Shampooing usage fréquent orange-muscade

Soins des cheveux

Par atelierdemichele

               Une fois n'est pas coutume, je vais vous parler d'un soin capillaire.
L'idée de départ vient du fait qu'il faut que j'utilise mes hydrolats.

Mon réfrigérateur demande grâce, j'aime beaucoup les sentir, les goûter mais je remarque que j'en mets un peu moins systématiquement dans mes émulsions par oubli.

               Or l'hydrolat de muscade (BioMada) est très fidèle à la noix, il possède des propriétés antiseptiques intéressantes pour le cuir chevelu.
La noix de muscade se marie très bien aux agrumes et son huile essentielle persiste parfaitement dans les savons à la soude.

 

DSC03177_1



              Le shampooing usage fréquent
est formulé avec des bases lavantes douces (Aroma-zone) et peu d'ingrédients actifs.

Il est préconisé pour les personnes qui se lavent souvent les cheveux et qui devraient donc en utiliser peu à la fois.

Formule de l'Orange muscade

- Phase A

20% Base moussante douceur
15% Base Consistance
  5% Douceur de coco
  3% Mousse de sucre

- Phase B

30% Hydrolat de muscade
  5% Bétaine
  5% Extrait glycériné de lilas (du jardin d'Irène)
  1% Gomme guar conditionnante
  0.5% Acide citrique en poudre

- Phase C

9.8% Eau de source
2% Huiles essentielles
1% Silicone naturel (chitosan succinamide) Les utiles de Zinette
1% D Panthenol en poudre (Missmiss hélas disparue)
1% Macérat rocou/jojoba
0.7% EcoGard


DSC03166
         Formation du gel

Mode opératoire

* Phase A

- Dans un bécher désinfecté, peser et mélanger tous les ingrédients en remuant délicatement à la spatule silicone sans trop faire mousser.

- Chauffer vers 40° au bain-marie chaud pour liquéfier.
Le mélange devient transparent.

La base Consistance a besoin d'être chauffée à 38/45° pour éclaircir et se liquéfier.

- Garder au chaud vers 40°

* Phase B

- Diluer l'acide citrique et la bétaine dans l'hydrolat et le mettre à tiédir dans un bain marie chaud éteint.

- Dans un petit récipient désinfecté, diluer la gomme guar petit à petit  dans la glycérine avec une cuillère magique ou un petit fouet.

- Ajouter la solution d'hydrolat tiède en mixant avec un mixer électrique en état de marche  ^_^ pour les grandes quantités ou  un mixer à capuccino en évitant les grumeaux.

* Verser B dans A hors du bain-marie tout doucement, en mélangeant à la spatule silicone pour éviter de faire mousser.

* Phase C

- Diluer le D Panthenol dans l'eau tiédie.
Si vous utilisez du D Panthenol liquide, il faudra le mettre en 3è phase sans eau à raison de 2 à 5%.

Choisissez 5% pour des cheveux endommagés, cassants ou fourchus.

- Ajouter au shampooing et introduire les autres ingrédients un à un en mélangeant délicatement mais complètement entre chaque ajout.

- Mettre en flacons désinfectés.

DSC03167 
  Le mélange A et B coloré


               J'ai choisi les proportions des ingrédients pour permettre:

    une mousse relativement abondante

* La base moussante douceur constitue le corps des tensioactifs. C'est elle qui devrait être utilisée en plus grande quantité.

Préconisée entre 20 et 50% j'ai choisi le minimum (20%) pour ne pas trop déterger.
Même si ces bases lavantes sont très bien tolérées, ce shampooing est préconisé pour un usage fréquent.

* La mousse de sucre apporte un pouvoir moussant plus élevé.
Préconisée entre 3 et 30%, j'ai choisi 3% pour ne pas trop influer sur la viscosité non plus.

DSC03192

     - une viscosité moyenne

Rien ne me semble plus désagréable qu'un shampooing ou un savon liquide trop liquide.

* La base moussante douceur est relativement peu épaississante, elle doit être couplée à d'autres ingrédients plus spécifiques de cet aspect là (base Consistance, Douceur de coco et gomme guar conditionnante pour ma formule).

* La base moussante Consistance comme son nom l'indique est très viscosante tout en détergeant peu.
Préconisée entre 2 et 35%, j'ai choisi 15%, valeur moyenne puisque j'utilise également une gomme.

C'est un acyl glucoside qui constitue les meilleures bases moussantes "naturelles" mais elles ont un pH très élevé (environ 12).
Un ajustement du pH est donc indispensable.

* La gomme guar conditionnante (Les utiles de Zinette, Bilby, aromantic...) est techniquement indispensable pour moi dans un soin capillaire.
Que ce soit pour un après-shampooing, une crème  de soin capillaire, un genre d' in-shower ou un shampooing.

Elle est "conditionnante" (je ne sais toujours pas comment on dit ça en bon français, "gainante"?) et surtout elle gélifie donc épaissit l'émulsion sans lourdeur aucune.

Il ne faut pas la confondre avec la gomme guar simple qui est uniquement gélifiante.

* La douceur de coco est le produit le plus viscosant de la formule.
Elle devrait faire partie de toutes les formules de bains moussants.

Préconisée entre 1 et 5%, j'ai choisi le maximum ( 5%),  d'autant plus librement qu'elle est peu détergente également.

    - peu d'actifs

Autant dans un après-shampooing, un soin coiffant, je trouve intéressant de faire un choix d'actifs traitants pour les cheveux, autant dans un shampooing pour usage fréquent qui suppose une utilisation rapide avec très peu de temps de pose, je reste raisonnable.

         Pour un shampooing plus spécifique où l'on respecte deux lavages dont le premier est réalisé avec du produit dilué permettant une meilleure mouillabilité de la chevelure au 2è passage, les actifs devraient être choisis avec une formule de base:

. équilibrée dans les proportions de tensioactifs

. au pH ajusté (le cheveu ne peut pas ajuster son pH comme la peau et les shampooings doivent être à pH 5 environ sous peine d'être agressifs et desséchants à la longue)

. peu détergente (à quoi ça sert de blinder en actifs formidables si la base lavante enlève tout ... et décape cuir chevelu et cheveux)

          J'ai choisi d'utiliser de la bétaine (trimethylglycine), extraite de la betterave et donnée comme anti-rides pour la peau à partir de 10%.
Je l'utilise ici pour ses effets hydratants du cheveu et du cuir chevelu.

          Elle ne fait malheureusement plus partie du catalogue d'Aromantic. On peut l'omettre et mettre en 3è phase des actifs typiques des cheveux comme les protéines hydrolysées, des glycérinés maison de plantes bonnes pour la chevelure (panama, capucine, avoine, thym...).

Inspirez-vous pour cela des shampooings de la marque Klorane tout à fait conventionnels mais qui contiennent tous un ingrédient végétal.

 

          Pour donner du corps, de l'éclat et protéger les cheveux lavés souvent, j'ai choisi du D Panthenol (ou pro-vitamine B5).

C'est également un hydratant pour peaux et cheveux qui présente en plus des propriétés anti-inflammatoires, très adaptées aux cuirs chevelus fréquemment lavés.

          C'est pour moi un incontournable pour les cheveux des filles qui les teignent, les colorent, les "brushent",  les sèchent au séchoir même hi-tech, les nattent, les attachent, ne les lavent qu'au savon fait maison au pH basique...
Pour toutes les filles quoi!

DSC03191

    

- Une jolie couleur dynamisante mais douce

          Un shampooing à l'orange douce et à la noix de muscade se doit d'être orangé.
J'aime beaucoup les shampooings de couleur.

Je trouve cela gai et j'imagine que c'est en se shampooinant qu'on chante sous la douche, qu'on fait mousser son abondante chevelure et qu'on adore ensuite rincer longuement dans des effluves dynamisantes.
Autant vous dire que pour moi, c'est de la pure fiction!

           Mais bon le marketing est indispensable en matière de beauté.

D'autant plus que lors de la fabrication de mon shampooing, j'ai oublié que mon mixer avait déjà beaucoup servi auparavant et qu'il est rechargeable...
Il m'a donc lâchement abandonnée au milieu de la gélification de mon hydrolat (400g ce n'est pas 100g!) et ma gomme a fait des grumeaux!

On voit bien les grumeaux sur la photo ci dessus. Fort heureusement ils fondent bien entre les doigts et ne se sentent pas à l'utilisation. Mais quand c'est pour offrir, ce n'est pas très agréable...

          Les destinataires de ce shampooing se doivent donc d'oublier les petits spots de gel et doivent chanter sous la douche avec plein de mousse dans les cheveux ^_^

          Je voulais donc vous informer que la couleur orangée est apportée par une macération de graines de rocou du Pérou (Malegria) sur huile de jojoba excellente cire pour les cheveux.

 

      - Un pH acide pour les cheveux et le conservateur

           La formule comprend 0.5% d'acide citrique et de l'hydrolat de muscade dont je n'ai pas vérifié le pH mais qui participe très certainement à l'augmentation de l'acidité.

Il est néanmoins indispensable de tester le pH du shampooing réalisé pour le réajuster éventuellement.
L'acide lactique peut faire l'affaire car il est liquide et peut être ajouté en fin de préparation.

         

           Le conservateur EcoGard a été mis à 0.7% contrairement à mon habitude car c'est un produit essentiellement aqueux qui va trainer dans une salle de bains, va peut-être recevoir quelques gouttes d'eau.

Les savons et shampooings liquides sont très sensibles à des germes redoutables.

Le conservateur n'est efficace que dans une fourchette de pH acide (inférieure à 7).

      - Un parfum exotique et léger

Composé de 2% d'huiles essentielles soit environ 60 gouttes pour 100g de shampooing.
C'est un produit presque sans gras qui fixe difficilement les parfums.

Le mélange (en gouttes) a été préparé quelques jours auparavant.

100 noix de muscade Purissimes
50 oranger amer bio Florame
50 oranger doux bio Vitalba
20 Petit Grain cédrat Purissimes
20 Petit Grain Bergamote Myrtea
10 Petit Grain Bigaradier bio Florame

dont on utilise 60 gouttes pour 100g de shampooing.

* La noix de muscade est contre-indiquée chez la femme enceinte et les jeunes enfants, elle a un effet légèrement stupéfiant à fortes doses.
* Les zestes d'agrumes sont photo-toxiques et ne doivent pas être utilisés juste avant une exposition solaire.
Ils devraient dans la mesure du possible être choisis en version bio pour éviter d'ingérer trop de pesticides.

          J'espère que les destinataires seront contents et auront de la joie sous la douche. J'ai beaucoup aimé penser et fabriquer ce shampooing.

          Je crois que je  vais me laisser pousser les cheveux ! 


Autour du chaudron

    Coucou Michèle, je reviendrai plus tard sur ton arcticle mais je peux d'ores et déjà dire qu'il tombe à point, je voulais essayer de faire un shampoing après avoir réussi un gel douche ! Milesker anitz

    Posté par chabou le 24 février 2010 à 11:23
  • Michèle, tu me fais un grand plaisir
    d'une, j'ai des bases de chez Alternative qui dorment depuis plus d'un an dans les placards
    simplement parce que je ne comprends rien à ces tensios et là, je suis désolée toi qui n'aime pas que l'on copie bêtement, ben je vais le faire
    pour la 1ère fois et même imprimer et essayer tout de même de comprendre
    Et de deux, la couleur et la synergie employées
    me plaisent beaucoup et j'adore chanter sous la douche
    et merci de mâcher le travail maman poule

    Posté par mlk le 24 février 2010 à 11:47
  • Aujourd'hui sur ma liste était écrit "faire des shampooings liquides". Et bien voilà qui tombe à pic. Je lis. Mais il me manque la gomme guar conditionnante. Va falloir que je passe commande. Et me laver les cheveux avec mon shampooing solide. Ils sont tout abimés des multiples attaques du peigne à poux , du froid, du port du béret. Bouhouhou !
    Bref, j'ai appris plein de choses, j'ai copié, je vais transformer quand j'aurais tout.
    Merci Michèle !

    Posté par Lyjazz le 24 février 2010 à 11:56
  • Les filles qui veulent imprimer, attendez un tout petit peu.

    Je relis et je corrige des trucs, Mlk m'a fait tant rire tout à l'heure qu'il faut que je me re-concentre...
    Je reviens.

    Posté par michele le 24 février 2010 à 11:59
  • Ah! oui, Michèle
    Porteras tu encore tes jolis chapeaux si tu laisses pousser tes cheveux?

    Posté par mlk le 24 février 2010 à 12:00
  • Bon, j'ai maintenant de la guar conditionnante (merci Irène) mais je n'ai pas ces tensio-actifs ; c'est pas grave, tu nous apprends plein de bonnes choses à retenir pour mon abondante chevelure.
    L'odeur doit être sympa pour un shampoing.

    Posté par Catherine le 24 février 2010 à 12:08
  • Merci Michèle pour ce bel article, bien instructif et très pédagogique comme toujours ....

    Je fais mes shampooings depuis pas mal de temps et je ne saurais laisser mettre autre chose sur mes cheveux que ma préparation ...

    Pour celles qui me connaissent, elles comprendront que j'enrichisse systématiquement mon shampooing d'huile végétale à hauteur de 10 % du total de la préparation. En général, de l'huile de noyaux d'abricot ou de pépins de
    raisin.

    J'ajoute une cuillère à soupe rase de henné blond en poudre pour la brillance. Donc, la couleur de mon shampooing est loin de ressembler à celle du tien ...

    J'ajoute - en plus des actifs que tu as indiqués - des protéines de blé ou d'avoine, des extraits glycérinés maison.

    Je ne mets jamais d'après shampooings.

    Je force un peu sur l'HE de géranium car j'aime beaucoup.

    Posté par Irene le 24 février 2010 à 14:32
  • J'aime beaucoup le parfum de la muscade et je ne sais pas pourquoi, mais dans ma tête, la muscade est liée à la couleur orangee (oui, je sais une noix c'est marron mais le macis lui est orange-marron).

    Il me semble que cette formule est proche de celle que tu m'avais "offerte" et que j'utilise désormais pour faire mes shampoings, quand je n'ai pas trop la flemme car mon amoureux se shampoouine tous les jours et les flacons filent autant que s'il en buvait…

    PS j'attends avec la plus grande impatience de te voir avec une crinière cascadant jusqu'au creux des reins…

    Posté par venezia le 24 février 2010 à 15:07
  • Quel style, Michèle, l'écriture assortie à la couleur du shampoing!

    Bouhouuuuuuuuuuuu! C'est même pas drôle! Tout le monde semble bien rigoler à l'idée de t'imaginer avec une chevelure de sirène...je ne sais même pas à quoi tu ressembles présentement. En fait, je crois que c'est la jalousie qui "les" fait parler!!! Plus sérieusement, on dirait, Michèle, que cette recette tombe à point pour pls d'"entres-elles"!!!

    Cette recette est tellement bien expliquée et bien pensée. Même la synergie a été préparée à l'avance... Pour la prochaine recette il suffira juste de brancher le mixer un peu à l'avance!

    Pour le "gaînante" versus "conditionnant" on pourrait p-ê traduire par "protecteur de la gaîne"...

    MLK, je suis prête à gager que tu apporteras des modifications à cette recette!

    Catherine, profite bien de ton soleil car ici : il neige, il neige, il neige!

    Bon, je vais imiter "les copines" et je vais imprimer et relire à tête reposée.

    Posté par Loulou le 24 février 2010 à 15:55
  • J'ai quand même bien envie de copier, avec ma gomme guar même pas protectrice de la gaine. Mais dans ce cas j'ajouterais du henné naturel (du vrai qui vient de Tunisie) et de l'argile blanche. Je vais en faire peu et on verra bien....

    Posté par Lyjazz le 24 février 2010 à 16:18
  • - Lyjazz,

    Tu peux effectivement fabriquer ton shampooing avec la guar simple ou de la xanthane au mieux.
    Je ne suis pas certaine que la guar alimentaire sera assez costaude face aux tensioactifs.

    Quant au henné, je laisse Irène te donner quelques conseils sur son incorporation.
    Viendras-tu nous en parler, c'est toujours intéressant de connaitre les diverses interprétations.

    - Loulou,

    Je n'ai pas un poil sur le caillou, c'est pour ça que de m'imaginer avec des cheveux jusque dans le creux des reins est drôle!

    Tu devrais nous faire un petit glossaire pour cosméteuse et savonnière en mal de vocabulaire soutenu.

    - Venezia,

    C'est le même squelette que ton shampooing mais j'ai modifié les tensioactifs pour faire un produit pour usage fréquent.
    Pour le pH, j'ai introduit d'emblée de l'acide citrique dans la formule et il y a de la bétaine.

    Avec ce message, je voulais indiquer comment je jongle avec ces tensio-actifs qui paralysent quand on ne comprend pas bien qui fait quoi dans l'affaire.

    - Irène,

    Effectivement j'imagine que tu devrais avoir besoin d'une phase huileuse plus conséquente pour tes cheveux.
    Mais j'aurais juré par contre que tu devais utiliser des après-shampooings ou tout au moins des crèmes de soin.

    Intéressant ton utilisation du henné dans le shampooing.
    Lyjazz a besoin d'indications, peux-tu lui donner quelques précisions sur ta façon de procéder?

    - Catherine,

    Tu as des recettes de shampooing avec les tensio-actifs de Bilby sur le blog des Lys de Venus.

    Si tu as de la difficulté pour y mettre ta guar conditionnante, sonne moi.
    Ses recettes ressemblent beaucoup au livret de recettes d'Aromantic et devraient fonctionner.

    - Mlk,

    Je pense que tu dois avoir les mêmes tensio-actifs que Catherine ainsi que ceux d'Aroma-zone.
    Il y a de quoi faire et ton shampooing devrait doper les résultats de ta crème capillaire.


    - Chabou
    Milesker anitz à toi et à ce soir!

    Posté par michele le 24 février 2010 à 17:16
  • Michèle, je mets tout ce qu'il me faut dans mon shampooing et je n'ai besoin de rien d'autre.
    Parfois, l'hiver, je vais forcer sur la kératine ou les protéines mais avec un bon shampooing bien étudié cela va très bien.

    Je mets, en revanche, un peu d'une "fausse chantilly" de karité (elle contient 50 % de phase aqueuse) sur les pointes.

    Lyjazz, je ne cherche pas à colorer mes cheveux, mais seulement leur donner de la lumière. J'ai longtemps utilisé le henné pur quand j'étais en Afrique mais maintenant je mets une cuillère à soupe rase de henné blond en poudre (mais tu choisis ce que tu désires )pour un litre de shampooing.Ce la se dissout bien mais tu secoues bien la bouteille avant utilisation (de toute façon, je transvase dans des contenants plus petits pour faciliter l'utilisation). Je te préviens, la couleur finale de ton produit ne ressemble en rien au bel orange de Michèle !

    Posté par Irene le 24 février 2010 à 18:16
  • Michèle
    Je suis quasi no pooh, mais la prunelle de mes yeux est gourmande de soins cheveux et comme tu as terrassé le géant pour de vrai
    je vais recopier à la virgule près sans honte bue, vu que ton conditionneur marche(quoique le PP, te file de près) mais il n'a pas mis sa formule en partage encore
    Je copie hein! trop prise de tête les noms à retenir , les ph etc ...
    Et même si j'osais , je te porterais mes bases pour que tu m'en fasses, parce que au bout du compte je ne suis pas sûre d'aimer ces triturations là, sauf les tiennes, toutes prêtes offertes sur un plateau

    Posté par mlk le 24 février 2010 à 20:01
  • @Loulou
    Le cheveu semble être mon talon de Samson
    Les desideratas de ma môme es cheveux me tétanisent et du coup, ben je n'y apporte nul changement et si cela ne marche pas ce qui est je l'avoue très rare, j'accuse Michèle... et cela ne marche pas
    La bouclée sait vraiment qui remercier

    Posté par mlk le 24 février 2010 à 20:06
  • Michèle, je ne vois pas dans ta formule de BTMS, ni d'émulsifiant conditionneur. Je pensais que c'était indispensable pour un bon soin.
    Je suppose que la guar dont tu parles sert de conditionneur et qu'un émulsifiant n'est pas indispensable.
    J'ai alpha, béta, oméga, mousse douceur et mousse de babassu, si je me procure la guar conditionnante, crois-tu que je puisse avoir un shampoing super doux et qui lave ? Quand je te lis, je pourrais m'exclamer "bon sang, mais c'est bien sûr" j'ai l'impression de comprendre enfin.

    Posté par chabou le 24 février 2010 à 20:45
  • @ Michèle : maintenant... je comprends mieux toutes les allusions, merci!!!

    @ MLK : au moins les choses sont claires avec toi!!!

    @ Chabou : encore un message codé???

    Posté par Loulou le 24 février 2010 à 22:41
  • Loulou : "Milesker anitz" : merci beaucoup en basque ...

    Posté par Irene le 24 février 2010 à 23:02
  • Bon, le test est non seulement fait dans le flacon mais aussi sur mes cheveux. Impeccable.
    A la 1ère question : la gomme guar (AZ) fonctionne bien et supporte les TA.
    Pour le henné, je connais bien, j'en utilise depuis presque 30 ans (m'enfin ?!). Je l'ai donc inclus en sachant qu'il se dissoudrait bien, et je savais aussi que mon shampooing serait plutôt vert caca d'oie (m'en fous mon flacon est opaque )
    Bref. J'ai plutôt utilisé la recette que tu avais donnée à Venezia, avec juste quelques transformations selon ce que j'avais.
    Je publierais demain la recette complète sur mon blog.
    Résultat sur mes cheveux : un joli gel qui mousse assez peu cependant; cheveux bien crissants au rinçage; qui semblent bien toniques et gainés.
    Merci Michèle et les autres !

    Posté par Lyjazz le 24 février 2010 à 23:25
  • Chabou, à genoux : "Loulou, veux-tu bien répondre à ma question ?" (sur Gel-huile de massage, svp)
    Irène, qui ne dort pas la nuit, a déjà répondu à la tienne. bises

    Posté par chabou le 25 février 2010 à 07:30
  • Chic une formule de shampoing liquide !!
    Il me semble que ces TA sont plus doux que les alpha béta et sugar, j'aimerais bien les dompter ! Mais je n'ai jamais réussi un shampoing liquide qui me convienne... J'aime beaucoup mes shampoings solides à base de cocosulfate de sodium et je prends toujours soin de rectifier le PH même si j'ai vu plein de recettes sur la blogosphère sans rectificatif de PH... Mais ta recette m'ouvre de nouvelles perspectives, merci !!

    Posté par Sealeha le 25 février 2010 à 10:31
  • Je comprends maintenant en quoi le fait que Michele fasse un shampoing a quelque d'irréel et je suis écroulée devant mon écran...
    Meric pour cette journée !!!

    Posté par Nansou le 25 février 2010 à 21:42
  • Evidemment Nansou, tant qu'on n'a pas vu de ses propres yeux cette jolie créature, on ne peut pas se rendre compte...

    Posté par Catherine le 26 février 2010 à 00:05
  • Aussitôt reçu, aussitôt testé!

    Ce qui me bluffe, c'est le parfum: on dirait celui d'un jus d'orange frais pressé, un vrai délice gourmand (je n'ai rien senti de la muscade!)

    Si je compare à la version que tu m'avais proposée et que j'avais réalisé, il me semble que le shampoing à l'orange mousse moins.

    Merci Michèle

    Posté par venezia le 26 février 2010 à 09:29
  • - Venezia,

    La muscade est effectivement on ne peut plus discrète mais je pense qu'elle soutient les agrumes pour leur donner une odeur moins "cuite".

    Je trouve que dès lors qu'on les introduit dans un produit si aqueux et qui plus est très acide, les zestes d'agrumes donnent une odeur de jus d'orange limite fermenté.

    La diminution de certains tensio-actifs pour diminuer la détergence donne moins de mousse que ton shampooing.
    Je ne l'avais pas formulé pour un usage quotidien mais pour tes vacances avec baignades à la mer.
    Donc plus détergent et utilisé avec un après-shampooing réparateur.

    Tout est vraiment très ouvert avec ces tensio-actifs, il faut se lancer et tester.


    - Nansou et Catherine,

    Vous allez arrêter de parler de mon opulente chevelure???
    NON MAIS!!

    - Sealeha,

    Je n'ai jamais testé ces shampoing solides mais si tu t'y mets, je crois vraiment que je vais me laisser pousser les cheveux!

    L'avantage de ces bases lavantes, c'est que tu peux aussi en faire des savons liquides, des bains moussants etc...

    - Chabou,

    On va finir par croire que Loulou et toi vous envoyez des messages codés.
    C'est un gag!

    - Bravo Lyjazz!

    Je vais aller voir ton shampooing ensuite.

    Je pense que de toutes les manières, les shampooings naturels sont légèrement moins moussants que les conventionnels mais peut-être que la poudre de henné diminue aussi la mousse.

    - Chabou,

    BTMS et cond. emulsifier servent dans les après-shampooings.

    Il est possible d'en utiliser un peu dans un shampooing pour faire un 2 en 1 mais tu obtiendras un shampooing plus épais et plus opaque qu'avec la guar conditionnante.

    Si tu ne veux rien de tout ça, tu peux tout à fait faire ton shampooing avec tes bases lavantes.

    Voici une recette tirée du blog des lys de venus:

    http://lysblancsdevenus.canalblog.com/archives/soins_des_cheveux/index.html

    Je te la reformule avec tes ingrédients car tu ne sembles pas avoir le sugar.

    Sugar = Decyl Glucoside & Cocamidopropyl Betaine
    Mousse de Babassu = Babassuamidopropyl betaine
    Mousse de sucre = Decyl glucoside

    En fait le sugar est issu du coco et tu as un amidopropyl issu du Babassu donc même combat!

    Ce qui donne avec la recette du Lys de Venus pour 200g (je n'ai pas vérifié les totaux, il faudrait le faire et éventuellement faire seulement 100g pour tester):

    36 g d’Alpha

    9g Mousse de sucre
    3g Mousse de babassu

    2 g de Oméga

    108 g d’eau de source ou HA (je conseille pour le pH)

    1 g de gomme Guar (tu peux mettre n'importe quelle gomme comme Lyjazz)

    2 g conservateur K (tu reformules selon le tien et tu ajustes sur l'eau)

    Sel (une pincée)



    Additifs

    4 g d'huile végétale d'argan (ou autre ou pas si tu as le cheveu plus gras)

    15 g de silicone végétale (ou autre actifs dont glycérine tout simplement)

    2 g de protéine de soie en poudre (? ou D Panthenol en augmentant à 5%)

    15 g de phytokératine en poudre (? Henné)

    1,5 g de vitamine E

    0,8 g d'huile essentielle de pamplemousse

    0,5 g d'huile essentielle d'orange douce

    0,3 g d'huile essentielle de bergamote


    Tu choisis tes HE évidement et tu remets tout ça à 100% selon tes choix.
    Si ça ne va pas, tu me dis?

    - Mlk,
    Tu n'as pas honte de m'utiliser de la sorte?
    ^_-

    - Merci Irène!

    Posté par michele le 26 février 2010 à 13:23
  • Michèle, tu es vraiment un amour, merci de cette re-formulation et de m'apprendre que le babassu = plus ou moins le sugar ; même si je regarde les INCI, je ne sais pas faire les correspondances.
    Comme je suis très contente de mon gel douche, je vais faire ce shampoing pour voir comment seront mes cheveux ensuite.
    Je t'envoie une pluie de bisous.
    Pas de messages codés entre Loulou et moi, juste un cache-cache ; j'ai maintenant la confirmation que son gel-huile glisse bien et j'ai constaté qu'en fait, ses deux versions sont à peu près identiques dans les proportions, donc doivent glisser toutes les deux.

    Posté par chabou le 26 février 2010 à 17:50
  • Chabou, c'est le mélange des mousses de sucre et de babassu qui te donnera le même effet que le sugar.
    Dans la recette des Lys, j'ai réparti les 12g qu'elle préconise entre les deux.

    J'aurais aimé me pencher sur sa recette un peu plus longuement car tout d'un coup, je trouve qu'il y a beaucoup d'eau.

    J'essaie de revenir Chabou.

    Posté par michele le 26 février 2010 à 19:41
  • Je recommence Chabou et en %, c'est mieux:


    Phase A
    - 18 Alpha
    - 10 mousse de sucre
    - 4 mousse babassu

    Phase B
    - 2 omega (agent regraissant, si tu as les cheveux secs, tu peux utiliser l'HV mise plus bas sinon, tu l'omets)
    - 1 guar

    Phase C
    - 5 D Panthenol
    - 5 Glycérine ou extrait glycériné de plantes capillaires
    - 1 huile végétale au choix comme jojoba, argan..
    - 1 sel de mer fin (l'alpha a besoin d'être épaissi)
    - 0.5 géogard ou ton conservateur à la bonne dose
    - 0.5 acide citrique à garder sous le coude si c'est trop basique (il faut le diluer dans le minimum d'eau ou d'hydrolat)

    Phase D
    - eau, HA, aloé concentré, henné... pour arriver à 100%

    Je pense que ça devrait aller.
    Ma seule crainte est le mélange avec l'alpha et l'omega d'une autre nature, moins naturelle en somme.

    Phase A dans un bécher, mélanger à la spatule délicatement

    Diluer les poudres de la phase C dans l'eau ou les HA et faire bien chauffer.

    Ajouter à la phase A

    Phase B à chauffer pour bien mélanger la guar et faire liquéfier l'omega

    Ajouter dans le premier mélange.
    Ajouter le reste des phases C et D à froid.

    Essaie juste sur 100g pour vérifier la faisabilité.

    Posté par michele le 26 février 2010 à 20:09
  • Demain matin j'essaie sans peur
    et après demain au travail, j'imprime sans faute
    merci Michèle

    Posté par mlk le 26 février 2010 à 20:26
  • Bon, il va falloir que j'imprime aussi lundi pour étudier la question et adapter mes alpha, beta, sugar, omega selon tes conseils Michèle, c'est vrai que ces compliqué ces "bêtes" là, et je n'ai pas envie d'abîmer ma superbe chevelure.

    Posté par Catherine le 26 février 2010 à 20:47
  • Essayé et doublement approuvé
    Sous l'orangé, la vie est belle et même le skin head a voulu tester ih!ih!
    Cheveux brillants et souples et légers, légers encore plus, alors que nous utilisions des shampoings de qualité et bios et à l'avoine et ceci et cela
    j'imprime et te remercie

    Posté par mlk le 28 février 2010 à 13:07
  • Michèle, j'ai les cheveux qui atteignent le bas du dos ^^
    Je t'enverrai un shampoing solide un de ces quatre pour que tu puisses tester !

    Posté par Sealeha le 01 mars 2010 à 09:37
  • Je viens de faire mon shampooing avec ALpha Sugar Omega, et ma guar conditionnante, la texture me plaît beaucoup, j'ai hâte de l'essayer.
    Merci Michèle.

    Posté par Catherine le 01 mars 2010 à 11:03
  • J'enrage, je ne peux rien faire, j'attends deux produits qui n'arrivent pas, probablement bloqués à la frontière ou dans des soutes d'avions.
    Tu nous diras, Catherine ?

    Posté par chabou le 01 mars 2010 à 12:10
  • Comme MLK, testé ce matin et déjà rien que le parfum : rien de tel pour un réveil pepsi ! mes cheveux ont beaucoup aimé et comme il avait l'air déjà très doux j'ai divisé par deux ma dose d'après shampooing. Résultat : cheveux doux et brillants à souhait. La texture est surprenante car plus crémeuse que les shampooings habituels, y compris la mousse. Alors mes cheveux adorent, mais comme MLK, ça me dit rien de faire des shampooings, alors tu veux pas devenir notre fournisseur officiel ?
    Quelles flemmardes ces parisiennes, hein

    Posté par lolitarose le 01 mars 2010 à 22:13
  • Je trouve que c'est un comble de demander à Michèle de faire les shampooings !
    Heureusement que c'est toi qui le dis Lolitarose : ces parisiennes ...

    Posté par Irene le 02 mars 2010 à 13:34
  • Ecroulée !

    Posté par Nansou le 02 mars 2010 à 15:04
  • Testé à l'instant... chez le coiffeur ! puisque tu me l'as offert ce midi et que j'avais rdv tout de suite après.

    Le coiffeur lui-même a été bluffé par la brillance, la souplesse et la douceur des cheveux après usage. Il l'a juste trouvé un brin épais vis-à-vis des shampooings conventionnels. Mais je crois qu'on vient de faire un nouvel adepte des cosmétiques naturels, aux moins capilaires.

    Félicitation Michèle !

    Je t'embrasse fort et m'en vais caresser mes cheveux...

    Posté par Yulaan le 04 mars 2010 à 16:10
  • Je crois qu'au lieu d'un shampooing pour usage fréquent, j'ai fait un shampooing pour boules à zéros car entre la mienne, celle du redskin de Mlk et celle de Yulaan après être passé sous les ciseaux du coiffeur, il n'y a finalement pas beaucoup de cheveux à laver...

    Merci à tous pour vos compliments, vos propositions, vos commentaires écroulés ou indignés et vos essais ^_^

    Alors Catherine, es-tu contente du tien?

    Chabou, est-ce que tes ingrédients sont enfin
    arrivés?

    Mlk et Lolitarose, parisiennes coquettes mais assistées du cheveu!
    Il va falloir vous motiver comme pour le savon à froid car vous devriez nous faire quelques merveilles avec ces tensio-actifs!

    Posté par michele le 06 mars 2010 à 12:04
  • Michèle, à la décharge de mes copines en savonnerie Lolitarose et mlk, je fais mes shampooings sans
    passion (et celui de mes hommes pareil ...).

    Posté par Irene le 06 mars 2010 à 13:39
  • je viens de tester le shampoing, franchement, merci Michèle, il est vraiment très très bien !

    Posté par Nansou le 13 mars 2010 à 11:38

Commenter l'article