de 5).

Le Chitosan lactate se présente sous la forme d'un gel transparent à légèrement jaune, qui peut être utilisé dans les produits pour la peau (anti-âge, sécheresse, irritations, lésions, brûlures, etc...) ou les cheveux (sécheresse, manque de brillance et de douceur, pointes abîmées), selon l'effet recherché.

Il existe également des gels de chitosan neutralisé avec d'autres acides, comme le Chitosan succinamide (acide succinique), le Chitosan glycolate (acide glycolique), ou le Chitosan acétate (acide acétique). Pas de Chitosan citrate, l'acide citrique étant incompatible avec le chitosan.

Formule de mon gel de Chitosan :

- 2% poudre de chitosan pure ultrafine
- eau déminéralisée
- 0,4% acide lactique pour le neutraliser à pH 5 et le rendre ainsi cationique.


D'où son nom de Chitosan lactate.

 

               Le Chitosan est le seul polymère cationique naturel existant, qui peut-être soit d'origine marine (exosquelette des crustacés) soit d'origine végétale (parois de certains champignons). Il n'y a absolument aucune différence de propriétés selon l'origine.

Il est bio-compatible, absolument non irritant, parfaitement assimilé par la peau, très hydratant et laisse un fini velouté incomparable, effet du à sa structure cationique. On l'appelle souvent "Silicone naturel", en raison de ses propriétés qui imitent les silicones non volatiles comme le Dimethicone.

Mais je me suis souvenu heureusement à temps, que le Chitosan Lactate est incompatible avec les tensioactifs anioniques, mais aussi avec polymères anioniques (comme l'acide hyaluronique, la xanthane, la gomme acacia ou les carraghenanes).

La majorité des polymères étant anioniques, peu de polymères sont compatibles avec le Chitosan, ce qui rend sa formulation assez complexe.

Seuls l''AMIgel (INCI: sclerotium gum), la gomme Rhizobian et la gomme cellulose font partie des rares épaississants/gélifiants non ioniques compatibles.

Cette incompatibilité avec les anioniques résultant en un déphasage complet de la formule, ayant été testé et approuvé (dans la râge !), pas de Chitosan lactate donc dans cette version.

 

 

IMG_0984Comme tout soin de ce type, il est pratiquement impossible d'avoir
un rendu photo fidèle de la texture : 
elle est très fluide,
assez gélifiée. Une texture de sérum en somme :-)

 

 

La formule finale :
 

Eléments aqueux (83,80%)

 
Hydrolat de rose de Damas bio (merci Michèle) 26,50%
Glycérine macérée à la vanille bourbon bio 5,00%
Mucilage de lin bio concentré 25,00%
Gel d'acide hyaluronique à 1% 25,00%
Vegetalift (Acacia Senegal Gum (and) hydrolyzed Rhizobian Gum) 2,00%
Gomme cellulose 0,30%
   
Emollients gras (10,00%)

 
Lécithine de soja en poudre 4,00%
Huile d'onagre bio 5,00%
Vitamine E 1,00%
   
Actifs complémentaires (6,20%)

 
Provitamine B5 3,00%
Lauroyl lysine  2,00%
HE Géranium 1,00%
HE Carotte 0,25%
HE petit grain bigarade 0,25%
Micas or 0,20%

  

Réalisé entièrement à froid, au mixer plongeant.

 

 

IMG_0994

 

 

               C'est un des rares soins visage que je réalise continuellement, une fois le flacon terminé. Il me satisfait pleinement et ma mère aussi.

C'est un sérum déclinable à l'envie, en jouant sur les actifs, les hydrolats et les HV selon l'indication:

Formule générale d'un sérum à froid à la lécithine en poudre :

- 4% lécithine en poudre
- 5% HV traitante + un anti-oxydant  (1% vitamine E ou complexe anti-oxydant comme l'antiranz ou l'antiox-cos au dosage usuel)
- 0,3% de gélifiant stabilisant (xanthane, cellulose, amigel, etc.)
- le reste en eau, hydrolats, glycérine, extraits glycérinés, actifs, HE, conservateur.

Que demander de plus ?


Autour du chaudron

    Super recette Alikea ! merci beaucoup de partager avec nous ce sérum que tu sembles tant apprécier. Je crois qu'en cette saison nous avons toutes envie de ce type de soin et tes explications finissent de me convaincre qu'un "simple" sérum peut apporter autant de bienfait à ma peau.

    Cette recette me semble relativement simple à réaliser ; par quoi pourrait-on remplacer le Lauroyl lysine ?
    Malin l'ajout de mica or pour donner bonne mine !

    Merci Alikea

    Posté par Catherine le 23 juin 2012 à 17:37
  • C'est un plaisir de partager cette formule très simple à réaliser, étant donné que les ingrédients "complexes) sont déjà préparés à l'avance en grande quantité.

    Il est bien sûr déclinable à l'infini, en particulier sur l'huile végétale, qu'on peut substituer.
    Mais aussi en rajoutant selon l'indication d'autres éléments apaisants (bisabolol, etc...), d'autres hydrolats ou HE..., il est tout à fait adaptable.

    Le Lauroyl Lysine se remplace parfaitement par de la silice microsphère ou mieux, du talc enrobé.
    On peut aussi utiliser un amidon type Natrasorb, arrow root, riz ou maïs.

    Posté par Alikea le 23 juin 2012 à 18:51
  • Merci

    Posté par Catherine le 23 juin 2012 à 21:04
  • Alikea, merci beaucoup pour cette très belle recette avec des explications au top.

    En ce moment avec la canicule c'est tout à fait le soin adapté.

    La texture et la couleur de ton sérum sont superbes.

    Bravo !

    Posté par Colchique le 23 juin 2012 à 23:19
  • Alikéa merci pour cette recette si bien expliquée.
    J'aime bien ton idée de glycérine vanillée.

    Posté par Loulou le 24 juin 2012 à 00:44
  • J'adore ce blog car j'y trouve toujours de chouettes explications, et j'y apprends toujours. Merci pour cette superbe recette de sérum. Je m'en fais tout au long de l'année pour mettre sous mes crèmes, mais les miens sont uniquement aqueux. A la limite, le tiens pourrait se suffire à lui-même en cas de forte chaleur par exemple, non ?

    Posté par Sealeha le 24 juin 2012 à 16:50
  • Ah je suis contente que tu écrives ta recette avec les explications qui aident à notre réflexion.

    Pourrais-tu expliquer comment tu fabriques ton gel de lin?
    Je n'en ai jamais fait et j'ai lu sur blogs et forums qu'il était très intéressant notamment pour les cheveux.

    Et je me demande aussi si tu fabriques toi même ton gel d'acide hyaluronique à 1%? Juste eau et poudre + conservateur?

    J'utilise le chitosan succinamide de Bilby et/ou Aromantic depuis longtemps sans aucun problème avec xanthane et autres tensioactifs.


    Je te cherche les liens pour les émulsions que j'ai mises ici sur Potions et chaudron dans lesquelles il y a de la xanthane.

    http://potionchaudron.canalblog.com/archives/2009/08/27/14864551.html

    http://potionchaudron.canalblog.com/archives/2009/04/18/13430076.html

    Je pense que c'est peut -être la fourchette de pH très étroite qui est essentielle à contrôler, surtout si l'on n'a pas de pHmètre adapté.
    Entre 5 et 7 pour le succimanide, c'est un impératif du coup je fais attention aux hydrolats.



    Peut-être faudrait-il que tu acidifies légèrement moins ton chitosan lactate pour pouvoir avoir un peu plus d'aisance tout en n'alcalinisant pas trop afin de garder le caractère cationique. As-tu un pHmètre de labo adapté aux émulsions? Ou est-ce vraiment le lactate qui pose souci?


    J'adore la présence de mica dans le sérum pour illuminer le teint. J'y pense assez peu personnellement.
    Tu as obtenu un joli soin qui ne m'étonne pas de toi ^_^

    Et Mlk va rappliquer dare dare car tu as utilisé 3 de ses ingrédients chouchous (lécithine, végétalift, lauroyl lysine).

    Bises et reviens vite!

    Posté par michele le 24 juin 2012 à 22:51
  • Non seulement je rapplique dare dare au vu des ingrédients tenseurs, liftant et tout, mais en plus, je suis une fan complète de ce genre de texture, aqueuse et fondante
    Multiplication de gommes et d'amidons, j'adore aussi et ne suis vraiment pas étonnée de ton ressenti quant à la douceur et le confort
    Ta lecithine en poudre est elle culinaire?
    Pour les substituts proposés, je pense que tu proposes les amidons modifiés, car ils sont aussi émulsifiants, non?
    Ma trousse de beauté est si pleine des cadeaux des copines, que je suis un peu paralysée pour faire autre chose...Mais ta formulation me plait beaucoup et est complètement à ma patte
    L'ajout de mica illuminateur est une bien belle idée
    Alikéa, tu n'as vraiment pas besoin de ce genre de produit anti âge, alors, merci de penser à tes tantes et mères
    Rose et vanille , bombe olfactive et sensuelle, c'est superbe

    Posté par mlk le 25 juin 2012 à 10:31
  • Michèle > je fabrique le gel de lin en mettant à infuser à 60°C environ les graines dans de l'eau déminéralisée (environ 50g de graines pour 500ml d'eau). Ensuite je le filtre avec un collant neuf et désinfecté.
    C'est le seul moyen que j'ai trouvé pour récupérer un mucilage très concentré (tellement concentré qu'il peut à peine couler).
    J'ai essayé sans succès égal une étamine, un lange ou encore un pochon de lin fin.
    Je fabrique aussi le gel d'acide hyaluronique avec 1% de poudre et 1% de Géogard + eau déminéralisée.
    Il est également très épais (comme un gel de carbomer) et limpide comme de l'eau.

    Le chitosan de Bilby ou d'Aromantic (chitosan succinamide), permet en effet d'utiliser de la xanthane ou un autre polymère anionique, mais visiblement pas celui que j'ai.
    En fait, j'acidifie le chitosan juste entre 5 et 5,5, car de toute façon, si je n'acidifie pas assez (pH supérieur ou égal à 6), je n'obtiens ni gel, ni solubilisation, la poudre reste en suspension.
    Le pH de la préparation finale est également inférieur à 6.
    Mais rien à faire pour les polymère anioniques (xanthane, carraghenane), même à pH contrôlé, rien qu'en mélangeant ce gel de chitosan avec le gel d'acide hyaluronique, j'obtiens 2 phases distinctes.
    Cette particularité est précisée par le fournisseur, mais je l'ai aussi testée.

    J'ignore d'où vient cette différence entre le chitosan succinamide de Bilby et mon chitosan lactate, mais je ne pense pas que ce soit l'acide utilisé où le pH qui joue, mais plutôt une question de degré d'acétylisation de la chitine (donc de poids moléculaire de la poudre de chitosan obtenue) qui explique cette différence.
    Mon chitosan en poudre est désacetylée à 80% minimum (poids moléculaire de 50.000 - 1.000.000 g/mol). Le gel obtenu est très ferme, la solubilisation à pH Ma lécithine en poudre est la même que G Detou. Pour les amidons proposés ou le talc enrobé, c'est vraiment le fini que j'ai pris en compte, mais pas le caractère émulsifiant.
    Comment ça ? Tu n'as pas vu mes rides du lion qui sont de plus en plus marquées ?
    Sérieusement, c'est un bon soin hydratant, tu m'aurais dis un soin au Rétinol, oui, mais là, je pense que je peux en profiter aussi
    Je pense à mes mères et tantes, que j'attends de voir avec impatience !!!

    Je t'embrasse.

    Posté par Alikéa le 25 juin 2012 à 12:05
  • Gel de lin

    Michèle, j'utilise le gel de lin dans les produits capillaires, pour son effet fixant et lissant bien utile pour les chevelures frisées. Il est aussi recommandé pour les chutes de cheveux d'origine séborrhéique.

    Ces propriétés sébo-régulatrices sont également intéressantes en soin de la peau, donc je l'utilise aussi dans les soins visage, dont celui-ci.

    Plus d'infos sur les propriétés de l'extrait de lin : http://www.hairlosstreatmentaustralia.com.au/wp-content/uploads/2012/02/LINUMINE.pdf

    Posté par Alikéa le 25 juin 2012 à 12:31
  • Merci Alikéa pour ces précisions.
    Les ingrédients naturels présentent régulièrement ces disparités selon le fournisseur. Il faut donc toujours tester pour en avoir l'expérience.

    Les polysaccharides ont le vent en poupe!

    Posté par michele le 26 juin 2012 à 15:58
  • Alikéa ton message est nommé en "blog à al une" sur canalblog.
    Félicitations!

    Posté par michele le 26 juin 2012 à 21:20
  • Merci mais... qu'est-ce que ça veut dire ?

    Posté par Alikéa le 26 juin 2012 à 22:44
  • Sur la page d'accueil de canalblog où tu te connectes pour écrire un message, quelques blogs sont mis en lumière de façon éphémère.

    Hier en voulant envoyer mon message, je suis tombée sur le tien mis en une. Cela ne dure malheureusement pas assez longtemps mais c'est sympa.
    J'aurais dû faire une capture d'écran pour te montrer.

    Posté par michele le 27 juin 2012 à 09:12
  • Ok, merci pour l'info !

    Bises.

    Posté par Alikéa le 27 juin 2012 à 10:11
  • Youpi un nouveau sérum
    Marketing ou pas, cela m'est égal puisque nos sérums à nous sont les meilleurs du monde, n'est-ce pas
    Très intéressant et très pédagogique ce billet, es-tu la petite soeur de Michèle

    Superbe ton intervention sur le Chitosan lactate, silicone végétal issu d'un champignon.
    J'ai le silicone végétal de Bilby (Inci : Aqua & Chondrus Crispus) issu d'une algue rouge.
    Sorry pour mon ignorance, mais je n'ai pas encore saisi la différence entre les 2.

    Dosé à 25% ton gel d'acide hyaluronique à 1% doit être sacrément efficace.
    Je l'utilise déjà préparé (car je n'ai jamais réussi à mélanger correctement la poudre et l'eau) à 2% dans mes lotions et 4 à 5% dans mes sérums et j'adore.

    Pour les "feignasses" comme moi, vous pouvez utiliser le bio-remodelant d'AZ pour remplacer le mucilage de lin bio fait maison.

    Il me tente énormément ton sérum
    J'ai presque tout hormis la gomme cellulose que je peux éventuellement remplacer par la konjac, tu en penses ?

    A mon retour, je le fais aussi, car ma trousse de beauté est vide de désespoir

    Merci beaucoup pour ce beau partage

    Posté par emadra le 02 juillet 2012 à 17:34
  • Je découvre ce blog

    grâce à Canalblog, et j'admire!
    Ma peau étant sèche, je suis à la recherche de crèmes et autres sérums qui me permettront d'avoir le maximum de confort.
    Vos "potions magiques" me font très envie, même si je ne me sent pas l'âme d'une chimiste, dommage!
    Mais en lisant vos articles, j'ai un peu rêvé c'est déjà ça!

    Posté par romanemone le 29 septembre 2012 à 17:55
  • Coucou !
    J'adore vraiment ton blog, c'est une mine d'or où je viens souvent avec plaisir!
    Ta recette de sérum me séduit énormément, je suis encore jeune pour mettre de l'anti-âge mais je vois qu'il est possible de l'adapter avec la formule de base : je vais donc me lancer !
    Le hic, c'est la lécithine de soja en poudre que je n'ai pas, j'ai celle d'AZ, liquide, que je voulais tester, alors est-ce que je peux remplacer par celle-ci ?
    Merci d'avance pour ta réponse !
    Ismérie

    Posté par Ismérie le 04 février 2013 à 04:41
  • Ismérie, j'espère que votre message si encourageant fera revenir Alikéa l'auteur de cette recette.
    Elle est très occupée en ce moment mais j'espère qu'elle trouvera quelques minutes pour venir répondre à votre question.

    La lécithine liquide d'Aromazone contient près de 40% d'huiles alors que celle utilisée par Alikéa dans cette recette n'en contient pas. Il y a donc environ 60% de "lécithine" pure.

    J'aurais tendance à dire que le résultat sera légèrement différent, un poil plus gras mais que vous pouvez tenter d'en mettre 6.6g pour approcher les 4g de poudre.

    Il faudra rectifier la différence sur la quantité d'hydrolat.
    La formule finale :

    Eléments aqueux


    Hydrolat de rose de Damas bio 23,90%
    Glycérine macérée à la vanille bourbon bio 5,00%
    Mucilage de lin bio concentré 25,00%
    Gel d'acide hyaluronique à 1% 25,00%
    Vegetalift (Acacia Senegal Gum (and) hydrolyzed Rhizobian Gum) 2,00%
    Gomme cellulose 0,30%

    Emollients gras


    Lécithine liquide AZ 6,60%
    Huile d'onagre bio 5,00%
    Vitamine E 1,00%

    Actifs complémentaires


    Provitamine B5 3,00%
    Lauroyl lysine 2,00%
    HE Géranium 1,00%
    HE Carotte 0,25%
    HE petit grain bigarade 0,25%
    Micas or 0,20%


    Mais Alikéa la reine de la lécithine viendra peut-être te dire ce qu'elle en pense.

    Posté par michele le 05 février 2013 à 11:47
  • Ismérie, si tu veux j'ai de la lécithine de soja en poudre
    Peux-tu adresser un message dans "Contact" ou m'envoyer un MP si tu es sur les Céphées http://cephee-naturelles.bbactif.com/login avec tes coordonnées pour t'en envoyer

    Posté par emadra le 07 février 2013 à 16:25
  • Coucou les filles !

    Merci beaucoup Michèle pour tes explications et tes calculs, j'ai peur que l'émulsion soit un peu plus grasse comme tu le penses, mais je tenterai bien de faire de mini essais pour la texture.
    Par contre tu me dis de mettre 6,60% de lécithine de soja liquide, or sur AZ ils préconisent de ne pas dépasser 5%. Je suis un peu perdue du coup... ?

    Emadra, je t'ai envoyé un message via "Contact"

    Posté par Ismérie le 15 février 2013 à 14:50
  • Ismérie, les 6.6% que j'ai calculés ne le sont qu'en regard de la formule d'Alikéa que vous désirez recopier sans avoir tous les ingrédients.

    La lécithine liquide d'Aromazone est diluée alors qu'ici la lécithine est pure.
    Il ne me semble pas qu'il faille lire 5% maximum sur la fiche de la lécithine liquide mais plutôt 5% en dosage usuel.

    La formule de remplacement est à tester et n'est qu'indicative. Si cela vous choque de mettre 6.6% de lécithine liquide, vous pouvez évidemment rester à 5% pour voir ce que cela donne. Elle sera légèrement moins grasse du coup.

    Si vous testez, ce serait gentil de venir nous dire ce que vous aurez fabriqué exactement, cela peut en aider d'autres

    Posté par michele le 16 février 2013 à 12:28
  • Merci beaucoup Michèle pour ton intervention
    Ismérie, je t'adresse un mail

    Posté par emadra le 16 février 2013 à 19:06
  • Ismérie,

    Bienvenue ici ! Comme dit Michèle, la lécithine en poudre étant pure et la liquide "diluée", il faut ajuster la quantité. Même en augmentant à 6% ou plus, le sérum ne sera pas plus gras, c'est sûr. La lécithine n'est pas un corps gras comme les huiles ou beurres végétaux, elle pénètre très bien dans la peau et laisse un fini plutôt velouté que gras.
    Essayez de mettre un doigt dans la lécithine liquide et de le passer sur le dos de la main en massant, vous en serez convaincue

    Par contre, j'ai un gros doute sur la capacité de la lécithine liquide à être assez costaud pour stabiliser une émulsion. La lécithine en poudre est bien plus adaptée (ou en granulés).
    Sachez que vous pouvez en trouver partout, magasins bio ou même supermarché, au rayon compléments alimentaires. Et vous en aurez pour un très long moment, tellement elle est économique.

    Bien à vous,

    Alikea.

    Posté par Alikea le 22 février 2013 à 10:38
  • Ah je suis contente que tu viennes dire ce que tu en penses Alikéa. Notamment sur l"effet gras ou pas gras.
    Bisous.

    Ismérie, à vos flacons! Moi aussi d'ailleurs j'ai envie de faire ça avec de la vitamine C du coup...

    Posté par michele le 22 février 2013 à 13:53
  • bonjour,

    alors deja super recette, j'ai vraiment envie de la tester mais n'ayant jamais utilisé la lécithine en poudre je suis un peu perdu pour la réalisation de cette recette.
    j'ai juste la lécithine de AZ que je n'ai jamais utilisé a froid d'ailleurs.

    serait il possible d'avoir le mode opératoire de ta recette ?

    Posté par laura le 08 août 2014 à 11:39
  • Bonjour Laura,

    Je me permets de répondre pour Alikéa qui a donné cette superbe recette que je fabrique aussi régulièrement avec bonheur.

    - Pour la lécithine d'Aroma-zone (liquide donc), la question a été posée plus haut dans les commentaires.
    Je vous copie/colle les passages qui me semblent utiles mais je vous recommande de tout relire par sécurité.

    "Je vois qu'il est possible de l'adapter avec la formule de base : je vais donc me lancer !
    Le hic, c'est la lécithine de soja en poudre que je n'ai pas, j'ai celle d'AZ, liquide, que je voulais tester, alors est-ce que je peux remplacer par celle-ci ? "

    "La lécithine liquide d'Aromazone contient près de 40% d'huiles alors que celle utilisée par Alikéa dans cette recette n'en contient pas. Il y a donc environ 60% de "lécithine" pure."

    "J'aurais tendance à dire que le résultat sera légèrement différent, un poil plus gras mais que vous pouvez tenter d'en mettre 6.6g pour approcher les 4g de poudre.
    Il faudra rectifier la différence sur la quantité d'hydrolat. "

    "la lécithine en poudre étant pure et la liquide "diluée", il faut ajuster la quantité.
    Même en augmentant à 6% ou plus, le sérum ne sera pas plus gras, c'est sûr. "

    "Par contre, j'ai un gros doute sur la capacité de la lécithine liquide à être assez costaud pour stabiliser une émulsion. La lécithine en poudre est bien plus adaptée (ou en granulés). "

    - Pour le mode opératoire, Alikéa a écrit :

    "Réalisé entièrement à froid, au mixer plongeant."

    Posté par michele le 08 août 2014 à 12:36
  • Laura si vous testez, venez nous dire si cela marche avec la lécithine liquide.
    Sinon, envoyez moi un message via le bouton contact avec votre adresse postale, je vous glisse de la lécithine granulés dans une enveloppe.

    Posté par michele le 08 août 2014 à 13:06
  • en faite je comptais acheter de la lecithine en poudre, mais vraiment merci de proposer ton aide

    mais en faite n'ayant jamais utilisé la lecithine en poudre ( ou meme a froid avec celle de AZ ), je suis un peu perdu, et j'avoue ne pas savoir pas ou commencer avec cette recette que je trouve assez complexe, je suis dans le HM depuis pas tres longtemps et je n'utilise vraiment jamais la plupart des produits utilisé dans cette recette.

    je comptais simplifier un peu la recette car il me manque pas mal d’ingrédient, si tu peux me dire ce que tu en pense ?

    phase 1:
    Hy de rose 31%
    glycerine 2%
    mucilage de lin 25%
    gel d'acide hyaluronique 25%

    phase 2:
    lécithine de soja en poudre 4%
    huile de jojoba 5%
    vitamine e 1%

    phase 3 :

    provitamine b5 2%
    lait d'amande douce en poudre 1%
    leucidal 4%

    ensuite j'aurais une question concernant la réalisation de cette recette

    je dois mélanger la phase 1 a la phase 2, en mélangeant le tout au mixeur plongeant
    c'est bien ca ?
    rien d'autre ? lol

    et ensuite 2 autres petite question,
    la premiere sur le mucilage de lin bio concentré, je présume que c'est fait maison et pas acheté tout prêt , c'est bien ca ?
    si oui je doit faire un gel de lin en faite ? ( j'ai deja fait des lait d'avoine et gel de lin mais je connaissais pas le terme mucilage donc je suis perdu pour ca aussi et je veux etre sur de pas faire n'importe quoi )

    et ma dernière question, ça concerne le gel d'acide hyaluronique,
    j'ai de l'acide hyaluronique que j'ai commandé chez AZ, mais je ne vois pas comment faire un gel avec, et question de curiosité pourquoi ne pas intégrer directement de l'acide hyaluronique en poudre ?


    merci par avance de ton aide

    Posté par laura le 13 août 2014 à 18:09
  • ah et une 3eme petite question en faite, est ce que mélanger au batteur Electrique peux faire l'affaire, car je n'ai pas de mixeur plongeant en stock :/

    Posté par laura le 13 août 2014 à 18:10
  • Bonsoir Laura,

    Je vous encourage vivement à bien lire et relire les commentaires de ce message parce qu'Alikéa a répondu à pas mal de vos questions.

    Je reprends les vôtres avec ses réponses en regard :

    1) Question "je dois mélanger la phase 1 a la phase 2, en mélangeant le tout au mixeur plongeant
    c'est bien ca ? "

    Réponse : Oui, pas d'autre manipulation
    Alikéa a dit : "C'est un plaisir de partager cette formule très simple à réaliser, étant donné que les ingrédients "complexes" sont déjà préparés à l'avance en grande quantité."

    J'ajoute que ces ingrédients "complexes" sont les gels de lin et d'acide hyaluronique préparés à l'avance.
    Il faudrait que vous commenciez par ça et vous en pèserez seulement ce qu'il vous faudra pour la recette (25% de chaque).

    2) Question : " le mucilage de lin bio concentré, je présume que c'est fait maison et pas acheté tout prêt , c'est bien ca ? "

    Réponse d'Alikéa: "je fabrique le gel de lin en mettant à infuser à 60°C environ les graines dans de l'eau déminéralisée (environ 50g de graines pour 500ml d'eau). Ensuite je le filtre avec un collant neuf et désinfecté.
    C'est le seul moyen que j'ai trouvé pour récupérer un mucilage très concentré (tellement concentré qu'il peut à peine couler).
    J'ai essayé sans succès égal une étamine, un lange ou encore un pochon de lin fin."


    3) Question : " j'ai de l'acide hyaluronique que j'ai commandé chez AZ, mais je ne vois pas comment faire un gel avec, et question de curiosité pourquoi ne pas intégrer directement de l'acide hyaluronique en poudre ? "

    Réponse : C'est bien sûr possible d'utiliser l'acide hyaluronique en poudre mais il met beaucoup de temps à s'hydrater pour faire un gel. Mis comme ça pur dans le mélange, il risque de faire des grumeaux d'où l'intérêt de fabriquer d'abord du gel à part.

    Alikéa a dit : "Je fabrique aussi le gel d'acide hyaluronique avec 1% de poudre et 1% de Géogard + 98% eau déminéralisée.
    Il est également très épais (comme un gel de carbomer) et limpide comme de l'eau. "


    4) Question : "est ce que mélanger au batteur Electrique peux faire l'affaire, car je n'ai pas de mixeur plongeant en stock :/"

    Réponse : Je pense que le batteur électrique incorporera plus d'air qu'un mixer plongeant mais n'hésitez pas à tenter.

    5) je vois que vous voulez mettre de la poudre d'amandes douces en phase 3. Je suppose qu'il s'agit du lait d'amandes douces d'Aroma-zone?
    Si oui, ils préconisent de l'incorporer dans la phase aqueuse en la mélangeant à l'eau avant d'ajouter les gels car elle peut déstabiliser certaines émulsions (voir chapitre Je réalise ma recette de A à Z) :

    http://www.aroma-zone.com/aroma/Fiche_actif_lait-amande-poudre_BIO.asp

    Lancez-vous Laura, il faut passer à la fabrication sinon vous allez vous décourager.
    Soyez méthodique, pré-visualisez chaque opération avant et ça ira

    Posté par michele le 13 août 2014 à 19:04
  • Tu la sors d'où , ta Patience , Michèle ?

    De ta Passion très certainement !!

    Posté par patsch le 13 août 2014 à 20:21
  • ah dsl michele, j'aurais du tous lire correctement avant de poser des questions inutilement, en tous cas, vraiment mille merci d'avoir pris le temps de me repondre.
    je vais tenter de trouver de la lécithine demain, et des que c'est fait je me met a cette recette
    je viendrais donner mon retour

    et oui c'est bien la poudre de lait d'amande douce que je parlais, merci pour le rappel, j'avais oublié cette précision

    Posté par laura le 13 août 2014 à 20:27
  • ^_^ Pastch mon entourage très proche ne me trouve pas du tout patiente!
    Non sans blague,je suis en train de travailler à l'ordinateur alors que je suis théoriquement en vacances alors je m'évade et viens ici répondre aux questions de Laura.

    Laura, n'en profitez pas hein!

    Posté par michele le 13 août 2014 à 21:05
  • ah beh moi pour le coup je te trouve super patiente, surtout pour quelqu'un qui est en vacance

    bonne vacance alors

    Posté par laura le 13 août 2014 à 22:29

Commenter l'article