Crème à la verveine pour des mains abîmées

Soins des mains et des ongles

Par atelierdemichele

"Que peut-on lui offrir?"
"Elle a les mains très abîmées. D'ailleurs, un jour elle a dit qu'il faudrait qu'elle s'en occupe un peu".


Message reçu 5 sur 5.
Je lui fabrique un savon au jus de carotte bio accompagné de la crème réparatrice qu'il faut.

 

20160711_120416
       Évidemment elle contient du beurre de karité.

     

             Le beurre de karité a une composition inédite dans le monde des corps gras durs qui me fait le préférer entre tous. Il y a dedans tout ce qu'il faut pour les peaux fragilisées, matures, abîmées :

- de l'acide stéarique, acide gras saturé, agent de texture qui épaissit les émulsions bien sûr mais aussi filmogène, permettant de lutter contre la déshydratation cutanée (environ 40-42%).
Par analogie avec nos vêtements, ce serait un bon manteau en poil de chameau (tant qu'à faire...)

- de l'acide oléique comme dans l'huile d'olive, acide gras mono-insaturé protecteur, nourrissant, émollient (environ 40-50%).
Par analogie avec nos vêtements, ce serait un pull doux en cashmere.

- des insaponifiables, la Rolls naturelle des actifs traitants et réparateurs utiles pour les peaux fragilisées ou très sollicitées. Par analogie avec nos vêtements, ce serait le caraco ou la chemise de soie.

On trouve des insaponifiables dans d'autres corps gras (avocat, argan, jojoba...) mais pas en de telles quantités (jusqu'à 15% dans les karités bien élevés), ni sous forme de beurre.

Face au froid, au vent ou aux conditions difficiles pour la peau, le beurre de karité comme les vêtements cités apporte toutes les couches pour la protéger, éviter sa déshydratation et la réparer.

 

         Dans la formule de la crème pour mains abîmées

- Je couple le karité aux omégas 3 et 6 qui lui font défaut (huile de son de riz et lanoline végétale)

- Je dope son efficacité oméga 9 émolliente avec une bonne huile d'olive

- Et j'y mets du calendula que l'on peut introduire très facilement sous forme de macérat huileux, de teinture ou d'extrait CO2. Le mélange calendula-matricaire fonctionnerait à merveille.

Un macérat huileux à chaud sur huile de coco fractionné avec quelques fleurs de calendula et de la matricaire séchées est donc mis en route pendant que je réfléchis à la formule entre écran et cahier.
Le mode opératoire s'apparente à celui expliqué ici ; les plantes étant changées à 3 reprises pour charger l'huile en actifs réparateurs, cicatrisants, anti-inflammatoires, antiseptiques...

Il est possible de mettre dans la crème de la teinture de calendula vendue en pharmacie ou de faire soi même une teinture calendula-camomille. Si l'émulsifiant que vous aurez choisi le permet, la crème supportera jusqu'à 20% de teinture qui participe alors à une meilleure conservation anti-microbienne.

 

         Le parfum pour une novice en soins aromatiques serait très agréable si j'y mettais de la verveine exotique ou litsée citronnée (Litsea cubeba) qui plaît toujours.
Et ça tombe bien, son huile essentielle est très anti-inflammatoire et traite la peau abîmée par les gros travaux, soulage les douleurs articulaires au niveau des doigts, apaise le mental de cette jeune femme stressée par son activité débutante, les prêts bancaires, le manque de vacances etc.

En effet, l'application régulière de la crème sur les mains, le soir après le boulot traiterait la peau en même temps qu'elle préparerait au sommeil dans une atmosphère de tranquillité; l'HE de litsée citronnée est calmante, sédative voire anti-dépressive. On ne va pas s'en priver!

Il faut juste la diluer pour éviter les irritations cutanées possibles.
Comme elle me vrille un peu le cerveau (env. 4% de cétones), je lui coupe la tête avec d'autres HE qui vont former une synergie réparatrice, cicatrisante, apaisante du mental et agréable au nez (en gouttes) :

20 Litsée citronnée (Herbeus. Paris)
20 Lavande vraie (LCA Laboratoires Combe d'Ase)
10 Petit grain bigaradier sur fleurs (Florame)
6 Oléorésine de copaïba (Phytosun Arôm)
4 Orange 5 fold (non photosensibilisante)
1 Benjoin (Herbeus)

 

20160711_120451

 

           Pour émulsifier les corps gras et les hydrolats, j'utilise un émulsifiant complet qui évite l'adjonction de co-émulsifiants et de gélifiants selon la formule.

Il s'agit de l'Ecomuls acheté chez Cosmeto-shop.

La parenté avec le coeur de crème d'Aroma-zone saute aux yeux mais l'Ecomuls ne contient pas d'ester de sucre ni de savon de ricin mais un épaississant (alcool gras).
Il forme des émulsions brillantes qui peuvent aller du lait sprayable à la crème épaisse selon la proportion de corps gras.

INCI Coeur de crème : Glyceryl stearate citrate (and) sucrose laurate (and) polyglyceryl 4 cocoate (and) sodium ricinoleate
INCI Ecomuls : Glyceryl Stearate (and) Polyglyceryl-6 Palmitate/Succinate (and) Cetearyl Alcohol

A ne pas confondre avec l'Ecomulse (avec un E) de Bilby que j'avais utilisé avec joie dans un lait démaquillant et un philtre régénérant aux actifs marins pour peaux matures.
C'est compliqué d'inventer des noms fantaisie pour ces émulsifiants sans tomber sur les mêmes phonèmes...

Caractéristiques de l'Ecomuls

- donne de meilleurs résultats avec des phases grasses de 25 à 40%
- excellentes propriétés sensorielles (velouté, effet peau soignée...)
- aspect brillant
- aucun effet blanchissant (se méfier avec d'autres émulsifiants classiques)
- il n'est pas obligatoire d'ajouter de co-émulsifiants (1-2%) ni de gélifiants (0.1-0.2%) mais ils peuvent être utiles pour améliorer la stabilité des formules où la phase grasse est inférieure à 20%.

La texture finale s'obtient au bout de plusieurs heures. Le lendemain, elle était parfaite, ronde, glissante, nourrissante, onctueuse, se laissant masser entre les mains puis pénétration rapide suivie d'aucun effet gras.

 

         Je ne rentre pas dans les détails ici mais une fois n'est pas coutume, cette crème donnerait à mon avis un résultat similaire avec d'autres émulsifiants huile dans eau qui contiennent aussi des épaississants.

Mais alors me direz-vous, il faut en utiliser beaucoup (7%) et avant, je disais que je préférais les mélanges émulsifiants-épaississants-gélifiants-texturisants bla bla bla...
Oui mais c'était avant, quand j'avais le cerveau moins lisse et puis... si je n'expérimente plus, même ce que j'ai honni autrefois, vous ne m'aimeriez plus!

Alors chut, canevas général ci après ^_^

Formule générale d'une crème réparatrice pour les mains à la verveine

. 7% émulsifiant H/E complet (Ecomuls, Cire n°2, Coeur de crème, Emulsan...), 3% beurre de karité, 19% HV, 5% huile estérifiée, 1% cire d'abeille
. 10% gel d'aloé véra, 1% HE dont verveine exotique, 1% allantoïne, 5% D Panthénol. Eau, hydrolats, jus d'aloé, actifs dont glycérine et vitamine E, conservateur q.s.p. 100%

 

           Les actifs réparateurs pour des mains très abîmées (outre les corps gras bien choisis) peuvent se résumer aux deux très courants que sont:

- le D panthénol ou pro-vitamine B5

Anti-inflammatoire qui calme les irritations et les démangeaisons, il a une action cicatrisante et stimule la régénération cutanée.
En plus de tout cela, c'est un bon agent hydratant que j'utilise souvent pour les peaux acnéiques auquel il convient bien.

Cet actif vieux comme le monde marche très bien et n'est pas onéreux. Il ne faut pas hésiter dans de tels cas, à utiliser la dose maximale recommandée (5%).

On en trouve dans une gamme conventionnelle que je trouve très efficace pour mains et pieds abîmés, crevassés (Addax CicaB5).

- l'allantoïne

J'en apprécie tant les bienfaits pour tous types de peaux et j'oublie souvent d'en parler en détail. C'est un actif que l'on retrouve dans la racine de consoude, bien connue des cosméteuses.

Comme le D panthénol, c'est un agent hydratant et cicatrisant qui apaise les irritations cutanées. Elle apporte une action kératolytique bienvenue quand les mains sont calleuses et ont besoin d'être lissées.
Je l'utilise aussi à la dose maximale recommandée (1%).

Plus douce que l'urée fortement dosée, elle est polyvalente et peu onéreuse. Là encore une gamme conventionnelle offre une crème mains à l'allantoïne très réputée (Mixa).

20160711_120612

Formule de la crème réparatrice bio à la verveine pour mains abîmées

- Phase aqueuse

41% Eau de source et hydrolats bios (ciste, lavande fine, matricaire, genévrier)
5% Glycérine végétale bio
10% Gel d'aloé véra bio
1% Allantoïne
1% Géogard ultra (les utiles de Zinette)

- Phase grasse

3% Beurre de karité bio du Bénin (Aromateasy)
7% Ecomuls (Cosmeto-shop)
4% Hydranol ou substitut végétal de lanoline
5% Macérat huileux calendula-matricaire sur coco fractionné maison
5% Huile de son de riz (merci Mlk)
10% Huile d'olive bio (Les olivettes de Lure)
1% Cire d'abeille en feuilles (Bilby and Co.)

- Troisième phase

0.3% Extrait CO2 de calendula (Huile et sens)
1% Huiles essentielles (30 gouttes pour 100g de crème)
5% D panthénol
0.7% Vitamine E mixed tocopherols

 

20160711_120320

20160711_120400

           

         On obtient une texture crémeuse offerte en flacon airless de 50ml qui a également été coulée en tubes métalliques et en un petit pot de verre brun au couvercle en bakélite noire que j'apprécie tant.

La mise en oeuvre est tellement simple et rapide à faire que j'ai pu faire les photos et la rédaction de ce billet dans la foulée.

Le parfum est agreste, frais et peu durable sur les mains puisqu'il ne contient aucune note de fond. J'y ai ajouté in extremis une goutte de benjoin qui arrondit toujours les parfums et participe à l'action cicatrisante.
Je pense que c'est une superbe formule pour les pieds secs et pour toutes les mains qui travaillent.

On pourrait imaginer des crèmes pour les mains séduisantes aux déclinaisons provençales (lavande-romarin), agrumes (petits grains-néroli), balsamique (benjoin-vanille), boisée (cèdre-sapins)... et on en offre un tube de chaque.

J'adore, j'adore!

 


Autour du chaudron

    Moi aussi j'adore! J'ai tout pour l'essayer, en plus. Ne manque que le temps pour la faire!
    Tu fais bien de préciser la différence entre Écomulse et Ecomuls, car j'ai le premier et pas le second, mais j'ai plein de coeur de crème.
    En fait, je me demande si la simple Polawax avec léger ajout d'acide stéarique et alcool cétylique, ça ne donnerait pas un résultat similaire? Je ne suis pas certaine d'avoir de l'affection pour le coeur de crème, je trouve que ça donne des émulsions un peu "sèches", mais dans le fond, l'acide stéarique aussi et il y en a déjà dans le karité.
    Elle a le don, toi, de me faire chauffer le cerveau!
    Le mélange d'HE me parle, ça semble frais. Ne manque que le copaïba, mais on peut faire sans, hein?
    Hâte d'avoir du temps pour essayer ça!

    Posté par S4br1n4k le 01 août 2016 à 15:59
  • Cette crème a l'air tellement cocooning que j'ai envie de plonger les doigts dans le pot! ça tombe bien il faut que j'en fasses pour toute la famille, avec juste un hic : mon fils qui fait pas mal d'eczéma , ne veut que des produits naturels et pas de mélange . Je ne suis pas sure d'être claire . En fait il accepte de se badigeonner les mains avec de l'huile de chanvre ou du beurre de karité ou de l'huile de coco mais refuse de mettre un mélange de produit. La seule HE qu'il accepte est celle de lavande vraie ...En lisant tes explication je pensais à quelques substitutions J'ai du cœur de crème (que j'ai beaucoup aimé dans une crème pour les mains que j'avais préparé pour ma maman) .il ne me reste que du karité nilotica , j'ai presque tout les ingrédients sauf le substitut de lanoline, penses-tu que cette crème pourrait lui convenir ?
    Oh et puis ne t'inquiète pas ! On t'aime ! expérimentation ou pas !

    Posté par Makiro le 01 août 2016 à 18:13
  • merci encore michèle de nous partager cette nouvelle recette. Ça a l'air tellement bob-bon ta crème. Je n'ai pas tous les ingrédients mais j'aimerais bien l'essayer quand j'aurai un bout.
    Merci

    Posté par rokia le 02 août 2016 à 05:01
  • Je me reconnais presque totalement dans les besoins de cette jeune femme.
    J'ai découvert la litsée il y a peu chez Herbeus, elle est belle et de ce que j'ai pu ressentir elle soulage les coeurs en colère, vraiment, et cela devient mon arme favorite avec le cajeput redécouvert aussi.
    Et ta crème offerte non seulement nourrit à merveille mes mains et pieds secs et malheureux mais aussi moral.
    Le parfum est réussi, mais comme tu le sais, je suis nostalgique de ta crème mains pour les parisiennes.
    Mais, ta nouvelle fonctionne super bien pour les peaux agressées de tout et par tout. Bises fortes

    Posté par mlk le 02 août 2016 à 12:21
  • merci pour cette formule qui utilise la plupart de mes ingrédients favoris (macérât matricaire-souci, He de lavande D Panthenol, hydrolats en pagaille, allantoine, aloe vera). De vrais beaux ingrédients qui ont fait leurs preuves. Je fabrique d'ailleurs à tour de bras (si je puis dire… ) une crème pour les mains avec pas mal de ces ingrédients et avec du stabnatural comme émulsifiant.
    Comme il me reste un fond de cœur de crème, je vais voir ce que je peux gamberger avec ta formule.

    Je garde comme Mlk en mémoire le souvenir ému de ta crème pour les mains des Parisiennes qui pendant des années (sans exagération ) m'a tant inspirée!
    J'aime beaucoup le benjoin que je sais cicatrisant. Je l'utilise toujours dans mes parfums comme fixatif mais je n'ose pas trop dans des produits corporels en raison des risques d'allergie. Qu'en penses-tu? Suis-je trop prudente?

    Posté par venezia le 02 août 2016 à 17:03
  • Encore une fois Michèle, une belle démonstration avec un résultat très tentant.
    Moi aussi, j'ai tjs eu un faible pour les pots et bouchons en bakélite et le plus drôle, comme tu le sais, j'ai eu le plaisir d'en utiliser quotidiennement pdt de nombreuses années ^-^
    J'adore ton idée des cinq tubes aux senteurs différentes à offrir en même tps!

    Posté par Loulou le 02 août 2016 à 20:07
  • - Loulou,

    J'espère ne pas oublier un jour de fabriquer une base neutre de crème pour les mains et de les décliner avec ces notes.
    J'avais fait un truc semblable pour le corps quand je testais l'ester de sucre et je trouve que c'est toujours sympa de changer de parfum. Si je retrouve le lien, je le mets.

    - Venezia,

    Je n'ai pas cherché bien loin pour faire une crème efficace. On retombe souvent sur les mêmes ingrédients et ceux là sont faciles à mettre en oeuvre.

    . J'ai déjà fabriqué et écrit une crème pour les mains sur la même trame en remplaçant l'ecomuls par du coeur de crème.
    Le rendu est sympa même si cet émulsifiant n'est plus le même que celui que j'avais testé au départ.
    Il était huileux en surface et le nouveau lot est sec. Du coup je ne suis pas certain que l'on a un modèle reproductible.

    J'ai trouve que la crème faite avec le nouveau lot a mis beaucoup plus de temps à se stabiliser, le toucher a beaucoup bougé mais c'est acceptable.
    C'est pénible ces changements d'ingrédients chez AZ...

    . En ce qui concerne les allergies, il faut se fier au tests avec les bases parfumées des cosmétiques conventionnels. Ils contiennent quasiment tous du benzoate de benzyle, allergène à déclaration obligatoire... comme le linalol de la lavande dont on parle si peu hein

    Si la personne à qui tu destines ce soin au benjoin n'a pas d'allergies aux parfums cosmétiques, il y a peu de chances qu'elle réagisse au benjoin.
    Rien n'interdit le test au préalable, seule preuve de confiance.

    Je vais te retrouver un lien du site Le flacon qui explique bien la relativité de ces listes par rapport à l'allergie au nickel par exemple, beaucoup, beaucoup plus fréquente :

    http://leflacon.free.fr/informations-7.php


    - Loulou, voici le lien vers mes 3 crèmes gourmandes avec la même base :
    http://www.potions-et-chaudron.com/archives/2008/01/19/7619151.html

    - Mlk,

    Il n'y a pas à dire, cette crèmes pour mains parisiennes vous a ensorcelées!
    Il faut que j'en refasse pour voir.

    Merci de m'avoir indiqué l'HE de litsée d'Herbeus Normalement elle me pique le nez mais en mélange comme ceci, je la tolère très bien.

    - Rokia,

    Pas besoin d'avoir tout pour faire une crème mains abîmées. Le fil conducteur ce sont tous les ingrédients réparateurs et il y en a beaucoup hors ceux que j'ai choisis ici.

    Je trouve en cela que le karité fait déjà merveille même à faible dosage. J'aime beaucoup 1% de cire d'abeille aussi que je mets presque tout le temps dans les crèmes mains.

    Mais c'est affaire de goût. Pour cette jeune femme j'ai surtout voulu un soin apaisant en même temps. J'aime beaucoup la polyvalence avec laquelle nous pouvons faire ces créations.

    Individualisé et unique c'est précieux!

    - Makiro,

    S'il préfère les soins minimalistes, pars sur une base de karité fouetté ou mieux peut-être de cérat dans le quel tu peux incorporer quelques actifs hydrosolubles comme le D Panthénol.
    Il n'y verra que du feu et je le trouve très efficace.

    Ce n'est pas la première fois que tu parles de la peau de ton fils. Est-ce que son eczéma est uniquement sur les mains?

    Si tu veux tester cette architecture avec du coeur de crème et qu'elle en convient pas à ton fils, elle pourra servir à tous types de peaux sèches ou toutes parties sèches du corps. Il faut tester, 100g de crème ça peut aller vite quand on partage.
    J'ai fait 200g de cette crème verveine : 50g à la destinatrice, 30g à Mlk, 30g à Emadra, 50g à une copine, 20g laissés à mon cabinet pour tous et à peine un mini pot de 10 ml pour en parler quand je réponds aux commentaires.

    Y en a plus...

    - Sabrinalk, je reviens, je fais chauffeur de taxi. A toute!

    -

    Posté par michele le 03 août 2016 à 13:36
  • Sabrinak,

    Je ne connais pas vraiment la polawax alors je ne saurai pas te dire si le mélange serait similaire.
    Au vu de la crème que tu m'as offerte réalisée avec la polawax, elle a un toucher plus conventionnel qui devrait te plaire donc n'hésite pas.

    Le but ici est quand même de réparer les mains abîmées donc ce sont actifs et huiles végétales qui feront le boulot.

    Pour le mélange d'HE, la résine de copaiba pourrait se remplacer par une HE riche en sesquiterpènes pour retrouver l'aspect réparateur cutané :
    https://booksofdante.wordpress.com/2014/03/24/les-huiles-essentielles-a-sesquiterpenes/

    Je pense que le santal, la myrrhe ou même l'encens marcheraient bien sur le plan olfactif avec cette synergie.

    Sinon tu augmentes un peu le benjoin, à 7 gttes, cela marcherait super bien pour le parfum.

    Posté par michele le 03 août 2016 à 14:56
  • Voilà une crème qui a tout pour me plaire 😀
    Et il me reste du coeur de crème d AZ... avec cet été sec je suis une grande consommatrice de lait bien riche pour le corps et où de crème qui sert à tout ...
    Ta synergie d huiles à l air parfaite pour apaiser dans tous les sens du terme .
    Ne connaissant pas du tout oléorésine de copaiba, je vais me pencher dessus .
    Je me suis aperçue pour qu un produit sois confortable pour moi ,il faut au moins 3 à 5 % de karité et même pour un laiit pour le corps ,c est moins indispensable pour la visage ou je mets deux produits
    Bises ensoleillées . 🌞

    Posté par Sylvie le 03 août 2016 à 15:24
  • Michèle,

    Merci pour ce lien très intéressant. Je vais donc ajouter de temps en temps du benjoin dont j'apprécie autant les propriétés que l'odeur.

    Posté par venezia le 03 août 2016 à 22:10
  • - Sylvie,

    Le coeur de crème marche bien avec cette architecture.
    Je publie dans la foulée ma version de crème main faite sur ce canevas et parfumée à l'ylang ylang. Elle est pensée comme un soin protecteur solaire et je pense que c'est de saison.

    Vous me pardonnerez la fréquence trop rapide de publication entre deux messages?

    - Venezia, c'est un plaisir.

    Posté par michele le 05 août 2016 à 14:32
  • Merci Michèle pour le rappel de tes trois crèmes.
    C'est fou la richesse de ce blog et on oublie tout ce qui a été publié ^-^
    Bises.

    Posté par Loulou le 05 août 2016 à 16:43
  • Michèle, ta belle crème me parle. Déjà, j'adore la verveine, ma fille qui est une grande stressée en a sur sa table de nuit, à sniffer avec de la mandarine, je crois qu'on l'appelle aussi l'huile des anges. Je ne connais ni le coeur de crème, ni ton émulsifiant, mais j'en ai pleins d'autres à écouler, je vais rester sage. Tes ingrédients sont des basiques pour moi, j'en use et abuse. Merci également pour tes photos toujours aussi raffinées, qui donnent envie de rester encore et toujours sur P&c...

    Posté par Nanette le 05 août 2016 à 21:23
  • A oui Loulou, je m'en étonne à chaque fois!

    Nanette, j'ai redécouvert cette huile de litsée grâce à Mlk. Elle me vrillait le cerveau mais je pense que tout dépend de la distillation, certaines sont bien plus douces que d'autres.

    Tu peux substituer l'émulsifiant Ecomuls avec de la cire n°2, de l'émulsan et je pense même qu'on peut les coupler toutes les deux avec de l'ester de sucre que tu as en stock me semble t-il.

    Posté par michele le 08 août 2016 à 12:33
  • Merci Michèle, je vais tester avec emulsan et ester de sucre, que je mets à toutes les sauces (ou toutes les crèmes) en ce moment, j'adore son effet frais. La litsée se marie bien avec petit grain bigarade et palmarosa je trouve.

    Posté par Nanette le 09 août 2016 à 15:35
  • Michèle je compte fabriquer une crème pour mes soeurs ,l uné d entre elles se fait des hechymoses facilement ,je pensais mettre 15 % d helycrise, est ce suffisant et peut on mettre l huile pure ?
    Merci pour ton aide ...
    Je trouve ta crème tip top 😉👍

    Posté par Sylvie le 21 septembre 2016 à 09:09
  • - Nanette,
    Je vais tester ton idée de mélanger la litsée avec du palmarosa que j'adore.

    - Sylvie,
    15% d'huile essentielle d'hélichryse it dans une crème? C'est énorme je trouve surtout si elle doit en utiliser régulièrement.

    Si c'est pour utiliser ponctuellement sur une ecchymose, je pense que c'est plus indiqué de le faire avec l'HE pure dès que possible et prendre de l'arnica en doses sur plusieurs jours.

    Par contre, pour un usage régulier, tu peux lui faire une crème avec 2 ou 3% CO2 d'arnica, du macérat d'arnica, de l'huile de millepertuis, des HA circulatoires (cyprès, hélichryse...), et faire une synergie d'HE contenant 2 ou 3% d'HE dont de l'hélichryse.

    Contre-indiquée chez les personnes qui prennent des anti-coagulants hein?

    Posté par michele le 25 septembre 2016 à 17:21
  • Merci Michèle pour tes conseils plein de bonnes idées ...
    J ai lu ce pourcentage dans le livre de Fabienne Millet .

    De toute manière je lui ai conseillé d en parler avec son médecin ,c est plus sage !
    Bonne fin de w end 😉
    .

    Posté par Sylvie le 25 septembre 2016 à 18:48
  • Sylvie,

    Les 15% me paraissent énormes ... dans une crème. Pas dans l'absolu puisque je te conseille éventuellement d'en utiliser 100% pur ponctuellement.

    Une crème suppose qu'elle en mettrait régulièrement, ce qui est gênant si elle se cogne souvent ou si elle a des ecchymoses pour un rien.
    Bisous à toi!

    Posté par michele le 25 septembre 2016 à 19:35

Commenter l'article