Crème douceur

Soins du visage

Par Caroline26

20170618_110955

Cette crème a deux histoires


       La première est triste. Celle d'une maman atteinte d'un trouble bipolaire.

A la suite d'une prise excessive de médicament elle s'est retrouvée avec un corps et un esprit meurtri. Enfermée dans une unité de soin psychiatrique elle m'a demandé une crème passe partout avec une odeur légère et naturelle pour éviter l'écœurement ressenti général ressenti.

J'ai pensé à l'hydrolat comme seul parfumant mais j'ai ajouté à la dernière minute de l'huile essentielle pour soutenir le tout. Ce n'est pas forcément au géranium que l'on pense en premier pour un effet calmant mais il a un fort effet apaisant sur moi c'est donc naturellement sur lui que mon choix s'est posé.

       La deuxième histoire est celle de ma peau, agressée par une nouvelle lotion contenant de l'extrait de concombre et que je semble ne pas supporter (ou peut être bien simplement une peau secouée par les émotions des derniers mois). J'ai fait une forte réaction, avec boutons et points noirs. Il lui fallait après ça de la douceur et de l'authentique.

La trame est donc celle de la simplicité, avec quelques ingrédients pour moi incontournables et une touche de colorant pour essayer de voir la vie en rose.

La force des huiles essentielles est impressionnante, 2-3 gouttes auraient été plus que suffisantes pour relever l'hydrolat mais au final ma maman est satisfaite et ma peau apaisée.

J'aime la pénétration très rapide et l'effet légèrement poudré que je ressens. Sans doute pas assez hydratante en hiver, elle est parfaite pour cet été caniculaire.

Maintenant place à la recette :

Phase aqueuse

Eau : 45.3%
Hydrolat de Géranium Bourbon : 30%
Gomme Xanthane : 0.2%
Xylitol : 2%

 

Phase huileuse

 Olivem 1000 : 5%
Mélange maison d’huiles estérifiées (inspire d’une recette de Caly) : 6%
Huile végétale de Macadamia : 6%

 

Ajouts

 Acide Hyaluronique 0.3%
Cosgard : 0.8%
Vitamine E : 0.2%
Colorant 0.1%
Huile essentielle de Géranium Bourbon : 0.1%

 

Je présente la recette en 3 phases, mais en réalité j’ai fait un « one pot » donc les phases aqueuse et huileuse ont été chauffées ensemble.

J’ai ensuite mis les ajouts en mélangeant bien et j’ai laissé reposer pour que l’acide hyaluronique se fonde bien. J’ai à nouveau mélangé énergiquement.

J’ai pour habitude de prendre soit un pied mixeur soit un mousseur à lait pour monter les émulsions, mais j’avais envie pour une fois d’un retour aux sources (et comme il était tard je voulais éviter le bruit des appareils) j’ai donc utilisé ma merveilleuse « cuillère magique ». Je n’ai eu aucune difficulté.

 

20170617_213310

Je ne sais pas si c’est uniquement dû à la crème mais ma peau s’en est presque complètement remise


Autour du chaudron

    Aah là là Caroline, merci, merci pour cette beauté rose, pour le fait que ta crème a soulagé et baissé la pression pour ta mère, qu'elle t'a sauvé la peau.
    Tous ces bénéfices juste avec une crème fait maison en pensant fort à une personne qui en a bien besoin.

    J'aime beaucoup ce que tu as obtenu, j'apprécie aussi l'olivem que j'ai délaissé depuis quelques temps.
    D'où vient ton HE de géranium? Est-ce un géranium bourbon?

    Peux-tu nous en dire plus sur le mélange d'huiles réalisé selon Caly?
    Ainsi que la provenance de ton bécher métallique avec un manche horizontal, j'adore!

    Merci encore infiniment et mes grands souhaits de prompt rétablissement à ta maman qui subit cette dure maladie. Courage à vous tous et mes pensées vont également aux victimes de BARCELONE.

    Je descend du monde quelques semaines, c'est trop là!

    Posté par michele le 18 août 2017 à 14:01
  • Ha Caroline, rien de tel que de fabriquer une crème quand on se sent démunie devant la détresse de ceux qui nous sont proches !
    Je trouve que c est peu et beaucoup à la fois, peu car fabriquer une crème c est pas la mer à boire 😂mais beaucoup car du coup tu y as mis tout ce que tu avais en toi et donc la symbolique est forte .
    Mais je m égaré 😉

    Pour parler de ta crème je dirais qu elle a tout pour me plaire : elle est rose et tu utilises du géranium qui est avec le ciste ma plante et surtout mon huile préférée ....
    Je viens de lire dans le livre de Monica Werner toutes ses qualités :
    Elle est très dermophile et régulatrice au sens large ce qui aide à lutter contre le stress .ça ne m étonné pas que tu aies eu de si bons résultats. ...
    J ai acheté la mienne a la CAHEB lors d un voyage à la Réunion .
    Qd à l hydrolat, je le fait maison mais la je suis en rupture 😢
    Ha oui : 5% d olivem : elle doit être très légère 👍
    Bon w end 😉

    Posté par Sylvie le 18 août 2017 à 14:30
  • Ahhhh oui , Caroline , rien de mieux qu'une belle crème rose et douce qui met du baume au coeur
    Je viens d'en faire une , exactement de cette couleur que j'aime beaucoup .
    Avec le petit flacon de gel que tu m'as offert , c'est TOP !
    Encore merci
    Plein de bonnes ondes pour toi , ta famille et ta Maman

    Posté par patsch le 18 août 2017 à 15:59
  • C'est vrai, les crèmes roses mettent du baume au cœur. La couleur de la tienne est très réussie.

    J'ai adoré celle de Sylvie et son parfum de géranium. Moi aussi, j'aime beaucoup le géranium et le ciste.
    Sylvie, ton hydrolat était vraiment superbe. Je prévois d'en faire cette année. J'espère qu'il sera aussi réussi que le tien

    Merci Caroline pour cette jolie formule. A quand le gel ?
    Je souhaite également un prompt rétablissement à ta maman.
    Ces nouvelles de Barcelone me peinent terriblement.

    Posté par gingembre le 18 août 2017 à 16:39
  • Merci Caroline pour cette simplicité de formule, moi qui ne suis pas une spécialiste des crèmes (oui la cervelle de poussin ça me connait grrrrr)
    Elle est trés fluide, juste colorée comme j'aime... en one pot ....
    Bon je vais l'essayer alors, j'ai plus d'excuses

    Posté par Chafou le 23 août 2017 à 09:42
  • Michele,

    Il s'agit bien d'un Geramium Bourbon que j'ai acheté chez Aroma Zone, je ne sais pas vraiment ce que valent les huiles essentielles chez eux, il me semble que c'est assez controversé. Je suis un peu accro à son odeur en tout cas .

    Pour le mélange de Caly, c’est ce qu’elle appelle le « complexe sensorialité », elle y met 32% de Dicaprylyl Carbonate, 32% de Coco Silicone et 36% de Caprylis. J’ai encore simplifier un peu plus en mélangeant les 3 ingrédients à peu près à part égal dans ma bouteille. Ça me permet de pas forcement devoir peser chaque ingrédient à chaque fois. Je voulais reprendre l’idée pour un mélange d’huile visage qui me conviennent bien. Comme je manque parfois cruellement de temps libre sans les filles, avoir des mélanges d’ingrédients « prêt à l’emploi » pourrait me permettre de tambouiller plus souvent.

    Pour le bécher, je l’ai trouvé une fois par hasard dans un Lidl. C’est un bol prévu pour le bain marie, j'en ai trouvé plusieurs du même genre sur Amazon. Je n’ai jamais essayé de l’utiliser avec un mixer ou un mousseur à lait, mais à la main c’est génial, et il est aussi bien pour des petites que des grandes quantités (là j’ai fait 250gr si je me souviens bien).

    Je suis bien d’accord avec toi, on vit dans un monde qui ne tourne vraiment pas rond. Comment peut-on en arriver là ?



    Sylvie,

    Il faudrait que je teste le Ciste, ce n’est pas une odeur que je connaisse. C’est drôle comme parfois on a l’impression que notre nez choisis pour nous l’huile qui nous faut . L’hydrolat, le fais-tu avec un vrai alambic ou avec le system D de la casserole avec couvercle inversé ? Ça doit être fantastique de pouvoir faire soit même ses huiles ou ses hydrolats.

    Je te confirme que la crème est légère et malgré le faible taux d’émulsifiant elle est très stable.

    Bon weekend



    Patsch,

    Je suis vraiment contente de voir que mon gel te plait toujours. Je vais le refaire dans cette version car la dernière ne m’a pas réussi .



    Gingembre,

    Merci pour ton passage et ton commentaire. Pour le gel, ça fera peut-être l’occasion d’un prochain poste , couplée à mon huile démaquillante/nettoyante pour mon visage non maquillé qui sait . Il est vrai que j’en suis très satisfaite.



    Chafou,

    Non tu n’as plus d’excuse en effet . Viens-me donner ton avis si tu la testes. Je vais peut-être la refaire avec un ajout d’une huile plus nourrissante et moins sèche pour la période d’automne. Ça pourrait être intéressant de tester la même recette avec des huiles différentes pour pouvoir me rendre compte de l’impact que ça aura sur le produit final.

    Posté par Caroline le 25 août 2017 à 13:34
  • Caroline, merci pour ces histoires touchantes et pour cette recette qui fait très envie.
    La texture et la couleur semblent supers.
    Je suis étonnée de ton utilisation de l'Olivem 1000 à une concentration de 5 %. Ce n'est pas la première fois que je remarque que certaines d'entre vous l'ulisez à faible concentration... A essayer.
    Merci pour toute cette vérité...

    J'ai trouvé ma casserole à fond rond pour bain Mari chez le Suédois, mais avec un seul bec verseur.
    Il y a de cela pls années.

    Posté par Loulou le 28 août 2017 à 01:56
  • Caroline,

    J'ai fait plein d'essais récents avec de l'olivem (pour une copine qui cherchait des recettes simples) en utilisant des formules minimalistes comme la tienne et je confirme, le résultat est parfait. La tienne est d'un très bel équilibre et sa couleur rose est exquise.
    Pour plus de simplicité, j'ai utilisé du gel d'aloes de AZ, qui apporte un plus tenseur-hydratant avec l'effet gelifiant en prime et j'ai ajouté du miel comme facteur hydratant, car tout le monde en a dans ses placards.

    Au passage je me suis réconcilié avec cet émulsifiant que j'apprécie beaucoup mais qui ne me réussissait pas. J'ai testé sur moi avant et avecl'ajout d'aloes et de miel, ça passe très bien.

    Voici la formule réalisée pour et avec ma copine: (j'ai testé d'autres variantes avant) et faite au Bamix pour un résultat très "crème". J'ai fait des essais au fouet magique, la texture reste plus fluide.

    5g olivem
    10g aloe vera gel AZ
    45g eau de Volvic (pH 7)
    10g hydrolat de rose
    4g miel de maquis (merci Catherine)
    0,4 HE ( 3 gtes CO2 argousier, 4 gtes bois de ho, 6 gtes geranium)
    25g huiles: 18 jojoba + 7 macadamia
    0,6g cosgard

    Posté par venezia le 31 août 2017 à 11:33
  • Venezia, merci pour cette recette. j'aime beaucoup cette formule simple et je suis tentée de la reproduire car elle me semble facile à réaliser. Peut-on la faire en one pot ? Peux-tu m'en dire davantage sur le bois de hô ?

    Posté par gingembre le 31 août 2017 à 13:18
  • Coucou Gingembre,

    j'utilise très souvent le bois de ho. Il est très proche dans sa composition du bois de rose mais je le trouve plus fin comme odeur, fraiche et très discrète. Il n'est quasiment composé que de linalol, une molécule aux propriétés (notamment) anti inflammatoires et régénérantes. Je l'utilise dans un mélange cicatrisant: lavande+bois de ho+géranium (sur fonds de ciste) et souvent dans les produits visage. C'est une molécule classés dans les allergisantes, mais je trouve cette HE très bien tolérée par la peau (la mienne et celles à qui j'offre des produits qui en renferment).

    On peut bien sur faire la recette en one pot sans souci, mais je préfère utiliser deux récipients car j'ai remarqué que l'olivem de AZ (celui acheté récemment) met du temps à fondre, et qu'en one pot, on ne voit pas bien s'il est totalement fondu (j'ai eu un déboire en one pot avec des fragments d'olivem à la fin!!).
    Donc si tu surveilles bien ta fonte d'olivem: one pot, si tu es prudente, deux récipients!

    J'ajoute à la fin, après refroidissement: le miel, les HE et le cosgard.

    Posté par venezia le 31 août 2017 à 14:07
  • Tu peux aussi ajouter le gel d'alors à la fin

    Posté par venezia le 31 août 2017 à 14:09

Commenter l'article