"Lait vanillé visage et corps pour les enfants": le beurre de cacao (2)

Soins des enfants

Par atelierdemichele

          Pour ce deuxième volet des produits à base de beurre de cacao, je voulais réaliser un lait pour les grands enfants qui ont du mal à mettre de la crème.
Il leur faudrait un soin nourrissant au beurre de cacao mais suffisamment fluide pour hâter la pénétration et qui sente bon.

Leur dernier soin était un peu "gore" olfactivement parlant et cette fois, je vais éviter les hydrolats trop odorants et les huiles essentielles.

La seule qui trouve grâce à leurs yeux est l'huile essentielle de lime d'Akamuti qui est séduisante au nez mais délicate à manier pour un soin destiné au visage d'enfants même si l'on rentre dans l'hiver.

100_2714
Deux textures tellement différentes   

 

           Pour obtenir un lait suffisamment fin et fluide, je choisis de vider de mon placard, un émulsifiant issu du blé que j'avais acheté car il est présent dans les crèmes de la marque Erbaviva que j'aime beaucoup pour les enfants et les femmes enceintes.

Il s'agit de l'Emuliance (cétéaryl wheat bran glucosides and cétéaryl alcohol) issu du son de blé, cousine de la cire émulsifiante n°2 d'AZ issue de la paille de blé (wheat straw) que je n'ai jamais pratiquée et vendue par le fournisseur sous le nom de Xyliance.
Je pense néanmoins que leurs caractéristiques sont identiques.

          Cet émulsifiant donne des émulsions parfaitement légères, fines et blanches.
Il peut s'utiliser sans co-émulsifiant puisqu'il contient de l'alcool cétéarylique mais je trouve que les émulsions obtenues sont instables et qu'il faudrait augmenter les proportions d'émulsifiants, diminuant ainsi la sensation de légèreté qui caractérise cet ingrédient.
C'est dommage donc je le couple à des cétyl-esters qui sont plus fins que l'alcool cétylique et qui permettent de stabiliser l'émulsion.

100_2712
Le flacon de la salle de bains


Formule du "Lait vanillé au beurre de cacao"

Mesures en grammes pour 100g de lait.


- Phase huileuse

5 beurre de cacao bio
5 macérat de vanille sur jojoba bio
4 huile d'émeu
4 Emuliance
2 huile de ximenia
2 cétyl esters (très fins, épaississent peu et pénètrent bien)
0.3 antioxydant
 

- Phase aqueuse

65.3 Eau de source
3 glycérine végétale bio
1 allantoïne
0.2 xanthane
0.2 aloe vera concentré x 200
 

- Troisième phase

2 silk gel
2 hydrolyzed oats (protéines d'avoine hydrolysées)
2 teinture de ginseng et hydrolat de rosa centifolia offerte par Venezia ; elle a une odeur superbe presque sucrée sur la fin.
1 CO2 Amaranthe bio
1 Extrait de pépins de pamplemousse concentré 

 

Le lait est fluide avec une texture très lactée, fine et "transparente". Avec le même émulsifiant et un autre épaississant, j'ai toujours obtenu des crèmes ou des laits plus opaques bien moins séduisants.

Il est rafraichissant à l'application et sent bon. C'est l'odeur de la vanille en plus lacté comme un lait infusé aux gousses de vanille.

100_2710

Il n'y a pas eu de commentaires du tout (?!) de la part des utilisateurs...


***Quelques explications sur le choix de ces ingrédients***

 

          Les huiles végétales qui composent la phase grasse sont nourrissantes et/ou parfumées. Elles accompagnent bien le beurre de cacao pour donner une senteur agréable au lait.

Il s'agit:

- d'un macérat de vanillle très corsé (3 gousses charnues et parfumées pour 100ml d'huiles) sur jojoba bio dont l'odeur persiste très bien dans les émulsions ou baumes.
L'huile de jojoba qui est une cire filme la peau avec douceur sans apporter d'effet gras. Si j'avais voulu fabriquer une crème à la place du lait, j'aurais mis un peu de cire d'abeille (0.5 à 1%).

- de l'huile d'émeu qui est traitante et qui réussit bien à mes fistons.
Elle pourrait être remplacée par une autre huile pour peau sèche (amandes douces, olive, tournesol...) ou un macérat traitant par exemple. Je me demande si l'on ne pourrait pas carrément utiliser une huile animale (saindoux, graisse de canard) si l'on n'est pas végétarien.

- de l'huile de graines de ximenia (Ximenia americana), huile sud-africaine vendue par Melvita et que j'expérimente ici pour la première fois. J'ai craqué cet été dans un magasin ...

Elle est dite réparatrice et protectrice, préconisée pour les peaux sèches et déshydratées ainsi que pour le soin des tout-petits (les miens ne le sont plus tout à fait mais ça ira très bien pour leurs peaux délicates).

Je la trouve particulièrement émolliente comme l'huile de ricin dont elle a la viscosité et l'odeur en moins prononcées.

fruit_ximenia_americana

Elle laisse  après l'application une peau très veloutée comme l'huile de sisymbre de la même marque plus adaptée aux peaux mixtes ou à imperfections mais que je n'achète plus car elle n'est jamais conservée au frais par les distributeurs or elle est très oxydable.

Et une huile oxydée sur une peau mixte, ça donne des boutons à coup sûr!

 

          Pour mes enfants dont l'un fait souvent des dartres, j'incorpore aussi quelques ingrédients spécifiques dans la phase aqueuse:

- le silk gel (ou Fucogel) qui est composé de grosses molécules de polysaccharides (biosaccharides gum), que m'a fait découvrir Venezia dans sa crème pour les mains.

Il forme un film protecteur hydratant avec un effet que je trouve un peu "repulpant". Il complète l'effet des autres hydratants que j'y ai mis.

- la glycérine végétale bio et l'aloe vera qu'on ne présente plus,

- l'allantoïne toujours utile pour les peaux réactives.

  

          La troisième phase contient des ingrédients intéressants pour les peaux atopiques comme le  CO2 d'Amaranthe bio (Amaranthus caudatus) très anti-inflammatoire et riche en vit E et squalane.

Cet extrait vient des graines de la plante et est présenté comme très utile aux peaux chroniquement sèches. Voir ici un petit complément d'informations (je n'en ai pas trouvé qui ne soient pas accolés à un site marchand)

amaranthus_caudatus

L'avoine est la plante des peaux sujettes à eczéma et on peut mettre de la poudre d'avoine colloïdale dans le bain pour les apaiser.

J'en utilise dans les savons  ou dans les sachets de poudre de bain. La forme hydrolysée, plus technique est très utile dans les émulsions mais comme toutes les protéines, elle sent mauvais...

          J'ai choisi de ne mettre que de l'EPP concentré  comme conservateur car ma 3è phase contient des ingrédients bien conservés (même l'EPP doit l'être mais avec quel produit?). J'en ai fabriqué 200g que j'utiliserai avec eux en attendant d'écrire et réaliser un soin corporel plus personnel.

Je verrai l'évolution à l'usage mais je choisis toujours de conditionner en flacons pompes par sécurité malgré la présence de la teinture en troisième phase.

Le titre alcoolique de l'émulsion est évidemment faible.

100_2713
La flasque balladeuse


*** Une formule facile pour un lait au beurre de cacao***

- 5% beurre de cacao
- 10% huiles nourrissantes ( amandes douces,  olive,  jojoba,  tournesol,  ricin...)
- 4% cire émulsifiante du même type comme la n°2 d'AZ
- 2% cétyl esters (chez Missmiss, il y en a) sinon un autre épaississant à tester en variant les quantités.
- 79% d'eau, glycérine, xanthane, conservateurs, agents actifs si votre enfant a la peau sèche ou atopique.

Faire l'émulsion à 75° et mixer si possible à l'électrique.

Si vous le faites avec la n°2 d'AZ, ce serait très sympa de venir nous dire si ça fonctionne ;-)

 

          En espérant qu'ils se crèment régulièrement cet hiver  les deux bougres! J'ai perdu le combat avec  le plus  grand, je ne suis plus de taille, je lui rend bien 20 cm. Hi hi hi !


Autour du chaudron

    Ah! s'il n'y a pas eu de commentaires, c'est alors bon signe ^^
    Hum, tu as su les prendre par la gourmandise, vanille, cacao...(manamanaman comme dirait mon bébé pour dire "miam" ^_^)

    En tous cas, belle formule qui me donne envie, la texture à l'air vraiment douce.

    Posté par zinette le 03 septembre 2008 à 10:49
  • On en apprends toujours chez toi !
    Intéressant ta remarque pour l'hv de sisymbre. Mais cela ne vaut il pas aussi pour d'autres hv comme la ricin ?
    Tu n'as pas mis du tout d'he par précaution pour les "grands" ? (PPfff ! tu pourras te venger si ils continuent d'oublier de te laisser des commentaires !)
    Pourquoi faire un extrait à partir de l'avoine semble t il si déconseillé chez soi ? De même, l'huile infusée que vend Codina : les extraits d'avoine sont semble t il difficiles à extraire..

    Posté par patte le 03 septembre 2008 à 15:53
  • Miammiam
    Presque comme un "chaudeau" petite gâterie antillaise pour les enfants sages et les adultes en quête de baume doudou
    Dis Michèle, lequel de tes garçons t'initie au langage chébran djeune de la mort qui tue?
    La collection automne-hiver, s'annonce douce et moelleuse

    Posté par mlk le 03 septembre 2008 à 20:05
  • Vanille-cacao, déjà , c'est jouer gagnant… et les macérations de vanille sentent si bon (avec si peu d'efforts à faire pour en fabriquer) que c'en est un bonheur… Je trouve cette formule avec de l'avoine et ces huiles inédites pour moi particulièrement doudou, dès sa lecture…


    Sais-tu si un rajout l'alcool cétéarylique pourrait jouer comme les cetyl-esters ou s'il donnerait une texture plus grossière? (j'en ai pas mal en stock)

    Quand j'utilise le fucogel ou d'autres ingrédients un peu sophistiqués (et déjà conservés), j'ai remarqué que l'EPP suffisait sans problème.

    As-tu prévu un lasso pour attraper les récalcitrants au cacao-vanille?

    Posté par venezia le 03 septembre 2008 à 21:20
  • wouah belle texture !!! ^^

    Posté par cosmeto le 03 septembre 2008 à 22:17
  • Bonne chance! je suis sure que tu vas gagner ce combat avec de telles recettes!

    Posté par Kaléas Fé le 04 septembre 2008 à 02:12
  • Michèle, que voulais-tu dire? je te cite:
    *même l'EPP doit l'être mais avec quel produit?*

    Tu parles de conservation dans ce paragraphe.
    Merci d'avance,

    Posté par zinette le 05 septembre 2008 à 07:40
  • Oh bon je venais pour laisser un commentaire sur le premier post de la grande saga du beurre de cacao. Je l'ai vu un soir très tard et je me suis promis d'y revenir peu après à tête reposée pour y laisser un commentaire. Je suis drolement enthousiasmée par cette nouvelle saga Michèle, merci !!

    Mais tu m'as pris de vitesse,avec déja une nouvelle recette , et je ne m'en plains pas!!

    Je suis bien contente que tu nous offres cette formule, car je ne sais pas manier le beurre de cacao dans les crèmes. Il a pourtant de si jolies propriétés, et ma foi cette recette me colle à la peau si je puis dire, elle contient plein de choses qui donnent pile pour mon type de peau. Je vais la conserver précieusement pour m'en inspirer au fil des ingrédients dont je dispose.

    A ce sujet, je découvre une nouvelle huile sud-américaine précise pour ma peau qu'il me faudra rechercher au-pays-du-soeil-inca-où-il-est-si-difficile-de-trouver-de-bons-ingrédients-cosmétiques (mais je n'ai pas dit mon dernier mot!!). Et j'aimerais bien savoir où tu as trouvé les protéines d'avoine, j'en cherche depuis longtemps et n'en trouve pas sur des sites français ou US plus faciles d'accès pour moi.

    Merci, merci, merci!!

    Posté par malegria le 05 septembre 2008 à 09:52
  • Zut! Je viens de me relire et je m'aperçois que, tout à mon enthousiame,j'avais lu sud-américaine alors qu'il fallait lire sud-africaine. Bon... je vais mettre des lunettes

    Posté par malegria le 05 septembre 2008 à 09:55
  • Bonjour Zinette,
    L'odeur est délicieuse. Très douce et pourtant présente quelques heures sur la peau.
    En ce qui concerne la conservation des ingrédients liquides, je pense qu'il y a toujours un conservateur.
    Mon EPP vient de chez Bilby et il est intact alors que je l'ai ouvert il y a belle lurette. Le conservateur n'est pas toujours indiqué.

    Patte,
    Je préfère ne pas utiliser d'HE de manière systématique chez mes fils car ils devraient se crémer tous les jours.
    C'est pour cela que leurs crèmes ne sentent en général pas très bon car je privilégie les HV, macérats et autres actifs qui sont odorants et pas vraiment glamour.

    Je pense que l'avoine comme toutes les céréales est riche en sucres (lents d'où leurs intérêt en diététique)et sont donc une source nutritive pour les germes aussi.

    Je ne m'amuserais pas à bricoler un actif à partir de l'avoine sans le conserver et l'utiliser rapidement.
    Un macérat huileux semble moins risqué mais qu'en extrait-on? Je ne le connais pas et je n'en n'avais jamais entendu parler.

    Mlk,
    Ils disent "gore" tous les trois même pour des choses plutôt excitantes.
    Je dois dire que dans le cas de ma crème, c'était dans le sens premier c'est à dire vraiment effrayant!

    Venezia,
    L'alcool cétéarylique donne une texture plus ferme mais respecte tout de même la finesse de cet émulsifiant.
    Dans un lait 1 à 1.5% suffiraient à mon avis.

    Ce lait est aussi fin que celui de l'Amazonie que tu as testé avec l'émulsifiant L mais je crois que je le trouve encore plus agréable. Tu verras, je t'en apporterai.

    Cosméto,
    Et c'est agréable aussi à appliquer!

    Kaléas Fé,
    Je ne me fais guère d'illusions. Ils ont un très, très mauvais exemple qui ne met jamais, au grand jamais de crème: leur père...
    Je me demande comment on fait pour ne jamais avoir besoin de crème? Il doit être bien dans sa peau )

    Malegria,
    As-tu accès à un beurre de cacao sans tourteau?
    Tu disais en avoir un marron avec lequel tu avais fait ton baume pour lèvres.

    J'ai eu l'avoine hydrolizé chez Lotion Crafter lors d'une commande avec Patte.
    J'y avais acheté quelques ingrédients "anti-décrépitude" pour mon visage mais pas encore testés et les cétyl esters.
    Voici le lien:
    http://www.lotioncrafter.com/store/Hydrolyzed-Oats-pr-16266.html

    Et je n'ai pas encore bien utilisé tes huiles amazoniennes: buriti et unghurahi. Mais des formules sont écrites...

    Posté par michele le 05 septembre 2008 à 16:15
  • pour moi, cet extrait de protéines d'avoine est un régal pour les zones irritées. Aucun regret dans cet achat
    Je dirais même que si j'ai à nouveau l'occasion d'en acheter, cet extrait sera vite un basique de ma liste d'ingrédients !

    Pour le macérat d'avoine chez Codina, toujours pas de mise à jour sur leur nouveau site des actifs contenus... http://cosmetique.org/macerat-avoine-p-57.html?champ=compo

    Posté par patte le 05 septembre 2008 à 18:13
  • C'est vrai, l'avoine est une merveille de douceur autant pour la peau que pour les cheveux, et de même à l'interne. Je parle de l'avoine, la céréale comestible, pour l'interne, bien sur.

    Posté par zinette le 05 septembre 2008 à 21:27
  • Euh Michèle, je ne comprends pas pourquoi l'EPP aurait un conservateur puisqu'il est lui-même un conservateur (ou "conservateur" pour ceux qui préfèrent). Là est ma question.
    As-tu déjà vu un EPP avec un conservateur?
    Si oui lequel?
    je ne trouva pas cela logique ou alors il y a quelque chose qui m'échappe?
    Merci pour tes lumières.

    bises

    Posté par zinette le 06 septembre 2008 à 10:00
  • Même interrogation que Zinette...

    Posté par patte le 06 septembre 2008 à 18:48
  • Zinette et Patte, je n'utilise que l'EPP concentré dont l'INCI est Citrus grandis sans autres précisions.

    Dans de nombreux EPP que l'on peut utiliser en interne, la composition est plus précise: Citrus grandis, glycérine, vit C par exemple.

    Le mien en sert qu'aux cosmétiques, il ne doit pas être utilisé en interne et rien d'autre n'est indiqué dans l'INCI.
    Comment est-il extrait, comment le principe actif est véhiculé car même s'il est concentré, je ne pense pas qu'il est pur ... même si je le trouve très onéreux.


    Je me pose donc des questions auxquelles je n'ai pas de réponses car il semble être très protégé par de nombreux brevets.

    Mes hésitations à propos de la conservation ne concernent que cet EPP concentré et pas les autres que je n'ai jamais expérimentés en cosméto et dont il n'y a plus lieu aujourd'hui de se demander si on a rajouté autre chose dedans pour justifier l'activité anti-microbienne.

    Je n'en ai pas peur puisque je l'utilise même pour mes fils mais ça ne m'empêche pas de me questionner...
    J'espère ne pas vous voir fait peur

    Posté par michele le 07 septembre 2008 à 15:30
  • Intéressant, car moi aussi je n'utilise que de l'EPP concentré formulé pr la cosméto..
    Je vais me renseigner auprès de Bilby..

    Posté par patte le 07 septembre 2008 à 18:17
  • Voilà illico la réponse de Marina (un dimanche !!!)

    "L’EPP Concentré utilisé en cosmétique est concentré à 60% pur Extrait de Pépins de Pamplemousse (le plus « pur » sur le marché). Le procédé d’extraction nécessite l’utilisation de Glycérine, donc, le produit fini contient 40% Glycérine. L’EPP utilisé par voie orale est ensuite mélangé avec de l’eau et la glycérine afin de faire un produit moins « fort ».Marina*

    Bilby & Co"

    Donc, plutot rassurant : le "restant" n'étant que de la glycérine...

    Posté par patte le 07 septembre 2008 à 22:00
  • Oh, je viens de découvrir un Co2 d'avoine..No comment !
    http://www.theherbarie.com/Oat-CO2-Extract-pr-309.html

    Posté par patte le 09 septembre 2008 à 19:43
  • Coucou Michèle, merci pour l'adresse. En plus c un site US, parfait pour moi
    Hélas non, je n'ai pas accès au beurre de cacao pur,seulement du marron avec plein de tourteau. Mais il me reste encore un peu de stock que tu m'avais gentiment donné. Je l'utilise avec parcimonie...

    Oh merci Patte, c'est une jolie adresse.Un site anglais je crois?

    Posté par malegria le 10 septembre 2008 à 06:08
  • Je me suis amusée à essayer avec la cire n°2; Mais comme je suis une vilaine,j'ai utilisé des esters de sucre à la place des cetyl esters. conclusion: "ça le fait pas": mon beau lait "cassait" sur les bords et déphasage le lendemain. Mais comme il est dit dans le film "je reviendrai...".
    Je ressaierai avec n°2 et cetyl esters.
    Bises

    Posté par lys blanc le 15 mars 2011 à 12:15
  • C'est curieux Lys blanc car les esters de sucre sont émulsifiants ...

    Mais l'emuliance est légèrement différent de la cire n°2 (paille et son de blé).
    Peut-être n'ont-il pas le même coefficient HLB.


    Quelle quantité avais-tu mise d'ester de sucre et quelle proportion de corps gras?

    D'une manière générale, dans une formule, il faut faire des substitutions avec des ingrédients qui ont une fonction similaire (un beurre par un beurre, un gélifiant par un gélifiant, un émulsifiant par un émulsifiant...)

    Et ici le cétyl esters par un autre épaississant idéalement par du cétyl palmitate mais aussi acide stéarique, alcool cétylique, alcool cétéarylique... sachant qu'ils auraient eu un effet un peu plus épaississant.

    Tu aurais certainement obtenu une crème au lieu d'un lait.

    Posté par michele le 16 mars 2011 à 18:07
  • J'avais respecté exactement les proportions soit,je te cite:
    "- 5% beurre de cacao

    - 10% huiles nourrissantes ( amandes douces, olive, jojoba, tournesol, ricin...)

    - 4% cire émulsifiante du même type comme la n°2 d'AZ

    - 2% cétyl esters (chez Missmiss, il y en a) sinon un autre épaississant à tester en variant les quantités.

    - 79% d'eau, glycérine, xanthane, conservateurs, agents actifs".
    J'étais peut-être dans un mauvais jour? Peut-être pas respecté bien bien la température?
    Si ça aurait du marcher,alors je réessaierai.

    Posté par lys blanc le 16 mars 2011 à 18:38

Commenter l'article