Crème nutritive mains à la sauge sclarée

Soins des mains et des ongles

Par atelierdemichele

           Envie soudaine de sentir de la sauge sclarée.
Une belle odeur enveloppante et calmante que je trouve très "parfum" et assez complexe pour se suffire à elle même; Un peu comme un beau géranium.

Pour pouvoir la sentir aisément, je ne connais rien de mieux qu'une crème pour les mains, juste assez parfumée pour que se dégagent les effluves aimées.

 

         J'ai choisi de mettre la sauge sclarée en avant et de la marier à quelques agrumes toujours agréables sur les mains.

Plus, ce qu'il faut de lavande pour soigner et faire la liaison discrète avec le patchouli. Pour ceux qui s'en souviennent, dans les commentaires sur la crème mains à l'huile de casso, j'avais envie d'une crème mains olivem 1000-patchouli-orange.
C'est donc chose faite.

En gouttes :

10 sauge sclarée (Sevessence)
10 mandarine distillée (Florame) / Non photosensibilisante
5 orange douce bio (chez Sevessence, c'est un véritable jus) **
3 lavande anglaise (Norfolk essential oils)
2 patchouli (Astérale)

**J'aimerais que l'on nous propose à nouveau de l'HE d'orange distillée pour éviter les risques de photosensibilisation.
Cette crème ne doit pas être utilisée au soleil même si la quantité d'ess. d'orange douce est inférieure aux recommandations de l'IFRA.

 

DSC06265

 

            La crème est réalisée avec une formule générale que j'ai donnée dans le message "j'ai acheté plein d'ingrédients cosmétiques et je ne sais pas les utiliser".

La trame avait été écrite pour fabriquer une crème hydratante assez consistante pour le corps:

. Phase aqueuse: Eau, 20% HA, 5% glycérine ou 10% Extraits hydroglycérinés, 30% Gel d'aloé véra, 3% poudre de miel
. Phase huileuse: 10% Huiles (sésame, avocat, olive, jojoba, coco fractionné...), 5% Beurre (coco, kokum ou mangue), 3 % Olive douceur, 3% olivem 1000, 1% cire d'abeille
. Troisième phase: 0.6 Ecogard, 1% vitamine E, 4% huile végétale parfumée ou macérée (vanille, calendula, aloé véra), actifs hydratants selon le % du fournisseur, parfum et HE (0.5 à 1%).

 

         Je l'ai déclinée ici pour en faire une crème nutritive pour les mains en gardant l'architecture donnée par les émulsifiants olivem 1000 et olivoyl (olive douceur):

3% olivem 1000, 3% olive douceur, 9% HV, 5% huiles estérifiées, 5% beurres, 1% cire d'abeille
Eau, 20% HA, actifs, 0.3% gomme, conservateurs, 5% glycérine, HE pour 100%

 

DSC06260

 

Formule de la crème nutritive mains à la sauge sclarée

- Phase aqueuse

31.10% Eau
20% Hydrolats bios (HA encens, HA rose de Provins rare et superbe)
10% Jus d'aloé véra bio
5% glycérine végétale bio
2.5 xylitol de bouleau
0.5 allantoïne végétale (Les utiles de Zinette)
0.3 mélange de gomme xanthane et carraghénanes iota à parts égales

- Phase huileuse

9% HV (5% huile de moringa, 4% huile d'inca inchi bio)
5% huiles estérifiées (3% huile de coco fractionné, 2% dicaprylyl carbonate)
5% beurres (3% beurre végétal d'amandes bio, 2% veg'line)
3% olive douceur
3% olivem 1000
1% cire d'abeille en feuilles extra (merci Gingembre)

- Troisième phase

2% D panthénol pur (Les Utiles de Zinette)
1% vitamine E (tocopherol acétate)
1% huiles essentielles (30 gouttes pour 100g)
0.6% Ecogard

 

DSC06264 

 

Choix et remplacement des ingrédients pour une action nutritive, hydratante et traitante

 

* Les éléments nutritifs

- Beurre végétal d'amandes bio ou autre beurre végétal (karité, cacao...).

Le beurre d'amandes d'Aromazone contient de la stéarine issue du beurre de karité et ne contient pas d'huiles hydrogénées.
Elle a des propriétés épaississantes intéressantes pour augmenter la consistance de cette crème sans trop l'alourdir. La liste des ingrédients ne contenant pas de co-émulsifiants, la formule est faite uniquement avec des émulsifiants.

- Cire d'abeille ou autre cire végétale (candellilla, jojoba)

Agent protecteur que je trouve indispensable dans les crèmes pour les mains.
Là j'utilise une cire d'abeille en feuilles offerte par Gingembre.

Très méfiante ^_^ je ne pensais pas l'apprécier tant que ça, ayant déjà testé des cires en feuilles cassantes et dures. Mais c'est une véritable petite bombe très fine, pénétrante et dans les baumes, je ne vois pas la différence d'avec la mienne.
Merci Gingembre, je suis conquise!

- Huile de moringa ou autre huile oméga 9 (olive, avocat)

Huile oléique protectrice et nutritive au toucher plus riche que d'autres huiles africaines riches en omégas 9  (yangu, papaye). Elle se rapproche de l'huile d'olive ou de l'huile d'avocat avec une odeur discrète plus facile.

- Veg'line  ou autre agent protecteur (insaponifiables, covastérols, zenibee ...).

Le veg'line est un émollient mais aussi un texturisant indispensable pour augmenter un peu la viscosité de cette crème qui serait plus molle sans.
Avec une action "water-resistant" intéressante pour les mains, il adoucit la peau, la filme en légèreté et finalement j'aurais pu en mettre plus que les 2% prévus.

 

* Les éléments hydratants

- Glycérine ou extraits hydroglycérinés

- Xylitol de bouleau  ou miel, autres sucres et sirops

- Allantoïne ou urée

Agent apaisant, cicatrisant, kératolytique et hydratant qui est intéressant pour les peaux à vif (rasées, épilées) ou simplement pour les peaux sensibles, sèches...
Ici j'utilise une allantoïne d'origine végétale.

- Jus d'aloé vera bio ou rien ;)

Un complexe de bons nutriments qui ne se remplace que par de l'aloé véra en gel, en concentré...

- D panthénol ou autre agent hydratant complexe (NFF, hyalomuco, fucogel, acide hyaluronique poudre...)

Ce ne sont pas tout à fait les mêmes actions hydratantes mais l'action y sera. Ici j'utilise un D Panthénol pur non dilué qui est pâteux et qui s'incorpore très bien en 3è phase avec un mixer électrique.

On peut le remplacer par du D Panthénol liquide en augmentant la quantité jusqu'à maximum 5%.

- Vitamine E ou rien

L'action anti-oxydante se remplace mais pas la polyvalence de cet actif peu cher et efficace

- HA, eau... ou autres HA, jus et eaux divers.

Selon sa sensibilité, on met de l'eau plus ou moins minéralisée, du silicium organique, des glycérinés de plantes...
Ici j'ai terminé un hydrolat de roses de Provins très fin et très rare mais que l'on trouve à présent à la cabane aux arômes de Pescalune.

Le mélange des parfums de rose et d'encens se fait très bien. Ils forment une belle harmonie avec celui de la sauge sclarée que je n'ai pas mis en hydrolat même si ce dernier existe.

 

* Les éléments traitants, cicatrisants, apaisants

- Huile d'inca inchi ou autre huile omégas 3 ou 6 (HV chanvre, HV bourrache ou onagre, HV de périlla, CO2 chia ou rose...)

Huile fine au toucher pénétrant, elle contient beaucoup d'omégas 3 et 6 utiles à la réparation des peaux abimées, sensibles, sèches ou rêches.
Elle est à elle seule un véritable actif qu'il ne faut pas dédaigner.

- Jus d'aloé

- Allantoïne

- D panthénol

 

DSC06262

              

          Le résultat est une crème qui se tient sans être trop épaisse. Elle ne bouge pas de ma spatule quand je la penche comme sur la photo ci dessus (prise 2 jours après la fabrication).

La viscosité augmente dans les 2 à 3 jours qui suivent la composition et pénètre après un léger massage qui laisse le temps d'apprécier le parfum de sauge sclarée.
Cette huile essentielle contient beaucoup d'esters aromatiques (surtout acétate de linalyle comme la lavande) qui sont les agents les plus apaisants du mental que je connais.

         On peut lire ici ou là qu'elle a une action hormon-like. Or elle n'a rien à voir avec l'HE de sauge officinale qui devrait être proscrite de tout usage même médicinal.

Monika et Ruth que j'adore comme vous le savez, l'indiquent pour "se détendre et trouver l'inspiration".

"L'huile essentielle de sauge sclarée...  ne présente aucun effet secondaire connu aux doses physiologiques".

"Certains auteurs mettent en garde à tort contre l'utilisation d'HE de sauge sclarée en cas de carcinome induit pas les oestrogènes. L'action hormonale de cette HE n'est due à aucun de ses constituants ni à la présence d'un quelconque oestrogène, mais simplement à son effet régulateur sur l'hypophyse - dont on sait qu'il est le principal poste de commande des glandes endocrines - et , donc indirectement sur l'ensemble du système hormonal (diminution du stress)".

in "L'aromathérapie, Monica Werner, Ruth Von Braunschweig, Ed. Vigot"

 

          L'HE de sauge sclarée est très utile en parfumerie où elle sert de fixateur.

Elle crée d'agréables synergies avec les agrumes, la lavande, les épices... Elle est utilsée en agro-alimentaire dans l'aromatisation de la bière et dans le muscatage des vins (odeur épicée proche de celle du muscat).

in "Fabienne Millet, le guide Marabout des huiles essentielles, Ed. Marabout"

        Que dire de plus? J'adore?


Autour du chaudron

    Je vous laisse quelques jours avec cette crème pour les mains.
    D'autres messages seront publiés en fonction de l'activité du blog par Catherine que j'embrasse et remercie pour sa disponibilité.

    Bisous, bisous...

    Posté par michele le 17 août 2014 à 10:59
  • Merci Michèle pour cette nouvelle recette.

    Juste une petite question avant de lire l'article attentivement.
    Pourquoi dis-tu que la sauge officinale doit être proscrite de toute usage même médicinal?
    A cause de sa haute teneur en cétones et donc une potentielle neurotoxicité ou il y a autre chose en plus?

    A bientôt!

    Posté par Lippia le 17 août 2014 à 12:17
  • Lippia,

    Non il n'y a rien de plus. En effet la richesse en cétones doit inciter à la prudence pour toutes les HE qui en sont riches, pas seulement la sauge off.

    Ce qui me gène terriblement dans cette HE de sauge off, c'est qu'elle est présentée comme intéressante pour le TTT de la ménopause, les bouffées de chaleurs, la transpiration excessive etc.

    Ce qui suppose des utilisations certes cutanées mais répétées et durables avec une automédication que je n'approuve pas.
    L'HE diluée est libre d'accès, l'achat possible de l'HE pure sur internet me terrifie alors qu'en France en pharmacie, il faut une ordonnance pour en avoir.

    C'est l'usage par voie orale qui est la plus problématique évidemment mais aussi la durée de TTT et la répétition de l'action neurotoxique même chez les adultes. Par voie cutanée, on a quand même un effet systémique à terme.

    Morel, le phytothérapeute en proscrit aussi l'usage alors qu'il est médecin. Je crois sincèrement que l'on n'a pas besoin en outre de stimuler à outrance la machine à oestrogènes, nous sommes tous et toutes trop en contact avec des perturbateurs endocriniens aujourd'hui.

    Toutes les indications de l'HE de sauge officinale peuvent être traitées avec d'autres HE moins dangereuses ou en phytothérapie plus douce et néanmoins efficace.

    Posté par michele le 17 août 2014 à 12:39
  • Michele, merci beaucoup pour cette très belle recette de crème.

    Posté par Colchique le 17 août 2014 à 12:43
  • Merci beaucoup pour tes explications Michèle

    Posté par Lippia le 17 août 2014 à 12:47
  • Encore une belle potion chère Michèle !
    Merci pour la mise au point sur les sauges ! En effet on lit les mises en garde un peu partout aussi bien pour l'une que pour l'autre ce qui au final m'a fait douter sur la Sclarée ..... que j'ai banni au même titre que l'officinale (dans le doute abstiens-toi !)
    J'ai volontairement pris ni l'une (et forcément) ni l'autre à la Cabane - même si pour la sclarée j'ai hésité car j'aime beaucoup - et je suis comme toi toujours TRES surprise de voir comme il est facile de se procurer de l'HE de Sauge officinale sur le net (voire ailleurs !)

    Bon break à toi !
    Biz

    Posté par Pescalune le 17 août 2014 à 15:07
  • Michèle, tu vas me trouver horriblement frivole mais moi ce qui m'excite à mort, avant même re et re-lecture attentive de l'article (comme toujours), ce sont les tubes !!! cet argent à bouchon noir est d'un chic avéré Les pharmaciens vendent-ils ça aussi, quand on demande poliment?
    Sinon, j'ai plus qu'à m'y mettre : j'ai tout, pour une fois sauf les huiles avec oméga 3 ou 6 que tu cites. Oh, je vais bien trouver des qui vont bien. Quant au beurre, je mettrais bien celui d'avocat que TU m'as fait acheter pour je ne sais quelle recette
    Si je comprends bien, pour toi la crème pour les mains est avant tout un rituel pour sentir des odeurs qui font du bien. Leçon de chose là encore : appliquer, masser, sentir au creux des mains. Prendre le temps de...

    Posté par Lolapit le 17 août 2014 à 17:01
  • La crème pour les mains rêvée, celle que j'aurais aimé formuler
    Mais je ne m'appelle pas Michèle et je n'ai pas son talent pour composer une si belle recette ni sa connaissance de tous ces ingrédients qu'elle manipule avec brio !
    Michèle, merci pour toutes ces infos, notamment sur la sauge officinale.
    La sauge sclarée, j'adore son parfum !
    Et merci encore pour cette très belle crème !
    Ah oui, les tubes sont très beaux... Et les photos... superbes !

    Posté par gingembre le 17 août 2014 à 18:36
  • Ouf, bagages bouclés ET pesés (je déteste!).
    Je peux vous répondre avant de partir demain.

    - Gingembre,

    Normalement avec la formule simplifiée, tu devrais pouvoir la décliner non?
    3% olivem 1000, 3% olive douceur, 9% HV, 5% huiles estérifiées, 5% beurres, 1% cire d'abeille
    Eau, 20% HA, actifs, 0.3% gomme, conservateurs, 5% glycérine, HE pour 100%

    Sauf si c'est pour formuler dès le départ que tu as du mal? Je n'ai pas bien compris.
    Si tu veux, tu peux mettre dans les commentaires du message suivant ta liste d'ingrédients et ce que tu voudrais en faire :

    http://www.potions-et-chaudron.com/archives/2014/08/04/30358791.html

    On pourra alors faire le même exercice que pour Chlorophylle?
    Mais à mon retour en septembre ...

    - Lolapit,

    Frivole? Oh que non! Je trouve aussi les emballages très importants.
    Et j'ai envoyé ce message ci avant un autre où je parlais de ces emballages et il va falloir donc attendre leur histoire.

    Mais comme j'ai bon coeur, voici le fournisseur :
    http://www.mysweetboutique.fr/faire-de-jolis-paquets-/194-nomt2.html

    J'adore le nom qu'elles lui ont donné : tubes façon gouache

    Dans les HV oméga 3 et 6 , tu as le tournesol, le sésame, les huiles de pépins, la noix, le soja, le colza...
    Mais vraiment tu peux bien entendu la faire toute à l'avocat, à l'olive, coupées d'esters, ça marchera très bien. C'est une crème nutritive.

    - Pescalune,

    Il y a encore beaucoup de prudence quant à l'utilisation de l'HE de sauge sclarée chez les personnes à qui les oestrogènes sont contre-indiquées.

    Presque tous les manuels reprennent cette recommandation sauf celui de Ruth et Monica et c'est la raison pour laquelle je tenais à le citer.
    Bien entendu si l'on a un véritable souci de santé lié aux oestrogènes, on fait gaffe à toute médication à commencer par l'aromathérapie en général.

    Je suis très fan de l'odeur de la sauge sclarée qui me fait beaucoup de bien en olfaction comme toute huile à esters aromatiques.
    J'aime particulièrement cette distillation de Sevessence mais aussi celle de Christian Nugier du Jardin des Nielles et ses senteurs.

    J'ai hésité entre les deux et celle de Sevessence est plus "parfum". J'adore!

    - A bientôt Lippia et Colchique!

    Posté par michele le 17 août 2014 à 21:44
  • Ou là là là Michèle, viens de me perdre sur ton dernier lieu de perdition !
    Il y a tant de merveilles sur cette sweet boutique 😃

    Très très belle formule.
    Je crois bien n'avoir jamais associé olive douceur et olivem 1000.
    Le parfum doit être trop magnifique.

    De belles et douces vacances Michèle avec le sun j'espère 😃

    Posté par emadra le 17 août 2014 à 22:29
  • Michèle, je n'ai aucun problème pour copier ou décliner tes recettes
    Pour formuler, j'ai bien compris le principe grâce à toi. Mais il faudra que je teste et reteste !
    Très belles vacances et oublie-nous

    Posté par gingembre le 17 août 2014 à 22:32
  • j'aime beaucoup vos articles de manière générale et en particulier toutes les infos supplémentaires, les substitutions possibles etc... c'est vraiment beaucoup plus facile pour les débutantes comme moi!! j'ai fait quelques baumes d'après le post sur les baumes faciles, c'est juste top!!

    Posté par tema le 18 août 2014 à 11:07
  • Comme d'habitude, lolapit résume exactement ce que je souhaite dire... tes tubes sont d'un chic fou. Je n'ai pas d'olivem, presque plus de cire olive douceur, ta creme me fait très envie parce que j'aime beaucoup la sage sclarée. What else...

    Posté par Nanette le 18 août 2014 à 21:51
  • http://www.lacabanedepescalune.fr/

    Voici ce que j'ai également trouvé Michèle en fouinant dans mes vieux papiers

    Extrait de la lettre du NARD N°35 : Salvia sclarea
    Quid de la toxicité ?
    • Alors que la sauge officinale développe une double toxicité
    et expose à des risques non négligeables (présence
    de cétones toxiques en concentration élevée), nous ne
    retrouvons pas du tout le même profil biochimique pour
    l'huile essentielle de Salvia sclarea.
    • Riche en alcools et en esters, elle est quasiment dénuée de
    toute toxicité et l'on pourrait en faire un plus large usage
    si la loi n'avait pas oublié de distinguer ces deux produits
    différents en terme de toxicité. Le seul souci est de porter
    le même nom latin : Salvia.
    • Le consommateur aura donc peu de chance de s'en
    procurer ailleurs qu'en pharmacie, seul canal de distribution
    et de conseil pour ce beau produit aromatique.

    Elle reste par contre évidemment hautement Oestrogen-like !

    Posté par Pescalune le 19 août 2014 à 18:28
  • Oups sorry désolée pour le titre du commentaire qui aurait du se retrouver dans la case Adresse site web !!!
    Voilà ce que c'est de vouloir faire vite et d'être pressée !!!!

    Posté par Pescalune le 19 août 2014 à 18:29
  • J avais un peu zappé l article : dommage ,car j aime beaucoup ta recette,chère Michèle ,une crème pour les mains est toujours utile ,je trouve que c est la partie du corps qui "s abime " le plus,et on s en occupe peu ,en tout cas moi!!

    j utilise la sauge sclarée, pour l hypertension ,par contre je n aime pas trop son odeur !je vai quand meme aller la ressentir

    Posté par sylvie le 20 août 2014 à 13:00
  • Le parfum est moins sautillant que celui de la crème des parisiennes, mais j'en aime la profondeur et le glissant très long et onctueux. Très ancrante en effet cette crème mains tant par la texture que par le parfum que je trouve terre un peu verte des petits matins.
    Je suis une grande amoureuse de la sauge, sous toutes ses formes.
    Elle macère toujours chez moi.
    Quant à l'effet tube, très classieux et pratique pour prendre juste ce dont nos mains ont besoin…Le tube de mon été pluvieux

    Posté par mlk le 24 août 2014 à 10:38
  • - Mlk,
    J'ai beaucoup utilisé cette crème en vacances pour les mains.
    Le parfum est plus vert comme tu le dis, je vous les avais offerts à Venezia et toi juste le lendemain de la fabrication, un peu trop tôt pour que la texture aussi de fasse. Je l'aime beaucoup.

    - Sylvie,

    Tu as bien raison de l'utiliser pour l'hypertension. Elle n'est absolument pas antihypertensive mais comme elle agit sur l'hypophyse, elle régule tout ce qui est sensible aux émotions.
    Et l'on sait comme la tension artérielle peut varier avec les émotions.

    C'est le même mode d'action que pour les hormones dont beaucoup ont un précurseur produit dans l'hypophyse. D'où l'activité sur la ménopause.

    Pour le parfum, je te recommande celle de Sévessence, juste sublime pour moi :
    http://www.mesessentielles.com/fr/huiles-essentielles/sauge-sclaree.html

    - Pescalune,

    Je suis étonnée de ce qui est écrit dans le NARD pour la réglementation.
    La sauge sclarée est en vente libre et l'a toujours été me semble t-il?
    Sais-tu de quand date cet article?

    On reprend partout et dans tous les manuels la prudence en cas de mastoses et cancers hormono-dépendants. Sauf dans le livre de Monica et Ruth que je cite.

    - Nanette,

    Une crème pour les mains à la sauge sclarée peut se faire avec n'importe quel émulsifiant. Le but est qu'elle sente la sauge sclarée n'est-ce pas?
    ^_^

    - Tema,

    Merci pour votre gentil message.
    Il est d'usage de dire que sur ce blog les commentaires sont aussi précieux que le message lui même et je suis ravie que cela vous plaise.

    J'ai déjà écrit un message sur la simplicité du baume qui sera publié un de ces jours, j'espère qu'il vous plaira aussi

    - Gingembre,

    Les tests sont la clé du succès et comme en savonnerie, c'est en faisant et en faisant encore et encore que l'on arrive à comprendre.

    Mais si l'on a rapidement le virus du savon, je suis d'accord que la cosmétique surtout pour les émulsions est moins addictive, moins ludique et moins créative.
    On peut se sentir vite à l'étroit ou perdu.

    Or c'est dommage, l'excitation est agréable quand on pèse, on touille, on teste, on parfume, on observe l'évolution de la texture et du parfum au fil des jours.

    - Emadra,

    Je savais que ce lien te plairait. La sélection semble être dans tes goûts

    La première fois que j'ai testé le mélange olivem et olive douceur c'était une splendeur de Chabou que j'ai adorée en son temps :

    http://www.potions-et-chaudron.com/archives/2010/04/17/17544224.html

    Vacances au soleil, oui, oui et encore oui. Heureusement!

    Posté par michele le 31 août 2014 à 22:08
  • L'Editorial du N°35 du NARD évoque l'an 2006 Michèle ....

    Posté par Pescalune le 31 août 2014 à 22:45
  • J'ai eu l'agréable surprise de trouver ce petit tube tout à fait ravissant dans ma boîte à lettre. Le contenant est très élégant, et le contenu très efficace . Très bonne pénétration, j'aime beaucoup l'effet glissant de cette crème . Elle adoucit efficacement et durablement les mains tout en déposant son parfum délicat. Belle réussite Michèle. Merrrrrci!!!

    Posté par annabulles le 01 septembre 2014 à 10:00
  • - Merci Pescalune.

    - Annabulles, je suis contente que tu apprécies aussi ce parfum. J'ai trouvé qu'il vieillissait bien et était finalement assez durable sur les mains, ce que d'ordinaire, je n'apprécie pas mais là... j'adore!

    Posté par michele le 02 septembre 2014 à 13:03
  • Coucou Michèle!
    Je me rappelais de cette recette et une subite envie de la réaliser. Pourquoi je ne sais pas, je ne connais même pas bien l'odeur de la sauge sclarée. J'ai suivi à la lettre ta recette , sans rien changer quasiment ou si peu ( panne de glycérine, j'ai mis de l'urée et panne de mandarine, j'ai mis plus d'orange douce).
    Conclusion: je me tartine les mains avec délice! Mes parent ont reçu chacun leur tube ( car mon père a tendance à s'approprier les crèmes pour les mains), et l'ont adoré tous les 2. Ils adorent, comme moi, sa douceur, et le fait que les mains ne restent pas grasses. Et en bonus, ils aiment beaucoup le parfum. Donc voilà, je leur ai bien dit que cette sublime recette n'etait pas la mienne. Il fait rendre à Cesar ce qui est à Cesar...
    Gros bisous

    Posté par Lys blanc le 16 octobre 2015 à 18:51
  • Oh Lys blanc, tu me donnes envie d'en refaire
    La sauge sclarée mise à part quelques précautions pour les personnes à risque représente une bonne HE apaisante grâce à sa richesse en esters terpéniques (plus de 60% d'acétate de linalyle).

    Pour mémoire, l'HE de lavande pourtant très réputée relaxante contient seulement entre 20 et 40% d'acétate de linalyle selon les crus!

    Alors je comprends pourquoi ton père aussi apprécie cette odeur de sauge sclarée parfois à tort réservée aux femmes

    Merci beaucoup pour ton retour Lys blanc. Je t'embrasse.

    Posté par michele le 18 octobre 2015 à 10:43

Commenter l'article