Savon cocon de soie et lait végétal

Savonnerie

Par atelierdemichele

         En l'utilisant, je me suis demandé ce qui en faisait la si grande douceur. La formule était une reprise d'un savon sans huile de palme que j'avais adorée.

Mais il contient des cocons de soie ramenés de Thaïlande par Venezia et du lait de riz-épeautre-noisette bio.

L'ensemble en fait un savon parfait si tant est que cela existe!

 

20170723_100515

 

           Au fil des années et des fabrications de savon, il me semble que l'on sait ce que l'on préfère. Certaines savonnières palpitent à l'idée de réaliser des prouesses techniques, d'autres ne fabriquent que des savons utiles, d'autres encore y mettent tout ce qui leur tombe sous la main, font des macérations subtiles de plantes diverses...

Pour ma part, j'aime le glissant non glu-glu, la rinçabilité du palmitique mais aussi une couleur pâle ou au moins naturelle.
Et de moins en moins de parfums.

L'odeur du savon brut me plaît et peut-être me nourrit. Quand j'arrive à détecter la senteur d'un amidon ou celle du beurre de karité en fond, ça me chavire.
C'est une espèce de madeleine de Proust.

      

20170701_155003

 

 

Dénicher une briquette de lait végétal à la composition inspirante a suffi pour que je m'y remette.

En voici les ingrédients:

. 15,2 % de céréales (épeautre, riz, avoine),
. de la pâte de noisette,
. de l'huile de tournesol qui apporte un surgras supplémentaire,
. un peu de sel
. et de l'eau.

 

 

 En panne d'inspiration j'ai repris la formule du savon de la source du Rocher qui me semble être une espèce de graal sans palme.

     

Formule du savon lait végétal-cocon de soie de Thailande

50% Huile d'olive bio (Emile Noël)
25% Huile de coprah bio (Bilby and Co.)
20% Beurre de karité du Bénin
5% Huile de ricin (Bilby and Co.)

Eau déminéralisée et soude pour un surgras de 7%

200ml de lait végétal bio retirés de l'eau de dilution de la soude
2 cocons de soie thaïlandais (merci Venezia), 5 capsules de vitamine E pour 1500g d'huiles saponifiées

 

picasion

 

 Et puis je suis tombée sur les cocons de soie que Venezia m'avait offerts après l'un de ses récents voyages au Laos et en Thaïlande.
J'ai choisi le jaune et le blanc mis à fondre dans la soude préparée.

Il m'en reste un blanc pour plus tard.

Habituellement j'utilise de la soie tussah dont je sens bien la douceur dans le savon final.
Là, pas de doute,  j'y retrouve exactement le même sentiment sous la douche.

 

20170701_154948
Les cocons de soie

 

 Qu'est-ce que ça donne finalement?

          Le lait végétal saponifié colore le savon en caramel après séchage .
Les protéines des céréales apportent le poudré utile pour satiner la peau et participent certainement à produire ce parfum lacté avec une pointe de karité en fond.

J'ai coulé dans un moule rond et dans un moule rectangulaire avec au fond un motif peau de serpent qui donne le frisson quand même (qu'est ce qu'il m'a pris d'acheter ça!?).

Une fois découpés heureusement les pains de savon m'évoquent plus la peau du croco que celle du serpent. Ouf!

 

20170723_100636
Il faut mettre du beau dans son regard tous les jours

Belle fin d'été à tous ! 


Autour du chaudron

    J'aime beaucoup ton savon, la douceur alliée au côté lacté et le simple mélange d'odeurs naturelles c'est parfaitement d'actualité avant la reprise générale. Par contre je navigue encore entre odeur naturelle et fragrance j'ai du mal à choisir.
    Drôle d'idée la peau de serpent mais parfois on se laisse emporter par une furieuse envie d'achat, heureusement avec l'expérience la frénésie du panier se calme un peu.

    Posté par Elfe-des-Bois le 26 août 2017 à 02:15
  • J aime beaucoup aussi ton savon ,qui semble très doux !on a envie de plonger les doigts dans ta petite animation 😉

    Je me demandais pourquoi un cocon était jaune et l autre blanc ?

    De mon côté ,même si je suis admirative devant les savons colorés et si beaux à regarder tant ils sont bien fait ,je préfère faire des savons simples ,sans trop d ajouts ,parfumés aux huiles essentielles ou pas ,très peu de fragances sauf celle à la canelle qui plaît aux hommes. ...et suffisamment surgraissès pour laisser la peau douce 👍

    En tout cas je vai m empresser de trouver ce genre de brique de lait végétal ....qui peut faire un repas à elle toute seule : c est dingue ce que l on fabrique de nos jours 😀

    Et comme tu le dis si bien : il faut mettre du beau dans notre vie ,c'est bon pour l esprit !merci d y participer .

    Bon w end à toutes 👍
    Ici c est le plein boum des vendanges 🍇

    Posté par Sylvie le 26 août 2017 à 07:55
  • Un bien joli savon Michèle. Si tu n'avais pas dit qu'il s'agissait de peau de serpent... Je ne l'aurais pas deviné.
    La première photo ne s'affiche pas pour moi...
    Je suis aussi très intriguée par ce cocon jaune. Un très beau jaune d'ailleurs.
    Ds ma jeunesse, j'ai eu un élevage de vers à soie : souvenirs, souvenirs ^_^

    Posté par Loulou le 28 août 2017 à 02:17
  • j'avais découvert ces cocons en Thailande lors d'une visite précédente, à l'endroit même où ils sont utilisés, voire produits, dans la province de l'Isan. Le jaune pétant est bien naturel. Il dépendrait de la variété du vers à soie. Cette année, quand j'ai acheté des cocons au marché du week end de Chatuchak, la vendeuse m'a expliqué que les jaunes étaient produits en Thailande, et que les blancs pouvaient venir de Chine.
    Michèle, quelle splendide idée que de les incorporer dans un savon! Je me sers de ces cocons pour faire de légères exfoliations du visage (comme conseillé en Thailande) mais ta réalisation m'enchante bien plus… car j'oublie régulièrement de m'exfolier et quand j'utilise la soie tussent en vrac, je ne l'effile pas toujours assez, ce qui fait que des filaments se coincent souvent dans le mixer.
    je trouve que ces plaques de silicone que tu glisses au fond des moules donnent vraiment de super résultats…
    Bonne rentée à toutes

    Posté par venezia le 31 août 2017 à 11:17
  • Il faut lire soie tussah et non tussent (substitué par mon ordi à mon insu!)

    Posté par venezia le 31 août 2017 à 11:18
  • Il me plait de croire que ces jolis cocons de soie participent à la grande douceur de ce savon.
    Je craque sur les savons ronds mais la "peau de serpent" est très jolie également... Et puis, le savon ça fond rapidement
    Merci Michèle pour cette très belle formule de savon. Tentatrice... toujours...
    Bonnes vendanges Sylvie !

    Posté par gingembre le 31 août 2017 à 13:26
  • Vénézia, je n'aurais jamais pensé utiliser des cocons pour une exfoliation du visage.

    Michèle, tes plats en forme de nuage sont vraiment chouettes!!!

    Posté par Loulou le 31 août 2017 à 22:56
  • Loulou,

    Pour les cocons, ma copine qui tient un spa au Laos les utilise ainsi et c'est aussi l'utilisation suggérée par les vendeurs: exfoliation très douce…

    Posté par venezia le 02 septembre 2017 à 08:38
  • Oh ça doit être doux, ça!
    Jolie formulation, toujours créative, élégante comme d'habitude.
    Ils font rêver, ces cocons de soie!
    J'ai tenté une fois la soie tussah gentiment envoyé par Venezia et je l'ai ajoutée trop tard à l'eau de la soude (n'a pas fondu), en ne la coupant pas suffisamment, ça a été un festival de filaments pris dans le mélangeur, j'ai dû filtrer ma lessive avant d'ajouter dans le savon, ouf.
    J'ai décidé de l'acheter en poudre par la suite hihi.
    J'ai eu la chance de goûter à la douceur ajoutée de la soie en essayant les savons de madame Parfum. Du pur bonheur!
    Tu vois, je m'amuse avec les couleurs et les textures, mais chez moi, on utilise seulement des savons très simples, non parfumés ou à peine. Ça me rejoint, tes choix
    J'ai un élan de gratitude envers vous toutes et ce jour où, en cherchant comment faire des baumes à lèvres, je suis arrivée ici.
    Les savons qu'on fait, c'est trop bien!

    Posté par S4br1n4k le 04 septembre 2017 à 20:07
  • - Sabrinak,

    Merci pour ces compliments! Je fabrique des savons de ce type maintenant mais je ne suis pas contre me laisser prendre par un défi technique
    Le monde de la cosmétique maison dort-il?

    Il n'y a à mon avis aucun jugement à faire tel ou tel savon, au contraire j'adore y retrouver ce que je vois de son auteur, c'est une sorte de jeu de piste incroyable.

    Lorsque j'utilise de la soie tussah, je résiste à en mettre beaucoup et je la découpe finement avec des ciseaux dans la solution de soude fraîchement préparée. Elle se dissout très bien.
    mais je me demande s'il y a plusieurs qualités de tussah?

    Ici nous n'avons pas de tussah en poudre me semble t'il, c'est génial comme idée! Est-ce différent de la poudre de soie hydrolysée que l'on met dans les crèmes hydratantes?
    Pourrais-tu nous mettre un lien vers un fournisseur?

    Tu as bien raison, nos savons sont extras et je suis bien contente de te connaitre!

    - Venezia,

    Je n'ai jamais trouvé le temps de les utiliser comme exfoliants doux et en cherchant quelques idées pour ce savon, j'en ai utilisé deux en me disant que le dernier sera monté à la salle de bains.
    Et... il a terminé aussi dans un savon dont je parlerai bientôt je crois avoir déjà écrit le message!

    - Loulou,

    Il n'y a que moi à la maison qui les trouve ces plats totalement adorables. Je crois que c'est un truc de filles
    Et vraiment mettre du beau dans mon regard tous les jours est indispensable ne serait-ce qu'à travers un plat dans lequel je découpe mon fruit le matin.

    - Gingembre,

    Ils sont vraiment doux et tout y participe: la formule bien entendu mais le reste aussi.
    Et on y croit!

    - Re Venezia,

    Les cocons ont fondu sans aucun souci et le jaune n'a pas coloré le bain de soude comme je m'y attendais.

    Il me semble vraiment que ces plaques en silicone donnent un truc en plus de mes savons de plus en plus simples. Ils deviennent presque des sculptures mais plus soignées que celles que je réalisais à mains levées sur mes pains de savon.

    J'aimerais pouvoir refaire ce genre là :
    http://www.potions-et-chaudron.com/archives/2010/04/27/17708556.html

    ou ce savon kilim:
    http://www.potions-et-chaudron.com/archives/2013/09/03/27644418.html

    Il faudrait couper finement la soie tussah avant de l'incorporer. J'avais fait cela pendant un temps dans un petit flacon mais... On ne prend plus le temps de rien


    - Oh Loulou, un élevage de vers à soie? Je reconnais la Lyonnaise!
    Comment, quoi, pourquoi? Dis nous!

    - Sylvie,

    Comment ça mettre les doigts dans la soude ou la pâte à savon fraîche!!!
    Tss, tss on va te surveiller de près toi

    Bonnes vendanges et surtout j'espère que tu as le baume pour les mains fin prêt pour tous les travailleurs. Tu en parlais l'automne dernier, je m'en souviens.

    On devrait lancer un défi tiens!
    Préférez-vous un défi baume ou un défi savon?
    On ose un défi crème peut-être. Tout le monde a de l'olivem je crois...
    Je vais y réfléchir.

    Vous aussi hein, vous pouvez lancer des défis comme l'ont fait Malegria, Chabou, Mlk, sabrinak...

    - Elfe des Bois,

    Tu l'as dit frénésie d'achat... Quoi que je suis plutôt raisonnable malgré ce que laissent croire mes achats d'ingrédients et de moules

    Ne choisis pas entre fragrance et odeur naturelle. Si tu les manies biens, les fragrances peuvent donner des odeurs très agréables.
    Emadra mélange souvent HE et fragrances avec doigté. personnellement je ne sais pas faire cela et je m'abstiens.

    Bonne rentrée à vous toutes et au grand plaisir de vous revoir par ici.

    Posté par michele le 15 septembre 2017 à 11:52
  • Michèle, je ne crois pas que ce soit de la soie tussah en poudre. En tout cas, ce n'est pas spécifié. Tout ce que j'ai comme info, c'est "poudre de soie" et si elle fond bien dans la dilution de soude, elle sent vraiment mauvais. Heureusement que la soude s'en charge ensuite!

    C'est ici : https://www.newdirectionsaromatics.ca/products/raw-materials/silk-powder-200-mesh.html

    Posté par S4br1n4k le 15 septembre 2017 à 13:12
  • Michèle, comme je copie souvent ce que tu fais, j'ai testé la soie tussah dans le savon. Je l'ai commandée chez Zinette, mais je crois qu'elle n'en vend plus. La soie se présente sous forme de fils rassemblés en fagots (je ne trouve pas de terme plus appropprié ). Il suffit de la couper finement aux ciseaux dans la soude lorsque celle-ci commence à chauffer et la soie fond sans problème.
    Quand même, je pense vraiment que la soie apporte un supplément de douceur au savon

    Posté par gingembre le 15 septembre 2017 à 13:20
  • - Sabrinak, merci pour le lien.
    Je pense qu'elle est hydrolysée et du coup tu as les protéines quasi pures, qui puent.
    Je n'aurais pas imaginé les mettre dans un savon alors qu'il n'y a aucune raison de s'en priver!

    - Ma Gingembre,
    Tu me fais rire!

    Je ne sais plus d'où vient ma tussah mais je fais comme toi en la découpant avec les ciseaux et ça fonctionne très bien sauf quand j'exagère et en mets trop

    On devrait fabriquer un mauvais savon, pas doux du tout et glauque et mettre de la soie dedans pour voir si c'est psychologique notre affaire de soie là.
    On est folles!

    Posté par michele le 15 septembre 2017 à 13:39
  • En attendant je vois que vous évitez l'histoire du défi!

    Posté par michele le 15 septembre 2017 à 13:39
  • Michèle, bon retour parmi nous!

    Pas d'évitement pour ma part : pour un défi, je serais "baume"...

    J'ai fait des tests de savon un avec soie, le même sans soie... Il y a vraiment une différence. Le savon qui contient de la soie est vraiment plus doux, un je ne sais quoi de plus. Idem pour les savons avec gel d'aloe vera ou sans. Voilà, ce sont les deux choses testées pour savoir si c'était psychologique ou non et la réponse est : pas psychologique!!! Nous avons certainement des pb psy a fabriquer autant de savons et autres tambouilles mais ça, c'est une autre histoire, n'est-ce pas?

    Pour l'élevage de vers à soie, c'est un peu la lyonnaise mais surtout "l'ardéchoise temporaire" qui a fait cet élevage au collège. Nous avions tout d'abord visité une magnanerie pour apprendre les rudiments d'un élevage de vers à soie et étions repartis avec de quoi commencer notre élevage. Nous allions régulièrement ramasser les feuilles de murier pour nourrir notre élevage. J'ai un cocon que je garde précieusement depuis ce temps là. Cocon qui a résisté à tous mes voyages et qui est tjs aussi beau. Moralité, la soie est vraiment solide!!!
    Un certain nombre d'années plus tard, la "lyonnaise" a eu le privilège de faire une visite privée d'un des atelier de canuts qui tissait entre autre, toutes les soieries pour les restaurations du château de Versailles.
    Si vous passez par Lyon, la visite du musée de la soie à la Croix-Rousse s'impose!!!

    Posté par Loulou le 15 septembre 2017 à 16:51
  • Merci Loulou pour ces précisions et surtout d'avoir testé les différents savons.
    génial, il ne faut plus oublier la soie dans les savons.
    Ce n'est rien der évolutionnaire mais il faut savoir re-découvrir l'eau chaude

    Posté par michele le 18 septembre 2017 à 15:49

Commenter l'article