Baumes pour lèvres. Formule express II

Soins des lèvres

Par atelierdemichele

         Vous souvenez-vous de la formule express pour fabriquer des baumes pour lèvres efficaces?

20% cires
50% huiles
30% beurres

que l'on décline à volonté avec les ingrédients qui nous conviennent le mieux.

Je l'avais pensée comme baumes pour lèvres à la cire de rose de Damas qui leur donne un goût inimitable, avec du beurre de cacao, du karité et de l'alcool de lanoline qui traitent.

Cette fois devant l'urgence (il n'y avait déjà plus de baumes) j'ai procédé à quelques modifications rapides.
N'ayant pas eu le temps de fabriquer la merveilleuse cire estérifiée maison qui change tout, j'ai fait avec ce que j'avais dans mes placards.

 

DSC06072

 

            Différences d'avec la première formule de baume pour lèvres express

Elle donne un baume plus couvrant, moins brillant et plus goûtu.

Il est parfait pour poser sous le rouge à lèvres. Je le trouve un petit peu moins traitant car je pense que l'alcool de lanoline est un véritable plus pour des lèvres desséchées et craquelées.

- Augmentation de la cire de rose (1% au lieu de 0.5%)
- Remplacement de  l'alcool de lanoline par du céralan
- Remplacement du coco fractionné neutre par du macérat de vanille sur coco fractionné offert par Irène.

Une association de céralan et alcool de lanoline serait-elle le parfait substitut de ma cire estérifiée maison?
La suite au prochain épisode quand je pourrai à nouveau en fabriquer!

 

             Les cireux : cire d'abeille, céralan et cire de carnauba

 

DSC06065 DSC06068

 

. La cire d'abeille en feuilles de Bilby and Co. la meilleure pour moi tant pour le parfum, la finesse de pénétration que la facilité du nettoyage des ustensiles.

. La cire de carnauba qui doit être maniée avec doigté sous peine d'obtenir un baume rigide inconfortable pour les lèvres. C'est elle qui permet d'éviter la fonte des baumes dans la poche ou en été. Elle est donc incontournable.

. Le céralan, une cire d'abeille estérifiée dont le glissant se fait bien sentir dans ce baume ci. C'est un ingrédient qui permet de faciliter l'étalement des pigments dans les rouges à lèvres.

 

          Les huileux : huile d'argan, macérat de vanille/coco fractionné, huile de ricin, vitamine E

 

DSC06066

 

Je répète :

. L'huile d'argan cicatrise très bien les petits bobos des lèvres

. L'huile de ricin lubrifie, "émollit" (assouplit) et peut s'utiliser sans crainte dans ces baumes pour lèvres où elle ne donne aucun goût et n'a pas d'action laxative même si vous le mangez

. Le délicieux macérat de vanille d'Irène se marie parfaitement au parfum de la rose; Le coco fractionné qui lui sert de support donne une belle tenue au raisin. C'est aussi l'une des huiles que je trouve indispensable dans un baume pour lèvres.

Si vous avez le goût d'y mettre des extraits végétaux sous forme d'extraits CO2 ou de macérats huileux (camomille, calendula, argousier...), le coco fractionné permettra avec certitude la pénétration de leurs actifs et les rendra plus efficaces.

. Et un peu de vitamine E pour faire plaisir à Violette ^_^ mais aussi parce que c'est un anti-inflammatoire et un hydratant en plus d'être un anti-oxydant.

 

            Les "beurreux" : beurre de karité du Bénin, cire de rose et beurre de cacao

 

DSC06067

Avez-vous vu la couleur rose pâle du beurre de cacao de Mlk?

. La cire de rose de Damas achetée chez Aromazone et dont le parfum, l'onctuosité sont juste magnifiques. 

. Le meilleur beurre de cacao qu'il m'a été donné d'utiliser est celui de Solsemilla (ex-Voy alimento) dont je parlais dans un message sur un soin vitaminé protecteur.

Mlk qui l'adore aussi nous en a abreuvés dernièrement; Il semble que ce soit une production très fraîche, on a juste envie de mordre dedans comme dans une plaquette de chocolat.

Le beurre de cacao dans un baume pour les lèvres augmente le lubrifiant et reste en surface plus longtemps que le beurre de karité. Il donne du goût, du brillant, bref encore un incontournable.

. Le beurre de karité du Bénin. Ai-je vraiment besoin d'en développer les qualités?

 

        Je trouve en outre qu'une recette maison de rouge à lèvres doit comporter céralan + coco fractionné qui donnent le meilleur coloris au final.

Après avoir fait moi même mon rouge à lèvres pendant des années, j'ai trouvé que mes mélanges de pigments + micas + dorés hyper chiadés, n'auront jamais le lustre d'un rouge à lèvres industriel.
Leurs mélanges colorants sont réalisés en grande quantité et à l'aide de machines colorimétriques qui permettent véritablement de capter la lumière.

Pour magnifier mes propres mélanges, j'ai toujours tablé sur coco fractionné + céralan afin d'en améliorer l'étalement. Mais fatalement, le mélange ternit sur les lèvres au fil du temps. Je ne fabrique donc plus de rouges à lèvres.

 

   Formule du baume lèvres express II

- Cireux

5g cire d'abeille feuilles Bilby and Co.
1g cire de carnauba
0.5g céralan

- Beurreux

4g beurre de cacao bio Solsemilla (merci Mlk)
4g beurre de karité Bénin
1g cire de rose  de Damas Aromazone

- Huileux

7g huile de jojoba
3g huile d'argan non torréfiée bio
3g huile de ricin bio
2g huile de vanille sur coco fractionné (merci Irène)
0.5g vitamine E

 

         Au total,  les 31g de baume donnent 6 à 7 tubes selon le degré de remplissage. Il suffit de tout mettre au bain marie à fondre et couler ensuite le long de la tige centrale.

Quand le baume durcit, il se forme une petite dépression qu'il suffit de combler avec le restant du bécher remis à fondre au bain-marie. Il ne faut donc pas se précipiter pour faire la vaisselle...

 

DSC06064

    

 

       Le secret de fabrication de mes baumes pour lèvres

Être copine avec Moune!
Ah bon? Ben c'est ardu hein d'être copine avec Moune ^_^

Bon je vous dis tout?

Moune a eu très pitié de moi en 2009 quand j'ai montré sur ce blog sans aucune honte comment je ficelais mes tubes de baumes pour lèvres à l'aide d'un élastique.

Elle a prit sa boîte à outils d'ingénieure en bien-être amical et m'a fabriqué ça avec du bois recyclé:

 

DSC06069 DSC06070
DSC06071 DSC06072

Une révélation!
Depuis 2009, je fais très pro dans ma cuisine quand je fabrique mes baumes pour lèvres.

En me demandant quelles photos mettre sur ce message, j'ai réalisé d'un coup que je ne vous avais jamais fait partager cela.

Moune, il faut que tu donnes tes secrets de fabrication de cet outil magique et absolument incontournable.

P.S.  Alyana, est-ce que la boutique de l'ingénieure expédie à l'international? Ce truc est juste génial, je ne m'en passe plus.

 

 


Autour du chaudron

    Michele, merci beaucoup pour cette recette de baume qui doit sentir très bon.

    Magnifique le repose baumes de Moune !

    Posté par Colchique le 28 février 2014 à 18:40
  • Michèle,

    Alyana qui n'a plus son papounet pour lui réaliser cette ingénieuse invention Mounesque a cédé à la facilité en achetant ce genre de chose chez Huile & Sens ^_^ mais a la flemme de faire ses baumes à lèvres, alors que c'est le produit que j'utilise le plus et que je viens d'acheter un stock de cire de rose.
    Ça fait bizarre de parler à la 3ème personne !

    Cire estérifiée maison ? Va falloir que je révise Potions, m'en souviens plus. Mais j'adore les recettes de sticks ...faites par les autres

    Bises

    Posté par Alyana le 28 février 2014 à 19:33
  • Kit pour sticks à lèvres

    http://www.huiles-et-sens.com/Kit-de-fabrication-de-sticks-a-levres/

    Posté par Alyana le 28 février 2014 à 19:42
  • Et encore une formule super!!

    Ton appareil a l air trés pratique ,quelle galère de couler la préparation dans les tubes...peut etre un mari bricoleur pourrait faire plasir...?

    j aime bien l alcool de lanoline dans un stick pour les lèvres :ici le vent souffle toujours et il fait froid.

    j en mets aussi dans un stick coloré multi usages ,lèvres,yeux,pomettes ;me maquillant trés peu c est bien pratique et naturel.

    bon wend à toutes.

    je confirme :la cire de rose est magnifique.

    Posté par sylvie le 28 février 2014 à 20:53
  • C'est magnifique Michèle. Je n'ai pas de cire de rose. Ni ton petit établi à tube. Mais je l'ai déjà dit : je suis une addict totale des baumes et sticks à lèvres. On finit mon dernier stock à la maison (mari y compris). Il va donc falloir que j'en refasse.........

    Posté par Nanette le 01 mars 2014 à 09:51
  • Moune est un peu comme le petit chaperon rouge, en visite avec ses jolis petits paniers plein de surprises
    J'ai eu aussi en cadeau ce porteur de baumes juste génial…
    Malheureusement les baumes à lèvres et moi et mes tous proches sommes fâchés donc je n'en fabrique plus, même si c'est le cadeau facile et agréable et quasi symbolique de ce que l'on trouve dans le sac de toute naturelle…J'apprécie les différences dans les formulations, sur le glissant, le couvrant, le goût, la texture …Mais ensuite too bad, je gonfle ou craquèle++ …et ils finissent au fond du sac…et j'y reviens encore pour la sensation de confort…et ainsi de suite…sans fin, parce que j'aime les baumes à lèvres maison et que mes copines m'en offrent.

    Posté par mlk le 01 mars 2014 à 12:25
  • Je copie et recopie tous ces baumes à lèvres que j'adore.
    Moune est une sacrée ingénieuse (ingénieure) pour imaginer et créer ce support qui me semble indispensable pour les addicts des baumes à lèvres, ça m'épate !
    Merci beaucoup Michèle pour cette nouvelle formule que je vais reproduire illico !

    Posté par gingembre le 01 mars 2014 à 13:37
  • Michèle tu fabriques et consommes tellement de baumes à lèvres qu'il te fallait au moins cet outil ingénieux fabriqué par notre ingénieure en chef... bravo Moune pour cette fabrication et merci Michèle pour cette nouvelle formule.

    Posté par Catherine le 01 mars 2014 à 19:53
  • ouch !! quel luxe !!

    Michèle, ta formule va peut-être me décider à redescendre à la cave !!! Je ne met jamais de cire de luxe dans mes tubes à lèvres car, bizarrement, ils se perdent ou finissent dans la machine ..
    Mais ta nouvelle formule donne envie .Il me reste de ces précieuses cires , offertes par Hind , il y a longtemps .

    Je suis contente que tu utilises le petit porte tubes . Je me souviens avoir ri toute seule devant tes élastiques !!!

    Merci pour vos compliments, mesdammes .
    Si vous insistez, je veux bien faire un tuto .

    Je dis tout de suite, pour les dames qui n'ont pas le mari à côté avec sa scie, ses serres-joints, sa colle de montage .. On n'en n'a pas besoin !!!

    Enfin.....pas pour fabriquer un porte-tube !!!!!!!!!!!!!

    Le premier que j'ai fabriqué était en carton . Pas du carton ondulé ! Du carton plat, épais,(3mm)utilisé pour l'encadrement . Je n'avais pas pensé à plastifier dessus et, les débordements en ont eu raison .

    Pas besoin de foncer à "L'ECLAT DE VERRE"" en acheter ... Il vous faut juste un cutter ,une bonne latte et de la colle forte .

    Je vois, Michèle que tu n'obéis pas et que, tu n'as pas tendu un film alimentaire sur la plaque , pour éviter d'avoir à le nettoyer .. (c'est une paresseuse qui vous parle ! )

    Merci beaucoup pour cette formule de ""poule de luxe", ma Michèle .

    Posté par moune le 02 mars 2014 à 06:44
  • honte à moi qui ne réussis plus à retrouver le support magique de Moune et qui en est revenue aux élastiques! … Bon, je vais me refabriquer un support… du carton j'ai…

    J'ai longtemps utilisé le beurre de cacao -et c'est vrai que celui de solsemilla est sensationne-l, mais je suis passée maintenant au chocolat blanc bio … à cause du petit goût cacaoté ajouté qui se marie bien avec la rose ou le coco vierge deux de mes ingrédients favoris dans les baumes à lèvres, que je ne parfume pas aux HE.
    je trouve aussi que le ricin fait merveille dans ce genre de baumes pour son émollience douce.

    Quelle argan non torréfiée utilises-tu? Je dois refaire mon stock.

    Posté par venezia le 02 mars 2014 à 12:58
  • - Venezia,

    Il faut impérativement dire à Moune que son tuto est utile, elle trouvera ainsi le courage de s'y remettre.

    Ton chocolat blanc dans le baume pour lèvres était superbe en effet. Je trouve qu'une fois qu'on a goûté à un bon beurre de cacao on ne peut plus s'en passer surtout sur la bouche.

    L'huile de ricin me semble indispensable pour ramollir la muqueuse. Je ne retrouve pas le même confort sans et c'est en cela que l'huile de coco ne me convient pas au long cours sur les lèvres.

    Elle a trop d'acide laurique et je "sens" rapidement le côté sec qu'elle développe ensuite alors qu'elle est lubrifiante et brillante à l'application.

    Curieusement l'huile de coco fractionné ne me donne absolument pas la même sensation, au contraire, elle donne un raisin assez dur et je crois qu'on sent vraiment qu'elle fait pénétrer certains actifs lipophiles dont certainement tous ces bons gras des baumes.

    Je pense que l'huile de coco pure convient aux lèvres qui n'ont pas grand besoin de corps gras mais elle est limite pour les lèvres très sèches.

    J'achète l'huile d'argan non torréfiée Biorgane en 250ml au magasin bio. J'en prélève environ 50ml que je mélange à de la vit E pour la cosmétique. On en utilise si peu au final dans ces créations.
    On consomme le reste en cuisine ... évidemment

    Sur leur site, je vois qu'ils la proposent en 40 et 100ml.

    http://www.biorgane.fr/magasin/epicerie.htm

    - Moune,

    Ouf j'allais jeter mon mari déjà ficelé et mis en sac poubelle

    Bien entendu qu'on veut ton tuto! Tu penses bien que c'est révolutionnaire ton truc et je me demande même comment j'ai pu oublier d'en parler depuis ce temps.

    Je ne salis pas ou si peu mon portoir car je remplis assez peu mes baumes (pas tellement plus que sur les photos en fait).

    Pour ce message, j'ai fait l'effort de mesurer chaque type de gras dans les coupelles métalliques mais en vrai je pèse tout dans mon mini bécher en verre qui doit faire 50ml à tout casser et qui a un bec verseur.

    Les rares fois où je mets des gouttes par inadvertance sur le portoir, je prélève quand c'est un peu plus solide, je remets dans le bécher et je fais refondre.

    Au moment de tout ranger, je frotte et ça "cire" le portoir, le baume est comme un imperméabilisant.
    Et comme je ne fabrique plus de rouges à lèvres, c'est tout bon.

    J'adore ce portoir!
    Tu nous fais ça avec photos et tout ma Moune? Allez courage, je trouve vraiment que c'est très utile.

    - Catherine, si tu savais..
    Ma consommation de baumes pour lèvres est exorbitante. On dirait que je joue du saxophone...

    Je n'avais pas réalisé que mes fils n'en utilisent quasiment plus et qu'à part les quelques rares tubes offerts, je consomme le reste.

    Pour tout te dire, j'en ai plusieurs en service en même temps (dans la salle de bain, dans mon sac à mains, dans la poche pour la marche en forêt, sur mes 2 bureaux, dans le cabinet de toilette en bas...) soit au moins 6 à la fois...


    - Gingembre,

    Moune a aussi donné un tuto pour ses filtres en tissu qui sont jolis et formidables pour filtrer les macérats et teintures sans se rompre en cours de route comme les filtres en papier.
    Même que je me demande comment je faisais avant...

    As-tu les lèvres très sèches aussi?

    - Oui mon Mlk, j'ai commandé de la cire de candellilla pour pouvoir t'en offrir. Cela me permettra aussi de refaire enfin la cire estérifiée qui change tout je pense.
    On en reparle?

    - Nanette,

    Tu peux remplacer la cire de rose par la même quantité de cire d'abeille ou de beurre de cacao si tu veux.
    Je pense que tu auras un aussi bon baume pour le côté traitant.

    Mais vraiment ce parfum de rose vanillée, c'est désuet et en même temps vraiment délicat je trouve. A vivre...

    - Sylvie,

    J'ai ton stick coloré et je ne l'applique pas sur les lèvres mais en guise de bonne mine.

    Je suis contente que tu sentes l'effet lanoline alcohol aussi. Je suis moins souvent dehors que toi certainement mais vraiment j'adore aussi.

    Quant à la cire de rose, Aroma-zone a fait très fort dans la rose de Damas. J'ai acheté dernièrement après l'avoir sentie, leur absolue de rose... superbe vraiment!

    - Alyana,

    Moune va venir avec le tuto qui semble à portée de tous d'après ce qu'elle dit. Merci en tous cas pour le lien, je ne l'avais jamais vu.

    Pour les baumes, c'est tellement vite fait que je peux presque m'y mettre les yeux fermés. Courage, il y a si peu de choses à sortir, pas de sté, pesées minimales ...

    La cire estérifiée maison que je mets dans ces baumes est issue de 3 cires (candellila, cire de jojoba et cire de son de riz).

    Je ne pouvais plus en faire à cause de la pénurie de cire de jojoba pendant un temps.
    Dès que je reçois ma cire de candellila, je fabriquerai de la cire de 3 cires et je vous balancerai un ènième message sur les baumes pour lèvres

    Je vais vraiment ne plus savoir quoi vous raconter hein, il faut prendre la relève ma belle!

    - Merci Colchique.
    Oui Moune a plus d'un tour dans son sac mais il est ardu de les lui faire sortir.
    J'ai aussi une piqouze spécial Moune

    Bisous à toutes! C'est le printemps jusqu'à demain.

    Posté par michele le 02 mars 2014 à 17:58
  • Moune, à défaut d'avoir celui que tu m'as promis il y a.... j'accepte avec grand plaisir le tuto pour que je puisse m'en faire un. Si ça ce n'est pas de la pression!!!

    Michèle, j'ai moi aussi "zappé" l'épisode de ta méthode de cire esthérifiée...

    Je fais les baumes à lèvres ds des minis pots (comme ceux que nous avions achetés lors de notre virée communautaire ds le Marais) et rarement ds des tubes. Peut-être à cause de Moune???

    Je n'ai jamais osé mettre de l'huile de ricin ds mes baumes à lèvres, ton explication Michèle va me permettre d'en mettre ds les prochains. Bon, voilà, il falloir que je change ma formule!!!

    Posté par Loulou le 02 mars 2014 à 18:33
  • J'attends avec une grande impatience le tuto de Moune et la cire estérifiée maison.
    Ah oui, j'ai les lèvres sèches... et les mains aussi, alors les baumes sont mes amis.

    Posté par gingembre le 02 mars 2014 à 22:00
  • - Loulou, le ricin est vraiment l'huile la plus émolliente pour les lèvres à crevasses ou fines peaux.
    Tu devrais tenter.

    - Gingembre, nous aussi

    Posté par michele le 04 mars 2014 à 08:47
  • Merci ma chère Michèle pour cette jolie recette qui m'ouvre des perspectives avec l'utilisation d'une cire florale.

    Dans mes baumes en stick (oui Moune on attend ton tuto 😊) je ne saurai me passer de zenibee cream. Et dans mes baumes crémeux en petit pot, c'est le miel qui me tient à cœur.

    Tes explications sont intéressantes et fort utiles. Merci

    Posté par Irène le 04 mars 2014 à 16:13
  • De grâce, pas de piqouze, s'il vous plaît ...

    @ loulou , lors de notre rencontre parisienne, je l'ai oublié !! Il est dans la cave !! Tu viens ?????
    Si c'est pas de la pression ça !!!

    @ mon appareil numérique est en vacances de neige pour une semaine !

    ""ELLE " a laissé son "moche" dans sa chambre, mais, je m'esskuuse" , moi, je ne vais pas prendre des cours pour un "apn" hein !!C'est la paresseuse qui vous parle .

    Je n'oublie pas ,promis promis .

    Posté par moune le 05 mars 2014 à 08:15
  • Je suis fan de tes formules de baumes à lèvres Michèle et me souviens très bien de cette cire estérifiée que j'avais fabriquée et utilisée avec bonheur l'an dernier; j'avais juste dû remplacer la cire de riz que je n'avais pas par de la cire de carnauba; la texture et le pouvoir de protection/réparation de ces baumes étaient une merveille <3
    Super pratique ce petit établi à BAL; impatiente aussi de voir le tuto; ici, c'est tubes serrés dans une tasse à moka :p
    On le trouve où le tuto de Moune sur les filtres à macérâts?
    En tous cas c'est super de pouvoir vous suivre sur FB car je ne reçois pas la moitié des notifications des blogs et forums auxquels je suis abonnée dans ma boite mail...

    Posté par Zaza Lismartagon le 05 mars 2014 à 10:50
  • @ Moune : pas beau le chantage!!!

    @ Michèle : recette notée, il me manque la cire de rose. Je vais rajouter 0,5 g de beurre de cacao et 0,5 g de beurre de karité.

    Posté par Loulou le 06 mars 2014 à 18:21
  • zaza Lismartagon

    J'avais mis le lien dans un article , il y a longtemps .Le revoici :

    http://jebrode.canalblog.com/archives/2008/10/29/11149931.html

    Après , tu agrandis comme tu veux ..

    belle journée à toutes ..

    Posté par moune le 07 mars 2014 à 05:25
  • - Irène, c'est une magnifique idée d'incorporer du zenibee. Je n'y panse jamais et ma prochaine recette risque de dévier grandement de l'idée de formule express.
    Mais c'est une évidence de le lire.

    Curieusement, je ne suis pas fan de miel dans les baumes et n'ai jamais compris le succès insolent du baume rêves de miel.

    A chaque fois que j'en ai mis avec ou sans émulsifiant car il a d'indéniables propriétés humectantes pour les lèvres, j'ai trouvé que ça collait trop or j'applique le rouge à lèvres par dessus le baume et ça ne convient pas.

    Bisous!

    - Moune, on attendra le retour de l'appareil alors.
    A bientôt.

    Merci pour le tuto, je ne savais plus dans quel messages, tu l'avais donné.

    - Merci Zaza Lismartagon pour tes compliments. Je trouverai le temps de refaire cette cire estérifiée car j'aime son action notable.
    Pour ne plus avoir honte de nos élastiques et tasses à moka, allez Moune!

    Posté par michele le 07 mars 2014 à 13:11
  • Bonjour Michele!

    Ça fait un bout de temps qu'elle me démange, cette recette. Ayant eu la chance de trouver de la cire de rose, je me suis lancée, non sans changer un ingrédient (vais-je me faire taper sur les doigts?), le céralan, introuvable au Québec. J'ai essayé d'être créative et j'ai mis de l'Olivem 1000 à la place. Ça faisait joli, ces paillettes qui flottaient dans le mélange fondu. De plus, la cire de rose était d'un beau corail sombre alors les sticks sont d'une couleur magnifique. Bref, c'est fait, l'odeur est incroyable, j'ai très hâte d'essayer, mais j'ai une question de débutante : un baume sur 6 a "craqué" dans son stick. Si vous avez une réponse/solution pour cela, pouvez-vous m'éclairer? Ça m'arrive assez souvent et je ne comprends pas. Désolée de vous embêter avec cela, la plupart du temps je trouve mes réponses toute seule en épluchant patiemment le site, mais là... Chou blanc.

    Merci pour cette divine formule.

    Posté par S4br1n4k le 15 mai 2015 à 23:48
  • S4brin4k,

    Le céralan peut se fabriquer à la maison très simplement et avec succès comme le prouve cet article de Venezia :
    http://princesseaupetitpois.over-blog.com/article-baume-cicatrisant-express-au-ceralan-maison-80633573.html

    Elle rend à César ce qui lui appartient (en l'occurrence à Célimène). C'est elle qui a donné pas mal de formules d'ingrédients à faire soi même dont de nombreux émulsifiants:
    http://tout-naturellement.blogspot.fr/2011/03/les-emuls-du-commerce-faire-soi-meme.html

    Tu as bien fait de le remplacer par de l'olivem qui est intéressant pour ses propriétés intrinsèques même s'il est moins cireux que le céralan et n'en donne pas la couvrance. On l'obtiendrait peut-être mieux avec un co-émulsifiant comme l'alcool cétylique par exemple.

    Quand tu dis que ton baume craque, est-ce que la surface se fissure?
    Comme sur mon baume vert dans le lien ci dessous?
    http://www.potions-et-chaudron.com/archives/2014/07/08/29620884.html

    Si c'est cela, c'est normal, les baumes se rétractent en séchant et il se forme une dépression que l'on peut combler en ne lavant pas les bols à la fin de la préparation.
    On y laisse un peu de baume que l'on refondra une fois les sticks froids, et l'on versera une petite goutte du bol pour combler le trou.

    Si tu regardes attentivement mes sticks sur les dernières photos, tu verras que je ne remplis pas complètement les tubes.
    Une fois secs, je refonds ce qui reste dans mon bécher et je comble le trou.

    J'en ai parlé quelque part mais je ne sais plus où. Si ça me revient je te mets le lien ^_^

    Posté par michele le 17 mai 2015 à 18:52
  • Merci Michèle, j'avais trouvé les articles si gracieusement partagés après avoir écrit ce commentaire. Je te remercie de t'être donné la peine de me les transmettre Tous ces sites sont de vraies encyclopédies! Un nouveau projet vient donc de s'ajouter aux autres : fabriquer du ceralan maison.

    Quand je dis que le baume craque, non ce n'est pas comme l'image du baume aux essences (un autre qui me démange!) c'est vraiment comme cela :

    http://2.bp.blogspot.com/-tVLP0d7RtlA/VTgSjPSwunI/AAAAAAAAY5c/0iE_Ilx_4IE/s1600/IMG_20150422_120001.jpg

    Sauf que pour ta formule, un seul baume a fait ça et c'était dans le sens de la longueur. Désolée, pas de photo à portée de main.

    J'ai pensé que peut-être j'avais coulé trop loin de la tige centrale. Les autres sont super beaux.

    J'avais bien retenu la stratégie du remplissage des tubes en deux temps, c'est devenu mon mode opératoire, grâce à tes précieuses infos.

    Posté par S4br1n4k le 17 mai 2015 à 19:22
  • C'est la première fois que je vois ça dis donc....

    Je coule pour ma part toujours le long de la tige centrale mais est-ce à dire que le raisin de ton baume se coupe en deux quand tu le démoules?
    Coules-tu les baumes bien à chaud?

    Posté par michele le 17 mai 2015 à 19:53
  • Oh oui, bien chaud, la preuve en photo : (ta formule)

    https://lh4.googleusercontent.com/-uC8helYtvUM/VVZEPHi5K8I/AAAAAAAAZuo/oN3lzrp94qg/w967-h725-no/IMG_20150515_150835.jpg

    Et oui, ça se coupe en deux. Ça, c'est une photo du baume du post précédent, une fois démoulé :

    http://1.bp.blogspot.com/-2YuojBNLbCg/VTgTmqeHTwI/AAAAAAAAY6s/fSZlkSXZGlM/s1600/IMG_20150422_171710.jpg

    C'est fou! Pourtant je fais des baumes depuis un an et j'ai essayé/créé plein de formules qui ont bien marché... Je commence à me demander si c'est pas ma cire d'abeille, car elle est blanchie à l'argile (je supporte pas l'odeur de la cire jaune, ni celle du miel). Mais j'en doute.

    Un vrai mystère...

    Posté par S4br1n4k le 17 mai 2015 à 20:12
  • C'est fou ça!
    D'où vient ta cire d'abeille?

    Posté par michele le 17 mai 2015 à 20:24
  • https://www.coopcoco.ca/cires/cire-abeille-bio-blanche-pastilles

    Presque tous mes produits de base viennent de là et je n'ai jamais eu à me plaindre. La qualité est excellente.

    Posté par S4br1n4k le 17 mai 2015 à 20:27
  • Ben oui il n'y a pas de raison.
    L'olivem alors? C'est curieux...

    Posté par michele le 17 mai 2015 à 20:28
  • Est-ce que tu tournes la molette avant 24h?

    Posté par michele le 17 mai 2015 à 20:30
  • La molette, surtout pas! Sacrilège!
    Je suis une élève docile mouah.
    Je lis tes articles très attentivement
    L'Olivem, non. Les photos sont celles d'une autre formule que j'ai "conçue" en vous citant d'ailleurs (toi et Venezia) dans l'article suivant http://s4brin4k.blogspot.ca/2015/04/baume-levres-coco-vanille.html où j'ai tout détaillé. Il n'y avait pas d'Olivem.
    J'ai eu l'idée de l'Olivem pour remplacer le céralan, inspirée entre autres par Yulaan.
    Bah, je trouverai bien, éventuellement.
    Merci de me prêter tes fabuleux neurones.

    Posté par S4br1n4k le 17 mai 2015 à 20:46
  • Je crois que j'ai une petite idée... Le fait de rajouter le karité et les "huiles précieuses" après les autres ingrédients et hors bain-marie crée une sorte de petit choc thermique.
    Je vais tester.
    Mais les baumes faits en chauffant tout sans souci, dès qu'ils contiennent du karité, deviennent granuleux après quelques mois ou des changements brusques de température (chose usuelle de ce côté-ci du globe).
    Mal de tête.

    Posté par S4br1n4k le 18 mai 2015 à 04:34
  • Tu nous diras la clé du mystère?

    Posté par michele le 19 mai 2015 à 15:48
  • Si je trouve, oui, certainement, avec plaisir! Mon prochain article donne la vedette à ton cérat sans borax, version remaniée par moi pour à une amie qui veut protéger et apaiser ses mains entre deux poussées d'eczéma. Le titre : "Le cérat de Michèle". Ça doit faire bizarre quand même, que je te parle d'articles qui datent comme s'ils avaient été écrits hier. C'est que c'est maintenant que ça se passe pour moi. J'ai la piqûre!

    Posté par S4br1n4k le 19 mai 2015 à 15:54
  • S4brin4k,
    Quand est-ce que tu dors ma belle?

    Je suis ravie au contraire que tu parles de vieilles recettes car je les fais toujours ces recettes de base avec les ingrédients qui me passent par la tête ou les mains.
    Les cérats, les karités fouettés, les baumes et les huiles sont des fondamentaux.

    Bisous, j'irai te lire et te commenter tout à l'heure. Là je redeviens taxi woman.

    Posté par michele le 19 mai 2015 à 15:57
  • Je prends mon 2ème café là, il est 10h am ici. Journée de "congé" pour moi, je ne travaille pas et les enfants sont chez leur père pour la semaine (garde alternée, hélas). La cosmétique maison est la raison pour laquelle je ne pleure pas leur absence. Ça occupe

    Posté par S4br1n4k le 19 mai 2015 à 16:02
  • Bonjour à vous. Je me permets de m'immiscer pour demander à Michèle comment faire pour que le beurre de cacao ne granule pas à la longue. Tu en avais parlé quelque part, mais j'ai beau fouiller, je ne retrouve plus où. Moi aussi j'ai fait des baumes au beurre de cacao, mais ils ont tous granulés au bout de qq temps d'utilisation . Merci par avance.

    Posté par nanette le 20 mai 2015 à 09:18
  • Tiens, je croyais que c'était le beurre de karité qui granulait à la longue? Tu viens peut-être d'éclaircir un de mes (nombreux) mystères

    Posté par S4br1n4k le 20 mai 2015 à 14:23
  • Nanette et S4brin4k, beaucoup de personnes ont l'expérience du karité qui granule soit tout seul soit qui recristallise dans un baume.
    L'astuce de faire fondre à haute température pour moi pose le souci de la fragilisation du beurre à force et n'annule en rien la probabilité d'une re-granulation ultérieure si le beurre est soumis à des variations de température.

    Je pense que les beurres de karité qui cristallisent sont souvent des beurres vieux et dont le latex augmente.

    J'ai ramené du karité du Bénin il y a un mois. Il avait été coulé pour moi juste avant que je ne prenne l'avion et il a granulé au centre de la masse à cause de la température de la soute.
    C'est bien la première fois qu'il fait ça mais je sais que c'est la production de l'été 2014 donc ce beurre est plus vieux que ceux que j'achète généralement fin août et qui sont extra-frais:
    http://www.potions-et-chaudron.com/archives/2012/08/27/24973568.html

    J'en ai déjà mis dans des baumes qui n'ont pas granulé.
    Pas encore ^_^

    Dans les baumes, je trouve tout aussi aberrant de faire refondre un produit qui contient de bonnes choses parfois sensibles à la chaleur.
    C'est rageant mais le baume refond à la chaleur de la main. Je pense que dans les tubes pour lèvres c'est peu ragoutant bien sûr mais ce n'est pas grave et je n'ai aucune solution qui marche à part utiliser un karité extra-frais...

    Nanette, j'ai déjà eu par contre des baumes lèvres au cacao qui ont granulé.
    Je n'ai pas d'idée de ce qui granule dedans à part le stéarique puisqu'il n'y a pas d'insaponifiables comme dans le karité.

    Depuis quelques années, j'utilise du beurre de cacao de Solsemilla extra vierge ou du beurre de chez Bilby and co ou du Valrhona de mon chocolatier.
    Et ça n'a plus jamais granulé alors que j'avais eu auparavant du beurre de chez G Detou en pots que je trouve moins bon.
    Ils ont aussi des pastilles qui sont peut-être de meilleure qualité je ne sais pas.

    Je n'ai aucune solution à part privilégier du très frais et de l'extra qualité..
    Et je n'aime pas l'idée de chauffer à bloc

    Posté par michele le 20 mai 2015 à 17:56
  • Merci Michèle!

    Moi, ce que je comprends pas, c'est que certains baumes granulent et d'autres non. Pourtant, je les fais avec le même beurre de cacao et le même beurre de karité. Il y en a souvent 4 dans mon sac à main, donc soumis aux mêmes variations de température, 2 ont granulé. Celui fait en suivant ta recette anti-herpès est impeccable.

    Avant de lire ta réponse, j'ai refondu mes baumes granulés en ajoutant un tout petit peu de cire de carnauba, juste pour voir si ça ferait une différence. Mais du coup, j'ai tout chauffé. Oups. Puis j'ai mis les baumes au frigo tout de suite. Un vrai suspense

    On verra bien.

    Merci de prendre le temps de nous informer, c'est précieux.

    Bonne journée!

    Posté par S4br1n4k le 20 mai 2015 à 18:31
  • Pour les baumes à lèvres, j'utilise depuis pas mal de temps déjà … du chocolat blanc ou bio ou celui de la Petite fabrique, une délicieuse chocolaterie près de Bastille à Paris. Ça apporte l'onctuosité du beurre de cacao, plus une note gourmande exquise… et ça n'a jamais granulé! Sinon, je trouve que le beurre de cacao de G Detout en pastilles est de bonne qualité, plus fin que celui en pot (même genre de différence qu'entre la cire d'abeille en feuilles et celle en pain) . Je ne l'emploie néanmoins que dans les savons.

    Posté par venezia le 20 mai 2015 à 19:16
  • Comment tu fais pour ne pas tout manger?
    Merci pour la superbe idée. Maintenant, trouver l'équivalent à Montréal... Pour essayer

    Posté par S4br1n4k le 20 mai 2015 à 19:25
  • Michèle et Venezia, votre façon de parler du karité et du cacao me donne faim!!!!!!
    J'ai fait plusieurs pâtissiers autour de chez moi, mais aucuns ne vendent du cacao. J'utilise celui d'AZ, parce qu'on n'a pas de Gdetout à Toulouse... Dommage, parce que mlk m'a donné envie!
    Le chocolat, c'est malheureusement une véritable drogue, j'en mange avec déraison!!!!
    Merci pour votre aide ☺

    Posté par nanette le 21 mai 2015 à 19:02
  • Nanette,

    Je pense que tu peux trouver facilement du chocolat blanc bio en tablette à Toulouse! J'ai testé celui de la marque Vivani -en boutique bio- (parfumé à la vanille). Tu as le droit de grignoter le reste de la tablette…
    Je me permets de mettre un lien avec deux recettes: -l'une souple en tube:

    http://princesseaupetitpois.eklablog.com/gloss-a-levres-moire-au-chocolat-blanc-a109009864

    l'autre, en stick:
    http://princesseaupetitpois.eklablog.com/baume-a-levres-repulpant-chocolat-blanc-figues-de-barbarie-a109009836

    Pour les deux versions, mieux vaut garder les proportions générales: huile-beurre -cire, sinon, on peut adapter comme on veut!

    Posté par venezia le 25 mai 2015 à 08:55
  • Ohlala Venezia. Tu es une tentatrice incroyable!!!! Déjà que je suis une très grosse consommatrice de chocolat, mais là!!!! Jamais je n'aurais pensé mettre du chocolat blanc en tablette dans des cosmétiques. Quelle idée géniale!!! Juste une dernière chose : l'alcool de lanoline : j'ai de la vraie lanoline et du substitut végétal. Je suppose que c'est encore autre chose. Comme ça s'utilise en très petite quantité, est-ce que c'est un ingrédient qui peut se fabriquer, un peu comme faisait celimene? En tout cas, merci infiniment de tes précieuses indications.

    Posté par Nanette le 27 mai 2015 à 10:34
  • Michèle,

    Je me permets un retour rapide au sujet du baume granuleux refondu + léger ajout de cire de carnauba + recoulé dans son tube.

    Eh bien, après 2 changements brusques de température typiques de chez nous, il est nickel. Plus granuleux du tout...

    Pour les baumes qui craquent, ça ne s'est pas reproduit. Mystère complet.

    Bonne journée!

    Posté par S4br1n4k le 31 mai 2015 à 22:09
  • S4brin4k, c'est ça le mystère de la fabrication maison.
    Si tout était linéaire, on serait moins accro à cette activité

    Bravo pour ta constance.

    Posté par michele le 01 juin 2015 à 09:38
  • Re-bonjour! Désolée de saturer ce blog aujourd'hui, c'est une de ces journées où l'inspiration ne lâche pas et je voudrais TOUT TOUT essayer et tout commenter. Je te permets de me bloquer si tu en as marre
    Bref, CE baume, fait une fois, deux fois, trois fois...
    Avec Olivem, je le trouvais un peu sec à l'application, ensuite avec Olivem mais coupé l'huile de jojoba avec du macérat de calendula dans l'huile d'olive + une petite goutte d'he de bois de rose.
    C'était pas ça.
    Une troisième fois, je me dis "tiens je vais mettre 2 gouttes de bois de rose et une petite goutte de geranium rosat".
    Bof. Pas ça.
    J'aimais la rencontre rose-cacao, mais avec les HE, ce n'était plus aussi subtil et délicat.
    Puis je me suis souvenue que je pouvais faire mon ceralan. J'l'ai fait. Sauf pour une partie poreuse en dessous du disque que j'ai sarclé, ça a l'air de faire la job.
    Alors cette 4ème fois, j'ai remplacé Olivem par ceralan maison.
    Et là, je suis ahurie devant le résultat. Bravo! Comment est-il possible que 0,5g d'une cire modifiée puisse faire une aussi grande différence?
    J'ai de la cire de jasmin qui arrive bientôt, tu imagines les possibilités?
    J'ai comme l'impression que ta formule magique sera reprise de bien des façons.
    Comme on a de la chance que tu existes!
    MERCI!

    Posté par S4br1n4k le 09 juin 2015 à 01:07
  • S4brin4k,

    Le céralan étant une cire d'abeille estérifiée avec un polyglycérol (tu y entends glycérol, glycérine, agent hydratant...), cela augmente son pouvoir hydrophile.

    Et cela se sent dans les baumes où cela ressemble à un semblant d'émulsion alors qu'il n'y a pas d'eau. En outre, le céralan empêcherait la granulation donc améliore quand même la texture au long cours.

    Sur les lèvres qui ont besoin quand même du côté filmogène de la cire d'abeille, le céralan garde cet aspect là mais forme avec la muqueuse une bonne affinité qui respecte l'humidité naturelle.

    Avec un réel émulsifiant comme l'olivem, je pense que ça laisse les lèvres sur leur "faim" de plastifiant alors que sur la peau, tu aurais apprécié le baume à l'olivem.

    Merci en tous cas pour ton retour et ta passion des baumes avec lesquels l'on n'a jamais fini d'expérimenter.

    Posté par michele le 10 juin 2015 à 08:41
  • Bonjour Michèle, moi aussi je mets mon gros grain de sel niveau questions : l'alcool de lanoline fait-il une grosse différence, vous êtes nombreux à l'utiliser dans vos baumes à lèvres et je n'en ai pas : je n'ai que le substitut ou la lanoline pure. Est-ce que la lanoline pure peut s'estérifier maison également pour faire de l'alcool de lanoline?

    Posté par nanette le 11 juin 2015 à 11:19

Commenter l'article