Aroma-Crème pour les douleurs du marcheur

Aroma beauté, bien-etre et santé

Par atelierdemichele

         Pour le randonneur fou d'Alyana, voici la formule et les photos de la crème anti douleurs musculaires que j'ai utilisée dernièrement sur les chemins car je suis aussi une marcheuse folle.
Qui n'oublie pas de se fabriquer et d'emporter un soin antalgique au cas où les douleurs musculaires se feraient trop insistantes.

 

        Quand on porte sur son dos tout ce dont on a besoin, on pèse chaque objet afin de limiter le poids du sac. Moi j'étais vraiment au gramme près, résistant à la peur qui vous fait remplir le sac avec des "au cas où" plein la tête.
Le tube emporté ne comportait même pas d'étiquette qui pèse... peu mais qui pèse!

 

DSC06195

Pour info, Dille&Kamille chez qui je me ruine à Bruxelles livre à présent en France. Ces étiquettes... je les adore!

 

Trousses de toilette et de médicaments se résumaient à :

- 1 spray d'HE pures pour bien dormir (ylang-marjolaine) : une pulvérisation tous les soirs dans le cou, sommeil de bébé et lendemain à 7h, Michèle sur le chemin en train de marcher.

- 1 roll-on d'HE pures pour les bobos de peau (géranium, tea tree, lavande) qui n'a pas servi. Une bonne âme s'étant chargée de mon coup de soleil sur le bras.

- 30ml de beurre de karité du Bénin simplement fouetté avec quelques gouttes d'huile essentielle de néroli (merci Irène) en guise de crème de nuit, crème de jour, crème corporelle, parfum, contour des yeux, crème anti-âge, crème pour les mains et les cheveux, baume pour lèvres, véhicule d'HE.
On se demande pourquoi on achète plein d'ingrédients cosmétiques magiques n'est-ce pas?

- 1 tube de crème NOK anti-frottements pour les pieds entièrement vidé au bout de 15 jours.
J'aurais pu tester une fabrication maison mais vraiment pas eu envie de prendre de risques car "ton pied, c'est ta vie" quand tu marches. La NOK même conventionnelle, c'est de la bombe grâce à sa richesse en beurre de karité et tensioactifs.

- Et 1 tube de 30ml de crème antalgique anti douleurs dont je vous donne la formule dans ce message.

 DSC06196

Le roll-on inutilisé, le pot de karité vide, le spray et le tube quasi-vides

    

                C'est une crème anti-douleurs et non un baume ou une huile qui fondrait/coulerait sous l'effet de la chaleur.

Une crème donc car lorsque tu viens de faire de 20 à 30 km, après la douche salvatrice, tu as juste envie que ça pénètre vite et te fasse du bien (non ce n'est pas sexuel...).

Une émulsion car je voulais utiliser beaucoup d'hydrolats qui me semblent toujours très efficaces en cas de douleurs.

Une texture fluide parce qu'un tube métal de 30ml c'est moins lourd qu'un flacon pompe ou qu'un pot. La texture pourrait être légèrement épaissie avec 0.5% de VE supplémentaires que j'avais notés sur mon cahier mais que j'ai finalement retirés.

Les jours de grande chaleur, la texture était légèrement trop fluide et coulait un peu sur le goulot.
Après usage, je passais un bout de mouchoir papier Q autour.

A voir donc selon la saison, la géographie, la délicatesse du marcheur...

DSC06189

 

Formule de l'Aroma-Crème 

Phase aqueuse

40% hydrolats bios de lavande fine, menthe poivrée, hélichryse italienne, gingembre
29.70% eau de source
5% glycérine végétale bio
0.2% AMIgel

Phase huileuse

4.2% huile de coco fractionné
3.5 macérats huileux (sommités fleuries de millepertuis sur HV de son de riz, feuilles de laurier/de bouleau sur HV d'olive)
3% alcool cétéarylique
2.8 émulsifiant Lamecrème (Glycéryl stéarate, glycéryl stéarate citrate)
0.5% MF

Troisème phase

10% huiles essentielles
0.6 Ecogard
0.5% vitamine E

pH rectifié à l'acide lactique si besoin

 DSC06191

 

             L'émulsifiant Lamecrème

Je viens de réaliser que je n'en ai jamais parlé ici alors que je trouve le Lamecreme très fin et parfait pour les crèmes mains car on peut choisir selon la formule de la faire nutritive en hiver ou légère en été.
Je l'ai toujours acheté chez Allerlei Praktisches en Suisse qui a été mon premier fournisseur d'alcool de lanoline et autres joyeusetés incontournables.

INCI: Glyceryl Stearate, Glyceryl Stearate Citrate
Emulsifiant Huile dans eau, HLB environ 7/8.
Se présente sous forme de micro-billes

Doses préconisées : 5 à 10% mais moi je réduis et je mélange toujours.

C'est un émulsifiant qui contient donc

. du VE (ou glycéryl stéarate) lipophile que nous connaissons fort bien pour l'utiliser en couple avec le MF ou d'autres émulsifiants
. du glycéryl stéarate citrate, hydrophile anionique.

 

Le glycéryl stéarate citrate se retrouve dans moult formules de cosmétiques naturels (Weleda, Lavera, Patyka, Coslys, Sanoflore, Cattier, Melvita...).
Banal chez les cosméteuses maison en Allemagne,  il n'est curieusement pas proposé pour nous, chez nous  ^_^ 

Alors que sa composition, sa facilité de mise en oeuvre même à faible dose, sans co-émulsifiants, la possibilité de l'utiliser en one-pot, l'ajout possible de phases grasses importantes (30%) sans obtenir de lourdeur en font un ingrédient facile pour les débutants.

Les autres pourront le coupler comme je le fais ici avec du MF pour garder une sensation fraîche et légère ou alors avec d'autres co-émulsifiants plus filmogènes.

 

C'est un ingrédient intéressant car il limite les effets photo-toxiques dans les crèmes solaires ou les produits exposés au soleil.

Il fait partie de cette famille d'émulsifiants simples issus de l'estérification d'acides gras avec de la glycérine auxquels on ajoute autre chose (acide citrique pour le Lamecreme ou "savon" pour le glycéryl stéarate SE ou AE ou cire n°3) afin d'améliorer sans cesse les propriétés cosmétiques et sensorielles.

Le point de fusion augmente vers 65°C mais l'émulsification reste idéale entre 70 et 75°C.
Ce point de fusion élevé améliore la stabilité des produits à la chaleur, ce qui arrange bien mon affaire de pélerinage estival.

Cet émulsifiant issu de l'huile de palme existe aujourd'hui sous une forme issue du colza européen.

Sources

 

               Le mélange d'HE

 

Mélange bio d'huiles essentielles : 10% de 100g, soit 10g soit encore 300 gouttes:

100 gaulthérie couchée
50 katafray
50 eucalyptus citriodora
50 lavandin
50 menthe poivrée

Contre-indiqués chez l'enfant, la femme enceinte ou allaitante et les malades.

J'ai dosé fort et précis avec des HE qui fonctionnent bien chez moi. Il est aisé de composer la formule antalgique qui marche pour chacun car hormis les habituels anti-inflammatoires (gaulthérie et eucalyptus citriodora) je pense que chaque douleur est unique et doit être traitée individuellement.

La crème était utilisée sur les jambes et les pieds en petite quantité mais en massages/pétrissages appuyés pour bien soulager. Curieusement je viens d'en sentir l'effet froid lié à la menthe poivrée que je n'ai absolument pas ressentie comme telle pendant ma marche où la machine surchauffée par l'effort goûtait pleinement le soulagement sans discriminer les sensations fines.

 

               Le tube métallique façon gouache

J'utilise des tubes métalliques pour tous mes soins aroma-thérapeutiques, ils sont blancs, sans chichis, pharmaceutiques en somme. Et j'achète toujours la boîte car je ne pense pas qu'ils puissent être transportés et stockés à l'unité sans cabosses.

Un jour je suis tombée sur ces tubes métalliques si jolis, mais uniquement en 30ml, un peu petit pensais-je.
Quelques recherches plus tard, j'apprenais qu'ils existent aussi en noir ou en cuivré (oh là là), en 7 ou 15ml aussi, mais en boîtes trop grandes pour moi.

Chez My sweet boutique, si jolie, si naturelle&chic, on en trouve aussi.

Et c'est là que je les ai pris parce que j'y ai trouvé quelques autres pépites, parce qu'elles l'appellent "tube façon gouache"...
Et parce qu'elles sont gentilles et ont accepté que j'achète la boîte pour ne pas abîmer les tubes.

 

DSC06190

Quand on voit ce que devient le tube après usage, on peut se demander pourquoi faire tant d'histoires.
Sur le Chemin, même en gros godillots et sac au dos, on tente la sophistication ...

 

 


Autour du chaudron

    Ma Michèle,

    Tu imagines combien ton titre m'a interpellée ^_^ et m'a fait sortir du bois

    Je m'empresse "d'Evernoter" cette recette que je vais relire à tête reposée (bien que ce ne soit pas vraiment le terme qui convient actuellement!).
    En tous les cas, les petons de mon randonneur fou te remercient du plus profond de leur plante des pieds !

    Posté par Alyana le 25 août 2014 à 13:56
  • Hello ma dada Michèle,

    Enfin ta potion magique pour la randonnée! je l'espérais secrètement! je vais pourvoir marcher dans tes traces. SUPER ! Surtout BRAVO, j'aime toujours te lire

    Continue à nous mettre du baume au coeur!

    Posté par rolande le 25 août 2014 à 14:11
  • J'aime marcher... mais avant d'avoir mal au pieds ... je rentre ! lol
    Transcender la douleur .. hum .. pas un truc pour une douillette comme moi !

    En attendant ta belle recette m'a fait rêver au chemin de Compostelle !
    MERCI Michèle .

    Posté par patsch le 25 août 2014 à 15:34
  • Chère Michèle,

    Ta formule me plait beaucoup! il est vrai qu une crème est plus pratique qu un baume quand il fait chaud.

    J aime aussi beaucoup ta synergie d huiles ,avec le katafray,et que dire de tes si élégants roll on et spray ,qui en plus doivent etre trés pratique.

    Quelle chance de faire le Chemin

    Posté par sylvie le 25 août 2014 à 17:13
  • Minimaliste mais chic, c'est ta vraie devise, ma chère Michèle. j'adore ces mini roll-on métalliques.

    Ta synergie doit déménager ( je renâcle sur l'odeur de la gaultherie, que souvent je zappe ou que j'utilise à plus petites doses, sinon, j'ai à peu près le même choix, avec en plus de l'encens si anti-inflammatoire).
    L'hydrolat de menthe poivrée est un merveilleux antalgique et celui d'hélichryse très efficace aussi. je suis étonnée que tu n'aies pas mis un peu d'hydrolat de genevrier, que tu apprécies tant, mais tu étais peut être en rupture de stock.
    belle formule.

    Posté par venezia le 25 août 2014 à 17:32
  • J'arpente plus souvent le bitume parisien et je trouve que ton humour de marcheuse pas sado pour un sou
    va bien à cette crème très bien formulée as usual et élégante
    Inspiration quasi divine ma chère Michèle, mais je pense que tu y as mis plutôt tout ton superbe esprit pratique et de pratique.
    Ton texte est particulièrement drôle et j'aime ta façon de dédramatiser ce quasi parcours du combattant, de la combattante aux armes de fleurs et senteurs.
    Je connais ta "barreuse de feu" et je l'aime

    Posté par mlk le 25 août 2014 à 20:03
  • J'aime beaucoup votre blog et suis une lectrice passionnée mais silencieuse !

    Formule très intéressante que je vais copier rapidement.
    J'ai du Glyceryl stéarate citrate acheté chez Zinette sous le nom de Dermofeel ® GSC que j'ai déjà utilisé dans un lait pour le corps.
    Avez-vous une idée du ratio VE/GSC dans le Lamecrème ?
    Merci d'avance,
    Agapanthe

    Posté par Agapanthe le 26 août 2014 à 11:06
  • - Bonsoir Agapanthe,

    Merci de sortir du silence, j'étais passée à côté de cet ingrédient chez Zinette
    http://lesutilesdezinette.com/fr/emulsifiants-co-emulsifiant/1289-dermofeel-gsc-emulsifiant-naturel-sans-palme-100-gr.html

    Je ne sais pas les proportions exactes entre les deux composants mais la fiche indique que le GSC est utilisé à 0.5% en co-émulsifiant et à 4% en émulsifiant principal.
    Il s'agit de la variante sans palme dont je parlais dans le message.

    Je ferai 0.5% de GSC et 2.3% de VE. Sans oublier de garder les 0.5% de MF de la formule pour contre-balancer l'effet trop filmogène.
    Je garderais aussi l'alcool cétéarylique pour ajuster la viscosité ainsi que les proportions de corps gras.

    Si vous la faites, ce serait aimable de venir nous en parler, cela intéressera certainement d'autres personnes.

    - Mlk, tes mots m'enchantent as usual

    - Venezia,

    Je n'ai rien fait en énergétique pour cette trousse mais plutôt des bazookas efficaces et testés longtemps avant de partir.
    Impossible de tabler sur autre chose que du bien médicamenteux et de compter sur le mental pour le reste.
    D'où les jolis conditionnements et l'unité du matériau inox ou couleur inox

    Du coup, à part les hydrolats et la forme émulsionnée que je trouve finalement bien plus efficaces pour la douleur aujourd'hui que les baumes, rien n'est étonnant dans les formules.
    L'hydrolat ou l'HE de genévrier sont plus intéressants quand il y a de l'oedème, par exemple dans une inflammation chronique.

    Pour de l'aigu, je n'ai pas trouvé ça utile n'ayant pas d'arthrose par exemple. Par contre pour mon futur pélerin, j'ai refait la même avec du genévrier pour le genou qui peut gonfler.
    Mais vraiment si ça gonfle, il ne faut pas hésiter à stopper les frais

    - Sylvie,

    Est-ce qu'on appelle ça chance, ce que l'on se donne à soi même ^_^

    Finalement alors que j'ai fait beaucoup de baumes pour traiter la douleur, je trouve que c'est une forme galénique qui va bien avec le massage donné par autrui (le kiné...)
    Quand on doit masser soi même j'ai trouvé plus efficace les crèmes avec beaucoup d'hydrolats, des esters...

    - Patsch,

    Je ne transcende jamais la douleur, sais pas faire ça moi.
    Elle apparaissait curieusement à l'arrêt quand tu te vois marcher comme une mémé après la douche et disparaissait rapidement 1h ou 2 après... avec l'aide de la crème aussi.

    Mais j'ai pris soin de moi. Beaucoup

    - Ma Rolande, je réponds à ton mail.
    Bisous!

    - Alyana,

    La crème peut se faire avec de la cire n°3 qui permettrait aussi une bonne pénétration, des fois que tu n'aies pas de lamecrème.

    Tout semble difficile en ce moment. Bisous et reviens vite!

    Posté par michele le 31 août 2014 à 23:03
  • Un basique

    Je vais me concentrer sur cette préparation. Et avec une telle présentation ,, presque on aurait envie de se faire un peu mal (un peu!!!). Je n'ai pas de lamecrème, mais je retiens la cire n°3. Tu as bien mérité tes vacances. Quel travail tu as réalisé en amont!!!

    Posté par annabulles le 01 septembre 2014 à 09:44
  • Annabulles,

    Mes vacances à la maison début août ont été consacrés à beaucoup faire des cosmétiques et écrire sur Potions quelques messages et un peu travailler à l'ordi comme je le devais ...

    Si tu testes avec la cire n°3 , ce serait sympa de venir nous dire comment tu la trouves.
    Bisous!

    Posté par michele le 02 septembre 2014 à 13:05
  • Tout est tellement chic dans ce que tu nous offres Michèle. Ça fait du bien à regarder.

    Posté par Nanette le 03 septembre 2014 à 18:46

Commenter l'article