Thé d'orties fermenté maison

Aroma beauté, bien-etre et santé

Par atelierdemichele

   Les feuilles d'ortie étaient partout dans les sous-bois.
J'en ai cueilli plusieurs bouquets pour mes infusions ou pour d'autres préparations cosmétiques. N'ayant aucune inspiration ce jour là, je me suis résolue à tester une façon de les fermenter comme le thé noir. 

Mais si, Camelia, c'est Facile!

   L'an dernier à pareille époque, je vous relatais mes alchimies végétales en période de confinement.
L'ortie faisait partie des plantes faciles à trouver et à préparer.

J'ai cueilli des jeunes feuilles dans la forêt.
Elles
sèchent en 3 jours et peuvent être gardées pour être moulues ou infusées.

20210502_180029 20210508_102112

    

       La méthode de fermentation maison

Il est possible de faire fermenter à la maison des feuilles de ronces selon la méthode dénichée chez l'espritjardin.be. J'ai fait de même avec les feuilles d'ortie.

- Cueillir de jeunes feuilles d'ortie photo 1)  et les faire sécher pendant 3 jours à l'abri de la lumière (photo 2).
Hâcher grossièrement au couteau (photo 3)

20210425_123040 20210427_181738 20210427_182044
1 - 2 - 3

- Mouiller avec de l'eau de source pour ré-humidifier les feuilles (photo 4).
Y aller prudemment pour ne pas les noyer. Elles doivent s'assouplir tout en étant capables d'être essorées si l'on les presse avec le plat du couteau (photo 5).

 

20210427_182458 20210427_182605
4 - 5

- Etaler sur un torchon qui ne craint pas les taches (photo 6)

- Essorer fortement le torchon pour absorber le maximum d'eau (photo 7) et poser dans un endroit sombre à l'abri des courants d'air pendant 3 jours.

J'ai déposé le mien dans le four avec un gros post-it indiquant que je tuerais celui qui déciderait tout d'un coup de faire un gâteau pendant les 3 jours suivants ^_^


20210427_182710
 20210427_182845
6 - 7

- Au bout des 3 jours, j'ai déballé les feuilles qui avaient noirci (photo 8) et sentaient déjà bon le thé noir fermenté!
Etalées pendant 48 heures sur une grille, elles ont bien séché (photo 9). Ce temps de séchage devra être allongé si besoin.

20210430_095756 20210430_100756
8 - 9

- Je les ai tamisées pour récolter deux moutures ; l'une fine pour être ensachée (Arrière plan photo 10) et l'autre (photo 12) stockée en vrac dans du papier pour la théière.

 20210502_180029 20210508_101844 20210502_180454
10 - 11- 12

       L'infusion

Deux cuillères à café dans une théière avec de l'eau frémissante laissées à infuser pendant 5mn développent la saveur connue de l'ortie fraîche mais avec une légère note marine liée aux minéraux qui sont maintenus après fermentation.

Au nez, le parfum est vraiment thé noir fermenté, c'est très surprenant en si peu de temps.

Je pense que l'on peut y ajouter des pétales de rose de Provins, un zeste de citron bio ou un soupçon de gingembre frais.

L'infusion se boit très bien froide et glacée à la manière d'un ice tea.

20210508_101905 20210508_102443
Les feuilles de ronces (mûrier sauvage) sont à présent sorties, je vais à la cueillette ce week-end


Autour du chaudron

  • Un mot....Classe

    Posté par mlk le 08 mai 2021 à 14:17
  • Les orties : je les fais en soupe ou j'en fais de l'hydrolat.....ou des infusions pour les savons.
    .

    Posté par sylviecamomille le 08 mai 2021 à 18:11
  • J'ai oublié : une poignée au fond du trou de plantation des tomates, c'est pas mal non plus.

    Posté par sylviecamomille le 08 mai 2021 à 18:13
  • Ha Michèle ; ton article me plait beaucoup
    Petite question : tu laisses les orties 3 jours dans le torchon?
    Je n ai jamais bu du thé d orties ou meme d infusion !je vai arranger ça ! Vu les propriétés de lortie il est dommage de s en priver ! Je vai l ajouter à mon infusion de romarin du matin !
    Bon w end à toutes !!!

    Posté par Sylvie le 08 mai 2021 à 19:59
  • Merci Michèle pour ce joli article que je m'empresse de partager avec une amie qui ne jure que par l'ortie ^ - ^
    Tchin, tchin à toutes! Bises.

    Posté par Loulou le 08 mai 2021 à 20:29
  • Ouh là, j’ai plein d’articles à rattraper! Et je commence par celui ci qui m’enchante. Merci pour la recette!
    Je fabrique de la poudre d’orties depuis plusieurs années ( j’oublie parfois de m’en servir...) , j’en fais aussi en soupe (délicieux) mais l’idée de ce thé m’emballe car je suis une grande consommatrice d’infusions. Pour les orties, je fais vraiment attention aux lieux de cueillette. Donc en attendant, je vais partir chercher des feuilles de ronce avant mon retour demain à Paris.
    Je me demande si on ne pourrait pas aussi mélanger, au final bien sûr, orties fermentées et thé vert pour nuancer la note végétale . Je pense aussi que ce devrait etre très bon avec de l’écorce de pamplemousse, je trouve qu’une pointe d’amertume s’accorde bien avec les notes très ( voire trop) vertes. Je vais faire des essais

    Posté par Venezia le 09 mai 2021 à 08:22
  • Je cueille des orties tous les ans mais je n'avais jamais pensé à les faire fermenter tel du thé
    C'est partie remise car il pleut aujourd'hui .... (ça fait pousser les orties et les ronces )
    Demain , peut-être

    Posté par Patsch le 10 mai 2021 à 15:32
  • Une petite question , Michèle ... : la fermentation rend-elle le fer et les minéraux plus bio-disponibles ?

    Posté par Patsch le 17 mai 2021 à 11:53
  • - Hello Patsch,

    Je ne pense pas que ce léger processus modifie la biodisponibilité des actifs de la feuille d'ortie. Elle accentue le goût et modifie la couleur des feuilles sèches.

    C'est plus une oxydation des chlorophylles qu'une véritable fermentation qui nécessite que les feuilles ne soient pas du tout en contact avec l'air.
    Le milieu anaérobie (sans air) est difficile à faire à la maison sauf si l'on a un appareil de mise sous vide.

    Si tu veux une meilleure biodisponibilité du fer, il faut passer aux produits animaux qui ont du fer dit héminique ou alors ... prendre des comprimés. Pour les végétariens anémiés, parfois la supplémentation médicamenteuse est indispensable.

    - Venezia,

    L'ortie est tellement valorisée à présent que l'on la trouve partout, en tous cas séchée.
    Tu as raison d'indiquer qu'il faut la cueillir loin de toute source de pollution ou alors l'acheter en herboristerie et en bio.

    Je pense que l'on peut tout à fait fermenter ces feuilles achetées selon ce procédé somme toutes tellement facile.
    Merci aussi pour les idées d'associations.

    J'ai testé avec quelques pétales de rose de Provins, c'était délicieux.

    - Loulou,

    Je pense que ton amie devrait apprécier, c'est si facile à mettre en oeuvre!
    Comment ça va au Canada? Déconfinés ou non?

    - Sylvie,

    Oui je serre bien les feuilles dans le torchon comme tu peux le voir sur la photo n°7 et je l'attache pour qu'il ne se déroule pas dans le four.
    Et je laisse tranquille 3 jours complets.
    Je pense qu'on peut laisser plus longtemps mais j'ai crains le pourrissement.

    Avec du romarin frais, ce devrait être très bon!

    - Sylviecamomille,

    Superbe l'hydrolat d'orties! Est-ce que tu en bois aussi?
    Je viens de voir qu'on en trouve chez Aroma zone, chez Au coeur des racines, chez Make it beauty...

    Quant aux orties dans les trous des plants de tomates, je vais le garder en mémoire, cette année, c'est trop tard. Merci!

    - Mlk,

    Merci ma belle!
    Toi aussi tu les aimes, j'ai retrouvé ça:
    http://www.potions-et-chaudron.com/archives/2010/05/26/17901268.html

    Vivement que tu puisses retrouver une campagne généreuse pour à nouveau cueillir les simples.

    Posté par michele le 26 mai 2021 à 12:14

Commenter l'article