Fluide visage et corps Rose-Kinkéliba

Soins du corps

Par atelierdemichele

             Voulant faire le ménage dans mes placards, j'ai découvert qu'il n'était plus utile d'avoir des hydrolats de toutes les plantes qui me faisaient envie.

La ferme de Saussac propose des hydrolats bios de tant de plantes qu'il faut être raisonnable. Au détour de ma souris, j'ai découvert que l'on pouvait leur commander les mélanges spéciaux que l'on voulait.

On choisit son volume (200, 500, 1000ml), ses plantes et on envoie un mail précisant son mélange spécial pour soi même. C'est pas beau ça?

 DSC05502

Le fluide, l'huile de courge et l'huile d'acaï

 

              Ni une, ni deux, j'ai voulu un mélange d'HA de rose et de kinkéliba, plante que l'on consomme en tisane autour des pays du Sahel et très certainement au Mali dont le sort me préoccupe.

Elle est considérée comme fébrifuge et de nombreux enfants en boivent tous les matins en prévention du paludisme par exemple. J'en ai pas mal bu, sa saveur est douce, légèrement verveine mais avec un arrière fond végétal.

L'HA de kinkéliba n'est pas indiqué comme ayant des propriétés cosmétiques mais je ne me suis pas privée d'en vaporiser larga manu sur ma peau! La plante fait partie de l'herbier de Clarins pour des soins amincissants.

Le mélange avec l'HA de rose est délicieux avec une saveur légèrement amère quand on l'allonge d'un peu d'eau fraîche. Le kinkéliba apporte une senteur herbacée à la rose sans que l'on n'en perde le côté floral.

Propriétés du kinkéliba
Chez Lalla, teinture de kinkéliba  et usages cosmétiques de la plante

 

             Yulaan se déchaîne depuis quelques temps avec l'emulsan que j'utilise ici dans une formule peu chargée afin d'obtenir un fluide fin. Je le voudrais rafraîchissant et léger pour un produit polyvalent pouvant servir pour le corps et le visage.

Puisqu'on le vaut bien, je le blinde d'actifs anti-décrépitudes car notre corps aussi vieillit et il n'y a aucune raison de ne pas se faire des soins corporels anti-âge.

Autres soins à l'Emulsan : lait-crème, crème peau mature, crème corporelle

 

                  L'huile de pépins de courge bio est d'une couleur vineuse un peu déroutante qui ne persiste pas dans le fluide. Elle apporte des acides gras de presque toutes les familles, c'est une HV très équilibrée pour la peau et qui ferait beaucoup de bien à la prostate de nos messieurs sur leurs salades quotidiennes.

Elle est considérée comme actif raffermissant et tenseur. Je renforce ses propriétés avec de l'huile d'acaï riche en anti-oxydants.

La phase huileuse est réduite à sa plus faible expression avec 5% d'huiles végétales associées à d'autres actifs huileux anti-âge (Q10 et extraits marins sur coco fractionné).

Autres soins à l'huile de pépins de courge : savon de beauté, baume d'Eauderose, crème après grossesse

 

DSC05472Fluide visage en flacon pompe opaline

 

 Formule du fluide visage et corps rose-kinkéliba

 

- Phase aqueuse

47 eau de glacier Venezia
30 HA rose/kinkéliba (Ferme de Saussac)
3 xylitol
3 glycérine végétale bio
0.3 gomme xanthane

- Phase huileuse

1.5 Emulsan
0.5 alcool cétéarylique
3 HV pépins de courge bio
0.1 antiranz

- Troisième phase

2 HV acaï (les utiles de Zinette)
0.6 ecogard
0.4 HE (soit 12 gttes pour 100g)
3.6 fucogel (biosaccharides gum-1)
3 extraits marins de Bilby and Co. (1 Sea aster oil, 1 Alaria extract, 1 Floralisse)
1 acide hyaluronique gel
1 Q10

pH à modifier le cas échéant

 

 DSC05471

 

 

 

Mode opératoire

- Faire fondre le xylitol dans le mélange eau et hydrolats tiédis


- Mélanger glycérine et xanthane en un sirop épais à mixer en mince filet dans le mélange aqueux jusqu'à formation d'un gel fin. Cette étape est à réaliser en premier lieu afin de laisser la gomme s'hydrater à fond pendant la pesée de la phase huileuse

Je crois que j'écris et réalise toujours ma phase aqueuse en premier afin de respecter le temps de repos, cela accélère la survenue de la texture finale de la crème


- Peser la phase huileuse et porter les deux phases à 70/75°C au bain marie, verser les huiles dans l'eau et mixer 5 à 10 mn pour faire l'émulsion. La phase huileuse étant très faible, il est certainement possible de réaliser l'émulsion en inversion de phases

Il suffirait de verser progressivement la phase aqueuse dans la phase huileuse à la bonne température en mixant continuellement

L'eau sera versée dans la phase qui contient l'émulsifiant et non l'inverse. On débute temporairement par une émulsion eau dans huile (E/H). A un moment donné la proportion de phase aqueuse sera suffisante pour former l'émulsion huile dans eau (H/E) comme le veut notre émulsifiant

Il faut veiller à ne pas vouloir aller trop vite et ne pas refroidir dans un bain froid. Vu la proportion de gras et l'HLB moyen de l'emulsan (12), c'est de la gymnastique quand même ^_^


- Ajouter la 3è phase à froid, mettre en flacon pompe (visage) ou flip top (corps)

 

 DSC05473
Fluide corporel anti-âge en flacon flip top

 

         J'ai introduit un peu trop d'air dans mon fluide car pressée,  j'ai mixé un peu trop longtemps à vitesse élevée. Mais l'étalement se fait très bien.
Le fluide épaissit légèrement dans les jours qui suivent.

Le parfum est très orangé et juteux grâce au PG clémentinier Astratella que je n'appréciais pas tant que cela mais qui vieillit magnifiquement. Je remarque que je le sors souvent pour les fluides.

              

Huiles essentielles en gouttes

. 12 PG clémentinier
. 8  Absolue de rose centifolia
. 7 Lavande sauvage
. 5 Ylang ylang extra
. 4 Baie rose Malegria (où es-tu?)

 

          


Autour du chaudron

  • voila, encore piégée!!!

    1: je ne connaissais pas la ferme de Saussac, voila c'est fait, ma carte bleue et moi on est contents .
    2: il est vrai que j'écume, que je pille meme les blogs et le forum que je préfère pour cerner l'utilisation de l'émulsan .
    3: il va falloir vraiment que je me lance et merci beaucoup Michèle il faut que j'arrive à me convaincre que cette belle formule est à ma portée!

    Posté par evelyne le 11 mars 2013 à 13:54
  • Michèle, j'attendais avec curiosité cet article car je ne connaissais pas le kinkéliba, chose faite maintenant grâce à toi. Je suis sidérée par le nombre d'ha que fabrique la ferme de Saussac, quelle variété c'est incroyable!!!!
    J'ai de l'emulsan mais jamais je ne l'ai pas encore testé. Ta formule est l'excuse parfaite, merci.

    Posté par Isy le 11 mars 2013 à 14:10
  • Michèle ta recette est une pure merveille. Et PAS BIEN du tout de me montrer des sites qui sont simplement magiques avec des produits de qualité. Ma carte bleue est au chômdu depuis quelques semaines. Mais la, la tentation est vraiment très forte.
    En tout cas merci pour ta recette

    Posté par Kayacaramel le 11 mars 2013 à 14:33
  • Michele, merci beaucoup pour cette recette et le lien très tentant de la ferme de Saussac.

    Excellente idée l'huile de courge.

    L'odeur de ton fluide doit être absolument merveilleuse.

    Posté par Colchique le 11 mars 2013 à 20:29
  • Michèle, et si pour une fois je ne te remercie pas de me tenter avec le kinkéliba que je ne connais pas, de "m'affrioler" avec des mélanges d'HA à la demande et aussi de me rappeler que je n'ai jamais commandé à la ferme de Saussac !
    Même si "raisonnable" est écrit dès la 5è ligne de ton message

    N'empêche, tu sais tellement bien informer, apprendre, étonner, transmettre ... que je te pardonne car tu intègres tout plein d'ingrédients que j'aiiiimeeeuuu comme l'HV de pépins de courge que j'ai en désodorisée, le fucogel, le Q10 ...

    Ta formule est très très, trop trop ... tentante
    Une question, tu chauffes l'HV pépins de courge même avec de l'antiranz.

    Posté par emadra le 11 mars 2013 à 22:42
  • - Je connais des mots comme ça Emadra, "Raisonnable", ça te remplit la bouche mais ça te squatte la tête, oublie le hein...

    Je trouve que c'est très sympa ces mélanges d'HA multi-usages. J'avais déjà testé certains de ceux d'Essenciagua dont l'eau Antiedad utilisée par ici, si je retrouve où je mets le lien.
    Pour les pressés, la ferme de Saussac est très rapide dans la livraison.

    Par contre, à toi de me dire où tu t'es procuré de l'huile de pépins de courge désodorisée. Incroyable!? Est-elle rouge aussi?

    Je la chauffe car malgré sa richesse en omégas 6, elle contient pas mal d'acide palmitique, stéarique ...
    Mais dans ma formule à la phase huileuse riquiqui (3% d'HV hors émulsifiants) c'est la seule HV que je peux chauffer.

    L'huile d'acaï est beaucoup plus fragile, je l'ai mise en 3è phase. Il n'y a que 5% d'HV hors émulsifiants, l'émulsion ne peut se faire autrement.


    - Colchique, l'hiver va tant avec le néroli.

    On pourrait faire néroli + PG uniquement. Si ce dernier est bien choisi, c'est une odeur sublime.
    En ce sens, j'investis toujours dans du PG bigaradier sur fleurs que seul Florame en France commercialise à ma connaissance.

    Pour 6 ou 7 € les 5ml, je trouve vraiment que ça vaut la peine si l'on ne peut pas s'offrir du néroli.

    Ce dernier selon la provenance, la marque... peut être trop acide et décevoir, alors que le PG sur fleurs est très, très correct. Enfin, moi j'adore!
    Tout comme j'adore leur HE d'orange amère que je ne trouve nulle part ailleurs.

    Colchique, aimes-tu les HE d'agrumes?


    - Kayacaramel, pourquoi succomber si vite. Oublie, oublie...



    - Isy, c'est en regardant la variété de leurs HA que je me suis dit le mot interdit "raisonnable".
    Donc un seul flacon a suffi à me satisfaire.

    La tisane de kinkéliba est très courante en Afrique de l'ouest, c'est la boisson du petit déjeuner dans beaucoup de familles.


    - Mais Evelyne, bien sûr qu'elle est à ta portée! Tu as déjà fait plein de soins il me semble non?

    C'est simplissime, oublie les actifs et autres ingrédients que tu n'as pas. J'ai mis en rouge le couple émulsifiant qui seul est indispensable :

    . 0.3 gomme xanthane
    . 1.5 Emulsan
    . 0.5 alcool cétéarylique

    Ensuite, il suffit de respecter:

    . la quantité d'HV car le couple émulsifiant est calculé pour émulsifier cette proportion d'HV là. Si tu augmentes, tu risques l"instabilité.
    Si tu diminues, c'est rock n'roll pour émulsifier car il n'y a que 5% d'HV

    . les ajouts d'actifs se feront selon les proportions de ton fournisseur et la destination de ton fluide, tu les mets dans la phase adaptée et roule ma poule!

    Je n'ai pas mis de formule générale ici mais si tu as de la difficulté, tu me dis, on l'écrira ensemble.

    Si tu préfères faire une émulsion d'une viscosité plus grande, j'ai mis en lien les formules de Mlk et Yulaan qui ont utilisé l'émulsan aussi et bien plus souvent que moi.

    Je répète puisque tu m'en donnes l"occasion que dans une formule, seule l'architecture compte. Les ingrédients actifs, les parfums et autres enjoliveurs sont le reflet de chaque personne et ne sont nullement indispensables à mon avis.

    Tout est si adaptable, il faut juste savoir pour qui et quoi on veut faire une crème.

    Je t'encourage vraiment à essayer, il n'y aucune difficulté ici je t'assure.

    Posté par michele le 12 mars 2013 à 09:45
  • Miss Ed l'eau antiedad était là :
    http://potionchaudron.canalblog.com/archives/2012/04/15/23945021.html

    Posté par michele le 12 mars 2013 à 09:47
  • Kinkéliba ... Je lis kinkéliba et plouf je retombe en enfance, e adolescence, je suis en Côte d'Ivoire ...

    J'aime beaucoup les hydrolats de Cécile et je fais une consommation immodérée de celui de bambou que je mets même dans la lessive de soude. C'est une personne sérieuse et attentive. Il faut veiller ... Elle a fait en toute petite quantité un beurre de camomille avec ses plantes ... une merveille.

    Que des ingrédients bien choisis et en plus que j'aime (!) ... Juste que cette phase grasse, pour moi, c'est tout simplement impossible mais ce n'est pas un problème. J'ai de l'emulsan - jamais encore utilisé - il va y passer !

    Posté par Irène le 12 mars 2013 à 10:25
  • Ah, j'ai oublié de te dire Michèle : je prépare également ma phase aqueuse en premier ...
    C'est un très bon conseil.

    Posté par Irène le 12 mars 2013 à 10:27
  • Michèle, et si ton fluide amenait le printemps ? Car c'est une texture fraîche et fleurie.
    Et justement, j'ai envie de ça car le printemps est à nos portes (non, on ne regarde pas dehors !).
    Merci pour cette recette que je vais tenter en m'appuyant sur tes consignes : on garde l'architecture HV et émulsifiant et on met ce que l'on veut ! Et, surtout, essayer de m'approcher un peu de tes synergies que m'imagine merveilleuses !
    Merci aussi de partager tes découvertes et de nous donner les liens où trouver ces merveilles.

    Posté par gingembre le 12 mars 2013 à 10:40
  • Michele, en effet, la sublime huile essentielle de néroli est hors de prix.

    Dans un Biocoop, j'ai vu deux huiles essentielles de petit grain bigarade ; un flacon avec juste l'inscription petit grain bigarade et l'autre flacon avec l'inscription petit grain bigarade de fleurs. Il y a une légère différence de prix entre ces deux huiles essentielles vendues à un prix raisonnable.

    Je suis très contente de te lire, car je me demandais s'il y avait une réelle différence au niveau de l'odeur entre ces deux huiles essentielles de petit grain bigarade.

    Je pense que normalement, l'huile essentielle de petit grain bigarade est faite avec les feuilles et les fleurs de bigaradier. Du coup, je me demande si la marque qui propose deux huiles essentielles de petit grain bigarade, propose une faite uniquement avec les feuilles de bigaradier et l'autre faite avec les feuilles et les fleurs du bigaradier.

    Oui, l'hiver sentir du néroli ou du jasmin c'est très agréable, car ça nous donne l'impression d'être au printemps dans un pays où il fait chaud.

    Oui, j'aime beaucoup les huiles essentielles d'agrumes, surtout celle de clémentine avec des odeurs jasminėes et celle d'orange avec certains épices comme par exemple la cannelle, même si je ne pense pas assez souvent à les utiliser.

    Posté par Colchique le 12 mars 2013 à 17:49
  • Décidément Michèle, tes recettes ont l'art de réactiver la madeleine de Proust chez moi le kinkéliba se consomme en infusion dans le nord du Bénin également et de mémoire, sa saveur est très amère. Dans mon souvenir il est lié à une période post-hépatite et définitivement très amer) Quelle surprise de le retrouver dans tes produits, j'en suis encore toute chose...
    Tu me tentes avec ton HV d'acaï mais en revanche je saurai résister aux HA... je saurais résister...Je saurai résister...!

    Posté par FD/labaroline le 12 mars 2013 à 21:11
  • Si tu le dis Michèle, j'ai déjà oublié

    Mon huile de pépins de courge vient de chez Aromantic
    http://www.aromantic.co.uk/buy-pumpkin-seed-oil-organic-uk.htm

    Je chauffe qu'un HV pas fragile, dès qu'elle a un soupçon de "sensible" je ne chauffe pas, encore un truc psycho perso !

    Merci beaucoup pour le lien vers l'eau antiedad

    Je me permets de me joindre à votre discussion sur le Petitgrain.
    il y en a tellement avec tant de différences olfactives, c'est impressionnant et passionnant.
    Toutefois Colchique, je conseille +++ l'orange amère de Florame qui est une pure merveille.
    En revanche, j'apprécie un peu moins leur petitgrain sur fleurs, que bizarrement je ne trouve pas suffisamment fleurie.
    Le petitgrain mandarinier de chez Sevessence, mon préféré, découvert grâce à Michèle.
    http://boutique.sevessence.com/fr/aroma-sensorielle/mes-essentielles/petit-grain-mandarinier.html
    Chez Vitalba, entre autre, le petitgrain clémentinier est superbe.
    Il y a aussi de très belles absolues de néroli, jasmin et rose sur HV chez Baldwins, beaucoup moins onéreuse sur HV

    Colchique, tu peux également fabriquer tes propres synergies, à tes goûts, envies ...

    Posté par emadra le 12 mars 2013 à 22:14
  • Superbe formule Michèle, j'adore !

    Je vois que tu testes toi aussi l'Emulsan dont je ne me passe plus. Il semble que toutes les viscosités lui conviennent. J'ai moi aussi en réserve encore quelques formules à publier ici mais peu de temps pour écrire les articles. Il faut dire que je fabrique à tour de bras ces temps-ci...

    Le parfum me plairait beaucoup, j'en suis sûr. J'adore les agrumes. Je m'étonne que tu n'aies pas mis de PG citronnier également, je trouve qu'il fait citron sans le côté agrume-aigre, il est plus rond.

    J'ai fait il y a quelques mois une crème pour une amie au parfum Rose-Vanille (hydrolat et macérât) que j'avais aéré avec des PG (bigaradier et citronnier), arrondi d'ylang, de géranium bourbon et d'une pointe de benjoin et fêve tonka. Un vrai délice.

    Comment est l'absolue de rose centifolia par rapport à l'absolue de rose de Damas?

    Bises

    Posté par Yulaan le 13 mars 2013 à 00:16
  • Un bel article très intéressant ! Je ne connaissais pas, merci !

    Posté par Mme Beauty Test le 13 mars 2013 à 14:06
  • - Irène,

    J'ai reçu un peu d'hydrolat de bambou gentiment offert par Emadra. Je dois le tester bientôt pour en voir les subtilités qui m'échappent encore.

    En effet 5% d'HV ce n'est pas du tout ton truc

    - Gingembre, allez courage, ça va marcher!
    Comme pour les savons, on ne réfléchit pas trop, on se lance. Je t'avoue que ce soin n'est pas adapté avec la neige dehors en ce moment.
    Je l'utilise en sous couche sur le visage pour l'instant et j'adore l'odeur gaie et pimpante.

    - Colchique,

    Normalement les HE de PG bigarade sont faites avec les branches feuillues et fruitées (les fameux petits grains) . Ce sont les branches feuillues et fleuries qui servent pour le PG sur fleurs.
    Personnellement j'en ai testé deux celui d'Enfleurage à New York que j'ai eu en premier et le Florame qui est bien meilleur au nez à mon goût.

    Le PG bigarade de Florame est plus costaud, très feuille.
    Je suis une grande amatrice de PG et j'en achète beaucoup car ce sont des HE que j'utilise quasi-quotidiennement.

    Mais rien en vaut les goûts personnels en la matière. Tu vois qu'Emadra apprécie à peine le PG sur fleurs de Florame.


    - FD, c'est marrant je ne trouve pas le kinkéliba très amer. Y avait-il d'autres plantes dans ta décoction?
    L'huile d'acaï, j'adore comme ça pure et simplement sur le visage le soir. Si ce n'est pas de la slow cosmétique ça!

    - Emadra,

    Les petit grains, quelle merveille en effet. Ma grande déception, ceux de PG citron et pamplemoussier d'Astérale qui sont un peu plats. Mais comme les crus changent, il en faut jamais rester sur une idée et les marier entre eux.
    Leurs PG d'orangers sauvages ou non sont divins par contre!

    - Mon Yulaan,

    J'ai vu les brouillons en attente en effet
    L'absolue de rose centifolia est décevante. Je l'ai eu en Angleterre et elle a très vite tourné alors qu'elle est conservée au réfrigérateur.
    Je la termine en association avec des agrumes car le parfum n'a plus rien d'intéressant. Dans ce mélange, elle n'apparait presque pas.

    Les absolues de rose sont très fragiles mais celle là a battu quelques records quand même. Je n'achèterai plus d'HE ailleurs qu'ici...


    Bon je publie rapidement un autre message.
    Pardonnez la précipitation, j'en ai plein en coulisse et ça me tue la créativité

    Posté par michele le 13 mars 2013 à 14:11
  • La vie est faite de belles rencontres

    Bonjour à tous et toutes
    Je me présente rapidement ; maman, femme active, rebelle et ecolo, j'ai choisi derniement d'ouvrir un blog pour partager mes expériences, découvertes, etc... Et voilà que je découvre la cosmétique maison. Je me lance, j'etudie les formules, j'emmagasine les idées, les recettes, quelques produits... Puis je vous découvre.... Une véritable révélation. Chaque création est une œuvre d'art. L'artiste qui sommeille en moi est tout excité à l'idée de créer, de sublimer les produits que nous offre la nature. Mais il me manque cruellement la technique. J'étais partie avec un émulsifiant n3 de AZ pour commencer, mais vous me donner envie d'Emulsan, d'olive douceur, d'alcool cethylique, d'acide stéarique... Mais j'y comprends pas grand chose... Vous les maniez avec une dextérité qui me rend jalouse!...
    Alors si le cœur vous en dit, si vous êtes d'accord pour partager un peu de votre savoir,
    Pouvez vous me donner, Michèle, yulaan, colchique, des explications ( même un cours je veux bien!) pour comprendre les associations d'emulsifiants?
    Et le gélisucre?
    Je vous souhaite plein de belles choses, de belles créations, et surtout merci de ce partage.

    Posté par MariaTe le 15 mars 2013 à 22:06
  • Bienvenue Maria Te et merci de notre part à tous pour votre gentil commentaire.
    Que vous dire?

    La technique s'acquière en expérimentant.
    Je ne suis pas une adepte du jus de crâne à outrance pour maitriser toutes les finesses chimiques ou techniques d'un ingrédient avant de se lancer.
    Nous faisons de la cosmétique et c'est du réel, à poser sur la peau, à masser, à ressentir puis à évaluer ensuite.

    On va me rétorquer que c'est facile à dire quand on a une formation de base qui permet de s'affranchir de beaucoup de notions. Mais il y a des personnes qui n'ont pas envie de retourner à l'école et qui ont pourtant envie de se faire des crèmes.
    Moi j'ai envie de faire de bons gâteaux au chocolat, pas envie d'aller passer mon CAP de pâtisserie, ni de comprendre la finesse de la cuisson du chocolat. Et ça passe par une bonne recette, d'excellents ingrédients, la dégustation et ensuite si j'aime, j'ai envie de comprendre, de décortiquer le truc ... ou pas du tout, des fois, je veux juste faire un gâteau au chocolat qui soit bon.

    Donc la première des choses est de choisir d'excellents ingrédients.

    Pour marier les émulsifiants entre eux, on commence tout d'abord par garder l'émulsifiant principal, celui que l'on préfère parce que l'on en a lu les caractéristiques, les fiches techniques d'Aroma-zone sont fort bien faite pour cela.

    C'est donc la cire n°3 pour vous. Vous l'avez peut-être expérimentée seule à des % relativement élevés si vous vouliez des crèmes et non des fluides.

    Je serais d'avis d'en diminuer son % au profit d'un épaississant encore appelé co-émulsifiant comme l'alcool cétylique, l'acide stéarique ou un mélange des deux remplaçable par de l'alcool cétéarylique.
    Les mélanges sont plus agréables cosmétiquement parlant et c'est la raison pour laquelle la plupart des émulsifiants actuellement proposés sont des auto-émulsifants déjà mélangés.

    Vous allez encore plus les mélanger entre eux rien qu'avec deux ingrédients polyvalents : un vrai émulsifiant (cire n°3) et un épaississant déjà mélangé (alcool cétéarylique par ex).
    Au lieu de 5 ou 6% de cire n°3 seule, vous allez faire par exemple 3% de cire n°3 + 2/3% d'alcool cétéarylique.
    Voue ne modifiez rien d'autre et vous voyez ce que vous préférez.

    Ensuite, vous pourrez diminuer encore un peu la cire n°3 , diminuer les HV associées, mettre un gélifiant (gomme xanthane) et vous voyez ce que vous préférez. Vous pourrez vous dire, ça c'est mieux pour le visage, ça pour le corps, ça pour les mains ... car toutes ces textures seront différentes.

    Puis vous pourrez avec cette même architecture, garder le système émulsifiant qui vous plait, couper les HV avec des huiles estérifiées (du coco fractionne par ex) et voir.
    De même, vous pourrez couper les HV avec un peu d'un beurre, mettre beurre + HV, beurre + huile estérifiée etc. etc...

    Petit à petit vous affinerez votre connaissance des ingrédients de façon sensorielle et pas mentale seulement. Vous choisirez ensuite de mieux en mieux vos ingrédients et limiterez vos achats qui seront alors techniquement valables et non plus guidés par le seul marketing fut-il celui de Potions et chaudron


    Si vous avez ensuite envie de marier les émulsifiants vrais entre eux, tout est libre, ouvert. Un émulsifiant pour peau mixte commela cire n°3 peut se mélanger avec un émulsifiant plus "nourrissant", plus hydratant (gélisucre par ex) etc...

    C'est avec les mélanges que vous testerez d'abord ce que ça donne sur la peau et ensuite vous pourrez le "voir" en lisant une recette.

    Je laisse la place à Colchique et Yulaan que vous interpelez ici car leur avis peut totalement différer du mien. Il n'en sera pas moins valable, leurs expériences étant différentes des miennes.
    Vous aussi ferez alors votre propre expérience et saurez ce que vous aimez et respecterez votre personnalité cosmétique.

    Je vous souhaite beaucoup de bonheur dans cette activité dont personnellement je ne me lasse pas!

    Posté par michele le 16 mars 2013 à 12:28
  • Merci Michèle.
    Mes méninges sont en duels... À droite on me dit, allez lance toi, soit créative, expérimente, et puis à gauche il me dit, contrôle, note, rationalise. Je vais devoir trancher, ne pas les laisser s'étriper!
    J'ai en ma possession la N3, du gelisucre et de l'acide stéarique ( celui la, je sais pas comment il a atterrit dans mon panier, encore un tour de mon cerveau droit!).
    J'ai besoin d'un lait fluide et hydratant pour le corps, le froid tendrait à disparaître par ici... Alors je pense utiliser le gelisucre (6) et xanthane (0,2) et HV (20)... Celui que j'ai fait avec cire 3 (3) et HV (6)n'était pas assez nourrissant.
    Une crème de jour aussi, celle de Hausk*** est vide! J'ai en tête quelque chose de fluide mais riche, qui ne laisse pas la peau trop grasse non plus, qui s'étalerait comme un crème fraîche ... Si j'ai bien retenu, N3 (3) et acide stéarique (2) et xanthane (0,5) et HV (15) serait un bon essai?
    Je pollue vos commentaires, je suis navrée...
    Est ce qu'un " maître" laisserait son "éleve" se lancer ainsi?
    Merci encore,
    Belle journée,

    Posté par MariaTe le 16 mars 2013 à 15:17
  • bon Michèle je n ai pas d emulsan;mais j aime te lire quand meme bon w end.

    Posté par sylvie le 16 mars 2013 à 18:57
  • - Maria Te, la formule avec le gélisucre vous donnera un fluide en effet. Je pense que vous ne risquez rien à tester car les textures seront totalement différentes d'avec un fluide au n°3. Ce n'est pas toujours la proportion de phase grasse qui donne la sensation de confort.

    Les laits au gélisucre me semble personnellement toujours trop fluide quand on ne le mélange pas à d'autres émulsifiants mais ils ont l'avantage d'être sprayables ce qui peut être votre volonté.

    Je vous cite :
    "Si j'ai bien retenu, N3 (3) et acide stéarique (2) et xanthane (0,5) et HV (15) serait un bon essai? "
    Il serait bon ici de diminuer la gomme xanthane à 0.2 ou 0.3% sous peine d'obtenir une sensation glu-glu un peu désagréable parfois.
    Votre architecture semble bonne, choisissez les HV qui conviennent à votre peau et lancez-vous!

    Si vous souhaitez des commentaires et des conseils sur vos formules avant de vous lancer, je ne saurai trop vous recommander de vous inscrire sur un forum comme celui des Céphées naturelles.
    Ce sont des supports de communication plus adaptés pour l'interactivité autour d'une formule originale.

    Bonnes cogitations!

    - Merci Sylvie

    Posté par michele le 17 mars 2013 à 22:47
  • Je ne sais même pas quoi dire ...

    Tant c'est difficile pour moi de décrire une telle douceur, un tel parfum .
    Celles qui comme moi, ont reçu ce cadeau, savent. ...

    En tous cas, il est EXCLU de gaspiller la moindre goutte de ce nectar sur le corps .

    Posté par moune le 18 mars 2013 à 07:12
  • Du kinkéliba!
    J'adore le kinkéliba.
    Kinkéliba + vétiver, c'est magique, pour moi en tout cas. Je vais lire la suite.

    Posté par Lalla le 23 mars 2013 à 09:55

Commenter l'article