J'ai acheté plein d'ingrédients cosmétiques mais je ne sais pas comment les utiliser

            Comme de nombreux débutants, Chlorophylle a une armoire bourrée d'ingrédients divers et variés.

Mais elle ne sait pas comment les utiliser, elle se demande quoi acheter d'autre pour faire cette crème visage formidable qu'elle a vu sur un blog ou un site, plus elle en lit pour se documenter, plus elle a envie d'acheter ...

         Et comme il manque toujours un truc, elle se retrouve avec une armoire de rêve qui ne la fait pourtant pas rêver.

Parce que ce qui lui manque à Chlorophylle, c'est peut-être d'oser l'expérimentation avec ce qu'elle possède avant d'acheter encore et toujours un autre ingrédient. Quand on fabrique, et qu'on se rate, en cosmétique naturelle, ça ne fait jamais exploser la maison donc il faut fabriquer, tester, comprendre ce qui a fonctionné ou ce qui devrait être amélioré.

Aah là là, le e-commerce, la carte bleue et leurs méfaits...  OUI JE SAIS moi aussi

 

flacon 2

Les photos de flacons proviennent du blog les collections de Wab

 

 

         Voulez-vous que je vous ouvre son armoire? Chlorophylle, tu permets?

.AHA acides de fruits     Acide hyaluronique   Algo’boost jeunesse    Actif concentré anti-capitons
.Base moussante Consistance   Base moussante Douceur   Bio-remodelant
.Caprylis   Carbonate de calcium   Cire d’abeille jaune   Cire émulsifiante n°3   Cire émulsifiante Olive Douceur  Coco bio  Co-enzyme Q10
Concentré micellaire hydratant   Concentré de phytostérols   Cosgard   Cristaux de soude
.Douceur de Coco
.Extrait CO2 de Grenade   Extrait aromatique Ananas   Extrait aromatique de Vanille   Extrait hydroglycériné de lierre   Extrait hydroglycériné de mauve
.Fragrances cosmétiques : Body Butter ; Fleur de Coton ; La Fée Muguet ; Moorea  Fuco’slim
.Gomme Guar
.Lait de jument bio lyophilisé
.Mica scintillant noisette   Miel en poudre
.Oléorésine de vanille   Olivem 1000
.Percarbonate de soude   Protéines de riz hydrolysées  Protéines de soie
.Relax’rides
.Savon de Marseille en paillettes  Savon noir liquide  SLSA   Solubol   Substitut végétal de Lanoline
.Tensio-actif Mousse de Babassu
.Vitamine E
+ des beurres, des huiles, des macérats, des HE.

Tout ça?! Ben oui, ça va vite.

 

flacons 1

 

         Chlorophylle m'a gentiment mit tout ça par ordre alphabétique ^_^ mais moi je ne vois pas par ordre alphabétique.
Je vois par fonction :

- Agents de structure pour les émulsions 

Emulsifiants :   Cire émulsifiante n°3   Cire émulsifiante Olive Douceur  Olivem 1000
Epaississants
Gélifiants : Gomme Guar  gel d'aloé véra
Huiles végétales et huiles estérifiées : Caprylis   Avocat   Ricin   Vanille    Jojoba  Rose Musquée   calendula  Bellis   Calophyle inophile   Noyaux d'abricot   Arnica   Prune    Macérat huileux d'Aloe vera   Macadamia  huile d'Olive  huile de Sésame
Beurres végétaux : Coco bio  karité  Mangue  kokum
Cires : Cire d’abeille jaune
Emollients techniques : Concentré de phytostérols   Substitut végétal de Lanoline
Eau, hydrolats : Rose de Mai   Jasmin Sambac   Verveine. J'envisage d'acheter de l'HA de Fleur d'Oranger.

- Actifs visage : AHA acides de fruits     Acide hyaluronique   Algo’boost jeunesse    Actif concentré anti-capitons   Bio-remodelant
Co-enzyme Q10   Extrait CO2 de Grenade   Extrait hydroglycériné de lierre   Extrait hydroglycériné de mauve   Lait de jument bio lyophilisé  Miel en poudre  Protéines de riz hydrolysées  Protéines de soie   
Relax’rides    Vitamine E  gel d'aloé véra

- Actifs corps Acide hyaluronique   Algo’boost jeunesse    Actif concentré anti-capitons   Lait de jument bio lyophilisé   Miel en poudre  Fuco’slim  Protéines de riz hydrolysées  Protéines de soie   Relax’rides  Vitamine E  gel d'aloé véra 

- Actifs capillaires : Protéines de riz hydrolysées  Protéines de soie   Vitamine E  gel d'aloé véra  Acide hyaluronique  Miel en poudre

- Conservation anti-microbienne : Cosgard

- Antioxydant   Vitamine E

- Parfum, huiles essentielles : Extraits aromatiques (Ananas, Vanille)  Fragrances cosmétiques (Body Butter ; Fleur de Coton ; La Fée Muguet ; Moorea)    Oléorésine de vanille

- Savons : Base moussante Consistance   Base moussante Douceur    Douceur de Coco   Cristaux de soude   Mousse de Babassu   SLSA  

- Lessive, ménage : Percarbonate de soude  Savon de Marseille en paillettes  Savon noir liquide  bicarbonate de soude    vinaigre blanc

- Autres : Mica scintillant noisette   Solubol   Concentré micellaire hydratant  Carbonate de calcium

 

Ainsi on voit tout de suite dans quelle rubrique on a trop ou mal acheté. Chlorophylle semble avoir trop d'actifs mais après les avoir classés selon les zones du corps où ils sont intéressants, je trouve que beaucoup sont polyvalents, donc bon choix.
Je trouve simplement qu'elle a trop d'extraits hydro-glycérinés mais si elle y croit, je respecte.

Chlorophylle peut avec tout ça entretenir les peaux de la planète toute entière pendant au moins ...1 an.
Aah, les amis, je plaisante!

 

Que manque t-il à cette liste?

- une bonne balance à 0.1g près : Oui c'est cher quand c'est de bonne qualité. Une balance à 0.1g près est un instrument de précision et ne peut pas coûter 10 euros.

- le matériel de fabrication : 2 béchers de 250ml, 1 bécher de 50ml, 1 cuillère magique au lieu d'un mini fouet, un mlxer électrique, une spatule fine en inox pour le prélèvement des poudres, une spatule ou  couteau inox bouts ronds pour les beurres et pâteux, une spatule en silicone sooouple, un thermomètre, du papier pH, de mini coupelles inox pour les pesées.

Chlorophylle n'a pas parlé de son matériel mais je vous donne là mes préférences pour un kit de base.

- de la glycérine : hydratant, stabilisant des émulsions au froid, véhicule permettant de faire soi même ses propres extraits hydro-glycérinés, peut se mettre dans les baumes, les crèmes, dans les lotions, pour le corps, les cheveux, le visage...

Mais les extraits hydroglycérinés achetés peuvent faire l'affaire en attendant. Il faut les terminer avant d'acheter quoi que ce soit d'autre.

Edit: Chlorophylle a de la glycérine, je n'ai rien dit ^_^

- de la gomme xanthane : Expliquez moi pourquoi la gomme guar est la première achetée par tous les débutants?
Je n'en ai jamais eu, je ne sais pas à quoi ça sert en cosmétique maison.

La xanthane est durable, transparente, permet de stabiliser les émulsions, de fabriquer des gels dont son propre gel d'aloé véra, de faire des masques... Elle peut filmer sur certaines peaux très acides mais pas quand elle est mise dans les émulsions comme stabilisante à 0.2 ou 0.3%.

Chlorophylle possède du gel d'aloé véra qui est probablement gélifié à la gomme xanthane à 1%.
Donc pour avoir 0.2 ou 0.3% de gomme xanthane dans son émulsion, elle utilisera 20 ou 30g de gel. C'est aussi un bon moyen d'éviter de trop petites pesées.

- Plus tard elle pourra acheter un épaississant pour diminuer la quantité d'émulsifiant et pour obtenir des émulsions encore plus fines, plus sensorielles.

 

flacons 3

 

Optimiser ses achats à l'avenir?

- La poudre de miel

On a tous du miel alimentaire à la maison qui peut faire l'affaire et en plus on peut choisir la plante butinée par les abeilles. La poudre est très hygroscopique et peut devenir un bloc dur inutilisable au fil du temps sauf si l'on prend la peine de la stocker au frigo dans un récipient bien étanche.

- Trop d'actifs

Les actifs c'est du rêve en barre.
Il faut y croire sauf pour quelques valeurs sûres que sont la glycérine, la vit E, l'acide hyaluronique (j'y crois!)...

Si la crème de base est inadaptée, l'actif ne sert à rien. Il vaut mieux maitriser la structure de base d'une émulsion qui nous convient avant d'acheter les actifs trucs et machins-rêves. Mais nous sommes toutes faibles, c'est humain.

- Certains actifs sont des extraits hydroglycérinés même si leur nom ne l'indique pas (algoo boost, bio-remodelant...). Attention à la quantité totale de glycérine si l'on les multiplie dans une même formule.

Ne pas oublier qu'une peau mature a aussi un corps ...mature qui peut bénéficier de certains actifs anti-âge. Idem pour les mains.

- Les huiles végétales

Elles sont parfois identiques au niveau de leurs acides gras et font donc la même chose.

Chlorophylle a très bien choisi les siennes; elles sont assez peu redondantes :
. Avocat ou olive mais cette dernière est aussi alimentaire
. Abricot ou prune sauf pour le parfum sublime de la prune
. Les macérats sont tous sur de l'huile de tournesol mais les plantes macérées ont des propriétés spécifiques (calendula, bellis, arnica, aloé véra).
. Mais ... tournesol ou sésame (le macérat de vanille est sur sésame) même combat. La sésame étant aussi une huile culinaire chez Chlorophylle, c'est tout bon.

- Les beurres végétaux

Il existe 4 grandes familles de beurres naturels:

. les stéariques/oléiques (karité, mangue, kokum), le karité ayant quand même des propriétés traitantes indiscutables par rapport aux 2 autres car il est très riche en insaponifiables.
. les stéariques/oléiques/palmitiques (cacao)
. les lauriques (coco)
. les palmitiques (huile de palme, saindoux...)

Chlorophylle a 2 beurres identiques (kokum et mangue). On pourrait n'en acheter qu'un en complément des incontournables karité, cacao et coco.

- Les volumes achetés

Parfois pour faire des économies d'échelle, on achète en grande quantité.
Or les huiles végétales rancissent et l'on utilise au grand maximum 25 à 30g d'huiles pour 100g de crème qui dure 3 mois.
Faites le calcul de la perte quand vous avez acheté 5 flacons d'huiles différentes en 250ml qui rancissent et que vous ne savez pas fabriquer de savon des restes.

Les ingrédients inrancissables ou à durée de vie très longue sont les huiles estérifiées, le jojoba, la cire d'abeille, les argiles, la glycérine, certains émulsifiants et épaississants. Je crois que c'est tout :(

 

Quelques règles de base

 1- On fabrique idéalement 100g de crème pour avoir une bonne émulsification sans perdre trop d'eau et pour pouvoir utiliser le mixer électrique qui affine grandement les textures.
La très grande majorité des émulsifiants requière une température d'émulsification entre 70 et 75°C.

 

2 - Pour reproduire une formule existante avec ses propres ingrédients

* sans modification de la quantité

. On remplace les ingrédients de structure ayant les mêmes fonctions par d'autres ayant aussi les mêmes fonctions : huile par huile, ester par ester, beurre par beurre, cire par cire.

. Pour les émulsifiants et épaississants, je ne recommande pas la substitution car ce sont eux qui donnent le ton, la viscosité, l'aspect et l'efficacité au final.
Un gélifiant pourrait par contre être remplacé par un autre gélifiant mais je ne connais pas la guar du tout.

* avec modification des quantités quasi-obligatoire

. Respecter la solubilité des actifs (dans la 3è phase, la phase aqueuse ou la phase huileuse) et les propriétés bien entendu (un hydratant, un anti-âge, un purifiant se remplacent par d'autres aux mêmes propriétés).
On met donc chacun dans la phase qui convient, à la dose préconisée par le fournisseur.

. On évite de remplacer une poudre par un liquide (ou inversement) car la phase d'introduction peut changer mais c'est tout à fait possible si l'on prend la peine de lire le mode d'emploi.

. On remplace un HA par de l'eau ou un autre HA.
A la fin,  l'on recalcule la quantité d'eau en ôtant tous les % de 100.

Les blogs vivent de leurs commentaires. Il est recommandé de poser ses questions en commentaires de la recette qui nous intéresse.
C'est le meilleur moyen de devenir une habituée, une copine virtuelle que l'on a plaisir à revoir et à qui l'on répond avec courtoisie et amitié.

Ne pas oublier de regarder la date de publication car certains ingrédients ne se trouvent plus ou sont devenus obsolètes parce qu'on a accès à mieux.

 

3 - Pour inventer la formule on pense en 3 phases :

* Phase aqueuse
Elle contient l'eau, les hydrolats, la glycérine, les extraits glycérinés, les gommes, les actifs en poudre s'ils peuvent chauffer.
Pour choisir les %, on s'aide des fiches fournisseurs sachant qu'idéalement on met toujours 3 à 5% de glycérine, 0.2 à 0.3% de gomme xanthane, 10 à 30% d'hydrolats ...

A ce stade, on ne calcule pas encore la quantité d'eau.


* Phase huileuse
Elle contient les huiles, beurres, émulsifiants et épaississants, cires... s'ils peuvent chauffer. C'est l'émulsifiant qui donne le ton, on le choisit avec soin après avoir bien lu ses caractéristiques.

Pour choisir les %, on table sur une moyenne de 10 à 25% de corps gras au total y compris les huiles fragiles que l'on mets en 3è phase. Il faut à ce stade choisir l'émulsifiant qui est adapté à ce type de peau en lisant les fiches du fournisseur.

. Pour une crème peau sèche ou le corps on n'augmente pas inconsidérément la phase grasse mais on choisit des huiles nourrissantes et des beurres voire de la cire d'abeille en restant à 20-25%.

. Pour une crème peau normale à mixte ou un lait, on choisit 15-20% d'huiles légères que l'on coupe avec plus ou moins 5% d'une huile estérifiée (coco fractionné).

. Pour un fluide peau mixte à grasse, on choisit 10-12% d'huiles très légères coupées obligatoirement avec au moins la moitié d'huiles estérifiées.


* Troisième phase

Elle contient les conservateurs, huiles végétales fragiles, actifs, HE, parfums s'ils ne peuvent pas chauffer.

Pour le % on se fie à la fiche technique du fournisseur en restant dans la fourchette adéquate. Une peau très déshydratée choisira la fourchette haute de l'actif hydratant sauf si beaucoup d'autres actifs hydratants ont la même fonction; Il y a des subtilités dans les hydratants.

Une fois que l'on a écrit tous les %, on les additionne et on les retire de 100 pour obtenir la quantité d'eau à peser.

Les formules ci dessous sont inventées avec les ingrédients choisis par Chlorophylle pour ses besoins à elle. Je n'ai pas voulu modifier cela et n'ai pas voulu lui faire acheter autre chose. 

 

flacons6

 

 

Quelques formules pour débuter selon les désirs de Chlorophylle

 

- Une crème visage pour peau ridée et mature, assez sèche

L'émulsifiant adapté est l'olive douceur.
Sans épaississant, il faut en mettre pas mal pour obtenir une belle crème onctueuse qui convienne à une peau sèche (5 à 8%).
25% de corps gras dont des beurres.

. Phase aqueuse: Eau, 20% HA, 3% glycérine ou 5% Extraits hydroglycérinés, 30% Gel d'aloé véra

. Phase huileuse: 10% Huiles (sésame ou noyau d'abricot, avocat ou olive, macadamia, jojoba...), 5% Beurre (coco, karité) , 2% concentré de phytostérols, 3% substitut de lanoline, 5-6 % Olive douceur

. Troisième phase: 0.6 Ecogard, 1% vitamine E, 4% huile végétale fragile ou parfumée (rose musquée, prune), actifs peau mature et hydratants (dont les protéines, l'acide hyaluronique qu'il faut humecter avant, s'il est en poudre)  et fragrances selon le % du fournisseur  (si HE maximum 0.5%)

Toutes les huiles parfumées, les macérats parfumés, les hydrolats et les fragrances/HE mélangent leurs odeurs à la fin. Il faut y penser avant pour imaginer le parfum de la crème terminée.

Cette trame peut être déclinée pour une crème mains sèches, crème corps, crème décolleté, crème traitante pour les lèvres ridées...

 

- Une crème hydratante assez consistante pour le corps 

L'émulsifiant adapté est encore l'olive douceur que l'on peut coupler à de l'olivem 1000 parce que ce sont tous deux des émulsifiants issus de l'olive.
Cela permet de diminuer la part de chacun d'entre eux et de majorer la viscosité puisque Chlorophylle n'a pas d'épaississants.

20% de corps gras dont des beurres et de la cire d'abeille. On peut même y mettre de l'huile de coco fractionné pour alléger un peu et permettre l'habillage dans la foulée.

 

. Phase aqueuse: Eau, 20% HA, 5% glycérine ou 10% Extraits hydroglycérinés, 30% Gel d'aloé véra, 3% poudre de miel

. Phase huileuse: 10% Huiles (sésame, avocat, olive, jojoba, coco fractionné...), 5% Beurre (coco, kokum ou mangue), 3 % Olive douceur, 3% olivem 1000, 1% cire d'abeille

. Troisième phase: 0.6 Ecogard, 1% vitamine E, 4% huile végétale parfumée ou macérée (vanille, calendula, aloé véra), actifs hydratants selon le % du fournisseur, parfum et HE (0.5 à 1%)

Cette trame peut être déclinée pour une crème pieds secs, crème mains abîmées, crème coude et genoux ...

 

flacons7

 

- Un lait raffermissant, anticellulite pour la zone ventre, fesses, cuisses

L'émulsifiant peut être n'importe lequel des 3 à hauteur de 3% de la formule. L'olive douceur épaissit peu et peut être introduit à 4%.
10% d'huiles végétales au total à l'action raffermissante, tonifiante, circulatoire (macérat de bellis, calophyle inophyle) et une huile fine pénétrante qui ne graissera pas (jojoba, coco fractionné).
Des actifs, des actifs.
Des HE.

 

. Phase aqueuse: Eau, 20% HA, 3% glycérine, 30% Gel d'aloé véra

. Phase huileuse: 10% Huiles (macérat de bellis, calophyle inophyle, jojoba, coco fractionné...), 4% Olive douceur ou 3% cire n°3 ou olivem 1000

. Troisième phase: 0.6 Ecogard, 1% vitamine E , actifs peau mature et amincissants, 5% HE maximum

 

Cette trame peut être déclinée pour un sérum visage anti-âge, fluide visage peau mixte à grasse, fluide après-rasage mais avec seulement 0.2 à 0.5% d'HE...

 

- Un baume pour les cheveux secs (avant-lavage)

Uniquement pour les pointes. A laisser poser.

Les formules vont du baume le plus fin au plus nourrissant.

10% cire d'abeille
88.50% huile de coco fractionné
1% vitamine E
0.5% HE

10% cire d'abeille
88.50% huile de jojoba
1% vitamine E
0.5% HE

10% cire d'abeille
20% beurre végétal (coco, karité)
68.50% huile de jojoba et/ou huile de coco fractionné
1% vitamine E
0.5% HE

10% cire d'abeille
20% beurre végétal (coco, karité, cacao, mangue, kokum selon la sécheresse des cheveux)
68.50% huile végétale (sésame, olive, avocat...)
1% vitamine E
0.5% HE

 

Ces trames peuvent être déclinées en baume pour lèvres en pots ou en augmentant le % d'HE à 5%, pour des baumes thérapeutiques (anti-rhume, anti-stress, anti-douleur...)

flacons 4

 

- Un masque pour les cheveux secs (avant-lavage)

Reprendre la trame de la crème visage anti-âge en utilisant un peu moins de corps gras choisis parmi des huiles estérifiées qui ont un effet silicone-like (coco fractionné, coco silicone...) et des huiles légères.

L'émulsifiant olive douceur peut être remplacé par de l'olivem 1000 qui convient très bien aux cheveux. On peut les mélanger car l'olive douceur contient des protéines superbes pour les cheveux mais serait-ce dommage de les rincer?

L'olive douceur devra être dosé en plus grande quantité que l'olivem si l'on veut une crème un peu plus épaisse.

 

. Phase aqueuse: Eau, 20% HA, 3% glycérine ou 5% Extraits hydroglycérinés, 20% Gel d'aloé véra, 5% poudre de miel

. Phase huileuse: 10% Huiles (huile estérifiée, jojoba...), 2% ricin ou avocat, 3% substitut de lanoline, 8 % Olive douceur ou 5-6% olivem 1000 (ou 4% olive douceur et 3% olivem 1000)

. Troisième phase: 0.6 Ecogard, 1% vitamine E, actifs (dont les protéines absolument)  et fragrances selon le % du fournisseur  (si HE maximum 2%)

 

 Cette trame avec peu d'huiles pourrait convenir à une peau normale ou mature mixte.

 

- Un après-shampoing pour nourrir les cheveux, les rendre plus doux

Je comprends un soin sans rinçage donc?

L'émulsifiant : olive douceur pour les protéines.
Phase grasse minimum pour ne pas alourdir : 10%, des esters simplement pour la pénétration dans la fibre capillaire et le minimum de véritable huile végétale.

 

. Phase aqueuse: Eau, 20% HA, 3% glycérine ou 5% Extraits hydroglycérinés, 20% Gel d'aloé véra, 3% poudre de miel

 . Phase huileuse: 8% Huiles (huile estérifiée), 2% huile végétale, 5-6 % Olive douceur 

. Troisième phase: 0.6 Ecogard, 1% vitamine E, actifs (dont les protéines absolument)  et fragrances selon le % du fournisseur  (si HE maximum 1%)

 

Cette trame pourrait convenir à une peau normale ou mixte, à une peau grasse en diminuant le % d'olivem 1000 à 3%

flacon8

 

 

Que faire d'autre avec tous ces ingrédients?

- Apprendre à fabriquer des savons à froid (avec la soude, le lait de jument, les huiles et beurres inutilisés ou de base)
- Un démaquillant avec le concentré micellaire et /ou la mousse de babassu (lait, gel ou solution)
- Un contour des yeux, un baume contre les bleus et bosses avec l'arnica
- Une crème pour les mains sèches avec les beurres
- Un gel frais pour les jambes l'été
- Du dentifrice avec le carbonate de calcium
- Des baumes pour lèvres avec le macérat de vanille
- Des masques de beauté de toutes sortes (crèmes, gels) avec un peu de concentré micellaire
- un sérum huileux peau mature bourré de bons actifs (Q10, extraits CO2, rose musquée)
- un spray hydratant bourré d'extraits hydroglycérinés
- Une huile corporelle qui sent bon la vanille ou pour la cellulite
- Des shampoings, des savons liquides avec tous les tensioactifs...

 

Alors au boulot Chlorophylle!


Autour du chaudron

    ça, c'est l'article, clair, documenté, rassurant qui va encourager tout le monde à s'y mettre. bravissima.ma chère pédagogue, tu es la vraie reine de la cosmétique.

    PS il y a quelque chose qui m'échappe néanmoins, c'est que les formules ne font pas 100%. Pourquoi?

    Posté par venezia le 04 août 2014 à 19:35
  • Venezia,

    Il faut vraiment que je file mais je n'ai pas calculé l'eau, ni les actifs afin de permettre à Chlorophylle de se faire la main.
    Il faut qu'elle choisisse les actifs qu'elle veut, indique les % auxquels elle veut les incorporer pour pouvoir ensuite prendre l'habitude de ne calculer l'eau qu'en dernier.

    On voit trop souvent les recettes écrites d'abord avec le % de phase huileuse, le % de phase aqueuse etc. puis je suppose que leur auteur décline tout à la fin.
    Ce qui est un non-sens quand on veut apprendre à formuler. On écrit les ingrédients les uns après les autres même si l'on sait qu'on veut au total 15% d'huiles.

    La phase huileuse comporte aussi les émulsifiants et co-émulsifiants qui sont quand même des corps gras pour la plupart.

    Je reviens les amies, j'ai du retard pour la bouffe et chez moi ce sont des OGRES .°

    Posté par michele le 04 août 2014 à 19:47
  • Wow ! Comme le dit si bien Venezia "ça c'est de l'article !"
    J'en avais rêvé il y a une dizaine d'années en arrière (voire plus .... le temps file si vite !) - ça m'aurait certainement évité bien des tracas ! Un sacré coup de pouce pour toutes celles qui hésitent et n'osent pas - bravo Michèle !!
    ..... mais d'un autre côté c'était tellement passionnant d'expérimenter encore et encore pour trouver LA formule qui tombait bien !
    Mais l'un n'empêche pas l'autre

    Posté par Pescalune le 04 août 2014 à 20:24
  • Michèle quel talent et quelle gentillesse.
    Je me suis prise à gronder une de mes amies qui a fait l'acquisition d'un litre de Rose musquée!!! pour faire des fondants de douche!!!
    Voila, je la renvoie donc à ton article si pédagogique et généreux.

    Posté par mlk le 04 août 2014 à 20:47
  • Génial!

    Ca c'est un article que je vais lire (et relire sûrement) très prochainement dans les moindres détails. Comme beaucoup, je n'y connaissais rien au début (et pas beaucoup plus à l'heure actuelle ) et j'ai parfois acheté des choses pas très utiles.
    Maintenant grâce aux conseils avisés de quelques-unes d'entre vous, je fais quelques progrès mais malgré tout je n'élabore pas moi-même des formules sophistiquées, je ne fais que copier celles susceptibles de me convenir le mieux.

    Merci à vous toutes pour ces partages.
    Et un trèèès grand merci à Michèle pour cet article!!!

    J'adore les photos des anciens flacons! Quand je flâne sur une brocante je dois me raisonner très fort beaucoup pour ne pas craquer pour ces petites merveilles

    Merci +++ Michèle !

    Posté par Lippia le 04 août 2014 à 22:06
  • Venezia,
    Je viens de me relire, corriger, mettre des liens... et en effet les % des baumes étaient faux.

    J'ai oublié 20% car ma première mouture contenait les 20% de beurre. J'ai rectifié pour donner les autres formules sans relire...
    Merci pour ta remarque.

    - Pescalune,

    Je pense aussi qu'il était plus facile de se lancer quand on n'avait accès qu'à un seul émulsifiant, de la cire d'abeille, quelques macérats huileux et des HE.
    Pas d'actifs, je crois même que la glycérine était rare pour des questions d'origine pétrochimique tout ça, tout ça...

    Aujourd'hui la planète est à nos pieds avec ses ingrédients et on ne sait pas comment les choisir, ni comment faire.
    Après de nombreuses années à vivre dans le Pacifique où les magasins alimentaires étaient peu achalandés (mais on avait quand même tout et plus), je me revois en France pour mes premières courses à faire, ne pas savoir quoi acheter.
    Je tournais en rond dans les rayons avec la tête embrouillée et ma liste devenue inutile.
    Trop de tout, trop de viande, trop de sortes de poulets, de sortes de laits, de sortes de pommes de terre ..l'overdose!

    On s'habitue mieux à la pénurie crois-moi. L'abondance tue la créativité parfois.

    - Mlk,

    Oh là là quel gâchis! C'est dommage ça.
    Tu seras une bonne guide alors.

    Posté par michele le 04 août 2014 à 22:09
  • Lippia, est-ce que ce n'est pas du luxe de savoir formuler pour soi même une crème qui nous convient le mieux?

    Ensuite, rien de bien compliqué si l'on sait comment jongler. Mais je t'avoue que je ne fabrique quasiment jamais de cosmétiques visage pour autrui. Je préfère offrir des crèmes corps, mains...

    Posté par michele le 04 août 2014 à 22:11
  • Si Michèle c'est exactement ça "le luxe de savoir formuler" mais quand on ne sait pas formuler mais qu'on a testé la crème d'une copine (merci Moune) qui vous convient vraiment très bien alors y a plus qu'à copier avec les des ingrédients dont on dispose

    Posté par Lippia le 04 août 2014 à 22:34
  • Michèle, ton article est formidable, je le lirai moi aussi à tête reposée , pour ne rien perdre😀, ma balance de précision est morte ,c'est la galère!

    Je pense le plus dur est de formuler soi même : ton article va beaucoup m aider 😊à y voir plus clair, J essaie de plus en plus d utiliser ce que ai en stock pour faire une préparation vue sur potions et qui me plaît , meme si je n'ai pas tous les ingredients , quitte à reformuler..

    Tu parles de mixer dans les ustensiles de base :mixer plongeant? Moi je fais avec un appareil qui sert pour les smoothies et la cuillère magique.

    Merci☺

    Posté par Sylvie le 04 août 2014 à 23:10
  • Quel bel article ! Tu maîtrises ton art à la perfection !
    Je me balade avec toi (et d'autres), au gré des recettes , boulimique , je frôle
    parfois l'overdose !
    Je pense que seule la formulation est créative en cosmétiques ;
    Et soit on a une formation-béton , soit on gâche beaucoup sans toujours
    comprendre d'ailleurs ...
    Je suis exactement dans le même état que toi , à ton retour du pacifique !
    Pour l'instant ça ne m'empêche pas de venir sur P&C tous les jours !!!

    Posté par patsch le 05 août 2014 à 00:03
  • Merci Michèle pour cet bel article qui va aider beaucoup de cosméteuses (-teurs ) novices ou plus expérimentées (on n'apprend jamais assez !)
    A mes débuts (il n'y a que 7 ans, mais la cosméto maison a évolué tellement vite que ça parait loin ^-^) on avait accès à beaucoup moins, ça facilitait la vie pour le choix, mais pas toujours dans les essais. Quand on trouve les cires n°1 et 2 bof et qu'on rêve d'autre émuls, il fallait aller acheter loin et parfois cher (les FDP ça monte terriblement vite !)
    Même sachant formuler, l'appel des sirènes des nouveautés n'est pas toujours facile à ignorer, et si l'on sait se montrer plus raisonnable sur certaines choses, on a vite fait d'avoir trop dans ses placards.
    PS : Je crois savoir pourquoi la gomme guar est dans le placard des cosméteuses :il fut un temps où AZ ne proposait que celle là et l'adragante, et que la xanthane est arrivée bien après, du coup beaucoup de leurs anciennes formules sont faites avec, et comme AZ est tout de même une grande source de recettes en tous genre, je pense qu'on est nombreuses à l'avoir achetée au moins une fois.

    Posté par Elisabeth le 05 août 2014 à 03:51
  • Milles merci

    Voilà un article qui est un véritable cours à imprimer et à garder dans son cahier de formulation.
    Franchement chlorophylle, avec ça, tu vas prendre un bel envol. Je te remercie pour tes "questionnement " tu nous fait faire à toutes un bon considérable. Car, la spécialiste "copieuse"
    que je suis, va certainement prendre des initiatives, tant j'ai compris beaucoup de choses grâce à la clarté de cet article. Comment te remercier Michèle, la cosmétique maison se démocratise avec toi. Nous allons être de plus en plus nombreuses à tenir la dragée haute à tous ces labos industriels, plus soucieux de leurs bénéfices à la fin de l'année que de notre santé et de notre beauté. Alors, toutes à nos béchers, car nous le valons le valons bien ... Merci

    Posté par Annabulles le 05 août 2014 à 07:10
  • Vraiment ébouriffant ton article, merci Michèle. Un copié-collé dans mes documents car je vais regarder mon placard d'un autre œil ! Il n'y a pas que Chlorophylle qui se laisse tenter ...

    J'aime beaucoup la façon synthétique d'exprimer ta pensée, si ce n'est déjà fait on peut s'en servir pour ranger son placard. Et quelle aubaine pour les copines qui se lancent, beaucoup moins d'angoisse avec tes explications claires et nettes ! De vraies bases, solides, à tranmettre.

    Un petit regret toutefois pour elles, le frisson des expérimentations, l'excitation de la découverte d'un nouvel ingrédient alors que nous en avions si peu ou que nous bavions devant un site étranger où nous ne pouvions pas commander.

    Finalement non, pas de regret, c'est tellement bien que ce savoir-faire fasse tâche d'huile (...de jojoba, de rose musquée...., hi hi hi)
    bisous Michèle

    Posté par chabou le 05 août 2014 à 08:04
  • Michèle, tu es un professeur formidable ! Cet article est à imprimer et à encadrer !
    Clair, précis, le papier rêvé pour débuter et comprendre la fonction de ces ingrédients divers et variés.
    Tu débroussailles avec brio le monde de la cosméto qui peut sembler bien touffu lorsqu'on débute.
    Un regret pourtant, je pense que tu m'aurais évité de bonnes prises de tête si tu l'avais publié avant
    Et puis non, pas de regret car à lire tous ces articles, j'ai pris beaucoup de plaisir et j'ai progressé à petits pas

    Posté par gingembre le 05 août 2014 à 09:06
  • bravo

    c'est magnifique,

    merci Michèle,
    un récapitulatif en or, une mise en place des ingrédients intelligente.
    j'utilise peu d'ingrédients mais là il y a des doublons que je pourrai éviter (merci pour ma carte bleue)
    fan de potions et chaudron, j'utilisais déjà l'index par ingrédients pour utiliser ce fameux "truc" vu sur un blog, je ne sais plus lequel d'ailleurs (j'espère ne pas être la seule comme çà )
    je vais lire et relire cet article et peut être ranger mes ingrédients différemment le temps de vider mon stock et repartir sur une autre base.
    j'ai eu aussi la gomme guar que j'utilise encore dans un dentifrice.
    je ne sais pas si je me suis bien exprimé, je n'ai pas l'habitude de laisser d'aussi longs commentaires.
    bravo et merci pour les futures cosméteuses

    Posté par pasmonnom le 05 août 2014 à 09:13
  • @Michèle
    J'ai une idée ouverte à toutes et tous
    On pourrait lancer un petit défi, avec ou sans échéance, et formuler un produit avec ce que possède Chlorophylle dans ses placards, avec "obligation" de réfléchir à une formulation personnelle, empreinte de tout ce que tu nous as appris au fil du temps sur Potions et les forums…Et puis surtout, Chlorophylle cesse d'acheter pour que l'on puisse se concentrer sur ton présent.
    qu'en penses tu? qu'en pensez vous?

    Posté par mlk le 05 août 2014 à 10:56
  • Bonjour, exactement dans le même cas que Chlorophylle avec sans exagérer environ 3 fois plus d'ingrédients dans mon placard. De l'argent qui dort et le regret parfois d'avoir à acheter du tout fait car trop peu de temps pour tambouiller alors que j'ai tout sous la main. En 8 ans je n'ai toujours pas osé formuler: crainte du ratage, manque d'infos sur les utilisations des matières premières, manque de savoir faire et aussi trop de belles recettes sur mes blogs préférés. Maintenant, je vais d'abord ranger mes ingrédients et consulter régulièrement cet article qui me sera d'un grand secours.
    Une question : comment utiliser mes extraits alcooliques (faits maison) ? produits capillaires, baumes anti douleurs ?
    Merci encore une fois Michèle d'être un guide si talentueux

    Posté par marie le 05 août 2014 à 13:18
  • Pour Marie, et son armoire d'extraits alcooliques, autrement dits teintures,
    `

    j'en fais plein car j'en utliise beaucoup

    j'en mets jusqu'à 10% dans des baumes (plus faciles à intégrer s'il y a un ingrédient un peu pus émulsifiant que la cire d'abeille)
    -j'en mets systématiquement 1 à 2% dans les sérums visage
    -2% dans les proruits corporels
    -1 à 2% dans les lotions visage
    -j'en fait des brumes pour la maison,
    -je m'en sers comme base pour les parfums
    -j'en utilise en interne
    -et j'en offre…

    Posté par venezia le 05 août 2014 à 14:11
  • Encore une grande

    Hé voilà que Vénézia vient nous distiller sa touche de conseils et de connaissances. Nous sommes comblées cet été. Ce blog recèle des pointures de la cosmétique maison . J'apprécie toutes les informations à leur juste valeur et je suis fière et honorée de pouvoir dire que c'est sur "potions et chaudron" que j'ai appris tout ce que je sais et que je continue à apprendre.
    Mlk ton défi est intéressant a relevé. Ce sera certainement plus facile pour certaines d'entre nous, mais je veux bien relever ce défi dès que j'aurai un peu de temps. Des devoirs de vacances en quelque sorte. Mais tout d'abord, il faut organiser le "magasin" comme le préconise Michèle...

    Posté par Annabulles le 05 août 2014 à 14:56
  • C'est exactement la réflexion que je me suis faite en lisant ton article ..... "à l'époque on avait pas tout ça nous ... !!"
    Pi j'ai pas osé le formuler dans mon commentaire ! Je me suis dit que ça faisait un peu dinosaure ... ancêtre touilleuse devant son pot en terre sur son feu de bois lol
    (.... le temps passe les filles le temps vole !! !! )

    Posté par Pescalune le 05 août 2014 à 16:09
  • Bravo pour l'article, j'en reste baba, même pour les initiées ça donne envie de ranger, classer et faire le tri dans ses armoires !
    C'est vrai qu'il y a 10 ans nous n'avions pas tant de choix (en émulsifiants, cire d'abeille ou la polawax américaine si on était un peu riches et patientes !) j'imagine comme ça doit être difficile aujourd'hui de se lancer a minima en résistant à l'achat compulsif.

    Posté par FD-Labaroline le 05 août 2014 à 17:51
  • Et bien Michèle, encore un article super intéressant et super utile...

    Je ne vais pas répéter ce que les copines ont déjà exprimé mais je te remercie pour cette synthèse qui remet les idées en places

    Quel bon professeur tu fais... j'adore !

    Posté par Catherine le 05 août 2014 à 18:01
  • Merci et bravo pour votre article !!! Vous venez au secour des deb qui veulent tout acheter car elle sont tentees par tous ces actifs en ne sachant pas tres bien lequel choisir et apres tout plus on en met plus ca doit etre efficace !!! et puis quand on prend une recette sur un blog il manque toujours une ingredient ( bien qu'il y en a qui mettent substitution) Il fallait vraiement cet article !!! Il va beaucoup me servir !!!!!

    Posté par noamiche le 05 août 2014 à 18:34
  • - Bonsoir Noamiche,

    Merci de votre passage.
    Il me semble qu'une recette pleine d'actifs reflète parfois la difficulté à choisir et cela ne me choque pas s'il y a une certaine cohérence. Je mets parfois pas mal d'actifs dans mes crèmes mais je fais très attention à ce qu'ils soient bien véhiculés sur et dans la peau.

    Je suis ravie que l'on puisse les acheter avec plus de justesse avec ce message même s'il n'est pas très généraliste mais très axé par les ingrédients et désirs de Chlorophylle

    - Merci ma Catherine.
    C'est une joie de lire votre enthousiasme à toutes.
    Pourvu que ça doure

    - Et bien FD où étais-tu donc passée?
    Ravie de te lire par ici et de voir qu'en cliquant sur ton nom, on tombe sur ton si beau blog.

    Quel boulot tu as réalisé depuis quelques mois, je vais aller te commenter un peu certains articles alléchants

    - Hi hi Pescalune.
    Tu sais sur Potions et chaudron, la parole est libre.
    On dit ce qu'on veut même et surtout si ce sont des bêtises, ça nous fait délirer.

    - Annabulles,

    A bientôt te lire alors. Je suis tellement ravie tu ne peux pas savoir, que tu aies accroché à la fabrication des produits de beauté maison.

    Avec ton goût de la nature et des plantes, il ne pouvait en être autrement. Vraiment ça me remplit de joie quand on en parle

    - Et bien Venezia, superbe cette déclinaison de l'usage des teintures.

    Pourrais-tu donner une formule ici avec teinture pour répondre au défi de Mlk et aider Chlorophylle et Marie dans la foulée?

    Comme tu le sais j'ai de plus en plus de mal avec les teintures. C'est curieux mais quand c'est comme ça je ne lutte pas et laisse faire.
    Peut-être une certaine sensibilité de peau accrue liées à ma lune qui descend inexorablement? J'ai des besoins cutanés un peu plus anarchiques qu'avant et ai du mal avec ce qui n'évoque pas la douceur.

    - Ah là là Marie 8ans! Mais ce n'est pas possible!

    Quand on dit "pas le temps", je dis non, non Marie
    Le soir quand tout le monde a dîné, on ferme la porte, on sort ses ingrédients et on a au bas mot 2 à 3h devant soi.
    Pas de télé, pas de blogs et sites qui incitent à commander encore plus. De l'action!

    Mais cela suppose que la formule est écrite. C'est certainement ce qui prends le plus de temps mais cela peut se faire dans les transports en commun si l'on les prend par exemple...

    Après avoir classé les ingrédients que vous avez par catégorie, vous y verrez un peu plus clair. N'hésitez pas à poser les questions qui vous viendront ensuite. D'accord?

    - Mon Mlk je pense que OUI tu as raison.
    On défie ici même et tiens, je commence. Chlorophylle a dit qu'elle avait des dizaines d'HE, sa passion avec l'homéopathie.

    Donc Go!

    Une formule de CREME DE MASSAGE DU SOIR POUR DESTRESSER Chlorophylle afin qu'elle utilise ses ingrédients :

    - phase aqueuse
    20g Hydrolat de fleurs d'oranger (non Mlk a dit de ne rien acheter) ou HA de verveine
    43.40g Eau de source
    3g glycérine

    - phase huileuse
    3g Macérat de calendula
    3g Macérat d'aloé véra
    10g huile de coco fractionné
    3g Beurre de kokum
    8g olive douceur
    3g cire n°3

    - 3è phase
    0.6g cosgard
    1g vit E
    2g HE soit 60 gouttes d'HE (10 lavande officinale, 15 petit grain bigaradier, 10 petit grain citronnier ou mandarine, 12 encens, 2 patchouli, 8 ylang ylang, 3 marjolaine à coquilles)

    J'ai mis pas mal d'olive douceur pour l'onctuosité liée à beaucoup de coco fractionne.
    Une crème pour se masser les mains, les pieds voire tout le corps le soir juste avant de se coucher.

    Emulsification à 70/75°C en versant la phase huileuse dans la phase aqueuse tout en mixant pendant 5/10mn.
    Ajouter la 3è phase quand c'est froid.


    - Pasmonom

    Tu t'es très bien exprimée et je te remercie de ton commentaire.
    C'est une bonne idée de ranger ses ingrédients ne serait-ce de temps en temps pour jeter ce qui est périmé et se décider à utiliser ce qui va l'être.

    Je suis curieuse de ta recette de dentifrice à la guar. Zinette en a donné une ici avec de la tragacanthe tout aussi exotique pour moi mais je vois en suivant les liens que la source est Donna Maria:
    http://www.potions-et-chaudron.com/archives/2007/03/26/4428249.html

    - Gingembre,

    Tu vois je l'aurais publié avant si tu l'avais demandé
    Dix minutes avant de répondre à Chlorophylle je ne savais pas que je le rédigerais.
    La source d'inspiration vient aussi beaucoup des commentaires, questions etc.

    Mais beaucoup de personnes sont intimidées, restent des lecteurs silencieux et n'osent pas poser leurs questions alors qu'elles sont très utiles et jamais aberrantes.
    En tous cas, elles m'apportent beaucoup et je suis toujours désolée qu'on les sous-estime.

    - Chabou,

    Merci aussi pour ton enthousiasme et je crois que nous serons très nombreuses à classer, ranger les placards...

    C'est curieux moi j'ai toujours le frisson même avant de faire un baume qui ne contient que cire d'abeille, karité et huile d'olive.
    Je change le parfum, je me dis que je vais peut-être mettre un peu de çi ou de ça.

    Tu vois, cet après midi j'ai fait du gel d'aloé que j'ai utilisé dans une crème à l'olivem puis dans un lait à l'emulsan puis dans un karité fouetté à l'aloé pour ma soeur venue pour le déjeuner.

    J'ai fait aussi une huile capillaire et une lotion capillaire à l'aloé pour sa copine aux cheveux secs.
    Elle est juste venue avec 1 litre de jus d''aloé dans son sac et une galette de karité du Bénin of course.

    Rien d'extraordinaire dans les ingrédients, que de vieux trucs classiques mais c'était le fun comme dit Loulou.
    A 18h on avait tout fini et on a beaucoup bavardé entre deux, le fun je te dis même si à un moment je lui ai dit de se taire juste le temps que je termine une pesée

    - re-bisous Annabulles

    - Elisabeth,

    Je te remercie pour l(info sur la guar.
    Je me demandais pourquoi tant de personnes en avaient.
    Il est peut-être intéressant ici de rappeler que Bilby a proposé très tôt beaucoup d'ingrédients cosmétiques et qu'elle a été mon premier fournisseur en naturel.

    La démocratisation s'est faite très vite ensuite grâce à Aroma-zone qui a d'abord vendu les mêmes ingrédients que ceux utilisés par les canadiennes dont je ne me sentais pas proche cosmétiquement parlant.

    Pardonnez ma franchise, ce n'est pas une critique des canadiennes en soi mais leur ouvrage de référence était celui de Donna Maria que je n'ai jamais utilisé et certains ingrédients ou formules (pas tout mais beaucoup) étaient curieux pour moi.

    C'est peut être là la différence de culture que j'avais avec pas mal de personnes qui faisaient leurs cosmétiques.

    Bilby avait d'autres ingrédients plus professionnels déjà à l'époque: xanthane, émulsifiants naturels comme le végétal, le MF, le VE, beaucoup d'hydrolats et huiles végétales, des extraits CO2, du NFF, des tas d'autres actifs...

    L'olivem et l'Ecogard étant rapidement venus étoffer un catalogue déjà très fourni et techniquement irréprochable.
    C'était plus pro et j'en ai vraiment profité pour rattraper mon incurie en cosmétique naturelle qui répond à des règles légèrement plus strictes que le conventionnel.

    Aujourd'hui l'offre d'Aromazone est plus pointue, beaucoup plus attractive, plus pro et je me réjouis de la démocratisation fulgurante qui s'en suit même si du coup on se perd dans les achats multiples pas toujours raisonnables ^_^

    Merci de ton éclairage Elisabeth!

    - Patsch,

    Une crème ratée, je veux dire déphasée se conserve beaucoup moins mais ne doit pas être jetée.
    Elle peut être utilisée en masque (visage ou cheveux), sur tout le corps, dans un savon en surgras, sur les mains etc.

    Ensuite, il faut se pencher sur la formule et voir ce qui n'a pas fonctionné. C'est là que les blogs et forums sont utiles et ont servi à beaucoup de débutants je crois.

    Aujourd'hui même sur Potions, je trouve qu'il y a beaucoup moins de commentaires de ce type et j'ai naïvement et longtemps pensé qu'on avait tout dit, que tout le monde avait fait de tels progrès qu'on n'avait plus besoin de ces commentaires.

    Et je réalise donc que c'est le type d'échange qui s'est modifié. Qu'on peut juste considérer que l'on vient prendre ce qu'on a envie de prendre sans échanger ou alors que c'est trop compliqué, et basta.
    Or comme me le faisait justement remarquer Venezia dernièrement, mes propres formules sont bien moins compliquées qu'au début

    Il faudrait que l'on réfléchisse sur la façon dont on communique peut être... mais je suis ravie de Chlorophylle ait voulu échanger à l'ancienne

    - Sylvie,

    Le mixer électrique est un mixer à pied ou plongeant.
    C'est quoi ton appareil à faire les smoothies?

    Tu as bien raison de prendre les recettes et les reformuler avec tes ingrédients.
    Venezia encore elle, m'a parlé de ton hyalusérum qu'elle adore.

    Je mets le lien car tu en as parlé dans les commentaires il me semble :
    http://www.potions-et-chaudron.com/archives/2013/09/23/27962321.html

    - Lippia,

    Copier c'est rendre hommage.
    C'est très honorable sauf quand on plagie ou qu'on vend des copies

    Désolée pour ces réponses très auto-centrées parfois.
    Et merci pour vos commentaires.

    Posté par michele le 05 août 2014 à 23:17
  • Ah oui mais non hein Michèle, je plagie avec les moyens du bord en changeant l'un ou l'autre ingrédient et c'est uniquement à usage personnel... et en cadeau pour ma soeur évidemment (qui a quand même fini par le recevoir !

    Posté par Lippia le 06 août 2014 à 07:59
  • je veux bien donner une recette à base de teintures, même si je ne sais pas ce que Chlorophylle a déjà dans ses placards. J'en choisi une qui permet d'en utiliser beaucoup.

    Je fabrique souvent des brumes à vaporiser autour de soi pour des ami(e)s angoissées ou qui suivent des traitements lourds ou qui se sentent parasitées par des soucis récurrents, etc la liste est longue.

    J'offre en petit vapo, c'est léger et parfumé, mais pas entétant. C'est composé d'un mélange de teintures et d'élixirs floraux.

    Pour faire simple, on peut fabriquer son mélange de teintures et ajouter 1% de Rescue et puis basta.

    Exemple d'une brume fabriquée récemment (sans le choix d'élixirs, lié à une personne particulière), assez simple:

    30g teinture d'écorces de citron bio
    9g teinture d'écorces de bergamote bio
    7g fleurs ou feuilles de pécher (odeur d'amande amère, doser avec légèreté)
    15g teinture de feuilles de menthe fraiche
    10g teinture de racines d'angélique de Niort

    (ce n'est pas calculé en % mai adapté à la taille du flacon que j'avais!)

    Comme pour un parfum, mieux vaut penser: notes de tête (agrumes),+notes de cœur (pécher et menthe) + notes de fond (angélique)

    teintures d'agrumes et de menthe sont très faciles à réaliser, les ingrédients de base se trouvent très facilement
    en note de cœur ou de fond: on peut tenter le poivre noir (on en a en cuisine, concasser avant), la tonka, la vanille, les résines d'encens ou de benjoin, la cannelle, la cardamone. Les épices sont très gratifiantes à utiliser, ça marche bien.
    Surveiller ses teintures en les reniflant régulièrement. Quand l'odeur est satisfaisante, on filtre, jusqu'à obtenir un produit limpide qui se conserve mieux.
    On trouve encore dans certaines pharmacies de la teinture de benjoin déjà préparée

    PS une teinture mère n'est pas substituable olfactivement parlant, car le processus de fabrication est lié à l'efficacité de l'extraction des principes actifs et non à la puissance olfactive du résultat. le temps de macération n'est pas le même.




    l

    Posté par venezia le 06 août 2014 à 10:42
  • Quel superbe article tellement pédagogique, documenté et tout et tout.
    Michèle, c'est toujours un réel bonheur de te lire, ton partage est intarissable.

    Egalement, un énorme merci à Venezia.

    Vous êtes de très belles fées

    Posté par emadra le 06 août 2014 à 15:54
  • Ah que voilà un article d'exception, que dis-je fondateur, philosophique, théologique Qui rencontre toutes nos préoccupations de cosméteuses, débutantes et aguerries réunies dans le même plaisir et les mêmes affres. Ce blog et ses échanges sont terriblement foisonnants : c'est ce qui en fait sa richesse, qui fait qu'on s'y noie parfois, qui fait en tout cas qu'on y revient sans cesse.
    Michèle et les autres, je vous accuse de susciter des envies, d'être à l'origine de la dilapidation du budget familial et de la revente subséquente de petites culottes. Avec vous, pas moyen de substituer : il faut CET ingrédient et pas un autre car c'est le must have du moment, même qu'on se demande comment on a pu faire avant. Et on devient folles, on s'impatiente, on se mortifie, "vais-je sortir encore ma CB, quelle horreur etc..."
    Et on a le placard plein de must have, oui, comment faire autrement???
    Et comment s’y retrouver dit Chlorophylle ? Ben c’est simple, répond Michèle, on classe ! Et Venezia qui vient mettre son grain de sel et accroitre encore la confusion en déclarant qu’on n’est pas obligé d’acheter, qu’il n’y a qu’à faire des teintures de ceci et cela…Et qui se retrouve avec un placard bourré de teintures et macérats ?
    Avoir de l’expérience et savoir formuler, c’est apprendre à substituer et donc à comprendre la fonction de chaque ingrédient et ce qui le différencie de son voisin. Après, c’est une histoire de nuances…infinies les nuances Mais tout ça suppose un réel investissement intellectuel que nous n’avons pas toutes l’envie ou le temps de fournir. Et ça suppose aussi, de voir par soi-même, d’expérimenter, de faire son petit chimiste. Là aussi, ça prend du temps, et de l’énergie. Se lancer après dîner, pendant que les autres se plongent dans un bon bouquin ou vont sur internet ? Oui, d’accord…Pfffff ! Alors, certaines, dont moi, se contentent de copiter avec des variantes simples. Et certaines, dont moi, se lancent parfois à formuler avec plus ou moins de bonheur…
    Soit contente, Michèle, ton blog est vraiment une auberge espagnole. Tout le monde y trouve son compte quel que soit son degré d’expérience et l’investissement qu’on est prêt à mettre en temps ou en argent. Que ce soit cet excellent article récapitulatif ou l’exposé d’une formule un peu complexe, peu importe, tout ça entretient le feu sacré et c’est ça qui compte. Après, on peut se demander, en effet, si Potions doit être un blog ou un forum. J’ai idée que si tu nous invite à nous exprimer autour du chaudron, c’est que c’est aussi un peu un forum, au sens propre, non ?
    Bonne idée, Mlk, ce défi du placard de Chlorophylle !
    C’est vrai ça Ed, qu’est ce qu’il y a comme belles fées, ici ! 

    Posté par lolapit le 06 août 2014 à 16:41
  • Tu me fais rire Lolapit

    Au-delà de nos exploits et progrès en cosmétique, savonnerie... ou pas, cette maison a au moins l'avantage de faire vivre le partage, la complicité, l'amitié et tant d'autres sentiments dont nous avons tant besoin dans ce monde fragile et parfois difficile et, personnellement, c'est ce que j'y trouve de plus enrichissant . Merci les fées !

    Posté par Catherine le 06 août 2014 à 17:08
  • Michèle

    je te mets ici la recette de mon dentifrice qui est la recette de Mapytom des Petites Magies
    pas encore convertie en % désolée je ne suis pas matheuse pour deux sous


    30 g d' ha de menthe poivrée ou non , je mets 3 g à part
    1 g menthol dilué dans un hydrolat de menthe
    5 g glycériné de menthe
    5 g glycérine
    0.9 g gomme guar
    4 g carbonate de calcium
    5 gttes he menthe poivrée
    15 gttes EPP

    mélanger la gomme guar dans l'hydrolat ( en ce moment je mélange ha tea tree+ ha menthe)
    dans les 3 g que j'ai mis à part je mets le carbonate de calcium
    je verse dans le gel obtenu avec ha et gomme
    j'ajoute le reste des ingrédients petit à petit

    j'ai adopté cette formule et elle me convient très bien,
    quand je me rince la bouche après lavage je dilue de l'argile blanche dans l'eau

    Posté par pasmonnom le 06 août 2014 à 17:48
  • Teinture de vanille + zestes d'orange bio+ feuilles de bois d'Inde, je vous invite à un voyage olfactif à trinquer oups!!! une pointe de cannelle…gâteau, cosmétique, boisson, que demande le peuple et le voyage qui va avec
    Oui, Cath, ici c'est cool

    Posté par mlk le 06 août 2014 à 19:27
  • Pas de co émulsifiants dans la liste, pas de VE, je ne sais pas si je sais "formuler" sans VE, que j'apprécie particulièrement. Défi?

    Posté par mlk le 06 août 2014 à 19:31
  • Oh ! Moi je regarde pour l'instant

    Posté par gingembre le 06 août 2014 à 20:44
  • Michèle, que voilà un merveilleux article, c'est génial!!!!. Je n'ai rien à rajouter en commentaires, toutes mes pensées ont été formulées. Lolapit, tu es ma jumelle d'enthousiasme
    Merci Venezia pour les teintures. Je n'en ai jamais fait, entre l'alcool que je ne veux pas donner aux enfants et l'effet que je pensais desséchant pour la peau : tu m'as donné envie de m'y pencher un peu plus. Généreuse mlk, ton défi est une idée formidable. Je m'y serai bien penché avec bonheur...mais je suis un peu (beaucoup) sollicitée en ce moment, et le seul plaisir égoïste que je m'accorde, c'est vous lire, ou réfléchir à d'éventuelles formules...

    Posté par Nanette le 07 août 2014 à 07:38
  • - Nanette, bonne lecture alors ; On pense à toi.

    - Gingembre, je suis certaine que tu as dans tes créations jusqu'ici quelques formulations réussies qui te plaisent?

    Ne sois pas timide, c'est l'occasion aussi de se faire la main pour faire de la gym mentale de formules : un baume, une huile corporelle, une crème simplissime à la cire n°3 etc... tu as le choix dans cette liste.
    Je suis certaine que tu as ça dans tes tablettes et que ce serait intéressant de lire comment toi, tu fais.

    Je ne sais pas où est passée Chlorophylle mais il y a eu beaucoup de personnes (1500 env.) qui se sont connectées sur ce message et que cela intéresserait.

    Dis nous ce que tu fabriques dans ta cuisine, on adorera c'est sûr!

    - Mlk,

    Je réalise que tu en mets toujours du VE, je n'avais pas percuté
    Allez défieuse sans frontières, go!

    - merci beaucoup Pasmonom, voici encore une recette pour Chlorophylle qui n'a pas listé le menthol dans ses ingrédients.

    Aisément substituable par l'HE de menthe des champs en plus petite quantité bien entendu? Qu'en penses-tu?
    Merci!

    - Comme tu le dis bien Catherine. Merci.

    - Lolapit,

    Evidemment tu penses bien que je ne parle pas de mes ratés en émulsions et que je ne viens partager que ce qui fonctionne

    Les ratés servent à apprendre aussi si l'on arrive à savoir ce qui a dysfonctionné. Mais où en parler ailleurs que sur un forum?
    Il en existe plein à présent pour que Potions ne joue pas ce rôle là je crois.

    Je pense que la forme blog permet de garder une certaine intimité et une proximité avec les lecteurs et le fait que nous soyons plusieurs rédacteurs aide aussi à varier un peu le ton.

    Merci beaucoup pour cet élan d'affection que tu nous envoies. Gros bisous

    - Emadra, merci pour ton passage.
    C'est un plaisir de partager tu sais, cela ne me demande pas d'effort.

    - Merci Venezia,

    Même si Chlorophylle n'a pas parlé de teintures, il y a Annabulles, Marie, Lolapit et plein d'autres anonymes qui ont des teintures à écouler.

    Moi j'ai une teinture de propols offerte par Annabulles que j'ai un peu réduite sur les radiateurs cet hiver et qui attend que j'en fasse un savon à la propolis, un baume soignant à la propolis, une crème pour les bobos à la propolis...
    Je n'y suis pas allergique mais je n'avance guère dessus...

    Allez encore une recette d'actualité pour l'été?

    HUILE AROMATIQUE CIRCULATOIRE ou JAMBES LOURDES

    47ml huile de coco fractionné
    20ml huile de calophylle inophylle
    10ml macérat huileux d'aloé véra
    10ml macérat huileux d'arnica
    1ml Vit E
    2ml HE soit 60 gouttes pour 100g ou ml (15 menthe poivrée, 15 romarin camphré, 10 cyprès, 5 lentisque pistachier, 15 lavande fine)

    Voilà!

    Posté par michele le 07 août 2014 à 13:44
  • Un outil très intéressant sur le blog de FD_Labaroline qui pourrait en intéresser plus d'une :
    http://argan-karite.fr/les-recettes/

    Posté par michele le 07 août 2014 à 15:43
  • Bon allez, un petit contour des yeux, pour écouler les actifs magiques :

    Gel crème contours de yeux tenseur  
    - HA rose/jasmin : 82%
    - Huile végétale abricot : 5%
    - Macérât Bellis : 3%
    - Olivem 1000 : 3%
    - gomme guar : 0,8%
    - gel d’AV : 3%
    - Algo’boost jeunesse 1,4 %
    - Coenzyme Q10 : 1.20 %
    - Vitamine E : 0.20
    - géogard 221 0.40
    - acide hyaluronique : pointe de couteau (mon dieu, elle va me tuer, Michèle, avec ledit couteau!!!)

    Posté par lolapit le 07 août 2014 à 16:58
  • pour la recette du dentifrice, je reprends Michèle à propose du menthol :Aisément substituable par l'HE de menthe des champs en plus petite quantité bien entendu? Qu'en penses-tu?

    tout à fait d'accord

    Posté par pasmonnom le 07 août 2014 à 18:44
  • Je suis nouille, la cire n°3 est composée de VE
    @ Lolapit, elle me semble pas mal du tout ta formule… sauf que je n'ai pas de guar ih!ih!

    @Mimi
    On poste nos formules validées sur ce post où ? où, est la demanderesse

    Posté par mlk le 08 août 2014 à 09:20
  • Une huile prodigieuse scintillante...

    Q'en pensez-vous? J'alimente mes belles-sœurs qui chaque année me redemandent de cette préparation si simple à réaliser, et justement, j'ai eu une nouvelle commande pour finir l'été.
    Les coquettes!!!
    En regardant ta liste d'ingrédients, j'ai vu que tu avais ce qu'il fallait Chlorophylle , alors on n'y va...

    Pour 50 ml d'huile prodigieuse (je ne leur donne qu'un flacon de 30 ml , j'aime bien qu'elle m'en redemande... hi hi... Et puis, j'ai des jolis flacons de 30 ml.

    15 ml d'huile de macadamia
    15 ml d'huile de vanille (sur sésame)
    15 ml de jojoba ( j'utilise habituellement l'huile de papaye)
    1 gél. de toco 500
    Huiles essentielles de lavande, 6 gttes, ylang ylang 10 gttes
    1 cuillère à moka de mica noisette
    Mélanger tous les ingrédients, verser dans un joli flacon pompe (c'est un produit de luxe, regardez les prix pratiqués)
    A appliquer sur une peau légèrement humide sur toutes les parties visibles, visage, décolleté, cheveux, jambes... Les micas captent la lumière et ça scintille discrètement

    HV de macadamia : protège légèrement contre les UV facilite la micro-circulation et tonifie le système lymphatique, cicatrisante, apaisante et pénétrante, protectrice capillaire…

    Macérât de vanille sur huile de sésame : protège légèrement des UV, parfum agréable, non gras, adoucit et nourrit, hydrate, apaise et nourrit les cheveux et la peau …

    Posté par Annabulles le 08 août 2014 à 09:55
  • Vous êtes top les filles, c'est très gentil de donner vos recettes. Chlorophylle est peut-être en vacances?

    Mais les formules en aideront plein d'autres.

    - Lolapit, je suis théoriquement en vacances, on va dire que je n'ai pas lu la pointe de couteau

    - Merci Pasmonom.

    - Mlk, je trouve plus intéressant de mettre nos recettes en commentaires, ça sera plus logique de s'y retrouver.
    Rien n'interdit à ceux ou celles qui les réaliseront de venir mettre une photo, un commentaire, leur version etc.

    - Annabulles, oui une huile pour l'été. Génial!
    Non seulement c'est d'actualité mais avez-vous remarqué cette année, l'omniprésence de ces huiles dans le commerce ?

    Merci à toutes!

    Posté par michele le 08 août 2014 à 12:41
  • Pour te répondre Michèle au sujet de mon petit mixer, :il s agit d un batteur mixer pour smoothies et jus de fruit , style appareil à cappuccino mais en plus gros avec 4 accessoires, fouet, mixeur, batteur à mousse et mélangeur , c'est très pratique , J ai trouvé ça dans un vide grenier pour euros😊

    Je mets la formule faite récemment pour mon fils , qui m en a redemandé avant son départ:

    Soin hydratant:
    En %
    10 h de jojoba
    5 olivem1000
    2,4 de gel d aloe vera
    81 hydrolat de menthe poivrée ou autre
    1 acide h yaourt nique
    1 ces de v E
    0,6 costard
    12 gouttes d'huile essentielle de menthe poivrée


    Annabulles m a aussi convertie à l'huile corporelle qui est devenue indispensable😀

    Michèle, s il te plaît plus de précisions sur ton fouetté de karité avec du jus d aloe vera et sur tes lotions capillaires faites pour ta soeur 😊 qui est une veinarde. J aime beaucoup les textures mousse , si quelqu'un un à une formule simple 😊 merci
    bon week end a toutes et tous

    Posté par Sylvie le 08 août 2014 à 15:53
  • Ah merci Sylvie tant pour le robot que pour la formule.
    Je ne vais pas résister à rire en te taillant un .. costard pour le cosgard et le h yaourt nique

    Tu es une grande comique ^_^

    Le KARITE-ALOE j'en ai fait un message qui sera publié plus tard avec quelques récapitulatifs de ceux des copines.
    Mais je te donne déjà la formule générale. C'est elle qui fait le plus "mousse craquante" en refroidissant je trouve :

    75% karité
    25% gel d'aloé

    Tu déclines si tu veux ajouter un conservateur, des HE, de la vit E, des actifs liquides... en retirant leurs % du karité.
    Moi je fais ramollir le karité au bain marie puis je mets à fouetter au Kitchen Aid jusqu'à ce que ça fasse une belle chantilly.
    J'ajoute ensuite le gel d'aloé petit à petit puis les autres ingrédients.

    Facile non?

    Posté par michele le 09 août 2014 à 12:05
  • Génial! !! Je teste tout à l'heure le karité aloe , d autant que j ai un kitchen aid avec lequel je fais mon pain😀

    Excuse moi pour les erreurs😔:je suis pas mal étourdie et j écris parfois de la tablette , et voilà le résultat: tu peux me tailler un costard , je ne me plaindrai pas !!!
    Bon week end et milles mercis .

    Posté par Sylvie le 09 août 2014 à 14:53
  • Merci pour cet article super bien fait. Dommage juste que l'intéressée n'ai pas remercié en public. Je suis sure que vous ne l'avez pas fait pour ça mais ça serait un juste retour des choses.
    Merci encore.

    Posté par Sthelena le 10 août 2014 à 09:50
  • Voici ma petite contribution

    Crème pour les mains

    PA
    eau 39,5%
    HA rose 15%
    extrait de mauve 5%
    gel aloé vera 10%

    PH
    HV sésame 5%
    HV rose 5% (à incorporer en fin d'émulsion)
    Caprylys 5%
    cire abeille 2%
    karité 2%
    cire n°3 6%

    3e phase
    lait jument 5%
    cosgard 0,6%
    Vit. E 0,4%

    synergie HE 0,5%
    en gouttes
    lavande 5
    myrrhe 2
    géranium 4
    citron 4

    Je compte la réaliser dans la journée avec mes ingrédients :
    allantoïne et glycériné de rose

    Je ne suis pas encore à l'aise avec les formulations, aussi, si vous avez des commentaires... je les accueille avec plaisir

    Posté par gingembre le 10 août 2014 à 10:55
  • Bonjour,
    voilà ma contribution avec les ingrédients de Chlorophyle.

    CREME ADOUCISSANTE ET AUTOEXFOLIANTE AUX AHA POUR LES PIEDS (parce qu'on les ignore trop souvent alors qu'ils méritent autant que le visage)


    Cire d'abeille 2%
    cire olive douceur 8%
    beurre de karité 5%
    huile d'olive ou d'argan 5%
    caprylis 8%
    Eau ou HA de citron (pour l'hiver) ou de menthe ou de verveine 45%
    Gel d'aloe vera 10%
    AHA 10%
    miel en poudre 4,4%
    protéines de soie 2%
    Conservateur Geogard 0,6%
    Si on le souhaite, HE citron l'hiver ou menthe poivrée l'été.

    Voilà. Une crème épaisse et cocooning avec de l'hydratant, du nourrissant, de l'adoucissant, de l'autoexfoliant, du filmogène... En usage quotidien ou quasi, vos pieds et vos talons vous diront merci !

    Posté par FD-Labaroline le 10 août 2014 à 16:51
  • Ah ! la la ! quelle chance tu as Chlorophylle ! toutes ces recettes en cadeau !
    Enfin ... j'en profite pour apprendre !

    Posté par patsch le 10 août 2014 à 19:06
  • @Gingembre
    Coucou ma belle, ton hv de roses, est ce de la rose musquée, ou une macération? si c'est un macérât, il n'est pas nécessaire de mettre en 3ème phase.
    Ton lait de jument est liquide ou en poudre? si liquide, il vaut mieux que tu l'incorpores dans ta phase aqueuse normale, itou même si elle est en poudre.
    Moi, je mettrais plus de karité et moins de cire N°3
    Ta phase aqueuse aurait pu me sembler un peu haute, mais je ne sais comment se comporte le lait de jument…De bons gras.
    J'ai hâte de lire ton retour, une fois cette crème mains faite.

    @ Toutes celles qui ont contribué, contribuent, vont contribuer, à la quête de Chlorophylle, merci tout simplement.
    Perso, je voulais faire une crème pieds, mais Fd, m'a devancée…Je vais devoir cogiter à autre chose
    Donc, je trouve que cela aide et aiguise l'appétit de tous, quel que soit le niveau, vu qu'il faut respecter ce qu'il y a dans le placard de Chloro…et sortir de nos habitudes

    Posté par mlk le 10 août 2014 à 21:21
  • A lire et à relire et surtout à conserver très précieusement dans nos cahiers!!! Michèle, j'adore tes articles de synthèse.
    Cet article est vraiment un excellent rappel même pour celles qui font des tambouilles depuis les premiers balbutiements de la cosméto faite maison il y a.... des lunes!
    Bien que les canadiennes furent les premières - merci Martine avec tes Banlieusardises - et le temps écoulé, nous n'avons tjs pas vraiment le choix que vous avez en France. L'avantage, c'est que les recettes restent finalement assez simples!!!
    Bon, je vais aller regarder si j'arrive à sortir une petite recette avec les ingrédients de Chlorophylle.

    Posté par Loulou le 11 août 2014 à 00:16

Commenter l'article