Lait corps raffermissant

Soins du corps

Par atelierdemichele

       Il m'arrive de ne plus avoir le courage d'appliquer un lait corporel tous les jours après la douche. Jusqu'au jour où Mlk retrouvant ses pots et flacons m'en a offert. J'ai renoué avec ce plaisir là.

      Quelques envies notées sur le cahier : Raffermir, nourrir, une texture riche mais pas grasse, du glissant facile à appliquer avant de s'habiller, des parfums exotiques et envoûtants...

 

DSC06020

 

            La formule sera simple avec comme grandes lignes :

- L'émulsifiant Olive douceur

Doux sur le corps et très facile à utiliser.

On a dit une formule simple donc je délaisse pour une fois les co-émulsifiants et j'utilise l'olive douceur seul à un pourcentage assez faible pour obtenir un lait (3%).

Comme je mixe au Bamix, cela formera de fait une émulsion plus riche qu'avec la cuillère magique ou même un autre mixer. Donc pas de beurres dans la phase huileuse.

 

- 10% de phase huileuse

Simplissime. Je zappe les esters pour de véritables huiles destinées aux peaux matures, sèches ou déshydratées :

. Huile d'inca inchi pour me rappeler de Malégria. Elle contient beaucoup d'acides gras poly-insaturés (omégas 6 et 3).
C'est avec l'huile de lin l'une des plus riches de la nature en ces acides gras.
Ce n'est pas forcément le même profil mais l'on peut mettre du chanvre, du jojoba, du squalane ou une huile estérifiée à la place.

. Huile d'argan pour ses insaponifiables (j'ai dit pas de beurres donc hélas, pas de karité) et son côté cicatrisant, peau mature...
On peut mettre à la place de l'huile de sésame, de l'huile de macadamia...

. Huile d'onagre parce que j'aime bien.
Je la préfère de loin à l'huile de bourrache dont on fait des gorges chaudes en cosmétique alors qu'elle pue pas bon et qu'elle rancit très rapidement. Je la prélève à partir de capsules plus stables dans le temps.
Mais si l'on aime la bourrache, on peut en mettre à la place ainsi que de l'huile de rose musquée.

. La Biodine, un actif extraordinaire qui réduit considérablement les pertes en eau de l'épiderme, réduit les rougeurs et picotements ainsi que les plaques sèches.
Rien à dire, j'adore...
On peut mettre à la place des concentrés de phytostérols d'avocat ou de karité, de la lanoline végétale...


- La kiOsmétine CG 125, actif raffermissant

On est en hiver, on cache les rondeurs et le gras sous les pantalons et collants mais bon on jette de temps en temps un coup d'oeil dans le miroir quand on sort de la douche...

La fiche d'Aroma-zone précise que la kiosmétine améliore l'élasticité et la tonicité de la peau. On n'hésite donc pas à en mettre dans les soins corprorels qui méritent autant d'attention que les soins pour le visage.

La fiche fabricant (ouvrir infos en anglais) indique que dans les soins corporels, elle permet d'augmenter la sensation de luxe (ha, ha!), d'adoucir et raffermir la peau et de bouter la cellulite hors de nous (yes!).

On y indique des informations précieuses pour la formulation :

. La kiOsmétine s'utilise entre 1 et 2% (idéalement 1.5%)
. Epaissit légèrement les émulsions
. Devrait être incorporée sous 50°C dans la phase aqueuse, la phase huileuse ou en 3è phase idéalement après le conservateur.

 Emadra en a parlé dans sa lotion Prems pour le visage.
J'en ai parlé dans une crème visage anti-âge au manilkara.

 

Le géranium bourbon

Offert par Sylvie qui l'a ramené de l'île de La Réunion. Je suis abominablement gâtée, mais alors gâtée, on n'a pas idée!

J'ai trouvé ce mélange sur le site Jolie chose Aromatherapy and natural health care.
Je vous recommande cette liste où j'aime bien piocher quand je ne sais plus quoi inventer comme mélanges. J'ai interverti les quantités de vanille et de santal.

Mélange d'HE en gouttes Indian Summer 

3 géranium bourbon (merci Sylvie)
2 Pamplemousse bio Sevessence
2 bois de rose bio Sevessence
2 santal d'Ouvéa (merci Catherine)
1 extrait de vanille malgache
1 rose de Damas bio Sevessence
1 muscade bio Astérale

 

DSC06018

Formule du lait corporel raffermissant

- Phase aqueuse

45% HA de rose de Damas bio (Bilby and Co.)
30% Eau de source
3% Rice NS (Copaiba.be)
3% glycérine végétale bio
0.2% Mélange de gommes xanthane et carraghénanes iota à parts égales

- Phase huileuse

4% Huile d'argan bio
3% Huile d'inca inchi bio (Aroma zone)
3% Emulsifiant olive douceur (Aroma zone)
1% Biodine (Copaiba.be ou Lili's bubble dreams)
0.3% anti-oxydant Aox Cos (Copaiba.be)

- Troisième phase

3% Fucogel 1.5 (Les utiles de Zinette)
2% Huile d'onagre bio
0.6% Ecogard (Bilby and Co.)
0.4% huiles essentielles soit 12 gouttes pour 100g

- Quatrième phase

1.5% KiOsmétine (Copaiba.be ou Aroma zone) à diluer dans l'eau perdue au chauffage

pH à rectifier à l'acide lactique 

 

 

Mode opératoire

- Dans une coupelle désinfectée, peser les gommes et la glycérine. Mélanger en un liquide sirupeux

- Dans un bécher désinfecté, peser l'eau, les HA et le Rice NS. Bien mélanger à la cuillère magique ou au mixer électrique.
Tiédir au bain marie jusqu'à environ 50°C

Ajouter le sirop de gommes en filet tout en mixant bien pour former un gel fin. Retirer du bain marie et laisser les gommes s'hydrater tranquillement pendant la pesée de la phase huileuse

- Dans un autre bécher désinfecté, peser tous les ingrédients de la phase huileuse
Mettre les deux béchers au bain marie et monter à 70/75°C.

- Verser les huiles dans la phase aqueuse en mixant pendant 5 à 10mn à 70/75°C.

- Laisser refroidir en mélangeant régulièrement puis vers 25°/30°C introduire les ingrédients de la 3è phase un à un en mélangeant bien entre chacun d'entre eux.

Mesurer le pH à ce stade et rectifier si besoin. Pour les 200g que j'ai fabriqués, il m'a fallu rajouter environ 4 gouttes d'acide lactique.

- Peser le bécher afin d'évaluer la perte en eau liée au chauffage de la phase aqueuse. Dans une coupelle, peser cette quantité manquante sous forme d'eau ou mieux d'hydrolat.

Ajouter à la kiOsmétine pesée dans une autre coupelle en mélangeant bien sans grumeaux. Ajouter à l'émulsion froide mais encore fluide et bien mélanger.

 

DSC06019

 

             Tout cela donne une émulsion qui épaissit dans le temps sans développer pourtant de lourdeur à l'application. C'est fin et léger avec néanmoins, la sensation de plénitude d'un lait réussi.

Cette formule sans kiOsmétine donnerait un lait fluide plutôt qu'un lait onctueux.

 

              Le Rice NS est superbe dans ces cas là et pourrait parfaitement être remplacé par de l'arrow-root incorporé en 3è phase. J'ai terminé mon pot de Rice et ai donc dû rectifier la quantité prévue.

Mais finalement 3% de Rice NS conviennent très bien. Sans la kiOsmétine qui épaissit l'émulsion et la veloute, j'en aurais mis 5-6% pour contrebalancer ce que d'aucuns pourrait considérer comme une trop faible phase huileuse.

Une formule générale de lait corporel à la cire Olive douceur?

Phase huileuse : 3% Olive douceur, 10% HV
Phase aqueuse : 3% Glycérine, 0.2% xanthane, 10-30% Hydrolat, Eau q.s.
Troisème phase : 3-6% arrow-root (Catherine, te souviens-tu qu'on dit arrou-rout en Calédonie pour les biscuits ovales fin valab' ? ^_^), conservateur, actifs, HE pour 100%

 

                  Il faut maintenant tenir le rythme car l'hiver n'est pas terminé. Un corps nourri et hydraté à l'année longue est quand même plus présentable en été.

Quant à la kiOsmétine qui raffermit le body, allez tous ensemble : On-y-croit!

 

 


Autour du chaudron

    J'avoue que je laisse tomber les crèmes et laits pour le corps en ce moment moi aussi... Pas bien, il faut que je me ressaisisse pour avoir un corps présentable en été ^^
    J'aime beaucoup, comme toujours, toutes les explications que tu donnes sur le pourquoi de tel ou tel ingrédient. Une information au tout début de ton article m'a fait tilter : tu dis que les émulsions mixées font plus riches que les émulsions montées à la main ?

    Posté par Sealeha le 04 février 2014 à 09:59
  • J'aime me crémer après la douche, et je zappe rarement cette étape. Avec ce lait, ce moment doit être encore plus agréable !
    Tu me donnes envie de tester la cire olive douceur que je réserve pour mes crèmes mains habituellement.
    Et bien sur, j'ai des envies d’achat La kiosmétine est dans ma wish-list depuis un bail, et va surement tomber malencontreusement (ou pas ?) dans mon panier d'achat le prochain coup.
    Merci pour le lien avec les synergies d'HE, je ne suis pas un nez et j'ai du mal à sortir un mélange correct, ce site va grandement m'aider !
    Biz

    Posté par Elisabeth le 04 février 2014 à 11:02
  • Bouh, je n'ai plus d'olive douceur mais il me faut absolument ce lait qui paraît merveilleux.

    D'ailleurs, en 2014, j'ai décidé de ne m'entourer ^_^ que de choses - et de personnes - merveilleuses, adorables, époustouflantes, bref on le vaut bien, non ? Merci Michèle

    Posté par chabou le 04 février 2014 à 12:28
  • Toujours aussi raffinés les articles de Michèle, un vrai plaisir pour les yeux... et les idées .
    Moi non, plus, pas de tartinage en ce moment car plus de lait pour le corps, et hier je me disais qu'il fallait que je me fasse violence pour en faire. J'ai de l'olive douceur,et même s'il me manque pleins de trucs, ce n'est pas grave, je vais me servir de ta structure pour faire juste un lait hydratant, parce qu'il est beau.
    petit HS : J'ai lu que l'huile de lin est très fragile, je suppose que si on l'utilise, c'est en phase 3 non? est ce que c'est une huile comédogène?

    Posté par nanette le 04 février 2014 à 12:40
  • Coucou Michelle,

    C'est un plaisir de te lire à chaque fois. Ta recette est très simple et j'aime bcp. J'ai l'impression d'être à l'école avec toi.

    A bientôt.
    Bisous

    Posté par Tikanelle le 04 février 2014 à 14:41
  • Ah là là! Bien-bien, l’histoire de la kiosmétine pour le corps. Voilà un truc que je vais utiliser illico pour la prochaine crème corps puisque, oui, je m'y astreint depuis qu'un coup d’œil ravageur de sortie de douche m'a fichu le moral à plat.
    Je confirme tout à fait le côté plaisant à utiliser de l'olive douceur dans ce contexte. Ma crème actuelle en contient 8% + du BK et cela reste frais et glissant à souhait. En plus, ça fonctionne en one pot (mon grand pêché de flemmardise). Moi aussi, ça m'intrigue cette histoire d'émulsion plus riche au mixer...
    Merci aussi pour l'idée de synergie. Les associations rose/agrumes/vanille sont toujours délicieuses. Avec une pointe de muscade, ça doit être délicieux.
    Mieux vaut blinder en parfum car l'olive douceur a une odeur pas très agréable, je trouve.
    Raffermir le body : je-veux-y-croire avec toi! Re-Merci Michèle!

    Posté par lolapit le 04 février 2014 à 16:23
  • Merci pour le lien vers les mélanges aroma aux noms très intrigants… notamment "ambre" pour un mélange fenouil/cannelle ou Paris (lavande/geranium/ylang). J'y retrouve le mélange "lemon ice" que j'avais déniché sur le site de Donna Maria.

    Merci aussi pour cette belle formule (je n'emploie pas d'olive douceur, vais-je m'y mettre?).
    Je suis étonnée par le faible % d'HE ; j'avoue grimper bien plus haut (jusqu'à 2% pour un lait corporel, mais j'y inclus presque toujours pas mal de CO2 apaisants, notamment de la matricaire).
    Pour le bamix: c'est vrai que sa puissance et sa vitesse de rotation élevée épaississent très bien les émulsions, d'où l'effet "riche" (avec certains émulsifiants plus que d'autres).

    Je n'utilise pas l'huile d'onagre, car j'ai un vrai faible pour la rose musquée au parfum pas très engageant mais merveilleuse comme cicatrisant.

    Quant au pouvoir raffermissant, croyons y croyons y.

    Posté par venezia le 04 février 2014 à 17:54
  • Michele, merci beaucoup pour cette très belle recette qui fait la part belle à une phase huileuse de qualité.

    Ton lait est superbe. Bravo !

    Posté par Colchique le 04 février 2014 à 18:18
  • Merci Michèle pour cette recette! C'est vrai que quand je pense "raffermissant" je pense rose musquée aussi.
    Il y a pas mal d'actifs que je ne connais pas non plus (encore) et merci pour le lien du site aroma.
    Encore un billet très très instructif.
    Si ça peut te consoler,j'ai du mal aussi avec la crème corps en ce moment,j'essaie de faire au moins un jour sur 2 ou le WE sinon (d'ailleurs je pique la crème des enfants ou me mets mon lait anti-vergeture sur les jambes).
    Je suis sûre que cette recette est une vraie merveille,tu as dû retrouver le plaisir de te choucouter

    Venezia,je t'assure qu'une fois avec de la rose musquée et des HE (pendant des semaines) j'ai eu un effet raffermissant .on,pas une peau de jeunette non plus mais il y a eu du positif,donc on continue à y croire!

    Posté par Lys Blanc le 05 février 2014 à 11:36
  • Et bien moi aussi je commençais à négliger les soins du corps et je cherchais à réaliser un lait pour avoir la peau douce et Michèle nous l'a fait...

    J'ai donc réalisé ce lait (pour un fois j'avais tous les ingrédients importants pour la texture de ce lait : kiosmétique, fucogel, biodine, rice NS). J'ai obtenu un lait un peu liquide à mon goût, j'y ai donc ajouté de la kiosmétine et je dois dire que je le trouve SUPER, je l'adore.

    Pour la synergie, j'ai utilisé toutes les HE indiquées (dans d'autres proportions établies au nez) sauf la muscade, j'ai ajouté de la racine d'angélique de chez Puressentiel, une merveille, et l'ensemble me plaît beaucoup.

    Je suis ravie d'utiliser ce lait, je ne vais plus négliger mon corps...

    Michèle et Venezia, lorsque vous utilisez votre Bamix, utilisez-vous le couteau hachoir ou un disque pour les sauces ?

    Merci Michèle pour cette très belle recette

    Posté par Catherine le 05 février 2014 à 14:07
  • Coucou Catherine,

    j'utilise le disque qui a des petits "bitoniaux", je viens de découvrir que ça s'appelait "disque batteur"!

    Posté par venezia le 05 février 2014 à 19:18
  • Merci Venezia,

    est-ce qu'il s'agit de ce disque ?

    http://www.heberger-image.fr/images/78795_2014_02_05_19.30.43.jpg.html

    Posté par Catherine le 05 février 2014 à 19:40
  • Sur le livret de mon bamix (qui est très très vieux) ils appellent cela le disque mélangeur, c'est pourquoi je préfère te montrer la photo.

    Posté par Catherine le 05 février 2014 à 19:50
  • Encore une jolie douceur de Michèle.
    J'avais vu un lait pour le corps de Yulaan, j'avais noté d'essayer ça.
    Saurais tu m'expliquer à quoi sert le rice ns ou l'arrow foot? D'autant que tu ne les utiliserais pas dans la même phase alors moi je suis perdue. Et puis tu ne lésines pas, tu mets 3% sans hésitation!!
    Et que penses tu de remplacer le rice ns par du palmitate de cétyl? mon petit chouchou pour des textures douces et légères.
    Quant à ta synergie, je la copie sans aucune honte… elle me plait déjà.
    Plein de belles pensées à toutes
    et n'oubliez pas de vous patouiller chaque matin, c'est très bon pour le moral.

    Posté par MariaTé le 05 février 2014 à 21:05
  • Michèle ,je suis ravie que le géranium te plaise!

    Ton lait me plait beaucoup!j en fais un avec la lecithine ,mais je pense qu avec l olive douceur il est plus doux et riche.
    l été je préfère utiliser une huile sèche .
    tu mets de la kiosmétine que j aime bien ,je l utilise pour la crème visage et bon mes rides sont toujours là :mais ma peu est plus souple...

    avec cette grisaille s occuper de soi est utile....
    à La Réunion l arrow root c est la rouroute qui calme les maux de ventre,et la bonne est assez chère.
    bises .

    Posté par sylvie le 06 février 2014 à 13:26
  • Oui, Catherine, c'est ce disque

    Posté par venezia le 07 février 2014 à 13:41
  • Merci Venezia, j'utilisais toujours le couteau hachoir...

    Posté par Catherine le 07 février 2014 à 14:51
  • - Catherine,

    J'ai réalisé des émulsions avec le couteau ou le disque mélangeur sans pouvoir y trouver de différence notable sur 200g.

    Sur 100g c'est autre chose.
    Le bamix n'est pas mon mixer préféré parce que je fabrique surtout en 100g maximum et là ça mousse quasiment à chaque fois si je ne suis pas vigilante sur le temps de mixage.

    Le meilleur mixer que j'ai eu jusqu'ici pour la cosméto était un Braun sans fil.
    Je trouve que la cloche avec un couteau n'introduit jamais d'air, que le sans fil c'est un bonheur, que dis-je le nirvana!
    Or voilà le bamix n'a pour lui qu'une très grande vitesse de rotation:; ce qui s'avère être un désavantage pour 100g de prépa.

    Certaines formules riches en émulsifiants/épaississants/HV véritables se font très bien sans bulles mais pour les formules normales riches en eau, ça bulle et moi ça m'énerve.

    - Maria Té

    Le Rice NS peut même se mettre à 6% dans un lait peu riche en HV sans aucun souci. Il donne du velouté ce qui améliore le confort à l'application et hydrate sans devoir mettre beaucoup d'HV.

    L'arrow-root peut aussi s'utiliser en 3è phase ou dès le départ dans la phase aqueuse pour la gélifier. Le Rice est quand même plus cosmétique, plus "rond", j'adore.

    Ce sont des poudres qui évitent le toucher gras. Tu ne peux pas les remplacer par du cétyl palmitate qui est une cire. Ce n'est pas la même chose, ça ne sert pas à la même chose et on peut avoir les deux dans une même émulsion.

    On peut comparer le cétyl palmitate avec d'autres alcool/acides gras : alcool cétylique, ac stéarique, alc. cétéarylique ou comparer arrow-root et Rice mais pas croiser, suis-je claire?

    Je reviens les amis, une urgence!

    Posté par michele le 07 février 2014 à 17:55
  • Merci Michèle pour tes précisions. Moi aussi je fabrique le plus souvent en 100 gr et, d'instinct, j'utilisais le couteau mais je dois refaire ce lait en plus grosse quantité car il me convient bien et je vais essayer le disque mélangeur, en essayant de ne pas faire mousser.

    Posté par Catherine le 07 février 2014 à 18:28
  • @ toutes, JA-DO-RE
    Michèle, ton lait est une merveille à appliquer, la peau l'absorbe en un éclair, sans aucune sensation de gras et la peau est douce mais alors d'une douceur.
    C'est incroyable avec une si faible phase huileuse.
    Et le parfum est si fin.
    Imaginez la fleur d'oranger sur un tout petit, ben là c'est le sillage d'un bébé géranium-rosé-pamplemoussé, c'est frais et régressant à souhait.

    Ma Michèle, j'ai tout de même plusieurs questions, quand n'a pas de bamix ni craqué hier sur un mini pochon d'olive douceur, je fais comment ?
    Et aussi, je n'ai plus de Rice NS, la poudre de riz d'AZ peut faire le job ou pas même si ce n'est pas à fait le même ingrédient.
    Sinon, j'ai aussi de l'arrow root mais qui n'apporte pas la même sensation de toucher tout doux que le Rice NS et de la sève de bambou en poudre.
    Je pleurs toutes les larmes de mon corps ou pas ?

    Argh, il y a aussi la kiomestine que j'avais délaissé car elle n'aimait pas ma lotion !
    But, je vais tenter de la mélanger autrement, cela pourrait fonctionner, qui sait !

    Merci +++ Michèle de penser dès maintenant à notre future apparence pour déambuler la tête haute en tenue légère l'été prochain
    Ben moi j'y crois à la kiomestine qui raffermit

    Posté par emadra le 07 février 2014 à 19:11
  • Michèle, oui je me souviens de ces biscuits "arrou-rout" hihihi... mais je n'aimais pas ces biscuits

    Je viens de refaire 300 gr de lait, il est encore un peu liquide à mon goût alors je l'ai saupoudré d'ester de sucre qui s'intègre très bien à froid, il est maintenant pile poil de la consistance recherchée.

    J'ai utilisé le disque mélangeur, c'est vrai que je n'ai pas remarqué de différence avec l'utilisation du couteau, si ce n'est le côté bulleux.

    Vraiment j'adore ce lait, je le trouve très agréable à utiliser et il laisse la peau très douce et souple.

    Posté par Catherine le 08 février 2014 à 17:53
  • J'avais (encore oups) une petite question : est ce que la cire olive douceur serait comedogène en utilisation pour le visage?

    Posté par Nanette le 08 février 2014 à 22:48
  • - Nanette,

    Non je ne crois pas que l'olive protection soit particulièrement comédogène. Pour moi on ne peut pas conclure ainsi sur un ingrédient isolé de la formule dans laquelle il est utilisé.

    Si tu as une peau qui bourgeonne facilement, il faut prendre garde à bien le conserver et à ne pas en dépasser la date de péremption. C'est un émulsifiant qui est complexe, contient des protéines hydrolysées et un conservateur anti-microbien.

    Si tu l'utilises dans une formule sans en mettre trop, couplé à des HV fraîches et non rances, il y a peu de raison pour que cela soit comédogène.

    La lait dont je donne la formule ci dessus peut tout à fait être interprété comme un fluide hydratant pour peau normale à mixte en choisissant bien les ingrédients. Et si l'on utilise l'arrow-root à la place du Rice NS il faut juste veiller à ce qu'il soit stérilisé.
    Le Rice NS a ma préférence parce qu'il est traité pour être moins contaminable par les bactéries.

    - Catherine,

    Tu l'as trouvé trop fluide le jour de la fabrication ? Il faut attendre car il devrait épaissir quand même un peu. Avais-tu mis de la kiOsmétine avant de le trouver fluide?
    C'est dommage, comme tu as saupoudré d'ester de sucre, on ne saura peut-être pas s'il aurait épaissi suffisamment.

    Comme il ne fait pas très froid, je pense que cela devrait suffire comme texture. Qu'en penses-tu?

    Je suis contente que tu aimes cette formule?

    - Emadra,

    . Je trouve que le parfum de l'émulsifiant ressort au fil du temps dans mon flacon.
    C'est dommage parce qu'il est normalement comme tu le décris.

    Ceux qui le désirent peuvent augmenter la quantité d'HE à 0.5-2%, ça devrait mieux masquer l'olive douceur.

    . Si tu veux changer l'émulsifiant et le Rice, que fait-on Miss Ed?

    Autant je trouve que tu peux remplacer le Rice par la poudre de riz si elle est extra-fine autant pour l'émulsifiant, il faudrait modifier l'architecture.

    Je me permets de te mettre le lien vers un lait que j'avais adoré dont le système émulsifiant est plus complexe mais qui donnerait cette légère sensation de fraîcheur.

    http://potionchaudron.canalblog.com/archives/2012/10/02/25062270.html

    Choisis la formule générale de la fin nommée lait corps hydratant :

    0.5% Olivem 1000+ 0.7% MF + 1% Sucrose stéarate (ester de sucre) + 0.2 % Alcool cétylique + 6% HV

    Eau, 0.2% xanthane, 5% Rice NS, actifs hydratants (glycérine bien sûr, protéines hydrolysées, D panthénol, NFF, extraits hydroglycérinés...), conservateurs pour 100%

    . Puis-je me permettre de rectifier ton orthographe KiOSmétine et non KioMEStine. Le labo écrit même kiOsmétine avec un O majuscule au milieu du mot.

    C'est idiot que l'on ne puisse pas rectifier nos commentaires quand on a détecté une faute de frappe.

    - Sylvie,

    Oh que oui je l'aime ton géranium bourbon. J'en mets dans presque tout en ce moment...
    Je suis ravie d'avoir pu retrouver le plaisir du crémage matinal

    - Lys blanc,

    Il se peut que tu ne connaisses pas la Biodine, actif que je trouve personnellement très adapté à ma peau que ce soit celle du visage ou celle du corps.

    Il en faut très peu pour contrebalancer la déshydratation constitutionnelle de ma peau en France. Comme je ne peux pas prendre l'avion tous les matins pour aller en pays tropical, j'achète de la Biodine, c'est moins cher

    Normalement quand je n'en ai pas la flemme, j'utilise les crèmes qui ne me conviennent pas sur le visage pour le corps, les mains... mais j'apprécie la texture fluide pour le geste long alors j'ai filé en faire quand le flacon d'Mlk arrivait à sa fin.

    Tu as raison pour l'huile de rose musquée pour raffermir. Elle est très intéressante pour les peaux matures, ce que tu n'es pas du tout mais aussi pour les peaux sèches ou peaux de croco.
    Je n'en ai pas racheté dernièrement...

    - Colchique,

    Comme il n'y avait pas d'épaississants ni de beurres, il m'a semblé indispensable pour que le lait soir efficace et pas seulement confortable à l'application, d'éviter les huiles estérifiées.
    Une si faible phase huileuse surtout composée comme ici passe parfaitement bien, la Biodine étant quand un même un actif lipophile très intéressant pour sa composition végétale.

    De plus je crois vraiment aux effets cumulatifs d'une application régulière tout au long de l'hiver au lieu d'augmenter la phase grasse d'emblée.

    - Venezia,

    En cherchant de tels liens pour des compositions aromatiques, j'ai trouvé très régulièrement les mêmes mélanges.

    Il me semble que ces sites sont souvent des recueils de mélanges vus ailleurs et voulant dernièrement une composition avec du patchouli, j'ai eu la surprise de revoir plein de formules issues d'un mini-livre de D. et C. Schiller dont je parlais ici :

    http://potionchaudron.canalblog.com/archives/2011/05/19/21123952.html

    Evidemment les auteurs ne sont pas souvent cités...

    Je ne comparerais pas onagre et rose musquée car leurs compositions en acides gras diffèrent pas mal. Je comparerais plutôt rose musquée et inca inchi qui fait partie de ma phase huileuse car je voulais du très réparateur.

    Je comparerais par contre onagre et bourrache quoi que je préfère l'onagre qui est plus riche en omégas 6 pour la peau. La bourrache me semble plus intéressante à prendre en cure interne ...

    Je vais reprendre les compositions sur les fiches d'Aromazone pour voir (En %)

    . HV inca inchi
    8 oléique, omégas 9
    30 linoléique, omégas 6
    55 linolénique, omégas 3

    . HV rose musquée
    14 oléique, omégas 9
    32 linoléique, omégas 6
    46 linolénique, omégas 3

    .HV onagre
    7 oléique, omégas 9
    84 linoléique, omégas 6
    0 linolénique, omégas 3

    .HV bourrache
    18 oléique, omégas 9
    57 linoléique, omégas 6
    0 linolénique, omégas 3

    C'est approximatif car cela dépend des lots mais je trouve que c'est parlant.

    L'inca inchi me semblant bien plus stable que la rose musquée, je l'ai achetée en flacon de 100ml car ... tu vas rire, j'en mange aussi

    Pour la faible quantité d'HE, je limite autant que possible car j'ai les mains dans les HE à l'année longue. Mais tu as raison, pour le corps l'on peut en mettre bien plus selon sa sensibilité et les HE utilisées.

    - Lolapit,

    Et oui la kiosmétine qui raffermit le body, on ne va pas s'en priver n'est-ce pas? Moi je prends en tous cas...

    L'odeur de l'olive douceur domine aujourd'hui ce lait comme je le disais à Emadra. Je le regrette car le mélange d'HE sent vraiment très bon.


    - Tikanelle,

    Bienvenue! Et merci pour ce gentil commentaire.
    J'enfile souvent ma robe saharienne sur Potions et chaudron pour faire encore plus maîtresse d'école

    - Nanette,

    Allez à tes flacons! Sinon cet été tu auras la peau toute sèche!
    L'huile de lin doit se mettre en 3è phase en effet.

    Personnellement je n'en utilise pas en cosmétique car elle sent vraiment fort. L'huile d'inca inchi peut tout à fait se substituer à elle sans ces inconvénients.
    Elle est plutôt stable, Malégria la chauffait même dans ses phases huileuses, ce que j'ai fait ici mais on recommande de la mettre en 3è phase.

    L'aspect comédogène de l'huile de lin augmente avec sa fragilité. Je ne l'utiliserais pas dans une émulsion pour le visage.
    Je la mets au frigo même pour la consommation orale et même si elle est enrichie en vit E et conditionnée en bidon métallique ou flacon noir (et non brun comme les autres HV).

    Choisis plutôt de l'inca inchi si tu ne supportes pas la rose musquée.


    - Comme tu as raison Chabou!
    Moi aussi je vais faire ce voeu là : que de bonnes choses autour de moi et dehors les pollueurs d'énergie qui me ferment mes chakras

    - Elisabeth,

    N'hésite pas à fouiner aussi sur le site suivant qui donne quelques formules en citant ses sources :
    http://birchhillhappenings.com/recipes/recipes.htm

    Et celui ci aussi plus succint :
    http://www.fusionperfumery.com/recipes.htm

    Et un dernier :
    http://www.makeyourown.com.au/massage.htm

    Il se peut qu'il y ait des formules reprises de l'un à l'autre.


    - Sealeha,

    La réponse de Venezia esquisse ce que l'on ressent quand on mixe une formule à l'électrique. Quand je dis émulsion plus "riche" il ne s'agit pas d'émulsion plus grasse mais d'émulsion plus onctueuse, plus confortable à l'application.

    Tout simplement parce que la vitesse de rotation améliore grandement la dispersion des molécules de corps gras dans l'eau. Je dirais même qu'elle rend la liaison entre gras-gomme-eau bien plus solide et plus ronde.

    On a alors une texture plus confortable et efficace sans augmenter pour autant la phase grasse, point très faible en cosmétique fait-maison.

    Il suffit de faire une émulsion à la main jusqu'à la fin, de la tester sur la main. Puis de mettre 2 ou 3 coups de mixer électrique pour comparer.

    Non seulement la viscosité augmente et la crème est plus crémeuse mais la finesse à l'application se sent immédiatement. La vitesse de pénétration aussi est meilleure.

    Je suis sûre que tu as déjà observé cela. Et il se peut que tu avais compris que je voulais dire riche dans le sens de gras.

    A bientôt et des bises à toutes

    Posté par michele le 09 février 2014 à 18:44
  • Bonsoir Michèle. Merci pour ces précisions. Je vais me servir de ta base pour faire mon lait pour mes jambes de crocodile. Je n'ai pas de biodine ni kiOsmetine, mais c'est pas grave, je vais y réfléchir.
    J'économise ta précieuse crème pour le visage, mais il va falloir penser à regret à l'après. Or, voulant faire avec ce que j'ai, donc pas de n•3 mais de l'olive douceur, d'où ma question .^_^.

    Posté par Nanette le 09 février 2014 à 21:11
  • Bonjour,

    Le froid a des effets désastreux sur la peau. IL rend la peau sèche et facilement irritée. Ta recette est donc la bienvenue. Sinon, merci Michèle pour tes précisions.

    Posté par esthéticienne le 10 février 2014 à 05:28
  • Bonjour Nanette,


    Tu peux remplacer la biodine par un beurre de ton choix (idéalement karité ^-^) à 2% par exemple pour que la viscosité de ton lait soit à peu près comme celui-ci.
    Comme la kiosmétine épaissit, il faut contrebalancer aussi cet aspect là et je pense que 2% suffiront.

    Pour ta crème visage, il faut que je revoies la formule afin de mieux visualiser ce que j'avais pensé car il me semble que c'était de la cire n°2 et non de la n°3.

    Oui c'est de la n°2 :
    http://potionchaudron.canalblog.com/archives/2013/12/03/28376564.html

    Donc si tu veux remplacer par de l'olive douceur, voici l'architecture que je te propose :

    5% olive douceur, 3% alcool cétéarylique ou cétylique, 12% HV (dont 5% d'esters, 5% HV, 2% de beurres)
    3% glycérine, 0.2% xanthane, 0.1% carraghénanes, actifs, eau, conservateur pour 100%

    Ce ne sera pas tout à fait le même toucher mais j'espère que cela pourra te plaire.

    Posté par michele le 11 février 2014 à 12:46
  • Michèle, c'est plus que parfait. Merci. Je n'osais pas mettre d'alcool cetylique ni beurre de karité(que j'adore) dans une crème pour mon visage, je pensais que ça aurait été trop riche. Mais pour le corps, super .

    Posté par Nanette le 11 février 2014 à 15:29
  • Michèle, mon flacon étant terminé, je n'ai pas ressenti le parfum de l'émulsifiant.
    Mais oui, tu as raison, j'avais déjà réalisé ton lait corps aloé pamplemousse ainsi que ta crème
    anti-âge pour les mains aux lycopènes de tomate que j'avais beaucoup aimé.

    Je ne pense pas suffisamment à me balader dans les méandres de Potions pour m'inspirer des quelques 700 formules !

    Tu fais bien de rectifier et il serait effectivement sympa de pouvoir modifier ses messages pour corriger les fautes et le manque des mots, mais cela retirait peut-être un peu de spontanéité.

    Merci infiniment Michèle pour ta lisibilité et ta patience

    Posté par emadra le 11 février 2014 à 22:15
  • Michèle, mon flacon étant terminé, je n'ai pas ressenti le parfum de l'émulsifiant.
    Mais oui, tu as raison, j'avais déjà réalisé ton lait corps aloé pamplemousse ainsi que ta crème
    anti-âge pour les mains aux lycopènes de tomate que j'avais beaucoup aimé.

    Je ne pense pas suffisamment à me balader dans les méandres de Potions pour m'inspirer des quelques 700 formules !

    Tu fais bien de rectifier et il serait effectivement sympa de pouvoir modifier ses messages pour corriger les fautes et le manque des mots, mais cela retirait peut-être un peu de spontanéité.

    Merci infiniment Michèle pour ta lisibilité et ta patience

    Posté par emadra le 11 février 2014 à 22:15
  • Mince sorry

    Posté par emadra le 11 février 2014 à 22:16
  • Coucou! Je l'ai fait ce lait et je viens raconter
    J'ai repris presque exactement la formule sauf que je n'avais plus d'arrow root, que j'ai remplacé la biodine par des phytostérols de Karité et l'onagre par de l'argousier (pour la décrépitude). Ah oui et puis j'ai rajouté de la caféïne : si en plus d'être plus ferme on pouvait être un poil plus mince, hein, ça ne nuirait pas
    Le lait est assez liquide pour être pompable mais très onctueux. Il est doux, doux, doux et pénètre bien. Je n'ai pas le sentiment de gras même sans arrow root.
    J'ai largement copié aussi la synergie d'HE en remplaçant la vanille par du benjoin et la muscade par le patchouli (mon péché mignon). En effet, 2% sont à peine suffisants pour masquer l'odeur de l'olive douceur mais cette synergie est vraiment délicieuse.
    Précision : je n’ai pas eu à rectifier le pH.
    J'ai trouvé le mode opératoire un peu longuet. Cela dit, le résultat en vaut la peine.
    Un petit one pot, juste pour les 2 premières phases? vraiment, tu ne crois pas?
    J'ai bien retenu la leçon du mixage énergique. Je comprends mieux maintenant le coup de l'émulsion plus "riche".
    Grand merci en tout cas! Ce lait est superbe! Je me tartine avec joie

    Posté par lolapit le 17 février 2014 à 15:31
  • Merci pour ton retour Lolapit, c'est toujours fort instructif.

    Peux-tu me dire si aujourd'hui tu le trouves plus épais ou plus nappant? Je pense que ça a dû épaissir un poil quand même non?

    Quant au one pot avec l'olive douceur, je n'ai jamais testé et je ne suis pas certaine que ce soit forcément judicieux.
    Ce n'est pas une méthode orthodoxe pour tous les émulsifiants, c'est quand même rock n'roll. Je ne le pratique qu'avec l'olivem 1000 et encore pas tout le temps et avec toutes les formules.

    Merci et bisous!

    Posté par michele le 21 février 2014 à 09:32
  • Ah Michèle, ce qui est rock n'roll, je trouve, c'est de verser des phases bien chaudes les unes dans les autres sans renverser, se brûler ou faire couler la moitié à côté
    D'aucunes disent que le one pot est adapté pourvu qu'on agisse avec un auto-émulsifiant.
    De mon côté, je me dis qu'un pré-mélange à froid puis chaud jusqu'à la bonne température ne nuit pas forcément à la cohésion pourvu qu'il y ait l'indispensable agitation finale. Je ne sais pas, je cherche à comprendre...
    La texture du lait, ma foi, n'a pas tant bougé que ça. Pas épaissie, c'est sûr, peut-être plus nappante mais bien glissante quand même. Elle coule rapidement de la main si on l'incline, tu vois. C'est vraiment un lait.
    Ce qui me bluffe, c'est son onctuosité sans être gras. Je sens qu'il va me servir longtemps de formule de base...jusqu'à ce que tu nous invente un autre truc que je trouverai indépassable
    Tu me transformes en girouette, Michèle!

    Posté par lolapit le 21 février 2014 à 10:15
  • C'est très joli une girouette Lolapit

    Le one pot je pense qu'il faut s'en méfier quand on ne donne pas toutes les infos : temps et température de mixage, formule complète... et surtout stabilité au long cours, reproductibilité de ce type de fabrication pour toutes sortes de textures avec l'émulsifiant en question.

    Peu de blogs parlent de température et de temps d'émulsification il me semble or ce sont des facteurs indispensables pour moi. On peut avoir de la chance avec ses formules en one pot et croire donc que c'est toujours possible.
    C'est pour moi délicat de faire tant d'approximations quand j'écris une formule ici.

    Je ne pratique le one pot qu'avec l'olivem dont le fabricant a donné des formules test avec l'émulsifiant comme seule phase grasse. C'est je le rappelle un émulsifiant qui forme des structures lamellaires hydratantes en soi.
    Avec un peu de corps gras associé ça fonctionne bien même si ce n'est pas orthodoxe dès lors qu'on prend des libertés avec le % de gras, ce qu'on fait volontiers en fait maison.

    Toutes les recettes de mon livre ont été faites ainsi pour une facilité de fabrication pour un public non averti, qui veut s'amuser, qui ne possède pas d'ingrédients, de bols, de thermomètres... Toutes les recettes ont été faites maintes et maintes fois, scrutées, testées sur ma peau et observées au long cours avant publication tu penses bien.

    Mais je t'assure que tes essais seront les bienvenus si tu te sens de faire en one-pot ce type de formule. As-tu déjà fait du one pot avec l'olive douceur? Peux-tu donner quelques pistes?

    En tous cas tu me vois ravie que ce lait te plaise. A bientôt Lolapit et merci pour ton retour très intéressanT.

    Posté par michele le 21 février 2014 à 10:45
  • Puisque tu m'y pousses, oui, j'avoue, voilà!
    Une petite recette de beurre corporel copié chez une petite belge qui a du talent (je ne sais pas si je peux/je dois la citer?) et qui se présente schématiquement ainsi :
    54% eau minérale
    15% beurre (j'ai mis karité nilotica)
    15% HV et esters huileux
    8% cire olive douceur
    5% urée
    2% fragrance
    0,6% cosgard
    0,2% vitamine E

    J'ai tout mis dans l'unique pot, donc, excepté bien-sûr fragrance et conservateur et bien mixé jusqu'à refroidissement. L'émulsion prend facilement et reste un peu liquide même refroidie. Ensuite elle épaissit progressivement dans les jours qui suivent jusqu'à donner une texture crème fraiche très agréable.
    Stabilité dans le temps excellente. Je l'ai depuis un mois.
    Je t'accorde qu'entre la cire et le beurre, je ne prends pas trop de risques en tentant le one pot...

    Posté par lolapit le 21 février 2014 à 12:16
  • Oui tu peux la citer, c'est même obligé

    Merci pour cette formule où effectivement la quantité d'émulsifiant permet certainement beaucoup plus de liberté qu'à 3% sans beurres ni co-émulsifiants.

    Posté par michele le 21 février 2014 à 20:55
  • Il s'agit de Nat, du blog Tante nat. Sa recette c'est le body butter ci après :
    http://tante-nat.blogspot.fr/2013/12/body-butter-prune-candy.html
    Cela dit, elle ne parle pas du mode opératoire. J'ai pris sur moi de faire one pot. mais ça fonctionne très bien!

    Posté par lolapit le 22 février 2014 à 14:11
  • Merci Lolapit pour toutes ces informations.

    Posté par michele le 24 février 2014 à 09:49
  • Lolapit, me permets-tu de mettre sur la face de bouc de P&C cet échange à propos du one pot?

    Mon fiston me dit que c'est intéressant ces discussions off et je pense aussi que ça aura le mérite d'être mis ailleurs que dans les commentaires si d'aventure, on recherchait ça un jour.

    Depuis qu'on est sur Facebook, j'ai plein de gens qui me demandent d'être mon ami, c'est bizarre non? Pas habituée moi ^_^

    Posté par michele le 24 février 2014 à 10:06
  • Ah ah ah! Bienvenue à Face de bouc! les demandes d'ami sont l'ESSENCE de FB. A toi de gérer et de décider si ton profil peut devenir une agora ou si tu souhaites trier un peu. Renseigne-toi aussi sur les paramètres de confidentialité qui sont piégeux à souhait. MP moi si tu as des questions...
    Sinon, tu as une autorisation générale à mon égard. J'ai pour habitude de tourner ma langue cent fois dans ma bouche (tourner mes doigts cent fois sur le clavier si on préfère) avant de poster quoi que ce soit sur le ternet, même s'il s'agit de frivolités cosmétiques

    Posté par lolapit le 24 février 2014 à 10:16

Commenter l'article