Baume au millepertuis pour C.

                    Voici un baume tout millepertuis pour ma copine C. qui ne va pas très bien.
J'ai trouvé par hasard près de chez moi un parterre très dense de millepertuis en fleurs magnifique.
Je connais évidemment l'huile rouge qui soigne les brûlures et les plaies.

 

IMG_1052

 

Vous savez sûrement d'ou vient son nom : le parenchyme de ses feuilles est parsemé de petites glandes à essence, translucides qui regardées à la lumière apparaissent comme mille trous d'ou son nom millepertuis, Hypericum perforatum L  ou herbe percée, herbe aux piqûres, chasse diable (plus étonnant ).

 

 millepertuis 1

Les fleurs écloses un jour sont fanées le lendemain. Elles contiennent deux pigments un jaune (hyperine) et un rouge. Ce dernier l'hypericine est contenu dans de petits poils granuleux.
Voila pour le coté scientifique.

Les vertus sont nombreuses et intéressantes : entre autres antiseptique, cicatrisant, diurétique, sédatif et vulnéraire.
Attention l'huile est photosensibilisante.

Vous pouvez aller jeter un œil sur le super blog de Christophe BERNARD qui en parle si bien.

J'ai commencé par faire une teinture, puis une macération dans de l'olive bio en attendant de savoir comment les utiliser et quand C. m 'a parlé de ses difficultés à remonter la pente, ça a fait tilt dans ma tête : « Un baume, mais bien sûr !!! »

 

 

sylvie1

 

 

 Formule

56,5% d'huile au millepertuis
12,5% de beurre de Karité
12,5%  de cire d'abeille (merci gingembre )
5% d'alcool cétéarylique
10% de teinture de millepertuis
3,5% d'huiles essentielles

J'ai partagé la formule en deux et dans une partie j'ai ajouté :

5 gouttes de camomille noble
10 gouttes de néroli
10 gouttes d'ylang ylang
10 gouttes de laurier noble
10 gouttes de nard

 

Le mode opératoire est très simple

On fait fondre au bain marie les ingrédients sauf la teinture que l'on ajoute en fin de préparation quand tout est fondu, bien touiller, couler la moitié dans un pot, mettre les Huiles Essentielles dans le reste et couler dans un contenant.

 

 

sylvie2


Après une utilisation assidue, C. a éprouvé un léger mieux et a retrouvé un sommeil moins perturbé !

Et vous, connaissez-vous le millepertuis et dans quelles circonstances a t'il été utile ?


Autour du chaudron

    Merci Sylvie. J'ai justement du millepertuis en macération. Je saurai comment l'accommoder
    Prompt rétablissement à ton amie

    Posté par Rokia le 06 mai 2016 à 15:36
  • Sylvie, c'est une jolie préparation que tu as faite pour ton amie. Je trouve que le nom "baume" apporte déjà un réconfort à lui tout seul : sa composition est bien choisie et elle devrait effectivement aider ton amie. Merci Sylvie pour ce partage.

    Posté par Catherine le 06 mai 2016 à 15:51
  • Je peste, ça fait quelques minutes que je n'arrive pas à envoyer mon message.
    Je recommence!

    Ma chère Sylvie, ton baume tombe à pic car d'ici un mois par chez nous, on va pouvoir commencer à cueillir du millepertuis.
    Hier dans la forêt, il y avait très peu de pieds feuillus, donc on attend...
    C'est épatant la différence entre le sud et le nord de la France pour la floraison des plantes.

    Je trouve que le milepertuis est une très bonne plante car elle permet de nombreuses extractions et sert à beaucoup de choses selon le type de support sur lequel on cherche à extraire les principes actifs.

    Et là il ne faut pas se tromper.
    Trop d'extraits ne correspondent pas à l'effet thérapeutique de la plante or aujourd'hui on l'a tellement étudiée, notamment dans le TTT de la dépression , qu'on ne devrait plus ignorer que certains supports ne peuvent pas marcher.

    J'envoie et je reprends mon commentaire dès fois que canalblog me le re-mange

    Posté par michele le 06 mai 2016 à 16:34
  • Je disais donc que le millepertuis sert comme :

    - dans les brûlures, irritations cutanées, douleurs rhumatismales (macérat huileux)
    - dans les névralgies (teinture dont teintures mères qui servent à imprégner les granules homéopathiques). La teinture peut être d'une bonne aide en accompagnement de l'huile macérée comme tu l'as fait ici mais pour les douleurs.
    - dans les troubles de l'humeur, dépressions légères mais alors il faut vraiment un extrait titré pour être sûr d'avoir les 600mg d'extrait sec/j qui fonctionnent sinon...

    Du coup on ne peut pas traiter un coup de soleil en avalant une gélule d'extrait sec de millepertuis même correctement dosé, ni penser à traiter une névralgie avec du macérat huileux seul, ni traiter une dépression en avalant du macérat huileux ou de la teinture non titrée.

    Je pense que les HE que tu as choisies dans ton baume ont bien fait la job et ont aidé à doper la teinture.
    Sans compter ma chère Sylvie, le simple et indispensable fait que tu as pensé à elle en fabriquant et que tu t'es occupée d'elle.
    Ce qui n'a pas de prix!

    On devrait lancer un défi autour d'une plante et que chacune fasse le soin, le cosmétique ou le savon qui lui plait avec. J'adorerais...

    Posté par michele le 06 mai 2016 à 16:44
  • Merci Sylvie, j'aurais aimé voir une photo de la texture de ton baume.
    Mais peut-être as-tu tout offert?

    Bisous, bisous et reviens vite!

    Posté par michele le 06 mai 2016 à 16:45
  • Magnifique ton herbe de la Saint-Jean, j'adore le millepertuis et comme Michèle pour la dépression mieux vaut du titré.
    Je l'utilise avec le calendula pour réparer les peaux lésées.
    Avec la lavande 2 solaires ancrées qui empêche de se laisser aller au spleen.
    Le macérât huileux marche aussi très bien avec la reine des prés et le katafray contre les douleurs musculos-articulaires. Le +!!! La reine des prés méritait bien d'être dédiée aux druides et le millepertuis, on se débarrasse des tristesses de l'hiver. Que tu te soies mise à l'écoute de ton amie...c'est précieux

    Posté par mlk le 06 mai 2016 à 20:37
  • Et je pense qu'il n'y a jamais de hasard. C'est ton désir d'aider qui a fait apparaître ce buisson... Mais c'est vrai aussi aussi solaire que soit ce millepertuis on peut passer à côté, cela m'est arrivé et je ne l'ai vu que quand il l'a voulu.

    Posté par mlk le 06 mai 2016 à 20:42
  • J'adore les baumes de Sylvie !!! En ce moment, j'utilise un qu'elle a fabriqué pour le matin permettant de rester de bonne humeur toute la journée.
    Ce blog est très instructif autant pour ses articles que pour ses commentaires : bravo mesdames !!!

    Posté par Karine le 07 mai 2016 à 14:47
  • J'adore cette plante, la couleur jaune des fleurs qui me semble célébrer la vie et je suis fascinée quand je vois la couleur de l'huile ou de l'alcool changer. Je ne me risquerais pas à l'automédication sauvage, mais j'ai pu expérimenter la macération huileuse de millepertuis avec lavande aspic sur les brûlures (de soude, oups!) et comme base pour une huile articulaire avec HE. Je crois Christophe Bernard quand il nomme cette fleur "l'arnica des nerfs".
    J'aime ton article, car on y touche la grandeur de ton coeur généreux, belle Sylvie!
    Merci!

    Posté par S4br1n4k le 07 mai 2016 à 14:50
  • On touche À...

    Posté par S4br1n4k le 07 mai 2016 à 14:51
  • Bel article Sylvie
    J'ai hâte que le millepertuis pousse , ici , car j'ai mis mon macérat de l'année dernière , dans un savon .

    Posté par patsch le 08 mai 2016 à 14:37
  • Je viens d'en faire au calendula (teinture, macérat huileux, extrait CO2).
    Il refroidit, j'ai adoré.
    Merci Sylvie!

    Posté par michele le 08 mai 2016 à 16:18
  • Bravo Sylvie,

    C. a bien de la chance de t'avoir pour amie. Une amie très attentionnée et soucieuse du bien être des personnes qui l'entoure, sûr qu'elle a de la chance. Très belle idée ce baume tout millepertuis, je l'utilise dans un baume cicatrisant associé au macérât de souci. Bizzz.

    Posté par naturenbulles le 09 mai 2016 à 08:38
  • J arrive et je vois que des commentaires sympas je vai rougir 😶
    J essaie de mettre une photo pour voir la texture :
    http://zupimages.net/up/16/19/7doh.jpg

    Rokia ,merci et régalés toi à faire ce baume

    Catherine ,merci aussi,le baume en lui même n à pas posé de problèmes ,c est plutôt le choix des huiles essentielles qui est difficile ,pas trop ,ciblees, efficaces.....

    Ma ce Michèle, Merci pour tes précisions ,je ne connaissais que peu le millepertuis et il a falluque je m y mette un peu.
    .j ai essayé de mettre une photo ,car il me reste un peu de baume au fond du pot ,mais sans huiles essentielles.
    Je pense que C avait besoin de s occuper d elle et qu on pense un peu à elle .
    Un défi sur une plante ? Je suis partante 😀
    Et bien sûr merci pour tes encouragements ☺

    Mlk évidemment d accord avec toi ,ravie que mon baume te plaise et je retiens tes indications avec la reine des prés et le katafray reunionais.

    Bon je reviens ,j ai plus de batteries

    Posté par Sylvie le 09 mai 2016 à 19:06
  • Je pense aussi que ce sont les huiles qui on fait leur boulot ,plus que le baume lui même qui n est qu un support .
    J adore aussi le calendula et en met souvent dans les baumes .

    Merci ,Chère Karine, ravie de te voir ici ,je t emmenerai des baumes bientôt 😀
    A bientôt.
    Bises .

    Sabrina ,comme toi je trouve fascinant cette teinture qui rougit à vue d oeil ,je cible les teintures et macérâts que je fais ,car au final on en fait souvent trop et on jette

    Ha ,Patsch tu n as pas pu résister à tester dans un savon 😁ça a donné quoi ? Suis curieuse de savoir ....

    Michèle ,une photo ? Tu me donnes envie ,!
    j ai encore rien fait avec les calendulas, cette année. Et je pourrais bien faire un soin pour le bébé 😀

    Annabulles
    Merci !tu es trop gentille. Moi aussi j ai de la chance !
    As tu mis aussi de la consoude dans ton baume ,?je vois bien un baume avec ces trois plantes :à faire des que j ai un moment ..
    Bises 😊

    J ai du boulot ! Je vai chercher sur le blog ce que je peux faire pour le bébé à venir ❤

    Posté par Sylvie le 10 mai 2016 à 08:23
  • Chère Sylvie, merci pour ce très bel article.
    Les baumes sont, pour moi, indispensables. J'adore leurs couleurs, leurs textures, leurs parfums.
    Ils soignent, apaisent, ce sont de tendres doudous

    Je vais de ce pas reproduire ta synergie
    Pourquoi ne mets-tu les HE que dans une partie du baume ? (j'ai mal lu ?)

    J'utilise les baumes au millepertuis pour apaiser les petits bobos de la peau, eczéma, brûlures, piqûres... et pour soigner des douleurs musculaires. Mais j'aime aussi utiliser la consoude pour cet usage.
    Trop tôt pour moi, le millepertuis n'est pas encore en fleurs.

    Posté par gingembre le 10 mai 2016 à 17:37
  • Bonjour Sylvie. Voilà un article magnifique. J'adore ton petit pot, et petit HS, ton fauteuil en arrière plan est superbe. Je n'ai jamais essayé le millepertuis, qui pourtant fleuri par millier dans la campagne autour de chez moi, mais il y a tellement de vignes qui sont traitées intensivement que je n'ose pas. Voilà un baume qui me ferait du bien... tu es une amie précieuse, tes amies ont de la chance de t'avoir. Tu sais écouter, c'est rare. Est-ce que l'alcool cétéarylique change quelque chose, si je le remplace par du cétylique?
    Merci encore à toi pour ce bel article réconfortant.

    Posté par Nanette le 11 mai 2016 à 09:12
  • j'arrive après la bataille car je n'étais pas chez moi, mais je viens quand même saluer le millepertuis dont la couleur écarlate me fascine, moi aussi.

    J'en fais plutôt de la teinture tant ce ton incroyable me séduit. J'utilise macérât et teinture comme antalgique et anti inflammatoire. Mlk m'avait offert un beurre de millepertuis que j'utilise dans les baumes.
    Quand nous offrons nos fabrications, nous offrons aussi de l'attention, qui est un excellent remède. je ne doute pas, ma chère Sylvie, que ton baume ait soulagé ton amie C.
    Ton cocktail d'HE a également de quoi pacifier, avec une pointe de laurier très bienvenue pour doper l'humeur

    Posté par venezia le 11 mai 2016 à 14:04
  • Très joli baume et surtout une très belle attention Sylvie.
    Ici, les feuilles viennent tout juste d'exploser!!! Le millepertuis pourra vraiment être ramassé pour la Saint-Jean, c'est-à-dire le 24 Juin!

    Posté par Loulou le 11 mai 2016 à 19:36
  • Coucou chère Gingembre,
    Je n ai mis les huiles essentielles que dans une partie ,car je voulais utiliser l autre partie pour moi ou les petits .
    Ici aussi le millepertuis n est pas encore en fleurs ,j ai fait ce baume il y a quelques temps 😀
    Je vai en refaire en rajoutant un macérât de lavande pour les coups de soleil .
    Comme toi ,je trouve les baumes pratiques et efficaces.
    Bises 😀

    Nanette ,le petit pot viens de chez Gifi 😀
    Si j en ramasse au printemps ,je t en garde si tu veux
    Je pense que tu peux mettre de l alcool cetylique à la place du cetearylique . Je copie une recette de Venezia 😊
    Merci pour ta gentillesse.

    Chère Venezia
    Merci !
    J ai copie une de tes recettes !
    On ne pense pas toujours à cette action du laurier noble moi la première .et pourtant il semble faire son boulot .
    J ai aussi fait du beurre de calendulas et de millepertuis .c est pratique tu as raison .
    Toutes ces préparations font de petits cadeaux qui finalement font plaisir ,puisque on m en redemande.
    A bientôt .

    Coucou Loulou,
    Ici aussi il n et pas en fleur, j ai fait ce baume il y a quelques temps avec des préparations faite le printemps dernier !!!!

    Posté par Sylvie le 12 mai 2016 à 21:23
  • bonne idée ce baume! je suis justement en train de faire un macérat de millepertuis. je compte le transformer en lait après-solaire hydratant. Par contre je ne me souvenais plus que l'huile était photosensibilisante. Si je l'utilise le soir, est-ce que ça craint pour le lendemain matin?

    Posté par Estellka le 20 juillet 2016 à 15:36

Commenter l'article