Blancheur Tropicale : Savon au Monoï

Savonnerie

Par Isy0

Je voulais vous parler aujourd’hui de mon chouchou du moment : mon savon au Monoï. Il a tout pour me plaire avec sa mousse crémeuse et généreuse.

 

Ce n’est un secret pour personne, j’adore l’odeur du monoï. Et grâce à Michèle (merci Michèle !), j’ai appris à reconnaitre et à sentir le vrai de vrai.

Mais plutôt que de sacrifier ce divin nectar pour en faire un savon (un crime selon moi !), j’ai opté pour un compromis en achetant du Monoï Hei Poa.

 

Jusqu’à une époque récente, je pensais qu’un savon qui contenait plus de 30% d'hv de coco allait me "décaper" la peau car trop agressif.

Que nenni ! Du moins pas si on augmente le surgraissage à 15% et même à 20%.

 

J’ai donc voulu tester tout d’abord un 100% coco surgraissé à 20%.

Un week-end pluvieux, je me suis amusée à tester cette formule si simple et si économe en coulant la pâte dans des emballages d’œufs Kinder (Merci Léo pour ce challenge !).

La trace est arrivée rapidement et le tout est devenu aussi dur qu’un caillou seulement quelques heures après. J’ai pu donc les utiliser dés le lendemain. Je n’avais jamais vu autant de bulles et de douceur réunies !!!! Une pure merveille !

 

Note :

Ne vous fiez pas à la couleur de ses savons-tests, les savons 100% coco sont d'un blanc immaculé d'habitude. Dans les miens, j'ai mis pas mal d'ajouts ce qui explique ce changement de teinte.

La ficelle de celui de droite est faite avec les anses d'un sac en papier (vive la récup'!!!).

L'oeuf est là, au premier plan, pour vous donner une idée de grandeur des savons.


DSCF0979

P'tite photo de mes savons ficelles 100% coco

 

Quelques jours après, j’ai voulu essayer une version plus « soft » à savoir 80% coco 20% beurre de cacao toujours surgraissée à 20% et c’est cette version que ma peau préfère et donc c’est celle que je vous présente ici.

Le résultat m’a époustouflé.

 

La formule est simplissime :

80% coco (dont 30% de monoï Hei Poa)
20% beurre de cacao
Surgraissage à 20%

Liquide : moitié eau, moitié crème de coco dans les huiles chaudes
Crème de riz bio "The Bridge"

Graines de pavot saupoudrées (j’adore car elles adhèrent bien au savon sans partir dés les premiers lavages !)

 

DSCF0988

 

A partir de 30% j’ai constaté que l’odeur du monoï reste bien ancrée dans les savons même après plusieurs mois de cure.

Simple, rapide, qui dit mieux ? Essayez et vous ne le regretterez pas.

Les variantes sont infinies !


Autour du chaudron

    Isy, j'adore tes savons ébouriffés! Comment fais-tu ça?

    Quand on a eu la chance de goûter à un monoï frais, on ne peut plus en acheter même à Tahiti où il peut sentir le rance bien rance.
    Je n'achète donc jamais de monoï ...

    Tu m'intrigues en disant que l'odeur reste dans ton savon. Est-ce que le Hei Poa contient une fragrance?

    J'ai mis deux recettes quasi identiques aux tiennes dans mon livre ^_^
    Un savon 100% coco au sel très surgraissé et un savon chocolat 80% coco/20% beurre de cacao.

    On a beaucoup d' a-priori sur les savons, il faut tout oser!

    Merci Isy pour ces jolies idées. J'aime beaucoup les récups réussies.

    Posté par michele le 27 octobre 2010 à 14:12
  • merci pour cet article, je n'avais jamais osé le 100% coco sauf pour les lessives et mains très très sales.
    je ne pensais pas que le surgraissage suffisait.

    Posté par titeMarie le 27 octobre 2010 à 14:32
  • Ouh la la, c'est trop tentant cette formule qui associe deux de mes ingrédients préférés, monoi et beurre de cacao.

    Je ne jurerais pas que les Hei poa ne renferment pas de fragrance, mais je crois que meme dans ce cas, je sens que je ferais exception!

    merci pour cette magnifique recette qui me donne envie d'essayer tout de suite (non, il ne faut pas, on faut que je bosse)

    Posté par venezia le 27 octobre 2010 à 14:48
  • la creme de riz, c'est à la trace?

    Posté par venezia le 27 octobre 2010 à 14:49
  • Superbe, j'adore !!!

    Posté par Luciefer le 27 octobre 2010 à 15:00
  • Isy, très intéressantes tes recettes de savon avec le monoï ainsi que tes commentaires.

    Merci beaucoup pour l'idée de bien surgraisser le savon fortement dosé en monoï.

    C'est vrai qu'en surgraissant le savon on va obtenir des caractéristiques différentes que celles que donnent le calculateur soapcalc.

    Quel que soit le surgraissage qu'on inscrit sur le calculateur soapcalc, les caractéristiques du savon restent inchangées, alors que je pense que les caractéristiques changent.

    J'aime beaucoup ta recette 80 % monoï + 20 % beurre de cacao.

    J'ai déjà fait des savons avec du monoï au pourcentage habituel à la place de la végétaline et l'odeur de tiarée a parfumé mon savon. Mon monoï avait une fragrance tiarée.

    Donc, moi aussi je suis surprise si ton monoï ne contient pas de fragrance que tes savons soient parfumés.

    Je trouve tes savons magnifiques et j'ai très envie de commander du monoï au litre.

    Posté par Colchique le 27 octobre 2010 à 16:38
  • Merci à vous pour vos comm.et vos compliments.
    @ Michèle : J'ai coulé mon savon en 2 fois : la base tout d'abord et après quand la pâte était bien épaisse, à la petite cuillère comme des quenelles, j'ai fait le haut.C'est une façon de faire que j'ai trouvé par accident, un jour que m'a pâte à savon avait figé. Depuis,cela est devenu ma "marque de fabrique" lol.

    J'ai acheté ce monoï en magasin bio et c'est celui ci :
    http://www.heipoa.com/fr/fiche-tiare.html
    Il est parfumé comme l'indique la composition :
    cocos nucifera oil, parfum, gardenia tahitensis flower extract, tocopherol, benzyl salicylate, amyl cinnamal, linalool, geraniol, citronellol, benzyl benzoate, limonene, farnesol.

    Mais c'est le plus "clean" que j'ai trouvé.

    J'ai mis ton livre sur ma liste pour le Père Noel!

    @Venezia : la crème de riz, je l'a met en fonction de mon humeur (lol), parfois à la trace, parfois dans les huiles chaudes. Dans ce cas précis, je l'ai mise à la trace.C'est mon ingrédient favori car il apporte le coté crémeux au savon.J'en suis totalement "accro".

    @Colchique : hélas, comme tu vois, ce monoï a un parfum mais c'est vrai que d'utiliser du vrai de vrai me fendait le coeur!

    Posté par Isy le 27 octobre 2010 à 20:43
  • Oh OH ! après mon presque 100 % olive, je sens que je vais très vite me lancer dans le 100 % coco et peu importe qu'il y ait un parfum avec le monoï, je vais me précipiter pour en acheter.
    J'adore tes savon "kinder", c'est une super idée pour suspendre au sapin à Noël, des savons colorés et parfumés.
    Merci de nous avoir présenté tes coco-momoï

    Posté par lolitarose le 27 octobre 2010 à 21:17
  • huuum ! ce doit être un régal !

    Posté par Nepenthes le 27 octobre 2010 à 22:47
  • Très ingénieux ces savons avec cette forme et ces ficelles (moi aussi j'adore la récup).

    Ta recette me tente beaucoup, j'espère qu'un surgraissage à 20 % ne me poserait pas de problème de rancissement, à essayer. La crème de coco et de riz doit aussi bien jouer sur la douceur de ce savon.

    Personnellement, je n'ai jamais trouvé de Monoï, ici ou a Tahiti, qui ne contienne de fragrance. J'ai déjà essayé de faire macérer des fleurs de tiaré fraîches dans une huile, le résultat a été assez décevant. Par contre, j'ai fait une macération de fleurs de tiaré et frangipanier dans glycérine, là l'odeur était au rendez-vous.

    Bravo Isy et merci de nous faire partager ton chéri du moment, cela me donne encore des idées.

    Posté par Catherine le 28 octobre 2010 à 04:14
  • mmm suis fière que tu parles de moi.. même si je n'y suis pas pour grand chose ....
    j'ai eu l'honneur de tester ce merveilleux savon... moi qui est une peau très fragile, ce savon ne m'assèche pas la peau ! il est au contraire une merveille de douceur.. et ce parfum.... mon dieu, ce parfum!!!! je cours après du monoi hei poa du coup!!!!
    merci pour cette recette que je tenterais très bientôt d'autant plus que j'ai trouvé la crême de riz!! (encore une recette à faire ooooo quel dommage.....!)

    Posté par leo le 28 octobre 2010 à 13:53
  • Je n'ai jamais tenté plus de 8% de surgraissage, comme Catherine je me demande si sous certaines latitudes humides 20% ne serait pas trop. Par contre c'est super si l'odeur du monoï persiste.
    Et ils doivent bien mousser, être assez durs, filmer la peau, tout ce qu'on aime dans un savon.

    Se savonner en hiver en rêvant à la plage, merci Isy, c'est délicieux !

    Posté par chabou le 28 octobre 2010 à 19:58
  • Je n'ai pas pu resister, je viens de les faire!

    J'ai ajouté à la trace un peu d'amidon de riz et de la crème fraiche (ce que j'avais sous la main) et j'ai mis aussi du lait de jument (ajouté dans les huiles mais compté comme partie du liquide de dissolution).

    Isy, un grand merci pour cette recette qui m'enchante, j'ai hâte de les démouler

    Posté par venezia le 29 octobre 2010 à 21:20
  • Merci beucoup, Isy, de nous faire partager ton expérience et ta recette. Tu réponds à certaines de mes interrogations sur le pourcentage de surgraissage.
    Chaque fois que je fais mes courses à la Biocoop, je regarde toujours les laits et crèmes végétaux et tous me font envie dans un savon ! Eh bien , ta formule est très inspirante à ce sujet !
    Tes savons sont très beaux et je trouve aussi que l'idée de la ficelle recyclée est excellente !
    Le parfum doit être divin : cela nous donne une envie de lointain non dénuée de charme, et qui nous emporte sur des rivages ensoleillés : si réconfortant en cette journée pluvieuse !
    Ce savon va être sur ma liste à faire !

    Posté par Kat le 30 octobre 2010 à 08:38
  • Excellente cette formule Coco cacao monoi, on peut juste dire que la vahinée sommeillante va se réveiller avec ce prince charmant
    j'aime bien aussi l'idée d'obtenir un savon bien blanc sans gras de bêbêtes
    Il existe aussi le hei poa solaire à l'urucum
    Je vais vite tester ta formule, j'ai tout et j'aime tout
    merci Isy

    Posté par mlk le 30 octobre 2010 à 10:47
  • Merci à vous toutes. Ravie que mes essaies vous intéressent.
    @Catherine : Moi aussi, je n'ai jamais rencontré de monoi commercialisé qui sente bon et qui n'ai pas de fragrance.
    @Lolitarose : Oui, c'est vrai qu'accrocher au sapin ce serait sympa. Tu as eu la même idée que Léo. A l'origine, elle voulait en faire sous forme de boule pour Noël.
    @Léo : Merci d'avoir jouer le cobaye!!! C'est en discutant avec toi, que j'ai eu l'idée d'essayer ce truc dément d'oeuf Kinder!Super que tu es trouvée de la crème de riz!!!
    @Chabou et Catherine : En ce qui concerne la conservation de ces savons à fort surgraissage, d'apres ce que j'ai pu lire, il n'y aurait pas de problème car ce sont des hv/beurres qui sont stables et ont une "espérance de vie" longue.
    @Venezia : Alors????? Dis moi, l'as tu démoulé?Avec toutes les bonnes choses que tu y as mis, il ne peut etre que super!
    @Kat : Pendant un moment, j'ai essayé de mettre le contenu de mon frigo dans mes savons lol. Maintenant, je suis au deuxième phase de la "maladie", je recycle tout les contenants pour en faire des moules.
    Le dernier en date : des boites de nourritures pour chat. On rit pas s'vous plait!!! lol

    Je vous mets un lien, j'espère que cela va marcher!
    http://www.flickr.com/photos/53961838@N05/5110292777/

    Posté par Isy le 30 octobre 2010 à 22:14
  • Oh Isy ! C'est super ! Quelle bonne idée !

    Posté par Kat le 31 octobre 2010 à 07:42
  • Super tes savons tête de chat !

    Posté par Catherine le 31 octobre 2010 à 07:46
  • Merci les filles.
    Une fois huilées légèrement, ces petites boites munies d'un couvercle transparent se démoulent sans problème.
    Jusqu'à présent, je les utilisais comme contenants pour mes démaquillants solides. Et puis, un jour, j'ai voulu savoir si elles résistaient à la soude.Ré-utilisable sans problème.
    Voici, le produit d'origine :
    http://www.ciao.fr/sr/q-friandises+whiskas

    Posté par Isy le 31 octobre 2010 à 09:17
  • J'ai démoulé… (un peu trop tôt, deux sur quatre ont attaché un peu malgré un passage prolongé au congelo…) et ils sentent vraiment le monoi, ce qui est un enchantement pour moi. Ils moussent beaucoup.

    Leur couleur, pour l'instant, est crème. Mille mercis Isy, tu as vraiment fait une heureuse!

    PS je n'ai hélàs pas de chat mais ces pots sont vraiment craquants…

    Posté par venezia le 31 octobre 2010 à 22:03
  • Il faut vraiment que j'essaie ces savons au monoï, je ne pensais pas que l'odeur pouvait rester.... ça devrait plaire comme cadeau pour un Noël sous les tropics. Merci Isy.

    Posté par Catherine le 31 octobre 2010 à 23:23
  • Moi aussi j'adore le monoï et c'est mon parfum d'été.
    J'utilise celui-ci que je trouve dans mon épicerie bio :
    http://www.provence-argile.com/PBSCProduct.asp?ItmID=287772
    et qui a l'air plus clean que le Hei Poa, même s'il contient lui aussi du parfum.
    Je vais bientôt tester.
    Et toutes ces idées ici... c'est très chouette !

    Posté par Lyjazz le 01 novembre 2010 à 13:41
  • @Venezia : Tous en choeur, une photo Venezia, une photo!!!!!
    Ravie qu'ils te plaisent. Au bout de combien de temps les as tu démoulé ?
    @Catherine : je confirme l'odeur reste quand on dose à 30%.
    @Lyjazz : Merci pour le lien. Je ne connaissais pas ce monoï.

    Posté par Isy le 01 novembre 2010 à 14:05
  • @Isy,

    je ne sais absolument pas poster une photo dans les commentaires!

    @Lyjazz,

    Honnètement, la formule du hei poa au tiare n'est pas trop calamiteuse: huile de coco+ vit E+ extrait de fleur de tiare+fragrance (les molécules à la fin de la formule sont celles du parfum. On doit les indiquer car elles font partie des potentiellement allergisantes). je ne suis pas fan des fragrances dans les savons, j'en utilise juste une (coconut-lime, je suis accro au coco) de temps en temps pour la refonte, et encore c'est une compo naturelle, mais là, vraiment, je craque.

    Ça m'interesse aussi beaucoup ton tiare: dis nous si tu essaies… et si ça tient!

    Posté par venezia le 01 novembre 2010 à 17:34
  • Décidément, le monoï frappe dur!
    Alléchée par la recette d'Isy, je viens de faire un lait- crème aux esters de sucre de Copaiba avec 5% de mon si précieux monoï macéré maison à Tahiti.

    Je l'économise beaucoup mais j'ai deux filles à rencontrer demain et elles le valent bien!

    Isy, ton moule chat est mignon comme tout. Tu es la reine du recyclage réussi.
    Tu vois que tes savons attirent bien du monde, j'aurais regretté que tu les gardes pour toi

    Posté par michele le 01 novembre 2010 à 19:19
  • Michèle, j'imagine la texture et surtout l'odeur de ce lait-crème. Un délice!!!
    Merci à toi, de m'avoir poussée à passer le pas. Sans toi, je n'aurais pas osé.

    Posté par Isy le 01 novembre 2010 à 20:14
  • Hum... ce savon est alléchant. Si l'odeur du monoï tient comme cela, c'est très tentant ! Mais encore faudrait-il que je trouve un bon monoï !

    Posté par Nansou le 02 novembre 2010 à 20:23
  • 'espère que ça va marcher pour la photo es savons!
    http://www.flickr.com/photos/55418462@N07/5140200947/

    Posté par venezia le 02 novembre 2010 à 21:05
  • @Venezia : Super!!! Un grand merci pour les photos. Tes moules sont mimis comme tout et originaux.
    @Nansou : c'est officiel : la chasse au monoï est ouverte!!!

    Posté par Isy le 02 novembre 2010 à 21:54
  • J'aime bien le premier en spirales. Est-ce un moule de récup Venezia?

    Posté par michele le 03 novembre 2010 à 11:38
  • Non, c'est le fameux moule de Bilby qui a pris hélàs une grosse claque avec la chaleur dans la machine à laver la vaisselle. Marina, très gentiment m'a proposer un avoir ou un autre moule car hélàs, c'était le dernier. Les deux étaient sur une meme plaque (il y a quatre alvéoles).

    je pensais verser du m and p dans les damiers et la spirale et compléter avec du cp, je vais tenter de découper le moule pour sauver ce qui n'est pas trop de traviole

    Posté par venezia le 03 novembre 2010 à 11:42
  • @Isy

    Géniale ta formule, cela m'épate et j'ai fait ma version
    Je te remercie vraiment, car en terme de couleurs j'ai ... enfin je crois obtenu ce que je voulais, idem pour le parfum qui est très présent
    Le prochain sera avec tes 30% de monoi
    merci tout plein

    Posté par mlk le 05 novembre 2010 à 11:12
  • @Mlk : super, je suis ravie que tu ais pu obtenir ce que tu voulais.Peux tu me dire stp la formule que tu as choisi ?

    Posté par Isy le 15 novembre 2010 à 23:19
  • Keuwouha ?

    "Quoi ?", en français. Oui, sous le coup de l'émotion, j'ai l'accent qui déraille dans les faubourgs !

    Quoi ?, reprends-je, un savon qui garde son parfum après saponification ?

    Ni une, ni deux, je m'en vais recycler mon monoï (fragrancé) de chez AZ dont je ne savais que faire.

    Cependant, toute émotion ravalée, comme je suis un adepte du ITMHP, je cuis mes savons dans leur moule à four moyen.

    Or, tu dis les utiliser dès le lendemain.

    Donc :

    - Cuire ce batch au four moyen serait inutile, voire destructeur du parfum ?

    - Le surgraissage important épargne-t-il au savonnier la cure ?

    Si "oui" et "oui", alors "cool" !

    Posté par totopetitpas le 20 novembre 2010 à 21:51
  • @Isy
    J'ai fait 80 coco et 20 cacao et tout se joue en termes de couleurs sur mon choix d'huiles colored home, à 20%, c'est un vrai bonheur
    pour moi qui aime les macérations
    et j'aime beaucoup, car on peut faire plein de choses , ou rester simple
    Merci Isy

    Posté par mlk le 20 novembre 2010 à 23:52
  • Où est HEI POA ?

    Je craque pour ta recette et j'ai déjà tout préparé pour fabriquer ce savon. Ne me manque que le monoï. Zut !

    Avez-vous trouvé la marque Hei Poa en magasin à Paris ? Moi pas.

    Vite, il me faut de l'exotisme, ici novembre est triste et froid !

    Posté par totopetitpas le 24 novembre 2010 à 14:11
  • @ Mlk, merci. N'hésites pas à mettre une photo si tu veux.

    @ Totopetitpas,
    Désolée mais je suis incapable de te dire comment va se comporter le savon avec la méthode ITMHP (car jamais essayé). Et dans mon esprit, le surgraissage et la cure sont deux choses différentes. Dans mon exemple, mon savon était dur comme un caillou et je ne pensais pas que la cure lui ferait perdre plus d'eau. Mais c'est vrai, qu'en théorie, j'aurais du attendre 4 semaines mini avant de le tester.
    Pour le monoi Hei Poa, on le trouve principalement en pharmacie, parapharmacie (Leclerc en commercialisait cet été) et magasin bio (J'en ai trouvé à la Vie Claire).J'habite dans un "trou" et j'ai réussi à en avoir donc si tu habites Paris tu dois pouvoir sans problème en trouver. Je croise les doigts pour toi. Bonne chasse!!!
    Sinon tu as d'autres monois qui sont pas mal. J'ai testé notamment, le Monoi Tiki :
    http://www.boutique-monoi-tahiti.com/produit-monoi-tiki-tahiti-120ml-parfum-fleur-de-tiare-27-59.html

    Posté par Isy le 24 novembre 2010 à 15:00
  • Argh et nididiou !

    Bonsoir toutes et tous, ou bonjour ou bonne nuit selon votre fuseau horaire. J'ai cru comprendre en effet que certain(e)s de nos ami(e)s sont loin du vieux continent où novembre ressemble à un Frimaire de Nèfle républicain. On a du bol, demain, le 25, c'est la saint "Cochon", d'où le temps éponyme !
    Ceux et celles qui lisent avec bonheur Germaine de Staël me suivront. A bon entendeur...

    Mais trève de Lettres, passons aux chiffres.

    Pour m'enivrer (encore ?) de senteurs exotiques à notre métropole déjà hivernale, j'ai réalisé le savon monoï d'ISY, mais en le modifiant :

    - 30 % végétaline qui fait des frites légères (mes vergetures - de mec - n'ont qu'à bien se tenir !) ;
    - 50 % monoï Hei Poa au lieu de 30 % pour avoir encore plus de parfum (à moi le Paradis sous la douche !, me dis-je) ;
    - 20 % BV sal au lieu de BV cacao dont je ne SUPPORTE PAS l'odeur quand il est cacaoté-marron (j'ai celui d'AZ dont je ne sais que faire à part une mauvaise blague, mais sal et cacao semblent proches quant à la composition, n'était le précieux acide palmitique dont ce dernier semble plus doté) ;
    - crème de riz Bjorg pour moitié du liquide de dissolution du NaOH ;
    - surgraissage à 20 %.

    J'ai donc respecté, je crois, la structure que tu donnes, Isy.

    Seulement, voilà :

    Nididiou ! (C'est ma façon de jurer, je suis très sage !)

    - La solution de soude est devenue assez épaisse et colorée (Sucre cuit par la chaleur ? La crème de riz contient 18% de glucides et 14% de lipides) ;
    - La trace a été FULGURANTE, j'ai obtenu immédiatement une masse très épaisse et grumeleuse, comme une compote de pommes trop cuite (même couleur, en plus, diantre !) ;
    - J'ai touillé délicatement à la spatule et le mélange s'est détendu jusqu'à devenir presque (seulement presque) homogène, comme si certains morceaux avaient déjà commencé à prendre, comme un plâtre ultra rapide, mais sans grains blancs : il n'y a donc pas de soude "libre". C'est déjà ça.
    J'ai alors coulé, enfin... fait tomber des tas dans mes moules.

    J'attends de voir si mes beaux savons beiges (j'adôôôre le beige, non, là je déconne !) auront gardé leur parfum demain. Pour l'instant, l'odeur est étrange, pas désagrable mais très différente du parfum paradisiaque du monoï Hei Poa Fleur de Tiaré dans son flacon.

    - Au mélange, la T° des huiles était de 75 °, celle de la solution de NAOH, 80 °.
    Cela influe-t-il sur la rapidité de la trace ?
    Je me suis demandé si je ne devrais pas attendre que les deux "phases" reviennent tranquillement vers les 45 ° avant de saponifier.
    Et puis j'ai foncé bille en tête, impatient que j'étais de voir se former cette belle "crème anglaise" lisse et brillante qui signe la bonnesaponification.
    Vous savez, comme quand on réussit un "Beurre nantais" : émulsion parachevée du vin blanc et du beurre de baratte (salé, bien sûr) dont on nappe une aile de raie pochée aux câpres. Hmmm. (Recette à venir.)

    -Aurais-je dù introduire la crème de riz à la trace, qui, ainsi, serait venue moins vite ?

    J'espère que je n'ai pas gâché ce savon si prometteur de douceur et de senteurs. (Rime en "eur" !)

    D'autant que j'étais content de n'avoir jusqu'ici jamais raté un savon, même avec des formules euh... originales ! (Là, c'est ma fierté qui parle, mais je la range vite dans ma poche...)

    Cette mésaventure vous est-elle déjà arrivé ?

    Ouin ! Mon bon monoï ! S'il est foutu, je ne m'en remettrai pas.

    Jusqu'à ce que je ré-essaie !
    Avec vos conseils éclairés, bien sûr.

    Je pleurniche en humant mes doigts imprégnés de la délicate fragrance, tout comme mon clavier. J'ai maintenant un Mac-Monoï !
    C'est nouveau et c'est tendance.

    Posté par totopetitpas le 24 novembre 2010 à 22:44
  • Le mac-Monoï, ça c'est un scoop !
    Je ne m'y connais pas encore assez en savonnerie mais je vais coller mon grain de sel :
    je dirais que qu'il vaudrait mieux faire le mélange liquide de soude/gras à 40-45° et aussi que la crème de riz peut se mettre plutôt à la trace. Mais peut-être peut-on la mettre avec les huiles si 14% de lipides, c'est assez...mais ça je ne sais pas.
    Comme je ne suis pas spécialiste des réactions chimiques, je te réponds juste au feeling avec ce que je sais. Eventuellement lorsque les spécialistes auront répondu, cela m'aura fait un bon exercice !!!

    Posté par Kat le 25 novembre 2010 à 10:43
  • Bonjour Totopetipas, sans être une spécialiste de la saponification 80 et 75° me semble très "hot" surtout avec de la crème de riz, mais j'attends les résultats de l'évolution de ton savon avec impatience avant de ma lancer dans mon savon au monoï (5 litres qui attendent mon bon vouloir) et que je ne voudrais pas gâcher, je confirme l'adresse qu'Isy a donné "la boutique du monoï" leur Monoï est un véritable enchantement

    Posté par Alyana le 25 novembre 2010 à 13:15
  • Topopetitpas, alors as tu démoulé ton savon ? Comment est il ? Vu la composition il ne peut qu'embaumer le monoi. Tu sais, la trace arrive rapidement dans des savons composé de 80%coco 20%cacao.Pour les températures, j'avoue que je n'utilise pas de thermomètre. Pour la soude, j'utilise depuis peu la méthode que Michèle a décrite dans son super livre à savoir diluer la soude dans des glacons d'eau +eau. La présence de glacons marche à merveille, la température chute à une vitesse vertigineuse!!! Pour les hv et beurres, si au contact de ma main c'est tiède, c'est bon.... Ce n'est pas précis certes, mais ca marche. Selon mon humeur, j'introduis la crème de riz dans les hv chaudes ou à la trace. J'ai déja tenté de la congeler et de m'en servir comme liquide de dissolution partielle ou totale et c'est moins pratique car on obtient facilement une crème épaisse, mais cela marche aussi.

    Posté par Isy le 27 novembre 2010 à 17:51
  • Topopetitpas, le fait que tu ais mis du beurre de Sal ou lieu du cacao ne modifiera pas la trace, elle arrivera toujours aussi vite.

    Posté par Isy le 27 novembre 2010 à 17:55
  • @Kat,
    @Alyana,
    @Isy,

    Ils ne sont pas beaux mes savons, tout rugueux et grumeleux mais c'est bien du savon.
    Le parfum du monoï est bien présent mais la couleur est devenue marron foncé.
    Il moussent bien et sont particulièrement crémeux.
    En revanche, ils ont encore sacrément basiques, beaucoup trop. Je les mets donc à la cure et pense les intégrer en inclusions dans d'autres savons, ils ont vraiment trop moches !

    La prochaine fois, avec de telles porportions d'huile de coco, je saponifierai à plus basse température

    Posté par totopetitpas le 27 novembre 2010 à 23:08
  • Totopetitpas, c'est énorme 75°.
    Saponifies-tu toujours à des températures aussi élevées?
    On préconise généralement peu d'écarts de températures entre la soude et les huiles (même si certains utilisent une soude froide sans souci).

    La saponification se fait généralement entre 38 et 42° chez Susan Miller Cavitch mais certains savonniers professionnels dont Codina font environ 50°.

    Evidemment on relativise si l'on a de la cire d'abeille dans la formule par exemple.
    Mais 75/80° signent une impatience folle

    Tu as dû brûler ta crème de riz.

    Posté par michele le 28 novembre 2010 à 22:01
  • Michèle,

    Là, je me suis vraiment laissé emporter par l'impatience. Mais d'ordinaire, la T° de mes saponifications est facilement de 50° voire plus.
    Ca m'apprendra !
    J'ai fait une crème brûlée... de riz !

    Avec ces indications de T°, je vais refaire un batch coco, monoï et karité, cette fois, ou même kukui.

    Le kukui est dans ma ligne de mire depuis quelque temps, je l'utilise beaucoup.
    Comme il est fragile, en l'ajoutant au beurre fondu et en saponifiant à basse T° avec un supplément de vit. E, il sera moins exposé à l'oxydation.

    Me gourres-je ?

    Posté par totopetitpas le 29 novembre 2010 à 00:28
  • J'aurais une petite question sur le savon au Monoï, peut on employer uniquement de l'huile de monoï (80% et 20% beurre de cacao)? Merci

    Posté par Alyana le 29 novembre 2010 à 18:46
  • @ Alyana,

    Je pense qu'on peut, si ton monoï est bien uniquement de l'huile de coco infusée ou parfumée au tiaré ou autre fleur. Ceci pour prendre en compte l'HV coco dans ton calcul de soude, bien sûr.

    Avec mes 50% monoï, le parfum est très présent, j'imagine avec 80% !

    Peut-être serait-ce même trop. Fais peut-être un essai sur un petit batch.

    Posté par totopetitpas le 29 novembre 2010 à 19:40
  • @Totopetitpas : Désolée d'apprendre pour ton savon. Pour l'hv de Kokui, je ne l'ai jamais essayé en savonnerie mais si elle est fragile je serais tenté de la mettre à la trace. Qu'en penses tu ?
    @ Alyana : un savon à 80% de monoi ?Pourquoi pas.

    Posté par Isy le 29 novembre 2010 à 21:37
  • Ah ! Le kukui !

    @ ISY :

    Je fais souvent une formue de savon avec :

    - coco 30%,
    - karité 40%,
    - autre huile 30%.

    Je crains d'incorporer une si grande quantité de Kukui à la trace. Je préfère la charger en vit. E et l'ajouter hors du feu aux beurres fondus.

    En ce moment, j'expérimente cette structure "3 huiles" avec toujours coco et karité dans ces proportions. La troisième apportant à chaque fois son "plus" : argan, avocat, abricot (j'adore !), kukui, ricin (j'ose les 30% !), olive ou son de riz (archi top !).

    Je crois que mon savon monoï n'est pas gâché, je le laisse en "cure prolongée de désintox à la soude" pour soit le refondre, soit l'ajouter en inclusion à un autre batch, car il est vraiment inesthétique.

    Mais la beauté, hein, c'est affaire de goût !

    Posté par totopetitpas le 29 novembre 2010 à 22:53
  • bravo et félicitations Isy , très jolis tes savons , et une superbe idée mais ça me fera mal au coeur de faire avec du monoi car c'est introuvable ici , mais j'essaieari d'essayer le plutôt possible !
    bisouuuuuus

    Posté par sonya le 07 juin 2011 à 21:28

Commenter l'article