"Mon Marseille de soie": Savon de Marseille surgras

Savonnerie

Par atelierdemichele

          Comme elle n'a pas voulu me prêter son mari (et elle a bien raison), j'ai récidivé avec le tampon en bois traditionnellement utilisé en Inde pour teindre les textiles.

100_2613

          J'avais déjà tenté de marquer un savon blanc au coco quelques jours après la fabrication.
Comme il était déjà trop dur, l'empreinte ne se faisait pas et j'ai fini pas le marquer avec du charbon en poudre.

          Aujourd'hui, je vais vous parler du dernier (j'en fabrique beaucoup en ce moment!).
Il s'agit d'un savon de Marseille sur le modèle tropical (coco, palme, arachide) sans huile d'olive, comme Cyan m'en avait offert l'an dernier.

***Attention aux allergiques à l'arachide, ce savon est surgras! Il y a donc de l'huile d'arachide libre dedans. Il y en a qui sont morts d'un baiser au beurre de cacahuètes.***

Je ne retrouve pas la formule  sur son blog mais il était étonnamment peu dense, pâle,  presque transparent et elle l'avait baptisé "Massilia".
Cyan, revieeeent!

          Pour cet essai, j'ai utilisé le traditionnel 31 coco / 27 palme de Susan M. Cavitch mais j'ai enrichi la formule avec de la soie et du miel.
Car dans l'idée de tout le monde, le savon de Marseille d'aujourd'hui n'est plus vraiment doux sur la peau.
Chez les savonnières maison, non seulement il devient sublime de douceur et d'onctuosité mais il est simple et chic comme j'aime.

          Trêve de discours, je vous épargne mon blabla habituel,

 

*** le voilà dans sa robe indienne ***

100_2616 


*** Voici sa formule ***

Formule de mon Marcel de soie, zut! du "Marseille de soie"

42% huile d'arachide bio du Burkina Faso
31% huile de coco
27% huile de palme bio

Soude et eau pour un surgras de 10%
Miel de lavande bio

Lactate de sodium
Vitamine E

Soie super fine offerte par Moune
HE de lavandin bio et verveine du Yunnan bio

L'huile d'arachide bio est extrêmement odorante et vaguement écoeurante donc je parfume ces savons que j'aurais préféré laisser bruts.


*** Voici son mode opératoire ***


-  Le miel dans les savons est superbe, il sent très bon le caramel mais il fait monter la température très haut.
Les savons passent donc souvent par la phase de gel et si le miel est trop dosé, on peut avoir un savon friable, impossible à utiliser.

Ne connaissant pas la dose idéale (Susan reste étonnamment discrète dessus), je joue toujours de prudence et j'en mets très peu, trop peu pour avoir la magnifique odeur de caramel mais suffisamment pour dire qu'il y en a ;-)
Soit 1 cuillère à soupe pour 1,5 kg d'huiles à saponifier.

Pour éviter de le brûler et de trop faire monter la température, je l'incorpore à la soude diluée. La couleur rougit mais ne vous inquiétez pas, on ne la retrouve pas dans le savon.

*** On voit la température augmenter, voire la solution bouillir (attention donc pendant cette opération à laisser votre bocal dans un bain de glaçons et à avoir vos gants!)***


- Le moule choisi est très ouvert pour limiter la montée en température car je voudrais éviter la phase de gel et obtenir des savons bien blancs.

100_2611

Des moules individuels pourraient faire l'affaire.

Ces savons n'ont pas la transparence de ceux de Cyan à cause du miel, des proportions des huiles ou du fait de l'huile d'arachide qui est biologique et non raffinée, je ne sais pas trop...

 

- La température de saponification est volontairement basse (38°) toujours dans le but d' éviter la surchauffe.

 

- Le marquage au tampon se fait simplement au bout de deux heures pour cette formule, c'est à dire dès que la surface est suffisamment ferme pour supporter les coups de marteau sur le bois.

J'ai saturé la surface du tampon avec de l'huile d'olive avant de l'utiliser.

100_2615


Auparavant, j'avais tracé à l'aide d'une règle plate quelques lignes sur la surface pour bien centrer le tampon:

100_2614


*** Et voici sa mousse ***
 

100_2619
Simples et chics je vous disais...


Autour du chaudron

    kikou
    se savon et sa mousse font drolement envie !!!!
    et le tampon est super joli
    gros bidoux
    votre cece

    Posté par cece le 07 juillet 2008 à 23:14
  • Chic oui sans aucun doute
    simple euh! j'envie cette simplicité là
    Michèle ce sont des cacahuètes grillées dans le baiser de la mort
    Un coup de foudre en somme
    Il est très beau ton marcel de soie, à porter sur peau nue couleur caramel

    Posté par mlk le 08 juillet 2008 à 00:03
  • mlk a été plus rapide pour le jeu de mot. Mais j'y vais quand même! Je voulais savoir si ta soie provenait d'un marcel que tu avais sacrifié pour la circonstance. Je sais, pas très bon comme humour...
    Pour ce qui est de l'ulisation du miel, je l'ai déjà utilisé à raison de 2 cuillières à soupe pour 1.2OO kg d'huiles. A chaque fois je rajoutais un peu de cire d'abeille entre 3 et 5%.
    Je ne suis pas certaine de comprendre : je pensais que le savon de Marseille était tjs avec de l'huile d'olive.
    Finalement, huile d'olive ou non, to marseillais "indien" est superbe et que dire de sa mousse!
    Michèle, stp, ne te limite surtout pas en blabla, c'est tjs un tel plaisir de te lire!!!

    Posté par Loulou le 08 juillet 2008 à 03:54
  • C'est du bonheur ce savon!!!!! La couleur et la texture, rien à redire)Bravo pour ton marcel ))!

    Posté par bichon le 08 juillet 2008 à 07:33
  • Etonnante Michèle, toujours une idée d'avance, un mélange improbable réussi, une déco qui nous fait baver d'envie !
    Un jour tu disais que, fatiguée, tu avais le "cerveau lisse" amusante expression que je plagie quelquefois. Et bien, par comparaison, le notre doit ressembler à une patinoire un jour de soleil, et ce, tous les jours, fatiguées ou non.
    Que donne l'odeur ?
    Un savon de Marseille sans olive, les vieux savonniers doivent "se retourner dans leur tombe" (expression de ma grand'mère).

    Posté par chabou le 08 juillet 2008 à 08:43
  • - Le savon de Marseille n'est plus forcément à base d'huile d'olive.
    La convention c'est simplement 72% d'huiles végétales sans précisions.

    Comme Marseille était le port d'ouverture sur le monde colonial français, très rapidement, on a incorporé des huiles de coco (coprah) et de palme dans le savon de Marseille.
    Pour des raisons économiques mais aussi parce que coco = mousse et palme = dureté.

    Aujourd'hui, les savons de Marseille bruts brun-verts contiennent olive, coco et palme mais les savons de Marseille bruts blancs sont faits avec coco, palme et arachide comme le mien.

    Les proportions ne sont pas toujours indiquées donc on peut tous faire notre formule et notre propre savon de Marseille. Il n'y a pas d'AOC!

    - la soie que j'ai utilisée m'a été offerte par Moune et est extrêmement fine.
    J'en ai mis beaucoup, près de 15 cm2 et ça s'est dissout comme d'un rien.
    La mousse est très soyeuse et sublime alors qu'ils n'ont que 3 jours. Comme le surgraissage est à 10%, il n'y a pas d'effet "caustique" du tout.

    L'huile d'arachide n'a pas fini d'être dans mes savons, je vous le dis!

    - Loulou, je n'ose plus mettre beaucoup de miel surtout quand je mets aussi du lait.
    Mais il faudrait que je tente tes proportions.

    - Chabou, le syndrome cerveau lisse m'attaque régulièrement... mais en ce moment, le ryhtme est ralenti donc ça va un peu mieux.

    Posté par michele le 08 juillet 2008 à 09:27
  • coucou michèle

    encore une fois tu me donnes envie! encore une fois je te félicite tu fais de vraies merveilles.

    Ton tampon est fait en quoi?

    et aussi, le lactate de sodium, est ce la même chose que l'acide lactique? (je ne pense pas, mais je demande, on ne sait jamais!)

    Moune est un véritable ange, tes savons doivent être vraiment doux!

    Bisous

    Posté par Blandine le 08 juillet 2008 à 09:46
  • Je suis vraiment surprise! Du miel directement dans la soude? je l'ai toujours mis à la trace, j'avoue que moi aussi, j'ai peur de la surchauffe, alors, dès que je vois arriver la phase gel, hop, je le mets un petit moment au frigo et je le ressort lorsque le risque a disparu!
    Une fois, j'ai verser le miel directement dans les huiles avant la soude, par mégarde, je me suis trompé, le savon était caramel.

    Il est beau ton Marcel, Michèle ^_^

    Posté par zinette le 08 juillet 2008 à 09:48
  • Une pure merveille ton savon, et le marquage alors...quelle classe:!!! Dès que j'ai 5mn je resavonne, avec des recettes comme les tiennes on a qu'une envie : s'y remettre!!!

    Posté par cathou le 08 juillet 2008 à 10:02
  • Je n'ai rien à ajouter à ces commentaires qui résument bien ce que m'inspire ce nouveau "petit marcel" sinon qu'il est trop beau...

    Michèle, tu ne finiras jamais de nous étonner par tes créations et, comme le dit Loulou, n'hésite pas à nous faire de longs blabla, j'adore les lire.

    Posté par Catherine le 08 juillet 2008 à 11:14
  • j'ai un de mes fils qui est allergique entre autres à l'arachide. je me posais la question si une fois saponifiée le risque était encore présent. Dans le doute celui que j'avais fait n'a jamais été mis entre ses mains.

    pour le miel je note que cela augmente la température d'autant que j'utilise du lait de chèvre (j'ai prévu d'en faire un pendant mes vacances). Je baisserai donc ma température de saponification et j'ai en commande un moule abeille. j'espère qu'il ne sera pas trop profond.

    Ton Marcel est très beau dans sa "robe"

    Posté par eau de rose le 08 juillet 2008 à 13:40
  • Merci à toutes!

    - Blandine, il est en bois le tampon, je crois que tu lis en diagonale ma belle...
    Le lactate est un sel de l'acide lactique. Il aide à durcir le savon et à diminuer la perte en eau.

    - Eau de rose, à partir du moment où il y a un surgraissage, il y a de l'huile d'arachide libre dans le savon donc il est totalement proscrit aux allergiques à l'arachide.

    Même en saponifiant totalement, le risque persiste car on n'est jamais sûr à 100% de l'indice de saponification d'une huile.
    C'est d'autant plus vrai que j'utilise des huiles vierges pressées à froid et bio le plus souvent possible.
    Ce sont des ingrédients "vivants" et de composition plus fluctuante que les huiles raffinées.

    Dans le doute, pour ton fils, il vaut mieux ne pas en avoir du tout à la maison et ne jamais saponifier avec de l'huile d'arachide.
    Tu as à ta disposition plein d'autres huiles excellentes dans les savons.

    Posté par michele le 09 juillet 2008 à 09:35
  • Ce savon est magnifique et très chic en effet.
    J'adore te lire et te relire, ta prose est une invitation au bonheur à chaque ligne.

    Posté par ka fée le 09 juillet 2008 à 11:32
  • Michèle
    Pour fêter le 14 juillet, prévois tu pour accompagner ce Marcel élégant, une Ginette en robe de mousseline qui paraderaient tous deux sur les bords de Marne?

    Posté par mlk le 09 juillet 2008 à 12:15
  • Oh le savon doit être super doux et le tampon , j'adore le dessin .Va falloir que je me trouve un sigle et que je me fasse le tampon , parce que c'est la classe quand même .

    Posté par steph449 le 09 juillet 2008 à 18:44
  • Superbe... vraiment là je suis sous le charme complet!!!!

    waouh!!! et ce tampon... mon dieu, il fait vraiment envie! Tu l'as rapporté d'inde ?

    pox

    Pots

    ps : le lactate est-il indispensable ? ou juste conseillé pour le durcissement ?

    Posté par Pots le 09 juillet 2008 à 22:23
  • Joliiiii !

    Il est sympa comme tout ton savon !
    ça me donne envie de me remettre dans les casseroles, mais je suis pas encore suffisament organisée dans la nouvelle maison pour me lancer en toute sécurité ! Il va falloir que j'y remédie...

    (Pour Pots, des tampons à tissu comme ça, j'en ai trouvé sur un marché de Noël, on en voit souvent dans les magasins des trucs indiens, tu sais là où il y a des tuniques en coton, des décos en bois, des encens etc...)

    Posté par Missand le 10 juillet 2008 à 09:00
  • oops je suis confuse michèle... je m'excuse.

    Merci pour ta réponse.

    Posté par Blandine le 10 juillet 2008 à 13:02
  • comme il est beau ton savon dit et le marquage au tampon en bois ... magnifique !!!
    Merci pour toutes tes infos sur ta facon de faire tes savons !!
    Bizzz

    Posté par Source Naturelle le 23 juillet 2008 à 07:54
  • Un remerciement général à tout le monde.

    Pots, j'avais acheté ce tampon chez Pier Import il y a 1 ou 2 ans, je ne sais plus et je viens juste de trouver comment l'utiliser au mieux.
    Le lactate est tout à fait facultatif. Tu peux faire cette formule sans.

    Il n'y a pas de mal Blandine

    Missand, garde le bien ton bonhomme car l'envie de tampon personnalisé ne me quitte pas. Veux-tu un troc de mari au lieu d'un prêt?

    Posté par michele le 23 juillet 2008 à 18:19
  • demande journaliste

    Bonjour,

    je souhaite joindre l'auteur de ce blog ou toute personne qui fabrique elle meme son savon de marseille.
    Nous réalisons un reportage sur le savon de marseille pour l'émission Capitale sur la chaine M6. Merci de nous appeller au 01 42 01 17 61.
    Merci d'avance pour votre aide.

    Posté par camicas le 15 avril 2009 à 15:58

Commenter l'article