Sérum automnal peaux grasses

Soins du visage

Par atelierdemichele

        L'automne cette année nous a vraiment comblés! Les températures clémentes ont permis que les feuilles tombent lentement révélant une palette de jaunes, d'ocres et d'orangers sublimes.

On écoute James et Luciano?

 

       Le sérum pour peaux grasses à imperfections que j'offre à une proche est donc très léger mais doit permettre un léger massage.

Je désirais faire une fabrication simple sans rien chauffer.
J'ai choisi du gélisucre comme émulsifiant pour obtenir un sérum aqueux à coupler éventuellement avec le sérum au lotus blanc pour les peaux mixtes à grasses même très jeunes
que je fabrique inlassablement.

Mon inspiration a été le lait à l'argousier de Venezia réalisé avec du sucragel CF, cousin du gélisucre.

 

 20181111_102641 20181112_135546

 

          Le gélisucre est un mélange glycériné à base d'ester de sucre, tous deux hydratants. Cet émulsifiant contient également un peu d'huile d'amandes douces et de l'hydrolat de fleurs d'oranger lui permettant d'être certifié bio.

Sa manipulation est pour moi assez délicate pour faire des émulsions. Elles ont un toucher ou glu-glu-collant ou trop lacté laissant la peau sur sa faim.

Par contre dans les gels riches en corps gras, il est agréable et permet de nombreuses textures regroupées dans notre index par ingrédients.

La formule est très simple: son efficacité est basée sur le choix des huiles essentielles, de l'huile végétale et de l'hydrolat. Tous de grande qualité et bios.

Formule générale d'un sérum automnal 

6% de gélisucre, 6 à 10% d'huile végétale,
10% d'hydrolat, 0.2 à 1.5% d'HE selon la destination, conservateur + actifs +  gel d'aloé véra qsp. 100%

 

Forumle du sérum automnal pour peaux grasses

- Phase A

3g de gélisucre bio (Aromazone)
3g d'huile d'andiroba bio

Dans un bécher désinfecté peser le gélisucre après avoir bien homogénéisé le flacon
Ajouter l'huile d'andiroba et mélanger à la spatule en silicone souple ou à l'aide d'une cuillère magique

- Phase B

37g de gel d'aloé véra maison (gélifié avec 1% de gomme xanthane)
5g d'hydrolat de cannelle écorce bio (Oshadi)
1g de D Panthénol (provitamine B5)
0.3 d'Ecogard
0.7g d'huiles essentielles bios (soit 21 gouttes)

Peser le gel d'aloé véra dans un bécher désinfecté, ajouter l'hydrolat puis le D panthénol et bien mélanger
Verser le tout dans le bécher contenant le gélisucre et l'huile d'andiroba, malaxer intimement sans faire trop buller

Ajouter Ecogard et HE en mélangeant entre chaque ajout
Couler dans un flacon pompe, étiqueter et dater

 

20181112_132841 20181112_132946
 L'huile de camomille matricaire très bleue donc riche en azulènes devient légèrement verte dans le sérum

 

          Comme cet automne m'évoque le Canada, j'ai pris les photos avec la trousse à HE que m'a cousue Loulou et dont je pense qu'elle va nous donner le tuto sous peu.
Pour ceux qui ne le savent pas, Loulou habite au Canada, est une couturière douée et ingénieuse capable de recycler les bouts de tissus. Elle transforme tout ça en trousses, pochettes, marque-pages, doudous etc.

Je l'emporte dans mes déplacements (la trousse hein, pas Loulou!); Sa praticité est tout bonnement géniale puisqu'on peut la glisser dans une petite trousse à glissière.
Une trousse dans la trousse!

20181111_102634 20181112_135534
20181112_135154
 20181112_135144
L'automne, le sérum, les trousses et les HE

       

      Les actifs sont tous à visée antiseptique, purifiante, séborégulatrice, anti-inflamamtoire (D Panthénol), anti-rougeurs, anti-grattage, lissante et dermophile. Des alternatives dont bien sûr possible et la même structure peut être déclinée pour un sérum peau sèche, peau mature etc.

- L'huile d'andiroba

C'est une huile végétale sud -américaine qui contient beaucoup d'acide palmitique qui la fait figer au froid. Sa richesse en limonoïdes et triterpènes permet d'en donner les propriétés anti-inflammatoires et anti-infectieuses (virus, bactéries et même levures). En outre elle contient de l'acide oléique comme l'huile d'olive.

J'aime cette huile végétale dans les cosmétiques pour peaux grasses sujettes à boutons enflammés car elle les purifie mais elle est assez protectrice et anti-allergique pour éviter de les sensibiliser plus encore.

Son odeur marquée ne la flatte pas mais à 6% et couplée à des HE aux notes de fond, elle se fait très discrète. Je l'ai achetée en petit flacon et en version bio chez Aromazone.

 

- L'hydrolat de cannelle écorce

Trouvée en boutique et de marque Oshadi, son parfum épicé et chaud est très fidèle à l'écorce. Plus facile à utiliser sur la peau que l'HE dermocaustique, elle participe à l'effet antiseptique mais n'est pas recommandée aux peaux sensibles.

Je l'utilise prudemment à 10% pour cela. On peut la remplacer par des hydrolats moins problématiques comme la lavande, le romarin, le tea tree, le géranium... et il faudra certainement ajuster le parfum si l'on désire en mettre plus.

 

- Le gel d'aloé véra

Dont on ne vante plus les propriétés.

Il est bien entendu que l'on peut omettre l'aloé véra et faire un hydrolat gélifié avec 1% de gomme xanthane et un conservateur. On peut aussi faire un hydrolat-aloé avec de l'aloé véra en poudre. Tout est possible ^_^

Exemple:

97.9% Hydrolat
0.5% Aloé véra en poudre x 200
1% Gomme xanthane
0.6% Ecogard

 

- Les huiles essentielles

L'automne est aussi le moment de ma visite au salon Marjolaine. J'avais envie de sentir les agrumes distillés d'Astérale dont je n'avais pas apprécié le pamplemousse distillé.

Mais là le bigaradier distillé issu de plantations très anciennes m'a beaucoup plu. Il peut être remplacé par un autre agrume distillé comme le citron distillé ou la bergamote distillée sans furocoumarines.

J'ai craqué pour la maniguette fine que je ne connaissais pas et pour le PG mandarinier totalement incroyable. Il est dénué d'anthranylate de méthyle et contient jusqu'à 5% de thymol, un puissant anti-infectieux que j'aurais pu mettre ici mais je préfère faire attention à son effet potentiellement irritant.

Le manuka peut être remplacé par du tea tree, la maniguette fine par du genévrier.
Le patchouli lisse les lésions cicatrisées, la matricaire apaise et peut être remplacée par de la camomille noble voire par de la lavande fine.
Le géranium à choisir dans la version que l'on préfère, bourbon ou rosat est un adaptogène puissant et un sébo-régulateur.
L'hélichryse de Corse active la micro-circulation et diminue les rougeurs.
Quant au santal, c'est le nirvana pour arrondir le parfum et lui donner plus de profondeur. Il fait merveille sur l'acné dont il diminue l'inflammation.

La synergie est très agréable, légère et tonique à la fois. Je la trouve presque masculine et je lui ai offert un mini flacon d'huiles traitantes sur le même parfum.

En gouttes:

4 Bigaradier distillé (Astérale)
3 Maniguette fine (Astérale)
3 Géranium bourbon (Astérale)
3 Santal calédonien (Ouvéa, merci Catherine!)
3 Romarin à cinéole
2 Manuka
1 Camomille matricaire (Florame)
1 Hélichryse italienne (Vitalba)
1 Patchouli (Astérale)

 

20181112_135241
Bon, la trousse est prête, on va au Canada ou bien?

 

 


Autour du chaudron

    Michèle quel joli soin !On trouve toujours quelqu un à qui l.offrir : prétexte pour le faire !!!
    Ou l adapter à sa peau ?
    Je m apprete a refaire le soin lift à l huile de kiwi qui me plait tant ....ainsi qu a mes copines...
    Bises

    Posté par Syllvie le 15 novembre 2018 à 13:13
  • Inspirée par l'automne et ses rougeoyants.
    L'argousier la panacée
    La maniguette je succombe dans la joie
    Et très belle formule pour les peaux grasses...inspirée tu es et aspirée je suis par cet hymne à l'automne, si flamboyant dans ta forêt

    Posté par mlk le 15 novembre 2018 à 16:31
  • J'aime tes cosmétiques et j'adore tes musiques, je me suis fait une playlist "Michèle", c'est dire ))

    Je n'ai jamais réussi parfaitement une crème avec du gélisucre, alors j'ai abandonné.

    Les émulsifiants donnent chacun une texture différente et "font" la crème ou le lait, pour moi. J'avais trouvé que le "cœur de crème" donnait un produit fin, non collant, peau de velours quand bien absorbé, bref adopté.
    Mais j'ai eu une mauvaise surprise quand j'ai voulu le réutiliser au bout de deux mois, entamé mais conservé dans les meilleures conditions possibles, dates de péremption 2020 : une odeur pestilentielle s'échappait du pot ! un commentaire sur la boutique décrivait aussi une mauvaise odeur
    A ce jour, le fournisseur prévenu aurait transmis au service "qualité" mais n'a pas donné suite, bad boy...
    Pour continuer en chansons, Michèle : https://youtu.be/2zjLBWnZGTU, je ne m'en lasse pas.

    Posté par chabou le 15 novembre 2018 à 20:10
  • Trop drôle Michèle, j'ai retrouvé le chemin de mon atelier hier et après avoir cousu des pochettes pour le calendrier de l'Avant d'un petit Léon, j'ai sorti le tissu pour te refaire une plus petite pochette...
    Nous avons eu de belles couleurs de feuillages il y a quelques semaines. Mais depuis quelques jours, la neige est arrivée très prématurément et demain nous aurons notre première vraie bordée avec 15 cm de neige! Les skieurs vont être heureux!!!
    Merci Michèle pour les compliments...

    Posté par Loulou le 16 novembre 2018 à 01:00
  • Une très belle recette que je vais tester pour des ados bien embêtés par leur acné.
    Je suis toujours ravie de reproduire ces synergies d'HE que tu nous proposes
    Quant à moi, je me bats contre un eczéma qui est réapparu alors que je me croyais guérie depuis plusieurs années Mais je le vaincrais... J'y crois !
    Merci Michèle de nous offrir de si belles formules.

    Posté par gingembre le 16 novembre 2018 à 08:24
  • Michèle, je reviens vers toi : ma fille a de temps en temps des boutons d acné enflammés, ou pas , mais pas la peau grasse ...ce soin convient il qd même ?
    Je vai adapter .
    Je suis tentée par la structure du sérum et par cette huile d andiroba !les
    Je viens de faire un baume demaquillant au gelisucre : il faut y aller vraiment doucement en versant l huile ..mais c est super a faire et j aime la sensation qd on l utilise ...J ai fait celui de ton livre .

    Loulou : le tuto de la trousse !Elle est trop bien.
    Je me lance ds la couture et je fais justement une trousse de toilette 😉

    Merveilleuses couleurs que celles de l automne : ici.les vignes sont magnifiques😄

    Posté par Syllvie le 16 novembre 2018 à 08:53
  • Bravo Loulou pour cette jolie pochette !

    J'espère que nous verrons bientôt le tuto, si tu as le temps et l'envie

    Posté par gingembre le 16 novembre 2018 à 08:55
  • - Gingembre,

    Je n'ai pas de doutes sur l"envie de Loulou
    Je suis très contente d'avoir cette pochette ainsi qu'une autre moins proche de mes besoins mais qui permet de mettre de plus grands flacons que ceux de 10ml. Je suis très gâtée!

    Pour l'eczéma, n'hésite pas à faire un karité -aloé ou un karité fouette avec des actifs dedans (allantoïne, bisabolol, fucocert..) ou même un cérat avec karité et ces actifs là.

    - Sylvie,

    Ce soin lui conviendra si tu choisis bien les huiles végétales adaptées à sa peau. Il faudra peut-être qu'elle le complète avec une crème plus nourrissante ou un sérum huileux?
    Par contre tu peux tout à fait lui faire un roll-on très dosé en HE pour les boutons...

    J'ai fabriqué ce soin au milieu d'autres pour une jeunette de 17 ans et j'ai encore quelques messages à écrire dont je parlerai certainement ici.

    J'ai envie d'écrire un truc du genre de celui fait pour les bébés et pour la grossesse mais en direction des ados avec plein d'idées de soins pour eux.
    On en reparle?

    - Loulou,

    Merci encore pour tous ces essais personnalisés, je suis tellement gâtée! Je devrais t'envoyer mes chutes de wax que je laisse toujours chez le tailleur. Dommage!

    La neige semble arriver ici aussi demain. Si elle tombe dans la nuit, je file en forêt aux aurores

    - Chabou,

    Prochaine carrière: DJette?

    Je suis d'accord qu'avec le gélisucre on peut avoir quelques sueurs froides en émulsion. Il faut le coupler à un autre si l'on désire l'utiliser pour émulsionner les produits en crèmes.

    Ce soin est un vrai sérum que j'ai décliné ce WE en soin pour peau mature à la rose et au santal un peu précieux.

    J'y ai à peine augmenté la part d'huiles végétales et c'est génial, fabrication à froid, pas de trucs et machins à sortir et on peut blinder en actifs déjà liquides.
    J'ai adoré le glissant sur la peau et l'action hydratante au très long cours. J'en parle bientôt sur le blog

    Quant à Léonard Cohen, tu seras copine avec ma soeur, elle a-do-re. Moi, je ne peux pas , il me file le blues mais alors, grave, plus encore que les paysages d'Asie centrale, faut le faire!
    Dans une autre vie, j'ai dû me suicider dans les steppes d'Asie centrale en écoutant Cohen ;(

    - Mlk,

    La maniguette est une découverte pour moi. Je la teste aussi en cuisine en ce moment.
    Bisoux automnaux, demain c'est l'hiver à Paris!

    - Sylvie,

    Si tu ne l'as pas encore fait le soin lift, attends un peu, je prépare le message du soin inspiré de celui ci pour peaux grasses mais adapté aux peaux matures comme les nôtres qui aiment le luxe de la rose et du santal.

    Posté par michele le 19 novembre 2018 à 19:29
  • J'y travaille les filles, j'y travaille!!! Je ne pensais pas que faire un Tuto de culture pouvait être aussi long à rédiger.
    J'ai oublié de prendre des photos... alors je reprends ma copie.
    Pourquoi ai-je dit oui à Michèle ^_^

    @Michèle : pour les chutes de tissus, je suis preneuse surtout que je n'ai jamais travaillé ce genre de tissu et que je suis pour la récupération +++

    Bon, je retourne dans l'atelier!!!

    Posté par Loulou le 19 novembre 2018 à 19:45
  • Tuto de culture, tu l'as dit Loulou! j'adore

    Posté par michele le 19 novembre 2018 à 19:49
  • Merci pour cette inspiration Michèle! J'ai d'un coup des envies d'hydrolat de cannelle et la synergie d'huiles essentielles est bien tentante aussi... Je peux presque la sentir d'ici, moi qui suis pourtant un peu nulle pour créer des senteurs.

    Posté par Ilem le 20 novembre 2018 à 18:34
  • Michèle,

    En cuisine, la maniguette fait partie des poivres (même si ce n'en est pas un botaniquement parlant) dont j'aime tant la chaleur olfactive et gustative. On l'utilisait beaucoup au Moyen age car elle était bien moins coûteuse que le poivre. J'ai découvert avec surprise qu'Astérale en distille les feuilles! Ce qui signifie qu'on pourrait faire des teintures de feuilles de maniguette, mais où en trouver?
    Quant à l'association gel d'aloe-gelisucre-+ qqs ajouts appropriés, je ne m'en lasse pas tant la texture obtenue est agréable.
    Loulou, j'attends avec impatience le tuto de ta trousse à HE. pour les voyages, je conditionne en flacons de 2,5ml et je glisse ça dans une mini pochette pour sachets de thé recyclée, très jolie mais qui ferme moyen.

    Posté par venezia le 20 novembre 2018 à 22:40
  • Michèle, j'aurais du me relire... Mac l'a fait pour moi et a écrit "culture" à la place de couture. Moi aussi j'aime bien ce lapsus informatique.

    @ toutes : les premières photos sont prises...

    @Vénézia, combien de flacons emportes-tu avec toi habituellement?
    2,5 ml... ce n'est pas gros! Je pense que je n'en ai jamais vu...

    Posté par Loulou le 21 novembre 2018 à 05:57
  • Loulou,

    Ce sont des petits flacons très pratiques baptisés marmottes, car je n'utilise les He qu'à doses mini. J'emporte aussi des tubes de granules homéo + du conventionnel quand le pays s'y prète: j'étais au Laos où il y a peu de médicaments et comme j'ai eu des pbs dentaires avant le départ, j'avais des antibio au cas où, ainsi que des anti inflammatoires au cas où je me casserais la figure et me tordrais quelque chose, ma spécialité en voyage -sans compter de l'argile en tube, du gel d'arnica, etc.
    Ce que j'emporte en HE: -tea tree (mal aux dents et autour de l'oreille contre les otites en avion)
    -encens (asthme)
    -lavande aspic (avec un soupçon de lavande fine dedans) piqures de bestioles
    -palmarosa (déo)
    -menthe poivrée (au cas où si je suis barbouillée, je ne m'en suis pas servie, je fonctionne avec nux vomica en homéo qui marche du tonnerre sur moi)
    + un flacon plus grand de ravintsara très antiviral

    Posté par venezia le 21 novembre 2018 à 16:33
  • mince alors, j'avais aussi indiqué du patchouli dilué dans du jojoba contre les irritations cutanées (tjs en 2,5ml)

    Posté par venezia le 21 novembre 2018 à 16:36
  • Djette, oh non Michèle, il n'y a pas plus nulle que moi en matière de variétés. Mais quelques fois je tombe sur une chanson qui résonne...une autre vie, dis-tu ? ^_^
    Il me tarde de lire ta prochaine recette qui me fera peut-être changer d'avis.

    Intéressante, ta liste Venezia, pour moi les quatre essentielles : tea tree pour les petits bobos et boutons, lavande pour les moustiques et l'apaisement, hélychryse à chaque coup, et la menthe poivrée, par le froid qu'elle génère, pour calmer la douleur. Et un mélange ravintsara, eucalyptus radiata et basilic ou pin pour les virus et surtout quand j'ai envie de respirer "pur" !

    Posté par chabou le 23 novembre 2018 à 08:07
  • Chabou,

    je vois qu'on a à peu près les mêmes réflexes
    quand j'ai le temps (et pas la flemme) je prépare un baume anti hématome d'une redoutable efficacité, sinon, je me contente d'arnigel. Je ne sais pas pourquoi, mais je n'ai jamais emporté d'hélichryse

    Posté par venezia le 23 novembre 2018 à 14:42

Commenter l'article