HydrAvoine B5 : Crème hydratante peaux délicates

Soins pour hommes

Par atelierdemichele

         Une crème corps très fine, pas grasse.
Peau jeune masculine qui a besoin d'hydratation, de nutrition et d'une action apaisante quand le corps gratte un peu par endroits. Quand il fait très froid, il en met aussi sur son visage...

        Le lait corporel fabriqué il y a déjà pas mal de temps lui a tant plu qu'il ne veut plus que ça.
Et moi j'ai beaucoup de mal à refaire exactement tout pareil.

Cette fois je me suis dit que j'allais changer la structure mais que je mettrais ce parfum au pin maritime qui lui rappelle sa forêt.
Même pas natale la forêt, je l'ai fait naître en plein Paris...

 

20161010_102635[1]

  

         L'architecture simple et efficace donne une crème très légère:

2% olivem 1000, 0.5% ester de sucre, 0.5% alcool cétéarylique, 0.2% amigel,
9% HV et esters huileux, 1% beurre végétal.
Eau, actifs, conservateurs q.s.p. 100%

J'ai stabilisé avec de l'amigel dont on a tant parlé un temps.
Outre ses propriétés stabilisatrices et épaississantes dans les émulsions et les gels, c'est aussi un polysaccharide (le fameux sclerotium gum des INCI), donc un coussin d'hydratation de fait.

Il participera à l'action que je désire donner en priorité à cette crème.

 20161010_100715 20161010_100533
 20161010_100715 20161010_100542

 - Les corps gras

. du beurre de karité oeufcourse

. de l'huile végétale d'avoine merveilleuse pour les peaux sèches, atopiques ou simplement délicates. Elle est ronde, émolliente et possède une belle odeur et un toucher très doux. Un must en ce moment chez moi.

. du substitut végétal de lanoline composé de polyglycérides d'acides gras, très protecteurs donc hydratants. C'est une façon d'apporter une action très émolliente sans huiles ou beurres qui seraient vécus comme gras.

 

- Les actifs hydratants

. de la provitamine B5 ou D Panthénol, actif très polyvalent qui hydrate, apaise et répare la peau.

. du Fucocert ou fucogel (celui là est conservé au phénoxyéthanol que l'on peut vouloir éviter) ou biosaccharides gum-1, excellent actif hydratant longue durée (jusqu'à 8h selon la formule) mais aussi apaisant cutané et surtout qui donne un toucher très doux à ma crème.

 

20161010_100633 20161010_100705
20161010_101034
 20161010_100647

 

- Les extraits CO2

Mis en quantité non négligeable (3.5%) car ils sont vraiment très actifs pour peu de place dans la formule.

Le CO2 d'onagre est plein d'acides gras poly-insaturés très restructurants cutanés et le CO2 de son de riz est bien épais. J'apprécie beaucoup sa douceur et son onctuosité.
Je l'aime beaucoup dans les soins pour le contour des yeux et les soins pour enfants.

Je les ai faits venir tous deux du Brexit-land mais on trouve aussi de l'extrait CO2 d'onagre chez Bilby and Co.

 

- Le parfum

Vous vous doutiez que je n'allais pas refaire le même parfum au pin? J'avais envie de bergamote.

Une bergamote sans danger puisque distillée pour retirer les composants photosensibilisants.
Autour j'ai ajouté de la myrte rouge que j'aadoore et que j'ai délaissée beaucoup trop longtemps.

La myrte rouge  a un parfum boisé que je trouve complexifié par les notes d'esters aromatiques : alpha pinène, 1.8 cinéole, acétate de myrtényle, ben moi j'adore.

J'ai bon espoir que la note majoritaire d'alpha pinène lui rappelle sa forêt mais que le reste apaise et répare la peau puisque j'y ai mis aussi du géranium d'Afrique et de la myrrhe.

9 Bergamote sans bergaptène (Aromazone)
4 Géranium d'Afrique (Florame)
3 Myrte rouge à acétate de myrtényle (Florame)
2 Myrrhe (Florame)
en gouttes

Au dernier moment, j'ai ajouté 2 gouttes de Davana dans mon bécher de 400g parce que. Des fois, je suis dingo-dingue.

Bien entendu, parfumer aux huiles essentielles est facultatif et devrait éventuellement être évité pour les peaux très sensibles.

Le parfum est très discret sur peau mais le davana que l'on sent au bout de quelques secondes apporte une certaine note fruité-pourri animale qui me déplaît. On ne sent pas vraiment la bergamote, dommage.

Enfin moi je suis déçue.
J'ai fait tester au chef du village qui avait adoré le pin lui aussi et il a dit "ça va". Normalement ça c'est un compliment...

 20161010_101048

 

Formule de l'HydrAvoine B5

- Phase aqueuse

60% Eau distillée
8.5% Hydrolat de géranium bio (Florame)
3% Glycérine végétale bio
0.5% Ester de sucre (AromaZone)
0.2% Amigel (Les utiles de Zinette)

- Phase huileuse

3% Huile végétale d'avoine (Les utiles de Zinette)
3% Gosulin IL ou Ecosilk (Les utiles de Zinette)
3% Substitut végétal de Lanoline (AromaZone)
2% Olivem 1000
1% Beurre de karité du Bénin
0.5% Alcool cétéarylique (Copaiba.be)

- Troisième phase

5% D Panthénol
5% Fucocert (AromaZone)
2% Extrait CO2 de son de riz
1.5% Extrait CO2 d'onagre
0.6% Ecogard
0.5% Vitamine E
0.5% HE (facultatives pour peau sensible ou délicate)
0.2% Soie d'avoine tamisée (Les utiles de Zinette)

Eau rectifiée et pH mesuré

 

La mise en oeuvre est classique: on verse la phase huileuse dans la phase aqueuse portées toutes deux à 75°C. A froid on ajoute la 3è phase en mixant entre chaque ajout.

Le mixer à pied me semble indispensable tout au long du processus pour affiner la texture et donner du corps à cette formule. Du coup elle tient en pot et en flacon.

L'évolution de l'émulsion se fait sur quelques jours mais elle reste fine et pénétrante. Je la trouve très belle et très pro, une belle réussite.

        

- Le résultat   

La crème pourrait s'intiluer lait-crème.

Sa teneur en corps gras est limite pour les peaux qui apprécient les crèmes épaisses et confortables mais l'effet hydratant est manifeste.

Sur mes mains matures, je sens à l'application qu'il m'en faudrait plus mais plusieurs heures après, la peau reste souple et rebondie.

Je me demande si juste 2 à 3% d'huiles nutritives (olive, avocat, sésame, plus d'avoine...) en plus ne changeraient pas cette sensation. Cela donnerait ceci comme formule générale:

2% olivem 1000, 0.5% ester de sucre, 0.5% alcool cétéarylique, 0.2% amigel,
12% HV et esters huileux, 1% beurre végétal.
Eau, actifs, conservateurs q.s.p. 100%

A refaire.

 

20161010_110949[1]
             Savez-vous ce qui arriva?

       Je l'ai refaite avec le parfum au pin parce que c'est une odeur beaucoup trop fruit mûr, trop déséquilibrée, trop je ne sais quoi.
Rien qu'avec 2 gouttes dans 400g d'émulsion? Ehh oui!

La puissance du davana c'est quekchos' je vous jure!


Autour du chaudron

    Quelle chance il a , ce boy ! coocoon-né comme un coq en pâte par sa Doudou de maman

    Trop léger pour moi , bien sûr ...surtout en ce moment ...le froid arrive

    Je vais peut-être essayer la version avec plus d'huiles .
    J'ai presque tout ! c'est-y pas beau la vie

    Je ne mets pas plus d'olivem ou de co-émulsifiant , Michèle ?

    Posté par patsch le 18 octobre 2016 à 15:30
  • Michèle, tu me donnes envie de me fabriquer une petite crème corps pour l'hiver qui arrive.
    Je la ferai bien sûr un peu plus riche que celle-ci en augmentant la proportion d'huiles comme tu l'indiques. Je pense respecter cette structure qui semble donner "une crème très belle et très pro", pour qui connaît la texture que tu sais donner à tes crèmes, c'est très tentant.
    Je n'ai pas d'huile d'avoine (pas grave, je n'ai pas la peau qui gratouille) ni d'Ecosilk mais je pense qu'il peut être remplacé par des esters huileux ?

    Posté par Catherine le 18 octobre 2016 à 16:56
  • - Catherine,

    Attends un peu je t'envoie de l'huile d'avoine si tu veux tester?

    Il me reste un mini pot de la crème Hydravoine B5 que j'ai encore refaite sans parfum cette fois pour offrir à une femme enceinte, une mini fille, mon 2è fils qui est arrivé impromptu et qui déteste les crèmes à odeur...
    Dis moi, je te l'envoie aussi.

    L'ecosilk peut être remplacé par d'autres huiles estérifiées ou fractionnées. Le rendu sur peau sera différent mais c'est tout.

    - Patsch,

    Pas la peine d'augmenter l'olivem sous peine d'alourdir la crème. Il y a quand même de l'ester de sucre qui émulsifie aussi et participe à la texture légère, à l'hydratation et au confort.

    Le mixer électrique est vraiment obligatoire. Le bamix pour le coup était une bonne chose.
    Et il faut mettre l'ester de sucre dans la phase aqueuse et mixer gentiment en tentant d'éviter les bulles.
    Elle se fait très bien.

    Pour améliorer le confort, il faut garder à l'esprit que loin d'augmenter à outrance la part de corps gras, il faut tabler sur leurs qualités.
    Les extraits CO2 sont quand même lipidiques et introduits à 3.5%, ce qui augmente la part de gras tout en donnant l'illusion que c'est pas gras.

    Si sur mes mains, c'est léger en gras, sur le corps, le velouté persiste sans souci et est perceptible 24h après quand je reprend une douche.
    Pour moi c'est la garantie que l'hydratation est réussie.

    Et là ça l'est!

    Posté par michele le 18 octobre 2016 à 17:50
  • La soie d'avoine est facultative et peut être remplacée par du Rice NS.
    Ici je suis consciente que je donne à manger aux bébêtes avec l'avoine. D'où les flacons pompe ou les mini-pots.

    Allez zou je vais mettre ce message sur facebook, j'ai oublié... Que de boulot ces réseaux socioOOOo

    Posté par michele le 18 octobre 2016 à 17:53
  • Non ma Michèle, garde ton huile d'avoine, par contre je veux bien recevoir un échantillon de ta crème pour "goûter" sa texture ; tu es trop gentille

    Posté par Catherine le 18 octobre 2016 à 18:10
  • Toujours généreuse dans tes partages de recettes Michèle. À chaque fois que je vois tes belles recettes avec tous ces beaux ingrédients j'ai le goût de partir m'installer dans l'hexagone pour les avoir à proximité 😉
    La formule avec un peu plus d'huiles nutritives serait tentante pour nous avec l'hiver qui arrive.
    Merci. 🙏

    Posté par Rokia le 18 octobre 2016 à 23:28
  • Tu fais joliment danser tes basiques(olivem, ester) , pour nous offrir un soin corporel à la belle allure.
    Je suis fan de l'huile d'avoine et même les testeurs novices en qualité des huiles végétales perçoivent la différence.
    J'ai vu chez Az un gélifiant aux polysaccharides qui me fait furieusement de l'oeil.... L'as tu déjà dans tes placards...😋.
    Le davana j'adore et tout seul, odeur d'abricot en passe d'être pourri mais avec chaleur.....un peu aussi comme certaines odeurs que l'on retrouve dans la cuisine asiatique. Spécial , mais sensuel pour moi.
    Les boys prennent en compte "le capital séduction" de plus en plus on dirait bien😆

    Posté par mlk le 19 octobre 2016 à 09:46
  • recette faite ! crème confortable

    http://zupimages.net/viewer.php?id=16/42/rpsy.jpg

    3% d'huile Inca inchi - 3% huile de lys (melvita) - 3% de substitut végétal de lanoline et 3% de squalane végétal
    quelques actifs différents et le reste pareil que la recette
    Pas de davana , alors ça sent bien la bergamote

    Posté par patsch le 19 octobre 2016 à 20:19
  • Super formule, j'adore!
    Je sens que tu vas me faire dépenser, j'ai trouvé de l'huile d'avoine et j'ai une folle envie d'essayer!
    Je comprends l'utilisation du Bamix, pour que ton émulsion reste stable. La dernière fois que j'ai fait une crème corps avec un bas pourcentage d'Olivem, l'émulsion suait de l'eau après 3 mois.
    J'aime beaucoup ton mélange d'émulsifiants et co-émulsifiants et je retiens l'idée de l'ester de sucre.
    J'avoue que je n'ai pas encore trouvé une formule de crème corps légère, car depuis que je fais nos savons, il semble que nous n'en ayons pas besoin (mes enfants et moi). Au mieux, une crème pieds et mains pour moi, mais c'est tout ^_^

    Posté par S4br1n4k le 20 octobre 2016 à 17:27
  • Oups, pas terminé ma phrase... Lire : j'avoue que je n'ai pas encore trouvé une formule de crème corps légère qui tienne la route.

    Posté par S4br1n4k le 20 octobre 2016 à 17:28
  • Belle, belle, belle! Trop belle, ta crème, c'est celle qu'on attendait. Enfin moi et mon grand garçon d'adoption qui souffre dans sa peau.
    Juste le temps de reconstituer les stocks avec l'aide active de Zinette et je sens que ça va émulsionner ferme, le prochain week-end Par la même occasion Je me suis procuré l'isopentyldiol qui me parait rempli d'hydratantes promesses et je compte l'ajouter à la formule. Quelqu'un a t-il déjà essayé?
    Myrrhe et myrte : jamais essayé dans un tel produit. Si je comprends bien, la myrte c'est pour le parfum et la myrrhe pour le soin, c'est ça?
    Pffff! je n'ai pas les extraits co2. Une bonne huile pénétrante en plus ferait le boulot, peut-être?
    Alors il faut mixer fort, n'est ce pas? Tu sais Michèle que je hais le bamix. Je dois vous avouer que j'émulsionne au mousseur à capuccino, bien que ça fasse quelques bulles, que je débulle ensuite. J'espère que mon nouveau mousseur qui a l'air de carburer fort suffira à faire tenir cette belle émulsion.
    Il est quand-même pompable ce lait-crème?
    Merci pour cette belle idée toute douce qui est bienvenue avec les frimas qui arrivent. Et allons-y pour l'avoine!

    Posté par lolapit le 20 octobre 2016 à 18:34
  • Michèle,
    quand tu écris "lait-crème", oui c'est exactement ça.Je suis même étonnée de la rondeur du résultat avec une si modeste quantité d'huile. Je pense que l'ajout des CO2 mais aussi du fucogel contribuent à cette sensation de confort j'utilise systématiquement des CO2 mais pas dans ces proportions (j'en reste à 1-1,5% maxi en général), je vais donc augmenter les doses!
    Ce qui me plait aussi dans cette formule, c'est la faible quantité d'émulsifiants qui laissent donc de la place au reste.
    Tu m'avais offert de cette magnifique huile d'avoine que j'ai utilisée intégralement dans un cérat avec un résultat qui me plait beaucoup (bon, il n'y a pas que ça dedans!).Vive l'avoine!
    Moi aussi, je suis étonnée qu'avec si peu d'HE (et encore moins de davana), cette crème soit quand même odorante.
    Penses-tu qu'on puisse substituer du karité au substitut de lanoline sans trop épaissir le résultat?

    Posté par venezia le 21 octobre 2016 à 12:19
  • Quelle rapidité Michèle ! j'ai reçu ta crème, j'en adore la texture et le toucher qu'elle donne sur la peau.
    Merci !
    Ben maintenant je n'ai plus qu'à me mettre au travail pour essayer de faire la même chose....

    Posté par Catherine le 21 octobre 2016 à 16:52
  • Une nouvelle tentation et l'occasion de tester l'huile d'avoine.
    A tester avec 2% d'HV en plus. Je pars à la recherche de CO2...
    Merci Michèle pour cette belle recette

    Posté par gingembre le 22 octobre 2016 à 10:56
  • A faire absolument ! Car mon fils me reclame un lait pour le corps qui gratouille après la douche ..
    Et de plus grâce à Gingembre j ai de l huile d avoine 😁,trop gentille,que j ai vite adoptée ...
    Au vu du commentaire de Catherine, je pense ne rien changer 👍
    Allez bonne journée 🌞

    Posté par Sylvie le 24 octobre 2016 à 08:27
  • - Sylvie,

    La texture légère plait aux hommes et aux personnes qui n'apprécient pas la sensation épaisse ou grasse, ton fils devrait aimer.
    N'hésite pas à revenir nous dire ce que tu en penses quand tu la feras.

    - Gingembre

    Tu peux remplacer les extraits CO2 par d'autres actifs surtout si tu augmentes la part d'HV.
    J'ai préféré ces extraits là car je sais qu'ils conviennent bien à la peau de mon fils mais vraiment c'est affaire de goût.

    Aimes -tu l'huile d'avoine?

    - Catherine,

    C'est une texture qui devrait te plaire car tu aimes aussi les textures légères me semble t-il?

    Pour nos peaux matures, il faut peut-être ruser un peu en ajoutant éventuellement un sérum huileux si c'est pour le visage mais pour le corps, moi ça me suffit amplement.

    Je sens vraiment l'hydratation renforcée et durable.

    - Venezia,

    Le parfum change encore à mon avis, peut-être vers une amélioration mais bon.. ça me trouble quand même.

    Augmenter la part de karité en omettant le substitut de lanoline épaissirait la texture c'est certain, au détriment de la légèreté indispensable pour un jeune homme.

    De plus je crains que ça fasse des traces blanches à l'application.
    Les indispensables sont l'olivem, l'alcool cétéarylique et l'ester de sucre. Pour une texture vraiment plus épaisse, je ne choisirais pas ce trio là, en tous cas pas dans ces proportions voulues pour peu de corps gras.

    - Lolapit,

    . L'isopentydiol, chez Zinette? Je pense que c'est un équivalent de l'ester vendu autrefois sous le nom d'ester de soie par Ma cosmeto perso:
    http://www.potions-et-chaudron.com/archives/2009/10/05/15316242.html

    Superbe dans mon souvenir. Tu ne devrais pas être déçue car tu as un duo actif/structure intéressant.
    Très peu suffirait à embellir ta phase grasse. J'espère que tu viendras nous en parler, j'ai peur de craquer...

    . La myrrhe a un parfum balsamique proche de la vanille que j'adore avec en plus cette activité réparatrice des téguments qui est ici voulue pour la peau de mon fils assez fragile.

    . La myrte rouge c'est aussi parce que j'en adore le parfum, qu'elle contient pas mal de linalol et d'esters que je trouve toujours utiles dans les soins cosmétiques avec la note forêt qui me permettait de shunter les pins.

    J'ai tout gâché avec le davana et ai dû refaire le même soin au pin!

    Dans mes compositions synergiques en cosméto , je ne privilégie que rarement le parfum. Souvent c'est parfum et effet thérapeutique en même temps.

    . Je commence à apprécier le bamix mais je ne l'utilise pas tout au long du processus, J'arrête une fois l'émulsion prise et je mixe par à coups jusqu'au refroidissement en utilisant le couteau et non le disque émulsionneur prévu pour la cosméto.
    Il fait trop de bulles à mon goût.

    Ma formule a besoin d'un bon outil rapide pour affiner la texture qui serait trop "light" je pense.
    Quel mousseur as-tu à présent?

    . La crème tient en pots et en flacons. Elle est tout à fait pompable et ne coule pourtant pas des pots.
    L'outil mélangeur permet ça sans crainte.

    Elle ressemble à une crème conventionnelle.

    - Sabrinak,

    Le faible pourcentage d'olivem est justifié par l'association à l'ester de sucre sans qui ce ne serait pas possible d'avoir une formule stable.

    Le mixer à pied me semble indispensable dès lors que l'on veut une texture fine et surtout quand on fabrique 400g à la fois. Pour les laits ou les faibles % de corps gras, c'est aussi indispensable à mon avis.

    Je suis contente de t'entendre dire que tu peux éviter la crème corps avec les savons surgras maison. On n'a pas fini de savonner je te le dis

    Une crème corps légère est un must pour pouvoir garder de la constance dans l'application.

    - Patsch,

    Toi tu es géniale à dégainer si vite!
    Ta crème semble plus épaisse ou c'est moi? J'utilise un alcool cétéarylique de Copaiba.be.
    Lequel as -tu?

    Et à l'application, comment la trouves-tu aujourd'hui?
    Je suis ravie de savoir que le parfum d'origine sent quand même la bergamote. Je vais devoir en refaire

    Merci beaucoup pour ton retour Patsch, c'est toujours un plaisir de te lire.

    - Mlk,

    Il faudrait qu'on se donne des trucs pour associer le davana à autre chose. Même avec les agrumes, j'ai du mal à composer...

    L'huile d'avoine, je vais devoir en recommander et je ne connais pas le gélifiant sur lequel je savais que tu capoterais :
    http://www.aroma-zone.com/info/fiche-technique/actif-cosmetique-naturlift-aroma-zone

    Bon faut l'acheter!

    - Rokia,

    Seuls l'olivem et l'ester de sucre sont indispensables
    Je suis consciente que chaque formule donne envie de tout avoir et c'est la raison pour laquelle je tente de donner des substitutions.

    Les laits corporels me semblent être les formes galéniques les plus délicates à réussir. On a souvent une crème au lieu d'un lait.
    Ici il fallait une texture fine mais pas trop fluide, autant dire le grand écart. Alors je sors mes neurones!

    Je n'ose pas imaginer comment on peut survivre dans des températures aussi basses qu'au Canada. Mon époux me dit toujours que les esquimaux vivent en climat tropical humide dans leurs habits en peaux mais bon...

    Merci à toutes et allez toutes vous inscrire au défi!

    Posté par michele le 26 octobre 2016 à 11:33
  • En effet Michèle , les laits sont souvent délicat à réaliser. On se retrouve vite avec une crème. J'avais fait des tests il y'a qlq mois en faisant varier ma proportion de gras (de 10 à 30%) dans des laits et je n'étais pas mal fière du résultat. J'avais ajouté un peu de xanthane pour la stabilité.
    Ps: j'ai manqué qlq chose à propos du défi? C'est quoi et on s'inscrit où?
    Bonne journée ou après midi à toutes.

    Posté par Rokia le 26 octobre 2016 à 13:23
  • Mon parfum perso (que j'aime beaucoup) contient du davana, mais comme il est fait sur une teinture de benjoin et dilué avec une teinture de racines africaines, cela infléchit le résultat. Voici les HE avec lesquelles je l'associe:
    absolue de rose, néroli, géranium bourbon, encens (b. cartérii) bois de rose, vetiver, cèdre.
    Sur plus de 180 gouttes d'He et d'absolue, il n'y a que 7g tes de davana… et on le sent

    Posté par venezia le 26 octobre 2016 à 15:58
  • Michèle, pour celles que ça intéresse, j'ai pris ce mousseur : https://www.amazon.fr/gp/product/B011ACTAC0/ref=oh_aui_detailpage_o01_s00?ie=UTF8&psc=1
    Je l'avais déjà repéré mais là en super promo en plus...Il est beau, déjà. Je vous dirai s'il tient ses promesses en termes de vitesse. J'adore travailler avec les mousseurs à capuccino. Je ne sais pas pourquoi.
    Je n'ai pas pu faire le week-end dernier car colissimo n'a pas eu la même célérité à me faire parvenir le paquet que zinette à l'envoyer
    Je fais un retour, promis

    Posté par lolapit le 26 octobre 2016 à 17:50
  • Oh grmmfff! Je crains que le lien ne renvoie à ma page perso sur amazon. ça donne quoi quand on clique? Sinon peux-tu enlever? C'est le mousseur à lait LaGondola. Il n'y en a qu'un et il est en promo à 17 euros

    Posté par lolapit le 26 octobre 2016 à 17:57
  • - Rokia,

    Le défi c'est ici :
    http://www.potions-et-chaudron.com/archives/2016/10/26/34484546.html

    J'espère que tu en es aussi, j'ai envie de connaitre ta patte savonnière

    - Lolapit,

    Ton lien fonctionne. On voit bien le mousseur.
    Il faudrait que tu nous expliques comment tu arrives à débuller tes émulsions avec une telle puissance de fouet.

    Posté par michele le 26 octobre 2016 à 18:37
  • Venezia, merci pour tes idées de synergies avec le davana.
    Je suis atterrée par sa prépondérance face à des mastodontes ou des notes de coeur tout de même puissantes.

    D'où vient ton davana?
    Vas-tu publier ton parfum?

    Posté par michele le 26 octobre 2016 à 18:40
  • Je l'ai faite. J'ai augmenté les huiles à 12 % : 3 % d'huile d'avoine, 1,5 % d'huile d'avocat et 1,5 % d'huile de son de riz et 3 % d'écosilk, merci Michèle.

    Étonnamment, ma crème se tenait moins bien que la tienne. A froid j'ai saupoudré un peu d'ester de sucre et j'ai fortement mixé ce qui a rendu la crème plus mousseuse ce qui ne m'a pas déplu.
    A l'application je ne vois pas beaucoup de différence entre ta version et la mienne, même si la mienne semble un peu plus riche, ce que j'aime bien ; les 2 sont très agréables à appliquer et ma peau apprécie.

    J'ai utilisé un CO2 d'argousier ce qui a donné cette couleur jaune et je l'ai parfumée avec de l'huile essentielle de pamplemousse et une d'encens sacra, deux odeurs que j'adore.

    Voici une bien mauvaise photo mais qui donne tout de même une idée.

    Posté par Catherine le 26 octobre 2016 à 19:57
  • Aucun hébergeur n'était accessible pour moi, j'essaie avec un autre :

    http://imagesia.com/unnamed_1b3q1

    Posté par Catherine le 26 octobre 2016 à 19:59
  • Je l'ai faite !
    En crème visage hiver pour homme - avec huile d'avoine, jojoba, olive, squalane végétal et propanediol dicaprylate (à la place de l'ecosilk) - une belle réussite. Légère, fine et ronde. Une belle réussite. Merci Michèle !

    Posté par Froog le 01 décembre 2016 à 00:29

Commenter l'article