Savon peaux sensibles au lait de jument bio

Savonnerie

Par atelierdemichele

              Mlk m'a offert un gros paquet de lait de jument en poudre bio que j'ai utilisé pour la première fois dans ce savon délicat. Il est destiné à une personne à peau sensible, allergique à la lavande qui vit dans un pays du golfe chaud et humide.

Pas trop de surgraissage possible donc et de la mousse sinon ce n'est pas drôle!

 

             Elle aime que les savons moussent bien malgré sa peau sensible.

Elle a testé certains de mes savons pourtant dosés à 30% d'huile de coco sans aucune gêne mais ce n'est peut-être pas raisonnable au long cours. Le kilo fabriqué pour elle (car elle ne peut plus s'en passer...) doit voyager et ne pas rancir.

* Pour assurer une bonne conservation, j'ai simplement:

- utilisé de l'eau déminéralisée
- baissé mon surgraissage habituel à 5%
ajouté de la vitamine E comme anti-oxydant malgré la réticence de certains savonniers qui pensent que c'est inutile.

* Pour assurer le respect de la peau, j'ai simplement :

- diminué le % d'huile de coco à 25
- saponifié de l'huile d'olive et de l'huile de colza toutes deux riches en acide oléique, du beurre de karité riche en insaponifiables qui augmentent de fait le surgraissage estimé
- évité tout parfum ou huile essentielle
- mis un peu de lait de jument, meilleure alternative au lait d'ânesse
- recommandé un séchage d'un minimum de 5/6 semaines pour espérer voir diminuer un peu (si peu) l'alcalinité.

 

DSC06215

 

              Un savon au visuel doux et champêtre devrait plaire à une peau sensible.
Alors j'ai posé au fond de mon moule un superbe décor acheté chez Dans ma nature, sous forme de feuille de silicone motif fleurs.

Elle fait de si jolis savons que tout mon boys band m'a félicitée (il ne faut pas leur dire que je n'y suis pas pour grand chose, la feuille fait toute la job pour moi ^_^).

Savon pour le visage au lait de jument

 

DSC06216

 

Formule du savon peaux sensibles au lait de jument bio

30% huile d'olive (mélange d'huiles raffinées et d'huiles vierges)
25% huile de coco indienne (merci Mlk)
25% huile de palme bio
10% beurre de karité du Bénin
10% huile de colza vierge bio

Eau déminéralisée et soude pour un surgras de 5%
Lait de jument bio en poudre (merci Mlk) : 1 cuill à entremets pour 1.2kg d'huiles
5 capsules de vitamine E pour 1.2kg d'huiles

 

               Quand je trouve de l'huile d'olive raffinée en France, je saute dessus. C'est assez rare et l'on trouve plutôt des mélanges d'huiles d'olives raffinées et d'huiles vierges.

Un savon à l'huile d'olive raffinée est d'emblée plus joli, plus lisse, plus brillant.
Il présente en outre des qualités moussantes et crémeuses plus nettes. On sent qu'il est plus nettoyant tout en gardant cette douceur caractéristique des savons oléiques.

Le mélange huile d'olive raffinée et huile de palme bio est magnifique dans le savon. Il faut tester ça pour le croire.
Et quand en plus, il contient du lait de jument, on capote ^_^

 

DSC06217

DSC06218

 

 

            J'ai découpé la feuille de silicone aux dimensions de mon moule rectangulaire en acrylique. Elle se ventouse très bien dans le fond, on coule la pâte à savon par dessus, elle se décolle parfaitement une fois le pain dur démoulé.

Je passe souvent mon moule au congélateur au bout de 48h par sécurité, ce qui occasionne les gouttelettes de condensation que l'on peut voir dans les fleurs sur certains savons fraîchement coupés.
J'ai pu prendre des photos en courant à même le carton chemisé de papier cuisson car elle s'en va, elle part, elle s'envole...

Pffiou, heureusement que j'adore faire du savon!

 


Autour du chaudron

    Mmmh il doit être bien doux ce savon !
    C'est vrai que la feuille silicone habille joliment les savons. J'en ai pris 2 chez Dans Ma Nature et j'en suis absolument ravie.

    Posté par Elisabeth le 26 juillet 2014 à 08:27
  • de l'eau déminéralisé quelle différence ça fait avec une autre eau ? l'huile raffinée tu l’achètes où ? il me plait bien ton savon en plus j'ai tout et il va falloir que j'en refasse il m'en manque ^_^

    Posté par violette le 26 juillet 2014 à 08:44
  • Michèle, moi je capote déjà juste à la vue de ce savon.... quelle belle couleur, ce décor est très joli je trouve.

    Je crois que j'ai vu du lait de jument en poudre dans mon magasin bio, je vais essayer ta recette pour fabriquer un savon destiné à une dame d'un certain âge qui est déjà ravie de se laver le visage avec n'importe lequel de mes savons, même si je lui dis qu'ils ne sont pas toujours adaptés pour cet usage ; elle devrait apprécier.

    Qu'appelle-tu huile d'olive "raffinée" ? une huile que l'on trouve au plus bas prix sur les étagères de grande surface ?

    Posté par Catherine le 26 juillet 2014 à 08:57
  • La formule de ce savon me fait "capoter" : tout ce que j'aime ! Et en plus il est beau, fin, racé et d'une jolie couleur. On y retrouve ta belle "patte" savonnière

    La feuille siliconée ne m'a jamais tentée, mais là j'avoue que c'est une réussite et, du coup....

    Puisque j'ai tout, je m'y colle cette après-midi, mais j'y ajouterai une petite synergie

    Michèle, le lait de jument est-il incorporé à la trace ? On peut donc en mettre peu et profiter des bienfaits ?

    Merci beaucoup Michèle pour toutes ces belles recettes.

    Posté par gingembre le 26 juillet 2014 à 09:14
  • J'adore ces fleurettes champêtres si discrètes, très chic, tout à fait ton style.

    Michèle, je traque moi aussi l'huile d'olive raffinée! Si j'en trouve, je te dis mais je ne sais même pas si c'est possible en France. Je vais regarder la législation, peut être n'est-ce pas autorisé?

    L'huile d'arachide raffinée dans les savons apporte elle aussi un vrai plus, et donne une pâte bien claire si on choisit les bonnes associations.

    J'ai toujours fait mes savons à l'eau déminéralisée, même quand je prépare des infusions de plantes pour dissoudre la soude. On en trouve très peu cher en bidons de cinq litres (ben oui, faut bien ça, avec tous ces essais!). Quant à la vitamine E, j'en fais également une grande consommation, + extrait CO2 de romarin, style ceinture+ bretelles…

    Posté par venezia le 26 juillet 2014 à 09:41
  • Je me joins à ton boys band pour les félicitations !! La déco champêtre est magnifique - les juments en brouteraient

    Posté par Pescalune le 26 juillet 2014 à 09:42
  • Bonjour Michèle,

    Cela fait un moment que je ne suis pas venu vous lire.

    Ton savon est simple comme j'aime.

    Juste par curiosité tu utilises un calculateur ou pas?

    Je demande car quand je lis d'autres recettes sur d'autres blog, la majorité des personnes indiquent les qualités du savon selon soap calc.

    Au faites, j'ai pu te voir dans une vidéo sur facebook (je ne sais plus qui l'a publié). J'ai enfin pu voir le visage de notre chère Michèle.

    Passe une bonne journée

    Gros bisous

    Posté par Manzelle971 le 26 juillet 2014 à 09:56
  • Même pour le savon , tu restes dans le soin.
    il porte bien ta signature , simple et beau , rien d'ostentatoire et
    pourtant si raffiné !
    Oui, raffiné , comme l'huile d'olive que tu as utilisée et qui nous questionne .
    On nous a tellement vanté les mérites de l'huile d'olive vierge et de 1ère
    pression à froid , qu'il va être difficile d'en trouver !
    A chaque recette , tu arrives à nous surprendre avec une information
    que nous ignorions...
    Ce petit supplément d'âme , cet indéfinissable charme ...

    Posté par patsch le 26 juillet 2014 à 09:57
  • - patsch,
    Je fredonne souvent cette chanson de F. Gall qui parle si bien d'Ella l'une de mes chanteuses de jazz favorites.Tu me vois ravie de t'apporter encore quelque chose car j'ai l'impression de radoter parfois.

    Tu vois j'étais certaine d'avoir déjà parlé de l'huile d'olive raffinée et il m'a fallu fouiller pour retrouver où. Donc tant mieux si c'était passé inaperçu.

    Oui l'huile d'olive vierge pressée à froid, bio et tout est excellente et à privilégier dans nos assiettes. En savonnerie, elle apporte tous ces nutriments, cires, pigments... et insaponifiables qui peuvent être délétères pour la qualité propre du savon.
    Un peu comme le karité.

    Il faut vraiment faire la même recette sans aucun ajouts pour se rendre compte de cela.
    Et encore je n'ai toujours utilisé qu'un mélange d'huiles raffinées et vierges; Jamais de la pomace pure qui serait une huile totalement raffinée que je n'ai jamais vue ici.

    Loulou et Chabou en ont l'expérience, elles viendront certainement en parler pour comparer.

    - Manzelle971,

    J'utilise presque exclusivement le calculateur The sage mais jamais pour écrire la formule, juste pour connaitre les taux d'eau et soude.

    Si tu regardes attentivement mes formules, je n'invente pas grand chose et je décline toujours un genre de formule générale comme ci :

    25 à 31% coco, noyau de palme, babassu... purs ou en mélanges
    25 à 30% huile de palme, karité, cacao, autres gras durs animaux ou végétaux purs ou en mélanges
    Huiles liquides dont olive...qsp 100%

    Avec ça je ne vois pas comment on ne serait pas dans les clous pour obtenir un savon dur, qui lave bien et qui est doux.
    Je me fous personnellement de savoir l'incidence du surgraissage, de tel ou tel ajout et je ne pratique plus du tout le surgras à la trace.

    Il faudrait que certaines de nos lectrices qui utilisent les calculateurs pour ajuster la formule t'en parlent parce que je n'arrive pas à comprendre l'intérêt même théorique.

    Je ne serais donc pas d'une bonne aide surtout que je milite activement pour que fabriquer du savon reste un acte de liberté qui s'affranchisse des diktats du calculateur ^_^.

    S'ils existent et sont utilisés ainsi, je présume tout de même que ça a un avantage.

    - Pescalune,

    Quel compliment! Cette feuille de silicone est vraiment géniale car facile d'emploi.

    Bien plus que les feuilles rigides que j'avais détournées du scrapbooking et dont je parlais à propos de l'un de mes savons des restes:
    http://www.potions-et-chaudron.com/archives/2010/11/05/19460909.html

    - Venezia,

    Je viens de me farcir et le marché, et le supermarché boostée au réveil par mon plus jeune fils qui m'a laissé un très gentil mot me disant de le réveiller pour m'accompagner (!!) . Oh joie, bonheur!

    J'ai pris 4 bouteilles d'huiles pour mes copines savonnières (si vous habitez par chez moi, n'y allez pas, y en a plus!).

    Donc ne cherche pas

    Il y a 50% de chacune de ces huiles et il s'agit peut-être en effet d'une question de législation.

    - Gingembre,

    C'est assurément une formule douce même visuellement.
    Tu nous diras ce que tu auras fabriqué?

    Quand je pèse l'eau de dilution de la soude, j'en verse un peu dans un bol à part pour diluer la ou les poudres (argiles, laits...).
    Je fais à peine tiédir cette eau avant d'y verser les poudres. Elles se diluent mieux et même les argiles font moins de grumeaux.

    Le tout a largement le temps de refroidir avant que je ne les verse à la trace non sans les avoir re-touillés au préalable.

    Pour le lait c'est bien plus facile quand il est en poudre c'est certain.

    - Catherine,

    Le mélange d'huiles raffinées se trouvait au bas des étagères en effet mais il faut lire l'étiquette pour en être certaine.
    Ici c'est rarissime, souvent les huiles les moins chères sont quand même vierges.

    Donc je lis toujours ce qui est noté et quand j'en trouve comme cette fois, je prends tout

    Une seconde, je vais chercher une des bouteilles.
    Alors...
    "Marque Béréli, Huile d'olive composée d'huiles d'olive raffinées et d'huiles d'olive vierges.
    Huile contenant exclusivement des huiles d'olive ayant subi un traitement de raffinage et des huiles obtenues directement des olives.
    Ingrédients : huiles d'olive vierge extra 50%, huile d'olive raffinée 50%."


    - Violette,

    L'eau véhiculée via les tuyauteries apporte son lot de minéraux qui accélèrent le rancissement des huiles de nos savons. Les minéraux sont des boosteurs de réactions chimiques dont les réactions d'oxydation.

    Certaines eaux minérales peuvent aussi provoquer le rancissement. Seule l'eau déminéralisée n'en contient pas.
    L'eau distillée aussi, en plus elle est stérile quand tu ouvres la bouteille.

    Les personnes qui ont souvent des savons qui rancissent devraient utiliser une autre eau pour voir. Chez moi ça a tout changé et je ne fais plus de savons quand il n'y a plus d'eau déminéralisée (je vole même celle de ma femme de ménage pour le fer à repasser ^_^)

    - Elisabeth,

    Tu me fais avouer publiquement que j'ai pris une autre feuille en silicone en même temps
    Ma préférée est celle-ci avec les fleurs.

    Je viens de fouiller chez toi, le voici :

    http://lespetitesdouceursdelisabeth.blogspot.fr/2014/05/un-panier-dagrumes-pour-un-baby.html

    Posté par michele le 26 juillet 2014 à 12:10
  • Un lien vers le blog de Soapqueen que j'apprécie beaucoup.
    Elle explique dans les commentaires que les minéraux accélèrent le rancissement :

    http://www.soapqueen.com/bath-and-body-tutorials/cold-process-soap/testing-1-2-3/

    "Fantastic Question!
    And yes, there is a difference. The always rule of thumb with CP is to always, always, always use distilled water.

    The reason for this is simple: heavy metals from old piping systems or naturally occurring small amounts of minerals.
    Old metals and minerals can cause the oils in your soap to go rancid (basically, aggressive oxidation) and get DOS or Dreaded Orange Spots.
    ...
    So invest that $.99 per gallon to ensure your soaps have the longest shelf life possible."

    Posté par michele le 26 juillet 2014 à 12:14
  • Je traduis :

    "Excellente question!
    Et oui, il y a une différence. La règle numéro 1 en saponification à froid est de toujours, toujours, toujours utiliser de l'eau distillée.

    Pour la simple raison que les métaux lourds des vieilles canalisations ou naturellement présents en faible quantité peuvent faire rancir les huiles présentes dans votre savon (ce sont des oxydants agressifs) et provoquer de redoutables points oranges (DOS)
    ...
    Donc investissez dans x dollars pour assurer une durée de vie la plus longue possible à vos savons.

    Posté par michele le 26 juillet 2014 à 12:22
  • Michele, des savons magnifiques ! Bravo !

    Très beau décor. J'admire ta capacité à faire des savons rustiques d'une beauté à couper le souffle. La texture de tes savons est très belle ! Des savons qui ont beaucoup de classe. On voit que tu maîtrises l'art de la savonnerie.

    Oui, tu as bien raison de faire des stocks d'huile d'olive raffinée pour faire des savons.

    Bravo aussi pour avoir tenu compte dans ta formulation du climat.

    Oui, un savon qui mousse peu ce n'est pas drôle.

    Posté par Colchique le 26 juillet 2014 à 14:48
  • Tout me plaît dans ton savon , la formule, le visuel je adore! C'est bizarre : j ai tout à coup besoin de faire des courses😊, chose déconseillée le samédi après midi ! Mais bon que ne ferait on pas pour des savons.

    Et ces petites fleurs adorables et délicatesi :que de tentations
    .
    Je vois très bien à qui je destiné ce savon si doux😊

    Merci Michele et très bon week en. 😀

    Posté par Sylvie le 26 juillet 2014 à 14:58
  • Il est superbe le savon !
    Je me demandais le rendu des feuille de chez dans ma nature c'est super joli !!

    Posté par pampl3mousse le 26 juillet 2014 à 16:24
  • Si je pouvais t'offrir la lune je le ferais car tu sais si bien retourner la lumière et la faire partager à tous.
    Comme toujours tes savons ont une grande finesse et délicatesse…On reconnait ta musicalité.
    J'en veux de cette huile…Peux tu mettre une photo au cas où il y en aurait dans mon quartier?
    très malin ces feuilles et le visuel superbe, cela devrait beaucoup plaire à Miss Ed.
    C'est vrai que les insaponifiables rendent souvent les savons peu esthétiques…C'est le cas d'un de mes derniers savons, surtout sur la partie restée à l'air libre.
    Depuis que j'utilise de l'eau déminéralisée, je n'ai quasi plus de cendre de soude…Mais je n'ai pas eu de rancissement à l'époque sans?
    Mais attend, je crois bien que tu m'en avais donné mais de la grignon, je crois…Un bon gros flacon bien ventru…Et si raffiné= pas oxydé
    Je capote avec toi, très joli et simple somme toute, mais avec la touche d'élégance qui te caractérise. et ces couleurs soft apaisantes et confortables.

    Posté par mlk le 26 juillet 2014 à 16:45
  • En planchant sur internet, je n'ai pas trouvé d'interdiction particulière. En revanche ces chiffres: 99,08% des huiles d'olive consommées en France sont vierges ou extra vierges, contre 20% seulement en Espagne (et 37% au Portugal) ! Les habitudes de consommation alimentaires… et sans doute le fait qu'on a consommé de l'huile d'olive en Espagne ou au Portugal bien avant qu'on ne le fasse de façon courante en France. Et à une époque où ces deux pays étaient pauvres et où on attachait moins d'importance à la qualité des produits.
    Ceci explique probablement pourquoi on trouve des huiles d'olive raffinées facilement en Espagne (et à vérifier au Portugal).

    je n'ai pas la date de ces chiffres issus de la commission des communautés européennes.

    Posté par venezia le 26 juillet 2014 à 19:15
  • Michèle, ton amie va recevoir des savons absolument adorables!!! Ces plaques en silicone font vraiment un très belle "job"!

    Pour compléter ta traduction, un gallon équivaut à environ 4 litres et .99 $US font .74 centimes d'euro.

    Je ne trouve plus d'huile de pommace depuis 5 ou 6 ans environ. Depuis, j'utilise uniquement de l'huile d'olive italienne première pression à froid extra vierge. Je jongle avec qq marques selon les promotions du moment.

    Personnellement, j'utilise l'eau du robinet et n'ai pas de pb d'oxydation. Ds mon cas, j'ai remarqué que c'était la température et le taux d'humidité qui règnent le jour de la fabrication qui altéraient les savons. Mais p-ê est-ce du à la dureté de l'eau. J'ai déjà fait des savons en France et j'ai aussi utilisé l'eau du robinet et pas de pb d'oxydation. Il faudrait que j'essaie de faire qq savons avec de l'eau déminéralisée pour voire si cela fait une différence ds mon cas.
    Je n'ajoute jamais de vitamine E.

    Pour ce qui est de l'utilisation du calculateur, je l'utilise pour calculer les quantités d'eau et de soude par rapport à ma recette. Je regarde les valeurs seulement pour avoir une idée sur les qualités du savon mais en fait, je n'en tiens jamais compte car je trouve que cela ne donne pas tjs la réalité des qualités du savons obtenues.

    Lorsque je fais une nouvelle recette, je me base sur ce que je souhaite que le savon me donne comme résultats.

    Est-ce que cela répond aux questions??? Bises.

    Posté par Loulou le 26 juillet 2014 à 19:29
  • Un savon magnifique de douceur. Merci Michèle pour ce si beau visuel.

    Posté par Nanette le 27 juillet 2014 à 13:44
  • Quelle splendeur. Michèle je suis à chaque fois bluffée par tes réalisations.. quelle finesse ! quel esthétisme ! c'est un régal.. j'essaierai de le faire, mais avec du lait de chèvre... à défaut... mille mercis

    Posté par chafou le 28 juillet 2014 à 09:27
  • - Chafou,

    Tous les laits même les laits végétaux qui apportent un peu d'amidon ou de gras selon la provenance donnent de très beaux et bons savons.

    Le lait de jument et d'ânesse eu égard à leur rareté sont connotés plus luxe je dirais. Mais j'aime aussi le lait de chèvre saponifié tu sais
    Et l'on en trouve à présent du bio en poudre plus facile à utiliser.

    - Merci Nanette,

    La feuille de silicone fait vraiment tout. J'ai juste inventé la formule et saponifé, ce que je préfère par dessus tout bien sûr.

    - Merci Loulou pour le complément de traduction et ton expérience en matière de savons.
    Pourquoi ne trouvez-vous plus d'huile de pomace?

    Je pense que les eaux du robinet qui ne sont pas trop dures peuvent passer, c'est vraiment une affaire locale. Chez moi la conjonction de nombreux facteurs dont l'eau déminéralisée m'ont permis de réduire drastiquement le rancissement de mes savons.

    Mes suggestions sont donc très personnelles et à adapter selon les conditions individuelles.
    As-tu souvent des savons qui rancissent?

    - Venezia,

    Merci beaucoup pour ces informations très intéressantes.
    N'y aurait-il pas le fait qu'en France on a aussi beaucoup d'autres huiles de consommation courante pour la cuisine même si dans le Sud de la France on consomme beaucoup plus d'huiles d'olives.

    Et en Grèce?
    Je vérifierai pour le Portugal

    - Mlk, ne cherche pas, je t'apporte une bouteille pour que tu puisses tester.

    Lorsqu'Annabulles m'a offert de gros bidons d'huile d'olive espagnole raffinée mélangée à de l'huile vierge, j'ai dû vous en offrir c'est sûr mais je ne sais plus quand...

    Quand on ne sait plus, on en refait

    - Oui Pampl3mousse, le rendu des feuilles de silicone est parfait.
    j'ai testé avec du jus de carotte pour un savon jaune, de l'argile rose pour un savon rose et tout est super-joli!

    Autant que le beige de celui ci.

    - Sylvie,

    N'hésite pas à lui faire de très jolis savons, bien doux, c'est formidable aussi pour le moral.
    Bisous.

    - Colchique,

    Je sais que toi aussi tu apprécies la mousse des savons et je remarque finalement que presque tout le monde aime ça.

    Le glu-glu des savons de Castille n'est pas évident à faire accepter et je ne suis pas certaine que l'on trouve ça plus doux finalement.

    As-tu déjà testé de l'huile d'olive raffinée? En trouves-tu pas chez toi?

    Merci à toutes!

    Posté par michele le 28 juillet 2014 à 15:16
  • Michele, non, je n'ai pas testé l'huile d'olive raffinée dans les savons.

    Je ne trouve pas d'huile d'olive raffinée en vente, donc pour les savons et pour la friture, je préfēre la remplacer par les huiles raffinées de tournesol ou d'arachide.

    En Espagne, on trouve aussi facilement de l'huile d'olive raffinée que de l'huile d'olive pas raffinée.

    Posté par Colchique le 28 juillet 2014 à 20:02
  • Michèle, je n'ai pas ou plutôt plus de savons qui rancissent. En revanche, j'en ai eu au début avec mes premiers savons. Paradoxalement, j'ai commencé a en faire avec de l'eau de source. J'ai testé avec de l'eau de source du commerce, de l'eau prise à une source très abondante et fameuse située ds la région.
    Etait-ce du à cela ou à un pb de mauvais calcul de surgraissage ou les deux???
    Je prépare, la plupart du tps, ma solution d'eau et de soude la veille car je préfère l'utiliser froide plutôt que d'attendre des heures que la température baisse. Est-ce que cela peut faire une différence???
    Je reviendrai ajouter une réponse qd j'aurai testé avec de l'eau déminéralisée.

    Posté par Loulou le 28 juillet 2014 à 22:44
  • I ❤️ it Michèle !
    Tu réalises tout ce que j'affectionne, simplicité, élégance et beauté "simple".
    Ton savon est une merveille, la formule qui doit être une splendeur sur la peau, un visuel délicat grâce à cette feuille de silicone, la couleur neutre et sans parfum.
    La destinatrice doit être aux anges.

    Si si Michèle, lors d'une rencontre tu nous avais déjà parlé de l'huile d'olive raffinée et de tous ses atouts dans un savon.
    Aussi, j'avais longuement arpenté plusieurs supermarchés, mini marchés ... en décryptant la composition de toutes les bouteilles sans jamais déniché le sésame !

    Pour le premier birthday du petit fils d'une amie, j'avais copié à la virgule cette recette, hormis pour le lait d'anesse que j'avais remplacé par celui de jument (dispo en mag bio) : http://www.potions-et-chaudron.com/archives/2011/03/01/20520303.html
    et j'en avais conservé un exemplaire, c'est le meilleurs savon que j'ai testé pour le visage et son parfum de lait est simplement un must.
    Depuis, j'en ai refait en égoïste pour cet été !

    Posté par emadra le 29 juillet 2014 à 22:36
  • Toi je t'adore!

    Posté par michele le 30 juillet 2014 à 22:12
  • - Loulou,

    C'est curieux les phénomènes de rancissement. L'eau est semble t-il un facteur important et j'ai aimé la façon péremptoire de le dire de SoapQueen.

    Vu le faible coût de l'eau déminéralisée, ça vaut le coup de ne pas se poser trop de questions.
    Est-ce que les savonniers pro utilisent de l'eau déminéralisée?

    - Merci Colchique,
    Pour l'huile raffinée il faut écumer les supermarchés mais j'avoue que c'est la première fois que j'en vois ici.

    J'avais toujours utilisé celle venant d'Espagne lais toujours mélangée à l'huile vierge.

    Posté par michele le 30 juillet 2014 à 22:18
  • J'ai été si séduite par le titre que, profitant d'un moment, j'ai dégainé huiles, balance et lait .....d'ânesse .

    J'ai à la maison une peau très sensible sur laquelle je testerai dans quelques semaines .

    j'aurais voulu le cuire, mais, je n'ai pas osé, à cause de mes deux glaçons de lait .

    J''aurais pu, tu crois , Michèle ?

    Les glaçons de lait, je les ai mis dans les huiles à température, pendant que les gras durs fondaient .
    C'est gentil comme tout d'avoir ajouté la traduction de la dame . Merci beaucoup Michèle .

    Sans savoir que c'était si important, je n'ai jamais utilisé QUE de l'eau déminéralisée.
    C'est sans soute pour cette raison qu'en effet, je n'ai jamais jamais eu de savon ranci .
    Moi, je me disais que, c'est parce que je ne faisais jamais d'ajout de fruit ni légumes en tous genre .

    Une chose encore : la trace est arrivée super vite, j'ai du faire vite pour couler les derniers moules .
    Toi aussi ?

    J'adore ta plaque silicone !! Notre blanc de boeuf national commence à m'encombrer moi !!
    Je préférerais avoir vos autres magasins !!!

    Merci merci pour cette super recette, Michèle .

    Posté par moune le 31 juillet 2014 à 06:38
  • Il manque un ""S"" à fruit !!!

    Le voici ""S""......

    Posté par moune le 31 juillet 2014 à 06:40
  • Un savon raffiné dans sa belle simplicité. J'ai ces feuilles de silicone, pas encore utilisées, j'ai pris beaucoup de retard depuis l'année dernière.

    J'ai mon système de filtration de l'eau qui fait que je n'ai pas de problème de ce côté là mais c'est clair qu'il faut avoir de la place et un robinet consacré à cela. Donc, en effet, l'eau déminéralisée est la bonne solution. Ainsi que toi, je ne mets pas le surgraissage à la trace mais j’ajoute toujours de la vitamine E.

    J'utilise le calculateur de TheSoap - sauf formules très simples (ne rie pas) car, justement, j'aime essayer toutes les huiles et de ce côté ce calculateur et un bon guide. Pour le reste, en effet, il ne sert pas à donner les véritable qualités du savon puisque le taux de surgraissage n'est pas pris en compte dans le résultat final, ainsi que les ajouts tels que l'aloé véra (qui est un vrai plus utilisé pour un tiers dans la lessive de soude), ce qui n'est pas le cas du calculateur
    http://calc.mendrulandia.net/?lg=fr

    Merci.

    Posté par Irène le 31 juillet 2014 à 11:29
  • Coucou Michèle, encore un savon superbement décoré, je crois que je vais me laisser tenter par ces feuilles de silicone.
    Je vais tester ta recette mais sans colza, car ici et en ce moment les savons ne sèchent pas du tout et peuvent se couvrir de spots et rancir à terme.
    J'ai tout essayé, j'utilise l'eau déminéralisée, je mets de la vitamine E, je ne monte pas le sur graissage au delà de 7, je n'ajoute rien qui pourrait amplifier le problème mais ils sont gluants si on les laisse à l'air quand il fait chaud et humide.
    Je les passe au four mais c'est difficile d'avoir la température minimum, avec le mien à 50° c'est déjà trop chaud. Donc, je savonne sur la pointe des pieds !

    Pour l'huile d'olive, c'est vrai que je n'emploie plus que celle de grignons espagnole, et je trouve que c'est un plus. Lorsqu'ils sèchent normalement, ces savons sont bien durs et durent longtemps, avec une belle mousse douce.
    Je crois que je vais rester minimaliste : juste palmiste, coco, grignons d'olive, un peu de ricin et c'est tout. Ma quête du Graal, trouver LA formule idéale et n'en plus changer ...mais j'aurais peur de m'ennuyer après ^_^
    Je voudrais que vous m'excusiez pour tous les posts que je n'ai pas commentés, mais quand j'ai la chance d'avoir internet, j'ai aussi mes petits-enfants qui me prennent tout mon temps.

    Bel été à tout le monde
    @ Mlk, je suis en extase devant tes derniers savons, les couleurs sont fabuleuses !

    Posté par chabou le 31 juillet 2014 à 19:57
  • - Merci pour ton retour d'expérience Chabou.
    "Trouver une formule idéale et ne plus en changer" : Quelle horreur! Plus que l'ennui, on risque la mort

    Bel été à toi!

    - Merci à toi aussi Irène pour l'utilisation que tu fais des calculateurs et de l'eau déminéralisée.
    Bon retour aux créations cosmétiques, c'est un signe de bon moral je crois bien.

    - Moune, je mets en lien la photo de tes savons :
    http://www.casimages.com/img.php?i=140801112050654617.jpg" target="_blank" title="upload image">

    Posté par michele le 01 août 2014 à 10:58
  • J'ai omis d'enlever le superflu mais ça fonctionne.
    Moune je vais ressortir mon moule en forme de pieds, j'adore!

    Posté par michele le 01 août 2014 à 10:59
  • Oui moi aussi j'adore mon moule en forme de pied Michèle :

    http://zupimages.net/viewer.php?id=14/31/pmi4.jpg

    Posté par Catherine le 01 août 2014 à 11:04
  • Aaah Catherine, trop bien!
    Magnifique, tu ne nous les avais jamais montrés tes pieds

    Posté par michele le 01 août 2014 à 11:09
  • En plus, j'apprécie beaucoup la prise en main de ces savons, j'adore utiliser ce moule, j'en fait souvent un maintenant à chaque nouvelle fournée.

    Posté par Catherine le 01 août 2014 à 11:11
  • Ben je vais faire comme toi!

    Posté par michele le 01 août 2014 à 11:24

Commenter l'article